Avertissements officiels aux voyageurs à l’étranger

De nombreux pays continuent d’imposer des restrictions strictes en matière de voyage, et les options de transport international offertes demeurent limitées. En conséquence, il se peut que vous ayez des difficultés à revenir au Canada. Même si certains pays rouvrent partiellement leurs frontières, nous continuons de conseiller d’éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada. Nous continuons également de conseiller d’ éviter tout voyage à bord de navires de croisière à l’extérieur du Canada jusqu’à nouvel ordre.

Les gouvernements des destinations qui ont rouvert leurs frontières aux touristes pourraient imposer sans préavis des restrictions strictes en matière de voyage s’ils connaissent une augmentation du nombre de cas de COVID 19. Les options de transport international pourraient être grandement réduites, ce qui pourrait rendre difficile votre retour au Canada. Nous ne prévoyons pas offrir d’autres vols de rapatriement au pays. Si vous décidez de voyager malgré nos avertissements, sachez qu’il est possible que vous ayez à demeurer à l’étranger plus longtemps que prévu.

Si vous décidez de voyager malgré ces avertissements :

Si vous êtes présentement à l’extérieur du Canada ou si vous revenez à la maison, consultez la page COVID-19 : Conseils de sécurité à l’intention des Canadiens à l’étranger.

Colombie Inscrivez-vous Assurance voyage Destinations

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : Changement mineur


Format à imprimer
Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

COVID-19 - Avertissement officiel global aux voyageurs

Date d'entrée en vigueur : 13 mars 2020

Évitez tous les voyages non essentiels à l'extérieur du Canada jusqu'à nouvel ordre.

Cet avertissement prévaut sur tous les autres niveaux de risque indiqués sur cette page, à l'exception des niveaux de risque pour les pays ou régions où nous conseillons d'éviter tout voyage.

Pour en savoir plus sur l'avertissement global aux voyageurs

Colombie - Faites preuve d'une grande prudence

Faites preuve d’une grande prudence en Colombie en raison du taux élevé de criminalité.

Zones frontalières - Évitez tout voyage

Évitez tout voyage dans les zones frontalières suivantes, en raison des risques d’enlèvement et de criminalité violente découlant de la présence de groupes armés illégaux et d’autres organisations criminelles :

  • à moins de 50 km de la frontière avec le Venezuela, à l’exclusion de la ville de Cúcuta;
  • à moins de 100 km de la frontière avec le Panama;
  • à moins de 50 km de la frontière avec l’Équateur;
  • le port de Tumaco.

Situation en matière de sécurité

Avertissement régional - Évitez tout voyage non essentiel

Évitez tout voyage non essentiel dans les départements suivants en raison des activités criminelles liées aux stupéfiants auxquelles se livrent des groupes armés illégaux et d’autres organisations criminelles :

  • Antioquia, au nord de la ville de Buriticá et à l'ouest de l'autoroute 62-25B-60, le long des frontières avec les autres départements, à l'exception des villes de Jardín, Andes et Hispania;
  • Arauca;
  • Caquetá;
  • Cauca, à l’exclusion de la ville de Popoyán;
  • Chocó, à l’exclusion des villes de Bania Solano et de Nuqui;
  • Córdoba, au sud et à l'ouest de la ville de Montería;
  • Guainia;
  • Guaviare;
  • Meta, à l’exclusion de la ville de Villavicencio et Caño Cristales;
  • Nariño, à l’exclusion des villes de Pasto et Ipiales;
  • Norte de Santander, à l’exclusion de la ville de Cúcuta;
  • Putumayo;
  • Valle del Cauca, à l’exclusion des villes de Burga, Cali et Palmira;
  • Vichada.

Si vous avez l’intention de vous rendre dans l’une ou l’autre de ces régions, prenez l’avion. Faites preuve d’une grande prudence de façon constante.

Situation en matière de sécurité

Sécurité

Sécurité

COVID-19 - Mesures préventives et restrictions

Certaines mesures préventives et restrictions sont en place à l’échelle nationale. Certaines peuvent varier en fonction du département ou de la municipalité. Dans la plupart des villes, les autorités locales ont prévu des plages horaires précises durant lesquelles vous pouvez sortir. Ces plages horaires ont été établies en fonction de votre numéro de carte d’identité nationale.

Vous devez porter un couvre-visage en public.

Si vous ne respectez pas les mesures en place, vous risquez une amende pour mise en danger de la santé publique.

  • Suivez les directives des autorités locales, y compris celles en matière de distanciation physique.
  • Évitez les foules.

Criminalité

La criminalité constitue un problème dans l’ensemble du pays. Les vols de sac à l’arraché et les vols à main armée sont les plus courants. Dans certains cas, des incidents extrêmement violents causant la mort se sont déjà produits.

Vols à main armée

Des vols et des agressions se produisent même dans les zones plus sûres des villes de la Colombie, et ces actes s’accompagnent parfois de violence. Les armes à feu et d’autres armes sont communément utilisées en Colombie. Il arrive que des vols à main armée soient commis dans la rue, et à bord des autobus et des taxis.

  • Évitez de marcher seul dans des endroits isolés ou déserts.
  • Évitez de marcher seul après la tombée de la nuit.
  • Habillez-vous sobrement, évitez de porter des bijoux ou des montres, et rangez à l’abri des regards les téléphones cellulaires, les caméras et tout autre équipement électronique.
  • Évitez d’avoir de grosses sommes d’argent sur vous.
  • Évitez d’utiliser votre téléphone cellulaire dans la rue.
  • Utilisez les guichets automatiques qui se trouvent à l’intérieur des banques, des centres commerciaux ou d’autres lieux publics, et ne le faites que durant les heures d’ouverture.

Enlèvements

En Colombie, il existe un risque d’enlèvement contre rançon. Dans toutes les régions du pays, des groupes armés peuvent prendre pour cible des étrangers, en particulier des personnes qui travaillent pour des sociétés pétrolières ou minières. Les voyageurs d’affaires et les entreprises canadiennes qui souhaitent s’établir en Colombie doivent prendre des mesures de sécurité accrues pour protéger leur personnel et leurs installations. Choisissez des logements offrant un niveau élevé de sécurité et des bureaux situés dans des édifices modernes et sécurisés.

Les enlèvements éclair sont fréquents et se produisent souvent dans les quartiers riches ainsi que dans les zones touristiques. Les ravisseurs enlèvent leur victime dans la rue ou à partir d’un taxi, et ils la forcent à retirer de l’argent à un guichet automatique. La victime est parfois détenue durant la nuit pour qu’un deuxième retrait soit fait le lendemain.

  • Évitez de héler un taxi.
  • Si des criminels armés vous menacent, restez calme et ne résistez pas.

Délits mineurs

Les crimes de rue, notamment les vols à la tire, les vols de sac à l’arraché, les voies de fait et les vols qualifiés sont communs, surtout dans les grandes villes, comme Bogotá, Cali, Medellín et Santa Marta.

  • Rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage.
  • Laissez votre passeport et vos autres documents de voyage dans le coffre‑fort de votre hôtel.
  • Ayez toujours sur vous une photocopie de ces documents, car les autorités locales effectuent souvent des contrôles d’identité.
  • Logez dans un hôtel accrédité et bien sécurisé.
Grand Bogotá

Dans la zone métropolitaine de Bogotá, les crimes mineurs sont courants :

  • dans les quartiers de Ciudad Bolivar, au sud de la ville;
  • dans El Codito, au nord-est, entre la calle (rue) 174 et la calle 182, de Carrera 7 à Carrera 1, et dans les montagnes du nord‑est, de la calle 182 à 200
  • dans Kennedy et Soacha, au sud‑ouest.

Il n'est pas recommandé de vous rendre dans ces quartiers. Vous devriez également éviter les quartiers suivants après la tombée de la nuit :

  • Monserrate et ses environs;
  • le centre‑ville de Candelaria et les quartiers adjacents.

Restez prudent en tout temps dans le quartier de Chapinero.

Medellín

À Medellín, des vols sont souvent commis au centre-ville et dans les zones qui ne sont pas desservies par le métro. Évitez d’utiliser le Metrocable.

Cali

À Cali, restez dans la zone hôtelière et dans le sud de la ville. Des crimes violents sont commis même dans les quartiers riches et les centres commerciaux.

Santa Marta et la région côtière de La Guajira

Les incidents violents sont nombreux à Santa Marta et dans la région côtière de La Guajira.

Les voyageurs qui empruntent les routes en dehors de Riohacha sont souvent ciblés.

Autres secteurs

Les actes de violence contre des touristes sont beaucoup moins fréquents dans les centres de villégiature, comme l’île de San Andrés, l’île de Providencia, Cartagena, les îles de Rosario, la péninsule de Baru, les villégiatures amazoniennes situées près de Leticia et la zone productrice de café Eje Cafetero (Caldas, Quindío et Risaralda). 

Stratagèmes couramment utilisés par les criminels

Il arrive que des voleurs déguisés en policiers abordent des étrangers, sous prétexte d’effectuer un contrôle de documents ou de devises étrangères, dans l’intention de les voler.

  • Ne remettez jamais vos documents ou votre argent sauf si vous vous sentez en danger, auquel cas vous ne devriez pas résister.
  •  Dans la mesure du possible, demandez à ce que le contrôle se fasse à votre hôtel ou dans un autre lieu public pour vous assurer du maximum de sécurité.

Groupes armés illégaux

La présence de groupes armés illégaux et de groupes terroristes compromet sérieusement la sécurité des voyageurs. Ces groupes mènent des activités terroristes et se financent à travers extorsions et enlèvements.  Les attaques font souvent des victimes.

  • Restez sur les routes et les sentiers très fréquentés si vous vous rendez dans des régions reculées.
  • Soyez toujours sur vos gardes.

Terrorisme

Le terrorisme local est une menace. Des groupes terroristes sont actifs dans certaines régions du pays – voir l’avertissement régional. Des attaques sont menées périodiquement, notamment contre :

  • des édifices gouvernementaux;
  • des installations et des véhicules militaires et policiers;
  • des aéroports et d’autres plaques tournantes et réseaux de transport;
  • des infrastructures, notamment énergétiques.

Des endroits publics comme les attractions touristiques, les restaurants, les bars, les cafés, les centres commerciaux, les marchés, les hôtels et d’autres sites fréquentés par les étrangers ont également déjà été la cible de ces groupes terroristes.

  • Tenez-vous à l’écart de tout paquet ou colis abandonné et signalez-le au personnel de sécurité.
  • Suivez les consignes des autorités locales
  • Consultez les médias locaux pour vous tenir au courant de la situation.

Manifestations

Il se produit souvent des grèves et des manifestations dans l’ensemble de la Colombie, et surtout dans les grandes villes. Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence.

  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et de grands rassemblements.
  • Suivez les directives des autorités locales.
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des manifestations en cours.

Les Canadiens qui entrent en Colombie à des fins touristiques ou au moyen d’un visa ont l’interdiction légale de prendre part à des activités à caractère politique, à des rassemblements ou à des manifestations. Si vous participez à des activités politiques, vous risquez l’expulsion.

Plus sur les rassemblements de masse (événements à grande échelle)

Fraude

Il se commet des fraudes liées aux cartes de crédit et aux guichets automatiques bancaires. Des cas de surcharge de carte se produisent également. Faites preuve de prudence dans les endroits fréquentés par les touristes, car des fraudeurs ciblent les touristes en facturant des prix plus élevés pour les services, la nourriture et les boissons. Demandez une liste des prix imprimée avant de commander et vérifiez vos relevés de comptes pour y détecter toute transaction non autorisée.

Faites preuve de vigilance lorsque vous utilisez votre carte de débit ou de crédit :

  • redoublez de vigilance lorsque vos cartes sont manipulées par d’autres personnes pour un paiement;
  • utilisez des guichets automatiques bancaires situés dans des endroits publics bien éclairés ou à l’intérieur d’une banque ou d’un commerce;
  • évitez les lecteurs de cartes à l’aspect inhabituel;
  • couvrez le clavier d’une main lorsque vous entrez votre NIP;
  • vérifiez votre relevé de compte pour y détecter toute transaction non autorisée.

Plus sur la fraude à l’étranger

Aliments et boissons contenant des drogues

Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance, et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Ces produits peuvent contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle.

Scopolamine et autres drogues incapacitantes

La scopolamine est une drogue incapacitante qu’utilisent des criminels pour immobiliser leurs victimes sans méfiance, lesquelles deviennent rapidement désorientées et vulnérables.

Les voleurs peuvent introduire la drogue dans la nourriture et les boissons ou la souffler au visage de leur victime. Ils travaillent souvent en équipe, avec des femmes qui séduisent leurs victimes en créant un faux sentiment de sécurité et en volant ensuite leurs objets de valeur une fois qu’elles ont été neutralisées. Des applications et des sites Web de rencontres ont été utilisés pour cibler et attirer des étrangers voyageant seuls et cherchant à rencontrer des femmes de la région.

Les incidents se produisent dans les discothèques, les bars et les restaurants, ainsi que dans les transports en commun et dans la rue. Ils surviennent le plus souvent dans les grandes villes telles que Barranquilla, Bogotá, Bucaramanga, Cali, Carthagène et Medellín.

Exercez une extrême prudence à l’égard des inconnus qui offrent des dépliants, demandent de l’information ou vendent des marchandises dans la rue.

Cérémonies de consommation d’ayahuasca

Les cérémonies de purification spirituelle et de consommation d’ayahuasca, célébrées par des chamans ou par d’autres personnes, impliquent la consommation de substances pouvant entraîner des complications médicales et gravement affecter les capacités cognitives et physiques. Plusieurs touristes qui ont été exposés à ces substances ont été gravement malades, ont été blessés, agressés ou ont même perdu la vie.

Ces cérémonies ont souvent lieu dans des régions reculées sans accès à des installations médicales ou des soins en santé mentale, et où la communication avec les autorités locales est limitée. La plupart du temps, les installations n’offrent pas de premiers soins de base et ne possèdent pas de plans d’urgence pour venir en aide aux personnes souffrant de maladies physiques ou psychologiques résultant de ces cérémonies. Les cérémonies de consommation d’ayahuasca n’étant pas réglementées, il est impossible de déterminer si elles sont sécuritaires et si l’on peut se fier à ceux qui les organisent ou aux chamans.

Sécurité des femmes

Les femmes qui voyagent seules peuvent subir certaines formes de harcèlement et de violence verbale.

Guide de sécurité à l'intention des voyageuses

Sécurité routière

L’état des routes et la sécurité routière peuvent laisser à désirer dans toute la Colombie, y compris à Bogotá. Les panneaux de signalisation sont difficiles à voir. Les automobilistes sont extrêmement agressifs et téméraires. Ils roulent souvent à des vitesses excessives; ils sont souvent distraits et ils ignorent les contrôles de circulation.

Les motocyclettes sont nombreuses et elles sont souvent impliquées dans des accidents de la route.

Les piétons n’ont pas la priorité de passage, et ce, même aux panneaux d’arrêt.

L’état des routes peut se dégrader dangereusement pendant la saison des pluies.

Étant donné que l’autoroute panaméricaine est interrompue par le bouchon du Darién, une épaisse jungle montagneuse, il est impossible de se rendre en voiture de la Colombie au Panama. Si vous souhaitez amener votre véhicule au Panama, vous devez l’expédier par bateau de Cartagena, en Colombie, à Colón, au Panama.

Ne faites jamais d’autostop en Colombie.

Lorsque vous circulez en voiture en Colombie :

  • rangez tous vos effets personnels sous votre siège;
  • gardez les portières verrouillées et les vitres levées en tout temps;
  • apportez un téléphone cellulaire;
  • en ville, garez votre voiture dans un parc de stationnement surveillé.

Barrages routiers

Les barrages routiers non autorisés et le banditisme constituent une menace. Entreprenez vos déplacements routiers pendant le jour seulement et n’empruntez que les routes principales. Les autorités locales peuvent vous empêcher d’accéder à certains secteurs en raison de nouvelles menaces à la sécurité. Les points de contrôle militaires à l’extérieur des villes sont fréquents.

Les camionneurs et les travailleurs agricoles peuvent déclencher des grèves en Colombie. Des barrages routiers sur les routes principales peuvent perturber gravement la circulation.

Si vous comptez vous déplacer en voiture en Colombie :

  • composez le 767 - à partir d’un téléphone cellulaire seulement - pour obtenir de l’information sur les fermetures de routes auprès de la police routière colombienne (en espagnol);
  • consultez les médias locaux;
  • suivez les consignes des autorités locales.

Transports publics

Les transports publics ne sont pas sûrs en Colombie.

Autobus

Tant à la ville qu’à la campagne, il arrive souvent que des vols soient commis à bord des autobus. Ces derniers sont régulièrement la cible de groupes armés.

Si vous prenez un bus de nuit, gardez vos effets personnels près de vous, et non pas sur le sol ou dans des compartiments de rangement, car ils pourraient être volés pendant que vous dormez.

Taxis

Des enlèvements éclair se produisent souvent dans des taxis sans permis.

  • Évitez de héler un taxi dans la rue.
  • Ne faites appel qu’à des compagnies de taxi de bonne réputation par le biais d'établissements tels que des hôtels ou des applications de téléphonie mobile.
  • Réservez votre taxi à l’avance si possible.

Si vous devez absolument héler un taxi dans la rue :

  • évitez les véhicules sans plaque d’immatriculation;
  • ne montez pas dans un taxi déjà occupé par d’autres personnes;
  • notez soigneusement le numéro de plaque et le nom du chauffeur du taxi;
  • communiquez immédiatement cette information à vos proches.

À l’aéroport international El Dorado de Bogotá, seuls les taxis autorisés peuvent prendre des passagers aux terminaux. Dans la mesure du possible, prenez des dispositions avec votre agence de voyages ou votre hôtel pour que l’on vienne vous chercher à l’aéroport.

Services de transport - Aéroport international El Dorado

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements généraux sur les vols intérieurs dans d’autres pays

 

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

COVID-19 - Restrictions et exigences d'entrée, de sortie et de transit 

Afin de limiter la propagation de la maladie à coronavirus (COVID-19), la plupart des gouvernements ont mis en place des restrictions et des exigences particulières d’entrée et de sortie pour leur territoire. Bien que plusieurs pays aient commencé à assouplir certaines de ces mesures, la plupart demeurent en vigueur.

Avant de voyager, vérifiez si les autorités locales de votre lieu de provenance et de votre destination ont mis en place des restrictions ou des exigences spécifiques liées à cette situation. Tenez compte aussi de vos points de transit, car de nombreuses destinations ont mis en place des règles de transit strictes qui pourraient perturber vos déplacements.

Celles-ci peuvent comprendre:

  • des interdictions d'entrée, en particulier pour les non-résidents;
  • des interdictions de sortie;
  • des quarantaines de 14 jours ou plus à l’arrivée, certaines dans des installations désignées, à vos frais;
  • des dépistages et certificats de santé et une preuve d'assurance maladie de voyage adéquate;
  • des documents d'autorisation de voyage à obtenir avant votre départ;
  • des fermetures des frontières;
  • des fermetures d'aéroports;
  • des suspensions de vols à destination, ou en provenance de certaines destinations et, dans certains cas, de toutes les destinations;
  • des suspensions ou réductions d'autres options de transport international.

Des restrictions supplémentaires peuvent être imposées soudainement. Les compagnies aériennes peuvent, elles aussi, suspendre ou réduire leurs vols sans préavis. Vos projets de voyage peuvent être gravement perturbés, rendant votre retour difficile. Vous ne devriez pas dépendre du gouvernement du Canada pour une aide liée aux changements à vos plans de voyage.

  • Consultez les médias pour vous tenir au courant des dernières nouvelles.
  • Communiquez avec votre compagnie aérienne ou votre voyagiste pour savoir si la situation risque de compromettre vos projets de voyage.
  • Communiquez avec le bureau diplomatique étranger le plus proche pour obtenir des informations sur les restrictions spécifiques à votre destination.

Bureaux diplomatiques étrangers au Canada – Affaires mondiales Canada

COVID-19 - Fermeture de frontières

Les autorités colombiennes ont fermé toutes les frontières terrestres, maritimes et fluviales jusqu'à nouvel ordre.

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités colombiennes. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des bureaux diplomatiques étrangers au Canada

Passeport

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide au moins 6 mois après la date prévue de votre départ de la Colombie.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès d’une mission diplomatique du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

Visas

Visa de touriste : non exigé (pour les séjours de 90 jours ou moins)
Visa d’affaires ou de travail : exigé
Visa d’étudiant : exigé

Timbre d’entrée

Vous devez faire apposer un timbre d’entrée dans votre passeport lorsque vous entrez en Colombie par la route. Si vous n’avez pas ce timbre, les autorités frontalières peuvent vous obliger à retourner à votre point d’entrée pour l’obtenir. Une amende peut vous être imposée si vous n’obtenez pas le timbre d’entrée.

Durée du séjour

La durée de séjour permise pour les touristes est déterminée par les agents d’immigration à l’arrivée en Colombie.

Un séjour touristique peut être accordé pour un maximum de 90 jours. Vous recevrez une amende si vous demeurez dans le pays au-delà de la date indiquée sur votre timbre d’entrée. Si vous souhaitez prolonger la durée de votre séjour, vous devez en obtenir l’autorisation auprès du bureau de Migración Colombia le plus près. Les touristes peuvent prolonger leur séjour pour un maximum de 180 jours par année. La décision finale revient à l’agent d’immigration.

Autres exigences d’entrée

Pour entrer en Colombie, vous devez prouver que vous en ressortirez.

Dépistage de drogues

Dans ses aéroports internationaux, la Colombie compte sur des mesures strictes de dépistage pour détecter le trafic de stupéfiants. Les agents des douanes peuvent vous fouiller et fouiller vos bagages. Ils peuvent aussi prendre vos empreintes digitales, et vous obliger à vous soumettre à une inspection aux rayons X à votre arrivée et à votre départ.

La plupart des inspecteurs des douanes dans les aéroports ne parlent que l’espagnol.

Les enfants et le voyage

Renseignez-vous sur les voyages avec des enfants.

Exigences de sortie pour les enfants possédant la double citoyenneté

Que ce soit pour voyager à l’intérieur ou à l’extérieur de la Colombie, les enfants mineurs qui ont la double citoyenneté canadienne et colombienne doivent présenter :

S’ils sont âgés de moins de 18 ans, qu’ils voyagent seuls ou accompagnés d’un seul parent
  • une autorisation écrite de leurs parents, rédigée en espagnol et notariée par un notaire public local ou dans une ambassade ou un consulat de la Colombie à l’étranger; et
  • un certificat de naissance colombien indiquant le nom des parents ou la version intégrale d’un certificat de naissance canadien, accompagnée de sa traduction officielle en espagnol.
S’ils sont âgés de moins de 8 ans et qu’ils voyagent avec les deux parents
  • un certificat de naissance colombien notarié par un notaire public local; ou
  • un certificat de naissance canadien et sa traduction officielle en espagnol.
Liens utiles (en espagnol)

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Santé

Santé

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour selon votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage.

Certains de ces vaccins incluent : rougeole-oreillons-rubéole (ROR), diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, varicelle, grippe et d'autres.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Fièvre Jaune - Les exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus que se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il y a un risque de contracter la fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination est requise si vous arrivez d'Angola, du Brésil, de la République démocratique du Congo ou de l'Ouganda, ou si vous avez transité par un aéroport dans l'un de ces pays.

Recommandation

À propos de la fièvre jaune
Centres de vaccination contre la fièvre jaune désignés
*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée (en anglais seulement) dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage.  La vaccination devrait être envisagée pour les voyageurs qui se rendent dans des régions où la rage existe et qui courent un risque élevé d'exposition (p. ex. sont des enfants, présentent un risque professionnel, ou sont en contact étroit avec des animaux, y compris des chiens en liberté dans les collectivités).

Rougeole

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Elle peut se propager rapidement d'une personne à l'autre par contact direct et par les gouttelettes dans l'air.

Toute personne qui n'est pas protégée contre la rougeole risque d'en être infectée lorsqu'elle voyage à l'étranger.

Peu importe où vous allez, consultez un professionnel de la santé avant votre départ pour vous assurer d'être entièrement protégé contre la rougeole.

Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Amérique du Sud, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Amérique du Sud. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l'eau ou d'aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. 

Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d'hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Amérique du Sud, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, la fièvre jaune, la leishmaniose, le paludisme, l'onchocercose (cécité des rivières), la trypanosomiase américaine (maladie de Chagas),le virus du Nil occidental et le virus Zika

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a présentement un risque de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d'un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • Dans ce pays, la dengue constitue un risque pour les voyageurs toute l'année.  C'est une maladie virale transmise aux humains par les piqûres de moustiques.
  • La dengue peut causer des symptômes grippaux graves. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre hémorragique, qui peut être mortelle.
  • Le niveau de risque de contracter la dengue change selon les saisons et varie d'une année à l'autre. Après une baisse des cas de dengue signalés dans le monde en 2017 et 2018, les chiffres mondiaux ont encore fortement augmenté.
  • Les moustiques porteurs de la dengue piquent habituellement pendant le jour, particulièrement autour du lever et du coucher du soleil.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques. Aucun vaccin ou médicament ne protège contre la dengue.
Leishmaniose cutanéo-muqueuse

La leishmaniose cutanéo-muqueuse provoque des lésions cutanées et des ulcérations. La leishmaniose est causée par un parasite transmis par la piqûre d'un phlébotome (moucheron de sable) femelle infecté.

Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez-vous contre les piqûres de phlébotomes, qui se nourrissent habituellement après le coucher du soleil dans les régions rurales et boisées ainsi que dans certains centres urbains. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la leishmaniose.

Virus Zika

Le virus Zika est un risque dans ce pays.

Le virus Zika se transmet principalement par la piqûre d'un moustique infecté. Il peut aussi être transmis sexuellement. Le virus Zika peut causer de graves anomalies congénitales.

Avant de partir vers ce pays, les femmes enceintes et celles qui planifient une grossesse devraient consulter un professionnel de la santé pour discuter des risques potentiels. Les femmes enceintes peuvent choisir d'éviter ou de reporter leur voyage dans ce pays.

Recommandations relatives aux voyages :

  • Prévenir les piqûres de moustiques en tout temps.
  • Si vous êtes enceinte, utilisez toujours les condoms correctement ou évitez tout contact sexuel avec quiconque a voyagé dans ce pays pendant votre grossesse.
  • Femmes : Avant d'essayer de tomber enceinte, attendez deux mois après votre voyage dans ce pays ou après l'apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes). Si votre partenaire masculin a voyagé avec vous, attendez trois mois après le voyage ou après l'apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes).
  • Hommes : Avant de tenter de concevoir un enfant, attendez trois mois après votre voyage dans ce pays ou après l'apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes).

Pour plus de recommandations de voyage, voir le conseil de santé aux voyageurs : Virus Zika : Conseils à l'intention des voyageurs


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme. 
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions de l'Amérique du Sud et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

Les soins médicaux sont adéquats dans les grandes villes, mais leur qualité peut varier ailleurs.

De nombreuses cliniques offrent des services d’urgence; elles peuvent demander un paiement à l’avance en argent comptant ou par carte de crédit. Assurez-vous d’avoir suffisamment d’argent. Si vous ne présentez pas une preuve d’assurance voyage, on pourrait vous transférer dans un hôpital public où les soins médicaux ne sont pas toujours à la hauteur des normes canadiennes.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

Tourisme médical

Des citoyens canadiens sont morts ou ont eu de graves problèmes de santé après avoir subi des chirurgies esthétiques ou d’autres interventions en Colombie. Avant d’entreprendre un voyage pour recevoir des soins médicaux, faites bien vos recherches et assurez‑vous de ne faire affaire qu’avec des fournisseurs compétents.

Médicaments sur ordonnance

Si vous prenez des médicaments sur ordonnance, vous devez vérifier s’ils sont légaux en Colombie. Laissez toujours vos médicaments dans leur contenant original. Si possible, rangez‑les dans votre bagage de cabine et ayez avec vous une copie de votre ordonnance. Apportez une réserve suffisante de vos médicaments, car ils pourraient être difficiles à trouver en Colombie.

Mal de l'altitude

Vous pourriez éprouver des problèmes de santé causés par l’altitude élevée de la Colombie. Le mal de l’altitude peut être mortel et exiger une évacuation médicale immédiate. Un médecin pourra vous conseiller sur les façons de prévenir ou d’atténuer les effets du mal de l’altitude.

Eau potable

En Colombie, l’eau du robinet est de meilleure qualité dans les régions froides que dans les régions chaudes. Peu importe l’endroit où vous vous trouvez, l’eau n’est pas toujours conforme aux normes canadiennes.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

Il n’existe aucun traité sur le transfèrement de délinquants entre le Canada et la Colombie. Si l’on vous reconnaît coupable d’un crime grave en Colombie, vous devrez y purger votre peine d’emprisonnement.

Drogues

La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants sont sévèrement punis. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de longues peines d’emprisonnement et de lourdes amendes.

Surveillez de près vos bagages en tout temps et ne transportez jamais de colis, de sac, ni de valise qui ne vous appartiennent pas. Ne changez pas d’argent pour rendre service à des inconnus, car il s’agit d’une pratique courante des blanchisseurs d’argent.

Armes à feu

La loi colombienne interdit aux voyageurs d’apporter des armes à feu. L’importation ou la possession illégale d’armes à feu peuvent mener à de longues peines d’emprisonnement.

Artéfacts

L’exportation de certains artéfacts culturels colombiens, comme des peintures et des sculptures originales ayant une valeur historique, est illégale. Cela inclut les fossiles.

Tourisme sexuel impliquant des enfants

Le fait d’avoir des relations sexuelles avec un mineur constitue une infraction criminelle grave en Colombie. Les personnes qui en sont reconnues coupables s’exposent à une longue peine d’emprisonnement.

Tourisme sexuel impliquant les enfants : c’est un crime

Voyageurs LGBTQ2

La loi colombienne n’interdit pas les actes sexuels entre personnes de même sexe. Cependant, l’homosexualité n’est pas bien acceptée socialement en Colombie, surtout dans les régions rurales.

Renseignements généraux en matière de sécurité et conseils pour les voyageurs LGBTQ2 à l’étranger

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue en Colombie.

Si vous avez à la fois la citoyenneté canadienne et celle de la Colombie, nous pourrions être limités dans notre capacité à vous offrir des services consulaires pendant que vous y êtes. Les exigences d’entrée et de sortie peuvent aussi être différentes dans votre cas.

Renseignements généraux pour les voyageurs avec la double citoyenneté

Conduite automobile

Vous devez vous munir d’un permis de conduire international.

En cas d’accident de voiture, vous devez rester sur les lieux jusqu’à l’arrivée des autorités (Policía de transito). Ne déplacez pas votre véhicule, sous peine de graves conséquences.

Plus sur le permis de conduire international

Monnaie

La devise de la Colombie est le peso (COP).

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

La Colombie est exposée à diverses catastrophes naturelles, comme des ouragans, des tremblements de terre, des éruptions volcaniques, des pluies torrentielles, des inondations et des coulées de boue.

Saison des ouragans

Les ouragans surviennent normalement de la mi-mai jusqu’à la fin de novembre. Durant cette période, même de faibles tempêtes tropicales peuvent se transformer rapidement en ouragans majeurs.

Ces violentes tempêtes peuvent vous mettre en danger et nuire à la prestation des services essentiels.

Si vous décidez de vous rendre dans une région côtière pendant la saison des ouragans:

  • sachez que vous mettez gravement en péril votre sécurité;
  • préparez-vous à changer vos projets de voyage à tout moment, ou même à interrompre ou annuler votre voyage;
  • tenez-vous au courant des dernières prévisions météorologiques régionales;
  • ayez sur vous les coordonnées d’urgence de votre compagnie aérienne ou voyagiste;
  • suivez les conseils et les instructions des autorités locales.

Liens utiles

Saison des pluies

La saison des pluies en Colombie s’étend habituellement de mars à juin et de septembre à novembre. Des inondations et des coulées de boue se produisent, surtout dans les régions rurales.

Activité sismique

Volcans

Il y a plusieurs volcans actifs ou potentiellement actifs en Colombie.

Les débris provenant d’éruptions volcaniques peuvent obstruer les rivières et les faire déborder, ce qui peut causer des crues soudaines et des glissements de terrain. Des nuages de cendres peuvent aussi perturber les vols intérieurs et internationaux.

Si vous séjournez ou voyagez près de volcans en activité :

  • consultez les médias locaux pour vous informer au sujet des niveaux d’activité volcanique;
  • portez une attention particulière à tous les avertissements qui sont diffusés;
  • suivez les conseils des autorités locales;
  • préparez-vous à modifier votre itinéraire ou même à évacuer rapidement l’endroit où vous vous trouvez.

Service de géologie de la Colombie – Gouvernement de la Colombie (en espagnol)

Tremblements de terre

La Colombie est située dans une zone d’activité sismique, et des tremblements de terre s’y produisent fréquemment. De dangereux glissements de terrain peuvent également survenir, même après des secousses sismiques mineures.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Composez le 123 pour toute aide d’urgence.

Aide consulaire

Afin de limiter la propagation de la COVID-19, l'ambassade du Canada en Colombie, à Bogotá, offre des services consulaires en personne sur rendez-vous seulement. Le consulat du Canada à Cartagena continuera d’offrir des services consulaires uniquement par téléphone ou par courriel, et ce, jusqu'à nouvel ordre.

Si vous avez besoin d’aide consulaire, communiquez avec l'ambassade du Canada en Colombie, à Bogotá, par courriel ou par téléphone.

Bogotá - Ambassade du Canada
AdresseCra 7, No 114-33, Piso 14, Bogotá, ColombieAdresse postaleC.P. 110067, Bogotá, ColombieTéléphone57 (1) 657-9800Télécopieur57 (1) 657-9912Courrielbgota@international.gc.caInternetwww.colombie.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookAmbassade du Canada en ColombieTwitter@CanadaColombieHeures de bureauLundi, mercredi et vendredi
9 h à 13 h 15
Cartagena - Consulat du Canada
AdresseEdificio Centro Ejecutivo Bocagrande, Carrera 3, No. 8-129, Oficina No. 1103, Cartagena, ColombieTéléphone57 (5) 665-5838Télécopieur57 (5) 665-5837Courrielcartagena@international.gc.caFacebookAmbassade du Canada en ColombieTwitter@CanadaColombieAutres médias sociaux @CanadayColombiaHeures de bureauLundi au vendredi
9 h à midi

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez à l’ambassade du Canada en Colombie, à Bogotá, et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.


La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :