Conseils aux voyageurs pour le Pérou

Dernière mise à jour : La section Santé a été mise à jour - renseignements de santé aux voyageurs (Agence de la santé publique du Canada)

Date de la dernière mise à jour : ET

Sur cette page

Niveau de risque

Pérou - Faites preuve d'une grande prudence

Faites preuve d’une grande prudence au Pérou en raison du taux de criminalité élevé, des conflits sociaux et des grèves qui peuvent survenir partout dans le pays.

Avertissement régional - Évitez tout voyage non essentiel

Évitez tout voyage non essentiel dans les régions suivantes en raison de cas de terrorisme national et d’activités criminelles, comme le trafic de drogues, les vols qualifiés, les enlèvements, l’extorsion et les raids :

  • les provinces de Huallaga et de Tocache, dans le département de San Martín;
  • les vallées du Haut-Huallaga et de l’Ene, dans les départements de Huánuco et de San Martín;
  • la province de Padre Abad, dans le département d’Ucayali;
  • les provinces de Huacaybamba, de Huamalíes, de Leoncio Prado et de Marañón, dans le département de Huánuco;
  • les provinces de Concepción et de Satipo, dans le département de Junín;
  • la province de Tayacaja, dans le département de Huancavelica;
  • les districts d’Abancay, d’Andahuaylas et de Chincheros, dans le département d’Apurímac;
  • les provinces de Huanta et de La Mar, dans le département d’Ayacucho;
  • la vallée des rivières Apurimac, Ene et Mantaro.

 

Région frontalière avec la Colombie - Évitez tout voyage non essentiel

Évitez tout voyage non essentiel à moins de 20 km de la frontière colombienne en raison du trafic de stupéfiants et des incursions occasionnelles menées en territoire péruvien par des guérillas armées colombiennes.

 

Région frontalière avec l'Équateur - Évitez tout voyage non essentiel

Évitez tout voyage non essentiel à moins de 20 km de la frontière équatorienne, surtout dans la région de la cordillère du Condor (Cordillera del Cóndor), en raison de la menace pour la sécurité que représente la présence de mines terrestres.

 

Haut de page

Sécurité

État d’urgence dans les régions frontaliers avec l’Équateur

Le 10 janvier 2024, le gouvernement péruvien a déclaré un état d'urgence dans les régions frontalières avec l'Équateur au nord du Pérou, suite à la déclaration par le gouvernement équatorien d'un état national de « conflit armé interne » le 9 janvier 2024. L'état d'urgence est en vigueur dans les régions suivantes :

  • Amazonas
  • Cajamarca
  • Loreto
  • Piura
  • Tumbes

Si vous êtes dans ces régions, ayez votre identification sur vous en tout temps.

Manifestations et grèves

Des manifestations et des grèves surviennent régulièrement, partout dans le pays. Ces grèves peuvent compliquer les déplacements et perturber les services publics et transports publics, y compris la possibilité de se rendre dans des destinations touristiques isolées telle que le Machu Picchu ou d'en sortir. Cela pourrait entrainent parfois la fermeture des postes frontaliers avec la Bolivie. Dans certaines régions reculées, des manifestants pourraient bloquer l’accès à des rivières essentielles au transport, notamment dans la région de la rivière Manú dans le département de Madre de Dios, ainsi que dans la région d’Iquitos. Ceci pourrait entraîner la détention provisoire des touristes.

Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. La police a utilisé du gaz lacrymogène et d’autres méthodes pour disperser les foules par le passé. Les autorités déclarent souvent l'état d'urgence en réponse aux manifestations. 

La loi péruvienne interdit aux étrangers de prendre part aux activités politiques. Vous pourriez être détenu ou déporté si vous participez à une manifestation.

  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et de grands rassemblements;
  • Suivez les directives des autorités locales;
  • Consultez les médias locaux pour vous tenir au courant des grèves  et des manifestions pouvant affecter votre séjour ou plans de voyages.

Rassemblements de masse (événements à grande échelle)

État d'urgence

Le gouvernement péruvien déclare périodiquement l'état d'urgence dans certaines régions pour permettre à l'armée d'aider les forces policières à assurer la sécurité et à répondre aux catastrophes naturelles. Lorsque l'état d'urgence est en vigueur, les forces de l’ordre ont des droits supplémentaires leur permettant de :

  • restreindre la liberté de déplacement;
  • surveiller les correspondances;
  • procéder à des perquisitions et des saisies;
  • détenir des personnes d'intérêt.

Région frontalière avec la Colombie

Les activités criminelles liées au trafic de stupéfiants et les incursions menées à l’occasion par des guérillas armées colombiennes dans la région de la cordillère du Condor, au Pérou, peuvent mettre en péril votre sécurité personnelle.

Région frontalière avec l’Équateur

Ne franchissez la frontière entre le Pérou et l’Équateur qu’aux postes de contrôle officiels, en raison de la présence de mines terrestres le long de la frontière.

Il est de plus en plus difficile d’avoir accès aux services de base dans le district de Tumbes en raison du nombre croissant de migrants qui entrent au Pérou par la frontière terrestre nord avec l’Équateur. L’augmentation de la population limite la prestation de ces services.

Valle de los Ríos Apurímac, Ene y Mantaro (VRAEM)

Trafic de drogue

Il y a production et trafic de cocaïne dans la VRAEM. Il est particulièrement dangereux de se rendre dans les régions où se pratiquent la culture et la transformation de la coca.

Terrorisme intérieur

Des incidents de terrorisme intérieur se sont produits dans la VRAEM, en particulier dans la région située à l’intersection des départements d’Apurímac, d’Ayacucho, de Cuzco et de Junín.

Criminalité

Le taux de criminalité est élevé dans l’ensemble du pays.

  • Exercez une grande vigilance et soyez sur vos gardes, surtout la nuit;
  • Évitez de vous promener dans des endroits déserts ou peu habités;
  • Dans la mesure du possible, déplacez-vous en groupe.

Crimes mineurs

Il se commet des crimes mineurs, comme des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché, en particulier à Lima, dans d’autres villes et même dans des lieux publics bondés. Les vols sont fréquents dans les hôtels, les restaurants, les gares routières, les aéroports, les autobus interurbains et les microbus, et aux stands de taxi.

  • Évitez de porter une montre ou des bijoux de luxe, ou de faire étalage de richesse;
  • Rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage;
  • Ne laissez jamais vos bagages sans surveillance.

Certains voleurs à la tire travaillent en tandem ou en groupe et font appel à divers stratagèmes pour détourner l’attention de leurs victimes. Souvent, ils éclaboussent la victime d’une substance quelconque, et pendant qu’un des malfaiteurs l’aide à se nettoyer ou lui pose des questions pour détourner son attention, l’autre voleur s’empare de ses effets. Des voleurs se déplacent aussi à motocyclette et s’emparent de sacs à main, de sacs à dos ou de téléphones cellulaires.

Crimes violents

Il se commet des crimes violents, notamment des :

  • vols;
  • enlèvements;
  • cas d’extorsion.
Vols à main armée

Les vols à main armée sont en hausse. Les victimes s’en tirent indemnes dans la plupart des cas, mais les criminels n’hésitent pas à employer la force en cas de résistance.

  • Si des voleurs réclament votre argent, vos appareils électroniques ou vos objets de valeur, remettez-leur immédiatement et n’opposez aucune résistance;
  • Redoublez de vigilance lorsque vous sortez d’une banque ou d’un bureau de change, et après avoir utilisé un guichet automatique bancaire, car des voleurs pourraient vous suivre pour vous voler;
  • Utilisez les guichets automatiques qui se trouvent à l’intérieur des banques et faites-le durant les heures normales d’ouverture, lorsque des agents de sécurité sont de service.
Agressions

Des agressions ont été perpétrées le long du chemin des Incas et dans la région de Huaraz, dans les montagnes de la Cordillera Blanca. Les randonnées pédestres dans ces régions devraient se faire en groupe.

Enlèvements

Des malfaiteurs commettent des enlèvements éclair visant des touristes. Les victimes sont habituellement enlevées pour quelques heures et forcées de retirer de l’argent à un guichet automatique pour pouvoir être libérées. La plupart de ces enlèvements ont lieu la nuit, mais ils peuvent aussi se produire en plein jour. Il arrive souvent que ces actes soient commis par des criminels se faisant passer pour des chauffeurs de taxi ou bien par des chauffeurs de taxi qui travaillent pour des bandes organisées. Des enlèvements virtuels sont perpétrés dans tout le pays. Les auteurs de ces délits volent le téléphone cellulaire d’une personne, puis communiquent avec sa famille en prétendant l’avoir enlevée et demandent une rançon pour sa libération.

  • Méfiez-vous des inconnus qui vous abordent dans la rue;
  • Ne laissez jamais votre téléphone cellulaire sans surveillance;
  • Faites preuve de prudence lorsque vous utilisez votre téléphone cellulaire ou vos appareils intelligents en public, car ils sont souvent convoités par les voleurs, surtout au moment où vous vous en servez;
  • Assurez-vous que votre téléphone est protégé par un mot de passe.

Crime organisé

On rapporte que le crime organisé serait en augmentation dans certaines parties de la province de Lima et dans certains districts du département de Piura. Dans certaines régions du pays, des forces militaires et de sécurité ont été déployées pour aider la police à lutter contre le crime organisé.

Terrorisme intérieur

Des incidents liés au terrorisme intérieur surviennent, surtout dans les régions reculées de la jungle, notamment :

  • certaines parties des départements de Huancavelica et d’Ucayali;
  • la vallée du Haut‑Huallaga, dans les départements de Huánuco et de San Martín.

Des incidents s’y sont produits, notamment des :

  • raids;
  • embuscades temporaires dans de petits villages;
  • attentats à la bombe ou des menaces de violence à l’endroit des forces de l’ordre ou de personnes influentes dans les collectivités locales.

Il peut être dangereux de se déplacer par voie terrestre dans ces régions.

Fraude

Fausse monnaie

La fausse monnaie en sols et en dollars américains est un problème croissant et grave. Des billets contrefaits sont distribués à grande échelle, y compris par des banques, des casinos et des commerces locaux.

Évitez de traiter avec des gens qui changent des devises dans la rue, car ils peuvent vous passer de faux billets ou agir de connivence avec des voleurs à la tire.

Fraudes liées aux cartes de crédit

Il se commet des fraudes liées aux cartes de crédit et aux guichets automatiques bancaires. Faites preuve de vigilance lorsque vous utilisez votre carte de débit ou de crédit :

  • redoublez de vigilance lorsque vos cartes sont manipulées par d’autres personnes pour un paiement;
  • utilisez des guichets automatiques bancaires situés dans des endroits publics bien éclairés ou à l’intérieur d’une banque ou d’un commerce;
  • évitez les lecteurs de cartes à l’aspect inhabituel;
  • couvrez le clavier d’une main lorsque vous entrez votre NIP;
  • vérifiez votre relevé de compte pour y détecter toute transaction non autorisée.

Escroqueries

Des criminels se faisant passer pour des chauffeurs de taxi volent souvent les touristes le long de la route en provenance et en direction de l’aéroport international Jorge Chávez de Lima.

  • Utilisez un service de taxi sécurisé à l’arrivée et au départ de l’aéroport;
  • Faites preuve de prudence lors des trajets en direction et en provenance de votre hôtel.

Il arrive également que des voleurs se fassent passer pour des policiers afin de s’attirer la confiance et la coopération de leurs éventuelles victimes.

  • Si un agent de police vous intercepte, demandez-lui de vous montrer son insigne officiel d’identité et notez son nom, son numéro matricule et son district;
  • En cas d’infraction routière, demandez au policier une amende par écrit, qui est payable à une date ultérieure;
  • Notez aussi le lieu de l’arrestation.

Même des policiers légitimes ont extorqué de l’argent en échange du rejet d’infractions mineures et d’infractions au code de la route, et ont volé de l’argent et des objets de valeur au cours de fouilles.

  • Si on vous fouille, même à l’aéroport, assurez-vous d’avoir toutes vos possessions avant de partir;
  • Si vous comptez faire du bénévolat au Pérou, assurez-vous que l’entreprise qui organise votre voyage est en règle;
  • Veillez à ce que des dispositions soient prises avant votre départ pour votre hébergement et votre voyage de retour.

Liens utiles

Aliments et boissons contenant des drogues

Les collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes peuvent contenir de la drogue et vous exposer au risque de vol ou d’agression sexuelle.

  • Méfiez-vous de ces produits offerts par de nouvelles connaissances;
  • Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance ou sous la responsabilité d’inconnus.

Sécurité des femmes

Les femmes qui voyagent seules peuvent subir certaines formes de harcèlement et de violence verbale. Des cas d’agressions sexuelles, y compris de viols, surviennent dans l’ensemble du pays, surtout dans les destinations touristiques. Des guides touristiques sont parfois impliqués dans ces délits.

  • Évitez de voyager seule, surtout après la tombée de la nuit;
  • Redoublez de vigilance dans les gares routières et à bord des taxis;
  • Faites preuve de prudence lorsque vous avez affaire à des inconnus ou à de nouvelles connaissances, et méfiez-vous tout particulièrement des offres de transport et autres invitations.

Les femmes victimes d’une agression sexuelle doivent contacter immédiatement la police. Les examens médicaux dans des cliniques désignées font partie du processus d’enquête. Il est possible que les femmes qui tardent à signaler une agression fassent l’objet d’un examen plus attentif.

Conseils pour les voyageuses

Tourisme d’aventure

Chaque année, plusieurs randonneurs et alpinistes sont victimes d’accidents graves, parfois mortels, dans les Andes, notamment au Huayna Picchu, un mont situé près du Machu Picchu, et dans la région de la Cordillera Blanca où se trouvent les plus hauts sommets du Pérou.

Le chemin Inca est généralement fermé chaque année en février pour des raisons d'entretien. Certains autres sentiers, comme ceux d’Ollantaytambo, sont mal balisés. Il arrive que des randonneurs s’y perdent. Certaines zones escarpées ou glissantes ne sont ni clôturées ni balisées.

En novembre 2023, le district de Cusipata, dans la province de Quispicanchi, a fermé deux voies d'accès à Vinicunca, aussi appelée "Rainbow mountain" en anglais. Cette fermeture fait suite à de violents conflits entre les municipalités entourant les voies d'accès. L'accès à Vinicunca depuis la province de Quispicanchi sera fermé indéfiniment, mais l'accès reste ouvert via le district de Pitumarca dans la province de Canchis.

Dans certaines régions reculées du Pérou, populaires pour les excursions dans la jungle, le réseau cellulaire et Internet ne sont pas accessibles.

Si vous comptez faire une randonnée pédestre, une randonnée en montagne ou de l’escalade :

  • ne partez jamais seul et engagez toujours un guide expérimenté travaillant pour une entreprise de bonne réputation;
  • ne faites appel qu'à des entreprises agréées recommandées par le ministère du Tourisme pour les excursions et les sports d'aventure;
  • soyez extrêmement prudent lorsque vous faites de l’escalade, car les autorités locales ont des capacités de sauvetage limitées;
  • souscrivez une assurance voyage qui couvre des services de secours par hélicoptère et d’évacuation médicale;
  • assurez-vous d’être suffisamment en forme pour relever les défis de votre activité;
  • assurez-vous d’avoir tout l’équipement nécessaire, et tenez-vous au courant de la météo et des sources de danger;
  • informez un proche de votre itinéraire et de l’heure prévue de votre retour au camp;
  • informez-vous sur les symptômes du mal aigu des montagnes (qui peut être mortel);
  • obtenez de l’information précise sur chaque activité avant de partir et ne vous aventurez pas à l’extérieur des sentiers balisés;
  • laissez toujours les coordonnées du voyagiste à un membre de votre famille ou à un ami ;
  • confirmez votre itinéraire auprès de votre agence de voyages ou votre voyagiste et assurez-vous que des dispositifs de sécurité adéquats sont en place.

Liens utiles

  • iPerú - Information et aide touristique du gouvernement du Pérou
  • APOTUR - Association péruvienne des tour-opérateurs nationaux et internationaux (en espagnol)
  • APAVIT -  Association péruvienne des agences de voyage et de tourisme(en espagnol)
  • APTAE - Association péruvienne du tourisme d’aventure, de l’écotourisme et du tourisme spécialisé au Pérou (en espagnol)
  • Entreprises de services touristiques qualifiées - Ministère du commerce extérieur et du tourisme (en espagnol)

Activités aquatiques

Dernièrement, plusieurs touristes ont eu des accidents ou se sont noyés en faisant de la descente en eau vive, particulièrement sur la rivière Urubamba, près de Cuzco. Au Pérou, les entreprises qui offrent des descentes en eau vive de même que leurs guides et leur équipement ne sont pas toujours assujetties aux mêmes normes qu’au Canada. Les services de sauvetage ne respectent pas toujours les normes internationales.

Les eaux côtières peuvent être dangereuses. L’océan Pacifique et les rivières du Pérou sont balayés par de forts courants. Les plages ne sont pas toujours surveillées par des maîtres-nageurs, et ces derniers n’ont pas tous reçu une formation adéquate.

Il peut être dangereux de se baigner dans les lacs et les fleuves de la jungle en raison de la présence de parasites et d’animaux sauvages.

Demandez conseil à la population et aux autorités locales sur les conditions de baignade avant de vous baigner, de faire du surf ou de participer à d’autres activités aquatiques.

Sécurité nautique à l'étranger

Cérémonies de consommation d’ayahuasca

Les cérémonies de purification spirituelle et de consommation d’ayahuasca, célébrées par des chamans ou par d’autres personnes, impliquent la consommation de substances pouvant entraîner des complications médicales et gravement affecter les capacités cognitives et physiques. Plusieurs touristes qui ont été exposés à ces substances ont été gravement malades, ont été blessés, agressés ou ont même perdu la vie.

Ces cérémonies ont souvent lieu dans des régions reculées sans accès à des installations médicales ou des soins en santé mentale, et où la communication avec les autorités locales est limitée. La plupart du temps, les installations n’offrent pas de premiers soins de base et ne possèdent pas de plans d’urgence pour venir en aide aux personnes souffrant de maladies physiques ou psychologiques résultant de ces cérémonies. Les cérémonies de consommation d’ayahuasca n’étant pas réglementées, il est impossible de déterminer si elles sont sécuritaires et si l’on peut se fier à ceux qui les organisent ou aux chamans.

Sécurité routière

L’état des routes et la sécurité routière laissent à désirer dans tout le pays. Les conducteurs sont extrêmement agressifs et ne respectent pas le code de la route. Les routes de montagne peuvent être particulièrement dangereuses, surtout la nuit. La signalisation déficiente représente également un danger. Les accidents mortels sont fréquents.

Les points de contrôle policiers sont courants et peuvent ralentir la circulation.

Lorsque vous louez une voiture, souscrivez toujours une assurance. La plupart des conducteurs péruviens n’ont qu’une police d’assurance automobile minimale et ne sont pas toujours couverts adéquatement en cas d’accident.

Les véhicules sont la cible de vols. Il arrive que des criminels jettent des objets devant les voitures en mouvement dans l’espoir que celles-ci s’arrêtent. Si cela se produit et que vous devez vous arrêter, ne le faites que dans un endroit sûr, comme une station-service.

  • Lorsque vous vous déplacez en voiture, gardez vos portes verrouillées et vos fenêtres fermées en tout temps
  • Gardez vos effets personnels dans le coffre du véhicule, car il arrive que des criminels brisent les vitres pour essayer de voler des bagages ou des marchandises visibles
  • Évitez de voyager par la route à l’extérieur des grandes villes après la tombée de la nuit, en raison du risque accru de vol qualifié

État des routes au Pérou en temps réel – Gouvernement du Pérou (en espagnol)

Navigation de plaisance

Des pirates commettent des vols le long des rivières de la jungle amazonienne.

Les navigateurs doivent prendre les précautions qui s’imposent.

Rapport sur la piraterie - International Maritime Bureau (en anglais)

Transports publics

Des bus, des minibus et des trains relient la plupart des grandes villes. Les manifestations et les grèves peuvent perturber la circulation et les transports publics.

Autobus

La plupart des petites fourgonnettes et des autobus à Lima sont vieux, mal entretenus et bondés. Les conducteurs de ces véhicules ont tendance à dominer les routes et à mépriser les autres conducteurs et les piétons.

Les voyages interurbains par bus peuvent s’avérer dangereux à cause des risques d’accident, habituellement associés aux excès de vitesse, au mauvais entretien des véhicules et à la fatigue des conducteurs.

Il arrive que des gangs armés arrêtent les autobus pour voler les voyageurs, surtout la nuit. Des incidents d’agression contre des autobus ont également été signalés.

Le gouvernement du  du Pérou publie une liste des entreprises d’autobus interurbains qui affichent les plus hauts taux d’accidents routiers ayant fait des morts ou des blessés graves.

  • Ne faites affaire qu’avec des entreprises fiables;
  • Communiquez avec votre agence de voyages pour obtenir une liste d’entreprises recommandées.

Ministère du Transport - Gouvernement du Pérou (en espagnol)

Trains

Les trains circulent entre Arequipa-Cusco-Puno et entre Cusco-Ollantaytambo-Machu Picchu. Les manifestations, les grèves et les déraillements peuvent perturber les voyages en train, y compris les trains à destination ou en provenance du Machu Picchu.

Liens utiles

Taxis

Les taxis autorisés n’ont pas de compteur. Il arrive que des chauffeurs de taxi ne rendent pas la monnaie ou continuent de rouler jusqu’à un endroit où ils peuvent trouver de la monnaie.

  • Ne hélez pas de taxi dans la rue;
  • Réservez les services d’un taxi en communiquant avec une compagnie reconnue, ou faites appel à des compagnies associées avec de grands hôtels;
  • Convenez du prix de la course avant le départ et ne payez pas avant d’arriver à destination;
  • Essayez d’avoir en main la somme exacte.

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements sur les vols intérieurs dans d’autres pays

Haut de page

Exigences d'entrée et de sortie

Restrictions d’entrée aux frontières terrestres et fluviales avec l’Équateur

Le 11 janvier 2024, le gouvernement de l’Équateur a annoncé de nouvelles restrictions d’entrée en réponse àl’état de conflit armé interne.

Tous les étrangers arrivant en Équateur aux points de passages des frontières terrestres ou fluviales devront présenter une attestation de vérification de casier judiciaire de leur pays d’origine ou de résidence. L’original de l’extrait de casier judiciaire et sa traduction en espagnol doivent être apostillés et couvrir les cinq dernières années. Les mineurs voyageant avec des membres de leur famille seront généralement exemptés.

Si vous ne pouvez pas fournir d’attestation de vérification de casier judiciaire, le système migratoire équatorien vérifiera que vous n'avez pas fait l’objet de condamnations antérieures.

Liens utiles

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités péruviennes. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des Représentants étrangers au Canada

Passeport

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide pendant au moins 6 mois après la date prévue de votre départ du Pérou.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Passeport indiquant un identifiant de genre «X»

Bien que le gouvernement du Canada délivre des passeports indiquant un identifiant de genre «X», il ne peut garantir votre entrée ou votre transit dans d’autres pays. Vous pourriez faire face à des restrictions d’entrée dans les pays qui ne reconnaissent pas l’identifiant de genre «X». Avant de partir, vérifiez cette information auprès des représentants étrangers de votre pays de destination.

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès des représentants étrangers du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

Visas

Visa de touriste : non exigé pour un séjour de moins de 90 jours par période de 365 jours
Visa d’affaires : exigé 
Visa d’étudiant : exigé

Si vous avez utilisé un visa d’affaires pour entrer au Pérou, vous devez, avant de quitter le pays, obtenir auprès du ministère péruvien de l’Économie un certificat attestant que vous avez payé tous les impôts sur les revenus gagnés au cours de votre séjour au Pérou. Même si vous n’avez ni dépensé ni gagné d’argent pendant votre séjour, vous devez vous procurer ce certificat et le présenter au bureau central de l’immigration péruvienne, à Lima, avant votre départ.

Entrée dans le pays

Vous devez enregistrer votre entrée au Pérou au port d'entrée ou au poste de contrôle.

  • Ne franchissez la frontière qu’aux points de contrôle officiels;
  • Assurez-vous que le bureau d’immigration de votre point d’entrée est ouvert au moment où vous avez l’intention de traverser la frontière.

Autres exigences d’entrée

Les douaniers peuvent vous demander de leur présenter :

  • un billet pour un vol de continuation ou un billet de retour;
  • une preuve que vous avez un endroit où rester;
  • une preuve que vous disposez de fonds suffisants pour la durée de votre séjour.

Durée du séjour

En tant que touriste canadien, vous pouvez rester au Pérou jusqu'à 90 jours sur une période de 365 jours.

Le fait de séjourner au Pérou au-delà de la durée permise constitue une infraction criminelle. Une amende est imposée pour chaque jour excédentaire à la durée permise. Il faut payer cette amende avant de pouvoir quitter le pays.

Double citoyenneté

Les personnes détenant la double citoyenneté canadienne et péruvienne qui entrent au Pérou avec un passeport canadien sont assujetties à des restrictions, notamment en ce qui concerne la durée du séjour et les amendes connexes. Les personnes détenant la double citoyenneté doivent utiliser la même nationalité pour entrer et sortir du pays.

Les enfants en voyage

Les enfants mineurs qui quittent le Pérou après un séjour de 183 jours sont automatiquement protégés par la loi péruvienne sur l’enfance et doivent avoir l’autorisation de leurs deux parents ou de leurs tuteurs pour sortir du pays.

Pour quitter le pays, les enfants qui ont le statut de résident au Pérou doivent obtenir la permission écrite des parents qui ne les accompagnent pas.

Les enfants nés au Pérou de parents canadiens doivent obtenir un passeport péruvien avant de quitter le pays pour la première fois. Communiquez avec les autorités péruviennes de l’immigration pour plus d’information.

Voyager avec des enfants

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Haut de page

Santé

Cette section contient des informations sur les risques sanitaires éventuels et les restrictions régulièrement constatées ou en cours dans la destination. Suivez ces conseils pour réduire votre risque de tomber malade en voyage. Tous les risques ne sont pas énumérés ci-dessous.

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour obtenir des conseils et des recommandations personnalisées en matière de santé.

Vaccins de routine

Assurez-vous que vos vaccins de routine, conformément à votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage. 

Parmi ces vaccins, citons le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la polio, la varicelle, la grippe et d'autres.

Vaccins et médicaments pré-voyage

Vous pouvez être à risque de maladies évitables lors de votre voyage dans cette destination. Consultez un professionnel de la santé voyage pour savoir quels médicaments ou vaccins pourraient vous convenir, en fonction de votre destination et de votre itinéraire.

Fièvre Jaune - Les exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il y a un risque de contracter la fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.

Recommandation

À propos de la fièvre jaune
Centres de vaccination contre la fièvre jaune désignés
*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée (en anglais seulement) dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

Hépatite A

Il existe un risque d'hépatite A dans cette destination. C'est une maladie du foie. Les gens peuvent contracter l'hépatite A s'ils ingèrent des aliments ou de l'eau contaminés, mangent des aliments préparés par une personne infectieuse ou s'ils ont un contact physique étroit (comme des relations sexuelles orales ou anales) avec une personne infectieuse, bien qu'un contact occasionnel entre les personnes ne propage pas l'hépatite A virus.

 

Prenez des précautions en matière de sécurité alimentaire et d’eau et lavez-vous souvent les mains.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Elle peut se propager rapidement d'une personne à l'autre par contact direct et par les gouttelettes dans l'air.

Toute personne qui n'est pas protégée contre la rougeole risque d'en être infectée lorsqu'elle voyage à l'étranger.

Peu importe où vous allez, consultez un professionnel de la santé avant votre départ pour vous assurer d'être entièrement protégé contre la rougeole.

Hépatite B

L'hépatite B est un risque dans toutes les destinations. Il s’agit d’une maladie virale du foie qui se transmet facilement d’une personne à une autre par exposition au sang et aux liquides organiques contenant le virus de l’hépatite B. Les voyageurs susceptibles d'être exposés au sang ou à d'autres fluides corporels (par exemple, par contact sexuel, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acupuncture ou exposition professionnelle) courent un risque plus élevé de contracter l'hépatite B.

 

La vaccination contre l'hépatite B est recommandée à tous les voyageurs. Prévenez l’infection par l’hépatite B en pratiquant des relations sexuelles protégées, en utilisant uniquement du matériel médical neuf et stérile et en vous faisant tatouer et percer uniquement dans des environnements qui respectent les réglementations et normes de santé publique.

COVID-19

La maladie à coronavirus (COVID-19) est une maladie infectieuse virale qui peut se propager d’une personne à l’autre par un contact direct et par des gouttelettes projetées dans l’air.

Il est recommandé que tous les voyageurs admissibles reçoivent la série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ainsi que toute dose supplémentaire recommandée au Canada avant de voyager. Les données probantes révèlent que les vaccins sont très efficaces pour prévenir les formes graves de la COVID-19, les hospitalisations et la mort. Bien que la vaccination offre une meilleure protection contre les maladies graves, vous pouvez toujours être exposé au risque d'infection par le virus responsable de la COVID-19. Quiconque n’étant pas entièrement vacciné court un risque accru de contracter le virus qui cause la COVID-19, ainsi qu'un risque accru d'être gravement malade lors d’un voyage à l’étranger.

 Avant de voyager, vérifiez les exigences d'entrée/sortie de votre destination en matière de vaccination contre la COVID-19.Peu importe votre destination, discutez avec un professionnel de la santé avant de voyager afin de vous assurer d’être bien protégé contre la COVID-19.

Grippe

La meilleure façon de se protéger contre la grippe saisonnière est de se faire vacciner chaque année. Faites-vous vacciner contre la grippe au moins 2 semaines avant de voyager.

 La grippe est présente dans le monde entier.

  • Dans l'hémisphère Nord, la saison grippale s'étend généralement de novembre à avril.
  • Dans l'hémisphère Sud, la saison grippale s'étend généralement entre avril et octobre.
  • Sous les tropiques, l'activité grippale est présente toute l'année.

Le vaccin contre la grippe disponible dans un hémisphère peut n’offrir qu’une protection partielle contre la grippe dans l’autre hémisphère.

Le virus de la grippe se transmet d'une personne à l'autre lorsqu'elle tousse ou éternue ou en touchant des objets et des surfaces contaminés par le virus. Lavez-vous souvent les mains et portez un masque si vous avez de la fièvre ou des symptômes respiratoires.

Paludisme

Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle causée par des parasites transmis par les piqûres de moustiques.

Il existe un risque de paludisme dans certaines zones et/ou à une certaine période de l'année dans cette destination.

Des médicaments antipaludéens peuvent être recommandés en fonction de votre itinéraire et de la période de l'année à laquelle vous voyagez. Consultez un professionnel de la santé ou visitez une clinique de santé-voyage avant de voyager pour discuter de vos options. Il est recommandé de le faire 6 semaines avant le voyage, cependant, c'est toujours une bonne idée à tout moment avant de partir.

Protégez-vous des piqûres de moustiques en tout temps :

  • Couvrez votre peau et utilisez un insectifuge approuvé sur la peau découverte.
  • Excluez les moustiques de votre espace de vie avec des moustiquaires et/ou des portes et fenêtres fermées et bien scellées.
  • Utilisez des moustiquaires imprégnées d'insecticide si les moustiques ne peuvent pas être exclus de votre espace de vie.
  • Portez des vêtements traités à la perméthrine.

Si vous développez des symptômes similaires au paludisme lorsque vous voyagez ou jusqu'à un an après votre retour à la maison, consultez immédiatement un professionnel de la santé. Dites-leur où vous avez voyagé ou habité.

Rage

La rage est transmise par les chiens et certains animaux sauvages, notamment les chauves-souris, dans cette destination. La rage est une maladie mortelle qui se transmet aux humains principalement par les morsures ou les griffures d'un animal infecté. Pendant le voyage, prenez des précautions, notamment en vous tenant à distance des animaux (y compris les chiens en liberté) et en surveillant de près les enfants.

Si vous êtes mordu ou égratigné par un animal lors d'un voyage, lavez immédiatement la plaie avec de l'eau propre et du savon, et consultez un professionnel de la santé. Le traitement antirabique est souvent disponible dans cette destination.

Avant de voyager, consultez un professionnel de la santé au sujet de la vaccination contre la rage. Elle peut être recommandée pour les voyageurs qui présentent un risque élevé d'exposition (par exemple, les vétérinaires et les travailleurs de la faune, les enfants, les voyageurs d'aventure et les spéléologues, ainsi que les personnes en contact étroit avec des animaux).

Précautions pour la nourriture et l'eau

De nombreuses maladies peuvent être causées par la consommation d'aliments ou de boissons contaminées par des bactéries, des parasites, des toxines ou des virus, ou par la baignade dans une eau contaminée.

  • Pour en savoir plus sur les précautions à prendre en matière de nourriture et d'eau pour éviter de tomber malade, consultez notre page mangez et buvez en toute sécurité à l'étrangerRappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!
  • Évitez de vous mettre de l'eau dans les yeux, la bouche ou le nez lorsque vous vous baignez ou participez à des activités en eau douce (ruisseaux, canaux, lacs), particulièrement après une inondation ou de fortes pluies. L'eau peut sembler propre, mais elle peut quand même être polluée ou contaminée.
  • Évitez d'inhaler ou d'avaler de l'eau lorsque vous vous baignez, prenez une douche ou nagez dans des piscines ou des spas.
Diarrhée du voyageur

La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.

Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.

Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l’eau ou d’aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. 

Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d’hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.

Préventions des piqûres d'insectes

De nombreuses maladies sont transmises par les piqûres d'insectes infectés tels que les moustiques, les tiques, les puces ou les mouches. Lorsque vous voyagez dans des zones où des insectes infectés peuvent être présents :

  • Utilisez un insectifuge (insecticide) sur la peau exposée
  • Couvrez-vous avec des vêtements amples, de couleur claire, faits de matériaux à tissage serré telle que le nylon ou le polyester
  • Réduisez au minimum l'exposition aux insectes
  • Utilisez une moustiquaire lorsque vous dormez à l'extérieur ou dans des bâtiments qui ne sont pas entièrement clos

Pour en savoir plus sur la manière dont vous pouvez réduire votre risque d'infection et de maladie causée par les piqûres, tant au pays qu'à l'étranger, consultez notre page sur la prévention des piqûres d’insectes.

Découvrez quels types d'insectes sont présents là où vous voyagez, quand ils sont les plus actifs et les symptômes des maladies qu'ils propagent.

Chikungunya

Il y a  un risque de chikungunya dans ce pays.  Le risque peut varier d'une région à l'autre dans le pays.   Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d'un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Leishmaniose Cutanéo-muqueuse

La leishmaniose cutanéo-muqueuse provoque des lésions cutanées et des ulcérations. La leishmaniose est causée par un parasite transmis par la piqûre d'un phlébotome (moucheron de sable) femelle infecté.

Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez-vous contre les piqûres de phlébotomes, qui se nourrissent habituellement après le coucher du soleil dans les régions rurales et boisées ainsi que dans certains centres urbains. Il n’existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la leishmaniose.

Dengue
  • Dans ce pays, la dengue constitue un risque pour les voyageurs. C’est une maladie virale transmise aux humains par les piqûres de moustiques.
  • La dengue peut causer des symptômes grippaux. Dans certains cas, elle peut entraîner une dengue sévère, qui peut être mortelle.
  • Le niveau de risque de contracter la dengue change selon les saisons et varie d’une année à l’autre. Le niveau de risque varie également entre les régions d’un même pays et peut dépendre des élévations de ces régions.
  • Les moustiques porteurs de la dengue piquent habituellement pendant le jour, particulièrement autour du lever et du coucher du soleil.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques. Aucun vaccin ou médicament ne protège contre la dengue.
Virus Zika

Le virus Zika est un risque dans ce pays.

Le virus Zika se transmet principalement par la piqûre d’un moustique infecté. Il peut aussi être transmis sexuellement. Le virus Zika peut causer de graves anomalies congénitales.

Pendant votre voyage :

Si vous êtes enceinte ou planifiez une grossesse, vous devriez discuter des risques potentiels liés à un voyage vers cette destination avec votre fournisseur de soins de santé. Vous pouvez choisir d’éviter ou de reporter votre voyage.

Pour plus d’informations, consultez Virus Zika : Si vous êtes enceintes ou envisagez de la devenir.

Trypanosomiase américaine

La trypanosomiase américaine (maladie de Chagas) est un risque dans ce pays. Elle est causée par un parasite transmis par un insecte triatome infecté. L'infection peut être inactive pendant des décennies, mais les humains finissent par développer des complications qui entraînent des incapacités ou même la mort.

Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez-vous contre les insectes triatomes, qui sont actifs la nuit, en utilisant des moustiquaires si vous demeurez dans une contruction modeste. Il n'existe aucun vaccin contre la maladie de Chagas.

Précautions pour les animaux

Certaines infections, telles que la rage et la grippe, peuvent être partagées entre les humains et les animaux. Certains types d'activités peuvent augmenter vos chances de contact avec des animaux, comme les voyages dans des zones rurales ou forestières, le camping, la randonnée et la visite de marchés humides (lieux où les animaux vivants sont abattus et vendus) ou de grottes.

Les voyageurs sont priés d'éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, le bétail (porcs, vaches), les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris, et d'éviter de manger du gibier sauvage insuffisamment cuit.

Surveillez étroitement les enfants, car ils sont plus susceptibles d'entrer en contact avec des animaux.

Peste

Il y a un risque de peste dans ce pays. La peste est une maladie bactérienne qui peut causer une maladie grave et, si elle n’est pas traitée, qui peut causer la mort.

La fréquence des cas dans les régions où les bactéries de la peste sont connues pour circuler peut être influencée par les conditions météorologiques et environnementales. Dans certains pays, cela entraîne des éclosions saisonnières.

Les voyageurs qui se rendent dans des régions où la peste est courante peuvent être exposés à des risques s’ils campent, s’ils chassent ou s’ils viennent en contact avec des rongeurs.

La peste se propage par :

  • des piqûres de puces infectées par la peste
  • un contact direct avec les liquides corporels ou les tissus d’un animal ou d’une personne malade ou décédée de la peste

Le risque global pour les voyageurs est faible. Protégez-vous en réduisant les contacts avec les puces et les rongeurs et les autres animaux sauvages potentiellement infectés.

Infections de personne à personne

Restez à la maison si vous êtes malade et respectez les règles de l'étiquette en matière de toux et d'éternuement, notamment en toussant ou en éternuant dans un mouchoir ou dans le pli de votre bras, pas dans votre main. Réduisez votre risque de rhume, de grippe et d'autres maladies en :

  • vous lavant souvent les mains
  • évitant ou en limitant le temps passé dans des espaces fermés, des endroits bondés ou lors d'événements à grande échelle (les concerts, les événements sportifs, les rassemblements)
  • évitant les contacts physiques étroits avec des personnes qui pourraient présenter des symptômes de maladie

Les infections sexuellement transmissibles (IST), VIH, et la mpox se transmettent par le sang et les fluides corporels ; utilisez des préservatifs, pratiquez des rapports sexuels protégés et limitez le nombre de vos partenaires sexuels. Vérifiez auprès de votre autorité de santé publique locale avant le voyage pour déterminer votre admissibilité au vaccin mpox.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.

Services et établissements médicaux

La qualité des soins offerts varie considérablement d’un endroit à l’autre du pays.

Les cliniques et hôpitaux privés des centres urbains sont bien dotés en personnel et bien équipés pour répondre à toute urgence et à tout problème médical. Les hôpitaux publics et ceux des campagnes, même s’ils sont situés dans des zones touristiques ou dans de grandes villes, peuvent ne pas être à la hauteur des normes canadiennes ou ne pas être en mesure de traiter des cas graves.

Si vous subissez une blessure ou contractez une maladie grave dans une région reculée, une évacuation vers l’établissement médical adéquat le plus proche peut s’avérer nécessaire. Un séjour dans une clinique ou un hôpital, ou une évacuation médicale peuvent coûter très cher, et le fournisseur de services s’attend souvent à être payé sur-le-champ en argent comptant ou à recevoir une confirmation immédiate de paiement de la part d’une compagnie d’assurance.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

 

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Haut de page

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

Drogues

La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants sont sévèrement punis. Les personnes trouvées coupables de ces délits sont passibles de de longues peines d’emprisonnement, peu importe la quantité de stupéfiants saisie au moment de leur arrestation.

Si on vous arrête au Pérou, vous devez vous attendre à de longs délais pour résoudre votre cas, une détention provisoire dans des conditions difficiles et des dépenses importantes.

  • Faites vos propres bagages et surveillez-les de près en tout temps;
  • Ne transportez jamais de colis, de sac ou de valise qui ne vous appartiennent pas.

Drogues, alcool et voyages

Contrôles d’identité

Vous devez toujours avoir sur vous des pièces d’identité avec photo. Conservez une photocopie de votre passeport en lieu sûr au cas où vous le perdriez ou qu’il vous soit confisqué. Le fait de ne pas fournir de pièces d’identité peut entraîner la détention.

Comportement

Les autorités péruviennes peuvent imposer des amendes et d’autres sanctions pour tout geste jugé irrespectueux sur les sites historiques et archéologiques tels que le Machu Picchu, Ollantaytambo et Saqsayhuaman. Les visiteurs du Machu Picchu doivent se conformer à une réglementation stricte en ce qui concerne les restrictions d’entrée et le comportement à adopter sur le site. Consultez votre guide touristique ou votre agent de voyages pour obtenir de l’information à jour.

Exportation

La loi péruvienne interdit formellement d’exporter des antiquités et des artefacts (huacos) provenant de civilisations précoloniales. Ne traitez qu’avec des vendeurs reconnus pour vous procurer des reproductions d’œuvres d’art de l’époque coloniale ou précoloniale et insistez pour obtenir des documents de l’Institut national de la culture (INC) qui attestent que les objets achetés sont bien des reproductions et qu’ils peuvent donc être exportés.

L’exportation de sachets de thé de coca et de produits connexes est interdite.

Il est illégal de sortir du Pérou certaines espèces animales et végétales. Les items fabriqués à partir d’animaux, d’insectes ou de plantes ou présentant ceux-ci peuvent être confisqués. Si vous êtes reconnu coupable de la possession de tels articles, vous pourriez faire face à de lourdes amendes ou à une peine d’emprisonnement.

Service national des forêts et de la faune (SERFOR) - Ministère de l’Agriculture et de l’Irrigation du Pérou (en espagnol)

Photographies

Il est interdit de photographier les installations militaires.

Voyageurs 2ELGBTQI+

La loi du Pérou n’interdit pas les actes sexuels entre personnes de même sexe. Cependant, l’homosexualité n’est pas bien acceptée socialement au Pérou.

Les voyages et votre orientation sexuelle, votre identité de genre, votre expression de genre et vos caractéristiques sexuelles

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue au Pérou.

Si vous avez à la fois la citoyenneté canadienne et celle péruvien, nous pourrions être limités dans notre capacité à vous offrir des services consulaires pendant que vous y êtes. Les exigences d’entrée et de sortie peuvent aussi être différentes dans votre cas.

Voyageurs avec la double citoyenneté

Enlèvement international d’enfants

La Convention de La Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international d'enfants est un traité international. Elle peut aider les parents à obtenir le retour de leurs enfants lorsque ceux-ci ont été déplacés ou retenus dans certains pays en violation d'un droit de garde. La convention s'applique entre le Canada et le Pérou.

Si votre enfant a été déplacé ou est retenu illicitement au Pérou et que les conditions requises sont remplies, vous pourriez être en mesure de faire une demande de retour auprès de la cour péruvienne.

Si vous vous trouvez dans cette situation :

  • agissez le plus vite possible;
  • communiquez dès que possible avec l'autorité centrale de votre province ou territoire afin d'obtenir de l'information sur la préparation d'une demande en vertu de la Convention de La Haye;
  • consultez un avocat au Canada et au Pérou afin d'envisager toutes les options juridiques possibles pour le retour de votre enfant;
  • informez le bureau du gouvernement du Canada à l'étranger le plus proche ou l'Unité consulaire pour les enfants vulnérables d'Affaires mondiales Canada en communiquant avec le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence.

Si votre enfant a été déplacé depuis un pays autre que le Canada, consultez un avocat pour déterminer si la Convention de La Haye s'applique.

Prenez note que les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir dans vos affaires juridiques privées ou dans le processus judiciaire de l'autre pays.

Liens utiles

Conduite automobile

Vous devez vous munir d’un permis de conduire international. Vous pouvez utiliser votre permis de conduire étranger uniquement à Lima, et seulement pendant les 30 premiers jours suivant votre arrivée.

Ayez toujours sur vous vos papiers d’identité et le certificat d’immatriculation du véhicule.

Permis de conduire international

Monnaie

La devise est le nuevo sol péruvien (PEN). Les dollars américains sont couramment acceptés.

Les cartes de crédit ne sont pas communément acceptées à l’extérieur des grandes villes. Dans beaucoup d’établissements, vous devrez montrer votre passeport pour confirmer votre identité lorsque vous utiliserez votre carte de crédit.

Dans les petites villes, il peut être difficile de trouver des guichets automatiques bancaires et des restrictions peuvent s’appliquer quant au nombre de retraits par jour et aux sommes que vous pouvez retirer.

Haut de page

Catastrophes naturelles et climat

El Niño

Le phénomène météorologique complexe appelé El Niño se produit à des intervalles irréguliers de 2 à 7 ans. El Niño provoque généralement de fortes pluie qui surviennent en même temps que la saison des pluies, de novembre à mai.

  • Tenez-vous au courant des prévisions météorologiques régionales avant et pendant votre voyage, et planifiez vos activités en conséquence;
  • Souscrivez une assurance adéquate qui couvre les conséquences de tels événements, y compris la perturbation de votre itinéraire.
Phénomène El Niño – Gouvernement de Pérou (en espagnol)

Activité sismique

Tremblements de terre

Le Pérou est situé dans une zone d’activité sismique et est sujet aux tremblements de terre.

De dangereux glissements de terrain peuvent survenir, même après des secousses mineures.

Deniers tremblements de terre - Gouvernement du Pérou (en espagnol)

Tsunamis

Des tsunamis peuvent se produire à la suite d’une secousse sismique. Les voies d’évacuation en cas d’alerte au tsunami sont affichées le long de la Costa Verde à Lima et à divers endroits le long de la côte.

Direction de l'hydrographie et de la navigation (en espagnol)

Volcans

Certains volcans sont actifs ou potentiellement actifs dans le sud du Pérou. Les débris projetés par les volcans en éruption peuvent obstruer des rivières et les faire sortir de leur lit, ce qui peut causer des crues soudaines et des coulées de boue. Les transports et les services publics peuvent être touchés, et des nuages de cendre peuvent perturber les vols nationaux et internationaux. Si vous vivez ou voyagez à proximité d’un volcan actif :

  • soyez à l’écoute des bulletins de nouvelles locaux pour connaître les niveaux d’activité volcanique;
  • prêtez attention à tous les avertissements et suivez les conseils des autorités locales;
  • préparez-vous à modifier vos plans de voyage et même à évacuer la zone à tout moment.

Institut de géophysique du Pérou (en espagnol)

Marées hautes

Le déferlement de marées plus hautes à divers moments de l’année peut provoquer des inondations ou des dommages le long de la côte.

Saison des pluies

Dans les Andes péruviennes, la saison des pluies s’étend de novembre à mai.

Les inondations saisonnières, les coulées de boue et les glissements de terrain peuvent nuire aux déplacements par voie terrestre et à la prestation des services essentiels, comme les services publics, les services d’urgence et les soins médicaux ainsi que l’approvisionnement en nourriture, en eau et en essence. Les routes peuvent devenir impraticables et les ponts, subir des dommages.

Tenez-vous au courant des prévisions météorologiques régionales et planifiez vos déplacements en conséquence.

Liens utiles

Haut de page

Besoin d'aide?

Services locaux

Services d’urgence
  • Police : 105
  • Police touristique : +51 980 122 335 (numéro Whatsapp)
  • Assistance médicale : 116
  • Pompiers : 116

Aide consulaire

Lima - Ambassade du Canada
AdresseCalle Bolognesi 228, Miraflores, Lima 15074, PérouAdresse postaleC.P. 18-1126, Bureau de poste de Miraflores, Lima, 15074, Pérou,Téléphone51 (1) 319-3200Télécopieur51 (1) 446-4912Courriellimacs@international.gc.caInternethttps://www.international.gc.ca/country-pays/peru-perou/lima.aspx?lang=fraFacebookAmbassade du Canada au PérouTwitter@CanadaPerouAutres médias sociauxEmbajada/ Emb/ Amb Canadá Perú
Rendez-vous Prenez un rendez-vous en ligne

Pour obtenir de l'aide consulaire d'urgence, téléphonez à l’ambassade du Canada au Pérou à Lima et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.

Avertissement

La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :