Faire du bénévolat à l’étranger

De nombreux Canadiens vont faire du bénévolat à l’étranger dans le but d’améliorer l’existence des populations dans les pays en développement et d’y vivre une expérience enrichissante. Dans la plupart des cas, tout se passe bien. Toutefois, il est arrivé que des Canadiens faisant du bénévolat à l’étranger se sont retrouvés en prison, ont subi des menaces, ont été déportés, se sont fait voler leur argent et leurs biens, et pire encore.

Pour éviter de faire partie des statistiques, gardez ces suggestions à l’esprit quand vous planifiez votre séjour de bénévolat à l’étranger :

Trouvez le travail bénévole adéquat

Vous aurez probablement à payer les frais demandés par l’organisation pour couvrir, entre autres, le billet d’avion, l’hébergement et les dépenses connexes. Il est donc important de toujours traiter avec une organisation non gouvernementale reconnue. Ne vous fiez pas aux agences de volontariat sur le Web, sauf si vous avez bien vérifié et validé l’information au préalable.

Si l’organisation par l’intermédiaire de laquelle vous souhaitez faire du bénévolat a un site Web, lisez-le en entier et cherchez les associations de toute nature, comme les accréditations ou les affiliations avec un groupe, que l’organisation pourrait avoir. Notez en particulier si elle est associée de près ou de loin à l’industrie. Si vous n’êtes pas familier avec les organisations ou les groupes en question, consultez leurs sites Web ou d’autres sources sûres.

Vérifiez le profil des personnes qui ont des liens avec l’organisation : les commanditaires, les dirigeants, les employés et les personnes-ressources.

Faites des recherches en ligne sur l’organisation et vérifiez toutes les références Web. Observez si le message ou l’image que vous y trouvez sont les mêmes que ceux du site Web de l’organisation. Posez-vous les questions suivantes :

Au besoin, communiquez avec les références que vous avez trouvées pendant vos recherches pour leur demander de vous décrire l’organisation.

Renseignez-vous sur les activités de l’organisation auprès des représentants au Canada du pays où vous effectueriez votre bénévolat ou encore de l’ambassade du Canada dans le pays en question.

Lorsque vous aurez terminé vos recherches sur l’organisation, discutez de votre choix avec diverses personnes de confiance. Même si elles ne possèdent pas d’expérience relative aux activités de l’organisation, elles peuvent tout de même avoir des connaissances et de l’expérience qui leur permettront de déterminer si l’organisation est crédible et s’il s’agit d’un bon choix pour vous.

Lorsque vous aurez arrêté votre choix, assurez-vous de bien comprendre le mandat de l’organisation et signez un contrat avec elle, même s’il s’agit d’un travail bénévole. Il n’est pas nécessaire que ce soit un document officiel; un simple document écrit détaillant les modalités de l’entente suffira, au cas où un différend surviendrait.

Préparez-vous

Dans notre section Conseils aux voyageurs et avertissements, lisez la page consacrée à votre pays. Il est important de toujours consulter l’ambassade ou le consulat du pays où vous avez l’intention de séjourner en tant que bénévole pour savoir si vous aurez besoin d’un visa spécial pour bénévole ou missionnaire.

Familiarisez-vous avec la culture de votre pays de destination. Parlez à d’autres personnes qui y sont déjà allées en tant que bénévoles et consultez des sources qui parlent du pays et de sa culture, comme des blogues de voyage écrits par des bénévoles à l’étranger, des forums de discussion en ligne d’expatriés et des articles de revues et de journaux.

Pensez à votre sécurité

Il faut toujours souscrire une assurance maladie de voyage. Si vous n’avez pas les moyens de souscrire une assurance-maladie privée, ne partez pas. Ne mettez pas votre vie en jeu.

Inscrivez-vous au service d’Inscription des Canadiens à l’étranger. Il s’agit d’un service gratuit, rapide et confidentiel qui vous permettra de rester en contact avec le Canada en cas de crise ou d’urgence à l’étranger. Suivez les informations les plus récentes au moyen des comptes Twitter ou Facebook de Voyage.gc.ca.

Une fois à l’étranger, ne sortez pas le soir, sauf si vous êtes avec des personnes de confiance. Ne consommez aucune boisson ou nourriture à moins d’être entièrement certain de leur provenance. Prêtez attention à ce qui se passe autour de vous et à ce que vous faites.

Si vous êtes une femme, veillez à toujours garder le contrôle de la situation. Consultez Voyager au féminin pour des conseils et des renseignements qui vous aideront à prévenir les pièges et à assurer votre sécurité. Si les conditions deviennent trop désagréables, laissez tomber. Ce n’est pas un aveu d’échec. Votre vie vaut bien plus qu’un travail de bénévole.

Demeurez en contact avec votre famille et vos amis au Canada afin de les rassurer que tout se passe bien de votre côté.

Liens connexes
Date de modification :