Panama

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : L'onglet Santé a été mis à jour - conseils de santé aux voyageurs (Agence de la santé publique du Canada).


Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

Panama - Prenez les mesures de sécurité normales

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l'ensemble de Panama. Prenez les mesures de sécurité normales.

Colón et certains secteurs de Panama - Faites preuve d'une grande prudence

Il convient de faire preuve d’une grande prudence lorsque vous vous rendez à Colón et dans certains secteurs de Panama, car le taux de criminalité y est élevé.

Région au-delà de Yaviza - Évitez tout voyage

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage au-delà de la ville de Yaviza, dans la province de Darién. La zone se situe entre la fin de l'autoroute panaméricaine (après Yaviza, à environ 230 km au sud-est de la ville de Panama) et la frontière colombienne. Cette région comprend des parties du Parc national du Darién ainsi que des réserves naturelles et des centres touristiques appartenant à des intérêts privés. Étant donné la présence de guérilleros et de trafiquants de stupéfiants colombiens, le taux de crimes avec violence est extrêmement élevé. De nombreux cas d’enlèvements, de vols à main armée, de meurtres et de disparitions y ont été signalés.

Consultez l'onglet Sécurité pour plus de renseignements.

Conseils de santé aux voyageurs - Infection à virus Zika

L'Agence de la santé publique du Canada a émis des conseils de santé aux voyageurs pour l’infection à virus Zika: situation mondiale qui recommande aux Canadiens de prendre des précautions sanitaires spéciales s’ils voyagent dans les pays actuellement affectés. Les femmes enceintes et celles qui envisagent de devenir enceintes devraient éviter tout voyage à Panama. Voir Santé pour obtenir de plus amples renseignements.

Sécurité

Sécurité

Criminalité

Les crimes mineurs sont fréquents dans les régions rurales et dans les quartiers urbains de Panama. Les crimes avec violence sont peu fréquents, mais peuvent se produire partout au pays.

On signale des vols perpétrés dans des chambres d’hôtel, aussi bien dans les zones urbaines que dans les centres de villégiature. Ne séjournez que dans des hôtels très fréquentés,  bien réputés et sécuritaires. Vérifiez l’identité d’un visiteur avant d’ouvrir la porte, et veillez à ce que vos effets personnels, passeports et autres documents de voyage soient en lieu sûr en tout temps.

On a signalé des incidents impliquant de menus larcins et certains crimes avec violence dans les secteurs fréquentés par des touristes. Évitez de faire étalage de richesse et de transporter de grosses sommes d’argent et soyez prudent lorsque vous retirez de l’argent des guichets automatiques bancaires. Que vous séjourniez dans un logement privé ou commercial, assurez-vous que les portes et fenêtres sont bien verrouillées.

À Panama, la criminalité est plus élevée dans les secteurs de Calidonia, San Miguelito, Juan Diaz, Río Abajo, El Chorillo, Ancón et Curundú, à la plage de Veracruz, au Parque Soberania, et à Tocumen, ainsi que dans les gares d'autobus et dans les secteurs commerciaux le long de l'Avenida Central. Des crimes avec violence ont été signalés dans les villes de Colon et de David, ainsi que dans certaines communautés au bord de la plage.

Évitez de vous promener seul après la tombée de la nuit à Panama, et ne vous éloignez pas des secteurs touristiques bien connus. Demeurez vigilant dans tous les endroits publics, surtout dans les aéroports et les gares d'autobus.

Manifestations

La ville de Panama est parfois témoin de marches et de manifestations portant sur diverses questions sociales et politiques, notamment  près de l'université et sur les principales rues et voies publiques. Ces manifestations sont à caractère imprévisibles et peuvent devenir violentes. Restez vigilant, évitez les grands rassemblements et les manifestations, et suivez les bulletins de nouvelles locales.

Transport routier

Le piètre état des routes, les habitudes de conduite dangereuses et le mauvais éclairage des rues et des véhicules sont des sources de risque. Gardez les fenêtres fermées et les portières de la voiture verrouillées en tout temps.

Il arrive souvent que des travaux de réfection soient effectués la nuit sur l'autoroute panaméricaine. Il faut donc s’attendre à des barrages routiers à ces moments-là.

Transport maritime

La côte sud-est de la Comarca Kuna Yala sur la mer des Caraïbes, ainsi que l'île de Coiba et toute la côte pacifique du Panama servent de corridor pour le transport de la drogue. Vous devez obtenir une permission du ministère panaméen du gouvernement et de la justice et de l’autorité environnementale nationale si vous désirez visiter le parc national de l’île de Coiba.

Transports publics

Le service d’autobus local à Panama s’est amélioré dans les dernières années; toutefois, les autobus n’empruntent pas toujours le même trajet. Panama a ouvert la ligne 1 de son nouveau système de métro au début de 2014, laquelle va actuellement de la gare d’autocars d’Albrook jusqu’au centre commercial de Los Andes. Lorsque vous utilisez les transports publics, portez attention à ce qui se passe autour de vous et protégez vos effets personnels.

Les taxis jaunes enregistrés sont généralement sûrs s’ils se trouvent dans un poste de taxis. Il est recommandé de ne pas partager un taxi avec des étrangers, et de s’asseoir à l’arrière du véhicule. Les taxis ne sont pas équipés de taximètre. Le tarif est calculé d'après le nombre de zones à traverser pour se rendre à destination. Comme il n’est pas rare que le prix d’une course en taxi soit gonflé pour les touristes, il vaut mieux convenir du tarif à l’avance.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Certaines plages du Pacifique et de la mer des Caraïbes peuvent être dangereuses à cause des courants et reflux puissants. La plupart des plages sont insuffisamment surveillées et n’offrent pas de panneaux indicateurs, en plus de manquer d’équipement de secours. Il se produit donc des noyades de temps à autre.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités panaméennes et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès de l’ambassade de la République du Panama ou de l’un de ses consulats pour des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent au Panama doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins trois mois après la date prévue de leur départ du pays. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Visas

Visa de touriste : non exigé
Visa d'affaires : exigé
Visa d'étudiant : exigé

Les Canadiens dont le séjour sera de moins de 180 jours n’ont pas besoin de visa.

Vous devez obtenir un timbre d’entrée daté correctement auprès des agents de l’immigration à votre entrée au Panama, faute de quoi vous vous exposez à une amende étant donné que les agents de l’immigration ont commencé à appliquer rigoureusement les exigences d’entrée et de sortie.

À leur entrée dans le pays, les visiteurs doivent avoir sur eux l'équivalent de 500 $US ou une carte de crédit, ainsi qu'un billet de retour ou de continuation.

Casiers judiciaires

Les Canadiens qui ont un casier judiciaire risquent de se voir refuser l’entrée à Panama, même pour une escale, en route vers une autre destination. Ces restrictions sont de plus en plus fréquentes aux points d'entrée de Panama, principalement à l'aéroport international de Tocumen. Avant de voyager, veuillez contacter l’ambassade de Panama pour de plus amples renseignements sur ces restrictions.

Données biométriques

Les étrangers doivent faire enregistrer leurs données biométriques personnelles (empreintes digitales et faciale) au point d’entrée.

Taxe d’aéroport

Une taxe d’aéroport de 40 $US (payable en espèces seulement) est perçue au moment du départ, bien que cette taxe soit souvent comprise dans le prix du billet d’avion.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il y a un risque de contracter la fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.
Recommandation
  • La vaccination peut être recommandée selon votre itinéraire.
  • Il y a présentement une pénurie du vaccin de la fièvre jaune au Canada. Il est important que les voyageurs communiquent avec un Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné bien à l'avance de leur voyage pour assurer que le vaccin est disponible.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
  • Protégez-vous contre les piqûres d'insectes.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions en Amérique centrale et au Mexique, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde et l'hépatite A. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Amérique centrale et au Mexique. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Amérique centrale et du Mexique, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, la leishmaniose, l'onchocercose (cécité des rivières), le paludisme, la trypanosomiase américaine (maladie de Chagas), le virus du Nil occidental, et le virus Zika.

 

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a présentement une éclosion de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est une maladie virale qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté et provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Protégez-vous contre les piqûres de moustiques, notamment au lever et au coucher du soleil. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • La dengue est présente dans ce pays. La dengue est une maladie virale qui peut provoquer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre dengue hémorragique qui peut être mortelle.
  • Le risque de contraction est plus élevé durant le jour, notamment au lever et au coucher du soleil.
  • Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la dengue.
Le virus Zika

La transmission locale du virus Zika associée aux moustiques est présentement signalée dans ce pays. Le virus Zika se propage principalement par les piqûres de moustiques infectés et peut provoquer de la fièvre, des éruptions cutanées et des douleurs articulaires. Il peut également être transmis par le sang, le sperme et par une femme enceinte infectée à son bébé en développement. La majorité des personnes infectées ne présentent aucun symptôme et se rétablissent sans complications graves. Il y a consensus scientifique que l'infection à virus Zika est une cause de microcéphalie et du syndrome de Guillain-Barré. D'autres troubles neurologiques, ont également été associés avec l'infection à virus Zika. Protégez-vous contre les piqûres de moustiques durant le jour et en soirée. Il n'y a pas de vaccin contre l'infection à virus Zika.


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telle que la rage, sévissent dans certaines régions en Amérique centrale et au Mexique et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

La ville de Panama est dotée de très bons hôpitaux et cliniques privés, tandis que les établissements publics n’offrent pas des services comparables à ceux des établissements canadiens. Les infrastructures médicales à l'extérieur de la ville de Panama sont limitées. Attendez-vous à devoir régler à l’avance et en argent comptant les services médicaux que vous recevrez, y compris les services d’urgence.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

Stupéfiants

Les sanctions pour possession, usage ou trafic de stupéfiants au Panama sont sévères. Les personnes trouvées coupables de ces délits sont passibles de lourdes amendes et de longues peines d’emprisonnement dans des conditions difficiles.

Lois

Les lois panaméennes exigent de porter sur soi des pièces d’identité originales en tout temps. Si vous ne pouvez vous identifier sur demande, vous risquez être détenu ou vous voir imposer une amende.

Le Code pénal panaméen considère la transmission délibérée de maladies transmissibles sexuellement comme un acte criminel.

Bien que l’homosexualité ne soit pas illégale, on recommande vivement de faire preuve de discrétion en public, car les comportements homosexuels ne sont pas acceptés dans tous les secteurs de la société.

Il peut arriver que les mineurs (moins de 18 ans) se voient imposer un couvre-feu dans la ville de Panama. Les mineurs qui circulent seuls à Panama tard la nuit pourraient être arrêtés et détenus jusqu’à ce que la police communique avec leurs parents si elle juge qu'ils sont impliqués dans des activités louches. La police peut en outre leur imposer une amende.

Demandez la permission avant de prendre des photos des gens, surtout les femmes et les enfants. Il arrive souvent que les indigènes demandent qu’on leur verse un petit montant lorsqu’on veut prendre leur photo.

Vous pouvez utiliser votre permis de conduire provincial au Panama pendant une période maximale de 90 jours même si le séjour maximal autorisé au Panama sans visa est de 180 jours.

Bien que l'assurance automobile soit obligatoire, de nombreux conducteurs panaméens n'en ont pas. En cas d'accident, composez le 104 et ne déplacez pas le véhicule avant qu'un policier ne vous dise de le faire.

Le système judiciaire du Panama est complexe. La procédure pour signaler un crime est très différente de celle au Canada et peut varier d’une province à l’autre. Les autorités locales ne parlent généralement pas anglais ou français; par conséquent, il peut être nécessaire de recourir à un traducteur et/ou à un avocat.

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue au Panama. Cependant, les représentants du Canada pourraient être limités dans leur capacité à vous offrir des services consulaires si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen du Panama. Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser ce risque. Il vous faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport du Panama et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consulter l'onglet Exigences d'entrée et de sortie pour les exigences concernant les passeports). La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

Immobilier

Vous devriez consulter un agent immobilier réputé et/ou un avocat local spécialisé en immobilier avant d’acheter une propriété au Panama.

Monnaie

La devise du Panama est le balboa (PAB), utilisé de pair avec le dollar américain (USD). Vu la présence de billets contrefaits de 50 et de 100 dollars, il est préférable de n’avoir sur soi que des petites coupures en dollars américains.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Saison des ouragans

Saison des ouragans

La saison des ouragans s’étend de juin jusqu’à la fin de novembre. Le National Hurricane Center (en anglais) fournit plus de détails sur les conditions météorologiques. Surveillez les prévisions météorologiques et suivez les instructions des autorités locales.

Saison des pluies

La saison des pluies dure d'avril à décembre. Il se produit parfois des inondations qui rendent certaines rues impassables dans les villes. Tenez-vous au courant des prévisions météorologiques et planifiez vos déplacements en conséquence.

Activité sismique

L’ouest du Panama se situe dans une zone sismique active.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Des services d’urgence sont accessibles, bien que ceux-ci puissent être limités. En cas d’urgence, composez le :

  • Police : 104
  • Assistance médicale : 911
  • Pompiers : 103

Aide consulaire

Panama - Ambassade du Canada
AdresseTorres de Las Americas, Tour A, 11e étage, Punta Pacifica, Ville de Panama, PanamaAdresse postaleC.P. Apartado 0832-2446, Ville de Panama, Panama,Téléphone(507) 294-2500Télécopieur(507) 294-2514Courrielpanam@international.gc.caInternetwww.panama.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookAmbassade du Canada au PanamaTwitter@AmbCanPanama

Pour obtenir une aide d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez à l'ambassade du Canada à Panama et suivez les instructions qui vous seront données. Vous pouvez aussi appeler le Centre des opérations d'urgence à Ottawa, à frais virés, au 613-996-8885.


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :