Estonie

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : Un changement mineur a été apporté au contenu.


Avertissements

Avertissements

Estonie - Prenez les mesures de sécurité normales

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l'ensemble de l’Estonie. Prenez les mesures de sécurité normales.

Sécurité

Sécurité

Criminalité

Des crimes violents sont commis, mais les étrangers ne sont généralement pas ciblés. On signale aussi des crimes mineurs (vols à la tire et vols de sacs à l’arraché), en particulier dans la vieille ville de Tallinn, pendant la saison touristique estivale. Les voleurs opèrent souvent en petits groupes et s’en prennent aux touristes dans les aéroports, les gares et les autres lieux publics. Il est recommandé d’éviter les parcs, les rues mal éclairées ainsi que certains quartiers de Tallinn, y compris Kopli et Lasnamäe, après la tombée du jour.

Les vols de véhicules ou de leur contenu sont fréquents. Il est recommandé de garder les véhicules verrouillés et de les garer dans des stationnements surveillés la nuit.

Il arrive que des gens se fassent harceler en raison de leur race ou simplement parce qu’ils ont l’air d’étrangers.

Fraude

Il arrive, dans des bars recommandables, que des voyageurs soient abordés par des jeunes femmes qui les invitent à les accompagner dans un bar voisin. Une fois arrivés dans l’autre bar, ces voyageurs peuvent tomber entre les mains de criminels ou se voir présenter de très importantes factures pour des consommations et du divertissement. Avant de commander à boire ou à manger, vous devriez toujours vous informer des prix.

On signale des fraudes par cartes de débit et de crédit. Ne perdez pas de vue votre carte lorsqu’elle est manipulée par quelqu’un d’autre pour un paiement.

Consultez notre page La fraude à l’étranger pour plus de détails au sujet des escroqueries commises à l’étranger.

Terrorisme

Il existe une menace terroriste en Europe. Des attentats terroristes ont été perpétrés dans un certain nombre de villes européennes et d’autres incidents violents, ciblant des secteurs fréquentés par des étrangers, pourraient se produire. Continuez de prendre des mesures de sécurité normales.

Manifestations

Les manifestations sont rares. Il convient tout de même d’éviter les grands rassemblements et les manifestations, qui peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Suivez les conseils des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Transport routier

Les déplacements routiers peuvent s’avérer dangereux. Les routes rurales sont mal éclairées, et des animaux errants se retrouvent parfois sur la chaussée. En hiver, la conduite est particulièrement dangereuse, car les routes sont glacées et enneigées.

Transports publics

N’utilisez que des taxis portant un logo officiel, vérifiez si le chauffeur a actionné le taximètre et si le tarif est affiché. Dans la mesure du possible, il vaut mieux téléphoner pour avoir un taxi plutôt que d’en héler un dans la rue. Si vous appelez les entreprises de taxi Tulika Takso et Tallink Takso, on vous dira le modèle, le numéro et la couleur de la voiture qui vous sera envoyée.

Les autobus urbains sont fiables, mais souvent bondés. Le service ferroviaire est généralement bon, mais il se limite aux liaisons locales autour des principales villes estoniennes.

Des autobus, des avions et des traversiers assurent des liaisons régulières vers les pays voisins. Les autoroutes reliant l’Estonie à la Lettonie et à la Russie sont en assez bon état.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Prenez les mesures de sécurité normales. Évitez de faire étalage de richesse ou d’avoir sur vous d’importantes sommes d’argent. Assurez-vous que vos effets personnels, vos passeports et vos autres documents de voyage sont en lieu sûr en tout temps.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités estoniennes et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès de l'ambassade de la République d’Estonie ou de l’un de ses consulats pour des renseignements à jour.

Il est possible que les agents des douanes vous demandent de présenter une preuve que vous disposez de fonds suffisants pour votre séjour.

Passeport

L'Estonie est un pays de l’espace Schengen. Les Canadiens doivent, à leur arrivée, présenter un passeport qui sera valide pendant au moins trois mois après la date prévue de leur départ de l’espace Schengen. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d’entrée du pays.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Assurance-maladie

Pour les séjours de plus de 90 jours, il est possible que les agents des douanes vous demandent à votre arrivée de présenter une preuve que vous avez une assurance-maladie adéquate. Rendez-vous sur le site de l’ambassade de la République d’Estonie pour de plus amples renseignements.

Visas

Visa de touriste : non exigé pour un séjour de 90 jours ou moins*

Visa de transit : non exigé

Visa d’affaires : non exigé pour un séjour de 90 jours ou moins*

* La période de 90 jours commence au moment où vous entrez dans un pays de l’espace Schengen, quel qu’il soit. Les séjours sont cumulatifs et incluent les voyages effectués dans tous les pays de l’espace Schengen durant toute période de 180 jours.

Espace Schengen

Les 26 pays suivants font partie de l'espace Schengen : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse.

Les pays de l’espace Schengen ont adopté des règles communes au sujet des visas et des contrôles aux frontières externes et ont supprimé les contrôles à leurs frontières intérieures. Néanmoins, certains de ces pays peuvent toutefois exiger que les voyageurs s’inscrivent auprès des autorités locales peu après leur arrivée, surtout lorsqu’ils s’hébergent dans une résidence privée.

Les Canadiens n’ont pas besoin de visa pour se rendre dans les pays de l’espace Schengen s’ils comptent y séjourner pour tout au plus de 90 jours sur toute période de 180 jours. Les séjours sont cumulatifs et englobent tous les pays de l’espace Schengen.

Il est important de faire estampiller votre passeport au moment d’entrée dans l’espace Schengen. L’absence d'un timbre d’entrée pourrait vous causer des problèmes à la sortie de l'espace Schengen ou si vous avez affaire à la police locale ou à d’autres représentants des autorités officielles, et ce, où que vous vous trouviez dans l’espace Schengen.

Si vous dépassez votre séjour dans l’espace Schengen au-delà des 90 jours permis, vous vous exposez à une amende ou à l’expulsion. Si vous comptez rester plus de 90 jours, vous devez communiquer avec le haut-commissariat ou l’ambassade du pays ou des pays où vous souhaitez vous rendre pour obtenir le visa nécessaire avant votre départ.

La Direction générale de la migration et des affaires intérieures (en anglais) de la Commission européenne fournit des renseignements supplémentaires aux voyageurs et met à leur disposition un outil pour calculer les jours de voyage restants, compte tenu des séjours effectués précédemment dans l’espace Schengen.

Le Code frontières Schengen permet aux états membres la réintroduction temporaire de contrôles à leurs frontières intérieures en cas de menace grave pour l’ordre public ou la sécurité intérieure. Les Canadiens souhaitant se rendre dans un pays de l’espace Schengen qui a rétabli des contrôles frontaliers temporaires pourraient devoir présenter un passeport valide pendant au moins trois mois après la date prévue de leur départ de ce pays. Pour plus d’information, consulter le site Web de l’Union Européenne sur la Réintroduction temporaire des contrôles frontaliers (en anglais).

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Encéphalite à tiques

L'encéphalite à tiques est une maladie virale qui affecte le système nerveux central. Elle se transmet aux humains par la piqûre (morsure) d'une tique infectée. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où elles peuvent être exposées aux tiques (celles qui participent à des activités à l'extérieur dans des zones boisées) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions en Europe orientale, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme l'hépatite A. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Europe orientale. Dans le doute, rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Europe orientale, certains insectes sont porteurs de maladies comme l'encéphalite à tiques, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la maladie de Lyme et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.


Paludisme

Paludisme

Il n'y a aucun risque de paludisme dans ce pays.


Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions de l'Europe orientale et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

Les soins médicaux à Tallinn et Tartu sont d’un calibre comparable à ceux du Canada. Cela pourrait bien ne pas être le cas dans d’autres régions de l’Estonie. Les médecins et les hôpitaux s’attendent souvent à être payés sur-le-champ en argent comptant. En cas de maladie ou de blessure grave, une évacuation médicale, souvent très coûteuse, peut s’avérer nécessaire. Souscrivez une assurance voyage qui couvre tous les frais médicaux, y compris l’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale, en cas de maladie ou de blessures.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

Le Canada et l’Estonie sont signataires de la Convention sur le transfèrement des personnes condamnées (Conseil de l’Europe), qui permet aux Canadiens emprisonnés en Estonie de demander leur transfèrement dans une prison du Canada pour y purger leur peine. Le transfèrement nécessite l’accord des autorités canadiennes et estoniennes.

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement en Estonie. Si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen de l'Estonie, elles pourraient refuser de vous accorder l’accès aux services consulaires canadiens, empêchant ainsi les agents consulaires du Canada de vous fournir ces services. Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser ce risque. Il vous faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport de l'Estonie et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consulter l'onglet Exigences d'entrée et de sortie pour les exigences concernant les passeports). La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. ‎Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

Identification

Ayez toujours sur vous des papiers d’identité adéquats. Conservez une photocopie de votre passeport au cas où il serait perdu ou confisqué.

Stupéfiants

La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants sont sévèrement sanctionnés. Les personnes trouvées coupables de ces délits sont passibles de peines d’emprisonnement ou de lourdes amendes.

Transport routier

Pour conduire en Estonie, vous devez avoir un permis de conduire international et votre permis de conduire canadien.

Les véhicules étrangers font l’objet de règlements stricts. Ayez toujours les originaux des documents d’immatriculation. Des barrages sont souvent érigés sur les voies à grande circulation; vous devez vous y arrêter lorsqu’on vous le demande.

Les sanctions contre la conduite en état d’ébriété sont sévères. Une politique de tolérance zéro est en vigueur, et l’alcoolémie ne peut dépasser 0,00 %.

Il est interdit d’utiliser un téléphone cellulaire au volant à moins qu’il ne soit muni d’un dispositif mains libres.

Tous les occupants d’une voiture, y compris le conducteur, doivent boucler leur ceinture de sécurité, et les sièges pour enfants sont obligatoires.

Il faut conduire avec les phares allumés en tout temps. Les véhicules doivent être munis de pneus d’hiver du 1er décembre au 1er mars. On peut aussi utiliser des pneus à crampons du 1er octobre au 1er mai. Ces dates sont sujettes à changement.

Les automobilistes impliqués dans un accident doivent communiquer avec la police pour qu’un rapport officiel soit fait.

Entre le coucher et le lever du soleil, les piétons doivent porter de petits réflecteurs. On peut en acheter dans la plupart des magasins et on les épingle habituellement à son manteau ou à son sac. Cette loi est généralement appliquée dans les zones rurales où l’absence d’éclairage peut empêcher les automobilistes de voir les piétons. Toutefois, partout dans le pays, un piéton qui ne porte pas de réflecteur peut se voir imposer une amende, surtout s’il est impliqué dans un accident.

Monnaie

La devise de l’Estonie est l’euro (EUR).

Il est facile de convertir des devises. Certaines banques acceptent les chèques de voyage en dollars canadiens. Les guichets automatiques sont très répandus, et les cartes de crédit largement acceptées dans les zones urbaines ainsi que par les plus grands établissements des zones rurales.

Au moment de sortir de l’Union européenne ou d’y entrer par un poste frontalier externe, vous devez faire une déclaration aux autorités douanières si vous êtes en possession de 10 000 € ou plus, ou l’équivalent dans d’autres devises. La somme peut être sous forme d’argent liquide, de chèques, mandats, chèques de voyage ou tout autre titre convertible en argent. Cependant, cette mesure ne s’applique pas lorsque vous vous déplacez à l’intérieur de l’UE ou que vous transitez vers un pays non membre. Pour de plus amples renseignements sur les règles de l’UE et pour accéder aux sites des pays membres, consultez la page de la Commission européenne sur le contrôle des mouvements d’argent liquide.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

De fortes inondations peuvent se produire au printemps.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Composez le 112 pour toute aide d’urgence.

Aide consulaire

Tallinn - Bureau de l'ambassade du Canada
AdresseToom Kooli 13, 2ième étage, 15186 Tallinn, EstonieTéléphone372 627-3311 / 372 627-3310Télécopieur372 627-3312Courrieltallinn@canada.eeInternetwww.estonie.gc.caTwitter@CanadaEstonie
Stockholm - Ambassade du Canada
Adresse23 Klarabergsgatan, Stockholm, SuèdeAdresse postaleC.P. 16129, Stockholm, Suède, 10323, SuèdeTéléphone46 (0) 8 453-3000Télécopieur46 (0) 8 453-3016Courrielstkhm-cs@international.gc.caInternetwww.suede.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsTwitter@CanadaSuede

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez au Bureau de l’ambassade à Tallinn et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :