Kazakhstan

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : Un changement mineur a été apporté au contenu.


Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

Kazakhstan - Faites preuve d'une grande prudence

Faites preuve d’une grande prudence du Kazakhstan en raison du taux de criminalité.

Sécurité

Sécurité

Terrorisme

Il existe une menace terroriste. Les édifices gouvernementaux, les lieux de culte, les écoles, les centres de transport et les endroits publics tels que les attractions touristiques, les restaurants, les bars, les cafés, les centres commerciaux, les marchés, les hôtels et les autres sites fréquentés par des étrangers peuvent être ciblés.

Le 5 juin 2016, des attentats ont fait plusieurs morts à Aktobe, une ville située dans le nord-ouest du Kazakhstan. Les autorités ont déclenché une alerte de niveau « jaune » à l’échelle du pays, et ont renforcé les mesures de sécurité dans les transports publics et dans d’autres endroits publics.

Soyez toujours sur vos gardes lorsque vous vous trouvez dans des lieux publics.

Criminalité

Les touristes étrangers sont parfois la cible de crimes violents. Des vols sont commis dans les transports en commun, dans les parcs, les zones commerciales, les marchés et les restaurants, ainsi qu’à proximité des grands hôtels et des boîtes de nuit. Il ne faut en aucune circonstance ouvrir la porte à des inconnus. Ne gardez pas sur vous d’importantes sommes d’argent et ne voyagez pas seul après la tombée de la nuit.

Des étrangers ont été dévalisés par des personnes se faisant passer pour des policiers. Si un policier vous aborde, demandez-lui une preuve d’identité.

À l’aéroport, il arrive que des hommes se faisant passer pour des préposés chargés d’accueillir et d’aider les voyageurs attirent ces derniers dans des voitures pour leur soutirer de l’argent. Prenez les dispositions nécessaires pour pouvoir vérifier l’identité de la personne qui viendra vous accueillir à l’aéroport.

N’acceptez aucun aliment ni aucune boisson de la part d’inconnus. Ne laissez pas vos aliments ou boissons sans surveillance lorsque vous êtes dans un bar ou un restaurant. Il est arrivé que des personnes soient dévalisées après avoir été droguées.

Des étrangers ont été la cible d’attaques violentes et de vols avec agression la nuit, au moment où ils sortaient d’un bar, d’une boîte de nuit ou d’un autre établissement récréatif à Aktobe, à Almaty, à Astana et à Atyraou. Évitez de circuler seul après la tombée de la nuit; prenez plutôt des dispositions auprès d’une entreprise de bonne réputation pour vous faire véhiculer lorsque vous quitterez ces endroits.

Manifestations

Il arrive que des manifestations donnent soudainement lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi perturber passablement la circulation et les transports publics. Évitez toutes les manifestations et tous les grands rassemblements, suivez les conseils des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Transports en commun

N’empruntez que des taxis portant un logo officiel, négociez le tarif de la course avant le départ et ne laissez pas des inconnus monter à bord.

Sécurité routière

La conduite agressive, les routes mal entretenues, mal balisées et peu éclairées de même que la signalisation confuse rendent la conduite dangereuse, surtout l’hiver. Il est également dangereux de conduire après la tombée de la nuit. L’alphabet cyrillique est utilisé dans la signalisation routière.

Louez une voiture avec chauffeur.

Si vous sortez des grandes villes, prenez soin de faire le plein de carburant et de vous munir d’une trousse d’urgence adaptée aux conditions météorologiques, car les villes sont très éloignées les unes des autres et on ne trouve pas de stations-service ni d’autres services dans les régions rurales.

Transport ferroviaire

Le service ferroviaire est bon, mais il se commet souvent des vols à bord des trains, parfois avec la complicité des cadres des compagnies ferroviaires. Rangez vos objets de valeur en lieu sûr et ne laissez pas votre compartiment sans surveillance. Veillez aussi à bien verrouiller la porte de l’intérieur.

Transport aérien

Nousn’évaluons pas dans quelle mesurelescompagnies aériennes intérieures étrangèresrespectent lesnormes internationales de sécurité.

Renseignez-vous davantage sur les vols intérieurs dans d’autres pays.

Les retards et annulations de vols sans préavis sont fréquents en hiver à cause du mauvais temps. Les lignes aériennes régionales ne respectent pas toujours leurs réservations.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Les contrôles d’identité sont courants, et la police arrête les visiteurs qui n’ont pas de pièces d’identité sur eux. Ayez sur vous en tout temps une pièce d’identité avec photo ainsi qu’une copie certifiée de votre visa et de votre enregistrement. Gardez votre passeport et votre visa en lieu sûr. Laissez également une photocopie de vos documents de voyage à un proche au Canada. Les installations touristiques sont limitées, surtout à l’extérieur d’Almaty et d’Astana.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités kazakhstanaises. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des bureaux diplomatiques étrangers au Canada

Passeport

Les Canadiens qui se rendent au Kazakhstan doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins 6 mois après la date prévue de leur départ du pays. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Visas

Les Canadiens peuvent entrer au Kazakhstan sans visa pour un séjour de 30 jours ou moins. Si vous souhaitez y séjourner plus de 30 jours, vous devez obtenir un visa pour entrée unique ou un visa pour entrées multiples. Les visas pour entrée unique permettent aux visiteurs de séjourner au Kazakhstan jusqu’à 90 jours, tandis que les visas pour entrées multiples sont valides jusqu’à trois ans et permettent des séjours de 30 jours à la fois.

Assurez-vous de vous procurer le visa qui convient aux activités que vous envisagez, car les personnes qui commettent des infractions liées aux visas risquent la prison et l’expulsion. Pour la description complète des catégories et des types de visas, consultez le site du ministère des Affaires étrangères du Kazakhstan (en anglais).

Vous n’avez pas besoin d’une lettre d’invitation pour séjourner plus de 30 jours au Kazakhstan, si vous faites une demande de visa de catégorie A3, B1, B3, B10 ou B12. Les voyageurs de toute autre catégorie de visa doivent obtenir une invitation pour les séjours de plus de 30 jours.

Carte de migration et enregistrement

À votre arrivée dans un aéroport international du Kazakhstan, vous devez remplir une carte de migration et vous enregistrer auprès des autorités locales du pays. Un agent de contrôle des frontières nationales du Comité pour la sécurité nationale du Kazakhstan apposera un tampon d’entrée sur votre carte de migration, puis un agent du port d’entrée apposera un second tampon (pour vous enregistrer comme citoyen étranger). Assurez-vous que votre carte de migration contient bien les deux tampons avant de quitter la zone de contrôle des passeports. Si vous arrivez dans le pays par un autre point d’entrée qu’un aéroport international, l’agent de contrôle des frontières nationales n’apposera qu’un tampon d’entrée sur votre carte de migration, et vous devrez ensuite vous enregistrer auprès du bureau le plus proche de la police migratoire dans les cinq jours civils suivant votre arrivée. Si vous omettez de terminer le processus d’enregistrement, on pourrait vous imposer une amende, vous détenir et vous empêcher de quitter le pays.

Zones fermées

Les autorités ont désigné comme « zones fermées » tous les territoires qui se trouvent dans un rayon de 25 km de la frontière. Vous devez donc demander un permis spécial pour vous y rendre. Ces zones fermées comprennent le lac Alakol, le grand lac d’Almaty, le canyon Charyn, les gorges Monakhov et la plupart des autres destinations touristiques prisées. Il est aussi interdit aux visiteurs de se rendre dans certaines parties des provinces de Karaganda (villages de Gulshad et de Priozersk), de Kyzylorda (ville de Baïkonour, et régions de Karmakshinsky et de Kazalinsky), du Kazakhstan occidental (régions de Bokeiordinsky et de Zhangalinsky) ainsi que dans le district de Zhambyl (village de Gvardeiskyi et de Rossavel et Kulzhabasy).

Pour obtenir un permis, qui ne sera valide que pour une seule visite, vous devez soumettre une demande au chef du département de la police migratoire d’Almaty. Il faut y indiquer le nom des personnes souhaitant se rendre sur le site, le numéro de passeport de chacune d’elles, l’heure et la date exactes de la visite ainsi que le nom du site qui sera visité. Si vous tentez de pénétrer sur ces territoires sans permis, les autorités pourraient vous arrêter et vous infliger une amende.

Exigences médicales à l’entrée

Si vous envisagez de voyager ou de séjourner au Kazakhstan pendant plus de trois mois, vous devez fournir un certificat médical prouvant que vous avez subi, moins d’un mois avant votre enregistrement, un test de dépistage du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) qui s’est révélé négatif. Dans les trois jours suivant votre arrivée, vous devrez présenter à la police de la migration ce certificat, traduit et certifié par un notaire local et par le Centre de prévention et de contrôle du sida, à Almaty. Le test de dépistage du VIH peut être fait à l’extérieur du Kazakhstan ou sur place, au centre en question.

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Les enfants et le voyage

Renseignez-vous sur les voyages avec des enfants.

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
  • - 31 décembre 1969 19:00 HNE
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour selon votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage.

Certains de ces vaccins incluent : rougeole-oreillons-rubéole (ROR), diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, varicelle, grippe et d'autres.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Encéphalite à tiques

Risque

  • L'encéphalite à tiques est présente dans certaines régions de ce pays.
  • C'est une maladie virale qui affecte le système nerveux central (cerveau et moelle épinière).
  • Elle est transmise aux humains par la morsure de tiques infectées, ou lorsque vous consommez des produits laitiers non pasteurisés.


Recommandation

  • La vaccination doit être envisagée pour ceux qui peuvent être exposés aux tiques au cours d'activités de plein air.
  • Le vaccin contre l'encéphalite à tiques existe, mais il est seulement disponible dans les pays où la maladie est présente.
  • Apprenez plus sur comment vous protéger contre l'encéphalite à tiques?
Fièvre Jaune - exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus que se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il n'y aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune.

Recommandation

  • La vaccination n'est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
  • Il y a présentement une pénurie du vaccin de la fièvre jaune au Canada. Il est important que les voyageurs communiquent avec un Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné bien à l'avance de leur voyage pour assurer que le vaccin est disponible.

À propos de la fièvre jaune

Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné

*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse.

Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie centrale, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme la fièvre typhoïde et l'hépatite A. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie centrale. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l'eau ou d'aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d'hygiène devraient parler à un fournisseur de soins de santé de vaccination.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie centrale, certains insectes sont porteurs de maladies comme l'encéphalite à tiques, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la leishmaniose, la maladie de Lyme et le paludisme.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Fièvre hémorragique de Crimée-Congo

La fièvre hémorragique de Crimée-Congo est une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre, des hémorragies sous la peau et des douleurs. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. La maladie se transmet aux humains par le contact avec le sang ou les liquides corporels d'un animal infecté ou par la piqûre (morsure) d'une tique. Protégez-vous contre les piqûres (morsures) de tiques et évitez tout contact avec les animaux. Il n'existe aucun vaccin contre la fièvre hémorragique de Crimée-Congo.


Paludisme

Paludisme

Il n'y a aucun risque de paludisme dans ce pays.


Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions de l' Asie centrale, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.


Il est risqué pour la santé de visiter les sites radioactifs ou contaminés par des produits chimiques toxiques, où se trouvaient autrefois des installations de l’industrie de la défense ou des polygones d’essai, en particulier dans la région du site d’essais de Semipalatinsk. L’accès à ces périmètres est normalement interdit aux étrangers. Si vous vous y rendez dans le cadre d’un voyage organisé, suivez attentivement les conseils des accompagnateurs.

Services et établissements médicaux

Les établissements médicaux sont rares au Kazakhstan, et la qualité des soins est inférieure à ce qu’exigent les normes occidentales. Les cliniques sont souvent insalubres et manquent de médicaments et d’équipement de base.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

Conduite automobile

Il faut avoir un permis de conduire international pour conduire au Kazakhstan.

Activités illégales et réglementées

Une politique de tolérance zéro s’applique à l’égard de la conduite en état d’ébriété.

La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants peuvent mener à des peines de prison et à de lourdes amendes.

Les visiteurs qui photographient des installations militaires et des immeubles gouvernementaux s’exposent à des sanctions. Avant de prendre des photos, obtenez la permission des autorités locales.

L’importation de médicaments d’ordonnance fait l’objet de restrictions. Pour plus d’information, communiquez avec l’ambassade de la République du Kazakhstan.

Double citoyenneté

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement au Kazakhstan.

Si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen du Kazakhstan, elles pourraient refuser de vous accorder l’accès aux services consulaires canadiens. Cela nous empêcherait de vous fournir ces services.

‎‎Renseignez-vous davantage sur le voyage en tant que citoyen à double citoyenneté.

La loi du pays ne permet pas à un citoyen du Kazakhstan d’avoir la citoyenneté d’un autre pays. Par conséquent, tout citoyen kazakhstanais qui obtient une autre citoyenneté est obligé par la loi de renoncer à sa citoyenneté kazakhstanaise en avisant l’ambassade ou le consulat du Kazakhstan le plus proche et en remettant toutes ses pièces d’identité et tous ses documents de voyage kazakhstanais dans les trois jours suivant la réception de l’autre citoyenneté.

Religion

Le Kazakhstan est un État laïque, mais les pratiques et croyances de l’islam y sont très répandues. C’est dans les régions rurales qu’elles sont respectées le plus fidèlement. Habillez-vous et comportez-vous avec bon sens et discrétion, et respectez les traditions religieuses et sociales afin de ne pas froisser les habitants.

Voyageurs LGBTQ2

Bien que les lois du Kazakhstan n’interdisent pas les actes sexuels entre personnes de même sexe, l’homosexualité n’est pas acceptée socialement. Les voyageurs LGBTQ2 doivent bien peser les risques que comporte un voyage au Kazakhstan.

Renseignements supplémentaires et conseils destinés aux voyageurs LGBTQ2 à l’étranger

Monnaie

La devise est le tenge (KZT). De manière générale, il faut payer en argent comptant. Il est illégal d’utiliser une devise étrangère pour des transactions financières.

Les chèques de voyage sont rarement acceptés en dehors des grands hôtels ayant une clientèle internationale. Les cartes de crédit sont acceptées presque partout dans les zones urbaines. Les euros et les dollars américains peuvent être changés dans les bureaux de change agréés. Tous les billets de banque américains doivent avoir été émis après 1995 et être en bon état. Lorsque vous passez la frontière, vous devez déclarer toute somme en espèces supérieure à 3 000 $ US.

On trouve de nombreux guichets automatiques bancaires à Almaty et à Astana, et il en existe de plus en plus dans les centres urbains à la grandeur du pays. Seuls certains guichets acceptent les cartes de débit qui utilisent le système Plus.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Le Kazakhstan est situé dans une zone d’activité sismique. Des avalanches et des glissements de terrain peuvent se produire dans les régions montagneuses, surtout au printemps.

Le Kazakhstan connaît des conditions météorologiques rigoureuses, surtout en hiver. Le mercure peut alors descendre sous la barre des moins 30 degrés Celsius, et en cas de vents violents, les températures ressenties peuvent même descendre au-delà de moins 50 degrés Celsius en raison du facteur de refroidissement éolien. Les autoroutes et les routes sont fermées régulièrement durant les mois d’hiver à cause du froid, du vent et de la neige. Les voyageurs qui se rendent en dehors des zones urbaines en hiver doivent s’y préparer adéquatement et prendre les précautions qui s’imposent.

Le degré de pollution industrielle est élevé dans certaines villes.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Composez le 112 pour toute aide d’urgence.

Aide consulaire

Astana - Ambassade du Canada
AdresseKabanbay, rue Batyr 13/1, Astana, 010000, KazakhstanTéléphone7 (7172) 475 577Télécopieur7 (7172) 475 587Courrielastnacs2@international.gc.caInternetwww.kazakhstan.gc.caFacebookAmbassade du Canada au KazakhstanTwitter@AmbCanKZ

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez à l’ambassade du Canada à Astana et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.


La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :