Turquie

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : Les onglets Sécurité (frontière avec la Syrie), Exigences d'entrée et de sortie et Lois et coutumes (Double citoyenneté) ont été mis à jour.


Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

Turquie - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble de la Turquie. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison en raison de la criminalité, du risque d'attentats terroristes et des manifestations qui se produisent couramment à travers le pays.

Frontière avec la Syrie - Évitez tout voyage

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage à moins de 10 km de la frontière avec la Syrie, car la situation en matière de sécurité se dégrade.

Consultez l'onglet Sécurité pour plus de renseignements.

Provinces d'Hakkari, Siirt, Sirnak, Mardin, Sanliurfa, Gaziantep, Kilis, Tunceli, Batman, Mus, Diyarbakir, Elazig, Bingol, Bitlis, Van et Hatay - Évitez tout voyage non essentiel

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage non essentiel dans les provinces d’Hakkari, de Siirt, de Sirnak, de Mardin, de Sanliurfa, de Gaziantep, de Kilis, de Tunceli, de Batman, de Mus, de Diyarbakir, Elazig, Bingol, Bitlis, Van et de Hatay, au sud-est de la Turquie, car la situation en matière de sécurité y demeure imprévisible.

Consultez l'onglet Sécurité pour plus de renseignements.

Sécurité

Sécurité

Frontière avec la Syrie (voir l’avertissement)

Depuis la mi-2013, Daesh a réalisé des gains militaires importants en Syrie, le long de la frontière turque. Par conséquent, des groupes extrémistes, y compris Daesh, ciblent maintenant des postes frontaliers ainsi que d’autres emplacements en Syrie à proximité de la frontière turque. Ces attentats aveugles font souvent des morts et des blessés, et ont tendance à déborder en Turquie. Dans le cadre de l’opération transfrontalière « Bouclier de l'Euphrate », lancée le 24 août 2016, le gouvernement turc a établi des zones de sécurité spéciales dans certains quartiers des villages qui bordent la frontière avec la Syrie. Attendez-vous à une présence militaire accrue et des restrictions de mouvement dans ces zones.

Faites preuve d’une extrême prudence, réévaluez régulièrement votre dispositif de sécurité et suivez de très près l’évolution de la situation, car la situation en matière de sécurité demeure imprévisible.

Sud-est du pays (voir l’avertissement)

Le cessez-le-feu de trois ans entre les Forces armées turques et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a pris fin en juillet 2015. Les Forces armées turques ont mené des frappes aériennes contre des cibles du PKK dans la région frontalière turco-iraquienne. Le PKK a mené des attentats terroristes mortels contre le personnel de sécurité turc dans plusieurs villes et régions du sud et du sud-est du pays. Le gouvernement de la Turquie a instauré des mesures de sécurité supplémentaires dans certaines provinces, dont des couvre-feux de 24 heures dans certains villages dans les districts sud-est du pays. Soyez vigilant, conformez-vous aux directives des autorités locales et surveillez les médias locaux et internationaux.

Des manifestations et des troubles civiles dans plusieurs villes de cette région ont dégénéré en affrontements violents entre policiers et manifestants. Des échanges de coups de feu et l’explosion de bombes de faible puissance ont fait des morts. D’autres incidents ont également causé des blessures et des dommages matériels.

Il existe un risque d’enlèvement dans la région (voir Enlèvements, ci-dessous), particulièrement pour les étrangers. Faites preuve d’une grande vigilance en tout temps.

Évitez les déplacements routiers. Si vous ne pouvez les éviter, voyagez de jour et demeurez sur les grandes routes. N’utilisez pas les transports en commun.

Évitez de traverser la frontière avec l’Iraq. Le gouvernement de la Turquie exerce un contrôle strict sur les déplacements entre les deux pays.

État d'urgence

Une tentative de coup d’état a eu lieu en Turquie les 15 et 16 juillet 2016. Le gouvernement turc a repris le contrôle de la situation et a rétabli le calme partout au pays. Le 21 juillet, le gouvernement turc a décrété l’état d’urgence. La situation demeure volatile et pourrait changer rapidement, surtout dans les grandes villes. Suivez les médias locaux et conformez-vous aux instructions les autorités locales.

Attendez-vous à une présence accrue des forces de sécurité dans les grandes villes, des contrôles d’identité aléatoires et des couvre-feux. Coopérez pleinement pendant la vérification de pièces d’identité, et portez votre passeport et visa ou permis de résidence sur vous en tout temps. Si vous ne pouvez produire ces documents, ou si vous ne vous conformez pas aux instructions des autorités turques pendant la vérification d’identité, vous êtes sujet à la détention et aux amendes.

Les citoyens turcs qui appartiennent à certains groupes professionnels pourraient devoir présenter une lettre de leur employeur lorsqu’ils tentent de quitter la Turquie, ce qui pourrait avoir un impact sur les détenteurs de la double citoyenneté.

Terrorisme

Une menace terroriste, provenant de groupes terroristes turcs et étrangers, pèse sur l’ensemble de la Turquie. Des attentats à la bombe de faible et de forte puissance ont été perpétrés. Des installations militaires et gouvernementales turques, des attractions touristiques, des endroits publics populaires, des transports publics et des aéroports ont été ciblés. On s’attend à d'autres attentats et les groupes terroristes ont déclaré leur intention de prendre pour cible les étrangers et les touristes.

Le 28 juin 2016, trois kamikazes ont attaqué le terminal international de l’Aéroport international Ataturk à Istanbul, faisant au moins 51 morts et 210 blessés.

Des attentats pourraient aussi avoir pour cible les endroits achalandés, zones à forte circulation piétonnière, les zones très fréquentées (surtout par les étrangers), les commerces, les bureaux de gouvernement locaux, les stations de transport public, les rues passantes, les longues files d’attente aux attractions touristiques, et les lieux de culte.

La plupart des attentats ont eu lieu dans le sud et l’est du pays, mais deviennent néanmoins plus fréquents dans les grandes villes, Ankara et Istanbul en particulier. Des mesures de sécurité renforcées ont été mises en place à l’échelle du pays. Les forces de l’ordre turques pourraient ériger des barrages routiers lorsqu’elles sont informées de menaces particulières.

Faites preuve d'une vigilance constante dans les lieux publics. Optez pour un hôtel qui a en place des mesures de sécurité rigoureuses; toutefois, gardez à l’esprit que même les endroits les plus sûrs ne peuvent être considérés comme entièrement exempts de risques. Conformez-vous aux instructions des autorités locales en tout temps.

Enlèvements

Il existe une menace d’enlèvement le long des frontières avec la Syrie et l’Iraq, où des groupes extrémistes musulmans profitent des frontières poreuses et des conditions de sécurité imprévisibles pour mener des opérations. Les groupes tels que Daesh et le Front al-Nosra, qui ont recours à des enlèvements pour se financer, peuvent s’en prendre à la population locale, aux étrangers, et même aux travailleurs humanitaires étrangers dans le but d’obtenir une rançon.

Manifestations

Évitez toutes les manifestations, car même les rassemblements pacifiques peuvent mener à des incidents violents et à des affrontements avec les forces de l’ordre. Ces dernières ont utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Les manifestations de grande envergure sont plus probables dans les places publiques et les zones piétonnes achalandées. Le risque d’affrontements entre manifestants et policiers est plus élevé lors des jours d’importance nationale, en particulier le 1er mai de chaque année.

Conformez-vous aux instructions des autorités locales ainsi et surveillez les nouvelles locales et internationales lorsque des manifestations surviennent.

Criminalité

On signale des crimes mineurs, y compris des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché, en particulier à Istanbul. Évitez de faire étalage de richesse et assurez-vous que vos effets personnels, vos passeports et vos autres documents de voyage sont en lieu sûr en tout temps.

On signale des vols avec agression, des voies de fait et des agressions sexuelles. N’acceptez aucun aliment ni aucune boisson de la part d’inconnus, même si l’emballage ou le contenant semble intact, car ils pourraient contenir de la drogue. Des personnes ont été dévalisées après avoir été ainsi droguées. Les drogues peuvent être dissimulées dans les boissons, la nourriture, la gomme à mâcher et d’autres produits.

Ne fréquentez pas les bars bon marché ni les quartiers populaires. Des touristes ont été invités à aller prendre un verre ou un repas dans un bar local, puis ont été obligés de payer une facture salée. Il s’agit d’une escroquerie particulièrement courante à Istanbul.

N’acceptez pas de lettres, de colis, ni d’autres articles de la part d’inconnus. Des trafiquants de stupéfiants tentent parfois de convaincre des voyageurs de servir d’intermédiaires pour faire passer des colis et des messages à destination ou en provenance de Turquie.

Sécurité des femmes

Les femmes peuvent faire l’objet de harcèlement physique et verbal. Le risque d’agression sexuelle est plus élevé durant les vacances d’été à proximité des stations balnéaires. Consultez notre publication intitulée Voyager au féminin : La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Transport routier

La Turquie a un réseau routier moderne qui s’améliore constamment. Cependant, près des zones de construction, la chaussée est souvent cahoteuse, et le marquage y est déficient. Faites preuve de prudence au volant, en particulier lorsqu’il pleut. Les conditions routières peuvent se dégrader passablement par mauvais temps.

Les accidents sont courants. La conduite dangereuse, les conditions routières précaires, l’éclairage insuffisant, une signalisation déficiente et l’importante congestion routière sont autant de facteurs de risque. Évitez de conduire après la tombée de la nuit.

En cas d’accident, ne déplacez pas votre véhicule, peu importe que vous entraviez la circulation ou que quelqu’un soit blessé. Attendez que la police ait établi un constat.

Les piétons n’ont pas la priorité de passage.

Pour plus de détails sur les déplacements routiers en Turquie, consultez le site Web du General Directorate of Highways (en anglais).

Transport ferroviaire

La Turquie a entrepris la modernisation de ses principales voies ferrées et a établi un corridor pour trains à haute vitesse entre Istanbul et Ankara.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Mont Ararat

Le mont Ararat, situé dans la province orientale d’Igdir, est une zone militaire spéciale, dont l'accès est interdit. Toute demande de permission pour visiter la région ou y pratiquer l'alpinisme sera rejetée. Il y a des risques d’enlèvements dans cette région.

Renseignements généraux en matière de sécurité

On trouve de nombreux chiens et chats errants dans certaines villes, dont Istanbul et Ankara. Les chiens se tiennent souvent en meute et attaquent des piétons et des joggeurs.

 

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités turques et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès de l’ambassade de la République de Turquie ou de l’un de ses consulats pour des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en Turquie doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après la délivrance de leur visa et pendant 60 jours après leur entrée au pays.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Visas

Visa de travail : exigé
Visa de tourisme : exigé
Visa d’affaires : exigé
Visa d’étudiant : exigé

Les Canadiens qui voyagent en Turquie à des fins touristiques ou commerciales sont encouragés à se procurer un visa électronique avant d’entrer au pays. Les Canadiens peuvent aussi demander un visa à leur arrivée en Turquie. Si vous comptez étudier ou travailler en Turquie, vous devez obtenir un visa auprès de l’ambassade de la République de Turquie ou de l’un de ses consulats.

Pour renouveler un visa de 90 jours, vous devez quitter le pays pendant une période d’au moins 90 jours avant de pouvoir y revenir. Si vous souhaitez séjourner en Turquie pendant plus de 90 jours consécutifs, vous devez obtenir un permis de résidence auprès des autorités policières de la province où vous résidez.

Ne restez pas en Turquie au-delà de la durée de votre visa, car vous vous exposez à de lourdes amendes.

Timbre d’entrée

Veillez à ce que les agents de l’immigration turque apposent un timbre d’entrée dans votre passeport à votre arrivée au pays sans quoi vous vous exposez à une amende, à la détention, à l’expulsion ou à d’importants retards lorsque vous voudrez quitter le pays.

Double-citoyenneté

Les double-citoyens canadiens-turcs doivent présenter un passeport valide ou une pièce d’identité turcs pour entrer au pays.

Exigences supplémentaires à la sortie

Les citoyens turcs qui appartiennent à certains groupes professionnels pourraient devoir présenter une lettre de leur employeur lorsqu’ils tentent de quitter la Turquie, ce qui pourrait avoir un impact sur les détenteurs de la double citoyenneté.

Voyages régionaux

Si vous désirez vous rendre en Syrie, vous devrez obtenir un visa auprès de l’ambassade de Syrie à Ottawa avant de quitter le Canada. L’ambassade de Syrie à Ankara ne délivre pas de visas aux non-résidents en Turquie.

Consultez les autorités locales si vous comptez voyager à l’extérieur des régions touristiques étant donné que les autorités turques ont restreint l’accès à certaines régions et ont désigné des zones militaires.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Encéphalite à tiques

L'encéphalite à tiques est une maladie virale qui affecte le système nerveux central. Elle se transmet aux humains par la piqûre (morsure) d'une tique infectée. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où elles peuvent être exposées aux tiques (celles qui participent à des activités à l'extérieur dans des zones boisées) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Polio

Il y a un risque de transmission de la polio dans ce pays. Assurez-vous que votre vaccination contre la polio est à jour.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie de l'Ouest. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, la fièvre de la vallée du Rift, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la leishmaniose, le paludisme et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Fièvre hémorragique de Crimée-Congo

La fièvre hémorragique de Crimée-Congo est une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre, des hémorragies sous la peau et des douleurs. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. La maladie se transmet aux humains par le contact avec le sang ou les liquides corporels d'un animal infecté ou par la piqûre (morsure) d'une tique. Protégez-vous contre les piqûres (morsures) de tiques et évitez tout contact avec les animaux. Il n'existe aucun vaccin contre la fièvre hémorragique de Crimée-Congo.


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque restreint de paludisme dans ce pays.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme.    
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire et la rage, sévissent dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.

Grippe aviaire

Il y a eu des cas humains de grippe aviaire dans ce pays. La grippe aviaire est une infection virale qui se répand facilement et rapidement chez les oiseaux, et dans de rares cas, peut infecter les humains.

Évitez les endroits à risque élevé, comme les fermes d'élevage de volaille et les marchés d'animaux vivants, y compris les endroits faisant l'abattage de volailles. Évitez le contact avec les oiseaux (vivants ou morts), ainsi que les surfaces contaminées par des excréments ou des sécrétions d'oiseaux. Assurez-vous que les plats à base de volaille, y compris ceux à base d'oeufs, sont bien cuits.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

Des services médicaux modernes sont offerts dans les grandes villes, mais pas nécessairement dans les régions plus éloignées. Le paiement immédiat en argent comptant est souvent exigé.

On trouve des caissons de décompression près des sites de plongée populaires.

Assurance maladie universelle

En vertu du droit turc, les étrangers titulaires d’un permis de résidence en Turquie doivent s’inscrire à la nouvelle assurance maladie universelle de l’Institution de sécurité sociale de la Turquie (SGK). Bien que les citoyens canadiens soient exemptés de cette exigence, vous pouvez adhérer à cette assurance si vous n’en possédez pas déjà une autre et si vous résidez en Turquie depuis au moins un an. Si au moment de l’entrée en vigueur de cette exigence vous résidiez en Turquie et avez décidé d’attendre pour adhérer à l’assurance maladie, vos primes seront prélevées rétroactivement au 1er janvier 2012. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter votre bureau local de l’Institution de sécurité sociale (SGK).

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

Il est conseillé d’être muni d’un permis de conduire international.

Activités illégales ou réglementées

L’usage de stupéfiants est interdit. Les sanctions pour possession, usage ou trafic de stupéfiants sont sévères. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de longues peines d’emprisonnement et de lourdes amendes. N’acceptez pas de transporter des bagages qui ne vous appartiennent pas.

Il existe une politique de tolérance zéro pour la conduite en état d’ébriété. Des amendes élevées payables sur-le-champ peuvent être imposées aux contrevenants.

Il est illégal de profaner le drapeau ou la devise du pays, ainsi que le nom ou l’image du fondateur de la République turque, Mustafa Kemal Atatürk.

Il est interdit de photographier les installations militaires et publiques. Évitez de photographier des manifestations, des policiers ou des membres des forces de l’ordre. Votre appareil photo pourrait être confisqué. Ne photographiez pas les gens sans leur permission.  

Les antiquités turques et autres artefacts culturels ayant une valeur historique ou une importance nationale ne peuvent être exportés. Demandez conseil aux autorités turques à ce sujet avant de quitter le pays. Pour les objets qui peuvent être exportés, vous aurez besoin d’un reçu et d’un « certificat officiel d’exportation du musée » (émis par le bureau de la douane turque).

Le prosélytisme religieux n’est pas illégal, mais certaines activités connexes le sont et pourraient entraîner la mise en détention.

L’homosexualité n’est pas illégale, mais n’est pas pour autant tolérée dans toutes les régions du pays.

Évitez les contacts physiques en public (y compris tenir quelqu’un par la main).

Évitez les discussions portant sur des questions historiques et politiques.

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue en Turquie. Cependant, les représentants du Canada pourraient être limités dans leur capacité à vous offrir des services consulaires si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen Turque. Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser ce risque. Il vous faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport Turque et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consulter l'onglet Exigences d'entrée et de sortie pour les exigences concernant les passeports). La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

Le gouvernement turc pourrait empêcher les agents consulaires canadiens de fournir une assistance aux double-citoyens canadiens-turcs si ceux-ci se trouvent détenus ou arrêtés.

Les personnes ayant la double citoyenneté peuvent être assujetties aux obligations nationales, par exemple le service militaire.

Tenue vestimentaire et comportement

Dans plusieurs régions du pays, les pratiques et les croyances de l’islam sont scrupuleusement respectées. Comportez-vous avec discrétion et respectez les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants.

Pendant le mois lunaire du ramadan (le neuvième mois du calendrier musulman), faites preuve de discrétion lorsque vous buvez, mangez ou fumez dans les lieux publics entre le lever et le coucher du soleil. En 2017, le ramadan doit commencer le 27 mai ou près de cette date.

Habillez-vous de manière sobre, surtout à l’extérieur des grandes villes et des centres de villégiature côtiers. Dans beaucoup de régions rurales ainsi que dans les lieux de culte, les femmes devraient se couvrir la tête avec un foulard, et tous les visiteurs devraient avoir les jambes et les bras couverts.

Monnaie

La devise est la livre turque (TRY). De manière générale, les dollars américains, les euros et les principales cartes de crédit sont acceptés, et l’on trouve des guichets automatiques bancaires un peu partout. Il peut s’avérer difficile de changer des chèques de voyage, car les banques perçoivent des commissions très élevées. 

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

La Turquie est située dans une zone d’activité sismique. Des glissements de terrain peuvent se produire dans les régions touchées, et des répliques peuvent survenir jusqu’à une semaine après un tremblement de terre.

Les pluies diluviennes peuvent causer des inondations et des glissements de terrain susceptibles d’endommager considérablement les infrastructures et de nuire à la prestation des services essentiels. 

De même, les sécheresses, les feux de forêt ainsi que les tempêtes de neige peuvent perturber les déplacements et interrompre les services essentiels.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

En cas d’urgence, composez le :

  • Police : 155 / 156 (si vous êtes en zone rurale)
  • Assistance médicale : 112
  • Pompiers : 110

Aide consulaire

Ankara - Ambassade du Canada
AdresseCinnah Caddesi No. 58, Çankaya 06690, Ankara, TurquieTéléphone90 (312) 409-2700Télécopieur90 (312) 409-2712Courrielankra@international.gc.caInternetwww.turquie.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsTwitter@AmbCanTurquieAutres médias sociaux @KanadaTurkiye
Istanbul - Consulat général du Canada
Adresse209 Buyukdere Caddesi, tour Tekfen – 16e étage, Levent 4, Istanbul, TurquieTéléphone90 (212) 385-9700Télécopieur90 (212) 357-1000CourrielISTBLCS@international.gc.caInternetwww.turquie.gc.caTwitter@AmbCanTurquieAutres médias sociaux @KanadaTurkiye

Pour obtenir une aide d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez à l'ambassade du Canada à Ankara ou au consulat du Canada à Istanbul et suivez les instructions qui vous seront données. Vous pouvez aussi appeler le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence à Ottawa sans frais en composant le 00800-14-220-0149. Le numéro sans frais n'est pas accessible pour les usagers du téléphone cellulaire en Turquie.


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :