Les voyages internationaux et la COVID-19

Avant de voyager :

Si vous n’avez pas reçu une série complète de vaccins contre la COVID-19, vous devriez continuer d’éviter les voyages non essentiels, quelle que soit la destination.

Liens utiles

Conseils aux voyageurs pour le Salvador

Date de la dernière mise à jour : ET

Dernière mise à jour : Mise à jour de la totalité du contenu

Sur cette page

Niveau de risque

Salvador - Faites preuve d'une grande prudence

Faites preuve d’une grande prudence au Salvador en raison du taux élevé de crimes violents.

Haut de page

Sécurité

COVID-19 - Mesures préventives et restrictions

Des mesures préventives et des restrictions reliées à la COVID-19 sont toujours en vigueur dans certaines destinations.

Celles-ci pourraient inclure :

  • des couvre-feux, des restrictions de déplacement ou des mesures de confinement;
  • l'obligation de porter un masque;
  • l'obligation de présenter une preuve de vaccination ou un résultat de test de dépistage de la COVID-19 pour avoir accès aux services et espaces publics ou privés.

Avant de voyager, vérifiez si des restrictions ou des exigences spécifiques sont toujours en vigueur.

Représentants étrangers au Canada

Mesures d’urgence

Le gouvernement du Salvador a prolongé les mesures d'urgence mises en place après une brève flambée des homicides liés aux gangs en mars 2022. Au 27 avril, les autorités avaient arrêté plus de 20 000 personnes soupçonnées d'être liées à des gangs.

Certains droits constitutionnels ont été suspendus, notamment :

  • la liberté de réunion;
  • l'inviolabilité de la correspondance et des télécommunications;
  • la limitation de la durée de la détention administrative;
  • le droit à la défense pendant les enquêtes initiales.

Les arrestations quotidiennes se poursuivent. De nouvelles extensions des mesures d'urgence sont possibles.

Si vous vous trouvez au Salvador :

  • attendez-vous à une présence parfois accrue des forces de sécurité, notamment sur les routes, dans les espaces publics et dans les quartiers résidentiels;
  • limitez vos déplacements après la tombée de la nuit;
  • assurez-vous que votre famille ou vos amis savent où vous êtes;
  • consultez les médias locaux pour rester au courant de l’évolution de la situation;
  • suivez les directives des autorités locales.

Criminalité

La criminalité constitue un grave problème dans l’ensemble du pays.

Crimes violents

Des crimes violents se produisent, notamment sous la forme d’homicides, d’agressions, de viols et de vols à main armée. La violence se produit le plus souvent dans les plus grandes villes où se concentrent la population et les activités commerciales, notamment :

  • la région du grand San Salvador;
  • San Miguel;
  • Santa Ana.

Cependant, les petites villes et les zones rurales connaissent également des cas de crimes violents.

Les vols à main armée se produisent avec des armes telles que des fusils et des couteaux, notamment dans les transports publics. Ils peuvent également se produire dans les zones touristiques, notamment dans les sites touristiques isolés.

  • Exercez une vigilance et une prudence constantes.
  • Vérifiez à l’avance auprès des personnes-ressources locales, des autorités ou des hôtels si la destination choisie est sûre et quel est le meilleur itinéraire pour s’y rendre.
  • Voyagez en groupe si possible.
  • Évitez de vous promener après la tombée de la nuit.
  • Logez dans un hôtel accrédité et bien sécurisé.
  • Sachez que même les lieux les plus sécurisés ne peuvent être considérés comme tout à fait exempts de risque.

Si des criminels armés vous menacent :

  • ne résistez pas, car les membres de gangs sont prompts à user de violence;
  • évitez les contacts visuels avec votre agresseur.

Crimes mineurs

Les crimes mineurs, comme des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché, sont courants.

Les voleurs s'introduisent également dans des voitures garées dans des lieux publics.

  • Évitez de faire étalage de richesse en public, y compris lorsque vous atterrissez à l’aéroport international du Salvador.
  • Rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage.
  • Évitez d’avoir sur vous d’importantes sommes d’argent.
  • Soyez particulièrement discret lorsque vous utilisez des guichets automatiques bancaires.
  • Choisissez des aires de stationnement surveillées s’il y en a.
  • Laissez les portières et les vitres de la voiture verrouillées en tout temps.
  • Ne laissez pas d’objets de valeur dans votre voiture.

Si vous vous faites voler, allez au poste de police et signalez immédiatement le crime.

La plupart des Salvadoriens ne parlent que l’espagnol. Ne vous attendez pas à recevoir de l’assistance dans la langue de votre choix.

Région du grand San Salvador

Dans la ville de San Salvador, des quartiers comme Escalón, La Cima, San Benito et San Francisco et sont relativement sûrs.

Pour attirer davantage de touristes, les autorités locales se sont efforcées de sécuriser quelques pâtés de maisons dans le centre-ville, connu sous le nom de Centro Histórico de San Salvador. Le Centro Histórico comprend les lieux suivants :

  • La cathédrale métropolitaine;
  • Le palais national;
  • Plaza Barrios;
  • Plaza Libertad;
  • Plaza Morazán;
  • Le théâtre national.

En dehors de cette zone, tout le centre-ville n’est pas sûr pour les touristes.

Les zones dangereuses à San Salvador peuvent parfois se réduire à seulement deux ou trois pâtés de maisons dans un quartier plus large et généralement sûr. Ces zones sont souvent appelées « zonas marginales » ou « comunidades ».

Évitez de traverser un quartier reconnu comme un fief de criminels pour vous rendre dans un quartier plus sûr.

Les villes voisines à l’ouest de la capitale sont généralement sûres. En voici des exemples :

  • Antiguo Cuscatlán, y compris Santa Elena;
  • Nuevo Cuscatlán;
  • Santa Tecla, y compris Ciudad Merliot.

La criminalité est plus fréquente dans les villes du nord et de l’est, telles que :

  • Apopa;
  • Ciudad Delgado;
  • Ilopango;
  • Mejicanos;
  • San Martín;
  • Soyapango.

Points de passage frontaliers

Les zones frontalières connaissent souvent une activité criminelle et une violence plus élevées, y compris dans les zones rurales.

Le Salvador se trouve le long de routes de trafic bien établies en Amérique centrale. Les groupes criminels qui font passer des personnes, des armes ou des drogues en fraude peuvent être violents. Il y a eu des incidents où des voyageurs ont été attaqués près des postes frontières.

Il arrive que certains postes frontaliers ferment sans avertissement.

Si vous prévoyez de franchir des frontières terrestres au Salvador :

  • franchissez la frontière assez tôt pour atteindre votre destination avant la tombée de la nuit;
  • utilisez uniquement les postes frontaliers officiels;
  • évitez d’échanger des devises;
  • évitez d’exposer de l’argent ou des objets de valeur tels que des bijoux ou des appareils électroniques.

Crime organisé

La culture des gangs s’est répandue dans une grande partie du Salvador, mais en mars 2022, le gouvernement a commencé à déployer des efforts importants pour contenir cette menace et arrêter des milliers de membres de gangs. Les délits les plus courants commis par les gangs (connus localement sous le nom de maras ou pandillas) sont les suivants :

  • l’extorsion;
  • les vols avec agression;
  • les agressions, notamment sur les grandes routes;
  • les cambriolages de domicile;
  • les vols de voiture.

Les menaces d’extorsion à l’endroit de particuliers et de commerces sont souvent le fait de membres de gangs. Ceux-ci n’hésitent pas à tuer leur victime s’ils n’obtiennent pas l’argent qu’ils demandent. Des attentats ont été commis dans :

  • des marchés en plein air;
  • des restaurants;
  • des postes de police;
  • des autobus;
  • des cliniques.

Les attaques sont imprévisibles.

Les contre-mesures du gouvernement se sont concentrées sur les zones urbaines, y compris celles visitées par les touristes, comme la zone métropolitaine de San Salvador. Si la violence des gangs vise rarement les étrangers, des agressions violentes contre des touristes peuvent se produire. Il existe des quartiers urbains et des zones rurales avec une ou plusieurs entrées où les membres des gangs locaux surveillent les non-résidents pour les voler.

Vous pourriez aussi vous retrouver au mauvais endroit au mauvais moment.

Enlèvements express

Des enlèvements express se produisent, notamment dans les zones à forte criminalité.

Dans ce scénario, les criminels enlèvent la victime et la forcent à retirer des fonds d’un guichet automatique bancaire.

En général, les victimes sont choisies en fonction de leur richesse présumée, notamment si elles voyagent dans des véhicules récents, dans des endroits comme :

  • des centres commerciaux;
  • des stations-service;
  • des restaurants;
  • des boîtes de nuit;
  • des banques;
  • des parcs de stationnement.

Fraude

La fraude par carte de crédit, par guichet automatique bancaire et par porte-monnaie électronique Bitcoin existe. Des cas d’usurpation d’identité et d’échec de transactions ont été signalés, notamment avec Chivo, le porte-monnaie électronique Bitcoin officiel du gouvernement salvadorien.

Lorsque vous utilisez des cartes de débit ou de crédit ou des portefeuilles électroniques Bitcoin :

  • redoublez de vigilance lorsque vos cartes sont manipulées par d’autres personnes pour un paiement;
  • utilisez des guichets automatiques bancaires situés dans des endroits publics bien éclairés ou à l’intérieur d’une banque ou d’un commerce;
  • évitez les lecteurs de cartes à l’aspect inhabituel;
  • couvrez le clavier d’une main lorsque vous entrez votre NIP;
  • vérifiez votre relevé de compte pour y détecter toute transaction non autorisée.

Plus sur la fraude à l’étranger

Sécurité des femmes

Les femmes qui voyagent seules peuvent subir certaines formes de harcèlement et de violence verbale.

Des cas d’agression sexuelle se produisent, notamment dans les autobus publics et sur les plages.

  • Évitez de voyager seule, avec des guides non officiels ou avec des inconnus, même s’ils semblent amicaux et serviables.
  • Évitez les autobus publics et les grandes foules dans la rue.
  • Faites preuve de prudence dans les boîtes de nuit et sur les plages.

Si vous êtes victime d’une agression sexuelle, signalez-la à la police et communiquez avec l’ambassade du Canada à San Salvador.

Liens utiles

Aliments et boissons contenant des drogues

Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance, et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Ces produits peuvent contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle.

Randonnée

Des criminels ont ciblé des touristes qui escaladaient des volcans et se promenaient dans des endroits éloignés.

L’accès aux volcans peut également être restreint en raison de l’activité volcanique ou des vents violents, en particulier les volcans suivants :

  • le volcan Izalco;
  • le volcan San Miguel, également connu sous le nom de Chaparrastique;
  • le volcan Santa Ana, également connu sous le nom d’Ilamatepec.

Si vous avez l’intention de faire de la randonnée :

  • ne partez jamais seul et engagez toujours un guide expérimenté travaillant pour une entreprise de bonne réputation;
  • souscrivez une assurance voyage qui couvre des services de secours par hélicoptère et d’évacuation médicale;
  • assurez-vous d’être suffisamment en forme pour relever les défis de votre activité;
  • assurez-vous d’avoir tout l’équipement nécessaire;
  • tenez-vous au courant de la météo et des sources de danger;
  • informez un proche de votre itinéraire;
  • informez-vous sur les symptômes du mal aigu des montagnes (qui peut être mortel);
  • obtenez de l’information précise sur votre activité et sur l’environnement dans lequel vous la pratiquerez avant de partir et ne vous aventurez pas à l’extérieur des sentiers balisés.

Activités aquatiques

Les eaux côtières peuvent être dangereuses, même pour les nageurs expérimentés. Les contre-courants sont fréquents. Plusieurs noyades surviennent chaque année.

Les plages ne sont généralement pas surveillées par des maîtres-nageurs. Les services de sauvetage ne respectent pas toujours les normes internationales.

Si vous prévoyez de nager ou de surfer :

  • consultez les résidents locaux et les voyagistes pour obtenir des informations sur les risques éventuels et les zones sûres;
  • suivez les instructions et les avertissements des autorités locales;
  • évitez les plages isolées;
  • suivez les prévisions météorologiques, en particulier durant la saison des pluies, car des périodes de pluie prolongées peuvent accroître la hauteur des vagues le long des plages

Si vous prévoyez de participer à des activités nautiques, telles que l’observation des baleines :

  • choisissez une entreprise de bonne réputation ayant des assurances;
  • assurez‑vous qu’on y trouve l’équipement de sécurité approprié et que des gilets de sauvetage sont accessibles et mis à la disposition de tous les passagers;
  • ne montez pas à bord d’un bateau si vous avez l’impression qu’il est surchargé ou qu’il n’est pas en état de naviguer;.

Si vous avez des doutes quant à la sécurité des installations et du matériel, ne les utilisez pas.

Sécurité nautique à l'étranger

Manifestations

Des manifestations et des marches de protestation surviennent régulièrement, en particulier sur les principales voies d’accès de San Salvador près :

  • de l’Assemblée nationale;
  • de la résidence présidentielle;
  • de l’hôtel de ville de San Salvador;
  • du district judiciaire;
  • du parc Cuscatlán;
  • de la Plaza Salvador del Mundo..

Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi grandement perturber la circulation et les transports publics.

  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et de grands rassemblements;
  • Suivez les directives des autorités locales;
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des manifestations en cours.

Plus sur les rassemblements de masse (événements à grande échelle)

Transport routier

L’état des routes et la sécurité routière peuvent beaucoup varier d’un endroit à l’autre du pays. Les accidents graves sont fréquents.

État des routes

De nombreuses routes rurales ne sont pas pavées et certaines zones rurales ne sont accessibles qu’en véhicule à quatre roues motrices.

Les ronds-points sont courants.

La conduite peut être dangereuse à cause des éléments suivants :

  • les courbes dangereuses des routes;
  • des panneaux routiers mal signalés;le mauvais éclairage la nuit;
  • des nids de poule et des plaques d’égout manquantes;
  • des sites de construction;
  • du bétail errant;
  • des piétons sur l’accotement des autoroutes;des véhicules lents, surchargés ou mal entretenus.

Sécurité routière

Les conducteurs ne respectent pas le Code de la route. Ils roulent souvent à des vitesses excessives. Ils roulent souvent à des vitesses excessives. Ils sont agressifs et imprudents, et dépassent fréquemment à droite et à gauche.

Les conducteurs d’autobus et les motocyclistes en particulier peuvent être agressifs ou imprévisibles.

Les voies étroites et la circulation dense n’offrent que peu de courtoisie aux cyclistes. La plupart des cyclistes salvadoriens se déplacent avec une voiture de queue pour des raisons de sécurité.

Points de contrôle

Les contrôles routiers de la police sont courants dans tout le pays. Les agents demanderont souvent à voir vos documents valides et votre équipement de sécurité obligatoire. Ils peuvent également être à la recherche de conducteurs en état d’ébriété ou de membres de gangs.

Si vous conduisez au Salvador :

  • conduisez toujours de façon défensive;
  • planifiez votre voyage, en particulier si vous pensez visiter une zone rurale;
  • soyez prudent lorsque vous entrez dans un rond-point;
  • évitez de vous déplacer la nuit entre deux villes;évitez de vous arrêter à des points de vue isolés;
  • gardez les portières verrouillées et les vitres levées en tout temps;
  • éviter de faire de l’autostop, ce n’est pas une pratique courante au Salvador.

Transports publics

Autobus

Les autobus sont souvent peu fiables. Ils sont mal entretenus et sont le théâtre de petits vols, de vols à main armée et de harcèlement sexuel.

  • N’utilisez pas les autobus publics locaux ou interurbains.
  • N’utilisez que des voyagistes et des services d’autocars internationaux réputés.

Taxis et services de covoiturage

Les taxis sont nombreux, mais de qualité variable. Les grands hôtels travaillent avec des sociétés de transport de personnes.

Si vous utilisez un taxi au Salvador :

  • ne faites appel qu’à une entreprise jouissant d’une solide réputation;
  • ne montez pas dans les taxis aux stations de taxis;
  • ne hélez pas de taxis dans la rue;
  • négociez les tarifs à l’avance.

Des services de covoiturage sont disponibles dans la majeure partie du grand San Salvador. Si vous utilisez une application de covoiturage de confiance, confirmez l'identité du conducteur et la plaque d'immatriculation avant de monter dans la voiture.

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements généraux sur les vols intérieurs dans d’autres pays

 

Haut de page

Exigences d'entrée et de sortie

COVID-19 - Restrictions et exigences d'entrée, de sortie et de transit

La plupart des gouvernements ont mis en place des restrictions ainsi que des exigences d’entrée et de sortie particulières pour leur territoire en raison de la COVID-19. Ces mesures peuvent être imposées soudainement et pourraient comprendre :

  • des interdictions d'entrée et de sortie;
  • des quarantaines;
  • l’obligation de fournir une preuve de vaccination ou d’un dépistage de la COVID-19;
  • des suspensions ou réductions des options de transport international.

Les autorités étrangères pourraient ne pas reconnaître ou accepter les preuves de vaccination délivrées par les provinces et territoires canadiens. Vous devrez peut-être obtenir une traduction, une notarisation, une authentification ou une légalisation du document.

Avant de voyager :

  • vérifiez si les autorités locales, de votre lieu de provenance et de votre destination, ont mis en place des restrictions ou des exigences spécifiques liées à cette situation;
  • tenez également compte de vos points de transit, car des règles de transit strictes sont en place à plusieurs endroits;
  • consultez les médias pour vous tenir au courant des dernières nouvelles;
  • reconfirmez ces exigences avec votre compagnie aérienne ou votre voyagiste.

La situation pourrait perturber vos plans de voyage. Vous ne devriez pas dépendre du gouvernement du Canada pour obtenir de l’aide pour modifier vos plans de voyage.

Liens utiles

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités salvadoriennes. Ces exigences peuvent toutefois être modifiées à tout moment. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des Représentants étrangers au Canada

Passeport

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide pendant au moins 6 mois après la date prévue de votre départ du Salvador.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Passeport indiquant un identifiant de genre «X»

Bien que le gouvernement du Canada délivre des passeports indiquant un identifiant de genre «X», il ne peut garantir votre entrée ou votre transit dans d’autres pays. Vous pourriez faire face à des restrictions d’entrée dans les pays qui ne reconnaissent pas l’identifiant de genre «X». Avant de partir, vérifiez cette information auprès des représentants étrangers de votre pays de destination.

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès des représentants étrangers du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

Visas

Visa de touriste : non exigé pour les séjours de moins de 90 jours
Visa d’affaires ou de travail : non exigé pour les séjours de moins de 90 jours
Visa d’étudiant : non exigé pour les séjours de moins de 90 jours

Carte d'immigration d'entrée

Pour entrer au Salvador, vous devez vous procurer une carte de touriste, qui est valide 90 jours. Les fonctionnaires locaux déterminent la période de validité de la carte.

La carte de touriste n’est pas un visa, mais est exigée à l’entrée par l’aéroport international du Salvador.

Vous n’avez pas besoin d’une carte de touriste dans les cas suivants :

  • vous détenez un passeport canadien indiquant que vous êtes né au Salvador;
  • vous montrez la preuve que l’un de vos parents est un ressortissant salvadorien.

Conservez le reçu de votre carte de touriste avec votre passeport. Elle vous permettra d’entrer au Salvador, pour autant qu’elle soit encore valide.

Vous pouvez demander une fois par an une prolongation de 90 jours maximum pour votre carte de touriste. Pour prolonger votre séjour au Salvador au-delà de 90 jours, vous devez en faire la demande aux autorités d’immigration au moins 5 jours avant la date d’expiration de votre séjour.

Timbres d’entrée et de sortie

Vous devez obtenir des timbres d’entrée et de sortie aux postes frontaliers.

Accord sur la libre circulation en Amérique centrale (CA-4)

Selon les termes de l’Accord sur la libre circulation en Amérique centrale (CA‑4), votre carte de touriste salvadorienne vous permettra de voyager pour une période maximale de 90 jours dans n’importe lequel des pays du CA‑4, à savoir :

  • le Honduras;
  • le Nicaragua;
  • le Salvador;
  • le Guatemala.

Lorsque vous voyagez entre ces pays, vous devez toujours vous présenter aux comptoirs de l’immigration, mais vous ne devez pas obtenir de permis supplémentaires. Les autorités des autres pays apposeront un cachet sur votre passeport pour enregistrer vos dates d’entrée et de sortie et pour s’assurer que vous n’avez pas dépassé la durée initiale autorisée pour votre visite dans la région CA‑4. La période de 90 jours débute au moment de l’entrée dans l’un de ces quatre pays. Si votre séjour excède 90 jours, vous devrez payer une amende.

Il est possible d’obtenir, à raison d’une fois par année, une prolongation pouvant aller jusqu’à 90 jours. Si vous vous trouvez au Salvador, vous devez présenter votre demande de prolongation et payer les frais exigés aux bureaux des autorités de l’immigration du Salvador à San Salvador au moins 5 jours avant que votre période initiale de 90 jours ne soit écoulée. Ce sont les autorités de l’immigration qui détermineront la durée de la prolongation qui vous sera accordée.

Si vous avez reçu un nouveau passeport canadien alors que vous vous trouviez au Salvador (par exemple, si vous avez perdu votre ancien passeport) et que vous souhaitez continuer à voyager par voie terrestre dans la région CA‑4, vous devez apposer un nouveau timbre d’entrée salvadorien dans votre nouveau passeport avant d’entrer dans l’un des autres pays. Pour ce faire, vous devez présenter votre nouveau passeport aux autorités de l’immigration du Salvador.

Travail ou études

Si vous envisagez de travailler ou d’étudier au Salvador pendant plus de 90 jours, vous devez présenter une demande de résidence après votre arrivée dans le pays. Les documents requis pour obtenir la résidence salvadorienne sont nombreux.

Préparez tous les documents dont vous aurez besoin avant de quitter le Canada.

Autres exigences d’entrée

Les douaniers peuvent vous demander de leur présenter un billet pour un vol de retour ou de continuation ainsi qu’une preuve que vous disposez de fonds suffisants pour la durée de votre séjour.

Les enfants et le voyage

Un mineur canadien, âgé de moins de 18 ans, qui vit ou visite le Salvador pendant plus d’un an est considéré comme un résident du Salvador.

Pour quitter le Salvador, un résident mineur doit obtenir le consentement écrit de tout parent figurant sur son certificat de naissance et qui ne voyage pas avec le mineur. Le formulaire de consentement doit être :

  • un document original (et non une photocopie ou une numérisation);
  • notarié par un notaire salvadorien au Salvador ou par un consul salvadorien à l’étranger.

Renseignez-vous sur les voyages avec des enfants.

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Haut de page

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour selon votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage.

Certains de ces vaccins incluent : rougeole-oreillons-rubéole (ROR), diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, varicelle, grippe et d'autres.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

COVID-19

La maladie à coronavirus (COVID-19) est une maladie infectieuse virale qui peut se propager d'une personne à l'autre par un contact direct et par des gouttelettes projetées dans l'air.

Il est recommandé que tous les voyageurs admissibles reçoivent la série complète d'un vaccin contre la COVID-19 ainsi que toutes doses supplémentaires recommandées au Canada avant de voyager. Les données probantes révèlent que les vaccins sont très efficaces pour prévenir les formes graves de la COVID-19, les hospitalisations et la mort. Bien que la vaccination offre une meilleure protection contre les maladies graves, vous pouvez toujours être exposé au risque d'infection par le virus responsable de la COVID-19. Quiconque n'étant pas entièrement vacciné court un risque accru de contracter le virus qui cause la COVID-19, ainsi qu'un risque accru d'être gravement malade lors d'un voyage à l'étranger.

Vérifiez les exigences d'entrée et de sortie de votre destination, y compris les exigences de vaccination contre la COVID-19 dans la section Exigences d'entrée et de sortie.

Peu importe votre destination, discutez avec un professionnel de la santé avant de voyager afin de vous assurer d'être bien protégé contre la COVID-19.

Fièvre Jaune - Les exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus que se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il n'y aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune (lien en anglais seulement) ou ayant transité par un aéroport de ces pays.

Recommandation

  • La vaccination n'est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
  • Il est important que les voyageurs communiquent avec un Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné bien à l'avance de leur voyage pour assurer leur vaccination.

 

À propos de la fièvre jaune
 

Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné

*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée (en anglais seulement) dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage.  La vaccination devrait être envisagée pour les voyageurs qui se rendent dans des régions où la rage existe et qui courent un risque élevé d'exposition (p. ex. sont des enfants, présentent un risque professionnel, ou sont en contact étroit avec des animaux, y compris des chiens en liberté dans les collectivités).

Rougeole

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Elle peut se propager rapidement d'une personne à l'autre par contact direct et par les gouttelettes dans l'air.

Toute personne qui n'est pas protégée contre la rougeole risque d'en être infectée lorsqu'elle voyage à l'étranger.

Peu importe où vous allez, consultez un professionnel de la santé avant votre départ pour vous assurer d'être entièrement protégé contre la rougeole.

Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions en Amérique centrale et au Mexique, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde et l'hépatite A. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Amérique centrale et au Mexique. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l'eau ou d'aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. 

Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d'hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Amérique centrale et du Mexique, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, la leishmaniose, l'onchocercose (cécité des rivières), le paludisme, la trypanosomiase américaine (maladie de Chagas), le virus du Nil occidental, et le virus Zika.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a présentement un risque de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d'un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • Dans ce pays, la dengue constitue un risque pour les voyageurs. C'est une maladie virale transmise aux humains par les piqûres de moustiques.
  • La dengue peut causer des symptômes grippaux. Dans certains cas, elle peut entraîner une dengue sévère, qui peut être mortelle.
  • Le niveau de risque de contracter la dengue change selon les saisons et varie d'une année à l'autre. Le niveau de risque varie également entre les régions d'un même pays et peut dépendre des élévations de ces régions.
  • Les moustiques porteurs de la dengue piquent habituellement pendant le jour, particulièrement autour du lever et du coucher du soleil.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques. Aucun vaccin ou médicament ne protège contre la dengue.
Virus Zika

Le virus Zika est un risque dans ce pays.

Le virus Zika se transmet principalement par la piqûre d'un moustique infecté. Il peut aussi être transmis sexuellement. Le virus Zika peut causer de graves anomalies congénitales.

Avant de partir vers ce pays, les femmes enceintes et celles qui planifient une grossesse devraient consulter un professionnel de la santé pour discuter des risques potentiels. Les femmes enceintes peuvent choisir d'éviter ou de reporter leur voyage dans ce pays.

Recommandations relatives aux voyages :

  • Prévenir les piqûres de moustiques en tout temps.
  • Si vous êtes enceinte, utilisez toujours les condoms correctement ou évitez tout contact sexuel avec quiconque a voyagé dans ce pays pendant votre grossesse.
  • Femmes : Avant d'essayer de tomber enceinte, attendez deux mois après votre voyage dans ce pays ou après l'apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes). Si votre partenaire masculin a voyagé avec vous, attendez trois mois après le voyage ou après l'apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes).
  • Hommes : Avant de tenter de concevoir un enfant, attendez trois mois après votre voyage dans ce pays ou après l'apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes).

Pour plus de recommandations de voyage, voir le conseil de santé aux voyageurs : Virus Zika : Conseils à l'intention des voyageurs


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque restreint de paludisme dans ce pays.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits dont toutes les ouvertures sont pourvues de moustiquaires ou dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également envisager de dormir sous une moustiquaire traitée par un insecticide ou de porter des vêtements de voyage imprégnés d'insecticide.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telle que la rage, sévissent dans certaines régions en Amérique centrale et au Mexique et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

COVID-19 - Dépistage

Communiquez avec les autorités sanitaires locales ou avec le bureau du Gouvernement du Canada à l’étranger le plus proche pour savoir où vous pouvez obtenir un test pour la COVID-19.

L’accès aux soins de santé de bonne qualité est limité.

Certaines améliorations ont été apportées ces dernières années, mais les services et installations médicaux publics restent inférieurs aux normes canadiennes. On trouve des hôpitaux publics financés par l’État dans les grandes villes surtout à San Salvador. Il existe des cliniques publiques à l’échelle du pays, mais leurs ressources, leurs heures d’ouverture et leurs services sont limités. Les services hospitaliers publics sont gratuits pour les étrangers.

Les cliniques et hôpitaux privés sont souvent mieux équipés et dotés en personnel. Dans le quartier Colonia Escalón de San Salvador, les deux hôpitaux suivants offrent de bons services d’urgence et de soins avancés :

  • Hospital de Diagnóstico;
  • Hospital Centro Médico Escalón, anciennement appelé Hospital de la Mujer.

Les hôpitaux privés à San Salvador et dans d’autres grandes villes comme Santa Ana et San Miguel acceptent les cartes de crédit. Toutefois, vous devrez peut-être effectuer un paiement initial en espèces pour obtenir des services médicaux privés ailleurs. Ces hôpitaux peuvent également demander une caution si vous devez être hospitalisé. Dans les régions rurales, il est possible que l’on vous demande d’acheter tous les produits consommables avant de recevoir des soins.

La plupart des fournisseurs de soins de santé ne parlent que l’espagnol.

L’évacuation médicale est souvent très coûteuse et pourrait s’avérer nécessaire en cas de maladie ou de blessure grave.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Haut de page

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

Les conditions de détention peuvent être inférieures aux normes des prisons canadiennes.

Drogues

Les sanctions pour possession, usage ou trafic de stupéfiants sont sévères. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de peines d’emprisonnement.

Liens utiles

Activités politiques

La constitution du Salvador interdit aux étrangers de participer à des activités politiques.

Vous pouvez être détenu ou expulsé si vous participez à des manifestations ou à d’autres activités politiques.

Pièces d’identité

Vous pouvez être soumis à des contrôles d’identité pendant votre séjour au Salvador.

Gardez toujours sur vous un document d’identité valide, par exemple un permis de conduire ou un passeport.

Conservez des photocopies ou des copies numériques des documents suivants, au cas où l’original serait perdu ou confisqué :

  • la page d’identification de votre passeport;
  • votre acte de naissance;
  • votre carte de citoyenneté canadienne;
  • votre permis de conduire;

Gardez les originaux et les copies dans des lieux sûrs, mais distincts.

Photographie

Il est illégal de photographier les éléments suivants :

  • les installations et équipements militaires;
  • les écoles en présence de mineurs.

Demandez la permission avant de photographier des personnes, en particulier dans les zones où les autochtones sont présents.

Importation et exportation

Les autorités salvadoriennes exigent des permis pour l’importation ou l’exportation d’armes à feu, de plantes ou d’animaux. Si vous achetez une antiquité au Salvador, conservez votre reçu au cas où l’on vous demanderait de prouver votre propriété à la frontière.

Investissements

Si vous envisagez d’acheter une propriété ou de faire d’autres investissements au Salvador, demandez l’avis d’un conseiller juridique au Canada et au Salvador avant de vous engager. Les litiges reliés à ce type d’activité sont souvent longs et coûteux.

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue au Salvador.

Si vous avez à la fois la citoyenneté canadienne et celle du Salvador, nous pourrions être limités dans notre capacité à vous offrir des services consulaires pendant que vous y êtes. Les exigences d’entrée et de sortie peuvent aussi être différentes dans votre cas.

Renseignements généraux pour les voyageurs avec la double citoyenneté

Enlèvement international d’enfants

La Convention de La Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants est un traité international. Elle peut aider les parents à obtenir le retour de leurs enfants lorsque ceux-ci ont été déplacés ou retenus dans certains pays en violation d’un droit de garde. La convention s’applique entre le Canada et le Salvador.

Si votre enfant a été déplacé ou est retenu illicitement au Salvador et que les conditions requises sont remplies, vous pourriez être en mesure de faire une demande de retour auprès de la cour salvadorienne.

Si vous vous trouvez dans cette situation :

  • agissez le plus vite possible;
  • communiquez dès que possible avec l’autorité centrale de votre province ou territoire afin d’obtenir de l’information sur la préparation d’une demande en vertu de la Convention de La Haye;
  • consultez un avocat au Canada et au Salvador afin d’envisager toutes les options juridiques possibles pour le retour de votre enfant;
  • informez le bureau du gouvernement du Canada à l’étranger le plus proche ou l’Unité consulaire pour les enfants vulnérables d’Affaires mondiales Canada en communiquant avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence.

Si votre enfant a été déplacé depuis un pays autre que le Canada, consultez un avocat pour déterminer si la Convention de La Haye s'applique.

Prenez note que les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir dans vos affaires juridiques privées ou dans le processus judiciaire de l’autre pays.

Liens utiles

Voyageurs LGBTQ2

La loi salvadorienne n’interdit pas les actes sexuels entre personnes de même sexe.

Cependant, les voyageurs LGBTQ2 pourraient faire l’objet de discrimination en raison de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre, de leur expression de genre ou de leurs caractéristiques sexuelles.

Les voyages et votre orientation sexuelle, votre identité de genre, votre expression de genre et vos caractéristiques sexuelles

Conduite automobile

Vous pouvez conduire avec votre permis de conduire canadien en cours de validité pendant la période où vous êtes autorisé à séjourner dans le pays.

En cas d’accident de voiture, comme l’exige la loi salvadorienne :

  • restez sur les lieux;
  • appelez la police;
  • ne déplacez pas votre véhicule avant l’arrivée des policiers.

Certains accidents peuvent attirer une foule qui pourrait devenir hostile. Si vous ne vous sentez pas en sécurité :

  • assurez-vous que toutes les fenêtres et les portières du véhicule sont verrouillées;
  • quittez le secteur;
  • signalez l’accident à la police et à votre compagnie d’assurance dès que possible.

Vous devez vous munir d’un permis de conduire international si vous envisagez de voyager d’un pays à l’autre.

Plus sur le permis de conduire international

Monnaie

Il existe deux monnaies officielles au Salvador :

  • le dollar américain (USD);
  • le bitcoin (BTC).

Le bitcoin a acquis une valeur légale en septembre 2021, mais toutes les entreprises n’ont pas encore commencé à l’accepter. Les guichets automatiques bancaires traditionnels et de bitcoins sont largement disponibles.

Les cartes de crédit et de débit canadiennes sont généralement acceptées.

Lorsque vous achetez des dollars américains avant votre départ, demandez de petites coupures, car les billets de 50 $ et de 100 $ US ne sont pas acceptés partout et pourraient accroître le risque de vol.

Haut de page

Catastrophes naturelles et climat

Activité sismique

Tremblements de terre et tsunamis

Le Salvador est situé dans une zone sismique très active. Des secousses se produisent régulièrement et des tremblements de terre majeurs se produisent de temps en temps.

Des alertes au tsunami peuvent être émises après un fort séisme. Un tsunami peut se produire dans les minutes qui suivent un tremblement de terre. Toutefois, le risque qu’un tsunami se produise peut durer plusieurs heures après la première secousse. Si vous séjournez sur la côte, prenez connaissance des plans d’évacuation de la région en cas d’alerte au tsunami.

En cas de tremblement de terre :

  • consultez les médias locaux pour rester au courant de l’évolution de la situation;
  • suivez les directives des autorités locales.

Volcans

Les volcans représentent un risque important pour la population du Salvador.

Bien qu’il y ait eu une diminution de l’activité volcanique ces dernières années, plusieurs volcans restent actifs. Les autorités émettent des avertissements sur l’activité volcanique lorsque cela est approprié, notamment au volcan San Miguel/Chaparrastique.

Si vous avez l’intention de visiter une zone volcanique :

  • engagez toujours un guide expérimenté travaillant pour une entreprise de bonne réputation;
  • surveillez les niveaux d’activité volcanique dans les médias locaux;
  • faites bien attention à tous les avertissements et évitez les zones interdites;
  • préparez-vous à modifier votre itinéraire ou même à évacuer rapidement l’endroit où vous vous trouvez;
  • suivez les conseils des autorités locales.

Liens utiles

Saison des pluies

La saison des pluies s’étend de mai à novembre. Les inondations saisonnières peuvent nuire aux déplacements par voie terrestre et à la prestation des services essentiels. Les routes peuvent devenir impraticables et les ponts, subir des dommages.

Saison des ouragans

Les ouragans surviennent normalement de la mi-mai jusqu’à la fin de novembre. Durant cette période, même de faibles tempêtes tropicales peuvent se transformer rapidement en ouragans majeurs.

Ces violentes tempêtes peuvent vous mettre en danger et nuire à la prestation des services essentiels.

Si vous décidez de vous rendre au Salvador pendant la saison des ouragans:

  • sachez que vous mettez gravement en péril votre sécurité;
  • préparez-vous à changer vos projets de voyage à tout moment, ou même à interrompre ou annuler votre voyage;
  • tenez-vous au courant des dernières prévisions météorologiques régionales;
  • ayez sur vous les coordonnées d’urgence de votre compagnie aérienne ou voyagiste;
  • suivez les conseils et les instructions des autorités locales.

Liens utiles

Haut de page

Besoin d'aide?

Services locaux

Services d’urgence

Composez le 911 pour toute aide d’urgence.

Police touristique

La police du tourisme (POLITUR) assure la présence des forces de sécurité dans les lieux touristiques et fournit une aide d’urgence aux touristes.

SI vous avez besoin d’assistance, composez le (503) 2511-8302 ou le (503) 2511-8300.

Ligne téléphonique - santé

Le gouvernement salvadorien offre un service de ligne téléphonique gratuit pour parler avec un professionnel de la santé ou demander une assistance médicale urgente.

Si vous faites face à une urgence médicale, composez le :

  • 132; ou
  • 911, et demandez un opérateur 132.

Aide consulaire

Afin de limiter la propagation de la COVID-19, l'ambassade du Canada au Salvador, à San Salvador, offre des services consulaires en personne sur rendez-vous seulement.

Si vous avez besoin d’aide consulaire, communiquez avec l'ambassade du Canada au Salvador par courriel ou par téléphone.

San Salvador - Ambassade du Canada
AdresseCentro Financiero Gigante, Tour A, Hall 2, Alameda Roosevelt y 63 Avenue S, Colonia Escalón, San Salvador, SalvadorTéléphone(503) 2133-1100Télécopieur(503) 2133-1114Courrielssal@international.gc.caInternetwww.salvador.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookAmbassade du Canada au SalvadorTwitter@AmbCanSV

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez à l'ambassade du Canada au Salvador, à San Salvador, et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.

 

Avertissement

La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :