Yémen

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : L'onglet Santé a été mis à jour - conseils de santé aux voyageurs (Agence de la santé publique du Canada).


Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

YÉMEN - ÉVITEZ TOUT VOYAGE

Évitez tout voyage au Yémen, car les conditions de sécurité se sont détériorées considérablement dans ce pays, et les étrangers y sont exposés à des risques extrêmes. Pour quitter le Yémen par des moyens de transport commerciaux, il faut partir d’Aden et de Say’ūn. Si vous êtes actuellement au Yémen, trouvez un abri sûr et restez-y, sauf si vous êtes en mesure de quitter le pays sans danger. La capacité du gouvernement du Canada de vous offrir une aide consulaire au Yémen est extrêmement limitée.

Sécurité

Sécurité

Conflit en cours

Les rebelles houthis et d’autres groupes armés du Yémen, dont les militaires yéménites, sont en conflit ouvert dans l’ensemble du pays. Divers pays ont formé une coalition et mènent des frappes aériennes au Yémen afin de faire obstacle à l’avancée des rebelles houthis dans le pays. Ces frappes aériennes peuvent survenir n’importe où et à tout moment. ‎

L’aéroport de Sanaa n’est pas ouvert aux vols commerciaux. L’aéroport international d’Aden et les aéroports de Say’ūn demeurent ouverts aux vols commerciaux. La compagnie aérienne Yemenia offre actuellement des vols vers l’Arabie saoudite, l’Égypte, l’Inde, la Jordanie et le Soudan.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) peut être en mesure de fournir un transport par voie terrestre jusqu’à Aden, par l’intermédiaire d’une entreprise locale d’autobus. You pouvez acheter des billets en vous adressant aux bureaux locaux de l’OIM. À votre arrivée à l’aéroport d’Aden ou de Say’ūn, vous devrez présenter des copies de vos billets d’avion aux points de contrôle.

En raison des risques accrus en matière de sécurité, le gouvernement du Canada ne peut pas fournir d’assistance aux citoyens qui tentent de quitter le Yémen par voie terrestre pour se rendre en Arabie saoudite. Si vous avez réservé un vol pour quitter le Yémen, communiquez avec le bureau du gouvernement canadien le plus proche de votre destination pour obtenir une aide consulaire.

Terrorisme

Il existe une grave menace terroriste. Des terroristes ont ciblé des intérêts occidentaux et des immeubles gouvernementaux yéménites. Les groupes terroristes s’en prennent aussi aux postes de contrôle établis par les rebelles houthis, à Sanaa et ailleurs au pays, ainsi qu’aux Houthis en général.

Les endroits suivants peuvent aussi être ciblés :

  • les édifices gouvernementaux, y compris les écoles;
  • les lieux de culte;
  • les aéroports, ainsi que d’autres plaques tournantes et réseaux de      transport;
  • les endroits publics comme les attractions touristiques, les      restaurants, les bars, les cafés, les centres commerciaux, les marchés,      les hôtels et autres lieux fréquentés par des étrangers.

Soyez toujours sur vos gardes lorsque vous vous trouvez dans des lieux publics. Faites preuve d’une grande prudence, en particulier dans les secteurs fréquentés par des étrangers.

Enlèvements

Les ressortissants étrangers courent un risque élevé d’être victimes d’enlèvements, et certains otages ont été tués. Faites preuve d’une grande vigilance en tout temps.

Manifestations et troubles civils

Des manifestations surviennent fréquemment. Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi grandement perturber la circulation et les transports publics.

  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et de grands      rassemblements;
  • Suivez les directives des autorités locales;
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au      courant des manifestations en cours.

Plus sur les rassemblements de masse (événements à grande échelle)

Le 20 janvier 2015, des rebelles houthis ont affronté les forces de l’ordre yéménites et ont encerclé le palais présidentiel à Sanaa. Bien que la situation se soit stabilisée rapidement, des affrontements entre groupes armés peuvent encore se produire dans la capitale. Le 21 septembre 2014, des combats entre les Houthis et les forces gouvernementales ont fait plusieurs centaines de morts à Sanaa.

L’état d’urgence décrété en mars 2011 est encore en vigueur. Les conditions de sécurité se sont détériorées considérablement depuis que les négociations entre le président et l’opposition ont été rompues en mai 2011.

Tenez-vous à l’écart des endroits où peuvent se produire des rassemblements politiques ou autres et des manifestations, car ces événements peuvent soudainement tourner à la violence.

Mines terrestres

Des mines antipersonnel et des munitions non explosées continuent de présenter un danger dans les régions du sud et de l’est du pays, particulièrement dans les environs d’Aden et dans les hautes terres centrales. En général, leur emplacement est indiqué et l’accès est clairement délimité. Soyez prudent dans ces secteurs.

Criminalité

Il est facile de se procurer des armes dans l’ensemble du pays et les tribus sont habituellement fortement armées. Des crimes mineurs comme des fraudes de cartes de crédit sont parfois commis. Les détournements de voiture constituent un problème important au Yémen. Évitez de faire étalage de richesse et assurez-vous que vos effets personnels, vos passeports et autres documents de voyage sont en sécurité en tout temps. Verrouillez les portières de voiture et assurez-vous que les vitres sont fermées.

Sécurité des femmes

Des femmes ont été victimes de harcèlement physique et verbal. Les femmes devraient voyager en groupe et ne pas se déplacer seules la nuit. On recommande aux femmes de se couvrir la tête avec un foulard, de se couvrir les bras et les jambes et d’éviter tout contact visuel avec un homme en public.

Consultez notre publication intitulée Voyager au féminin : La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Déplacements régionaux

Le 5 juin 2017, les gouvernements du Yémen, de l’Arabie saoudite, de Bahreïn, de l’Égypte et des Émirats arabes unis ont annoncé la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar. Certaines compagnies aériennes ont suspendu leurs vols en provenance et à destination du Qatar. D’autres mesures pourraient perturber les services de transport. Si vous avez l’intention de voyager entre le Qatar et l’un de ces pays, ou de faire escale au Qatar, vérifiez votre itinéraire auprès de votre compagnie aérienne ou de votre voyagiste. Suivez les médias locaux pour vous tenir au courant de l’évolution de la situation.

Sécurité routière

Évitez de conduire après la tombée de la nuit. La présence d’animaux errants et le mauvais entretien des véhicules et des routes présentent un danger.

En cas d’accident, il faut appeler la police. Si des personnes sont blessées ou trouvent la mort dans un accident, le conducteur est passible d’une peine d’emprisonnement ou d’une amende. Une compensation doit être versée à la famille des victimes.

Ne vous déplacez par voie terrestre qu’en convoi de véhicules à quatre roues motrices et avec un guide expérimenté. Laissez votre itinéraire à un tiers. N’empruntez pas l’autoroute reliant Aden, Taizz et Sanaa, car le risque d’enlèvement y est élevé. Préparez-vous bien, faites provision d’essence, d’eau et de nourriture, et munissez-vous d’un téléphone cellulaire.

Évitez de louer une voiture et de la conduire vous-même.

Évitez les transports en commun.

N’utilisez que les taxis portant un logo officiel et négociez le prix de la course avant le départ.

Transport maritime

On signale des attaques perpétrées par des pirates dans les eaux côtières et parfois au large. Les navigateurs devraient prendre les précautions qui s’imposent. Pour de plus amples renseignements, prière de consulter le site Web Live Piracy Report (en anglais) de l’International Maritime Bureau.

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements généraux sur les vols intérieurs dans d’autres pays

Renseignements généraux en matière de sécurité

Le conflit au Yémen a entraîné de graves perturbations de l’approvisionnement en nourriture, du logement et des services médicaux. 

Ayez des provisions d’urgence, y compris de l’eau et de la nourriture.

Ne laissez pas votre véhicule sans surveillance. Si vous le faites, prenez soin, à votre retour, de l’inspecter soigneusement à l’extérieur et à l’intérieur afin de détecter tout dispositif fixé au véhicule ou colis suspect placé à proximité.

Méfiez-vous du courrier et des colis dont vous ne connaissez pas la provenance.

Si quelque chose vous semble louche, communiquez immédiatement avec votre répondant, avec votre employeur ou avec la police yéménite.

Ayez toujours sur vous des pièces d’identité. Laissez votre passeport en lieu sûr et gardez-en une photocopie en cas de contrôle d’identité.

Des points de contrôle peuvent être érigés sans préavis.

Les pannes de courant sont fréquentes.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités du Yémen. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des bureaux diplomatiques étrangers au Canada

Passeport

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide pendant au moins 6 mois après la date prévue de votre départ du Yémen.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès d’une mission diplomatique du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

Visas

Les Canadiens doivent être munis d’un visa pour entrer au Yémen. Les autorités yéménites n’octroient pas de visa aux points d’entrée dans le pays. Par conséquent, vous devez vous procurer bien avant votre départ un visa auprès de la mission diplomatique yéménite la plus proche. Vous vous exposez à de lourdes peines si vous prolongez votre séjour au-delà de la période de validité de votre visa.

Répondant

Il arrive que les répondants yéménites conservent le passeport des étudiants ou des employés, mais la loi yéménite ne les y oblige pas.

Voyages régionaux

Vous devez obtenir la permission de la police touristique du Yémen pour voyager à l’extérieur de Sanaa. Il est possible que les autorités interdisent l’accès à certaines régions, sans préavis.

Des Canadiens se sont vu refuser l’entrée au Yémen parce que leur passeport contenait un visa israélien, un tampon d’entrée en Israël ou un tampon d’entrée en Égypte ou en Jordanie apposé à la frontière israélienne, ce qui indiquerait que le voyageur est entré dans l’un de ces pays en provenance d’Israël.

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Les enfants et le voyage

Renseignez-vous sur les voyages avec des enfants.

Santé

Santé

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour selon votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage.

Certains de ces vaccins incluent : rougeole-oreillons-rubéole (ROR), diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, varicelle, grippe et d'autres.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Fièvre Jaune - Les exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus que se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.

Recommandation

  • La vaccination n'est pas recommandée.

*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

À propos de la fièvre jaune

Centres de vaccination contre la fièvre jaune désignés

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse.

Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie de l'Ouest. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Choléra

Risque

Le choléra est un risque dans certaines régions du pays. Le risque est faible pour la plupart des voyageurs. 

Pour la protection contre le choléra

Tous les voyageurs devraient prendre des précautions en matière d'eau et d'aliments.

Vaccin contre le choléra

Les voyageurs les plus à risque devraient discuter avec un professionnel de la santé des avantages à être vaccinés.

Les voyageurs les plus à risque incluent ceux qui:

  • Visitent, travaillent ou habitent dans des endroits où l'accès à des aliments salubres et à de l'eau potable est limité et les conditions de salubrité sont déficientes
  • Visitent des régions où il y a des éclosions
Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Schistosomiase

La schistosomiase peut se transmettre aux humains par contact avec de l'eau douce contaminée par les douves (minuscules vers plats). Les oeufs du ver peuvent provoquer des maladies intestinales comme la diarrhée et des crampes ou des problèmes urinaires. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Évitez de nager dans les eaux douces (lacs, rivières, étangs). Il n'existe aucun vaccin contre la schistosomiase.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l'eau ou d'aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d'hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, la fièvre de la vallée du Rift, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la filiarose lymphatique, la leishmaniose, le paludisme et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a présentement un risque de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d'un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • La dengue est présente dans ce pays. La dengue est une maladie virale qui peut provoquer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre dengue hémorragique qui peut être mortelle.
  • Le risque de contraction est plus élevé durant le jour, notamment au lever et au coucher du soleil.
  • Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la dengue.
Infection à virus Zika

L'infection par le virus Zika est un risque dans ce pays. Le moustique qui répand le virus se trouve ici.
 

Recommandations de voyage:

Tous les voyageurs doivent se protéger des piqûres de moustiques et d'autres maladies répandues par les insectes


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits dont toutes les ouvertures sont pourvues de moustiquaires ou dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également envisager de dormir sous une moustiquaire traitée par un insecticide ou de porter des vêtements de voyage imprégnés d'insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire et la rage, sévissent dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

On trouve des établissements de santé répondant aux normes occidentales à Sanaa et à Aden, par exemple le Yemen German Hospital à Sanaa. Il n’existe pas de services d’ambulance adéquats. Il faut souvent payer sur-le-champ et en argent comptant.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

La semaine de travail s’étend du samedi au mercredi.

Conduite automobile

Pour conduire au Yémen, il vous faut un permis de conduire international.

Activités illégales ou réglementées

Le prosélytisme religieux est interdit.                            

Évitez les contacts physiques en public, y compris se tenir par la main.

Les sanctions pour possession, usage ou trafic de stupéfiants sont sévères.

Le fait de se trouver en état d’ébriété en public constitue une infraction criminelle, peu importe où l’alcool a été consommé. La consommation d’alcool à l’extérieur des endroits approuvés est illégale et peut mener à des arrestations ou des amendes et à des peines d’emprisonnement. Une politique de tolérance zéro est appliquée à la conduite en état d’ébriété.

Il est interdit de photographier les installations militaires et policières, les militaires et policiers, ainsi que les édifices gouvernementaux. Les sites militaires ne sont pas toujours clairement indiqués. Ne photographiez pas les gens sans leur permission.

Les unions de fait,  la prostitution et l’adultère sont illégaux, et ils sont sévèrement punis.

Voyageurs LGBTQ2

La loi du Yémen interdit les actes sexuels entre personnes de même sexe. Les voyageurs LGBTQ2 doivent peser soigneusement les risques que comporte un voyage au Yémen.

Renseignements généraux en matière de sécurité et conseils pour les voyageurs LGBTQ2 à l’étranger

Douanes

L’importation d’alcool fait l’objet de restrictions et est interdite aux musulmans.

L’importation de produits du porc et de matériel pornographique de même que l’exportation d’antiquités sont interdites.

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement au Yemen.

Si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen du Yemen, elles pourraient refuser de vous accorder l’accès aux services consulaires canadiens. Cela nous empêcherait de vous fournir ces services.

Renseignements généraux pour les voyageurs avec la double citoyenneté

Les personnes ayant la double citoyenneté peuvent être assujetties à des obligations nationales, comme le service militaire et l’impôt.

Famille

Il est possible que les autorités ne permettent pas aux enfants canadiens ou à l’épouse canadienne de quitter le pays s’ils n’ont pas obtenu préalablement l’autorisation du père ou du mari.

Les décisions relatives à la garde des enfants reposent sur la loi islamique. Il est extrêmement difficile pour une femme canadienne, même si elle est musulmane, de se voir accorder la garde de ses enfants par les tribunaux yéménites.

Habillement et comportement

Les coutumes, les lois et les règlements du pays sont rigoureusement conformes aux pratiques et croyances de l’islam. Habillez-vous sobrement, comportez-vous avec discrétion et respectez les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants.

Pendant le mois lunaire du ramadan (le neuvième mois du calendrier musulman), abstenez-vous de boire, de manger et de fumer dans les lieux publics entre le lever et le coucher du soleil. En 2019, le ramadan doit commencer le 5 mai ou près de cette date.

Monnaie

La devise est le rial yéménite (YER). En règle générale, il faut payer en argent comptant. Les cartes de crédit sont acceptées dans certains grands hôtels. Le dollar canadien n’est pas accepté. Il est possible que vous ne trouviez pas de guichets automatiques bancaires en dehors des grandes villes.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Le Yémen est situé dans une zone d’activité sismique et volcanique.

La saison des pluies (ou mousson) s’étend de juin à septembre. Les inondations sont courantes durant cette période.

En été, il se produit également des tempêtes de sable et de poussière.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Composez le 199 pour toute aide d’urgence.

Aide consulaire

Riyad - Ambassade du Canada
AdresseEnceinte diplomatique, Riyad, Arabie saouditeAdresse postaleC.P. 94321, Riyad, 11693, Arabie saoudite, Arabie saouditeTéléphone966 (11) 488-2288Télécopieur966 (11) 488-1997Courrielryadh@international.gc.caInternetwww.arabiesaoudite.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsTwitter@AmbCanSA

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez à l'ambassade du Canada à Riyad (Arabie saoudite) et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.


La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :