Conseils aux voyageurs pour la Hongrie

Dernière mise à jour : La section Besoin d’aide? a été mise à jour.

Date de la dernière mise à jour : ET

Sur cette page

Niveau de risque

Hongrie - Prenez des mesures de sécurité normales

Prenez des mesures de sécurité normales en Hongrie

Haut de page

Sécurité

Criminalité

Crimes mineurs

Il se commet des crimes mineurs comme des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché, surtout dans les marchés, les transports en commun, les gares ferroviaires, les centres commerciaux et d’autres endroits fréquentés par des touristes.

  • Rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage
  • Évitez de faire étalage de richesse et d’avoir sur vous d’importantes sommes d’argent
  • Faites preuve de prudence lorsque vous vous arrêtez dans les stations-service ou les aires de stationnement des autoroutes, surtout après la tombée de la nuit
  • Méfiez-vous des gens qui simulent des pannes (par exemple, de la fumée sortant du capot ou une crevaison)

Il se produit des vols de voiture, et des voleurs sont à l’œuvre sur les autoroutes. Ils ont recours à des stratagèmes pour inciter les automobilistes à se garer au bord de la route. Ils en profitent ensuite pour s’emparer des effets personnels laissés dans la voiture sans surveillance.

Terrorisme

Il existe une menace terroriste en Europe. Des attentats terroristes ont été perpétrés dans un certain nombre de villes européennes. D’autres incidents violents pourraient se produire.

Les endroits suivants pourraient être ciblés :

  • les édifices gouvernementaux, y compris les écoles;
  • les lieux de culte;
  • les aéroports, ainsi que d’autres plaques tournantes et réseaux de transport;
  • les endroits publics comme les attractions touristiques, les restaurants, les bars, les cafés, les centres commerciaux, les marchés, les hôtels et autres lieux fréquentés par des étrangers.

Soyez toujours sur vos gardes lorsque vous vous trouvez dans les lieux publics.

Manifestations

Des manifestations se produisent de temps en temps. Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi grandement perturber la circulation et les transports publics.

  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et des grands rassemblements
  • Suivez les directives des autorités locales
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des manifestations en cours

Rassemblements de masse (événements à grande échelle)

Aliments et boissons contenant des drogues

Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance, et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Ces produits peuvent contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle.

Escroqueries

Quelques restaurants et boîtes de nuit n’affichent pas leurs prix, surtout dans les quartiers fréquentés par les touristes.

On peut tenter de vous escroquer en gonflant le prix à payer pour un repas ou des consommations. Si vous n’êtes pas en mesure de payer, le garde de sécurité de l’établissement vous accompagnera probablement à un guichet automatique et vous obligera à retirer des fonds, peut-être sous la menace. Des chauffeurs de taxi sont parfois complices de telles escroqueries.

De jeunes femmes abordent parfois des voyageurs dans des bars de bonne réputation et les invitent à les accompagner dans un bar avoisinant. Une fois arrivés au deuxième bar, certains voyageurs tombent aux mains de malfaiteurs ou se voient présenter des factures très élevées pour des boissons et du divertissement.

  • Demandez un menu affichant clairement les prix
  • En cas de surfacturation, évitez les discussions, car elles risquent de dégénérer en incidents violents
  • Ne demandez pas à un chauffeur de taxi de vous recommander des bars ou des boîtes de nuit

La fraude à l’étranger

Sécurité routière

L’état des routes et la sécurité routière sont généralement bons dans l’ensemble du pays.

Certaines routes sont étroites, mal éclairées et mal entretenues. Les conducteurs peuvent parfois être agressifs ou téméraires.

Les embouteillages et le stationnement dans les grandes villes peuvent être problématiques.

Transports publics

L’autobus, le tramway et le métro sont fiables. Vous pouvez subir des retards et des perturbations aux postes frontaliers, notamment si vous voyagez en autobus ou en train.

Si vous prenez un train de nuit, verrouillez de l’intérieur la porte de votre compartiment.

Taxis

Si vous vous déplacez en taxi en Hongrie :

  • ne prenez que des taxis portant un logo officiel;
  • appelez un taxi par l’intermédiaire d’un répartiteur au lieu de héler un taxi dans la rue;
  • assurez-vous que le chauffeur actionne le compteur et qu’il respecte le tarif, normalement affiché dans le véhicule.

Il arrive que des chauffeurs de taxi surfacturent leurs services. Si vous croyez qu’un chauffeur a exigé un tarif trop élevé :

  • notez l’information relative au taxi;
  • demandez un reçu;
  • communiquez avec l’entreprise de taxi pour signaler l’incident. 

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements sur les vols intérieurs dans d’autres pays

Haut de page

Exigences d'entrée et de sortie

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités hongroises. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des Représentants étrangers au Canada

Espace Schengen

La Hongrie fait partie de l'espace Schengen. Les citoyens canadiens n’ont pas besoin de visa pour se déplacer dans les pays de l’espace Schengen. Cependant, vous ne pouvez voyager sans visa que pendant 90 jours ou moins sur une période de 180 jours. Les séjours sont cumulatifs et incluent les jours passés dans tout pays de l’espace Schengen.

Si vous envisagez de rester plus de 90 jours dans l’espace Schengen sur une période de 180 jours, vous aurez besoin d’un visa. Pour obtenir le visa approprié, communiquez avant votre départ avec le haut-commissariat ou l’ambassade du ou des pays où vous désirez vous rendre.

Liens utiles

Passeport

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide pendant au moins 3 mois après la date prévue de votre départ de l'espace Schengen.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Passeport indiquant un identifiant de genre «X»

Bien que le gouvernement du Canada délivre des passeports indiquant un identifiant de genre «X», il ne peut garantir votre entrée ou votre transit dans d’autres pays. Vous pourriez faire face à des restrictions d’entrée dans les pays qui ne reconnaissent pas l’identifiant de genre «X». Avant de partir, vérifiez cette information auprès des représentants étrangers de votre pays de destination.

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès des représentants étrangers du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

Visas

Visa de touriste : non exigé pour les séjours de 90 jours ou moins sur une période de 180 jours*
Visa d’affaires : non exigé pour les séjours de 90 jours ou moins sur une période de 180 jours*
Visa d’étudiant : non exigé pour les séjours de 90 jours ou moins sur une période de 180 jours*

* La période de 90 jours commence au moment où vous entrez dans un pays de l’espace Schengen, quel qu’il soit. Les séjours sont cumulatifs et incluent les jours passés dans tout pays de l’espace Schengen durant toute période de 180 jours.

Autres exigences d’entrée

Il est possible que les autorités hongroises refusent de vous laisser entrer dans le pays si vous avez omis de payer une amende par le passé.  

Les enfants en voyage

Renseignez-vous sur comment voyager avec des enfants.

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Haut de page

Santé

Conseils de santé aux voyageurs pertinents

Cette section contient des informations sur les risques sanitaires éventuels et les restrictions régulièrement constatées ou en cours dans la destination. Suivez ces conseils pour réduire votre risque de tomber malade en voyage. Tous les risques ne sont pas énumérés ci-dessous.

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour obtenir des conseils et des recommandations personnalisées en matière de santé.

Vaccins de routine

Assurez-vous que vos vaccins de routine, conformément à votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage. 

Parmi ces vaccins, citons le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la polio, la varicelle, la grippe et d'autres.

Vaccins et médicaments pré-voyage

Vous pouvez être à risque de maladies évitables lors de votre voyage dans cette destination. Consultez un professionnel de la santé voyage pour savoir quels médicaments ou vaccins pourraient vous convenir, en fonction de votre destination et de votre itinéraire.

Fièvre Jaune - Les exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus que se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.

Recommandation

  • La vaccination n'est pas recommandée.

*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

À propos de la fièvre jaune

Centres de vaccination contre la fièvre jaune désignés

Hépatite A

Il existe un risque d'hépatite A dans cette destination. C'est une maladie du foie. Les gens peuvent contracter l'hépatite A s'ils ingèrent des aliments ou de l'eau contaminés, mangent des aliments préparés par une personne infectieuse ou s'ils ont un contact physique étroit (comme des relations sexuelles orales ou anales) avec une personne infectieuse, bien qu'un contact occasionnel entre les personnes ne propage pas l'hépatite A virus.

 

Prenez des précautions en matière de sécurité alimentaire et d’eau et lavez-vous souvent les mains.

Encéphalite à tiques

 L'encéphalite à tiques constitue un risque dans certaines régions de cette destination. C'est une maladie virale qui touche le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Il se transmet à l'homme par la piqûre de tiques infectées ou occasionnellement lors de la consommation de produits laitiers non pasteurisés.

Les voyageurs se rendant dans les zones où l'on trouve l’encéphalite à tiques peuvent courir un risque plus élevé d'avril à novembre, et le risque est plus élevé pour les personnes qui font de la randonnée ou campent dans les zones forestières.

Protégez-vous des piqûres de tiques. Le vaccin n'est pas disponible au Canada. Il peut être disponible dans la destination vers laquelle vous voyagez.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Elle peut se propager rapidement d'une personne à l'autre par contact direct et par les gouttelettes dans l'air.

Toute personne qui n'est pas protégée contre la rougeole risque d'en être infectée lorsqu'elle voyage à l'étranger.

Peu importe où vous allez, consultez un professionnel de la santé avant votre départ pour vous assurer d'être entièrement protégé contre la rougeole.

Hépatite B

L'hépatite B est un risque dans toutes les destinations. Il s’agit d’une maladie virale du foie qui se transmet facilement d’une personne à une autre par exposition au sang et aux liquides organiques contenant le virus de l’hépatite B. Les voyageurs susceptibles d'être exposés au sang ou à d'autres fluides corporels (par exemple, par contact sexuel, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acupuncture ou exposition professionnelle) courent un risque plus élevé de contracter l'hépatite B.

 

La vaccination contre l'hépatite B est recommandée à tous les voyageurs. Prévenez l’infection par l’hépatite B en pratiquant des relations sexuelles protégées, en utilisant uniquement du matériel médical neuf et stérile et en vous faisant tatouer et percer uniquement dans des environnements qui respectent les réglementations et normes de santé publique.

COVID-19

La maladie à coronavirus (COVID-19) est une maladie infectieuse virale qui peut se propager d’une personne à l’autre par un contact direct et par des gouttelettes projetées dans l’air.

Il est recommandé que tous les voyageurs admissibles reçoivent la série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ainsi que toute dose supplémentaire recommandée au Canada avant de voyager. Les données probantes révèlent que les vaccins sont très efficaces pour prévenir les formes graves de la COVID-19, les hospitalisations et la mort. Bien que la vaccination offre une meilleure protection contre les maladies graves, vous pouvez toujours être exposé au risque d'infection par le virus responsable de la COVID-19. Quiconque n’étant pas entièrement vacciné court un risque accru de contracter le virus qui cause la COVID-19, ainsi qu'un risque accru d'être gravement malade lors d’un voyage à l’étranger.

 Avant de voyager, vérifiez les exigences d'entrée/sortie de votre destination en matière de vaccination contre la COVID-19.Peu importe votre destination, discutez avec un professionnel de la santé avant de voyager afin de vous assurer d’être bien protégé contre la COVID-19.

Grippe

La meilleure façon de se protéger contre la grippe saisonnière est de se faire vacciner chaque année. Faites-vous vacciner contre la grippe au moins 2 semaines avant de voyager.

 La grippe est présente dans le monde entier.

  • Dans l'hémisphère Nord, la saison grippale s'étend généralement de novembre à avril.
  • Dans l'hémisphère Sud, la saison grippale s'étend généralement entre avril et octobre.
  • Sous les tropiques, l'activité grippale est présente toute l'année.

Le vaccin contre la grippe disponible dans un hémisphère peut n’offrir qu’une protection partielle contre la grippe dans l’autre hémisphère.

Le virus de la grippe se transmet d'une personne à l'autre lorsqu'elle tousse ou éternue ou en touchant des objets et des surfaces contaminés par le virus. Lavez-vous souvent les mains et portez un masque si vous avez de la fièvre ou des symptômes respiratoires.

La rage

La rage peut être présente chez certaines espèces sauvages, notamment les chauves-souris, dans cette destination. La rage est une maladie mortelle qui se transmet aux humains principalement par les morsures ou les griffures d'un animal infecté.

Si vous êtes mordu ou égratigné par un animal lors d'un voyage, lavez immédiatement la plaie avec de l'eau propre et du savon, et consultez un professionnel de la santé.

Avant de voyager, consultez un professionnel de la santé au sujet de la vaccination contre la rage. Elle peut être recommandée aux voyageurs qui travailleront directement avec des animaux sauvages.

Précautions pour la nourriture et l'eau

De nombreuses maladies peuvent être causées par la consommation d'aliments ou de boissons contaminées par des bactéries, des parasites, des toxines ou des virus, ou par la baignade dans une eau contaminée.

  • Pour en savoir plus sur les précautions à prendre en matière de nourriture et d'eau pour éviter de tomber malade, consultez notre page mangez et buvez en toute sécurité à l'étrangerRappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!
  • Évitez de vous mettre de l'eau dans les yeux, la bouche ou le nez lorsque vous vous baignez ou participez à des activités en eau douce (ruisseaux, canaux, lacs), particulièrement après une inondation ou de fortes pluies. L'eau peut sembler propre, mais elle peut quand même être polluée ou contaminée.
  • Évitez d'inhaler ou d'avaler de l'eau lorsque vous vous baignez, prenez une douche ou nagez dans des piscines ou des spas.
Diarrhée du voyageur

La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.

Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.

Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.

Préventions des piqûres d'insectes

De nombreuses maladies sont transmises par les piqûres d'insectes infectés tels que les moustiques, les tiques, les puces ou les mouches. Lorsque vous voyagez dans des zones où des insectes infectés peuvent être présents :

  • Utilisez un insectifuge (insecticide) sur la peau exposée
  • Couvrez-vous avec des vêtements amples, de couleur claire, faits de matériaux à tissage serré telle que le nylon ou le polyester
  • Réduisez au minimum l'exposition aux insectes
  • Utilisez une moustiquaire lorsque vous dormez à l'extérieur ou dans des bâtiments qui ne sont pas entièrement clos

Pour en savoir plus sur la manière dont vous pouvez réduire votre risque d'infection et de maladie causée par les piqûres, tant au pays qu'à l'étranger, consultez notre page sur la prévention des piqûres d’insectes.

Découvrez quels types d'insectes sont présents là où vous voyagez, quand ils sont les plus actifs et les symptômes des maladies qu'ils propagent.

Précautions pour les animaux

Certaines infections, telles que la rage et la grippe, peuvent être partagées entre les humains et les animaux. Certains types d'activités peuvent augmenter vos chances de contact avec des animaux, comme les voyages dans des zones rurales ou forestières, le camping, la randonnée et la visite de marchés humides (lieux où les animaux vivants sont abattus et vendus) ou de grottes.

Les voyageurs sont priés d'éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, le bétail (porcs, vaches), les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris, et d'éviter de manger du gibier sauvage insuffisamment cuit.

Surveillez étroitement les enfants, car ils sont plus susceptibles d'entrer en contact avec des animaux.

Infections de personne à personne

Restez à la maison si vous êtes malade et respectez les règles de l'étiquette en matière de toux et d'éternuement, notamment en toussant ou en éternuant dans un mouchoir ou dans le pli de votre bras, pas dans votre main. Réduisez votre risque de rhume, de grippe et d'autres maladies en :

  • vous lavant souvent les mains
  • évitant ou en limitant le temps passé dans des espaces fermés, des endroits bondés ou lors d'événements à grande échelle (les concerts, les événements sportifs, les rassemblements)
  • évitant les contacts physiques étroits avec des personnes qui pourraient présenter des symptômes de maladie

Les infections sexuellement transmissibles (IST), VIH, et la mpox se transmettent par le sang et les fluides corporels ; utilisez des préservatifs, pratiquez des rapports sexuels protégés et limitez le nombre de vos partenaires sexuels. Vérifiez auprès de votre autorité de santé publique locale avant le voyage pour déterminer votre admissibilité au vaccin mpox.

Services et établissements médicaux

Les soins médicaux sont satisfaisants. La qualité des soins n’est pas la même dans les établissements publics et privés. On trouve des cliniques privées, mais les prix y sont considérablement plus élevés.

Les médecins et les hôpitaux s’attendent à ce que les voyageurs détiennent une assurance voyage ou paient leurs services de santé.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Haut de page

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

Transfèrement vers une prison canadienne

Le Canada et la Hongrie sont signataires de la Convention sur le transfèrement des personnes condamnées. Cette convention permet aux Canadiens emprisonnés en Hongrie de demander leur transfèrement dans une prison du Canada pour y purger leur peine. Le transfèrement nécessite l’accord des autorités canadiennes et hongroises.

Ce processus peut prendre beaucoup de temps et il n'y a aucune garantie que le transfèrement soit approuvé par l'une ou l'autre des parties ou par les deux.

Drogues

La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants sont sévèrement punis. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de peines d’emprisonnement et de lourdes amendes.

Drogues, alcool et voyages

Voyageurs 2ELGBTQI+

La loi de la Hongrie n’interdit pas les actes sexuels entre personnes de même sexe. Cependant, l’homosexualité n’est pas bien acceptée socialement.

Les voyageurs 2ELGBTQI+ doivent peser soigneusement les risques que comporte un voyage en Hongrie.

Les voyages et votre orientation sexuelle, votre identité de genre, votre expression de genre et vos caractéristiques sexuelles

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue en Hongrie.

Si vous avez à la fois la citoyenneté canadienne et celle de la Hongrie, nous pourrions être limités dans notre capacité à vous offrir des services consulaires pendant que vous y êtes. Les exigences d’entrée et de sortie peuvent aussi être différentes dans votre cas.

Voyageurs avec la double citoyenneté

Enlèvement international d’enfants

La Convention de La Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants est un traité international. Elle peut aider les parents à obtenir le retour de leurs enfants lorsque ceux-ci ont été déplacés ou retenus dans certains pays en violation d’un droit de garde. La convention s’applique entre le Canada et la Hongrie.

Si votre enfant a été déplacé ou est retenu illicitement en Hongrie et que les conditions requises sont remplies, vous pourriez être en mesure de faire une demande de retour auprès de la cour hongroise.

Si vous vous trouvez dans cette situation :

  • agissez le plus vite possible;
  • communiquez dès que possible avec l’autorité centrale de votre province ou territoire afin d’obtenir de l’information sur la préparation d’une demande en vertu de la Convention de La Haye;
  • consultez un avocat au Canada et en Hongrie afin d’envisager toutes les options juridiques possibles pour le retour de votre enfant;
  • informez le bureau du gouvernement du Canada à l’étranger le plus proche ou l’Unité consulaire pour les enfants vulnérables d’Affaires mondiales Canada en communiquant avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence.

Si votre enfant a été déplacé depuis un pays autre que le Canada, consultez un avocat pour déterminer si la Convention de La Haye s'applique.

Prenez note que les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir dans vos affaires juridiques privées ou dans le processus judiciaire de l’autre pays.

Liens utiles

Contrôles d'identité

Vous devez toujours avoir sur vous une pièce d’identité avec photo, comme votre passeport. Les photocopies ne sont pas acceptées. Laissez une photocopie de votre passeport en lieu sûr au cas où vous le perdriez ou qu’il vous serait confisqué.

Conduite automobile

Le Code de la route est appliqué rigoureusement.

La limite légale d’alcoolémie est de 0,00 %. Si un policier vous soupçonne de conduite en état d’ébriété, il peut confisquer votre permis de conduire sur-le-champ. En cas de culpabilité, vous risquez de lourdes amendes et des peines de prison.

La police effectue également des contrôles routiers et fait passer des alcootests. En cas d’accident, l’alcootest est systématiquement administré.

En cas d’infraction au Code de la route, la police vous remettra une contravention indiquant le montant de l’amende, que vous pourrez payer dans n’importe quel bureau de poste.

Il peut arriver que la police garde votre permis de conduire si vous contestez une infraction ou une amende. En pareil cas, on vous remettra un accusé de réception ainsi qu’une lettre vous demandant de vous présenter à un poste de police. Votre permis de conduire vous sera restitué une fois le litige réglé.

Vous devriez vous munir d’un permis de conduire international.

Liens utiles

Vignettes

Vous devez vous procurer une vignette (permis) pour circuler sur les autoroutes. Vous pouvez obtenir cette vignette dans les stations-service, en ligne ou à partir de votre cellulaire. Si la station‑service ne vous remet pas d’autocollant comme preuve d’achat, vous devez conserver votre reçu pendant un an.

Acheter une vignette en ligne – Vignette autoroutière hongroise (en anglais)

Transports publics

Vous devez faire valider votre billet au début de chaque trajet. Vous devez être en mesure de le présenter au contrôleur sur demande. Les contrevenants peuvent recevoir une amende ou être arrêtés et poursuivis en justice.

Monnaie

La devise officielle de la Hongrie est le forint (HUF).

Les euros sont acceptés à Budapest et dans certaines autres grandes villes où l’on trouve des affiches à cet effet. Il est possible que les taux ne soient pas très concurrentiels. Ne changez pas d’argent auprès de services non officiels.

Au moment d’entrer dans l’Union européenne (UE) ou d’en sortir, vous devez faire une déclaration aux autorités douanières si vous êtes en possession de 10  000 euros ou plus, ou l’équivalent dans d’autres devises. Ceci inclut les sommes sous forme :

  • de billets de banque et de pièces de monnaie;
  • d’instruments négociables au porteur, tels que des chèques, des chèques de voyage, des billets à ordre et des mandats;
  • d'obligations ou d'actions;
  • de pièces en or contenant au moins 90 % d'or;
  • de lingots, pépites ou autres agglomérats d’or contenant au moins 99,5 % d’or;
  • de tout autre titre convertible en argent.

Cette mesure ne s’applique pas lorsque vous vous déplacez à l’intérieur de l’UE ou que vous transitez vers un pays non membre.

Renseignements sur le contrôle des mouvements d’argent liquide - Commission européenne

Haut de page

Catastrophes naturelles et climat

Inondations

Des inondations printanières peuvent se produire entre les mois de mars et de mai. Elles touchent chaque année le nord-est de la Hongrie, le long du bassin hydrographique de la haute Tisza. Occasionnellement, la Hongrie connaît aussi d’importantes crues printanières le long du Danube.

Ces inondations peuvent vous mettre en danger et nuire à la prestation des services essentiels. Si vous décidez de vous rendre en Hongrie pendant cette saison :

  • préparez-vous à changer vos projets de voyage à tout moment, ou même à interrompre ou annuler votre voyage;
  • tenez-vous au courant des dernières prévisions météorologiques régionales;
  • ayez sur vous les coordonnées d’urgence de votre compagnie aérienne ou de votre voyagiste;
  • suivez les conseils et les instructions des autorités locales.

Haut de page

Besoin d'aide?

Services locaux

Services d’urgence

Voici les numéros à composer en cas d’urgence :

  • Aide d’urgence : 112
  • Ambulance : 104
  • Pompiers : 105
  • Police : 107

Aide consulaire

Budapest - Ambassade du Canada
AdresseGanz utca 12-14, 1027 Budapest, HongrieTéléphone36 (1) 392-3342Télécopieur36 (1) 392-3390Courrielbpest.consular@international.gc.caInternethttps://www.Canada.ca/Canada-Et-HongrieFacebookCanada en HongrieTwitter@CanadaHongrieCirconscription consulaire

Bosnie-Herzégovine, Slovénie

Rendez-vous Prenez un rendez-vous en ligne

Pour obtenir de l'aide consulaire d'urgence, téléphonez à l'ambassade du Canada en Hongrie, à Budapest, et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.

Avertissement

La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :