Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : L'onglet Santé a été mis à jour - conseils de santé aux voyageurs (Agence de la santé publique du Canada).


Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

Israël - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble d'Israël. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison car les conditions de sécurité peuvent changer soudainement.

Bande de Gaza - ÉVITEZ TOUT VOYAGE

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage dans la bande de Gaza, étant donné le conflit qui persiste entre Israël et les groupes terroristes installés dans la bande de Gaza, comme le Hamas, ainsi que la possibilité d’une reprise des hostilités armées. Consultez l’onglet Sécurité pour plus de détails.

Cisjordanie - ÉVITEZ TOUT VOYAGE NON ESSENTIEL

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage non essentiel en Cisjordanie, sauf à Ramallah, à Jéricho et à Bethléem, en raison du caractère imprévisible des conditions de sécurité. Consultez l’onglet Sécurité pour plus de détails.

Frontière entre Israël et la bande de Gaza - Évitez tout voyage non essentiel

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage non essentiel vers la frontière entre Israël et la bande de Gaza, en raison du risque de tirs de roquettes et de tirs au mortier, de coups de feu et d’activités militaires.

Consultez l'onglet Sécurité pour plus de renseignements.

Frontière avec la Syrie - Évitez tout voyage

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage dans les régions du plateau du Golan qui bordent la Syrie, à l’est de l’autoroute 98, à l’exception des communautés urbaines de Buq’ata, Majdal Sham et Mas’ada, en raison de l’activité accrue des militants et des Forces de défense israéliennes.

Consultez l'onglet Sécurité pour plus de renseignements.

Les régions d'Israël bordant l'Égypte - Évitez tout voyage

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage à proximité de la frontière égyptienne, car les conditions de sécurité peuvent se détériorer soudainement et il y a risque d’enlèvement.

Consultez l'onglet Sécurité pour plus de renseignements.

La frontière avec le Liban - Évitez tout voyage

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage à moins de 500 m de la frontière libanaise en raison des activités militaires.

Consultez l'onglet Sécurité pour plus de renseignements.

Jérusalem - Faites preuve d'une grande prudence

Il convient de faire preuve d’une grande prudence à Jérusalem en raison des manifestations et des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre à Jérusalem-Est et dans certains secteurs de la Vieille ville, ainsi que des attentats et des actes de violence de nature politique qui se commettent un peu partout dans la ville. Consultez l’onglet Sécurité pour plus de détails.

Bethléem, Jéricho et Ramallah - Faites preuve d'une grande prudence

Il convient de faire preuve d’une grande prudence aux villes de Bethléem, Jéricho et Ramallah en Cisjordanie car les conditions de sécurité peuvent changer soudainement.

Sécurité

Sécurité

Bande de Gaza (voir l’avertissement)

Les hostilités pourraient reprendre entre les Forces israéliennes de défense (IDF) et des groupes terroristes, dont le Hamas, et la situation dans la bande de Gaza pourrait se détériorer à tout moment. Demeurez aux aguets, tenez-vous au courant des conditions de sécurité et suivez les directives du Commandement du front intérieur des IDF (en anglais).

Les régions longeant la frontière israélienne sont particulièrement dangereuses.

Les points d’entrée et de sortie de la bande de Gaza sont sous le contrôle des autorités israéliennes et égyptiennes et peuvent fermer soudainement, parfois pour de longues périodes. On pourrait vous empêcher de sortir de la bande de Gaza, même si vous possédez des permis d’entrée et de sortie valides.

Il existe un risque élevé d’enlèvement dans la bande de Gaza, et des étrangers peuvent être ciblés. Faites preuve d’une grande vigilance en tout temps.

La capacité du gouvernement du Canada à fournir des services consulaires aux Canadiens qui se trouvent dans la bande de Gaza est limitée.

La situation demeure dangereuse le long de la Méditerranée dans la bande de Gaza. Depuis mai 2010, les forces de sécurité israéliennes ont fait échec à diverses tentatives de briser le blocus naval israélien. Ces incidents ont fait des morts et des blessés, et ont donné lieu à des arrestations et à des expulsions. Il est vivement recommandé de s’abstenir de participer à toute tentative visant à briser le blocus naval. Si vous le faites malgré cette mise en garde, les représentants canadiens pourraient ne pas être en mesure de vous fournir leur aide consulaire. Les autorités israéliennes pourraient vous détenir, puis vous expulser. Sachez que les autorités locales ne sont pas obligées d’aviser l’ambassade du Canada à Tel‑Aviv ni le Bureau de représentation du Canada à Ramallah si elles décident de vous expulser.

Frontière avec la bande de Gaza (voir l’avertissement)

De juin à août 2014, il y a eu escalade des tirs de roquette et des tirs au mortier, des tirs d’artillerie et des activités militaires dans les secteurs d’Israël longeant la bande de Gaza. Les villes situées dans un rayon de 40 km de la bande de Gaza, par exemple Ashdod et Beersheva, sont les plus susceptibles de subir des dégâts matériels et des pertes humaines.

Frontière syrienne (voir l’avertissement)

Ne vous rendez pas à l’est de l’autoroute 98, sauf dans les communautés urbaines de Buq’ata, Mas’ada et Majdal Shams. Ne vous approchez pas non plus de la barrière israélienne qui borde la Syrie dans le plateau du Golan. L’augmentation de l’activité des militants à proximité de cette barrière, l’utilisation d’engins explosifs improvisés et les tentatives de franchir la barrière depuis la Syrie, rendent cette région extrêmement dangereuse. Des échanges de coups de feu transfrontaliers peuvent éclater à tout moment. De plus, les Forces de défense israéliennes (IDF) mènent des opérations dans la région.

Régions d’Israël bordant l’Égypte (voir l’avertissement)

La situation en matière de sécurité peut se détériorer rapidement, en particulier sur l’autoroute 10, entre la vallée de Sayarim et le passage frontalier de Kerem Shalom, ainsi que sur l’autoroute 12, entre Eilat et le passage frontalier de Netafim.

Les autorités israéliennes peuvent fermer des autoroutes sans avertissement. Des attaques ont lieu, et cette zone est dangereuse, car la situation peut se détériorer à tout moment. Il existe un risque accru d’enlèvement sur ces autoroutes.

Frontière avec le Liban (voir l’avertissement)

Le Liban et Israël ne se sont pas entendus sur une frontière internationale. L’ONU fait respecter la « ligne bleue » qui sépare les deux pays, mais celle-ci n’est pas entièrement délimitée. Les zones adjacentes à la ligne bleue peuvent contenir de nombreuses mines. Les régions de Ghajar, les collines de Kfarchouba et les fermes de Chebaa sont inaccessibles, et la frontière avec le Liban est fermée.

Jérusalem

À Jérusalem-Est et en certains endroits de la Vieille ville, les manifestations et les protestations sont courantes, et bon nombre d’entre elles mènent à des affrontements entre les manifestants et les autorités locales, plus particulièrement le vendredi au mont du Temple (al-Haram al-charif). À Jérusalem, on assiste à une augmentation du nombre d’attentats contre des civils. Il y a de plus en plus de policiers dans certains secteurs de la ville, et les forces de sécurité sont sur un pied d’alerte. Faites preuve d’une grande prudence en tout temps. Évitez les rassemblements politiques et les manifestations, car ils peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Surveillez les bulletins de nouvelles et suivez les consignes des autorités locales.

Au cours des périodes où les déplacements sont soumis à des restrictions ainsi que les jours de fête religieuse, les tensions exacerbées peuvent entraîner des incidents violents. Limitez vos déplacements dans la Vieille ville pendant ces périodes. Déplacez-vous en groupe et habillez-vous sobrement en tout temps. Les manifestations qui se tiennent dans les quartiers religieux donnent parfois lieu à des affrontements entre des résidents et la police locale. Ces manifestations peuvent aussi causer des embouteillages.

Cisjordanie (voir l’avertissement)

Des manifestations violentes et des troubles civils se sont produits dans plusieurs villes de la Cisjordanie et ont donné lieu à des affrontements entre les services de sécurité israéliens et palestiniens. La situation demeure imprévisible. Exercez une grande vigilance et demeurez sur vos gardes. Suivez l’évolution de la situation locale et respectez les consignes des autorités locales.

La situation est très tendue dans certains secteurs de la Cisjordanie, où ont lieu des affrontements violents, des manifestations et des opérations militaires. Les forces de sécurité israéliennes mènent fréquemment des opérations dans des villes et des villages de la Cisjordanie, surtout à Hébron, Jénine, Naplouse, Qalqiliyya, Tulkarem ainsi que dans les camps de réfugiés. Il est impossible de voyager en Cisjordanie sans avoir à franchir de nombreux points de contrôle de l’armée israélienne, où la possibilité d’incidents violents et de confrontations est accrue. Il est très risqué de se déplacer dans les secteurs situés près du mur érigé entre Israël et la Cisjordanie. Ne vous déplacez que de jour et ne passez pas la nuit en Cisjordanie.

Des affrontements peuvent éclater entre des colons israéliens et des Palestiniens.

Si vous décidez de vous rendre en Cisjordanie malgré ces conseils, prévoyez des mesures de sécurité appropriées pour vous protéger, ainsi que d’autres plans de voyage au cas où les conditions de sécurité se détérioreraient rapidement. Ayez votre passeport sur vous en tout temps, inscrivez-vous auprès du Bureau de représentation du Canada à Ramallah et restez en contact avec celui-ci, faites preuve de discrétion, surveillez les bulletins de nouvelles locaux et respectez les consignes des autorités locales.

Bethléem, Jéricho et Ramallah (Cisjordanie)

Bien que la violence ne soit pas aussi courante à Bethléem, Jéricho et Ramallah, des incidents violents y ont eu lieu, notamment au cours d’affrontements impliquant des Palestiniens, les IDF et les forces de sécurité palestiniennes. Le risque de manifestations politiques et d’incursions militaires est élevé, et des mesures de sécurité renforcées ont été mises en place. Faites preuve d’une grande prudence, évitez les manifestations et les grands rassemblements, suivez les consignes des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Tirs de roquettes

Plusieurs villes israéliennes peuvent être la cible de tirs de roquettes, lancés depuis la bande de Gaza. Des tirs lancés depuis Gaza ont atteint Hadera, Jérusalem et Tel-Aviv, ainsi que les environs de Haïfa, située à environ 150 km au nord de la frontière avec la bande de Gaza. Des tirs de roquettes lancés depuis le Liban, l’Égypte et la Syrie ont également visé le nord d’Israël, Eilat et le plateau du Golan. Suivez les directives et les conseils de sécurité du Commandement du front intérieur des Forces de défense israéliennes (en anglais).

Nord d’Israël

Bien que les hostilités entre Israël et les forces du Hezbollah aient été suspendues à la suite du conflit de 2006, la stabilité dans le nord d’Israël peut se trouver compromise à tout moment. Des roquettes lancées du Liban en direction du nord d’Israël ont atteint Qiryat Shemona et Shlomi. Il existe toujours un risque élevé que des incidents se produisent.

Terrorisme

Des attentats terroristes ont fait de nombreux morts et blessés en divers endroits de Jérusalem et de Tel‑Aviv, de même qu’à Beersheva, Eilat, Haïfa, Netanya et dans d’autres grands centres urbains, notamment dans des sites touristiques, dans les transports en commun, et dans d’autres endroits publics. Sans être directement ciblés, des étrangers ont déjà été victimes de tels attentats. D’autres incidents violents pourraient se produire. Ces incidents sont imprévisibles, et il existe un risque élevé que vous vous retrouviez en situation dangereuse.

Des incidents violents motivés par des considérations politiques se sont produits partout en Israël, à Jérusalem, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Il est arrivé que des personnes soient tuées ou blessées dans des agressions aveugles à coups de couteau ou des fusillades, ou lorsque leur véhicule a été défoncé ou atteint par des jets de pierres. Attendez-vous à des mesures de sécurité renforcées et à une présence accrue des forces de l’ordre dans la Vieille ville, à Jérusalem-Est, et partout en Israël. Faites preuve en tout temps d’une grande vigilance à l’égard de votre sécurité personnelle.

La police et les forces de sécurité sont sur un pied d’alerte. Exercez une grande prudence lorsque vous utilisez les transports en commun, et après des incidents violents, des funérailles publiques ou des fêtes religieuses. À la suite d’incidents violents motivés par des considérations politiques, le gouvernement d’Israël peut à tout moment ériger des postes de contrôle. Évitez de traverser les postes de contrôle à pied, ou par bus public palestinien. Faites preuve de prudence dans les lieux publics, notamment les marchés et les gares d’autobus, tenez-vous au courant des conditions de sécurité, surveillez les bulletins de nouvelles locaux et suivez les consignes des autorités locales.

Criminalité

Le taux de criminalité est modéré en Israël, et faible en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Le vol de voitures est un problème grave. Les portières de voiture devraient toujours être verrouillées, et les vitres, levées. Des vols sont commis sur les plages publiques. Gardez votre porte-monnaie, votre argent et vos objets de valeur à l’abri des regards, surtout dans les grandes foules et les marchés publics. Les crimes violents sont rares.

Manifestations

Des manifestations planifiées ou spontanées ont lieu régulièrement en Israël, à Jérusalem, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Exercez une prudence accrue lorsque des manifestations se tiennent près d’endroits comme des colonies de peuplement, des postes de contrôle ou des zones militaires.

Évitez les foules, les rassemblements politiques et les manifestations, car la violence peut éclater soudainement. Surveillez les bulletins de nouvelles et suivez les consignes des autorités locales.

Mines terrestres

Des mines terrestres ont été posées à certains endroits, notamment dans les régions frontalières ainsi qu’en Cisjordanie. Certains champs de mines ne sont pas clairement indiqués ni clôturés. Restez sur les routes ou les pistes couramment utilisées.

Transports

Faites preuve d’une grande prudence lorsque vous utilisez les transports publics, car ils peuvent être la cible d’attentats terroristes et d’actes de violence motivés par des considérations politiques (voir la section Terrorisme ci-dessus). Considérez l’emploi de moyens de transport alternatifs aux autobus publics israéliens en Cisjordanie (aussi appelés « autobus des colonies »), aux autobus publics en Israël outre le système d’autobus palestinien de Jérusalem-Est, et au tramway de Jérusalem.

Il se produit beaucoup d’accidents mortels sur les routes en raison des mauvaises habitudes de conduite et des nombreuses collisions.

De nombreuses routes sont en mauvais état dans la bande de Gaza et en Cisjordanie. En hiver, les précipitations peuvent entraîner la détérioration des conditions routières et la fermeture de routes.

L’accès à la Cisjordanie est contrôlé par les Forces de défense israéliennes (IDF) au moyen d’une série de postes de contrôle militaires. Même si vous avez un visa valide et une autorisation pour vous rendre en Cisjordanie, il n’est pas garanti que vous puissiez franchir les postes de contrôle à bord de votre véhicule. Il se pourrait aussi que la police palestinienne, sur son territoire de compétence, vous arrête pour des vérifications de sécurité. Si vous envisagez d’entrer en Cisjordanie à bord d’un véhicule loué, informez-vous auprès de votre agence de location sur votre couverture d’assurance et sur les autorisations dont vous aurez besoin.

Les véhicules munis de plaques d’immatriculation palestiniennes ne peuvent pas entrer en Israël.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Ayez votre passeport sur vous en tout temps et inscrivez-vous auprès de l’ambassade du Canada en Israël, à Tel‑Aviv. Si vous voyagez avec une compagnie aérienne israélienne, attendez-vous à des contrôles de sécurité accrus pouvant entraîner des retards.

Dans la bande de Gaza, les services téléphoniques, d’électricité et d’approvisionnement en eau subissent souvent des interruptions.

 

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités d’Israël, de la Cisjordanie et de a bande de Gaza et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès de l’ambassade d’Israël, de l’un de ses consulats, ou du ministère israélien des Affaires étrangères (en anglais) pour des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en Israël, en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après la date prévue de leur départ du pays. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Vous devrez aussi fournir la preuve que vous détenez un billet de retour.

Visas

Visa de touriste : non exigé
Visa d’affaires : non exigé
Visa d’étudiant : non exigé
Visa de travail : exigé (l’employeur doit prendre des dispositions à cet effet)

Le gouvernement d’Israël délivre une carte d’entrée à l’arrivée.

Restrictions

Les autorités israéliennes exercent un contrôle étroit aux points de passage situés à l’intérieur de la Cisjordanie et en direction de la bande de Gaza. Certains secteurs peuvent être fermés pour des raisons de sécurité, ce qui restreint considérablement la circulation des voyageurs, même de ceux qui possèdent des permis d’entrée et de sortie valides. Les heures d’ouverture limitées, les restrictions imprévues et les longues périodes de fermeture font souvent en sorte que des foules s’amassent au poste frontalier, ce qui augmente le niveau de risque lié à la sécurité personnelle.

En pareil cas, la capacité d’intervention de l’ambassade du Canada peut être limitée.

Double citoyenneté

Les Canadiens nés hors d’Israël d’une mère ou d’un père ayant la citoyenneté israélienne peuvent être considérés comme des citoyens israéliens. La loi israélienne exige que les citoyens israéliens utilisent un passeport israélien pour entrer en Israël ou en sortir et qu’ils présentent, à leur arrivée, une preuve de leur statut militaire. Si vous vous interrogez au sujet de votre citoyenneté israélienne ou de votre statut militaire, renseignez-vous auprès de l’ambassade d’Israël ou de l’un de ses consulats avant de quitter le Canada.

Si vous êtes un Canadien de descendance palestinienne, informez-vous avant votre départ sur les politiques en matière de contrôle des frontières visant les déplacements à destination et en provenance d’Israël, de Jérusalem, de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, car vous pourriez être assujetti aux règlements sur les voyages des Palestiniens qu’a mis en place le gouvernement israélien. Quiconque est inscrit comme résident de la Cisjordanie ou de la bande de Gaza dans les registres de population tenus par le gouvernement israélien ne peut entrer en Israël par l’aéroport international Ben-Gourion, mais seulement par le pont Allenby (Roi-Hussein), près de Jéricho en Israël.

Les Canadiens de descendance palestinienne nés en Cisjordanie ou à Gaza après 1967 sont inscrits dans les registres de la population de Cisjordanie ou de Gaza tenus par le gouvernement d’Israël. Ils doivent obtenir ou présenter des papiers d’identité palestiniens, ce qui les oblige, pour entrer en Israël, à passer par le pont Allenby (Roi-Hussein). Le gouvernement d’Israël applique cette politique avec fermeté.

Des témoignages indiquent que cette politique vise également les Canadiens nés dans un État arabe et ceux qui possèdent la citoyenneté d’un pays arabe. Les autorités locales demandent à ces Canadiens d’entrer et de sortir d’Israël en utilisant le passeport du pays arabe dont ils sont citoyens.

Déplacements à destination ou en provenance de la Cisjordanie

La Cisjordanie compte trois divisions administratives, qui sont soumises à divers degrés de contrôle administratif ou de sécurité entre autorités palestiniennes et israéliennes.

Israël contrôle les entrées et sorties de ressortissants étrangers qui se rendent en Cisjordanie. Dans certaines circonstances, Israël peut refuser à des voyageurs canadiens l’entrée en Cisjordanie.
Pour plus d’information, communiquez avec le ministère israélien des Affaires étrangères (en anglais) ou avec l’ambassade israélienne la plus proche.

Les Canadiens qui se rendent dans cette région ou qui y vivent doivent s’assurer que leurs papiers d’identité et leurs documents et autorisations de voyage sont valides et à jour.

Déplacements à destination ou en provenance de la bande de Gaza

Les entrées et les sorties de la bande de Gaza sont extrêmement restreintes. Tous les postes frontaliers sont fermés à la population générale depuis juin 2007. Les Canadiens possédant la citoyenneté palestinienne doivent savoir qu’ils ne sont autorisés à entrer à Gaza et à en sortir que par le poste frontalier de Rafah menant en Égypte, lorsqu’il est ouvert. Généralement, les ressortissants qui ne sont pas d’origine palestinienne ne peuvent pas emprunter le passage de Rafah.

Déplacements à destination ou en provenance de la Jordanie

On peut se procurer un visa au poste frontalier d’Arava (Wadi al-’Arabah en arabe) dans le sud (près d’Eilat) et au passage du Jourdain (le pont Cheikh Hussein) dans le nord, près de Bet She’an.

Les titulaires de passeports canadiens peuvent aussi passer par le pont Allenby (Roi-Hussein) près de Jéricho. Toutefois, les autorités ne délivrent pas de visas d’entrée à cet endroit; il faut donc s’en procurer un à l’avance.

Voyages régionaux

Des Canadiens se sont vu refuser l’entrée en Syrie, au Liban et dans d’autres pays parce que leur passeport contenait un visa israélien, un tampon d’entrée en Israël ou un tampon d’entrée en Égypte ou en Jordanie, apposé à la frontière israélienne (ce qui indique que le voyageur est entré dans l’un de ces pays en provenance d’Israël).

Exigences d’entrée en matière de santé

Les autorités israéliennes peuvent soumettre les passagers des vols internationaux à un dépistage du virus H1N1.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Polio

Il y a un risque de transmission de la polio dans ce pays. Assurez-vous que votre vaccination contre la polio est à jour.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie de l'Ouest. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, la fièvre de la vallée du Rift, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la leishmaniose, le paludisme et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.


Paludisme

Paludisme

Il n'y a aucun risque de paludisme dans ce pays.


Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire et la rage, sévissent dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

Des soins médicaux modernes sont offerts en Israël et à Jérusalem. Les normes sont généralement comparables à celles du Canada, mais elles peuvent être moins élevées dans certains hôpitaux et cliniques privées d’Israël, ainsi que dans plusieurs hôpitaux de la bande de Gaza et de la Cisjordanie. Les traitements médicaux peuvent être très chers, et il faut souvent payer à l’avance.

On trouve un caisson de décompression à l’hôpital Joseph Tal, à Eilat.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

La semaine de travail va du dimanche au vendredi en Israël et à Jérusalem, et du dimanche au jeudi en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Il est conseillé d’avoir un permis de conduire international.

Activités illégales ou réglementées

La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants ainsi que la conduite en état d’ébriété sont sévèrement sanctionnés. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de peines d’emprisonnement et de lourdes amendes.

Dans la bande de Gaza, la loi interdit tout acte sexuel entre personnes de même sexe. Les mariages entre personnes de même sexe sont aussi interdits. Les voyageurs GLBT ont intérêt à bien évaluer les risques que comporte un voyage en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Consultez la page Gays, lesbiennes, bisexuels et transgenres en voyage pour de plus amples renseignements.

Les unions de fait ne sont pas reconnues.

Dans les régions musulmanes ou juives orthodoxes, demandez toujours aux gens leur permission avant de les prendre en photo. Ne photographiez pas le personnel ou les installations militaires ou de sécurité.

Douanes

Vous devez, dès votre arrivée, déclarer et inscrire auprès des autorités israéliennes vos caméras vidéo, ordinateurs portables et autres articles, afin de pouvoir les sortir lorsque vous quitterez le pays. Si vous transportez ce genre d’articles, vous devez passer par la zone rouge des douanes.

À l’aéroport international Ben-Gourion, les agents de sécurité peuvent vous empêcher de garder votre ordinateur portable en cabine pendant un vol international en partance d’Israël. Les ordinateurs sont souvent envoyés séparément. Sachez que ce genre de matériel peut être perdu ou endommagé; évaluez bien votre besoin de voyager avec un ordinateur portable si vous devez quitter le pays depuis l’aéroport international Ben-Gourion.

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue en Israël. Cependant, les représentants du Canada pourraient être limités dans leur capacité à vous offrir des services consulaires si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen israélien. Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser ce risque. Il vous faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport israélien et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consulter l'onglet Exigences d'entrée et de sortie pour les exigences concernant les passeports). La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

Les autorités palestiniennes reconnaissent la double citoyenneté. Les représentants canadiens peuvent toutefois être limités dans leur capacité à vous fournir des services consulaires si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen palestinien. Pour réduire ce risque, vous devriez utiliser votre passeport canadien et toujours vous présenter aux autorités en tant que Canadien, à moins que la loi n’exige que vous utilisiez vos documents de voyage palestiniens, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consultez l’onglet Exigences d’entrée et de sortie pour connaître les exigences en matière de passeport).

Traditions sociales et religieuses

Habillez-vous et comportez-vous avec bon sens et discrétion, et respectez les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants, surtout lorsque vous visitez des sites religieux.

Faites preuve de bon sens et de discrétion pour ce qui est de votre tenue vestimentaire et de votre comportement, surtout à Jérusalem, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Il est arrivé que des visiteurs qui circulaient en voiture pendant le sabbat (du vendredi soir au samedi soir) ou qui étaient habillés de façon inconvenante se fassent agresser dans la Vieille ville de Jérusalem ou dans des quartiers juifs ultra‑orthodoxes.

À l’occasion des fêtes religieuses, comme Roch Hachana (Nouvel An juif), Yom Kippour (Jour du Grand Pardon) et Pessah (Pâque juive), et pendant le ramadan (voir ci-dessous), tenez-vous au courant des conditions de sécurité, suivez les conseils des autorités, respectez les coutumes locales et surveillez les bulletins de nouvelles locales, car les heures d’ouverture des points de contrôle et des postes frontaliers peuvent changer.

Pendant le mois lunaire du ramadan (le neuvième mois du calendrier musulman), abstenez-vous de boire, de manger et de fumer dans les lieux publics entre le lever et le coucher du soleil si vous vous trouvez dans la bande de Gaza, en Cisjordanie ou dans Jérusalem-Est. Le ramadan doit commencer le ou vers le 6 juin 2016. Si vous voyagez dans ces régions, surveillez régulièrement les bulletins de nouvelles, car les heures d’ouverture des points de contrôle et des postes frontaliers peuvent changer. Si vous vous déplacez dans les quartiers palestiniens, sachez que la congestion routière peut augmenter considérablement dans les heures précédant le coucher du soleil.

Monnaie

La devise est le nouveau shekel israélien (ILS). Les cartes de crédit sont habituellement acceptées en Israël et à Jérusalem, de même que dans les régions de la bande de Gaza fréquentées par les touristes. Les cartes de crédit ne sont pas acceptées partout dans la bande de Gaza. Le dinar jordanien (JOD) est accepté dans la plupart des établissements en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Il existe des guichets automatiques bancaires, mais ils n’acceptent pas tous les cartes canadiennes. Le dollar canadien et les chèques de voyage canadiens ne sont pas acceptés partout.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Israël, Jérusalem, la Cisjordanie et la bande de Gaza sont situés dans une zone d’activité sismique, mais il n’y a eu aucune secousse sismique importante au cours des dernières années.

Des tempêtes de sable se produisent au printemps et en été.

Les inondations ne sont pas rares en hiver et peuvent entraîner la fermeture de routes.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

En cas d’urgence, composez le :

  • Police : 100
  • Assistance médicale : 101
  • Pompiers : 102

Aide consulaire

Tel Aviv - Ambassade du Canada
AdresseCanada House, 3/5 rue Nirim, 4e étage, Tel Aviv 67060, IsraëlAdresse postaleC.P. 9442, Tel Aviv, 61093, Israël, Israël, la Cisjordanie et la bande de GazaTéléphone972 (3) 636-3300Télécopieur972 (3) 636-3383Courrieltaviv@international.gc.caInternetwww.israel.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookAmbassade du Canada en IsraëlTwitter@AmbCanIsrael
Ramallah - Bureau de représentation du Canada
Adresse12, rue Elias Odeh, Ramallah, CisjordanieAdresse postaleC.P. 18604, Jérusalem 91184, ou C.P. 2286, Ramallah,Cisjordanie, Israël, la Cisjordanie et la bande de GazaTéléphone972 (2) 297-8430Télécopieur972 (2) 297-8446Courrielrmlah@international.gc.caInternetwww.cisjordanieetgaza.gc.ca

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez àl’ambassade du Canada en Israël, à Tel-Aviv, ou au Bureau de représentation du Canada à Ramallah et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :