COVID-19 : conseils de santé pour tous les voyageurs

Conseils aux voyageurs pour Cuba

Dernière mise à jour : La section Santé a été mise à jour - renseignements de santé aux voyageurs (Agence de la santé publique du Canada)

Date de la dernière mise à jour : ET

Sur cette page

Niveau de risque

Cuba - Prenez des mesures de sécurité normales

Prenez des mesures de sécurité normales à Cuba.

Haut de page

Sécurité

Criminalité

Il se commet des crimes mineurs comme des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché.

Les vols sont habituellement commis dans des endroits bondés, comme les secteurs touristiques, les marchés, les plages et les endroits isolés. Il se commet des vols dans les chambres d’hôtel, souvent dans des établissements privés (casas particulares). Les vols dans les voitures sont aussi courants.

Dans les aéroports cubains, il arrive que des articles soient volés dans des bagages enregistrés. Les voleurs ouvrent des sacs, même des valises verrouillées, pour en retirer des articles.

  • Rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage;
  • Ne laissez pas d’objets de valeur dans vos bagages enregistrés;
  • Ayez toujours sur vous une photocopie de la page d’identité de votre passeport;
  • Ne gardez sur vous que de petites sommes d’argent;
  • Évitez de faire étalage de richesse, en portant des montres et des bijoux voyants;
  • Ne portez jamais vos sacs sur l’épaule;
  • Gardez à l’abri des regards les appareils électroniques comme les téléphones cellulaires, les tablettes, les ordinateurs portables et les appareils-photo, car ce sont des objets de prédilection pour les voleurs;
  • Évitez les vendeurs ambulants qui travaillent à leur compte.

Crimes violents

Les crimes violents sont habituellement des voies de fait commises pendant un vol ou un cambriolage.

Certains arnaqueurs (jineteros) se spécialisent dans les escroqueries et les fraudes ciblant des touristes. La plupart d’entre eux parlent un peu anglais ou français et essaient de gagner votre confiance en vous offrant leurs services de guide ou en proposant de vous faciliter l’achat de cigares. Ces criminels peuvent recourir à la violence pour voler les touristes en leur soutirant argent et objets de valeur.

De faux guides touristiques ou chauffeurs de taxi sévissent également partout dans le pays.

  • Si des voleurs vous menacent, gardez votre calme et n’opposez pas de résistance;
  • Ne faites appel qu’à des voyagistes dignes de confiance et à des chauffeurs de taxi dûment enregistrés.

Sécurité des femmes

Les femmes qui voyagent seules peuvent subir certaines formes de harcèlement et de violence verbale. Des Canadiennes ont été victimes d’agressions sexuelles, notamment dans des stations balnéaires.

Si vous êtes victime d'une agression sexuelle, vous devriez le signaler immédiatement au consulat ou à l'ambassade du Canada le plus proche. Il est fortement recommandé d’également faire une déclaration auprès des autorités cubaines.

Si vous devez déclarer un délit à la police locale, insistez pour obtenir un Comprobante de Denuncia. Ce document confirme qu’un rapport a été déposé. Les policiers pourraient ne parler qu’espagnol.

Voyager au féminin – La sécurité avant tout

Pénuries et interruption de services

Les pénuries de biens, dont l’essence, les produits alimentaires et les médicaments, sont courantes dans tout le pays. Elles ont mené à une réduction des services de transport et souvent à de longues files d’attente dans les épiceries, les stations d’essence et les pharmacies.   

Des pannes d’électricité se produisent régulièrement. Les centres de villégiature et les voyagistes sont souvent équipés de génératrices leur permettant de maintenir le service. Or, les voyageurs indépendants pourraient éprouver de la difficulté à obtenir des services pendant une panne d’électricité.

Communications téléphoniques

Le réseau de télécommunication à Cuba demeure peu fiable, bien que les communications téléphoniques se soient améliorées. Les connexions peuvent encore être intermittentes, mais les téléphones cellulaires canadiens fonctionnent généralement dans les grandes villes.

L'accès à Internet reste limité. Le pays a le niveau de connectivité Internet le plus bas de l'hémisphère occidental, même avec l'initiative du gouvernement de mettre en place plusieurs points d'accès Wi-Fi à travers l'île.

Manifestations

Bien qu’il peut être illégal de participer à des manifestations à Cuba, elles surviennent périodiquement, parfois sans avertissement. Les autorités locales peuvent disperser des manifestations ou des rassemblements politiques non autorisés par le gouvernement. Elles peuvent également bloquer l'accès à Internet, y compris aux médias sociaux, sans préavis.

Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi grandement perturber la circulation, les transports publics et les services essentiels.

  • Évitez de prendre part aux manifestations.
  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et de grands rassemblements.
  • Suivez les directives des autorités locales.
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des manifestations en cours.

Rassemblements de masse (événements à grande échelle)

Sécurité routière

L’état des routes et la sécurité routière laissent à désirer dans tout le pays, à l'exception de l’autoroute centrale qui traverse le pays d'ouest en est. La plupart des routes secondaires sont dangereuses en raison du manque d'entretien. Elles sont mal éclairées. Les panneaux routiers sont rares et portent à confusion. La présence d’animaux errants et les piétons marchant sur les routes constituent des dangers additionnels, en particulier la nuit.

La plupart des voitures cubaines sont vieilles, en mauvais état et dépourvues de l’équipement de sécurité nécessaire. Certaines voitures et la plupart des bicyclettes n’ont pas de feux fonctionnels. Les véhicules en panne sont souvent abandonnés sur le bord de la route en attendant qu’on les répare.

Les conducteurs roulent souvent à des vitesses excessives. Les piétons et les voitures tirées par des chevaux circulent au milieu de la chaussée et ne cèdent pas facilement le passage aux automobiles. Les accidents mortels sont fréquents. Ils constituent la principale cause de décès accidentels à Cuba.

  • Évitez de conduire à Cuba, car les conditions routières peuvent être dangereuses;
  • Si vous devez prendre le volant :
    • conduisez toujours prudemment;
    • voyagez pendant les heures de clarté seulement;
    • déplacez-vous en groupes lorsque possible;
    • ne conduisez pas à grande vitesse, même s’il y a peu de circulation;
    • ne faites jamais monter qui que ce soit en auto-stop à bord de votre véhicule.

Transports publics

Autobus

Les autobus urbains sont bondés et mal entretenus. Le service n’est pas fiable.

Les voyagistes offrent un bon service d’autobus entre les aéroports et les centres de villégiature. Les autobus que les hôtels réservent pour les excursions sont généralement en bon état.

Taxis

Les taxis officiels sont habituellement fiables.

Les anciens modèles de véhicules privés qui font office de taxis ne sont pas pourvus des dispositifs de sécurité standard. Les passagers ne sont pas assurés en cas d’accident.

Les véhicules jaunes à trois roues, appelés « coco taxis », ne sont pas sécuritaires.

  • N'utilisez que des taxis enregistrés;
  • Évitez de héler un taxi dans la rue;
  • Convenez toujours d'un tarif avant votre trajet.

Trains

Le réseau ferroviaire est étendu et relie la majeure partie de l'île, mais il est peu fiable et lent. Le système ferroviaire manque d'entretien et nécessite d’importantes réparations.

Incidents de santé

Le gouvernement du Canada continue d'enquêter sur les causes possibles des symptômes inhabituels signalés par certains diplomates canadiens, et leurs personnes à charge, affectés à La Havane.

Rien ne laisse croire que les touristes canadiens qui se rendent à Cuba sont exposés à des risques particuliers. Continuez de consulter les Conseils aux voyageurs et avertissements du gouvernement du Canada pour avoir les dernières mises à jour.

Des services consulaires sont disponibles depuis les bureaux de La Havane, de Varadero et de Guardalavaca.

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements généraux sur les vols intérieurs dans d’autres pays

Haut de page

Exigences d'entrée et de sortie

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités cubaines. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des Représentants étrangers au Canada

Passeport

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide pendant la durée de votre séjour à Cuba. Cependant, assurez-vous que votre passeport soit valide pendant au moins 1 mois après la date prévue de votre départ de Cuba afin d’éviter des retards.

Si vous êtes à la fois citoyen canadien et cubain, vous devez présenter votre passeport cubain valide aux autorités de l’immigration pour enter à Cuba. Vous devez également détenir un passeport canadien valide pour revenir au Canada.

Si vous êtes né à Cuba, vous devriez communiquer avec un bureau du gouvernement cubain au Canada avant votre départ afin de veiller à vous conformer à la réglementation cubaine, peu importe votre citoyenneté actuelle. Si vous négligez de le faire, vous risquez de vous voir interdire l’entrée à Cuba ou de vous exposer à une détention au moment de votre arrivée.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Passeport indiquant un identifiant de genre «X»

Bien que le gouvernement du Canada délivre des passeports indiquant un identifiant de genre «X», il ne peut garantir votre entrée ou votre transit dans d’autres pays. Vous pourriez faire face à des restrictions d’entrée dans les pays qui ne reconnaissent pas l’identifiant de genre «X». Avant de partir, vérifiez cette information auprès des représentants étrangers de votre pays de destination.

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès des représentants étrangers du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

Visas

Visa de touriste : exigé
Visa familial : exigé
Visa d’affaires : exigé
Visa de presse pour les journalistes : exigé

Visa de touriste

Les touristes canadiens doivent remplir une demande de visa de touriste, aussi appelé carte de touriste, pour entrer à Cuba.

En général, la carte de touriste est fournie par le voyagiste ou par la compagnie aérienne. Si vous vous rendez à Cuba par vos propres moyens, vous pouvez vous la procurer auprès d’un bureau du gouvernement cubain au Canada. Elle est également disponible dans certains aéroports au Canada.

Il est interdit aux visiteurs munis d’un visa de touriste de mener des activités commerciales ou de presse, en tant que journaliste.

Durée du séjour

En tant que touriste canadien, vous pouvez séjourner à Cuba jusqu’à 6 mois. Or, vous devez obtenir une prolongation de séjour des autorités de l’immigration si vous avez l’intention de rester plus longtemps que 90 jours.

Autres exigences d’entrée

Les douaniers peuvent vous demander de leur présenter un billet pour un vol de retour ou de continuation ainsi qu’une preuve que vous disposez de fonds suffisants pour la durée de votre séjour.

Si votre billet d’avion pour Cuba n’inclut pas un forfait vacances, vous devez prouver que vous avez les fonds suffisants pour subvenir à vos besoins financiers pour la durée de votre séjour.

Renseignements sur l'arrivée

À partir du 1er janvier 2022, les versions papier des documents suivants ne seront plus disponibles :

  • Carte internationale d'embarquement et de débarquement
  • Formulaire de déclaration de douane
  • Affidavit de santé du voyageur

Tous les voyageurs doivent fournir des renseignements en ligne dans les 72 heures précédant leur départ pour Cuba. Une fois que vous les aurez fournis, vous recevrez un code QR par courriel. Vous devez montrer aux autorités une version numérique ou imprimée du code QR à votre arrivée.

Portail des renseignements de voyageurs D’Viajeros – Gouvernement de Cuba (en anglais)

Assurance maladie

Pour entrer à Cuba, vous devez présenter une preuve d’assurance maladie valide.

Toutes les polices d’assurance maladie sont reconnues à Cuba, sauf celles émises par les compagnies d’assurance américaines. Toutefois, les autorités cubaines chargées de l'immigration décideront quelle preuve d'assurance maladie est acceptable.

Comme preuve d’assurance, vous pouvez présenter :

  • une police d’assurance;
  • un certificat d’assurance;
  • une carte d’assurance maladie provinciale Canadienne.

Si vous n'avez pas de preuve d'assurance maladie ou si la preuve que vous présentez ne satisfait pas les autorités cubaines chargées de l'immigration, vous devrez peut-être souscrire une assurance maladie auprès d'une compagnie d'assurance cubaine à votre arrivée. Cette assurance pourrait ne pas couvrir tous les traitements. Les autorités locales pourraient également vous refuser l'entrée dans le pays.

La couverture des soins de santé provinciaux canadiens offre une couverture très limitée à l'extérieur du Canada. Elle ne paiera pas les factures médicales à l'avance. Elle ne comprend pas l'évacuation aérienne, et l'assurance maladie cubaine ne le comprend pas non plus.

Les autorités cubaines ne vous laisseront pas quitter le pays si vous avez des factures médicales impayées. Vous devrez rester à Cuba jusqu'à ce que toutes les dettes soient payées.

Veillez à souscrire la meilleure assurance maladie que vous pouvez vous permettre et assurez-vous que l'assurance comprend l'évacuation médicale et les frais d’hospitalisation à l’étranger.

Plus au sujet de l’assurance voyage

Voyager entre les États-Unis et Cuba

Les sanctions mises en place par l’administration américaine interdisent les voyages touristiques entre Cuba et les États-Unis. Vous ne pouvez pas voyager à Cuba depuis les États-Unis à moins de satisfaire à certaines exigences.

FAQ sur les sanctions contre Cuba  – U.S. Department of the Treasury  (en anglais)

Examen médical

Les autorités cubaines peuvent vous soumettre à un examen médical lorsque vous arrivez à Cuba, lorsque que vous quittez le pays ou lorsque vous vous présentez pour prendre un vol intérieur.

On pourrait vous mettre en quarantaine et en observation médicale pendant une période allant jusqu’à 7 jours si les autorités locales croient que :

  • vous présentez des symptômes d’une maladie grave comme :
    • la COVID-19;
    • la fièvre dengue;
    • le virus Ebola;
    • le H1N1;
    • le Zika.
  • si vous avez été en contact avec une personne soupçonnée d’être porteuse de ces virus;
  • si vous arrivez d’un pays où sévit une épidémie connue.

Les enfants et le voyage

La lettre de consentement nécessaire pour tout Canadien mineur qui se rend à Cuba sans ses parents peut faire l’objet de dispositions particulières

Plus sur les voyages avec des enfants

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Haut de page

Santé

Conseils de santé aux voyageurs pertinents

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour selon votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage.

Certains de ces vaccins incluent : rougeole-oreillons-rubéole (ROR), diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, varicelle, grippe et d'autres.

Vaccins et médicaments pré-voyage

Vous pourriez être exposé à des maladies évitables en voyageant dans cette destination. Consultez un professionnel de la santé spécialisé dans les voyages pour savoir quels médicaments ou vaccins vous conviennent.

Fièvre Jaune - Les exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus que se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il n’y aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune (lien en anglais seulement) ou ayant transité par un aéroport de ces pays.

Recommandation

  • La vaccination n’est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
  • Il est important que les voyageurs communiquent avec un Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné bien à l'avance de leur voyage pour assurer leur vaccination.

À propos de la fièvre jaune

Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné
*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée (en anglais seulement) dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage.  La vaccination devrait être envisagée pour les voyageurs qui se rendent dans des régions où la rage existe et qui courent un risque élevé d'exposition (p. ex. sont des enfants, présentent un risque professionnel, ou sont en contact étroit avec des animaux, y compris des chiens en liberté dans les collectivités).

Rougeole

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Elle peut se propager rapidement d'une personne à l'autre par contact direct et par les gouttelettes dans l'air.

Toute personne qui n'est pas protégée contre la rougeole risque d'en être infectée lorsqu'elle voyage à l'étranger.

Peu importe où vous allez, consultez un professionnel de la santé avant votre départ pour vous assurer d'être entièrement protégé contre la rougeole.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

COVID-19

La maladie à coronavirus est une maladie infectieuse virale qui peut se propager d’une personne à l’autre par un contact direct et par des gouttelettes projetées dans l’air.

Il est recommandé que tous les voyageurs admissibles reçoivent la série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ainsi que toutes doses supplémentaires recommandées au Canada avant de voyager. Les données probantes révèlent que les vaccins sont très efficaces pour prévenir les formes graves de la COVID-19, les hospitalisations et la mort. Bien que la vaccination offre une meilleure protection contre les maladies graves, vous pouvez toujours être exposé au risque d'infection par le virus responsable de la COVID-19. Quiconque n’étant pas entièrement vacciné court un risque accru de contracter le virus qui cause la COVID-19, ainsi qu'un risque accru d'être gravement malade lors d’un voyage à l’étranger.

Vérifiez les exigences d'entrée et de sortie de votre destination, y compris les exigences de vaccination contre la COVID-19 dans la section Exigences d'entrée et de sortie.

Peu importe votre destination, discutez avec un professionnel de la santé avant de voyager afin de vous assurer d’être bien protégé contre la COVID-19.

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions des Caraïbes, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, l'hépatite A, la fièvre typhoïde et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez aux Caraïbes. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur

La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.

Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.

Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l’eau ou d’aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. 

Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d’hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.

La salmonellose

La salmonellose est une maladie courante chez les voyageurs qui visitent ce pays. Elle peut se propager par les aliments ou les boissons contaminés, comme la volaille et les œufs crus ou mal cuits ainsi que les fruits ou les légumes.

Respectez les pratiques générales de salubrité des aliments. Ne mangez que les aliments bien cuits et qui sont encore chauds lorsqu’ils sont servis.

Les femmes enceintes, les enfants de moins de 5 ans, les personnes de plus de 60 ans et celles dont le système immunitaire est affaibli risquent davantage de tomber gravement malades.

La plupart des gens se rétablissent par eux-mêmes sans traitement médical et après une réhydratation adéquate (en buvant beaucoup de liquides).

Les voyageurs qui présentent des symptômes graves doivent consulter un professionnel de la santé dès que possible.

Insectes et maladies

Dans certaines régions des Caraïbes, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, le paludisme, le virus de Nil occidental et le virus Zika.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a  un risque de chikungunya dans ce pays.  Le risque peut varier d'une région à l'autre dans le pays.   Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d'un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • Dans ce pays, la dengue constitue un risque pour les voyageurs. C’est une maladie virale transmise aux humains par les piqûres de moustiques.
  • La dengue peut causer des symptômes grippaux. Dans certains cas, elle peut entraîner une dengue sévère, qui peut être mortelle.
  • Le niveau de risque de contracter la dengue change selon les saisons et varie d’une année à l’autre. Le niveau de risque varie également entre les régions d’un même pays et peut dépendre des élévations de ces régions.
  • Les moustiques porteurs de la dengue piquent habituellement pendant le jour, particulièrement autour du lever et du coucher du soleil.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques. Aucun vaccin ou médicament ne protège contre la dengue.
Virus Zika

Le virus Zika est un risque dans ce pays.

Le virus Zika se transmet principalement par la piqûre d’un moustique infecté. Il peut aussi être transmis sexuellement. Le virus Zika peut causer de graves anomalies congénitales.

Avant de partir vers ce pays, les femmes enceintes et celles qui planifient une grossesse devraient consulter un professionnel de la santé pour discuter des risques potentiels. Les femmes enceintes peuvent choisir d’éviter ou de reporter leur voyage dans ce pays.

Recommandations relatives aux voyages :

  • Prévenir les piqûres de moustiques en tout temps.
  • Si vous êtes enceinte, utilisez toujours les condoms correctement ou évitez tout contact sexuel avec quiconque a voyagé dans ce pays pendant votre grossesse.
  • Femmes : Avant d’essayer de tomber enceinte, attendez deux mois après votre voyage dans ce pays ou après l’apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes). Si votre partenaire masculin a voyagé avec vous, attendez trois mois après le voyage ou après l’apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes).
  • Hommes : Avant de tenter de concevoir un enfant, attendez trois mois après votre voyage dans ce pays ou après l’apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes).

Pour plus de recommandations de voyage, voir le conseil de santé aux voyageurs : Virus Zika : Conseils à l’intention des voyageurs

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions des Caraïbes, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Services et établissements médicaux

Le gouvernement cubain exploite des hôpitaux partout dans l’île.

Les professionnels de la santé sont généralement compétents. Or, les établissements sont parfois modestes tandis que l’équipement et les médicaments de base peuvent y être insuffisants. Les mesures d’hygiène peuvent être différentes de celles que l'on trouve au Canada.

Les services d’urgence et les services d’ambulance sont très limités. Les temps de réponse sont longs, en particulier dans les régions rurales.

Les établissements de soins psychiatriques sont extrêmement limités. Aucune ligne d’aide téléphonique n’est offerte pour les problèmes de santé mentale.

Soins médicaux d’urgences offerts aux touristes

Des médecins sont présents dans la plupart des hôtels et dans les cliniques internationales des centres touristiques. Ils y dispensent des soins médicaux d’urgence qui sont réservés aux ressortissants étrangers.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

Médicaments d’ordonnance

Si vous prenez des médicaments d’ordonnance, vous devez vérifier qu’ils sont autorisés à Cuba. Le cas échéant :

  • apportez-en une quantité suffisante;
  • laissez-les dans leur emballage d’origine;
  • placez-les dans vos bagages à main;
  • gardez avec vous une copie de votre ordonnance.

Étant donné que les pharmacies sont parfois à court de médicaments, apportez aussi des médicaments de base, surtout si vous comptez vous rendre dans des régions éloignées.

Tourisme médical

Des citoyens canadiens ont eu de graves problèmes de santé après avoir subi des chirurgies esthétiques ou d’autres interventions à l’étranger.

Avant de partir pour un voyage à des fins médicales :

  • assurez-vous d’avoir fait vos recherches;
  • ayez uniquement recours à des fournisseurs de soins de santé compétents.

Recevoir des soins médicaux à l'extérieur du Canada

Fumigation

Les responsables de la santé publique à Cuba contrôlent la propagation d’insectes, notamment par fumigation et par épandage aérien.

En cas d’inhalation, les produits de fumigation toxiques peuvent causer un inconfort. Restez à l’intérieur si des opérations de fumigation ont lieu près de l’endroit où vous êtes.

Décès à l’étranger

Les normes relatives aux services mortuaires ne sont pas les mêmes à Cuba qu’au Canada. Les croyances religieuses, ainsi que d’autres traits culturels, ne sont pas pris en considération.

Il n’y a qu’une seule maison funéraire et qu’une seule morgue dans tout le pays. Les deux sont situées à La Havane. Seuls ces établissements ont l’autorisation de délivrer les documents qui doivent accompagner une dépouille.

Les délais de rapatriement des dépouilles sont longs et coûteux. La capacité de réfrigération est limitée, ainsi que la quantité et la qualité des cercueils en métal ou en bois. Le matériel et les techniques d’embaumement sont différents de ceux du Canada. Il arrive que la personne défunte ne puisse être embaumée.

Les autopsies sont obligatoires.

Assurez-vous que votre protection d’assurance comprend également le rapatriement des dépouilles en cas de décès.

Fiche d’information sur les décès à l’étranger

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Haut de page

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

La justice pénale à Cuba

Le système cubain de justice pénale diffère considérablement du système canadien. À Cuba, des accusations ne sont déposées qu’une fois l’enquête terminée. La personne accusée peut être emprisonnée pendant toute la durée de l’enquête.

Si vous êtes arrêté à Cuba, même pour un incident mineur, vous devez vous attendre à de longs délais avant que votre affaire soit réglée et vous ne serez pas autorisé à quitter le pays.

La constitution de Cuba n’interdit pas la peine de mort, mais depuis 2003, le pays applique un moratoire sur la peine capitale.

Drogues

La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants sont sévèrement punis. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de longues peines d’emprisonnement.

Tourisme sexuel

Cuba s’emploie activement à prévenir l’exploitation des enfants dans le contexte du tourisme sexuel. Un certain nombre de touristes, y compris des Canadiens, ont été reconnus coupables de corruption de mineurs de 16 ans et moins.

Les peines de prison imposées pour ce genre d’infractions vont de 7 à 25 ans. Il est peu probable qu’un accusé obtienne une mise en liberté sous caution avant la tenue de son procès.

Mariage

Les Canadiens qui veulent se marier à Cuba, y compris avec un citoyen cubain, doivent consulter l’ambassade de Cuba au Canada pour obtenir de l’information sur les documents et sur les formalités à observer.

Photographies

Il est interdit de photographier :

  • les installations ou le personnel de l’armée et de la police;
  • les ports, les installations ferroviaires et aéroportuaires.

Évitez les zones militaires et les autres lieux à accès restreint ou fortement gardés. Ils ne sont pas toujours clairement indiqués.

Identification

Vous devez toujours avoir sur vous des pièces d’identité avec photo. Conservez une photocopie de votre passeport en lieu sûr au cas où vous le perdriez ou qu’il vous soit confisqué.

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement à Cuba.

Si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen de Cuba, elles pourraient refuser de vous accorder l’accès aux services consulaires canadiens. Cela nous empêcherait de vous fournir ces services.

Renseignements généraux pour les voyageurs avec la double citoyenneté

Enlèvement international d’enfants

La Convention de La Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants est un traité international. Elle peut aider les parents à obtenir le retour de leurs enfants lorsque ceux-ci ont été déplacés ou retenus dans certains pays en violation d’un droit de garde. Elle ne s’applique pas entre le Canada et Cuba.

Si votre enfant a été déplacé ou est retenu illicitement à Cuba par un parent ravisseur :

  • agissez le plus vite possible;
  • consultez un avocat au Canada et à Cuba afin d’envisager toutes les options juridiques possibles pour le retour de votre enfant;
  • informez le bureau du gouvernement du Canada à l’étranger le plus proche ou l’Unité consulaire pour les enfants vulnérables d’Affaires mondiales Canada en communiquant avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence.

Si votre enfant a été déplacé depuis un pays autre que le Canada, consultez un avocat pour déterminer si la Convention de La Haye s'applique.

Prenez note que les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir dans vos affaires juridiques privées ou dans le processus judiciaire de l’autre pays.

Liens utiles

Importation et exportation

Effets personnels et médicaments

Les touristes sont autorisés à entrer à Cuba avec un maximum de 30 kg d’effets personnels et de 10 kg de médicaments, exempts de droits.

Les effets personnels peuvent contenir des articles neufs ou usagés dont on peut raisonnablement avoir besoin pendant un séjour. Les douaniers cubains peuvent saisir tout objet importé qu’ils considèrent excessif à l’usage personnel du touriste. Ils peuvent imposer des droits élevés sur les bagages personnels excédant le poids permis.

Cigares

Vous pouvez rapporter jusqu’à 20 cigares de Cuba sans avoir à fournir de documents, ou jusqu’à 50 cigares si ceux-ci sont encore dans leur emballage original, fermé et scellé, et portant l’hologramme officiel.

Au-delà de ces limites, vous devez présenter un certificat de garantie d’origine. Si vous ne vous conformez pas à ce règlement, les cigares vous seront confisqués sans compensation.

Objets d’art

Les objets d’art achetés à Cuba, y compris les artéfacts et les peintures, doivent être accompagnés d’un permis d’exportation. Il est habituellement fourni par les galeries d’art appartenant à l’État.

À défaut d’avoir ce permis, vous devez enregistrer les objets d’art auprès du Registro Nacional de Bienes Culturales.

Appareils électroniques

Tous les appareils électroniques dotés de la technologie GPS sont illégaux et peuvent vous être confisqués lorsque vous arrivez à Cuba.

Les téléphones satellites sont également interdits. Vous pourriez être condamné à de longues peines d’emprisonnement si vous êtes reconnu coupable d'avoir importé un tel appareil.

Douanes cubaines - Gouvernement cubain (en anglais)

Cigarettes électroniques et vaporisateurs personnels

Vous ne pouvez pas apporter de cigarettes électroniques et de vaporisateurs personnels à Cuba. Les douanes saisiront ces articles à l'arrivée.

Marché noir

Comme touriste, vous pourriez vous faire offrir d’acheter des articles offerts sur le marché noir, comme des cigares, ou de changer de la monnaie cubaine contre des dollars.

Ces transactions sont illégales et peuvent entraîner des démêlés avec les autorités cubaines.

  • Ne transportez jamais un colis pour un inconnu;
  • Faites tous vos bagages vous-même.

Circulation maritime

Le gouvernement américain surveille de près la circulation maritime dans le détroit de la Floride. Il saisira tout navire n’ayant pas de licence de l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) s’il croit qu’il se dirige vers Cuba.

Vous êtes soumis à ces mesures si vous amarrez votre bateau immatriculé au Canada en Floride. Vous en êtes dispensé si vous passez simplement par les États-Unis pour vous rendre à Cuba. Or, attendez-vous à une fouille complète et à un interrogatoire serré.

Conduite automobile

Vous devriez vous munir d’un permis de conduire international.

Plus sur le permis de conduire international

Accidents de la route

Les accidents de la route sont une cause fréquente d’arrestation et de mise en détention de Canadiens à Cuba.

Les accidents causant des morts ou des blessés sont considérés comme des crimes. Il incombe au conducteur impliqué de prouver son innocence. Si vous êtes jugé responsable d’un accident de la circulation entraînant des blessures graves ou la mort, vous vous exposez à une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 10 ans.

Quelle que soit la nature de l’accident, il peut s’écouler de 5 mois à 1 an avant que l’affaire ne soit portée devant les tribunaux. Dans la majorité des cas, vous ne pourrez quitter le pays qu’à la fin du procès. On pourrait également vous mettre en prison durant cette période.

En cas d'accident :

  • ne quittez pas la scène de l’accident;
  • ne déplacez pas votre véhicule;
  • appelez la police.

Conduite en état d’ébriété

Les sanctions pour conduite en état d’ébriété sont sévères. La limite légale d’alcoolémie est de 0,04%

Si vous conduisez avec les facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue, vous risquez l’arrestation et la détention.

Location de voitures

La protection offerte par les assurances à Cuba n’est pas la même qu’au Canada.

Les agences de location sont contrôlées par le gouvernement. Si vous êtes jugé responsable d’un accident, l’agence de location annulera votre protection et réclamera des dommages et intérêts pour le coût des réparations. Les autorités cubaines peuvent vous interdire de quitter le pays à moins que l’agence reçoive le paiement ou jusqu’à ce que toutes les réclamations associées à l’accident aient été réglées.

Les contrats de location ne couvrent pas les conducteurs occasionnels.  Le signataire du contrat est donc tenu responsable lorsque d’autres personnes conduisent le véhicule.

  • Faites preuve de prudence si vous louez une voiture à Cuba;
  • Évitez la location de scooters; ceux-ci sont ciblés par les voleurs, et on pourrait vous obliger à assumer leur coût de remplacement;
  • Lorsque vous rendez le véhicule de location, assurez-vous d’obtenir un reçu.

Monnaie

Le peso national cubain (CUP) est la seule monnaie légale à Cuba. Vous ne pouvez plus utiliser ou échanger des pesos cubains convertibles (CUC). De plus, vous ne pouvez plus utiliser de dollars américains à Cuba. Les banques n'acceptent pas cette devise.

Vous pouvez échanger vos dollars canadiens (CAD) contre des CUP sans frais :

  • aux bureaux de change dans les aéroports internationaux de Cuba;
  • dans les banques;
  • dans les grands hotels;
  • dans les bureaux de change officielles (cadeca).

Il est illégal de changer de l'argent dans la rue ou à tout autre endroit non autorisé.

Il est strictement interdit d'importer ou d'exporter des CUP. Après avoir passé les douanes dans un aéroport cubain, vous pourrez effectuer vos achats par carte de crédit ou en argent comptant (CAD ou EURO).

Lorsque vous quittez Cuba, pensez à changer vos CUP en dollars canadiens avant votre départ car il se peut que les CAD ne soient pas disponibles à l’aéroport.

Cartes de crédit

Les cartes de crédit émises par des institutions financières américaines ou affiliées à des banques américaines ne sont pas acceptées à Cuba.

Les autres cartes de crédit sont en général acceptées dans les grands établissements et dans les centres de villégiature qui font partie de chaînes internationales. Or, les restaurants privés (paladares) et les hôtels privés (casas particulares) n’acceptent aucune carte de crédit.

Vous pouvez obtenir des avances de fonds, en CUP, avec une carte de crédit dans les banques, les hôtels ou les bureaux de change gérés par l’État (cadecas).

Cartes de débit et guichets automatiques

Les cartes de débit et les virements bancaires ne sont pas communément acceptés à Cuba. Les guichets automatiques sont rares et ils ne fonctionnent pas toujours.

Haut de page

Catastrophes naturelles et climat

Saison des ouragans

Les ouragans surviennent normalement de la mi-mai jusqu’à la fin de novembre. Durant cette période, même de faibles tempêtes tropicales peuvent se transformer rapidement en ouragans majeurs.

Ces violentes tempêtes peuvent vous mettre en danger et nuire à la prestation des services essentiels.

Si vous décidez de vous rendre dans une région côtière pendant la saison des ouragans:

  • sachez que vous mettez gravement en péril votre sécurité;
  • préparez-vous à changer vos projets de voyage à tout moment, ou même à interrompre ou annuler votre voyage;
  • tenez-vous au courant des dernières prévisions météorologiques régionales;
  • ayez sur vous les coordonnées d’urgence de votre compagnie aérienne ou voyagiste;
  • suivez les conseils et les instructions des autorités locales.

Liens utiles

Saison des pluies

La saison des pluies s’étend d’avril à octobre.

Les inondations saisonnières peuvent nuire aux déplacements par voie terrestre et à la prestation des services essentiels. Les routes peuvent devenir impraticables et les ponts, subir des dommages.

Haut de page

Besoin d'aide?

Services locaux

Services d’urgence

En cas d’urgence, composez le:

  • Police : 106
  • Assistance médicale : 104
  • Pompiers : 105

Aide consulaire

La Havane - Ambassade du Canada
AdresseCalle 30, No. 518 esquina a 7ma, Miramar, La Havane, 11300, CubaTéléphone(53-7) 204-2516/7Télécopieur(53-7) 204-2044Courrielhavan-cs@international.gc.caInternethttps://www.Canada.ca/Canada-Et-CubaTwitter@AmbCanCubaCirconscription consulaire

Guardalavaca

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez à l'ambassade du Canada à Cuba, à La Havane, et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.

 

Avertissement

La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :