Kazakhstan

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : Un changement mineur a été apporté au contenu.


Avertissements

Avertissements

Kazakhstan - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble du Kazakhstan. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison du taux de criminalité.

Sécurité

Sécurité

Le 5 juin 2016, des attaques qui ont fait plusieurs morts ont eu lieu à Aqtöbe, une ville situé au nord-ouest de Kazakhstan. Les autorité du Kazakhstan ont déclaré une alerte de niveau « jaune » à l’échelle du pays, et ont renforcé les mesures de sécurité dans les transports publics et dans d’autres endroits publics. On signale une présence policière accrue pendant que se poursuit une opération de contre-terrorisme. Si vous êtes présentement à Aqtöbe, surveillez les médias locaux et suivez les instructions des autorités locales.

Terrorisme

Il existe un risque d’actes terroristes au Kazakhstan, plus particulièrement dans les régions de l’ouest et du sud du pays. Soyez très vigilants et suivez les conseils des autorités locales.

Criminalité           

Les touristes étrangers sont parfois la cible de crimes violents. Des vols sont commis dans les transports en commun, dans les parcs, les zones commerciales, les restaurants, et à proximité des grands hôtels et des boîtes de nuit. Il ne faut en aucune circonstance ouvrir la porte à des inconnus ni avoir sur soi des sommes d’argent importantes. Ne voyagez pas seul après la tombée de la nuit.

Des étrangers ont été dévalisés par des personnes se faisant passer pour des policiers. Si un policier vous aborde, demandez à voir sa carte.

À l’aéroport, il arrive que des hommes se faisant passer pour des préposés chargés d’accueillir et d’aider les voyageurs attirent ces derniers dans des voitures pour leur soutirer de l’argent. Prenez les dispositions nécessaires pour pouvoir reconnaître avec certitude la personne qui viendra vous accueillir à l’aéroport.

N’acceptez aucun aliment ni aucune boisson de la part d’inconnus. Ne laissez pas vos aliments ou boissons sans surveillance lorsque vous êtes dans un bar ou un restaurant. Il est arrivé que des personnes soient dévalisées après avoir été droguées.

La nuit, appelez un taxi d’une entreprise réputée avant de quitter un restaurant ou un lieu de divertissement très fréquenté, car des étrangers ont été ciblés alors qu’ils quittaient ce genre d’endroits.

Manifestations

Il se produit parfois des manifestations qui peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Ces manifestations peuvent parfois entraîner des perturbations de la circulation et des transports publics. Évitez toutes les manifestations et tous les grands rassemblements, suivez les conseils des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Transport routier

Les habitudes de conduite médiocres, les routes mal entretenues et peu éclairées, de même que les lacunes de la signalisation et des règlements rendent la conduite dangereuse, surtout l’hiver. Il est également dangereux de conduire après la tombée de la nuit. L’alphabet cyrillique est utilisé sur les panneaux de signalisation.

Louez une voiture avec chauffeur.

Achetez de l’essence avant de sortir des grandes villes, car les stations-service sont rares dans les régions rurales.

N’empruntez que des taxis portant une enseigne officielle, négociez le tarif de la course avant le départ et ne laissez pas des inconnus monter à bord.

Des contrôles frontaliers rigoureux sont en place sur la route entre Almaty au Kazakhstan et Bichkek au Kirghizistan, ce qui rend plus difficiles les déplacements dans cette région. La réglementation concernant les visas doit être strictement observée.

Transport ferroviaire

Le service ferroviaire est bon, mais il se produit souvent des vols, parfois avec la complicité des cadres des compagnies ferroviaires. Mettez vos objets de valeur en lieu sûr et ne laissez pas votre cabine sans surveillance. Veillez aussi à bien verrouiller de l’intérieur la porte de votre compartiment.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

En raison du mauvais temps, les retards et annulations de vols sans préavis sont fréquents en hiver. Les lignes aériennes régionales ne respectent pas toujours les reservations.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Les contrôles d’identité sont courants, et la police arrête les visiteurs qui n’ont pas de pièces d’identité sur eux. Ayez sur vous en tout temps une pièce d’identité avec photo ainsi qu’une copie certifiée de votre visa et de votre enregistrement. Gardez votre passeport et votre visa en lieu sûr. Laissez également une photocopie de vos documents de voyage à un proche à la maison.

On trouve des sites radioactifs ou contaminés par des produits chimiques toxiques, en particulier dans la région de Semipalatinsk. Autrefois utilisés par les industries de défense ou pour des essais, ces sites présentent des menaces pour la santé. Les zones de test sont normalement interdites aux étrangers. Si vous vous rendez dans ces secteurs dans le cadre d’un voyage organisé, suivez attentivement les conseils des accompagnateurs.

Les installations touristiques sont limitées, surtout à l’extérieur d’Almaty et d’Astana.

 

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités kazakhstanaises et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès de l’ambassade du Kazakhstan ou de l’un de ses consulats pour des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent au Kazakhstan doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins 6 mois après la date prévue de leur départ du pays. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Visas

Les Canadiens doivent être munis d’un visa pour entrer au Kazakhstan.

Visa de touriste : exigé
Visa d’affaires : exigé
Visa d’étudiant : exigé
Visa de transit : exigé

Différentes exigences s’appliquent selon le type de visa demandé. Pour plus de détails, visitez la section consulaire du site Web de l’ambassade de la République du Kazakhstan (en anglais).

Lorsque vous vous procurez un visa, assurez-vous auprès de l’ambassade de la République du Kazakhstan à Ottawa que le visa en question est approprié pour le genre d’activités que vous envisagez. Il est arrivé que des citoyens canadiens accusés d’avoir enfreint les lois administratives kazakhes en matière de visas passent jusqu’à 15 jours en prison et soient ensuite expulsés du pays.

Si vous envisagez un séjour de plus d’un mois au Kazakhstan, vous devez présenter une lettre d’invitation.

Visa pour d’autres pays de la Communauté des États indépendants (CEI)

Vous devez vous procurer un visa ordinaire ou un visa de transit pour entrer au Kazakhstan même si vous détenez un visa en règle pour d’autres pays de la CEI (Arménie, Azerbaïdjan, Bélarus, Kirghizistan, Moldova, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan, Turkménistan et Ukraine).

Si vous envisagez de vous rendre au Kazakhstan et en République kirghize, et si Almaty est votre point d’arrivée et de départ, vous devrez vous procurer un visa pour séjours multiples pour le Kazakhstan en plus d’un visa pour la République kirghize. Dans ce cas, vous pourriez avoir à vous soumettre à de longues formalités d’entrée et de sortie.

Carte de migration et enregistrement

Vous devez remplir une carte de migration et vous enregistrer auprès des autorités locales à votre arrivée dans un aéroport international. L’agent de contrôle des frontières nationales du Comité pour la sécurité nationale du Kazakhstan apposera un tampon d’entrée sur votre carte de migration, puis un agent du port d’entrée apposera un second tampon (pour vous enregistrer comme citoyen étranger). Assurez-vous que votre carte de migration contient bien les deux tampons avant de quitter la zone de contrôle des passeports. À tous les autres points d’entrée, l’agent de contrôle des frontières nationales n’appose qu’un tampon d’entrée sur votre carte de migration, et vous devez ensuite vous enregistrer auprès du bureau le plus proche de la police migratoire dans les cinq jours civils de votre arrivée au Kazakhstan. Si vous omettez de terminer le processus d’enregistrement, on pourrait vous imposer une amende, vous détenir et vous empêcher de quitter le pays.

Zones fermées

Tous les territoires dans un rayon de 25 km de la frontière ont été désignés comme des « zones fermées », vous devez donc présenter une demande de permis spécial pour pouvoir vous y rendre. Ces territoires comprennent Medeu, Shymbulak, le lac Big d’Almaty, le canyon Charyn, le lac Alakol, les gorges Monakhov et la plupart des autres destinations touristiques prisées. L’accès est aussi interdit aux visiteurs dans certaines parties des provinces de Karaganda/Qaraghandy (villages de Priozyorsk et de Gulshad) de Kyzylorda/Qyzylorda (ville de Baïkonour, et régions de Karmakshinsky et de Kazalinsky), du Kazakhstan occidental (régions de Bokeiordinsky et de Zhangalinsky) et du district de Zhambyl (village de Gvardeiskyi, village de Rossavel et Kulzhabasy).

Pour obtenir un permis, qui ne sera valide que pour une seule visite, veuillez envoyer une demande au chef du département de police et d’immigration du quartier général de la police d’Almaty. Veuillez indiquer le nom des personnes souhaitant se rendre sur le site, leur numéro de passeport, l’heure et la date exactes de la visite ainsi que le nom du site visité. Si vous essayez d’entrer sur ces territoires sans permis, vous risquez d’être arrêté ou de recevoir une amende.

 

Exigences médicales à l’entrée

Si vous envisagez de voyager ou de séjourner au Kazakhstan pendant plus de trois mois, vous devez fournir un certificat médical prouvant que vous avez subi, moins d’un mois avant votre inscription, un test de dépistage du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) qui s’est révélé négatif. Dans les trois jours suivant votre arrivée, vous devrez présenter à la police de la migration ce certificat, traduit et certifié par un notaire local et par le Centre de prévention et de contrôle du sida, à Almaty. Le test de dépistage du VIH peut être fait à l’extérieur du Kazakhstan ou sur place, au centre en question.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Encéphalite à tiques

L'encéphalite à tiques est une maladie virale qui affecte le système nerveux central. Elle se transmet aux humains par la piqûre (morsure) d'une tique infectée. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où elles peuvent être exposées aux tiques (celles qui participent à des activités à l'extérieur dans des zones boisées) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
  • Il y a présentement une pénurie du vaccin de la fièvre jaune au Canada. Il est important que les voyageurs communiquent avec un Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné bien à l'avance de leur voyage pour assurer que le vaccin est disponible.

  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie centrale, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme la fièvre typhoïde et l'hépatite A. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie centrale. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie centrale, certains insectes sont porteurs de maladies comme l'encéphalite à tiques, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la leishmaniose, la maladie de Lyme et le paludisme.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Fièvre hémorragique de Crimée-Congo

La fièvre hémorragique de Crimée-Congo est une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre, des hémorragies sous la peau et des douleurs. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. La maladie se transmet aux humains par le contact avec le sang ou les liquides corporels d'un animal infecté ou par la piqûre (morsure) d'une tique. Protégez-vous contre les piqûres (morsures) de tiques et évitez tout contact avec les animaux. Il n'existe aucun vaccin contre la fièvre hémorragique de Crimée-Congo.


Paludisme

Paludisme

Il n'y a aucun risque de paludisme dans ce pays.


Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions de l' Asie centrale, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.


Services et établissements médicaux

Les établissements médicaux sont rares au Kazakhstan, et la qualité des soins est inférieure à ce qu’exigent les normes occidentales. Les cliniques sont souvent insalubres et manquent de médicaments et d’équipement de base.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

Vous devez être muni d’un permis de conduire international.

Activités illégales et réglementées

Une politique de tolérance zéro s’applique à l’égard de la conduite avec facultés affaiblies.

La possession, l’usage ou le trafic de stupéfiants peuvent être sanctionnés par des peines de prison et de lourdes amendes.

L’homosexualité est légale, mais elle n’est pas communément acceptée par la population kazakhe.

Les visiteurs qui photographient des installations militaires et des immeubles gouvernementaux s’exposent à des sanctions. Avant de prendre des photos, demandez la permission aux autorités locales.

L’importation de médicaments d’ordonnance fait l’objet de restrictions. Pour plus d’information, consultez les autorités douanières du Kazakhstan.

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement au Kazakhstan. Si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen kazakhstanais, elles pourraient refuser de vous accorder l’accès aux services consulaires canadiens, empêchant ainsi les agents consulaires du Canada de vous fournir ces services. Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser ce risque. Il vous faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport kazakhstanais et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consulter l'onglet Exigences d'entrée et de sortie pour les exigences concernant les passeports). La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. ‎Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

Les personnes possédant la double citoyenneté peuvent être soumises à des obligations nationales. Vérifiez votre statut auprès de l’ambassade de la République du Kazakhstan au Canada avant votre départ.

Religion

Le Kazakhstan est un État laïque, mais les pratiques et croyances de l’islam y sont très répandues. C’est dans les régions rurales qu’elles sont respectées le plus fidèlement. Habillez-vous et comportez-vous avec bon sens et discrétion, et respectez les traditions religieuses et sociales afin de ne pas froisser les habitants.

Monnaie

La devise est le tenge (KZT). De manière générale, il faut payer en argent comptant. Il est illégal d’utiliser une devise étrangère pour des transactions financières.

Les chèques de voyage sont rarement acceptés en dehors des grands hôtels ayant une clientèle internationale. Les cartes de crédit sont de plus en plus acceptées dans les grands centres urbains. Les euros et les dollars américains peuvent être changés dans les bureaux de change agréés. Tous les billets de banque américains doivent avoir été émis après 1995 et être en bon état. Lorsque vous passez la frontière, vous devez déclarer toute somme en espèces supérieure à 3 000 $ US.

On trouve de nombreux guichets automatiques bancaires à Almaty et à Astana, et il en existe de plus en plus dans les centres urbains à l’échelle du pays.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Le Kazakhstan est situé dans une zone d’activité sismique. Des avalanches et des glissements de terrain peuvent se produire dans les régions montagneuses, surtout au printemps.

Le degré de pollution industrielle est élevé dans certaines villes.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Composez le 112 pour toute aide d’urgence.

Aide consulaire

Astana - Ambassade du Canada
Adresserue Kabanbay Batyr 13/1 Astana, 010000, KazakhstanTéléphone7 (7172) 475 577Télécopieur7 (7172) 475 587Courrielastnacs2@international.gc.caInternetwww.kazakhstan.gc.caFacebookAmbassade du Canada au KazakhstanTwitter@AmbCanKZ

Pour obtenir une aide d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez à l'ambassade du Canada à Astana et suivez les instructions qui vous seront données. Vous pouvez aussi appeler le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa, à frais virés, en composant le 613-996-8885.


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :