République dominicaine

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : Les présents Conseils aux voyageurs ont été mis à jour à la suite d’un examen minutieux.


Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

République dominicaine - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble de la République dominicaine. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison du taux de criminalité élevé.

Conseils de santé aux voyageurs - Infection à virus Zika

L'Agence de la santé publique du Canada a émis des conseils de santé aux voyageurs pour l’infection à virus Zika: situation mondiale qui recommande aux Canadiens de prendre des précautions sanitaires spéciales s’ils voyagent dans les pays actuellement affectés. Les femmes enceintes et celles qui envisagent de devenir enceintes devraient éviter tout voyage en République dominicaine. Voir Santé pour obtenir de plus amples renseignements.

Sécurité

Sécurité

Criminalité

Partout dans le pays, il se commet des crimes mineurs comme des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché. Les incidents de ce genre se produisent dans des centres de villégiature, sur les plages, dans les aéroports, dans les gares d’autobus et dans les transports en commun. Des vols sont également perpétrés dans des chambres d’hôtels « tout compris » et dans les coffres-forts des chambres d’hôtel, ainsi que dans des voitures, surtout celles qui sont louées. Le taux de criminalité a tendance à augmenter durant les périodes de fêtes, y compris à Noël, pendant le carnaval et à Pâques. Les touristes sont souvent la cible de vols, car ils sont perçus comme étant riches. Méfiez-vous des personnes qui vous demandent des indications ou qui se montrent trop serviables. Prenez garde aux escrocs qui vendent diverses marchandises, particulièrement à Saint-Domingue.

Il arrive souvent que des voleurs en motocyclette, en scooter ou à bicyclette arrachent à des piétons leurs sacs et autres objets de valeur. Ils volent même des objets dans les véhicules qui s’arrêtent aux feux rouges, y compris les taxis. Gardez les portes des véhicules verrouillées, les vitres levées et vos effets personnels à l’abri des regards. Ne portez pas votre sac sur votre épaule.

Faites preuve de prudence et soyez toujours sur vos gardes, surtout après la tombée de la nuit. Ne transportez que de petites sommes d’argent et évitez de faire étalage de richesse. Gardez hors de vue vos appareils électroniques tels que téléphones cellulaires, tablettes, ordinateurs portables, caméras et appareils photo, car ils intéressent particulièrement les voleurs. Ne laissez jamais vos objets personnels sans surveillance sur la plage ou dans une voiture garée. Rangez vos objets précieux, votre passeport et vos autres documents de voyage dans le coffre-fort de l’hôtel, à condition qu’il soit boulonné au mur ou au plancher. Ayez toujours sur vous une photocopie de la page d’identification de votre passeport.

En cas de perte ou de vol de vos documents, vous devez obtenir un rapport de police pour vous procurer un passeport ou un document de voyage adéquat auprès de l’ambassade du Canada en République dominicaine à Saint-Domingue, du consulat du Canada à Puerto Plata ou du bureau de l’ambassade du Canada à Punta Cana. Logez dans des hôtels et des centres de villégiature qui ont de bonnes pratiques de sécurité. Exercez une extrême méfiance envers quiconque tente d’entrer dans votre chambre.

Faites preuve de vigilance dans les guichets automatiques bancaires. Utilisez ceux qui se trouvent à l’intérieur des banques, des centres commerciaux et d’autres lieux publics, et ce, durant les heures d’ouverture seulement.

On a signalé des vols dans des bagages enregistrés dans les aéroports. Le plus souvent, ces vols sont commis au moment du départ des voyageurs. Il arrive aussi que de l’argent et des effets personnels soient subtilisés dans les bagages à main des voyageurs pendant que ceux-ci franchissent les contrôles de sécurité. Tous les bagages sont passés aux rayons X à l’arrivée et au départ. Ne mettez pas d’objets de valeur dans vos bagages enregistrés. Les articles les plus convoités par les voleurs sont les appareils électroniques (surtout les appareils photo et caméras numériques), les bijoux et les parfums. Sachez que des criminels ont déjà placé des drogues illicites dans les sacs de voyageurs qui s’apprêtaient à quitter le pays. Faites tous vos bagages vous-même, et ne transportez jamais d’articles qui ne vous appartiennent pas. Avant de vous enregistrer à l’aéroport, vérifiez si vos bagages n’ont pas été manipulés.

Il arrive parfois que des étrangers soient victimes de crimes violents comme des agressions. Cela se produit surtout la nuit dans les grandes villes. Évitez de marcher seul dans les endroits déserts et les plages non surveillées après la tombée de la nuit. Si des voleurs s’en prennent à vous, gardez votre calme et n’essayez pas de vous défendre. Certains criminels peuvent avoir des armes et pourraient bien les utiliser en cas de résistance.

Des étrangers ont été la cible de vols à main armée alors qu’ils se rendaient à l’aéroport international Las Américas ou qu’ils en arrivaient, parfois en taxi, et principalement la nuit ou tôt le matin. Faites en sorte d’arriver en République dominicaine et de quitter le pays pendant le jour et utilisez le service de taxi autorisé par l’aéroport. Évitez les taxis non identifiés, particulièrement à Saint-Domingue; vous pourriez être la cible d’une agression et d’un vol.

Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Elles pourraient contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle. Quiconque est victime d’agression sexuelle ou de tout autre crime devrait signaler le délit immédiatement. Les autorités dominicaines ne peuvent faire enquête que si une plainte officielle est déposée.

Sécurité des femmes

Les femmes qui voyagent seules doivent faire preuve de prudence lorsqu’elles ont affaire à des inconnus ou à de nouvelles connaissances, et se méfier tout particulièrement des offres de transport et des autres invitations. Des étrangères ont déjà été victimes de voies de fait, de viol et d’agression sexuelle, y compris dans des stations balnéaires. Des employés d’hôtels étaient impliqués dans certains de ces méfaits. Évitez d’utiliser les transports en commun ou de marcher seule la nuit. Toute personne victime d’une agression sexuelle doit immédiatement signaler ce méfait à l’ambassade ou au consulat du Canada le plus proche, et il lui est fortement conseillé de déposer un rapport auprès des autorités dominicaines. Il faut savoir que celles-ci ne peuvent pas mener d’enquête criminelle si elles ne reçoivent pas de plainte officielle. Consultez le guide Voyager au féminin : La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Escroqueries

Il arrive que des criminels se faisant passer pour des agents de police interceptent des véhicules et demandent à des conducteurs étrangers de payer des amendes pour de prétendues infractions. Si la police dominicaine vous arrête pour une infraction au Code de la route, vous devriez demander qu’on vous remette une contravention – que vous n’avez pas à payer immédiatement – ou insister pour payer toute contravention au commissariat le plus proche. Le règlement exige que les agents de police portent un insigne d’identité indiquant leur nom de famille. Vous avez le droit de demander à un agent de police une pièce d’identité.

Fraude

Les fraudes visant les cartes de crédit et de débit ainsi que le clonage de cartes sont très préoccupants. Faites bien attention lorsque quelqu’un manipule une de vos cartes pour un paiement et, à votre retour, vérifiez vos relevés pour y détecter toute transaction frauduleuse. N’utilisez vos cartes de crédit que dans les grands hôtels, les restaurants et les boutiques. Évitez de les utiliser dans les stations-service.

Activités récréatives et locations

L’équipement sportif ou aquatique qui est offert sur les plages (particulièrement pour la plongée) n’est pas toujours conforme aux normes canadiennes en matière de sécurité. Assurez-vous que l’équipement est en bon état et conforme aux normes de sécurité, et que des casques et des gilets de sauvetage vous sont fournis. Vérifiez si votre assurance voyage couvre les incidents liés aux activités récréatives. Ne participez à aucune activité nautique lorsque vos facultés sont affaiblies par l’alcool ou par d’autres substances.

Ne choisissez que des excursions recommandées par les voyagistes. Avant d’entreprendre des activités à risque ou de vous adonner à l’écotourisme, assurez-vous que les entreprises offrant des excursions prennent des mesures de sécurité appropriées.

De plus en plus de touristes sont impliqués dans des accidents de cyclomoteur et de scooter. Évitez de louer un véhicule d’un exploitant qui ne fournit pas de casques. Faites preuve de vigilance lorsque vous conduisez. Évitez d’emprunter des routes en mauvais état et abstenez-vous de rouler la nuit.

Sécurité nautique

Il se peut que les normes de sécurité nautique ne soient pas comparables à celles du Canada. Certains hôtels et centres de villégiature n’engagent pas de sauveteurs pour surveiller les plages et ne disposent pas toujours de l’équipement de sécurité ou de sauvetage approprié. Il est essentiel de se renseigner sur les conditions de baignade et sur les systèmes d’avertissement en place (y compris à l’hôtel), et de se conformer aux instructions. Les courants forts peuvent s’avérer dangereux, en particulier dans la région de Macao. Lorsque vous vous baignez, vous le faites à vos risques. Demeurez dans les aires surveillées et délimitées à cet effet.

Casinos

Des Canadiens ont perdu d’importantes sommes d’argent au casino en jouant au Keno progressif, au Super Keno et à d’autres jeux de Keno ou de roulette progressive. Ces jeux fonctionnent sur la base de paris progressifs et on peut y perdre beaucoup d’argent en peu de temps. Faites preuve de prudence dans les casinos des hôtels où ces jeux sont offerts, surtout si l’on vous demande de fournir les renseignements de votre carte de crédit.

Manifestations

Des manifestations et des rassemblements politiques ont lieu de temps à autre partout dans le pays, particulièrement à Saint-Domingue. Les manifestations ne visent pas les étrangers et ne se déroulent pas près des centres de villégiature « tout compris ». Elles peuvent cependant perturber les déplacements à l’extérieur des centres de villégiature. Surveillez les bulletins de nouvelles locales et évitez toutes les manifestations et tous les grands rassemblements, car ceux-ci peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence.

Des grèves se produisent fréquemment à Higuey, près de Punta Cana, ce qui peut nuire au service hôtelier.

Voyage dans les zones frontalières avec Haïti

Faites preuve d’une grande prudence lorsque vous traversez par voie terrestre la frontière entre la République dominicaine et Haïti, et faites-le seulement de jour.

Transport routier

La République dominicaine affiche l’un des taux d’accidents de la route les plus élevés au monde. Les lois qui régissent la circulation routière sont semblables à celles du Canada, mais il arrive souvent qu’elles ne soient pas respectées. La conduite est dangereuse en raison des habitudes de conduite agressives, des dépassements dangereux et de la vitesse excessive. Le marquage au sol déficient, les véhicules circulant à contresens, le grand nombre de camions et de motocyclettes ainsi que le mauvais état de la chaussée et des véhicules constituent autant de dangers. Il n’est pas conseillé de conduire après la tombée de la nuit, car les rues sont mal éclairées. Les barrages policiers et militaires sont chose courante, surtout à proximité de la frontière haïtienne.

Les piétons n’ont pas la priorité de passage, et ce, même aux feux de circulation. Redoublez de prudence lorsque vous circulez à pied, particulièrement à Saint-Domingue.

En cas de panne ou d’urgence sur une grande route à péage, une assistance est offerte gratuitement 24 heures sur 24 par une patrouille routière composée d’agents de police et de personnel militaire, sous l’égide du ministère des Travaux publics. En cas d’urgence, composez le 1 829 688 1000 pour obtenir de l’aide. Si vous êtes en cause dans un accident, il est possible que la police vous détienne jusqu’à ce que les circonstances de l’accident aient fait l’objet d’une enquête.

Transports publics

Il n’est pas recommandé de se déplacer en autobus. Toutefois, pour les trajets interurbains, des autocars fiables sont offerts par des entreprises privées.

À votre arrivée en République dominicaine, utilisez le service de taxi autorisé par l’aéroport. Durant votre séjour, ayez recours aux taxis de l’hôtel et évitez les taxis non identifiés. La plupart des taxis n’ont pas de compteur. Vous devriez donc toujours négocier le prix de la course avant le départ. Évitez d’utiliser ou de louer des motocyclettes-taxis (motoconchos), car ces véhicules sont très dangereux. Les taxis collectifs (gua-guas/carros publicos) sont également déconseillés, car il arrive que les chauffeurs ignorent le Code de la route, ce qui provoque souvent de graves accidents faisant des blessés et parfois des morts. Il arrive aussi que des voleurs utilisent des véhicules de ce genre pour dévaliser des passagers.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Police du tourisme

Fruit d’un effort de collaboration entre la police nationale, le secrétariat des forces armées et le secrétariat du tourisme, la police du tourisme (CESTUR) assure une présence des forces de sécurité dans les lieux touristiques et fournit une aide d’urgence immédiate aux touristes. On peut la joindre sans frais de partout dans le pays en composant le 1 809 200 3500.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités de la République dominicaine et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès de l'ambassade de la République dominicaine ou de l’un de ses consulats pour des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en République dominicaine doivent presenter un passeport qui sera valide jusqu’à la date prévue de leur départ du pays. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Vous devez également être en possession d’un billet pour un vol de retour.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Visas

Visa de touriste : non exigé
Visa d’affaires : exigé
Visa d’étudiant : exigé

Carte de touriste

Les Canadiens qui se rendent en République dominicaine en tant que touristes doivent se procurer, au coût de 10 $ US, une carte de touriste qui sera valide pendant 30 jours. Vous pouvez acheter votre carte de touriste à l’aéroport au moment de votre arrivée, mais elle est habituellement fournie par la compagnie aérienne avec l’achat d’un forfait de voyage. Les personnes souhaitant séjourner dans le pays au-delà de la date indiquée sur leur carte de touriste doivent demander une prolongation en se rendant au ministère de l’Immigration à Saint-Domingue ou payer une taxe de séjour prolongé aux autorités de l’immigration à l’aéroport au moment de leur départ; le montant du supplément varie selon la durée du séjour. Vous devriez demander un reçu de votre paiement. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec l'ambassade de la République dominicaine à Ottawa.

Résidence

Les étrangers peuvent obtenir le droit de résider en République dominicaine en se procurant un visa de résidence auprès du ministère des Relations étrangères et une carte de résidence temporaire ou permanente auprès du ministère de l’Immigration. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec l'ambassade de la République dominicaine.

Résidents permanents canadiens

Si vous avez le statut de résident permanent au Canada, vous devez prouver que votre statut de résident permanent sera toujours valide lorsque vous rentrerez au Canada. Cela s’applique à tous les membres de la famille qui sont des résidents permanents, y compris les enfants. Votre carte de résident permanent est la preuve de ce statut.

Si votre carte de résident permanent est expirée, vous pourriez vous voir refuser l’accès à bord de l’avion. C’est à vous qu’il incombe de vous assurer que votre carte sera toujours valide lorsque vous rentrerez d’un voyage à l’extérieur du Canada et d’en demander une nouvelle avant qu’elle expire.

Si votre carte expire pendant votre séjour à l’extérieur du Canada, vous devez demander un titre de voyage pour résident permanent au centre de réception des demandes de visa de l’ambassade du Canada à Saint-Domingue.

Taxe de départ

Une taxe de départ de 20 $ US est applicable à tout séjour de 30 jours ou moins, et celle-ci doit être payée en dollars américains. Cette taxe s’applique à tous les vols internationaux et peut être incluse dans le prix du billet d’avion.

Biométrie

Les étrangers doivent faire enregistrer leurs données biométriques personnelles (empreintes digitales et reconnaissance faciale) au point d’entrée.

Dépistage des drogues

La République dominicaine participe activement à la lutte contre le trafic de stupéfiants. À cet effet, elle applique des contrôles frontaliers rigoureux et renforce sa capacité de dépistage des stupéfiants. Conformément à la procédure locale normale, les autorités peuvent vous soumettre à des mesures de dépistage de drogues lorsque vous quittez le pays. Vos bagages peuvent être fouillés et l’on peut vous demander de signer un formulaire (écrit en espagnol et réservé à l’usage interne) déclarant que la fouille a été faite conformément à la procédure. Dans certaines circonstances, on pourrait exiger que vous passiez une radiographie, à l’aéroport ou à l’hôpital local. Si les résultats sont négatifs, on vous ramènera immédiatement à l’aéroport, mais si l’on vous prend à transporter des substances illicites, on vous placera en détention. En vertu de la loi dominicaine, une personne détenue ou arrêtée par les autorités peut être maintenue en détention sans inculpation pendant une période allant jusqu’à 48 heures avant que la cause ne soit portée devant un juge. Pour obtenir de l’assistance consulaire, veuillez communiquer avec l’ambassade du Canada en République dominicaine. Consultez notre Aperçu du système de droit pénal de la République dominicaine.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions des Caraïbes, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, l'hépatite A, la fièvre typhoïde et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez aux Caraïbes. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Choléra

Le choléra est une maladie bactérienne qui se propage souvent par la consommation d'eau et d'aliments contaminés. Il cause la diarrhée et, dans les cas graves, il peut entraîner la déshydratation, voire la mort.

Le risque est faible pour la plupart des voyageurs. Les voyageurs les plus à risque sont ceux qui séjournent, travaillent ou habitent dans des régions où l'accès à des aliments salubres et à de l'eau potable est limité et les conditions de salubrité sont déficientes, ou dans des régions où des éclosions surviennent. Les voyageurs les plus à risque, devraient discuter avec un fournisseur de soins de santé des avantages à recevoir un vaccin.

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions des Caraïbes, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, le paludisme, le virus de Nil occidental et le virus Zika.

 

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a présentement une éclosion de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est une maladie virale qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté et provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Protégez-vous contre les piqûres de moustiques, notamment au lever et au coucher du soleil. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • La dengue est présente dans ce pays. La dengue est une maladie virale qui peut provoquer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre dengue hémorragique qui peut être mortelle.
  • Le risque de contraction est plus élevé durant le jour, notamment au lever et au coucher du soleil.
  • Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la dengue.
Le virus Zika

La transmission locale du virus Zika associée aux moustiques est présentement signalée dans ce pays. Le virus Zika se propage principalement par les piqûres de moustiques infectés et peut provoquer de la fièvre, des éruptions cutanées et des douleurs articulaires. Il peut également être transmis par le sang, le sperme et par une femme enceinte infectée à son bébé en développement. La majorité des personnes infectées ne présentent aucun symptôme et se rétablissent sans complications graves. Il y a consensus scientifique que l'infection à virus Zika est une cause de microcéphalie et du syndrome de Guillain-Barré. D'autres troubles neurologiques, ont également été associés avec l'infection à virus Zika. Protégez-vous contre les piqûres de moustiques durant le jour et en soirée. Il n'y a pas de vaccin contre l'infection à virus Zika.


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme. 
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions des Caraïbes, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mainssouvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.

VIH

Le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) s'attaque au système immunitaire de l'organisme et l'affaiblit, et donne lieu à une maladie chronique progressive appelée le SIDA (syndrome d'immunodéficience acquise).

Parmi les activités à risque élevé, on compte toutes celles où vous êtes en contact avec du sang ou des liquides organiques, c'est-à-dire des rapports sexuels non protégés, l'exposition à des seringues non stérilisées pour la prise de médicaments ou d'autres substances (par exemple, stéroïdes ou drogues) ou l'exposition à des aiguilles non stérilisées pour le tatouage, le perçage corporel ou l'acupuncture.


Services et établissements médicaux

Les services et les établissements médicaux sont généralement adéquats dans les grandes villes, mais sont limités dans les régions éloignées. Les hôpitaux et cliniques privés sont mieux équipés que les établissements publics. Les personnes qui se trouvent dans une région éloignée et qui nécessitent des soins médicaux peuvent être transférées dans un établissement mieux équipé à Saint-Domingue si leur état le justifie.

Informez-vous des frais avant de vous faire traiter. L’ambassade du Canada à Saint-Domingue a reçu des rapports concernant des cas de surfacturation de services médicaux par des établissements privés, de variations dans les prix et d’hospitalisations inutiles. Si vous avez l’impression qu’on vous a demandé trop cher pour votre visite à l’hôpital, avisez les administrateurs de l’établissement – des Canadiens ont déjà réussi à négocier une réduction de leur facture. Lorsque vous vous présentez à l’hôpital, demandez que l’on vous serve en français (ou en anglais) pour vous assurer de bien comprendre les pratiques, les procédés et les prix. À moins que vous ne le demandiez, les services ne vous seront pas nécessairement offerts dans votre langue. Prenez garde aux techniques de vente agressives de certains médecins des centres de villégiature. Ce sont souvent des contractuels envoyés dans ces centres par un hôpital privé dans le but de faire la promotion de cet établissement.

Prenez soin de souscrire une assurance maladie de voyage adéquate et d’avoir accès à suffisamment de fonds pour couvrir le coût de tout traitement médical et d’une évacuation médicale, au besoin. Communiquez avec votre compagnie d’assurance sans tarder si l’on vous recommande de vous rendre dans un établissement médical pour y recevoir des soins. Toute maladie ou blessure nécessitant une hospitalisation devrait être signalée à l’ambassade du Canada à Saint-Domingue.

Autres conseils

L’eau du robinet en République dominicaine n’est pas considérée comme potable.

N’achetez pas de drogues dans la rue.  Des Canadiens ont été hospitalisés ou sont même décédés à cause des effets secondaires du mélange d’alcool et de pilules de type Viagra vendues dans la rue.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consultez notre page Arrestation et détention et notre Aperçu du système de droit pénal de la République dominicaine pour plus de détails.

Stupéfiants

Quiconque est accusé d’avoir acheté, vendu, transporté ou consommé tout type et toute quantité de stupéfiants s’expose à des sanctions sévères. Le processus judiciaire peut durer plusieurs années (durant lesquelles la personne accusée est normalement détenue) et peut mener à de longues peines d’emprisonnement dans des conditions difficiles.

Lois

La loi dominicaine prévoit que les victimes d’un crime, y compris les étrangers, ont la responsabilité de faire une déclaration à la police. Celles qui désirent engager des poursuites ou obtenir un dédommagement doivent faire appel à un avocat dominicain pour déposer une plainte officielle à la police et agir en justice. La langue officielle de la République dominicaine étant l’espagnol, vous devez vous attendre à ce que tous les documents soient uniquement en espagnol.

Le fait de solliciter des rapports sexuels avec une personne mineure est illégal en République dominicaine et est passible d’emprisonnement.

Pour conduire, vous devez avoir un permis de conduire international.

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue en République dominicaine. Cependant, les représentants du Canada pourraient être limités dans leur capacité à vous offrir des services consulaires si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen de la République dominicaine. Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser ce risque. Il vous faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport de la République dominicaine et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consulter l'onglet Exigences d'entrée et de sortie pour les exigences concernant les passeports). La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

Biens immobiliers

De nombreux Canadiens ont fait face à des problèmes et à des complications d’ordre financier liés à des ententes de multipropriété et à d’autres activités d’investissement immobilier, particulièrement à Saint Domingue et à Las Terrenas. Faites preuve de prudence lorsque des représentants de multipropriété vous approchent; ils utilisent souvent des techniques de vente agressives. Ne divulguez pas de renseignements personnels et ne présentez pas votre carte de crédit avant de vouloir vraiment faire un achat.

Avant d’acheter un bien immobilier ou un terrain, consultez des avocats dominicains et canadiens qui s’y connaissent en la matière, et faites preuve d’une extrême prudence. Les actes de vente doivent être minutieusement vérifiés. Assurez-vous que le terrain sera constamment surveillé, car il arrive souvent que des gens se disputent l’occupation d’un terrain en l’absence du propriétaire. L’ambassade du Canada à Saint Domingue ne peut s’ingérer dans des affaires juridiques, ni fournir de conseils en matière d’achat ou de litiges liés à la propriété.

À l’aéroport, des représentants de multipropriété se faisant passer pour des exploitants d’entreprises touristiques tentent de forcer des touristes à faire des investissements immobiliers. Lorsque vous arrivez, cherchez le logo de votre voyagiste et vérifiez son identité.

Représentation juridique

Les avocats « requins » posent un problème dans les régions touristiques, particulièrement à Punta Cana. Ces avocats (ou ces criminels se faisant passer pour des avocats) se tiennent près du poste de la CESTUR pour s’en prendre aux étrangers désespérés qui ont été amenés au poste à des fins de détention. Ils essaient de les tromper et de leur soutirer des sommes d’argent excessives pour les représenter en justice ou pour les aider à sortir de prison.

En cas d’arrestation ou de détention en République dominicaine, vous avez droit à un avocat, qui peut être présent pendant tout interrogatoire, procès ou audience. Si vous n’avez pas les moyens de retenir les services d’un avocat, le gouvernement dominicain peut désigner un avocat commis d’office. Consultez notre Aperçu du système de droit pénal de la République dominicaine pour plus de détails.

Mariage

Tout mariage légalement célébré en République dominicaine, conformément aux lois du pays, est reconnu comme légal au Canada. Pour vous informer sur les documents requis et les procédures en vigueur, veuillez communiquer avec l’ambassade de la République dominicaine à Ottawa et consulter la fiche d’information Mariage à l’étranger.

Monnaie

Vous ne pouvez pas quitter la République dominicaine avec plus de 10 000 $ US ou l’équivalent dans une autre devise.

La devise est le peso dominicain (DOP). Les dollars américains sont généralement acceptés, mais la monnaie canadienne ne l’est pas. Ne changez vos dollars canadiens que dans les banques commerciales, aux guichets de change et dans les bureaux de change (casas de cambio). Les principales cartes de crédit sont acceptées dans la plupart des hôtels et restaurants. On trouve des guichets automatiques dans la plupart des succursales bancaires.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Saison des ouragans

La saison des ouragans s’étend de juin jusqu’à la fin de novembre. Le National Hurricane Center (en anglais) fournit plus de détails sur les conditions météorologiques. Surveillez les prévisions météorologiques et suivez les instructions des autorités locales.

Tremblements de terre et tsunamis

La République dominicaine est située dans une zone d’activité sismique. Des tremblements de terre sont possibles, et de faibles secousses se produisent régulièrement dans l’ensemble du pays.

Centre des opérations d’urgence

En cas de catastrophe naturelle, comme un tremblement de terre, un tsunami ou un ouragan, vous pouvez vous renseigner et vous tenir au courant des alertes nationales auprès du Centre des opérations d’urgence du gouvernement, Centro de Operaciones de Emergencias (en espagnol).

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Il n’y a pas de numéro centralisé pour accéder aux services d’urgence à l’extérieur de Saint-Domingue. Si vous êtes à Saint-Domingue, composez le 911. Pour les autres régions, composez le 1-809-200-3500 pour la police du tourisme (POLITUR) et faites des recherches et ayez avec vous les coordonnées de la police et des installations médicales locales.

Aide consulaire

Santo Domingo - Ambassade du Canada
AdresseAv. Winston Churchill 1099 Torre Citigroup en Acropólis Center, 18e étage Ensanche Piantini, Santo Domingo, République dominicaineAdresse postaleC.P. 2054, Santo Domingo 1, République dominicaineTéléphone(809) 262-3100Télécopieur(809) 262-3108Courrielsdmgo@international.gc.caInternetwww.republiquedominicaine.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookAmbassade du Canada en République dominicaineTwitter@AmbCanRD
Punta Cana - Bureau de l'ambassade du Canada
AdresseCarretera Veron- Bavaro Km. 2 1/2, Centre commercial Amstar, Immeuble 4, Bureau 404, Punta Cana, République DominicaineTéléphone(809) 455-1730Télécopieur809-455-1734FacebookAmbassade du Canada en République dominicaineTwitter@AmbCanRDAutres médias sociaux @EmbCanRD
Embajada de Canadá en República Dominicana
Puerto Plata - Consulat du Canada
AdresseCalle Villanueva No 8, Edificio Abraxas, Puerto Plata, République dominicaineTéléphone(809) 586-5761Télécopieur(809) 586-5762Courrielcanada.pop@gmail.comFacebookAmbassade du Canada en République dominicaineTwitter@AmbCanRDAutres médias sociaux @EmbCanRD
Embajada de Canadá en República Dominicana

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez à l'ambassade du Canada à Santo Domingo et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :