La fraude à l'étranger: une menace grandissante à la sécurité des Canadiens

 

Alerte aux courriels frauduleux

Nous avons été informés qu’un courriel d’hameçonnage, soi-disant de l’Agence du revenu du Canada, aurait été envoyé à partir d’une adresse courriel « @Travel.gc.ca ». Pour en savoir plus.

Types courants d’escroquerie

Bien que la majorité des Canadiens soient maintenant sensibilisés aux tentatives de fraude orchestrées par des entreprises ou des personnes à l’étranger, surtout en Afrique, bon nombre se font encore prendre au piège et se font voler des marchandises, des services et de l’argent. Le Nigéria, le Ghana, le Togo, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Maroc, l’Algérie, la Guinée, le Sénégal, Jamaïque et le Bénin comptent parmi les pays où la fraude est une activité populaire et lucrative.

Exemples d’escroqueries commerciales ou professionnelles

Exemples d’escroqueries personnelles

En plus d’occasionner d’importantes pertes financières, de nombreuses escroqueries peuvent poser une grave menace pour la sécurité personnelle des victimes. Bon nombre de victimes sont incitées à se rendre en Afrique pour conclure une transaction commerciale, accepter un emploi, se marier ou tenter de récupérer de l’argent envoyé à des fraudeurs. Des incidents violents en résultent parfois, y compris des enlèvements et des séquestrations. Les agents consulaires canadiens sont souvent limités dans l’assistance qu’ils peuvent prodiguer aux victimes.

Attention : des arnaques de plus en plus nombreuses et sophistiquées

Chaque jour, on signale de nouveaux cas où des Canadiens ont dû demander de l’aide consulaire à la suite d’une tentative d’escroquerie menaçant leur sécurité. Le nombre de victimes continuera sans doute à augmenter dans l’avenir. Dans bon nombre de pays, les fraudeurs peuvent opérer en toute impunité, car les autorités locales n’ont souvent pas les ressources matérielles et financières nécessaires pour combattre l’activité criminelle sur le Web.

Les réseaux organisés de fraude inventent des stratagèmes de plus en plus ingénieux et subtils afin de tromper leurs victimes et de soutirer de petites ou grandes sommes d’argent. Les malfaiteurs déploient des efforts de recherche considérables pour créer des documents d’appui crédibles : profils complets de compagnies fictives, rapports médicaux, certificats d’exportation falsifiés, etc. Les noms et les logos d’organisations réputées, de gouvernements et d’organismes gouvernementaux sont souvent utilisés frauduleusement. Des sites Web tout à fait vraisemblables sont également clonés.

Un autre type de fraude à l’étranger est celui d’escrocs se faisant passer pour des employés de l’ambassade du Canada, comme des agents consulaires ou même des ambassadeurs. Si une personne affirmant travailler pour un bureau du gouvernement du Canada à l’étranger vous offre une assistance non sollicitée, vérifiez son identité en communiquant avec l’ambassade ou le consulat où elle prétend travailler.

Que faire pour se protéger?

Toute proposition d’affaires non sollicitée doit être soigneusement examinée avant de verser de l’argent, de fournir un service ou une marchandise ou d’entreprendre un voyage.

Voyages liés à des relations personnelles nouées sur Internet

Nous vous recommandons vivement de vous tenir au courant des types actuels d’escroqueries en effectuant régulièrement des recherches sur le Web.

Que faire pour obtenir de l’aide?

N’hésitez pas à communiquer avec le bureau du gouvernement du Canada à l’étranger le plus proche ou à téléphoner à notre Centre de surveillance et d'intervention d’urgence, au 613-996-8885 (les appels à frais virés sont possibles à partir de certains pays), si :

Le gouvernement du Canada ne peut intervenir dans les affaires juridiques d’ordre privé et n’a aucune influence sur les procédures judiciaires d’un autre pays. Toutefois, les agents du bureau du gouvernement du Canada à l’étranger le plus proche peuvent vous fournir une liste d’avocats dans le pays concerné. Pour obtenir plus de renseignements sur les services offerts par les agents consulaires canadiens, consultez notre page Assistance.

Le Centre antifraude du Canada fournit également des renseignements utiles.

Liens connexes
Date de modification :