Équateur Inscrivez-vous Assurance voyage Destinations

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : Niveau(x) de risque - province d'Esmeraldas


Format à imprimer
Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

Équateur - Faites preuve d'une grande prudence

Faites preuve d’une grande prudence en Équateur en raison du taux de criminalité élevé et du risque élevé de catastrophes naturelles.

Avertissement régional - Évitez tout voyage

Évitez tout voyage dans les régions suivantes en raison de la présence de trafiquants de drogues et d’organisations criminelles :

  • la province de Carchi (sauf la ville de Tulcán);
  • la province de Sucumbíos;
  • la zone située à moins de 20 km de la frontière avec la Colombie dans la province d’Esmeraldas.

Situation en matière de sécurité

Avertissement régional - Évitez tout voyage non essentiel

Évitez tout voyage non essentiel dans la province d’Esmeraldas (à l’exception de la zone située à moins de 20 km de la frontière avec la Colombie où on recommande d’éviter tout voyage).

Situation en matière de sécurité

Ville de Montañita - Évitez tout voyage non essentiel

Évitez tout voyage non essentiel à Montañita, car des voyageuses étrangères y ont déjà été victimes d’attaques et d’agressions sexuelles.

Situation en matière de sécurité

Le sud de Cuenca - Évitez tout voyage

Évitez tout voyage dans les zones rurales isolées des provinces situées dans le sud du pays, à la frontière du Pérou, soit Zamora-Chinchipe, Morona-Santiago et El Oro, en raison des mines terrestres et des champs de mines non balisés qui se trouvent dans la cordillère du Condor (Cordillera del Cóndor), près de la frontière péruvienne. Des efforts sont déployés pour retirer les mines terrestres, l’objectif étant de les retirer toutes d’ici le 31 décembre 2022.

Situation en matière de sécurité

Conseils de santé aux voyageurs - Infection à virus Zika

L'Agence de la santé publique du Canada a émis des conseils aux voyageurs sur le virus Zika qui recommandent aux Canadiens de prendre des précautions sanitaires spéciales s’ils voyagent dans les pays actuellement affectés. Les femmes enceintes et celles qui envisagent de devenir enceintes devraient éviter tout voyage en Équateur. Voir Santé pour obtenir de plus amples renseignements.

Sécurité

Sécurité

Régions longeant la frontière de la Colombie

Il est dangereux de se déplacer dans les régions qui longent la Colombie en raison de la présence de trafiquants de drogues et d’organisations criminelles. Le risque d’actes de violence, d’enlèvement, d’agression armée et d’extorsion est élevé.

Des touristes canadiens et d’autres touristes étrangers ont été enlevés dans ces régions. Des vols à main armée se sont aussi produits dans des établissements hôteliers situés dans la jungle, dans les régions du Bas Rio Napo et de la réserve faunique de Cuyabeno.

Criminalité

Les taux de criminalité en Équateur sont élevés, en partie parce que peu de malfaiteurs sont arrêtés et détenus.

Crimes mineurs

De menus larcins, dont des vols de sacs à l’arraché, des vols par effraction dans les véhicules et des vols à la tire, se produisent tous les jours dans les grandes villes. Les voleurs travaillent souvent en équipe, l’un d’eux détournant l’attention de la victime pendant que l’autre s’empare de ses effets. Des enfants qui vendent des bonbons dans la rue se prêtent souvent à ce genre de stratagème.

Les vols de bagages sont fréquents dans les autobus (urbains et interurbains), dans les gares routières, les aéroports et autres points de transit. Les vols de sacs à dos et d’autres petits sacs sont aussi très fréquents dans les autobus. Les voleurs peuvent être très créatifs.

Faites preuve de prudence et soyez sur vos gardes lorsque vous utilisez un guichet automatique bancaire. Ne le faites qu’en plein jour et dans des endroits publics bien éclairés et très fréquentés, par exemple dans un centre commercial ou à l’intérieur d’une banque. Ne retirez et ne gardez sur vous que de petites sommes d’argent. Ne faites pas étalage de richesse et gardez tous vos objets de valeur et vos appareils électroniques loin des regards. Rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage.

Les voleurs s’attaquent souvent aux voitures immobilisées dans la circulation. Les détournements de voiture sont fréquents. Laissez les vitres fermées et les portières verrouillées et placez vos sacs et sacs à main hors d’atteinte en tout temps.

Les zones hôtelières de Quito sont souvent ciblées par des voleurs et des agresseurs qui considèrent les touristes comme des gens bien nantis. Soyez toujours sur vos gardes et faites preuve de discrétion lorsque vous marchez dans ces endroits. Évitez de vous promener seul et de vous déplacer après la tombée de la nuit.

Vols qualifiés et agressions

Les vols à main armée sont fréquents et se produisent dans des lieux fréquentés par les touristes, comme certains secteurs du centre-ville, des sentiers de randonnée pédestre, des plages et des parcs. Il arrive que des vols soient commis sous la menace d’un revolver en plein jour. Il est déjà arrivé, sur des pistes de randonnée pédestre, que des voleurs masqués volent des objets de valeur et des effets personnels que leurs victimes avaient sur elles. Des voleurs ont même ciblé de grands groupes de touristes à la plage. Des Canadiens ont subi des attaques gratuites et des agressions sexuelles.  

Redoublez de vigilance aux endroits suivants :  

  • dans les villes de Cuenca, Guayaquil, Manta, Quito et Riobamba;
  • sur les plages de la province d’Esmeraldas;
  • sur les pistes de randonnée pédestre du Cerro Mandango, près de Vilcabamba dans la province de Loja.

À Guayaquil, soyez sur vos gardes lorsque vous vous rendez :

  • au centre-ville;
  • au bord de la mer (El Malecón);
  • au marché;
  • au Sagrado Corazón de Jesús (statue de Jésus-Christ), sur le Cerro del Carmen.

À Quito, exercez une prudence accrue aux endroits suivants :

  • El Panecillo;
  • le parc Carolina;
  • Guápulo;
  • le vieux Quito;
  • Quito Sud;
  • l’aéroport international Mariscal Sucre.

Aux alentours de Quito, évitez aussi :

  • de gravir à pied la colline du Panecillo;
  • de vous promener aux alentours du volcan Pichincha;
  • de vous rendre à pied jusqu’aux antennes du volcan en passant par Cruz Loma, à l’ouest de Quito;
  • de sortir des limites du Quito Teleferico (téléférique de Quito) ou de son sentier.

Faites preuve de prudence en tout temps, évitez les endroits isolés, en particulier ceux qui sont situés près des collectivités autochtones où des voyageurs ont été tués ou ont subi des menaces de violence. Déplacez-vous en groupe. Évitez de vous promener sur des plages désertes, surtout après la tombée de la nuit.

Si des voleurs s’en prennent à vous, restez calme et ne tentez pas de résister. Si vous vous trouvez à Quito, vous pouvez communiquer avec la police du tourisme, dont certains agents parlent un peu l’anglais.

Sécurité des femmes

Les attaques et les agressions sexuelles contre des étrangères, y compris les viols et les meurtres, ont augmenté partout au pays, particulièrement dans la ville de Montañita.

  • Ne voyagez jamais seule, surtout après la tombée de la nuit.
  • Sachez que même des femmes voyageant à deux ont été ciblées.
  • Optez pour un hébergement sécurisé.
  • Évitez les services de type échange d’hospitalité, comme le service loge-trotteurs.

Voyager au féminin : La sécurité avant tout

Aliments et boissons drogués

Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance, et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Ces produits peuvent contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle. Ce genre de situation peut se produire dans divers endroits, y compris à bord d’autobus, dans les boîtes de nuit et dans les bars.

Enlèvements

Les enlèvements éclair, souvent liés à des détournements de voitures, sont préoccupants dans l’ensemble du pays, mais plus particulièrement à Guayaquil. Il s’agit d’un type d’enlèvement où des criminels demandent une petite rançon immédiate. Les voleurs forcent habituellement leurs victimes à retirer des fonds d’un guichet automatique ou à prendre des dispositions pour que des membres de leur famille ou des amis paient la rançon.

Ce stratagème met souvent en cause un passager sans méfiance et un chauffeur de taxi criminel, qui s’arrête pour faire monter des complices. Pour remédier au problème, les autorités de l’Équateur ont fait installer des caméras et des boutons d’alarme dans les taxis. Ces boutons d’alarme sont reliés directement au 911. Dès que l’on appuie sur le bouton, quelqu’un peut voir en direct ce qui se passe dans le taxi.

  • Ne faites appel qu’à des compagnies de radio-taxi de bonne réputation.
  • Réservez votre taxi à l’avance si possible.

Fraude

Il se commet des fraudes liées aux cartes de crédit et à l’utilisation des guichets automatiques. Faites preuve de vigilance lorsque vous utilisez votre carte de débit ou de crédit :

  • redoublez de vigilance lorsque vos cartes sont manipulées par d’autres personnes pour un paiement;
  • utilisez des guichets automatiques bancaires situés dans des endroits publics bien éclairés ou à l’intérieur d’une banque ou d’un commerce;
  • évitez les lecteurs de cartes à l’aspect inhabituel;
  • couvrez le clavier d’une main lorsque vous entrez votre NIP;
  • vérifiez votre relevé de compte pour y détecter toute transaction non autorisée.

Plus sur la fraude à l’étranger

Manifestations et troubles civils

Des manifestations voir options de fréquence. Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi grandement perturber la circulation et les transports publics.

  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et des grands rassemblements;
  • Suivez les directives des autorités locales;
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des manifestations en cours.

Plus sur les rassemblements de masse (événements à grande échelle)

Sécurité routière

Il est dangereux de conduire en Équateur, et plusieurs situations sont imprévisibles. Toutes sortes de véhicules qui ne satisfont pas aux normes de sécurité circulent sur les routes. Les conducteurs impliqués dans un accident ayant causé des blessures sont immédiatement détenus. Dans de nombreux cas, ils sont gardés en détention jusqu’à ce que soit établie la responsabilité quant à l’accident et que toutes les parties aient obtenu satisfaction.

Bien que les conditions routières se soient améliorées, les déplacements routiers sont lents. Si vous conduisez en Équateur, attendez-vous à :

  • des dos-d’âne non signalés;
  • des nids-de-poule de grande dimension;
  • des feux de circulation sur les autoroutes principales;
  • une circulation dense (en particulier les fins de semaine et les jours fériés);
  • des barrages routiers érigés par la police ou l’armée.

De plus, il arrive souvent que de fortes pluies et des glissements de terrain emportent des routes ou entraînent leur fermeture. Dans les régions montagneuses, un épais brouillard rend parfois les déplacements dangereux.

Transports publics

Autobus

Des vols et des agressions se produisent encore régulièrement dans les autobus urbains et interurbains de Guayaquil. Sur les lignes express, les chauffeurs s’arrêtent souvent illégalement pour faire monter des passagers, surtout sur les itinéraires Guayaquil-Cuenca, et Guayaquil-Riobamba.

Le gouvernement de l’Équateur a installé des GPS dans les autobus afin de suivre leur itinéraire, leurs arrêts et la durée de ceux-ci dans le but d’améliorer la sécurité. Évitez de voyager après la tombée de la nuit. 

Taxis

Les taxis autorisés sont dotés de plaques d’immatriculation orange et portent un numéro d’enregistrement orange et blanc sur le côté du véhicule et sur le pare-brise.

  • N’empruntez que des taxis autorisés.
  • Ne hélez pas de taxi dans la rue.

Piraterie

Des pirates commettent des attaques et des vols à main armée contre des navires dans les eaux côtières. Les navigateurs doivent prendre les précautions qui s’imposent.

Rapport sur la piraterie - International Maritime Bureau’s Piracy Reporting Centre (en anglais)

Baignade

Les eaux côtières peuvent être dangereuses. Les contre-courants sont fréquents. Suivez les directives et les avertissements des autorités locales.

Sachez que la plupart des plages n’ont pas de postes de secours avec maître-nageur.

Sécurité nautique à l'étranger

Randonnée

Si vous avez l’intention de faire de la randonnée :

  • ne partez jamais seul et engagez toujours un guide expérimenté travaillant pour une entreprise de bonne réputation;
  • souscrivez une assurance voyage qui couvre des services de secours par hélicoptère et d’évacuation médicale;
  • assurez-vous d’être suffisamment en forme pour relever les défis de votre activité;
  • assurez-vous d’avoir tout l’équipement nécessaire, et tenez-vous au courant de la météo et des sources de danger;
  • informez un proche de votre itinéraire et de l’heure prévue de votre retour au camp;
  • informez-vous sur les symptômes du mal aigu des montagnes (qui peut être mortel);
  • obtenez de l’information précise sur les sentiers de randonnée ou les pentes de ski avant de partir, et ne vous aventurez pas à l’extérieur des pentes et des sentiers balisés.

Cérémonies de consommation d’ayahuasca

Plusieurs touristes sont tombés gravement malades ou sont décédés après avoir participé à des cérémonies de purification spirituelle et de consommation d’ayahuasca offertes par des chamans et d’autres personnes. Les substances consommées pendant ces cérémonies peuvent entraîner des complications médicales et diminuer considérablement les aptitudes cognitives et physiques. Il est déjà arrivé aussi que des touristes soient agressés ou blessés pendant de telles cérémonies.

Les cérémonies de consommation d’ayahuasca ont souvent lieu dans des régions éloignées sans accès à des installations médicales et où les communications avec les autorités locales sont limitées. Ces activités ne sont pas réglementées, et il est impossible de vérifier si elles sont sans danger et si l’on peut se fier aux voyagistes et aux chamans qui les organisent.

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements généraux sur les vols intérieurs dans d’autres pays

Renseignements généraux

Le ministère du Tourisme a mis au point une application que vous pouvez installer sur votre téléphone intelligent lorsque vous vous rendez en Équateur. Vous pourrez ainsi demander de l’aide en cas d’urgence, et on vous repérera grâce au GPS de votre téléphone. Cette application est offerte en anglais.

Vous pouvez communiquer avec le ministère du Tourisme si vous avez une plainte à formuler au sujet de votre voyage en Équateur. Les autorités ont en effet mis en place un système de gestion des plaintes provenant des touristes.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités équatoriennes. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des bureaux diplomatiques étrangers au Canada

Passeport

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide pendant au moins 6 mois après la date prévue de votre départ d'Équateur.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès d’une mission diplomatique du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

Visas

Visa de touriste : non exigé
Visa d’affaires : non exigé
Visa d’étudiant : non exigé

Les Canadiens n’ont pas besoin de visa pour des séjours de moins de 90 jours par période de 365 jours.

Vous devez quitter l’Équateur avant la date indiquée sur le timbre d’entrée qui a été apposé dans votre passeport au moment de votre arrivée. Si vous demeurez en Équateur après cette date, les autorités peuvent vous expulser, et vous devrez ensuite demander un visa à l’ambassade de l’Équateur ou à l’un de ses consulats pour pouvoir retourner dans le pays. Votre nom pourrait aussi être ajouté aux dossiers des services d’immigration. Si vous tentez de retourner en Équateur sans un visa délivré au préalable par les autorités équatoriennes au Canada, on vous expulsera et on vous renverra à votre point d’embarquement.

Si vous désirez prolonger votre séjour au-delà de 90 jours, vous devez obtenir un visa avant que votre permis d’entrée n’arrive à expiration. Si vous entrez en Équateur par voie terrestre à partir de la Colombie ou du Pérou, vous devez vous inscrire auprès du bureau équatorien de l’immigration situé à la frontière. Vous devez y présenter votre passeport et préciser quelle est votre destination ainsi que la durée prévue de votre séjour en Équateur. Veillez à ce que l’on appose un timbre d’entrée dans votre passeport, sans quoi vous pourriez vous heurter à des problèmes importants lorsque vous voudrez quitter le pays.

Consulat virtuel de l’Équateur – Ministère des Affaires étrangères et de la Mobilité humaine, gouvernement de l’Équateur (en espagnol et en anglais)

Amazonie

Certains groupes autochtones exigent que vous ayez un permis pour entrer sur leur territoire. Si vous comptez vous rendre en Amazonie, assurez-vous d’obtenir au préalable les documents nécessaires.

Double citoyenneté

Les personnes qui possèdent la double citoyenneté peuvent entrer en Équateur en utilisant leur passeport équatorien et y rester pendant une période illimitée. Par contre, celles qui se servent de leur passeport canadien pour entrer en Équateur sont considérées comme des touristes et ne sont autorisées à séjourner en Équateur que pendant une période non renouvelable de 90 jours.

Pour quitter le pays, les enfants nés en Équateur d’un parent canadien doivent :

  • être inscrits auprès du registre civil équatorien;
  • obtenir un passeport équatorien;
  • présenter leur passeport équatorien et leur passeport canadien valides.

Les autorités équatoriennes de l’immigration ne permettent pas aux enfants nés en Équateur de quitter le pays en présentant seulement leur passeport canadien.

Les enfants et le voyage

Renseignez-vous sur les voyages avec des enfants.

Les mineurs (moins de 18 ans) non accompagnés qui détiennent la double citoyenneté (équatorienne et canadienne) et qui voyagent avec leurs deux passeports ou qui sont des immigrants reçus en Équateur doivent avoir une lettre de consentement de leurs deux parents. Cette lettre doit :

  • autoriser le voyage prévu et en préciser la destination et la durée; 
  • être certifiée légalement et traduite en espagnol;
  • être notariée par l’ambassade ou un consulat de l’Équateur au Canada.

Les mineurs canadiens non accompagnés qui voyagent à titre de touristes avec un passeport canadien n’ont pas besoin de lettre de consentement.

Lettre de consentement recommandée pour les enfants voyageant à l’étranger

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour selon votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage.

Certains de ces vaccins incluent : rougeole-oreillons-rubéole (ROR), diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, varicelle, grippe et d'autres.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Fièvre Jaune - Les exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

Il y a un risque de contracter la fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

Une preuve de vaccination est nécessaire si:

  • en provenance de la République démocratique du Congo, en Ouganda et au Brésil.
  • si vous transitaient pendant plus de 12 heures par la République démocratique du Congo, en Ouganda et au Brésil.

Recommandation

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays (en anglais seulement) pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

À propos de la fièvre jaune

Centres de vaccination contre la fièvre jaune désignés

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse.

Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Amérique du Sud, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Amérique du Sud. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l'eau ou d'aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d'hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Amérique du Sud, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, la fièvre jaune, la leishmaniose, le paludisme, l'onchocercose (cécité des rivières), la trypanosomiase américaine (maladie de Chagas),le virus du Nil occidental et le virus Zika.

 

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a présentement un risque de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d'un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • La dengue est présente dans ce pays. La dengue est une maladie virale qui peut provoquer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre dengue hémorragique qui peut être mortelle.
  • Le risque de contraction est plus élevé durant le jour, notamment au lever et au coucher du soleil.
  • Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la dengue.
Infection à virus Zika

L'infection par le virus Zika est un risque dans ce pays. Des cas récents ou en cours de virus Zika ont été signalés dans ce pays.

Recommandations de voyage:

Tous les voyageurs doivent se protéger contre des piqûres de moustiques jour et nuit.

L'infection du virus Zika pendant la grossesse peut causer des anomalies congénitales graves telles que des têtes anormalement petites (microcéphalie). Le virus Zika peut également être transmis sexuellement.

Voyageurs enceintes ou qui planifie une grossesse:

  • Éviter de voyager dans ce pays
  • Si les déplacements ne peuvent être évités, suivre des mesures strictes de prévention de la morses.
  • Consultez un fournisseur de soins de santé sur les risques d'infection par Zika pendant la grossesse.
  • Utilisez des préservatifs ou évitez d'avoir des rapports sexuels pour la durée de la grossesse, si vous êtes enceinte et si votre partenaire a voyagé dans ce pays.
  • Voyageurs féminins: attendez au moins 2 mois après le retour de ce pays avant d'essayer de concevoir (tomber enceinte) pour vous assurer que toute infection possible par le virus Zika à dégager votre corps.
  • Voyageurs masculins: attendez 6 mois après le retour de ce pays avant d'essayer de concevoir. Utilisez des préservatifs ou évitez d'avoir des relations sexuelles pendant cette période.


Voir avis de santé de voyage: virus Zika: conseils pour voyageurs


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme. 
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions de l'Amérique du Sud et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.


Services et établissements médicaux

Des soins de santé sont offerts, mais leur qualité varie grandement d’un endroit à l’autre du pays. À Quito, à Guayaquil et à Cuenca, des hôpitaux privés offrent des services comparables à ceux du Canada. Toutefois, dans les petites villes et les régions rurales, les services de santé sont inférieurs aux normes canadiennes.

Si vous tombez gravement malade aux îles Galápagos, il faudra sans doute vous évacuer vers l’Équateur continental ou le Canada pour vous soigner. Les services de chirurgie et de cardiologie sont extrêmement limités. Étant donné que les îles n’ont pas de service d’ambulance aérienne sur place, le temps d’attente pour une évacuation peut dépasser 48 heures, selon les conditions météorologiques.

Une évacuation médicale peut coûter très cher.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

Stupéfiants

Les sanctions contre la possession, la consommation et le trafic de stupéfiants sont sévères.

On peut vous reconnaître coupable par association si vous avez des liens avec des criminels. Ne faites pas monter d’auto-stoppeurs dans votre véhicule, car vous risquez que l’on vous tienne responsable d’eux ainsi que du contenu de leurs bagages.

Surveillez toujours vos bagages, surtout dans les aéroports, et n’acceptez jamais de transporter des objets pour quelqu’un d’autre.

Contrôles d’identité

En vertu de la loi équatorienne, il est obligatoire d’avoir des pièces d’identité sur soi en tout temps.

Piétons

Les piétons ne doivent traverser la rue qu’aux passages pour piétons. Les personnes qui traversent la chaussée hors des passages réservés ou qui marchent ailleurs que sur les trottoirs sont passibles d’une amende.

Couvre-feux et états d’urgence

Il est possible que les autorités imposent des couvre-feux ou déclarent l’état d’urgence dans les régions touchées par des troubles civils, des catastrophes naturelles ou d’autres perturbations.

Lorsque l’état d’urgence est décrété, les autorités disposent de pouvoirs additionnels pour rétablir l’ordre. Elles peuvent notamment suspendre certains droits constitutionnels et exercer des pouvoirs de détention plus étendus.

Conduite automobile

Vous devez être muni d’un permis de conduire international.

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue en Équateur.

Si vous avez à la fois la citoyenneté canadienne et celle de l'Équateur, nous pourrions être limités dans notre capacité à vous offrir des services consulaires pendant que vous y êtes. Les exigences d’entrée et de sortie peuvent aussi être différentes dans votre cas.

Renseignements généraux pour les voyageurs avec la double citoyenneté

Monnaie

La devise en Équateur est le dollar américain (USD).

Les cartes de crédit sont acceptées dans de nombreux commerces.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Saison des ouragans

Les ouragans surviennent normalement de la mi-mai jusqu’à la fin de novembre. Durant cette période, même de faibles tempêtes tropicales peuvent se transformer rapidement en ouragans majeurs.

Ces violentes tempêtes peuvent vous mettre en danger et nuire à la prestation des services essentiels.

Si vous décidez de vous rendre dans une région côtière pendant la saison des ouragans:

  • sachez que vous mettez gravement en péril votre sécurité;
  • préparez-vous à changer vos projets de voyage à tout moment, ou même à interrompre ou annuler votre voyage;
  • tenez-vous au courant des dernières prévisions météorologiques régionales;
  • ayez sur vous les coordonnées d’urgence de votre compagnie aérienne ou voyagiste;
  • suivez les conseils et les instructions des autorités locales.

Liens utiles

Inondations

Les fortes pluies qui surviennent à divers moments de l’année provoquent des glissements de terrain en plusieurs endroits, surtout dans les régions montagneuses. Les routes s’en trouvent endommagées, ce qui cause des accidents.

De graves inondations se produisent dans l’ensemble des provinces de l’ouest du pays, c’est-à-dire :

  • Manabí;
  • Los Rios;
  • Guayas (surtout entre Chone et Portoviejo, et dans certains secteurs de Guayaquil).

Une inondation peut perturber des services essentiels, tels que :

  • les transports;
  • les services publics;
  • les services d’urgence et les soins médicaux;
  • l’approvisionnement en nourriture, en eau et en carburant.

Les maladies transmissibles par l’eau ou par les insectes peuvent également devenir préoccupantes.

Si vous vous trouvez déjà dans une région touchée, consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des derniers développements, validez votre itinéraire auprès de votre transporteur aérien ou de votre voyagiste et suivez les consignes des autorités locales.

Activité sismique

Tremblements de terre

L’Équateur est situé dans une zone d’activité sismique. Des tremblements de terre et de faibles secousses sismiques se produisent régulièrement. Il est fréquent que de dangereux glissements de terrain se produisent à la suite de secousses même mineures.

Tsunamis

Un tsunami peut se produire en cas de tremblement de terre le long de la côte du Pacifique. Dans les provinces d’Esmeraldas et de Manabí, les autorités ont mis en place un système d’alerte rapide qui déclenche des sirènes pour avertir la population de l’arrivée d’un tsunami ou du débordement soudain d’un barrage.

ECU 911, le service de sécurité intégré – Gouvernement de l’Équateur (en espagnol)

Volcans

Il existe plusieurs volcans actifs ou potentiellement actifs sur les îles Galápagos et dans la partie continentale de l’Équateur, notamment autour de la capitale, Quito, et des villes touristiques de Banos et de Riobamba. Des éruptions peuvent s’y produire à tout moment. Les volcans Reventador et Sangay sont entrés en éruption récemment. Les volcans Wolf et Coropaxi sont actifs.

L’exposition à la pluie de cendres et aux vapeurs toxiques de volcans actifs peut nuire à votre santé. Si vous souffrez de maladies respiratoires, consultez un médecin ou un spécialiste de la médecine de voyage bien avant votre départ afin de savoir quels sont les risques pour votre santé.  

La pluie de cendres peut aussi perturber les vols intérieurs et internationaux, et entraîner la fermeture de routes principales. Si vous comptez vous rendre près de volcans actifs, consultez les médias locaux et restez à l’affût des avertissements diffusés par les autorités, évitez les zones à accès restreint et suivez les conseils des autorités locales. Préparez-vous à modifier votre itinéraire ou même à évacuer rapidement la région. Vous devriez aussi vous familiariser avec les plans d’urgence locaux (disponibles dans la plupart des hôtels).

El Niño

Un phénomène météorologique complexe, appelé El Niño, se produit à intervalles irréguliers de 2 à 7 ans, et peut durer de 9 mois à 2 ans. El Niño provoque généralement de fortes pluies, qui peuvent causer des inondations, des glissements de terrain et des coulées de boue susceptibles de perturber gravement les déplacements.

Tenez-vous au courant des prévisions météorologiques régionales avant et pendant votre voyage, et planifiez vos activités en conséquence. Souscrivez une assurance adéquate qui couvre les conséquences de tels événements, y compris la perturbation de votre itinéraire.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence
  • Composez le 911 pour toute aide d’urgence.
  • Police touristique : +593-2-254-3983.

Aide consulaire

Quito - Ambassade du Canada
AdresseAvenida Amazonas N37-29 et Union Nacional de Periodistas, Édifice Eurocenter, 3ème étage (un bloc au nord de la Cour Suprême de Justice, près de Amazonas et de Nations Unies), Quito, ÉquateurAdresse postaleC.P. 17-11-6512, Quito, Équateur, EC170514Téléphone593 (2) 245-5499Télécopieur593 (2) 227-7672Courrielquito@international.gc.caInternetwww.ecuador.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookAmbassade du Canada en ÉquateurTwitter@CanadaEquateur
Guayaquil - Consulat du Canada
AdresseAvenida Francisco de Orellana, numéro 234, édifice Blue Towers, 6e étage, bureau 604, Guayaquil, ÉquateurTéléphone593 (4) 263-1109 Poste : 101Courrielguayaquil@international.gc.caInternetwww.ecuador.gc.caFacebookAmbassade du Canada en ÉquateurTwitter@CanadaEquateurAutres médias sociaux Embajada de Canadá en Ecuador

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez à l'ambassade du Canada en Équateur, à Quito, et suivez les instructions qui vous seront données. Vous pouvez aussi appeler le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence à Ottawa à frais virés, en composant le +1 613-996-8885.


La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :