Avertissements officiels aux voyageurs à l’étranger

Évitez les voyages non essentiels à l’extérieur du Canada et évitez tout voyage en croisière jusqu’à nouvel ordre.

De nombreux pays continuent d’imposer des restrictions strictes en matière de voyage, et les options de transport international offertes demeurent limitées. En conséquence, il se peut que vous ayez des difficultés à revenir au Canada. Même si certains pays rouvrent partiellement leurs frontières, nous continuons de conseiller d’éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada. Nous continuons également de conseiller d’ éviter tout voyage à bord de navires de croisière jusqu’à nouvel ordre.

Les gouvernements des destinations qui ont rouvert leurs frontières aux touristes pourraient imposer sans préavis des restrictions strictes en matière de voyage s’ils connaissent une augmentation du nombre de cas de COVID 19. Les options de transport international pourraient être grandement réduites, ce qui pourrait rendre difficile votre retour au Canada. Nous ne prévoyons pas offrir d’autres vols de rapatriement au pays. Si vous décidez de voyager malgré nos avertissements, sachez qu’il est possible que vous ayez à demeurer à l’étranger plus longtemps que prévu.

Si vous décidez de voyager malgré ces avertissements :

Si vous êtes présentement à l’extérieur du Canada ou si vous revenez à la maison, consultez la page COVID-19 : Conseils de sécurité à l’intention des Canadiens à l’étranger.

Guyana Inscrivez-vous Assurance voyage Destinations

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : Changement mineur.


Format à imprimer
Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

COVID-19 - Avertissement officiel global aux voyageurs

Date d'entrée en vigueur : 13 mars 2020

Évitez tous les voyages non essentiels à l'extérieur du Canada jusqu'à nouvel ordre.

Cet avertissement prévaut sur tous les autres niveaux de risque indiqués sur cette page, à l'exception des niveaux de risque pour les pays ou régions où nous conseillons d'éviter tout voyage.

Pour en savoir plus sur l'avertissement global aux voyageurs

Guyana - Faites preuve d'une grande prudence

Faites preuve d’une grande prudence en Guyana en raison des hauts niveaux de criminalité.

Sécurité

Sécurité

COVID-19 – Mesures préventives et restrictions

Certaines mesures préventives et restrictions sont en place, dont un couvre-feu à l’échelle du territoire, de 18 h à 6 h.

  • Suivez les directives des autorités locales, y compris celles en matière de distanciation physique.
  • Évitez les foules.

Frontière avec le Venezuela

Il n’y a pas de poste frontalier officiel avec le Venezuela. Les zones proches de la frontière peuvent être dangereuses en raison de la violence transfrontalière liée aux gangs.

  • Évitez de voyager près de la frontière avec le Venezuela
  • N’utilisez que les points de passage frontaliers officiels avec le Brésil et le Suriname

Criminalité

Crimes mineurs

Il se commet des crimes mineurs comme des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché. Les criminels ciblent les Guyaniens qui rentrent au pays et les étrangers.

  • Évitez de faire étalage de richesse
  • Rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage.

Crimes violents

Les crimes violents sont répandus dans tout le Guyana. Ils sont souvent associés au trafic de drogues illicites. Les homicides, les agressions, les introductions par effraction, les vols à main armée, les vols dans les voitures et les vols de voiture sont courants.

Les criminels voyagent souvent en groupes de deux ou plus et surveillent souvent leur cible pendant des jours avant une confrontation.

Des étrangers ont été dévalisés sous la menace d’une arme à feu et attaqués après avoir retiré de l’argent dans une banque, dans les zones commerciales et dans des hôtels.

  • Évitez d’avoir de grosses sommes d’argent sur vous
  • Ne changez pas d’argent dans la rue

À Georgetown, redoublez de prudence, particulièrement dans les quartiers suivants :

  • la zone située à 2 km au sud de la rue Brickdam;
    • Agricola;
    • Albouystown;
    • Albertown;
    • Bourda;
    • Buxton;
    • East Ruimveldt;
    • Sophia;
    • Stabroek;
    • Tiger Bay;
    • West Ruimveldt.

Les criminels ciblent souvent les sites touristiques suivants :

  • le marché Stabroek;
  • marché Bourda;
  • le jardin botanique;
  • le parc national;
  • le quai.

En dehors de Georgetown, il arrive que des incidents violents se produisent dans la région de East Coast Demerara, en particulier :

  • dans les villages de Buxton et de Friendship;
  • dans la région d’East Bank Demerara;
  • dans la région de New Amsterdam.

Pour limiter le risque de crime violent :

  • ne vous promenez pas seul après la tombée de la nuit;
  • évitez les endroits déserts ou peu peuplés;
  • soyez sur vos gardes, surtout lorsque vous montez dans un véhicule ou que vous en descendez et lorsque vous entrez dans une résidence ou un endroit public, ou que vous en sortez;
  • gardez les portières verrouillées et les vitres fermées en tout temps;
  • logez dans des hôtels offrant un bon niveau de sécurité;
  • avant d’ouvrir la porte à des visiteurs, vérifiez toujours leur identité.

Fraude

Il se commet des fraudes liées aux cartes de crédit et aux guichets automatiques bancaires. Faites preuve de vigilance lorsque vous utilisez votre carte de débit ou de crédit :

  • redoublez de vigilance lorsque vos cartes sont manipulées par d’autres personnes pour un paiement;
  • utilisez des guichets automatiques bancaires situés dans des endroits publics bien éclairés ou à l’intérieur d’une banque ou d’un commerce;
  • évitez les lecteurs de cartes à l’aspect inhabituel;
  • couvrez le clavier d’une main lorsque vous entrez votre NIP;
  • vérifiez votre relevé de compte pour y détecter toute transaction non autorisée.

Plus sur la fraude à l’étranger

Sécurité des femmes

Les femmes qui voyagent seules peuvent subir certaines formes de harcèlement et de violence verbale.

Guide de sécurité à l'intention des voyageuses

Élections

Des manifestations ont eu lieu à travers le pays suite aux résultats des élections du 2 mars 2020. Il y a eu des incidences de violence à travers Georgetown et dans des régions dans l’est du Guyana.

Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi grandement perturber la circulation et les transports publics.

  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et de grands rassemblements
  • Suivez les directives des autorités locales
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des manifestations en cours

Plus sur les rassemblements de masse (événements à grande échelle)

Écotourisme

Si vous vous proposez de faire une randonnée en montagne :

  • ne pratiquez jamais cette activité seul et engagez toujours un guide expérimenté travaillant pour une entreprise de bonne réputation;
  • souscrivez une assurance voyage qui couvre des services de secours par hélicoptère et d’évacuation en cas d’urgence;
  • assurez-vous d’être suffisamment en forme pour relever les défis de votre activité;
  • assurez-vous d’avoir l’équipement adéquat et de bien vous informer au sujet des conditions météorologiques et des autres conditions qui pourraient poser un risque;
  • informez un membre de votre famille ou un ami de votre itinéraire et de l’heure prévue de votre retour au camp;
  • informez-vous sur les symptômes du mal aigu des montagnes (qui peut être mortel);
  • obtenez de l’information précise sur les sentiers de randonnée ou les pentes de ski avant de partir et ne vous aventurez pas à l’extérieur des pentes et des      sentiers balisés.

Sécurité routière

L’état des routes et la sécurité routière laissent à désirer dans tout le pays. Les rues sont mal éclairées, et le Code de la route n’est pas respecté. La conduite en état d’ébriété est chose courante. Les animaux errants posent un risque supplémentaire. Les accidents mortels sont fréquents.

En cas d’accident de la route, la loi exige que les personnes impliquées dans un accident de la circulation restent sur les lieux jusqu’à l’arrivée de la police pour faire un rapport. Le temps de réponse peut être lent en raison du manque de ressources. Les personnes blessées sont souvent transportées à l’hôpital ou à l’établissement médical le plus proche par des passants, à moins qu’elles ne soient gravement blessées. Les autorités locales sont prêtes à coopérer, mais l’assistance est restreinte et peut n’être disponible que durant les heures d’ouverture.

Les voyages à l’intérieur des terres (aussi appelées arrière-pays) sont dangereux en raison de la faible présence policière.

  • Voyagez en convoi, surtout si vous vous rendez dans l’arrière-pays
  • Évitez de conduire la nuit

Transports publics

Minibus

Évitez de prendre des minibus publics, car ils sont souvent surchargés, en mauvais état et mal conduits. De plus, ils sont souvent impliqués dans des accidents.

Taxis

Le taxi est le moyen de transport le plus sûr, mais, des vols qualifiés et des agressions surviennent occasionnellement.

  • Ne hélez pas de taxi dans la rue
  • N’utilisez que les taxis associés aux grands hôtels ou à une entreprise de bonne réputation
  • Prenez note de la plaque d’immatriculation avant de monter, afin de pouvoir repérer le chauffeur en cas de surcharge ou de valises perdues

Bateau-taxi

Évitez de prendre un bateau-taxi pour traverser des eaux internationales. Utilisez le service de traversier régulier, qui est doté d’un point de contrôle frontalier officiel.

Piraterie

Des pirates commettent des attaques et des vols à main armée contre des navires dans les eaux côtières. Les navigateurs doivent prendre les précautions qui s’imposent.

Rapport sur la piraterie - International Maritime Bureau’s Piracy Reporting Centre (en anglais)

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements généraux sur les vols intérieurs dans d’autres pays

 

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

COVID-19 - Restrictions et exigences d'entrée, de sortie et de transit 

Afin de limiter la propagation de la maladie à coronavirus (COVID-19), la plupart des gouvernements ont mis en place des restrictions et des exigences particulières d’entrée et de sortie pour leur territoire. Tenez compte aussi de vos points de transit, car de nombreuses destinations ont mis en place des règles de transit strictes qui pourraient perturber vos déplacements.

Avant de voyager, vérifiez si les autorités locales de votre lieu de provenance et de votre destination ont mis en place des restrictions ou des exigences spécifiques liées à cette situation.

Celles-ci peuvent comprendre:

  • des interdictions d'entrée, en particulier pour les non-résidents;
  • des interdictions de sortie;
  • des quarantaines de 14 jours ou plus à l’arrivée, certaines dans des installations désignées, à vos frais;
  • des dépistages et certificats de santé et une preuve d'assurance maladie de voyage adéquate;
  • des documents d'autorisation de voyage à obtenir avant votre départ;
  • des fermetures des frontières;
  • des fermetures d'aéroports;
  • des suspensions de vols à destination, ou en provenance de certaines destinations et, dans certains cas, de toutes les destinations;
  • des suspensions ou réductions d'autres options de transport international.

Des restrictions supplémentaires peuvent être imposées soudainement. Les compagnies aériennes peuvent, elles aussi, suspendre ou réduire leurs vols sans préavis. Vos projets de voyage peuvent être gravement perturbés, rendant votre retour difficile. Vous ne devriez pas dépendre du gouvernement du Canada pour une aide liée aux changements à vos plans de voyage.

  • Consultez les médias pour vous tenir au courant des dernières nouvelles.
  • Communiquez avec votre compagnie aérienne ou votre voyagiste pour savoir si la situation risque de compromettre vos projets de voyage.
  • Communiquez avec le bureau diplomatique étranger le plus proche pour obtenir des informations sur les restrictions spécifiques à votre destination.

Bureaux diplomatiques étrangers au Canada – Affaires mondiales Canada

COVID-19 - Suspension des vols et fermeture des frontières

Les autorités guyanaises ont suspendu tous les vols commerciaux en provenance et à destination du pays jusqu’à nouvel ordre. Les autorités font certaines exceptions pour les vols de rapatriement quittant le pays. Toutes les frontières terrestres et maritimes sont fermées.

  • Communiquez avec votre compagnie aérienne ou votre voyagiste concernant vos projets de voyage.

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités du Guyana. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des bureaux diplomatiques étrangers au Canada

Passeport

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide au moins 6 mois après la date prévue de votre départ du Guyana.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès d’une mission diplomatique du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

Veillez à ce que les autorités estampillent votre passeport à votre arrivée dans le pays. Sinon, vous risquez d’avoir des ennuis au moment du départ et vous risquez même la prison.

Visas

Visa de touriste : non exigé (pour un séjour de moins de 90 jours)
Visa d’affaires : non exigé
Visa d’étudiant : non exigé

Si vous voyagez au Guyana à des fins d’affaires, vous devez apporter une lettre commerciale donnant tous les détails pertinents sur la raison de votre voyage.

Postes frontaliers

Il est illégal de recourir aux services de bateliers privés pour se rendre au Suriname. Des étrangers qui ont enfreint cette loi se sont vu imposer des amendes et, dans certains cas, ont été emprisonnés puis expulsés.

  • Ne traversez la frontière qu’aux points d’entrée officiels
  • N’utilisez que les services officiels de traversier et assurez-vous de faire estampiller votre passeport

Évitez de faire appel aux bateaux-taxis

Les enfants et le voyage

Renseignez-vous sur les voyages avec des enfants.

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Santé

Santé

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour selon votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage.

Certains de ces vaccins incluent : rougeole-oreillons-rubéole (ROR), diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, varicelle, grippe et d'autres.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Fièvre Jaune - Les exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus que se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il y a un risque de contracter la fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune ou ayant transité par un aéroport de ces pays (lien en anglais seulement).

Recommandation

À propos de la fièvre jaune

Centres de vaccination contre la fièvre jaune désignés

*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée (en anglais seulement) dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire  de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Elle peut se propager rapidement d'une personne à l'autre par contact direct et par les gouttelettes dans l'air.

Toute personne qui n'est pas protégée contre la rougeole risque d'en être infectée lorsqu'elle voyage à l'étranger.

Peu importe où vous allez, consultez un professionnel de la santé avant votre départ pour vous assurer d'être entièrement protégé contre la rougeole.

Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Amérique du Sud, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Amérique du Sud. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l'eau ou d'aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. 

Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d'hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Amérique du Sud, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, la fièvre jaune, la leishmaniose, le paludisme, l'onchocercose (cécité des rivières), la trypanosomiase américaine (maladie de Chagas),le virus du Nil occidental et le virus Zika

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a présentement un risque de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d'un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • Dans ce pays, la dengue constitue un risque pour les voyageurs toute l'année.  C'est une maladie virale transmise aux humains par les piqûres de moustiques.
  • La dengue peut causer des symptômes grippaux graves. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre hémorragique, qui peut être mortelle.
  • Le niveau de risque de contracter la dengue change selon les saisons et varie d'une année à l'autre. Après une baisse des cas de dengue signalés dans le monde en 2017 et 2018, les chiffres mondiaux ont encore fortement augmenté.
  • Les moustiques porteurs de la dengue piquent habituellement pendant le jour, particulièrement autour du lever et du coucher du soleil.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques. Aucun vaccin ou médicament ne protège contre la dengue.
Virus Zika

Le virus Zika est un risque dans ce pays.

Le virus Zika se transmet principalement par la piqûre d'un moustique infecté. Il peut aussi être transmis sexuellement. Le virus Zika peut causer de graves anomalies congénitales.

Avant de partir vers ce pays, les femmes enceintes et celles qui planifient une grossesse devraient consulter un professionnel de la santé pour discuter des risques potentiels. Les femmes enceintes peuvent choisir d'éviter ou de reporter leur voyage dans ce pays.

Recommandations relatives aux voyages :

  • Prévenir les piqûres de moustiques en tout temps.
  • Si vous êtes enceinte, utilisez toujours les condoms correctement ou évitez tout contact sexuel avec quiconque a voyagé dans ce pays pendant votre grossesse.
  • Femmes : Avant d'essayer de tomber enceinte, attendez deux mois après votre voyage dans ce pays ou après l'apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes). Si votre partenaire masculin a voyagé avec vous, attendez trois mois après le voyage ou après l'apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes).
  • Hommes : Avant de tenter de concevoir un enfant, attendez trois mois après votre voyage dans ce pays ou après l'apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes).

Pour plus de recommandations de voyage, voir le conseil de santé aux voyageurs : Virus Zika : Conseils à l'intention des voyageurs


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme. 
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions de l'Amérique du Sud et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.

VIH

Le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) s'attaque au système immunitaire de l'organisme et l'affaiblit, et donne lieu à une maladie chronique progressive appelée le SIDA (syndrome d'immunodéficience acquise).

Parmi les activités à risque élevé, on compte toutes celles où vous êtes en contact avec du sang ou des liquides organiques, c'est-à-dire des rapports sexuels non protégés, l'exposition à des seringues non stérilisées pour la prise de médicaments ou d'autres substances (par exemple, stéroïdes ou drogues) ou l'exposition à des aiguilles non stérilisées pour le tatouage, le perçage corporel ou l'acupuncture.


Services et établissements médicaux

Les services médicaux sont limités en dehors de Georgetown. Les soins sont meilleurs dans les cliniques et hôpitaux privés que dans les hôpitaux publics.

En cas de blessure ou de maladie grave, une évacuation, parfois très coûteuse, peut s’avérer nécessaire.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

Drogues

La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants sont sévèrement punis. Les personnes trouvées coupables de ces délits sont passibles de lourdes amendes et à de longues peines d’emprisonnement qui devront être purgées au Guyana.

Faites vos valises vous-mêmes et ne transportez aucun article appartenant à quelqu’un d’autre.

Articles assujettis à des restrictions

L’importation ou l’exportation sans permis d’articles assujettis à des restrictions, telles les armes à feu et les munitions, peut entraîner de lourdes amendes et des peines d’emprisonnement.

De nombreux oiseaux appartiennent à des espèces protégées. Vous ne pouvez pas exporter un oiseau exotique à moins d’avoir résidé légalement dans le pays pendant au moins un an et d’avoir reçu la permission du ministère de l’Agriculture du Guyana.

Voyageurs LGBTQ2

La loi du Guyana interdit les actes sexuels entre personnes de même sexe et le fait d’être marié à un conjoint de même sexe et la promotion de l’homosexualité constituent des infractions connexes.

Les contrevenants s’exposent à une peine d’emprisonnement.

Les voyageurs LGBTQ2 doivent peser soigneusement les risques que comporte un voyage au Guyana.

Renseignements généraux en matière de sécurité et conseils pour les voyageurs LGBTQ2 à l’étranger

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue au Guyana.

Si vous avez à la fois la citoyenneté canadienne et celle du Guyana, nous pourrions être limités dans notre capacité à vous offrir des services consulaires pendant que vous y êtes. Les exigences d’entrée et de sortie peuvent aussi être différentes dans votre cas.

Renseignements généraux pour les voyageurs avec la double citoyenneté

Conduite automobile

Les véhicules roulent à gauche.

Vous devriez vous munir d’un permis de conduire international. Si vous n’avez pas obtenu un PCI avant de quitter le Canada, vous pouvez obtenir un permis local sur présentation de votre permis de conduire canadien valide.

Les sanctions imposées aux conducteurs responsables d’un accident causant des blessures ou entraînant la mort sont sévères et peuvent aller jusqu’à l’emprisonnement. Veillez à ce que votre couverture d’assurance soit suffisante pour conduire au Guyana.

Plus sur le permis de conduire international

Monnaie

La devise est le dollar du Guyana (GYD). Les dollars américains sont acceptés presque partout.

Seuls les grands hôtels acceptent les cartes de crédit. On trouve quelques guichets automatiques bancaires qui acceptent les cartes bancaires internationales.

  • Prévoyez une quantité suffisante d’espèces pour couvrir vos dépenses
  • e changez vos devises que dans les banques, les hôtels et les bureaux de change reconnus (cambios)
Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Saisons des pluies

Le Guyana connaît deux saisons des pluies : de mai à juillet et de novembre à janvier. Les inondations se produisent toutefois toute l’année et peuvent nuire aux déplacements par voie terrestre et à la prestation des services essentiels, en particulier le long de la côte. Les routes peuvent devenir impraticables et les ponts, subir des dommages.

 La côte du Guyana se trouve en dessous du niveau de la mer et est protégée par une défense maritime et un système de digues. L’infrastructure, dont les systèmes de drainage, est mal entretenue.

  • Suivez les prévisions météorologiques régionales et planifiez vos déplacements en conséquence.

Plus sur les ouragans, typhons, cyclones et moussons

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Des services d’urgence sont accessibles, bien que ceux-ci puissent être limités. En cas d’urgence, composez le:

  • Police : 911 ou +592-225-8196
  • Assistance médicale : 913
  • Pompiers : 912 or +592-226-2411

Aide consulaire

Georgetown - Haut-commissariat du Canada
AdresseHigh et Young Streets, Georgetown, GuyanaAdresse postaleC.P. 10880, Georgetown, Guyana,Téléphone+592-227-2081 / +592-227-2082 / +592-227-2083 / +592-227-2084 / +592-227-2085Télécopieur+592-225-8380Courrielgrgtn@international.gc.caInternetwww.guyane.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookHaut-commissariat du Canada au GuyanaTwitter@AmbCanGuyane

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez au haut-commissariat du Canada en Guyana, à Georgetown, et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.


La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :