Madagascar

Dernière mise à jour :
ET
Toujours valide :
ET
Dernière mise à jour :
L’onglet Catastrophes naturelles et climat a été mis à jour – renseignements sur le Cyclone tropical Hellen supprimés.
Avertissements

Avertissements

MADAGASCAR - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble de Madagascar. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison de la crise politique non résolue et de la possibilité d'une reprise des manifestations.

 


Sécurité

Sécurité

La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées.

Nosy Be

Des manifestations violentes ont lieu à Hell-Ville et à Ambatoloko (Nosy Be) au début octobre. Deux étrangers ont été tués. Faites preuve d’une prudence accrue.

Région d'Anosy

Depuis juin 2012, des incidents violents découlant de vols de bétail ont fait plusieurs morts dans la région d’Anosy, au sud-est de Madagascar.  Faites preuve d’une extrême prudence et de prenez toutes les mesures nécessaires pour veiller à votre sécurité personnelle si vous voyagez dans le sud-est du pays, puisque les tensions persistent.

Élections

Les récentes élections ont mené à l’inauguration présidentielle à Antananarivo le 25 janvier 2014; cependant, la situation politique demeure tendue et la possibilité d’actes de violence commis pour des motifs politiques persiste. Une grenade a explosé quelques heures après l’inauguration présidentielle et a fait un mort et des dizaines de blessés. En septembre 2013, une bombe a explosé devant l’hôtel Plaza, et deux autres bombes ont été découvertes dans le centre-ville d’Antananarivo. Un groupe de militants a revendiqué l’attentat, et a dénoncé l’ingérence étrangère dans la politique malgache. Ces derniers événements représentent une intensification des menaces à la sécurité, en particulier pour les étrangers, pendant la période entourant les élections. Soyez vigilant et évitez les manifestations et les grands rassemblements.

Criminalité

Les vols qualifiés et les cambriolages, souvent perpétrés avec violence, sont particulièrement à la hausse à Antananarivo et dans les environs de la capitale, mais ont aussi été signalés dans les régions rurales et éloignées. Des vols avec agression, des vols de sacs à l’arraché et des vols à la tire se sont également produits. Le taux de criminalité devrait s’accroitre à Antananarivo avant la période des fêtes. Soyez particulièrement vigilant dans les endroits fréquentés par les touristes, notamment l’escalier menant au Rova, l’avenue de l’Indépendance, le marché d’Analakely, le chemin menant à la gare Soarano, le café de la gare et tsaralalana. Veillez à ce que vos effets personnels et vos documents de voyage soient toujours en lieu sûr, particulièrement lorsque vous êtes à l’aéroport et dans des endroits bondés.

Au cours des dernières années, on a signalé un certain nombre de cas de pillage à grande échelle de boutiques et de magasins. On ne peut écarter la possibilité que d’autres crimes similaires se produisent. Tenez-vous loin de toute agitation survenant dans la rue. Ne laissez pas vos sacs sans surveillance et n’approchez pas les sacs sans surveillance.

On rapporte que des gangs se livrent à des cambriolages de domicile et à des enlèvements, et sillonnent les secteurs où les étrangers ont tendance à se rassembler. Les employés d’organisations non gouvernementales peuvent aussi être ciblés.

À Antananarivo, certains districts doivent être évités, surtout la nuit. Communiquez avec les autorités locales pour connaître les secteurs à éviter. Méfiez‑vous des personnes qui se présentent comme des « guides », en particulier sur les plages et dans les régions touristiques côtières, où l'on a signalé des agressions et des vols. Évitez de vous rendre seul dans ces secteurs. Des cas de vol à main armée ont été signalés dans certains parcs nationaux. Demandez conseil à un organisateur de voyages ou à l’administration du parc avant de visiter des parcs nationaux.

Des vols dans les véhicules sont également commis. Les voleurs ciblent les voitures prises dans la circulation et cassent la vitre pour commettre un vol. En voiture, gardez les fenêtres fermées et les portières verrouillées et rangez vos objets de valeur à l’abri des regards. Les taxis et les transports publics sont souvent attaqués, surtout la nuit.

Des attaques armées se produisent sur les routes principales, particulièrement après la tombée de la nuit. Les déplacements par la route et les randonnées pédestres dans le sud du pays, entre Fianarantsoa et Toliara, sont les activités les plus susceptibles de donner lieu à ce type d’incident.

Manifestations

Évitez toutes manifestations, même celles qui se veulent pacifiques, car elles peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. La situation demeure instable. L’interdiction d’organiser des manifestations publiques imposée par le gouvernement en avril 2009 n’a pas encore été levée, mais il est toujours possible que des manifestations aient lieu d’ici à ce qu’une entente politique crédible soit conclue pour assurer le retour au pouvoir d’un gouvernement légitime. Évitez de vous approcher des monuments historiques à Antananarivo, où de violents incidents se sont produits. Méfiez-vous des colis ou des sacs suspects laissés sans surveillance dans des endroits publics, car des attentats à la bombe ont été commis à Antananarivo et dans les environs au printemps 2012. En cas d’agitation, les aéroports pourraient être fermés à court préavis et les autres moyens de quitter le pays pourraient être limités. Assurez-vous d'avoir des réserves suffisantes d'eau, de nourriture, de carburant, d'argent et de médicaments, et veillez à ce que vos documents soient à jour. Surveillez régulièrement l’évolution de la situation et suivez les directives des autorités locales.

Parcs nationaux

Des attaques à main armée ayant pour cible des touristes ont été signalées dans les parcs nationaux de la Montagne d’Ambre et Ankerana dans le nord de Madagascar. Soyez extrêmement vigilant si vous visitez un parc national.

Piraterie

On signale des attaques perpétrées par des pirates dans les eaux côtières et parfois aussi plus loin au large. Les navigateurs devraient prendre les précautions qui s’imposent. Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web Live Piracy Report (en anglais) de l’International Maritime Bureau.

Transport routier

Les véhicules roulent à droite et cèdent le passage aux véhicules qui arrivent de la gauche. Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire. L'usage d'un téléphone cellulaire au volant est illégal même s'il est muni d'un dispositif mains libres.

Il est recommandé de ne pas conduire à Madagascar; la grande majorité des agences de location ne louent que des voitures avec chauffeur. Les routes sont en mauvais état, sauf pour quelques rues principales dans la capitale et certaines routes bien entretenues menant à des villes en périphérie de la capitale et à quelques grandes villes ailleurs dans le pays, comme Toamasina, Mahajanga, Fianarantsoa et Toliara. Si vous devez conduire, utilisez un véhicule à quatre roues motrices.

La signalisation routière est déficiente en milieu rural. Les conditions routières peuvent se détériorer durant la saison des pluies, surtout dans les provinces situées au nord du pays. Les ponts sont fréquemment emportés. Les services de traversier peuvent être irréguliers. Vérifiez auprès des autorités locales avant de vous mettre en route pour savoir si la route que vous avez choisie est praticable. Les piétons, les animaux errants ainsi que les véhicules lents et mal entretenus présentent des dangers.

À l’occasion, les autorités locales érigent des barrages routiers dans tout le pays. Suivez leurs directives et ayez toujours avec vous une pièce d'identité avec photo, de préférence une copie certifiée conforme de la page d'identification de votre passeport.

Transport aérien

Étant donné le mauvais entretien des routes et les graves dommages causés par les cyclones qui ont touché certaines régions ces dernières années, les réseaux routiers et ferroviaires de Madagascar sont dans un état lamentable. Toutefois, le mauvais état des routes et des chemins de fer a donné lieu au développement d'un vaste réseau aérien national, qui dessert toutes les régions du pays.

Veuillez consulter notre FAQ Transports pour vérifier si les transporteurs aériens nationaux répondent aux normes de sécurité.

Transports publics

Les services de transport public (y compris les taxis de brousse) ne sont pas fiables, car les véhicules sont mal entretenus. Un service de minibus plus ou moins luxueux relie Antananarivo et Tamatave. Dans les villes régionales, le transport en commun s'arrête généralement vers 20 h, comme la plupart des activités publiques, et les pousse-pousse sont alors l’unique moyen de transport.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Ne vous promenez pas à pied et ne vous déplacez pas à l'extérieur des zones urbaines après la tombée de la nuit. Faites preuve de prudence sur les plages et dans les lieux isolés. Les installations touristiques sont de qualité variable.

Il n’est pas recommandé de s’aventurer à l’extérieur d’Antananarivo après la tombée de la nuit.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer les voyageurs étrangers relève exclusivement de la compétence de chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne satisfaites pas aux exigences d’entrée. Les renseignements qui suivent au sujet des conditions d’entrée et de sortie ont été obtenus des autorités malgaches. Ces exigences peuvent toutefois être modifiées à tout moment. C’est à vous qu’il incombe de vérifier la validité de ces renseignements auprès de l’ambassade de la République de Madagascar et de ses consulats.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent à Madagascar doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après la date prévue de leur départ du Madagascar.

Visas

Les Canadiens doivent aussi être munis d’un visa et d’un billet aller‑retour.

Visa de touriste : exigé (pour un séjour de moins de 90 jours)
Visa d’affaires : exigé (pour un séjour de moins de 90 jours)
Visa d’étudiant : exigé

Bien que vous puissiez vous procurer un visa de touriste à l'aéroport pour les séjours de moins de 90 jours, sans prolongation, en présentant votre billet aller-retour, vous devriez présenter une demande de visa avant de vous rendre à Madagascar. Les voyageurs qui choisissent d'obtenir leur visa à l'aéroport doivent avoir deux pages vierges dans leur passeport et doivent s'attendre à de longs délais.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Veuillez consulter notre page Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Certains pays exigent la présentation d’une preuve de vaccination contre la fièvre jaune avant de permettre l’entrée. Veuillez consulter la liste par pays de l’Organisation mondiale de la Santé pour connaître les exigences de ce pays.

Santé

Santé

Conseil de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par contact avec les mains non lavées d'une personne infectée. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par des aliments ou de l'eau contaminés. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie qui s'attaque au système nerveux central et qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est­-à­-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est présente dans le monde entier mais elle est une maladie courante dans les pays en voie de développement, en particulier dans certaines régions de l'Afrique et de l'Asie. La rougeole est une maladie extrêmement contagieuse. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde devraient envisager la possibilité de se faire vacciner, en particulier s'ils se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Afrique de l'Est, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Afrique de l'Est. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions d'hygiène sont mauvaises. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Schistosomiase

La schistosomiase est causée par la douve (minuscule ver plat), et se transmet aux humains par contact avec de l'eau contaminée. Les oeufs du ver peuvent provoquer des maladies intestinales comme la diarrhée et des crampes ou des problèmes urinaires. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Évitez de nager dans de l'eau contaminée. Il n'existe aucun vaccin contre la schistosomiase.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Afrique de l'Est, certains insectes sont porteurs de maladies comme la chikungunya, la dengue, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la fièvre de la vallée du Rift, la fièvre jaune, la filiarose lymphatique, la leishmaniose, l'onchocercose (cécité des rivières), le paludisme, la trypanosomiase africaine (maladie du sommeil) et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Dengue
  • La dengue est présente dans ce pays. La dengue est une maladie virale qui peut provoquer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre dengue hémorragique qui peut être mortelle.
  • Les moustiques qui sont porteurs de la dengue se nourrissent le jour. Ils se reproduisent dans de l'eau stagnante et se retrouvent souvent en zone urbaine.
  • Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe aucun vaccin contre la dengue.

Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme tout au long de l'année dans l'ensemble du pays.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits dont toutes les ouvertures sont pourvues de moustiquaires ou dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également envisager de dormir sous une moustiquaire traitée par un insecticide ou de porter des vêtements de voyage imprégnés d’insecticide.
  • Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour discuter de la possibilité de prendre des antipaludéens et déterminer lesquels sont indiqués.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire ou la rage, sévissent dans certaines régions en Afrique de l'Est, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.


Services médicaux et installations médicales

Services médicaux et installations médicales

Les fournitures et les établissements médicaux sont limités ou extrêmement limités à l'extérieur de la capitale. La disponibilité des médicaments sur ordonnance et des médicaments en vente libre est également limitée. Apportez une quantité suffisante de médicaments pour la durée de votre séjour ainsi qu’une copie de vos prescriptions originales.

On ne trouve pas de caisson de décompression à Madagascar.

Les services médicaux offerts en clinique privée doivent être réglés sur-le-champ en argent comptant. Une évacuation médicale est nécessaire dans les cas de maladies graves ou d'accidents.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consultez notre page Arrestation et détention pour plus de détails.

Un permis d’exportation est requis pour des articles comme les pierres précieuses ou semi-précieuses, les bijoux, les sculptures en bois, les papillons, les pierres taillées et la vanille. Le permis doit être délivré par le vendeur, le ministère de l'Industrie, du commerce de l'artisanat et du tourisme ou le ministère responsable des mines. L'exportation des pierres précieuses et de la vanille fait l'objet de restrictions sévères. Il est strictement défendu d’exporter des fossiles rares, des monuments funéraires faits de bois ancien, de la nourriture, des plantes protégées et des animaux (y compris les produits fabriqués à partir de crocodiles). Communiquez avec l'ambassade de la République de Madagascar pour obtenir de plus amples renseignements sur les formalités douanières.

Les Canadiens qui voyagent dans le but précis d'avoir des relations sexuelles avec des enfants ou des prostituées doivent savoir que cet acte est passible de peines d’emprisonnement allant de cinq à dix ans et/ou d’une amende de 4 000 ariary. Pour de plus amples renseignements, consultez notre brochure intitulée « Tourisme sexuel impliquant les enfants : c'est un crime ».

Il est interdit de photographier les installations militaires et les édifices gouvernementaux.

Un civil qui porte des vêtements de camouflage ou d’autres vêtements de style militaire commet une infraction. Les voyageurs qui portent ce genre de vêtements peuvent être détenus et se voir imposer une amende.

Le trafic de la drogue constitue une infraction grave. Les peines et les sanctions pour les infractions liées aux drogues, dont celles mettant en jeu des drogues « douces », sont sévères et comprennent des peines d’emprisonnement.

L'homosexualité n'est pas une infraction punissable, mais elle n'est pas largement acceptée.

Les sanctions pour la conduite sous l'effet de l'alcool ou de la drogue sont sévères.

Les personnes impliquées dans des accidents faisant des morts ou des blessés se retrouvent obligatoirement devant les tribunaux et la partie qui perd la cause doit assumer tous les coûts. En cas d’accident, vous devez rester au Madagascar à vos frais jusqu’à ce que l’affaire soit résolue.

Il est conseillé d’être muni d’un permis de conduire international.

Monnaie

La devise, l’ariary malgache (MGA), ne peut pas être exportée. Il y a encore des pénuries de devises étrangères à Madagascar en raison de la crise économique qui sévit. Certaines banques refusent de reconvertir la monnaie locale en devises fortes. À votre arrivée, vous devez déclarer vos devises étrangères si vous êtes en possession d'un montant équivalent à 10 000 euros ou plus.

À Antananarivo, de plus en plus de magasins, d’hôtels et de banques acceptent les cartes de crédit. Les chèques de voyage sont acceptés dans certains magasins et hôtels et dans certaines banques de la capitale et des grandes villes. On peut obtenir des avances de fonds au moyen de la carte VISA à un nombre limité de guichets automatiques bancaires à Antananarivo (numéro d’identification personnel requis), dont l'un (situé dans le hall de l'hôtel Hilton de Madagascar) est accessible en tout temps.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

La saison des pluies s’étend de novembre à avril. Certaines routes peuvent alors devenir impraticables. La saison des cyclones commence à la fin décembre et se termine à la fin mars. Les cyclones touchent surtout le versant est de l'île, mais certaines années, ils touchent également la partie ouest et causent des inondations dévastatrices.

Assistance à l'étranger

Assistance à l'étranger

Antananarivo - Consulat du Canada
Adresse Immeuble Fitaratra, Ankorondrano, Antananarivo 101, Madagascar Téléphone (261) 20 22 397 37 Courrielconsulatcanada.madagascar@gmail.com
Pretoria - Haut-commissariat du Canada
Adresse 1103, rue Arcadia, Hatfield, Pretoria, 0083, Afrique du Sud Adresse postale C.P. Private Bag X13, Hatfield, Pretoria, 0028, Afrique du Sud Téléphone 27 (12) 422-3000 Télécopieur 27 (12) 422-3052 Courrielpret@international.gc.caInternetcanadainternational.gc.ca/southafrica-afriquedusud/ServicesDes services de passeport sont offertsTwitter@HCCanZA

Pour obtenir une aide d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez au haut-commissariat du Canada à Prétoria et suivez les instructions qui vous seront données. Vous pouvez aussi appeler le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa au (613) 996-8885.

Le numéro local pour les urgences est le 117. Il est possible que l'aide ne soit offerte qu'en malgache et en français.

Date de modification :