Cuba

Dernière mise à jour :
ET
Toujours valide :
ET
Dernière mise à jour :
Un changement mineur a été apporté au contenu.
Avertissements

Avertissements

CUBA - Prenez les mesures de sécurité normales

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble de Cuba. Prenez les mesures de sécurité normales. 



Sécurité

Sécurité

La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées.

Les Canadiens ont souvent difficilement accès à leurs fonds à Cuba. Consultez l’onglet Lois et coutumes pour plus de détails.

Criminalité

Des vols à la tire, des vols et des voies de fait se produisent, et on signale une augmentation du nombre de Canadiens victimes de ces crimes, surtout à La Havane (les quartiers de la Vieille Havane, le centre-ville, le Malecón et Vedado) et sur les plages de Playa del Este et Varadero.

Les vols d’objets dans les bagages enregistrés aux aéroports cubains sont fréquents. Des sacs, y compris des valises verrouillées, sont ouverts et des objets sont volés. Ne mettez pas d’objets de valeur dans vos bagages enregistrés. Tous les sacs sont passés dans un appareil à rayons X à l’arrivée et au départ, conformément aux procédures locales habituelles.

On signale également une augmentation des crimes violents. Soyez toujours prudent, particulièrement dans les secteurs fréquentés par les touristes et dans les endroits bondés. Assurez-vous que vos effets personnels, votre passeport et vos autres documents de voyage soient toujours en lieu sûr. Évitez de porter des bijoux ou de faire étalage de richesse. En cas de vol, restez calme et ne résistez pas à vos agresseurs. Lorsque vous signalez un crime à la police locale, insistez pour obtenir le document Comprobante de Denuncia qui confirme qu'un rapport a été fait. Il est possible que les policiers ne parlent que l'espagnol.

Transport routier

Évitez de conduire à Cuba, car les conditions routières peuvent être dangereuses. La signalisation routière est presque inexistante. Les bicyclettes, les piétons et les charrettes tirées par des chevaux qui circulent au milieu de la chaussée ne cèdent pas immédiatement le passage aux voitures. De nombreux véhicules sont vieux et mal entretenus. Les véhicules en panne sont souvent abandonnés sur le bord de la route en attendant d'être réparés. La plupart des routes ne sont pas éclairées et les véhicules sont rarement équipés de phares ou de réflecteurs. Si vous devez prendre le volant, conduisez toujours prudemment et évitez de conduire après la tombée de la nuit.

La route nationale (Autopista Central), qui traverse l'île sur la moitié de sa longueur, est généralement bien entretenue, mais les autres routes sont souvent en très mauvais état. Ne faites pas monter des auto-stoppeurs dans votre véhicule.

Transports publics

Les autobus urbains sont rares et bondés. Les voyagistes offrent un bon service d'autobus entre les aéroports et les centres de villégiature. Les autocars utilisés pour les excursions offertes par les hôtels sont également en bon état.

En général, les radio-taxis sont fiables. Évitez les taxis privés non autorisés et les vieux véhicules privés qui font office de taxis. Ces derniers ne sont pas pourvus de dispositifs de sécurité comme des ceintures de sécurité et des coussins gonflables. De plus, il n’y a aucune assurance pour les passagers en cas d’accident. Les taxis appelés Co-co, jaunes et à trois roues, ne sont pas sécuritaires et sont à éviter.

Transport aérien

Veuillez consulter notre page Sécurité des transports pour vérifier si les transporteurs aériens nationaux répondent aux normes de sécurité.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Le survoltage et les pannes d'électricité surviennent souvent, sans avertissement. La plupart des centres de villégiature sont équipés de génératrices.

Les communications téléphoniques sont difficiles. Il arrive souvent qu’on ne réponde pas aux appels, même dans les grandes institutions. Des problèmes techniques peuvent également survenir. Par exemple, il peut arriver qu’un appel soit dirigé vers un autre numéro que celui qu’on a composé. On doit souvent persévérer pour effectuer un appel interurbain, surtout après la pluie. On trouve des services de téléphonie cellulaire fiables dans la plupart des grandes villes. Vous pouvez vous servir de votre propre téléphone cellulaire s’il est compatible avec les normes nord-américaines. Vous pouvez conclure une entente de service en communiquant avec Cubacel au 05‑264-2266.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer les voyageurs étrangers relève exclusivement de la compétence de chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne satisfaites pas aux exigences d’entrée. Les renseignements qui suivent au sujet des conditions d’entrée et de sortie ont été obtenus des autorités cubaines. Ces exigences peuvent toutefois être modifiées à tout moment. C’est à vous qu’il incombe de vérifier la validité de ces renseignements auprès de l’ambassade de la République de Cuba ou l’un de ses consulats.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent à Cuba doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins un mois après la date prévue de leur départ de Cuba. Avant de partir, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports, puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Visas

Visa ou carte de touriste : exigé
Visa personnel : exigé
Visa d’affaires : exigé
Visa d’étudiant : exigé

Les Canadiens doivent également être munis d’une carte (ou visa) de touriste, ou encore d’un visa d’affaires ou d’étudiant. En général, la carte de touriste est fournie par la compagnie aérienne, le voyagiste ou un bureau du gouvernement cubain au Canada pour les personnes qui se procurent elles-mêmes leur billet d'avion. On peut également se la procurer à certains aéroports au Canada.

Il est interdit aux visiteurs munis d’un visa de touriste de mener des activités commerciales.

Si vous prévoyez séjourner chez un particulier ou faire des affaires à Cuba, consultez un bureau du gouvernement cubain au Canada avant votre départ.

Les touristes canadiens nés au Canada peuvent rester jusqu’à six mois à Cuba, mais ils doivent se présenter aux autorités de l’immigration ou à un bureau de tourisme à Cuba avant le 90e jour suivant leur arrivée pour demander une prolongation de séjour. Les autorités cubaines pourraient traiter différemment les touristes canadiens nés à l’extérieur du Canada et limiter à 30 jours leur séjour maximum à Cuba même s’ils voyagent avec un passeport canadien.

Documents requis à l’entrée

Au moment d’entrer à Cuba, ayez en votre possession un billet de retour ainsi qu’une preuve que vous disposez de ressources financières suffisantes pour la durée de votre séjour. Si vous entrez à Cuba avec un billet d’avion non inclus dans un forfait‑vacances, vous devez prouver que vous possédez suffisamment de fonds pour subvenir à vos besoins financiers (l’équivalent de 50 pesos cubains convertibles par jour pour la durée du séjour).

Double citoyenneté

Cuba ne reconnaît pas la double citoyenneté. Les Cubano-Canadiens qui désirent rentrer à Cuba doivent présenter leur passeport cubain. Ils doivent en outre présenter leur passeport canadien valide en revenant au Canada. Toute personne née à Cuba (indépendamment de sa citoyenneté actuelle) devrait communiquer avec un bureau du gouvernement cubain au Canada afin de veiller à se conformer aux règlements cubains. Le voyageur qui néglige de le faire risque de se voir interdire par les autorités cubaines de l’immigration d’entrer à Cuba ou d’en sortir, ou encore d’être détenu au moment de son arrivée.

Veuillez consulter notre publication intitulée La double citoyenneté : Ce que vous devez savoir pour plus de détails.

Assurance-maladie

Vous devez présenter une preuve d’assurance‑maladie afin de pouvoir vous rendre à Cuba. À votre arrivée, vous pourriez devoir présenter une police d’assurance, un certificat d’assurance ou une carte d’assistance médicale valides pour la durée de votre séjour à Cuba. Si vous ne pouvez présenter de preuve d’assurance à votre arrivée, vous devrez peut-être souscrire une assurance‑maladie auprès d’une compagnie d’assurance cubaine.

Les résidents temporaires doivent également détenir une police d’assurance‑maladie valide.

Même si l’assurance-maladie des provinces canadiennes est suffisante pour vous permettre d’entrer à Cuba, vous devrez payer les frais de santé encourus sur place, puis présenter une demande de remboursement à votre régime de soins de santé provincial. On vous recommande donc de souscrire une assurance‑maladie supplémentaire. Les autorités cubaines n’autorisent pas les personnes ayant des factures médicales impayées à quitter le pays.

Toutes les polices d’assurance-maladie sont reconnues, sauf celles émises par des compagnies d’assurances américaines, étant donné que ces compagnies ne peuvent offrir de couverture à Cuba.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur cette exigence, veuillez consulter l’ambassade de Cuba au Canada.

Résidents des États‑Unis

En vertu des lois américaines, les personnes qui résident aux États-Unis, y compris les citoyens canadiens, ne peuvent dépenser d’argent (dans quelque devise que ce soit) pour faire un voyage à Cuba à moins d’y être autorisés par l’Office of Foreign Assets Control du U.S. Department of the Treasury. Pour en savoir plus sur le programme de sanctions visant Cuba, veuillez communiquer avec l’Office of Foreign Assets Control au 202‑622-2000.

Examen médical

Vous pourriez être soumis à un examen médical à votre arrivée à ou sortie de Cuba, ou quand vous vous présentez pour prendre un vol intérieur. Dans certains cas, vous pourriez être placés en quarantaine pour une durée possible de sept jours pour observation médicale si l’on croit que vous manifestez des symptômes de la grippe A (H1N1) ou si vous avez été en contact avec des personnes soupçonnées d’être porteuses du virus.

Taxe d’aéroport

Une taxe d’aéroport obligatoire de 25 pesos cubains convertibles doit être payée au moment du départ.

Les enfants et le voyage

Un adulte qui voyage avec des enfants pourrait devoir présenter des documents prouvant ses droits en tant que parent ou gardien de ces enfants, ou encore ses droits de visite auprès d’eux. Les autorités canadiennes ou les autorités étrangères pourraient exiger de cet adulte qu’il présente la preuve qu’il a obtenu le consentement des parents, du tuteur légal ou d’un tribunal pour voyager avec ces enfants. Certains pays ou régions ne permettent pas à un enfant d’entrer sur leur territoire, ou dans certains cas de sortir du pays ou la région, s’il n’est pas muni des documents appropriés, comme une lettre de consentement ou une ordonnance d’un tribunal.

Tout Canadien mineur (âgé de moins de 18 ans) qui songe à se rendre à Cuba sans qu’un de ses parents ne soit présent devrait communiquer avec l’ambassade de Cuba au Canada avant le départ afin d’obtenir des renseignements à jour sur les exigences d’entrée qui s’appliquent. Des procédures spéciales pourraient être requises en ce qui concerne la lettre de consentement.

Veuillez consulter notre page Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Certains pays exigent la présentation d’une preuve de vaccination contre la fièvre jaune avant de permettre l’entrée. Veuillez consulter la liste par pays de l’Organisation mondiale de la Santé pour connaître les exigences de ce pays.

Santé

Santé

Conseil de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions des Caraïbes, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, l'hépatite A, la fièvre typhoïde et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez aux Caraïbes. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Choléra

Le choléra est une maladie bactérienne qui se propage souvent par la consommation d'eau et d'aliments contaminés. Il cause la diarrhée et, dans les cas graves, il peut entraîner la déshydratation, voire la mort.

Le risque est faible pour la plupart des voyageurs. Les voyageurs les plus à risque sont ceux qui séjournent, travaillent ou habitent dans des régions où l'accès à des aliments salubres et à de l'eau potable est limité et les conditions de salubrité sont déficientes, ou dans des régions où des éclosions surviennent. Les voyageurs les plus à risque, devraient discuter avec un fournisseur de soins de santé des avantages à recevoir un vaccin.

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions des Caraïbes, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, le paludisme, et le virus de Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a présentement une éclosion de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est une maladie virale qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté et provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Protégez-vous contre les piqûres de moustiques, notamment au lever et au coucher du soleil. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • La dengue est présente dans ce pays. La dengue est une maladie virale qui peut provoquer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre dengue hémorragique qui peut être mortelle.
  • Le risque de contraction est plus élevé durant le jour, notamment au lever et au coucher du soleil.
  • Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la dengue.

Paludisme

Paludisme

Il n'y a aucun risque de paludisme dans ce pays.


Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions des Caraïbes, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mainssouvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

Services et établissements médicaux

Les responsables de la santé publique à Cuba s’emploient présentement à contrôler les insectes, notamment par fumigation et par pulvérisation aérienne. Les produits chimiques utilisés peuvent causer de légers malaises. Fermez les portes et les fenêtres si vous vous trouvez dans des endroits où se tiennent des opérations de fumigation.

Services médicaux

En général, Cuba dispose de services médicaux acceptables, bien que certains médicaments et équipements courants ne soient pas toujours disponibles.

L’hôpital Cira García (Calle 20, No 4101, à l’angle de l'avenida 41 Playa; tél. : 204-2668 ou 204-2489) offre des services médicaux réservés aux ressortissants étrangers. On trouve en outre dans la plupart des grands centres touristiques de l’île des cliniques internationales Servimed qui offrent des soins médicaux d’urgence.

Dans la plupart des hôpitaux, vous devrez garantir le paiement des services ou régler la note à l’avance (en espèces). Vérifiez les modalités de paiement et/ou remboursement auprès de votre compagnie d’assurances.

Tourisme médical

Veuillez consulter notre page intitulée Recevoir des soins médicaux dans d’autres pays si vous envisagez de voyager à Cuba pour recevoir des traitements médicaux.

Médicaments sur ordonnance

Si vous utilisez des médicaments sur ordonnance, vous devez vérifier si vos médicaments sont approuvés ou interdits à Cuba. Apportez une quantité suffisante de médicaments sur ordonnance. Ces médicaments devraient être conservés dans leur emballage original et placés dans les bagages à main. Étant donné que les stocks dans les pharmacies sont parfois épuisés, apportez aussi des médicaments de base, en particulier si vous prévoyez vous rendre dans des régions éloignées.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consultez notre page Arrestation et détention pour plus de détails.

Lois

Il peut arriver que les agents consulaires canadiens soient accompagnés par des représentants du gouvernement cubain lorsqu’ils visitent des ressortissants canadiens arrêtés ou en détention.

En vertu du système judiciaire cubain, les accusations ne sont déposées qu'une fois l'enquête terminée, et l’accusé peut être emprisonné pendant toute la durée de l'enquête. Cuba applique la peine de mort, mais celle-ci n'a jamais été imposée à un ressortissant étranger.

Des crimes comme le trafic de stupéfiants, les agressions, les agressions sexuelles et l’aide à la migration illégale sont passibles de longues peines d'emprisonnement. La conduite en état d'ébriété est interdite. À Cuba, le taux limite d’alcoolémie au volant a été fixé à 0,04 pourcent (soit 40 mg d’alcool par 100 ml de sang).

Évitez les zones militaires et tous les autres lieux à accès restreint ou fortement gardés, lesquels ne sont pas toujours clairement indiqués. Il est interdit de photographier les installations ou le personnel militaire et policier, ainsi que les ports et les installations ferroviaires et aéroportuaires.

Les appareils électroniques qui comportent un système mondial de localisation, y compris les téléphones cellulaires, sont illégaux à Cuba, et peuvent être confisqués lors de votre entrée au pays.

Les accidents de la route sont une cause fréquente d’arrestation et de mise en détention de ressortissants canadiens à Cuba. Les accidents qui font des morts ou des blessés sont considérés comme des crimes, et le conducteur se verra dans l’obligation de prouver son innocence. Quelle que soit la nature de l'accident, l'affaire peut prendre de cinq mois à un an avant d'être portée devant les tribunaux. Dans la majorité des cas, le conducteur ne pourra quitter le pays tant que le procès n'aura pas eu lieu. Dans certains cas, il sera mis en prison en attendant l’ouverture du procès.

Location de véhicules

Faites preuve de prudence lorsque vous louez un véhicule à Cuba. Même si vous obtenez une assurance, la protection n'est pas la même que celle qui est habituellement offerte au Canada. Les contrats de location ne couvrent pas les conducteurs occasionnels; le signataire se porte donc responsable de tous les conducteurs du véhicule. Si vous êtes responsable d’un accident, l'agence de location annulera la protection et réclamera des dommages et intérêts, parfois très élevés, pour les réparations.

Évitez la location de scooters, car ceux-ci sont ciblés par les voleurs et vous pourriez être responsable du coût de leur remplacement.

Les agences de location sont opérées par l'État et peuvent vous empêcher de quitter le pays jusqu’à ce que vous acquittiez les dommages.

Tourisme sexuel

Cuba s’emploie activement à prévenir l’exploitation des enfants dans le contexte du tourisme sexuel. Un certain nombre de touristes, y compris des Canadiens, ont été reconnus coupables de corruption de mineurs âgés de 16 ans et moins. Les peines de prison imposées pour ce genre d'infractions vont de 7 à 25 ans. La mise en liberté sous caution avant la tenue du procès est habituellement impossible.

Double citoyenneté

En vertu de la loi cubaine, le gouvernement du Canada ne peut offrir de services consulaires aux citoyens ou résidents permanents du Canada qui possèdent également la citoyenneté cubaine.

Circulation maritime

Le gouvernement américain surveille de près la circulation maritime dans le détroit de Floride. Les autorités saisiront tout navire non muni d’un permis du Office of Foreign Assets Control du U.S. Department of the Treasury si elles jugent qu’il se dirige vers Cuba. Les bateaux immatriculés au Canada qui amarrent en Floride sont soumis à ces mesures, tandis que ceux qui sont simplement en route vers Cuba en passant par les États-Unis en sont dispensés. Si vous êtes dans cette dernière catégorie, attendez‑vous toutefois à une fouille complète et à un interrogatoire serré.

Importation et exportation

Parmi les articles qu’il est interdit d’apporter à Cuba, mentionnons les stupéfiants, les explosifs, le matériel pornographique, la littérature considérée subversive, les denrées périssables, l’équipement de transmission radio, les microphones sans fil, les récepteurs radio et télévision qui diffèrent des modèles domestiques, les systèmes de localisation GPS, les antennes et appareils de réception par satellite, les climatiseurs et les petits électroménagers qui consomment beaucoup d’électricité. Ces articles sont saisis à l’arrivée et aucun dédommagement n’est offert au voyageur qui les apporte.

Les douanes cubaines pourraient également saisir tout objet importé qu’elles ne considèrent pas comme devant servir à l’usage personnel du touriste.

Les douanes cubaines pourraient imposer des droits de douane élevés aux voyageurs qui arrivent avec des bagages personnels dont le poids est supérieur à 30 kg ou qui transportent plus de 10 kg de médicaments.

Les dons de tout genre, qu’ils soient faits par des particuliers, des organismes ou des entreprises, doivent être coordonnés par l’entremise de l’ambassade de Cuba au Canada.

Vous êtes autorisés à rapporter 20 cigares de Cuba sans obligation d’obtenir un certificat de garantie, ou jusqu’à 50 cigares si ceux-ci sont encore dans leur emballage original, fermé et scellé, et portant l’hologramme de garantie d’origine. Si vous en exportez davantage, vous devrez aussi présenter un certificat de garantie d’origine. Si vous ne vous conformez pas à ce règlement, les cigares seront confisqués sans compensation. Les objets d’art achetés à Cuba (y compris les artéfacts et les peintures) doivent être accompagnés d’un permis d’exportation (habituellement fourni par les galeries d’art appartenant à l’État). À défaut d’avoir ce permis, vous devez faire enregistrer les objets d’art au Registro Nacional de Bienes Culturales, Calle 17 No 1009 e/10 y 12, Vedado, tél. : 53-7‑833-9658.

Il est interdit de sortir de Cuba avec des langoustes achetées illégalement. Les autorités peuvent imposer de lourdes amendes et forcer les contrevenants à les payer avant de pouvoir quitter le pays.

Pour plus de détails sur l’importation et l’exportation, consulter le site Web des douanes cubaines.

Marché noir

Vous pourriez vous voir offrir des articles au marché noir (cigares, etc.) ou des pesos cubains convertibles contre des dollars. Ces transactions sont illégales et peuvent entraîner des démêlés avec les autorités cubaines. Ne transportez jamais un colis pour un inconnu. Faites tous vos bagages vous-même avant de quitter Cuba.

Mariage

Le fait d’épouser un citoyen cubain ne permet pas au conjoint cubain d’entrer immédiatement au Canada. Il faut au moins 10 mois pour traiter la demande d’immigration, et les procédures de parrainage doivent être mises en marche à partir du Canada. Pour plus de détails, veuillez consulter Citoyenneté et Immigration Canada.

Le fait de vous marier avec un citoyen cubain ne vous donne pas automatiquement le droit de vivre avec lui ou elle à Cuba, même pour quelques jours. Pour être autorisé à loger dans sa résidence, vous devez détenir un visa personnel afin d’être dûment enregistré auprès des autorités locales. Si vous ne respectez pas les règlements, votre conjoint risque de se voir imposer une amende ou une peine de prison. Les Cubains qui accompagnent des visiteurs étrangers, dans les bars et les hôtels, notamment, pourraient devoir présenter des pièces d'identité ou se voir refuser l'entrée.

Les Canadiens qui envisagent de se marier avec un citoyen cubain à Cuba peuvent visiter le site Web de l’ambassade de Cuba au Canada pour prendre connaissance des documents requis et des procédures en vigueur.

Les couples canadiens qui envisagent de se marier à Cuba doivent présenter les documents suivants s'il s'agit d'un premier mariage :

a) un passeport valide; 

b) la carte de touriste qui leur a été remise à leur arrivée à Cuba.

Si un couple canadien envisage de se marier à Cuba, mais que l'un des conjoints a déjà été marié, celui-ci doit présenter, en plus du passeport et de la carte de touriste, les documents suivants :

a) s’il est divorcé, un certificat de divorce;

b) s’il est veuf, un certificat de mariage et le certificat de décès de l'époux.

De plus, ces documents doivent être légalisés et authentifiés par les autorités canadiennes, accompagnés d'une traduction en espagnol dactylographiée sans erreur et sans correction, et envoyés à l'ambassade ou au consulat de Cuba au Canada pour être légalisés et authentifiés.

Monnaie

Il y a deux monnaies officielles en cours à Cuba : le peso cubain convertible (CUC) et le peso national (moneda nacional ou MN). Les transactions faites par les étrangers se font presque toujours en CUC, dont la valeur est sensiblement plus élevée que celle du MN. Toutefois, familiarisez‑vous avec la moneda nacional, car il n’est pas rare que des marchands pratiquent une forme d’escroquerie qui consiste à rendre la monnaie en MN plutôt qu’en CUC.

Accéder à ses fonds à Cuba

De façon générale, les Canadiens ont difficilement accès à leurs fonds à Cuba.  Les cartes de débit et les virements bancaires en dollars canadiens ne sont pas acceptés. De plus, virements bancaires en devises canadiennes ne sont pas possibles par l’entremise de la Western Union. Les cartes de crédit ne sont pas acceptées partout, particulièrement pas celles qui sont émises par des institutions financières américaines telles qu’American Express, de même que celles qui sont émises par certaines institutions financières canadiennes affiliées à des banques américaines. En général, les autres cartes de crédit sont acceptées dans les grands établissements comme les hôtels et les restaurants gérés par l’État, et les chaînes de centres de villégiature internationales. Les restaurants privés (paladares) et les hôtels privés (casas particulares) n’acceptent aucune carte de crédit. On peut obtenir des avances de fonds (en CUC) avec une carte de crédit dans les banques, les hôtels ou les comptoirs de change Cadeca.

Les guichets automatiques bancaires sont rares à Cuba et ils ne fonctionnent pas toujours. À La Havane, le Miramar Trade Centre ainsi que certains hôtels ont des guichets automatiques bancaires où on peut obtenir avec la carte Visa des avances de fonds en CUC. À Varadero, on trouve ce même type de guichets à la Plaza America et dans les banques. Si vous utilisez un guichet automatique bancaire, faites-le pendant les heures de bureau à l’intérieur d’une banque ou d’un grand immeuble commercial. En cas d’urgence, laissez vos numéros de carte à un membre de votre famille.

La plupart des devises étrangères peuvent être échangées dans les bureaux de change Cadeca, qu’on trouve dans les aéroports internationaux et les régions urbaines du pays, de même que dans les banques et les grands hôtels. Les devises canadiennes (en espèces ou chèques de voyage) peuvent être échangées contre des CUC sans frais. Les chèques de voyage American Express sont acceptés dans certaines banques. Conservez séparément vos reçus de chèques de voyage. Il est impossible d’échanger des dollars australiens où que ce soit sur l’île. Il est possible d’échanger des dollars américains, mais des frais s’ajoutent au taux de change.

Selon la loi cubaine, il est interdit de sortir des CUC du pays. Ils peuvent être échangés contre des dollars américains (ou des dollars canadiens, s’ils sont disponibles) dans les aéroports internationaux avant de quitter le pays. Les CUC ne peuvent pas être échangés à l’extérieur de Cuba.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

La saison des ouragans s’étend de juin jusqu’à la fin de novembre. Le National Hurricane Center (en anglais) fournit plus de détails sur les conditions météorologiques. Surveillez les prévisions météorologiques et suivez les instructions des autorités locales.

Assistance à l'étranger

Assistance à l'étranger

La Havane - Ambassade du Canada
Adresse Calle 30, No. 518 esquina a 7ma, Miramar, La Havane, Cuba Téléphone (53-7) 204-2516 Télécopieur (53-7) 204-2044 CourrielHavanConsular@international.gc.caInternetcuba.gc.caServicesDes services de passeport sont offerts
Guardalavaca - Consulat du Canada
Adresse Hôtel Atlantico, Suite 1, Guardalavaca, Holguín, Cuba Téléphone (53-24) 430-320 Télécopieur (53-24) 430-321 Courrielconsulate.gvaca@gmail.comServicesPeut fournir des services de passeport limités
Varadero - Consulat du Canada
Adresse Calle 13 e/Avenida Primera y Camino del Mar, Varadero, Matanzas, Cuba Téléphone 53 (45) 61-2078 Télécopieur 53 (45) 66-7395 Courrielconsulate.vdero@gmail.comServicesPeut fournir des services de passeport limités

Pour obtenir une aide d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez à l'ambassade du Canada à La Havane et suivez les instructions qui vous seront données. Vous pouvez aussi appeler le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence à Ottawa, au 613-996-8885 ou en envoyant un courriel à sos@international.gc.ca. Pour appeler à frais virés depuis Cuba, composez le 012 pour rejoindre un opérateur et avisez ce dernier qu'un enregistrement indiquera que les appels à frais virés sont acceptés.

Date de modification :