Inde

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : L'onglet Santé a été mis à jour - conseils de santé aux voyageurs (Agence de la santé publique du Canada)


Avertissements

Avertissements

Inde - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble de l'Inde. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison de la menace persistante et constante d’attentats terroristes partout dans le pays.

Manipur et les régions frontalières de l'Arunachal Pradesh - Évitez tout voyage non essentiel

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage non essentiel au Manipur et dans les régions de l’Arunachal Pradesh qui sont voisines du Myanmar, en raison des risques d’insurrection.

Avertissement régional - Évitez tout voyage

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage

dans les régions suivantes :

  • le Jammu-et-Cachemire (sauf si vous vous rendez au Ladakh en passant par Manali ou si vous atterrissez à Leh), en raison des actes de terrorisme et des manifestations violentes qui s’y produisent sporadiquement (voir Sécurité pour plus de détails);
  • les régions d’Assam voisines du Bangladesh, et les secteurs du Manipur et du Nagaland qui longent le Myanmar, étant donné qu’ils sont touchés de manière importante par les insurrections;
  • les régions situées à proximité de la frontière avec le Pakistan, dans les États du Gujerat, du Rajasthan et du Pendjab, en raison de la présence possible de mines terrestres et de munitions non explosées et du fait que les frontières ne sont pas délimitées (voir Sécurité pour plus de détails). Le présent avertissement ne vise pas le poste frontalier de Wagah ni les villes plus éloignées de la frontière, comme Amritsar dans le Pendjab ainsi que Bikaner et Jaisalmer dans le Rajasthan.

Sécurité

Sécurité

Jammu-et-Cachemire (voir l'avertissement)

Des troubles civils et des actes de terrorisme risquent de se produire dans de nombreux districts de la région du Jammu-et-Cachemire. Par conséquent, l’armée indienne a été investie de pouvoirs spéciaux dans cet État. Le niveau de menace reste élevé. Des affrontements violents éclatent de façon sporadique entre des militants et les forces de l’ordre indiennes, et des attentats terroristes visant les forces de sécurité surviennent à l’occasion dans la vallée du Cachemire et dans la région de Jammu. Ces attaques peuvent tuer ou blesser des civils. Vous pourriez vous trouver au mauvais endroit au mauvais moment.

Des manifestations populaires sont facilement déclenchées et elles peuvent donner lieu à des actes de violence; dans le passé, certaines d’entre elles ont fait des morts. Les autorités locales peuvent à tout moment imposer un couvre-feu ou restreindre la libre circulation.

Une forte présence militaire subsiste de part et d’autre de la ligne de contrôle militaire entre l’Inde et le Pakistan. Les zones frontalières non délimitées, les mines terrestres et les munitions non explosées représentent également un risque.

Terrorisme

Il existe partout en Inde une menace persistante et constante d’attentats terroristes, dont des attaques ciblant les transports en commun et des endroits fréquentés par des visiteurs étrangers et des expatriés. Faites preuve d’une grande vigilance, surveillez les bulletins de nouvelles locales, suivez les conseils des autorités locales, et évitez les manifestations et les grands rassemblements. Soyez sur vos gardes lorsque vous êtes à proximité de sites touristiques, de lieux de culte ou d’installations gouvernementales et durant des événements publics comme les festivals culturels. Faites preuve d’une vigilance accrue pendant la période des fêtes indiennes, entre octobre et janvier, ainsi que les jours de fête nationale – comme le Diwali, la fête de la République (26 janvier) et le Jour de l’indépendance (15 août) – et pendant la période qui les précède. Des militants en profitent parfois pour organiser des attentats. Si vous voyez un colis suspect, quittez immédiatement les lieux et prévenez les autorités locales.

Des attentats terroristes ont été perpétrés un peu partout en Inde, souvent au moyen de bombes activées à distance, dans des marchés très fréquentés de grands centres urbains à l’heure de pointe, c’est-à-dire en début de soirée. Le 1er mai 2014, deux explosions se sont produites dans un train qui entrait en gare, à Chennai. Le 27 octobre 2013, six explosions ont eu lieu dans un parc de Patna, où une grande foule s’était réunie pour un rassemblement politique. Une explosion s’est produite à Bangalore, près du bureau d’un parti politique, le 17 avril 2013. Deux explosions ont eu lieu dans un quartier très fréquenté d’Hyderabad le 21 février 2013. Ces attentats ont fait de nombreux morts et blessés.

Insurrections

Les groupes extrémistes maoïstes, appelés les « naxalites », sont les plus actifs dans les régions désignées par le gouvernement de l’Inde comme les États extrémistes de gauche, qui comprennent entre autres l’Andhra Pradesh, le Bihar, le Chhattisgarh, le Jharkhand, le Madhya Pradesh, le Maharashtra, l’Odisha, l’Uttar Pradesh et le Bengale occidental. Généralement basés dans les zones rurales et boisées de ces États, les naxalites appartiennent à l’organisation qui est à l’origine du plus grand nombre d’attentats terroristes en Inde. Bien qu’ils ciblent surtout le gouvernement et les forces de sécurité, ils ont enlevé deux citoyens italiens dans l’État d’Odisha en mars 2012.

Les groupes extrémistes commettent souvent des attentats à la bombe et des attaques dans l’État du Manipur, au nord-est du pays. Des insurrections surviennent aussi dans les régions frontalières entre le Bangladesh et l’Assam ainsi qu’entre le Myanmar et les États du Manipur, du Nagaland et de l’Arunachal Pradesh. Des trains et des voies ferrées sont parfois visés. Bien que les touristes ne soient pas particulièrement ciblés, des passants pourraient être touchés.

Criminalité

Les crimes mineurs, notamment le vol à la tire et le vol de sac à l’arraché, sont monnaie courante. Assurez-vous que votre passeport et vos objets de valeur sont en sécurité en tout temps, car des vols ont été commis dans des bagages à bord de trains et d’autobus. Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance, et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Elles pourraient contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle.

Sécurité des femmes

On signale une hausse des agressions graves, viols et agressions sexuelles ayant pour cible des voyageuses étrangères. Il n’est pas rare qu’elles se fassent dévisager, interpeller vulgairement et qu’elles soient victimes d’attouchements. Les étrangères se font souvent importuner. Évitez de voyager seule, surtout après la tombée de la nuit, dans les transports en commun, les taxis et les pousse-pousse motorisés, ainsi que dans les endroits peu habités et mal éclairés, y compris les rues des villes, les ruelles des villages et les plages. Habillez-vous avec bon sens et respectez les coutumes locales. Si vous vous sentez menacée, appelez la police en composant le 100 (ou le 112 depuis un téléphone cellulaire). Consultez notre publication Voyager au féminin - La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Fraude

On signale des cas d’escroqueries portant sur l’exportation de bijoux et de tapis. Il est possible que des chauffeurs de taxi vous abordent en vous proposant des sommes d’argent pour exporter de tels articles. Refusez toute offre, aussi convaincante soit-elle. Méfiez-vous des offres de transport ou d’hébergement bon marché. Consultez notre page La fraude à l'étranger : une menace grandissante à la sécurité des Canadiens pour plus de détails au sujet des escroqueries commises à l’étranger.

Manifestations, grands rassemblements et troubles civils

Les manifestations et les rassemblements politiques sont fréquents dans tout le pays et peuvent donner lieu à des incidents violents, surtout en période électorale. Des événements politiques nationaux et internationaux peuvent susciter des manifestations de grande envergure susceptibles de déclencher des troubles civils. Des couvre-feux sont imposés à l’occasion, ce qui peut perturber considérablement la circulation et les transports en commun.

Des actes de violence intercommunautaire se produisent parfois et peuvent dégénérer et prendre de l’ampleur rapidement.

Des bousculades survenues pendant de grands rassemblements, notamment à l’occasion de cérémonies religieuses, ont fait des morts et des blessés.

Évitez les manifestations et les grands rassemblements, suivez les conseils des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Transports

Les véhicules roulent à gauche. Faites preuve d’une grande prudence chaque fois que vous traversez la rue, même à un passage pour piétons. Les déplacements routiers sont dangereux. La plupart des routes, y compris les autoroutes, sont mal entretenues et il y a des embouteillages. Les automobilistes ne respectent pas le code de la route et conduisent dangereusement. Après la tombée de la nuit, évitez de vous déplacer en dehors des centres urbains ou de circuler en motocyclette ou en scooter. N’utilisez que des taxis portant un logo officiel, négociez le prix de la course avant de partir et informez-vous auprès des comptoirs autorisés de services de taxis dans les aéroports, dans les gares ferroviaires et dans les terminus d’autobus. Un accident causant des blessures graves peut susciter une réaction hostile de la foule. En pareil cas, restez dans votre véhicule et rendez-vous au poste de police le plus proche pour signaler l’accident.

L’accès aux quatre liaisons terrestres entre l’Inde et le Pakistan est très restreint. Reportez-vous aux Conseils aux voyageurs pour le Pakistan si vous envisagez de vous rendre dans ce pays. Comme les postes frontaliers (sur les routes et les voies ferrées) ne sont pas toujours ouverts, informez-vous avant votre départ.

Les accidents ferroviaires sont courants en Inde, surtout à cause du mauvais entretien. En décembre et janvier, les voyages par train ou par avion dans le nord de l’Inde sont parfois annulés ou retardés en raison du brouillard.

Les accidents maritimes sont aussi courants et sont souvent provoqués par des mesures de sécurité déficientes. Ne montez pas à bord d’un bateau qui semble surchargé ou impropre à la navigation.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Piraterie

On signale des attaques perpétrées par des pirates dans les eaux côtières et parfois aussi plus loin au large. Les navigateurs devraient prendre les précautions qui s’imposent. Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web Live Piracy Report (en anglais) de l’International Maritime Bureau.

Randonnée en montagne

Si vous vous proposez de faire une randonnée en montagne :

a) ne partez jamais seul;
b) engagez toujours un guide expérimenté travaillant pour une entreprise réputée;
c) souscrivez à une assurance voyage qui couvre des services de secours par hélicoptère et d’évacuation médicale;
d) assurez-vous d’être en excellente forme physique;
e) confiez une copie de votre itinéraire à un membre de votre famille ou à un ami;
f) informez-vous sur les symptômes du mal aigu des montagnes (qui peut être mortel);
g) inscrivez-vous auprès du bureau du gouvernement du Canada le plus près;
h) obtenez des renseignements précis sur les pistes de randonnée avant de partir.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités de l'Inde et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès du haut-commissariat de la République de l'Inde ou de l’un de ses consulats pour des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en Inde doivent présenter un passeport qui sera valide pour une période d’au moins 180 jours suivant la date d’entrée en Inde. Le passeport doit contenir une page vierge pour l’apposition d’un tampon de visa. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Visas

Les Canadiens doivent être munis d’un visa pour entrer en Inde. Vous devez obtenir un visa avant votre arrivée, sans quoi vous vous verrez refuser l’entrée au pays.

Un visa touristique électronique est offert aux citoyens canadiens qui entrent en Inde par l’un des seize aéroports internationaux désignés (Ahmedabad, Amritsar, Bangalore, Chennai, Delhi, Gaya, Goa, Hyderabad, Jaipur, Kochin, Kolkata, Lucknow, Mumbai, Thiruvananthapuram, Tiruchi et Varanasi). Vous pouvez présenter une demande de visa touristique électronique en ligne, au moins quatre jours avant votre départ, pour toute visite ne dépassant pas 30 jours. Veuillez avoir sur vous une copie du courriel confirmant votre visa électronique et vous recevrez le visa officiel à votre arrivée à l’aéroport. Vous trouverez de plus amples renseignements concernant le visa touristique électronique sur la page du visa touristique électronique (en anglais seulement).

Les titulaires d’un visa de touriste ne peuvent pas séjourner en Inde pendant plus de 180 jours consécutifs, même si leur visa est valide pour plus de 180 jours.

Si vous voyagez au moyen d’un visa qui est valide pour plus de 180 jours, vous devez vous enregistrer, dans les 14 jours suivant votre arrivée, auprès du Foreigners Regional Registration Office (FRRO) à Mumbai, à Kolkata, à New Delhi ou à Chennai, ou auprès du surintendant de la police dans tous les autres districts.

Si vous êtes titulaire d’un visa OCI (en tant que citoyen indien d’outre-mer), vous devez le présenter au moment d’entrer en Inde.

Les citoyens canado-pakistanais sont assujettis à des procédures de demande de visa différentes.

Les ressortissants étrangers qui se rendent en Inde pour exécuter des projets ou des contrats doivent entrer au moyen d’un visa d’emploi. En cas de perte ou de vol de passeport, un visa de sortie est exigé pour quitter l’Inde. Il est possible de se procurer un visa de sortie en présentant au FRRO un rapport de police, deux photographies récentes de format passeport et une lettre du haut-commissariat du Canada en Inde à New Delhi ou du consulat général du Canada à Chandigarh ou à Mumbai fournissant des précisions sur la perte ou le vol du passeport. Le FRRO doit vérifier les détails relatifs à l’entrée avant qu’un visa de sortie soit délivré. Ce processus peut prendre plusieurs jours.

Si vous avez prolongé votre séjour au-delà de la période de validité de votre visa, la police locale devra donner son autorisation pour la délivrance d’un visa de sortie, ce qui peut prendre de deux à trois jours.

Visa de touriste : exigé
Visa d'emploi : exigé (le visa d’emploi doit être obtenu auprès d’un bureau du gouvernement indien dans le pays de citoyenneté du demandeur)
Visa d’affaires : exigé
Visa d’étudiant : exigé

Permis spéciaux

Il faut obtenir des permis spéciaux pour se rendre dans certaines parties de l’Inde désignées comme des zones d’accès restreint ou comme des zones protégées (site en anglais).

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Polio

Vous devez être munis d’un certificat de vaccination contre la polio si vous arrivez de l’Afghanistan, de l’Éthiopie, d’Israël, du Kenya, du Nigéria, du Pakistan ou de la Somalie. Veuillez communiquer avec le haut-commissariat de la République de l’Inde à Ottawa ou le bureau consulaire indien le plus proche pour plus de détails.

Embarquement

Tous les passagers qui prennent l’avion en Inde doivent présenter leur billet ou une copie papier de leur billet électronique ainsi que des pièces d’identité avec photo pour pouvoir entrer dans les terminaux de départ.

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Encéphalite japonaise

L'encéphalite japonaise est un virus propagé par la piqûre d'un moustique infecté, qui peut provoquer une inflammation du cerveau. Le risque est faible pour la plupart des voyageurs. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter l'encéphalite japonaise et qui pourraient être exposées au virus (c'est-à­-dire les personnes qui passent beaucoup de temps à l'extérieur) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Polio

Il y a un risque de transmission de la polio dans ce pays. Assurez-vous que votre vaccination contre la polio est à jour.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les voyageurs qui se rendent en Asie du Sud devraient envisager de se faire vacciner.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune ou ayant transité par un aéroport de ces pays (consultez la liste des pays de l'OMS, disponible en anglais seulement, pour voir des exigences supplémentaires).
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie du Sud, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde et l'hépatite A. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie du Sud. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie du Sud, certains insectes sont porteurs de maladies comme la chikungunya, la dengue, l'encéphalite japonaise, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la filiarose lymphatique, la leishmaniose and le paludisme.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Dengue
  • La dengue est présente dans ce pays. La dengue est une maladie virale qui peut provoquer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre dengue hémorragique qui peut être mortelle.
  • Le risque de contraction est plus élevé durant le jour, notamment au lever et au coucher du soleil.
  • Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la dengue.
Filiarose lymphatique

La filiarose lymphatique, ou éléphantiasis, est provoquée par des filiaires (minuscules vers) qui sont transmis aux humains par la piqûre d'un moustique infecté. La filiarose peut provoquer un éventail d'affections. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe aucun vaccin contre la filiarose lymphatique, mais des médicaments sont disponibles pour la traiter.

Leishmaniose viscérale

La leishmaniose viscérale (ou kala­azar) touche principalement la moelle osseuse et les organes internes. La leishmaniose est causée par un parasite transmis par la piqûre d'un phlébotome (moucheron de sable) femelle infecté. Cette forme de la maladie peut également être transmise par une transfusion de sang contaminé ou par le partage de seringues contaminées. En l'absence de traitement, la maladie peut entraîner la mort. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez-vous contre les piqûres de phlébotomes, qui se nourrissent habituellement après le coucher du soleil dans les régions rurales et boisées ainsi que dans certains centres urbains. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la leishmaniose.


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme. 
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire ou la rage, sévissent dans certaines régions de l'Asie du Sud, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.


Services et établissements médicaux

La qualité des services et établissements médicaux n’est pas la même partout dans le pays. Dans les grandes villes, les établissements de santé offrent généralement de bons services, mais ceux-ci sont habituellement limités ou inexistants en région rurale. Les établissements privés fournissent souvent un niveau de soins plus élevé, ce qui peut coûter cher. Avant de fournir des soins, la plupart des hôpitaux exigent d’être payés ou d’avoir une confirmation de couverture d’assurance. Dans les hôpitaux publics, les services sont offerts gratuitement ou à un coût minime.

On trouve des caissons de décompression à Goa et sur les îles Andaman et Nicobar.

Tourisme médical

Consultez notre page Recevoir des soins médicaux dans d’autres pays si vous envisagez de voyager en Inde pour recevoir des traitements médicaux.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consultez notre page Arrestation et détention et notre Aperçu du système de droit pénal de l'Inde pour plus de détails.

Lois

Les sanctions pour possession, usage ou trafic de stupéfiants sont sévères. Les personnes reconnues coupables de ces infractions s’exposent à des amendes et à une peine d’emprisonnement minimale de dix ans.

Les lois sur l’achat et la consommation d’alcool, y compris l’âge légal pour boire, diffèrent d’un État à l’autre. Renseignez-vous auprès des autorités locales.

Des règles strictes s’appliquent à l’importation et à l’exportation temporaire d’articles comme les armes à feu, les antiquités, le matériel électronique, les devises locales, l’ivoire, les objets en or, le matériel pornographique et d’autres objets interdits. Il est interdit aux non-résidents d’importer ou d’exporter des roupies indiennes tandis que des limites sont imposées aux résidents. Pour plus d’information, consultez le Customs Guide for Travellers (en anglais) du Central Board of Excise and Customs (agence centrale des douanes et accises de l’Inde).

Le gouvernement indien exige que les antiquités soient inscrites auprès du service de police local, et une photo de chaque objet ancien inscrit doit être fournie. Pour obtenir des renseignements précis au sujet des exigences des douanes, veuillez communiquer avec le haut-commissariat du Canada en Inde, à New Delhi.

Les lois de l’Inde interdisent les actes sexuels entre personnes de même sexe.

Il est illégal en Inde d’avoir en sa possession un téléphone satellite ou d’utiliser ce genre d’appareil.

Il est interdit de photographier les installations militaires, les aéroports et les barrages.

Vous devez avoir votre passeport sur vous en tout temps.

Il faut détenir un permis de conduire international. Les conducteurs de motocyclette ou de scooter et leurs passagers doivent porter un casque.

Maternité de substitution

Le gouvernement indien propose d’interdire les contrats étrangers de maternité de substitution, ce qui pourrait avoir une incidence sur les Canadiens souhaitant voyager en Inde à cette fin. Si vous envisagez cette option, on vous conseille d’obtenir un avis légal indépendant pour vous assurer d’être admissible et de comprendre les lois et exigences du Canada et de l’Inde en la matière. Si vous avez déjà conclu une telle entente, vous devriez aussi consulter un avocat indien pour savoir quel impact ceci pourrait avoir dans votre cas. Veuillez consulter le haut‑commissariat de la République de l’Inde à Ottawa et le haut‑commissariat du Canada à New Delhi pour obtenir de plus amples renseignements.

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement en Inde. Si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen indien, elles pourraient refuser de vous accorder l’accès aux services consulaires canadiens, empêchant ainsi les agents consulaires du Canada de vous fournir ces services. Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser ce risque. Il vous faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport indien et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consulter l'onglet Exigences d'entrée et de sortie pour les exigences concernant les passeports). La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. ‎Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

En cas de détention, les citoyens canadiens ayant une double citoyenneté devraient informer les autorités locales de leur citoyenneté canadienne s’ils souhaitent recevoir de l’assistance consulaire. 

Culture

Habillez-vous et comportez-vous avec bon sens et discrétion, et respectez les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants. Les contacts physiques en public entre les hommes et les femmes, comme le fait de se tenir la main, sont mal vus.

On signale des cas d’étrangères ayant été soumises à un mariage forcé et non prévu. Pour plus de détails, consultez notre page Le mariage forcé et notre publication intitulée Voyager au féminin - La sécurité avant tout.

Un certain nombre de Canadiens ont été mêlés à des fraudes maritales et à des abus liés à la dot en Inde. Certains cas impliquent un détournement de la loi indienne interdisant les dots (Dowry Prohibition Act). Adoptée pour protéger les femmes, cette loi criminalise le fait d’exiger une dot et elle est parfois utilisée pour faire du chantage auprès des hommes en les accusant faussement d’extorsion de dot. Les personnes inculpées peuvent être forcées de rester en Inde jusqu’à ce que l’affaire soit réglée, ou doivent dédommager leur épouse en échange de l’abandon des poursuites. Pour éviter de tels problèmes, enregistrez votre mariage en Inde et produisez à cette occasion une déclaration commune énumérant les cadeaux échangés. On recommande également aux époux de conclure un contrat prénuptial.

Monnaie

La devise est la roupie (INR), qui n’est pas pleinement convertible. Les cartes de crédit sont acceptées dans les grandes villes. On trouve des guichets automatiques bancaires (GAB) presque partout. Consultez votre banque pour savoir si vous pourrez utiliser vos cartes de débit et de crédit en Inde.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

La saison des pluies (ou mousson) dans l’ouest et le sud-ouest de l’Inde s’étend de juin à septembre. Les pluies diluviennes peuvent causer des inondations et des glissements de terrain, et les régions touchées peuvent se retrouver isolées. Surveillez les mises à jour de l’Indian Meteorological Department (en anglais) et suivez les instructions des autorités locales.

Des tempêtes cycloniques peuvent sévir sur le littoral indien. Partout dans le pays, des pluies diluviennes peuvent entraîner des inondations qui font beaucoup de morts, endommagent considérablement les infrastructures et nuisent à la prestation des services essentiels. Tenez-vous au courant des prévisions météorologiques régionales, évitez les zones sinistrées et suivez les conseils des autorités locales. Pour plus de détails, reportez-vous à la page Typhons et moussons.

Certaines parties de l’Inde sont situées dans des zones d’activité sismique. Si vous vous retrouvez dans une zone touchée par un tremblement de terre, suivez les bulletins de nouvelles locaux et conformez-vous aux instructions des autorités locales.

De nombreuses villes en Inde connaissent fréquemment des niveaux élevés de pollution de l'air, et des tempêtes de poussière se produisent parfois dans le nord de l’Inde. Vous pouvez suivre les niveaux de pollution de l’air dans de nombreuses villes indiennes sur les sites Web du System of Air Quality Weather Forecasting and Research (en anglais) et du Delhi Pollution Control Committee (en anglais).

Pendant l’été, le nord-est de l’Inde est frappé par des vagues de chaleur périodiques. Suivez les bulletins météorologiques locaux et planifiez vos déplacements en conséquence.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

En cas d’urgence, composez le :

  • Police : 100 / 112 à partir d’un téléphone cellulaire
  • Assistance médicale : 102
  • Pompiers : 101

Aide consulaire

New Delhi - Haut-commissariat du Canada
Adresse7/8 Shantipath, Chanakyapuri, New Delhi 110 021, IndeAdresse postaleC.P. 5207, New Delhi 110 021, IndeTéléphone+91 11 4178 2000Télécopieur+91 11 4178 2023Courrieldelhi.consular@international.gc.caInternetwww.inde.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookHaut-commissariat du Canada en IndeTwitter@CanadaenInde
Chandigarh - Consulat général du Canada
AdresseS.C.O. 54-56 Secteur 17A, Chandigarh 160 017, IndeTéléphone+91 172 505 0300Télécopieur+91 172 505 0341Courrielchadg-cs@international.gc.caInternetwww.inde.gc.caFacebookHaut-commissariat du Canada en IndeTwitter@CanadaenInde
Kolkata (anciennement Calcutta) - Consulat du Canada
AdresseDuncan House, 31, chemin Netaji Subhas, Kolkata 700 001, IndeTéléphone+91 33 2242 6820Télécopieur+91 33 2242 6828Courrielccklkta@rp-sg.inInternetwww.inde.gc.caFacebookHaut-commissariat du Canada en IndeTwitter@CanadaenInde
Mumbai (Anciennement Bombay) - Consulat général du Canada
AdresseIndiabulls Financial Centre, Tour 2, 21e étage, Senapati Bapat Marg, chemin Elphinstone ouest, Mumbai 400 013, IndeTéléphone+91 22 6749 4444Télécopieur+91 22 6749 4454Courrielmmbai@international.gc.caInternetwww.inde.gc.caFacebookConsulat général du Canada à MumbaiTwitter@CanadaenInde

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez au haut-commissariat du Canada à New Delhi et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :