Guatemala Inscrivez-vous Assurance voyage Destinations

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : Révision et mise à jour de la totalité du contenu.


Format à imprimer
Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

Guatemala - Faites preuve d'une grande prudence

Faites preuve d’une grande prudence au Guatemala en raison du niveau élevé de criminalité violente, des barrages routiers, des grèves et des manifestations qui se produisent partout au pays.

Conseils de santé aux voyageurs - Infection à virus Zika

L'Agence de la santé publique du Canada a émis des conseils aux voyageurs sur le virus Zika qui recommandent aux Canadiens de prendre des précautions sanitaires spéciales s’ils voyagent dans les pays actuellement affectés. Les femmes enceintes et celles qui envisagent de devenir enceintes devraient éviter tout voyage au Guatemala. Voir Santé pour obtenir de plus amples renseignements.

Sécurité

Sécurité

Criminalité

Le Guatemala affiche des taux de crimes violents qui comptent parmi les plus élevés de toute l’Amérique latine, l’un des taux d’homicides les plus élevés au monde, et de très faibles taux d’arrestation et de détention. La majorité des crimes violents sont liés à la drogue et aux gangs. Ils surviennent dans tout le pays, notamment dans les endroits touristiques. Les carabines et les armes de poing sont très courantes. 

Les étrangers, probablement ciblés en raison de leur richesse apparente, sont souvent victimes de vols, de détournements de voiture, d’agressions armées, d’agressions sexuelles et de viols. Les criminels opèrent souvent en groupe, et de plus en plus, à motocyclette. Généralement, deux hommes sur une moto accostent un piéton ou un conducteur coincé dans la circulation et exigent qu’on leur remette des objets de valeur. Des voyageurs ont été attaqués alors qu’ils visitaient des volcans et d’autres sites touristiques.

Vol

Les vols mineurs, comme les vols à la tire et les vols de sac à l’arraché, sont fréquents dans les zones urbaines et touristiques, en particulier dans les marchés et autres lieux bondés, les parcs nationaux et les volcans. Les stratagèmes consistent souvent à détourner l’attention de la victime. En général, le taux de criminalité a tendance à augmenter durant la période des fêtes.

  • Ne montrez pas de signes de richesse, surtout à votre arrivée à l’aéroport, car il arrive que des voyageurs se fassent suivre et se fassent voler ou qu’ils soient victimes de détournement de voiture en route vers la ville de Guatemala ou d’Antigua.
  • Placez à l’abri des regards les ordinateurs portables, les téléphones ou autres appareils électroniques, et évitez de les utiliser en public.
  • Rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, vos passeports et vos autres documents de voyage.
  • Ne gardez sur vous qu’une copie de la page de renseignements de votre passeport et seulement l’argent qu’il vous faut pour la journée.

Utilisation des guichets automatiques bancaires

Faites preuve d’une extrême prudence lorsque vous utilisez un guichet automatique bancaire. Effectuez vos retraits dans des guichets qui se trouvent à l’intérieur de banques, d’hôtels ou de centres commerciaux plutôt que dans la rue, et ne le faites que pendant le jour. Pour éviter que votre carte de débit soit clonée, assurez-vous que le guichet n’est pas altéré. Changez vos devises dans les bureaux de change officiels seulement.

Vol à main armée

Des vols à main armée se produisent quotidiennement dans les bus. Il arrive souvent que des membres de gangs jettent des grenades ou tirent des coups de feu en direction d’un bus pour obtenir ce qu’ils veulent ou encore pour régler des comptes. Des chauffeurs et des percepteurs ont été la cible de violences, y compris de meurtres. Des passagers ont également été victimes de vols à main armée commis par d’autres passagers. Optez toujours pour des navettes touristiques opérant de jour.

Il y a un risque élevé de vol sur les autoroutes à partir de la tombée du jour. Il arrive souvent que des criminels qui se font passer pour des policiers interceptent des véhicules pour commettre des vols à main armée. Effectuez vos déplacements interurbains en voiture, préférablement en convoi de deux véhicules ou plus.

Enlèvements

Des enlèvements « éclair » ont déjà eu lieu. Il s’agit de cas où les ravisseurs demandent une petite rançon immédiate. Ils forcent habituellement leurs victimes à retirer des fonds d’un guichet automatique ou à prendre des dispositions pour que la famille ou les amis paient la rançon. Un tel stratagème met souvent en cause un passager innocent, victime d’un chauffeur de taxi qui s’arrête en route pour faire monter des complices.

  • Faites preuve d’une grande vigilance à l’égard de votre sécurité personnelle en tout temps.
  • Évitez de voyager seul, en particulier dans les régions isolées et inhabitées et sur les routes secondaires, surtout la nuit.
  • Ne faites affaire qu’avec des voyagistes réputés.
  • Évitez les hôtels à bas prix dont la sécurité est déficiente.
  • Évitez la consommation excessive d’alcool ou de drogue, car cela peut faire de vous une cible plus vulnérable pour les criminels.
  • Méfiez-vous des inconnus.
  • Si des voleurs vous menacent, restez calme et ne tentez pas de vous défendre. Des victimes qui ont résisté à leurs agresseurs ont été blessées ou ont même perdu la vie.

Régions frontalières

Toutes les frontières du Guatemala sont dangereuses à franchir; les frontières officielles le sont moins. Des attaques armées liées à la drogue se produisent dans tous les départements proches des frontières, notamment dans le département de San Marcos au sud-ouest et dans la zone adjacente au Belize.

Ne franchissez la frontière qu’aux postes frontaliers officiels et prévoyez suffisamment de temps pour les formalités. De nombreux postes frontaliers ferment pour le repas du midi et au crépuscule.

Il arrive souvent que des criminels se fassent passer pour des policiers. Ils peuvent vous dire qu’ils font partie de la police des stupéfiants et vous emmener sur une route secondaire où ils vous voleront tous vos effets. Faites ce qu’ils disent et ne résistez pas.

Les forces armées et la police fouillent des véhicules au hasard le long de toutes les frontières.

Autojustice

Dans les régions rurales, il arrive de plus en plus souvent que des gens se posent en justiciers et que des personnes soupçonnées d’avoir enlevé des enfants ou d’avoir commis des extorsions ou d’autres crimes soient lynchées.

Photographie

Ne vous approchez pas des enfants et des femmes et ne les photographiez pas (surtout dans les régions où habitent des Autochtones), car beaucoup de gens au Guatemala craignent que des enfants soient kidnappés pour adoption illégale ou abus sexuels. Il est déjà arrivé que des étrangers subissent des violences parce qu’ils avaient pris des photos.

Sécurité des femmes

Des cas d’agression sexuelle se produisent, notamment dans les bus. Évitez de voyager seule, avec des guides informels ou avec des inconnus, même s’ils se montrent amicaux et serviables.

N’ayez recours qu’à des guides touristiques ou des services d’autobus de bonne réputation. Assurez-vous que votre guide porte l’insigne d’identité de l’entreprise touristique. Certains prestataires de services touristiques tentent de se rapprocher des voyageuses, puis les agressent sexuellement après avoir gagné leur confiance.   

Guide de conseils sur la sécurité des femmes

Aliments et boissons drogués

Le dopage des boissons est un problème dans les régions touristiques, en particulier à Antigua. Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance, et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Ces produits peuvent contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle.

Manifestations

Des manifestations se produisent régulièrement. Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi grandement perturber la circulation et les transports publics.

Si vous participez à une manifestation en tant qu’étranger, vous risquez la détention, l’expulsion et l’interdiction de territoire au Guatemala.

  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et de grands rassemblements;
  • Suivez les directives des autorités locales;
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des manifestations en cours.

Plus sur les rassemblements de masse (événements à grande échelle)

Barrages routiers

Il arrive souvent que des barrages routiers illégaux soient érigés, notamment sur les routes principales menant à l’aéroport international d’Aurora. Ne tentez pas de franchir un barrage routier, même s’il semble être sans surveillance.

Sécurité routière

Les déplacements par la route peuvent être dangereux. La majorité des routes dans les zones urbaines sont en bon état, mais les routes secondaires et les routes rurales sont mal entretenues et mal éclairées. Les routes de montagne sont escarpées et sinueuses. Pendant la saison des pluies,  les routes principales qui traversent les régions montagneuses du pays sont exposées à des coulées de boue et à des éboulements.

Les conducteurs locaux ne respectent généralement pas le Code de la route et ils ont souvent de mauvaises habitudes de conduite. Les véhicules sont souvent mal entretenus, et la signalisation routière est déficiente dans tout le pays.

Les barrages érigés en raison de travaux routiers sont fréquents, en particulier dans les départements de San Marcos, de Huehuetenango, d’El Quiché, d’Alta Verapaz, de Petén et d’Escuintla, dans le nord et l’ouest du pays. Ces barrages routiers peuvent causer des retards importants.

L’autoroute panaméricaine (CA-1) et la route qui relie la ville de Guatemala à l’océan Atlantique (CA-9) sont très encombrées et donc dangereuses. Les autoroutes CA-1 et CA-2 sont dangereuses après le coucher du soleil à cause des vols à main armée qui s’y produisent.

Évitez de voyager sur les petites routes de terre isolées près du lac Atitlán et sur la route de Godinez à Panajachel, car les patrouilles de police y sont rares.

Demandez conseil à une agence de voyages approuvée si vous comptez voyager hors route dans les régions reculées des hautes terres de Petén.

Partout et en tout temps au Guatemala :

  • Évitez de voyager la nuit.
  • Laissez toujours les portes de votre véhicule verrouillées et les vitres fermées.levées.
  • Préparez-vous à modifier votre itinéraire en cas de barrages routiers.

PROVIAL, une agence gouvernementale d’assistance routière, effectue des patrouilles sur la plupart des routes principales et fournit des mises à jour sur l’état des routes.

  • PROVIAL – Direction générale de la sécurité et de la protection de la route

Transports publics

Bus poulets

Évitez les autobus publics locaux (« bus poulets »), car ils ne sont pas sécuritaires. Il s’agit la plupart du temps de bus scolaires recyclés qui ne sont pas mécaniquement fiables. Ils sont généralement surchargés de passagers, leurs conducteurs n’ont pas de permis et conduisent souvent à des vitesses excessives. Ces bus sont fréquemment impliqués dans des accidents majeurs de la route, et des crimes graves se produisent à bord. 

Choisissez plutôt un autocar interurbain privé et voyagez de jour seulement. Ne réservez qu’auprès de transporteurs et de voyagistes réputés et fiables.

Taxis

Adressez-vous à une société de taxi fiable qui vous a été recommandée par une grande chaîne hôtelière, et négociez le tarif à l’avance. Ne montez pas dans les véhicules des postes de taxi et ne hélez pas un taxi dans la rue.

Lorsque vous voyagez par avion, demandez à votre hôtel de faire le nécessaire pour votre transport de l’aéroport à l’hôtel. Sinon, assurez-vous d’utiliser des taxis autorisés dont les chauffeurs portent un insigne d’identité avec photo clairement reconnaissable.

Ne partagez jamais un taxi avec des inconnus. Prenez en note le nom du chauffeur et le numéro du permis. Ne permettez pas au chauffeur de laisser monter d’autres passagers en cours de route et ayez de petites coupures sur vous pour le paiement, car bien des chauffeurs de taxi ne rendent pas la monnaie.

Transport maritime et piraterie

Les plaisanciers doivent s’attendre à croiser des embarcations exploitées par des trafiquants de drogues. N’entrez au Guatemala que par les ports d’entrée officiels, où il y a présence du personnel des bureaux d’immigration guatémaltèques.

Des plaisanciers de la région de Rio Dulce à Izabal ont été victimes d’attaques armées violentes. Faites preuve de vigilance et n’utilisez que les installations d’amarrage et d’accostage officiellement reconnues.

Randonnée

Si vous avez l’intention de faire de la randonnée :

  • ne partez jamais seul et engagez toujours un guide expérimenté travaillant pour une entreprise de bonne réputation;
  • souscrivez une assurance voyage qui couvre des services de secours par hélicoptère et d’évacuation médicale;
  • assurez-vous d’être suffisamment en forme pour relever les défis de votre activité;
  • assurez-vous d’avoir tout l’équipement nécessaire, et tenez-vous au courant de la météo et des sources de danger;
  • informez un proche de votre itinéraire et de l’heure prévue de votre retour au camp;
  • informez-vous sur les symptômes du mal aigu des montagnes (qui peut être mortel);
  • obtenez de l’information précise sur les sentiers de randonnée ou les pentes de ski avant de partir, et ne vous aventurez pas à l’extérieur des pentes et des sentiers balisés.

Étant donné que certains volcans se trouvent à des altitudes où les températures sont inférieures à zéro la nuit, il est essentiel de porter des vêtements chauds et imperméables. Il arrive que les voyagistes locaux sous-estiment le risque d’hypothermie.

Il n’y a pas de service de sauvetage en montagne. 

Croisières

Si vous avez l’intention de réserver une croisière ou de faire d’autres préparatifs de voyage, assurez-vous que la compagnie de croisière est légitime. Confirmez votre itinéraire auprès des responsables du paquebot et de l’autorité portuaire.

Conseils sur les croisières

Activités aquatiques

Faites preuve de prudence lorsque vous vous baignez dans les eaux du Pacifique. Renseignez-vous au sujet des conditions locales : courants forts, contre-courants et courants de fond. Prenez au sérieux les avertissements relatifs à la baignade et familiarisez-vous avec le système de drapeaux utilisé sur les plages. La plupart des plages ne sont pas surveillées par des sauveteurs. Évitez les plages désertes et non surveillées.

Assurez-vous que l’équipement sportif et aquatique est sécuritaire et en bon état, surtout pour la plongée sous-marine, et que l’on vous fournira un casque et une veste de sauvetage. Évitez les excursions qui ne sont pas recommandées par des voyagistes.

Prenez des précautions supplémentaires si vous faites du rafting en eaux vives, en particulier sur les rivières Cahabon, Los Esclavos, Nahualate et Naranjo, où il est fortement recommandé d’avoir une expérience préalable du rafting en eaux vives.

Police du tourisme

Il peut être difficile d’obtenir l’aide de la police au Guatemala. Les forces policières manquent de ressources et sont souvent corrompues. Les policiers guatémaltèques ne parlent généralement que l’espagnol.

Toutefois, les autorités guatémaltèques ont mis en place deux programmes spéciaux visant à fournir de l’information et de l’assistance aux touristes : PROATUR et DISETUR. Ces programmes permettent d’organiser des escortes de sécurité pour les voyages routiers à travers le pays ou des activités de randonnée vers les volcans et dans les parcs, entre autres. Les dispositions doivent être prises au moins 72 heures à l’avance. Même si ce service est gratuit, attendez-vous à payer les pourboires et l’essence.

  • PROATUR – Institut guatémaltèque du tourisme (en espagnol)
  • DISETUR – Division de la sécurité touristique de la Police nationale civile (en espagnol)

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements généraux sur les vols intérieurs dans d’autres pays

 

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités guatémaltèques. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des bureaux diplomatiques étrangers au Canada

Passeport

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide pendant au moins 6 mois après la date prévue de votre départ du Guatemala.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès d’une mission diplomatique du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

Visas

Visa de touriste : non exigé
Visa d’affaires : exigé
Visa d’étudiant : exigé

Les Canadiens qui se rendent au Guatemala pour affaires ou qui envisagent d’y séjourner plus de 6 mois doivent obtenir un visa. 

Timbre d’entrée

À votre arrivée au Guatemala, assurez-vous de faire estampiller votre passeport. Si vous arrivez par voie terrestre ou maritime, vous pourriez devoir chercher vous-même un agent d’immigration qui estampillera votre passeport. À défaut de présenter un passeport estampillé lorsque vous quitterez le Guatemala, vous pourriez avoir à payer une amende et subir des retards.

Entente sur le contrôle frontalier en Amérique centrale (C-4)

Selon l’entente sur le contrôle frontalier en Amérique centrale (C-4), les touristes canadiens peuvent voyager dans n’importe quel pays du C-4 (Honduras, Nicaragua, Salvador et Guatemala) pour une période allant jusqu’à 90 jours, sans avoir à se plier aux autres formalités d’entrée et de sortie aux postes frontaliers. Cette période débute au premier point d’entrée dans l’un de ces 4 pays, où votre passeport sera d’abord estampillé.

Si vous dépassez le délai de 90 jours, vous pouvez vous attendre à payer une amende. Une demande de prolongation par année peut être présentée afin d’obtenir jusqu’à 90 jours supplémentaires. Si vous vous trouvez au Guatemala et que la limite de 90 jours est sur le point d’expirer, vous devez présenter une demande de prolongation et payer les droits requis à la Direction générale de la migration (Dirección General de Migración) du Guatemala. La durée de cette prolongation est laissée à la discrétion des agents d’immigration guatémaltèques.

Direction générale de la migration du Guatemala – Gouvernement du Guatemala (en espagnol)

Taxe de départ

Lorsque vous quitterez le Guatemala, vous devrez payer une taxe de départ de 30 $ US à l’aéroport (celle-ci peut être incluse dans le prix de votre billet d’avion) et une taxe de sécurité de 3 $ US. Ces sommes sont payables en espèces seulement.

Les enfants et le voyage

Renseignez-vous sur les voyages avec des enfants.

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour selon votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage.

Certains de ces vaccins incluent : rougeole-oreillons-rubéole (ROR), diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, varicelle, grippe et d'autres.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Fièvre Jaune - Les exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus que se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il n'y aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune ou ayant transité par un aéroport de ces pays.

Recommandation

  • La vaccination n'est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
  • Il y a présentement une pénurie du vaccin de la fièvre jaune au Canada. Il est important que les voyageurs communiquent avec un Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné bien à l'avance de leur voyage pour assurer que le vaccin est disponible.

À propos de la fièvre jaune

Centres de vaccination contre la fièvre jaune désignés

*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée (en anglais seulement) dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse.

Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions en Amérique centrale et au Mexique, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde et l'hépatite A. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Amérique centrale et au Mexique. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l'eau ou d'aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d'hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Amérique centrale et du Mexique, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, la leishmaniose, l'onchocercose (cécité des rivières), le paludisme, la trypanosomiase américaine (maladie de Chagas), le virus du Nil occidental, et le virus Zika.

 

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a présentement un risque de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d'un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • La dengue est présente dans ce pays. La dengue est une maladie virale qui peut provoquer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre dengue hémorragique qui peut être mortelle.
  • Le risque de contraction est plus élevé durant le jour, notamment au lever et au coucher du soleil.
  • Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la dengue.
Infection à virus Zika

L'infection par le virus Zika est un risque dans ce pays. Des cas récents ou en cours de virus Zika ont été signalés dans ce pays.

Recommandations de voyage:

Tous les voyageurs doivent se protéger contre des piqûres de moustiques jour et nuit.

L'infection du virus Zika pendant la grossesse peut causer des anomalies congénitales graves telles que des têtes anormalement petites (microcéphalie). Le virus Zika peut également être transmis sexuellement.

Voyageurs enceintes ou qui planifie une grossesse:

  • Éviter de voyager dans ce pays
  • Si les déplacements ne peuvent être évités, suivre des mesures strictes de prévention de la morses.
  • Consultez un fournisseur de soins de santé sur les risques d'infection par Zika pendant la grossesse.
  • Utilisez des préservatifs ou évitez d'avoir des rapports sexuels pour la durée de la grossesse, si vous êtes enceinte et si votre partenaire a voyagé dans ce pays.
  • Voyageurs féminins: attendez au moins 2 mois après le retour de ce pays avant d'essayer de concevoir (tomber enceinte) pour vous assurer que toute infection possible par le virus Zika à dégager votre corps.
  • Voyageurs masculins: attendez 6 mois après le retour de ce pays avant d'essayer de concevoir. Utilisez des préservatifs ou évitez d'avoir des relations sexuelles pendant cette période.


Voir avis de santé de voyage: virus Zika: conseils pour voyageurs


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme. 
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telle que la rage, sévissent dans certaines régions en Amérique centrale et au Mexique et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.


Services et établissements médicaux

Dans les cliniques et les hôpitaux privés des centres urbains, les services sont équivalents à ceux qui sont offerts au Canada. Ces établissements sont beaucoup mieux dotés en personnel et munis en équipement que les établissements publics ou ruraux.

Les médecins et les hôpitaux s’attendent souvent à ce que leurs services soient payés sur-le-champ en argent comptant.

Si vous gravissez des volcans, vous pourriez éprouver des problèmes de santé causés par l’altitude. Le mal des montagnes peut être mortel et exiger une évacuation médicale d’urgence.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

Médicaments

Si vous prenez des médicaments d’ordonnance, apportez-en une quantité suffisante et ayez sur vous l’ordonnance de votre médecin. Laissez vos médicaments dans leur contenant d’origine et rangez-les dans vos bagages de cabine.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

Drogues

La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants sont sévèrement punis. Les personnes trouvées coupables de ces délits sont passibles de longues peines d’emprisonnement.

Habillement et comportement

Au Guatemala, les croyances et coutumes locales sont diversifiées et solidement ancrées. Habillez-vous et comportez-vous avec bon sens et discrétion, et respectez les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants.

Importations et exportations

L’importation et l’exportation d’articles comme les antiquités et les objets culturels sont assujetties à des règlements stricts que les autorités douanières guatémaltèques peuvent appliquer en tout temps.

Photos

Il est illégal de photographier les bâtiments officiels, les installations et établissements militaires, le Palais présidentiel et les aéroports.

Conduite automobile

Bien que vous puissiez conduire au Guatemala avec votre permis de conduire canadien valide, il est recommandé d’avoir un permis de conduire international.

Si vous entrez au Guatemala à bord d’un véhicule, vous devez respecter le délai fixé pour quitter le pays. Ce délai figure sur le formulaire d’importation temporaire que vous remettent les agents des douanes guatémaltèques au moment où vous entrez dans le pays. Si vous ne quittez pas le Guatemala avec votre véhicule à l’expiration de ce délai, vous devrez payer une amende en fonction du nombre de jours que vous aurez passés dans le pays après la date d’expiration.

La conduite en état d’ébriété est sévèrement punie. Si vous conduisez avec les facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue, vous risquez l’arrestation et la détention.

Si vous êtes en cause dans un accident ayant fait des blessés ou des morts, les autorités peuvent vous placer en garde à vue jusqu’à ce que les responsabilités aient été déterminées.

Plus sur le permis de conduire international

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue au Guatemala.

Si vous avez à la fois la citoyenneté canadienne et celle du Guatemala, nous pourrions être limités dans notre capacité à vous offrir des services consulaires pendant que vous y êtes. Les exigences d’entrée et de sortie peuvent aussi être différentes dans votre cas.

Renseignements généraux pour les voyageurs avec la double citoyenneté

Investissements

Si vous envisagez d’acheter une propriété ou de faire d’autres investissements au Guatemala, demandez l’avis d’un conseiller juridique au Canada et au Guatemala avant de vous engager. Les litiges reliés à ce type d’activité sont souvent longs et coûteux.

Monnaie

La devise du Guatemala est le quetzal guatémaltèque (GTQ).

Il est impossible de changer des dollars canadiens au Guatemala. Certains guichets automatiques acceptent les cartes de débit canadiennes ayant un NIP à quatre chiffres, mais celles qui ont un NIP à cinq chiffres ne sont pas acceptées partout.

Dans la plupart des grandes banques, on peut convertir des dollars américains en devises locales. N’acceptez pas de billets déchirés, tachés ou griffonnés, car ils peuvent être difficiles à changer.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Incendies de forêt

Il se produit souvent des incendies de forêt de novembre à juin. Bien que ceux-ci puissent se produire n’importe où, ils sont plus fréquents dans la région de Petén. En cas d’incendie majeur, suivez tous les ordres d’évacuation et consultez régulièrement les médias locaux pour obtenir de l’information à jour.

Saison des ouragans

Les ouragans surviennent normalement de la mi-mai jusqu’à la fin de novembre. Durant cette période, même de faibles tempêtes tropicales peuvent se transformer rapidement en ouragans majeurs.

Ces violentes tempêtes peuvent vous mettre en danger et nuire à la prestation des services essentiels.

Si vous décidez de vous rendre dans une région côtière pendant la saison des ouragans:

  • sachez que vous mettez gravement en péril votre sécurité;
  • préparez-vous à changer vos projets de voyage à tout moment, ou même à interrompre ou annuler votre voyage;
  • tenez-vous au courant des dernières prévisions météorologiques régionales;
  • ayez sur vous les coordonnées d’urgence de votre compagnie aérienne ou voyagiste;
  • suivez les conseils et les instructions des autorités locales.

Liens utiles

Saison des pluies

La saison des pluies s’étend de la mi-mai à la mi-novembre. Des crues soudaines et des coulées de boue se produisent régulièrement et peuvent occasionner des fermetures de route temporaires.

Activité sismique

Le Guatemala est situé dans une zone d’activité sismique. Des tremblements de terre peuvent s’y produire. Des tsunamis peuvent également toucher les zones côtières. En cas de catastrophe naturelle, suivez les instructions des autorités locales.

Volcans

Les volcans Fuego, Pacaya et Santa Maria présentent toujours une activité modérée, que l’on considère comme étant dans les limites normales. Surveillez le degré d’activité volcanique par l’entremise des médias locaux et modifiez votre itinéraire en conséquence. Vous ne devriez envisager l’ascension d’un volcan que par l’intermédiaire d’un voyagiste réputé qui suit de près l’activité volcanique. En cas d’explosion ou d’éruption, suivez les conseils des autorités locales.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Des services d’urgence sont accessibles, bien que ceux-ci puissent être limités. Voici les numéros à composer en cas d’urgence :

  • Police : 110 ou 120
  • Assistance médicale : 122 ou 123
  • Pompiers : 122 ou 123

Aide consulaire

Guatemala City - Ambassade du Canada
AdresseÉdifice Edyma Plaza, 8ième étage, 13 Calle 8-44, Zona 10, Guatemala City, GuatemalaAdresse postaleC.P. 400, Guatemala City, Guatemala,Téléphone(502) 2363-4348Télécopieur(502) 2365-1216Courrielgtmla-cs@international.gc.caInternetwww.guatemala.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookAmbassade du Canada au GuatemalaTwitter@CanEmbGuatemalaAutres médias sociaux @EmbCanGuatemala

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez à l'ambassade du Canada au Guatemala, à Guatemala City, et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.


La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :