Conseils aux voyageurs pour la République démocratique du Congo (Kinshasa)

Dernière mise à jour : Changement mineur

Date de la dernière mise à jour : ET

Sur cette page

Niveau de risque

République démocratique du Congo - ÉVITEZ TOUT VOYAGE NON ESSENTIEL

Évitez tout voyage non essentiel en République démocratique du Congo (RDC) en raison du taux élevé de criminalité, des troubles civils et des risques d’enlèvement.

Région de l'est et du nord-est de la RDC - Évitez tout voyage

Évitez tout voyage dans l’est et le nord-est de la RDC, plus précisément :

  • dans les provinces suivantes :
    • Maniema;
    • Nord-Kivu;
    • Sud-Kivu;
    • Tanganyika;
    • Bas-Uélé, Haut-Uélé et Ituri;
    • Haut-Lomami;
    • aux points d’entrée du Burundi, de l’Ouganda et du Rwanda;
    • dans les régions frontalières du Soudan du Sud (incluant le parc national de la Garamba) de la République centrafricaine et de l’Ouganda (incluant le parc national Virunga).

Si vous décidez d’y voyager malgré cet avertissement, vous devriez réévaluer régulièrement la situation pour déterminer si votre présence sur les lieux est toujours justifiée.

La situation en matière de sécurité autour de Goma, au Nord-Kivu, est instable. Si vous êtes dans la région, soyez prêts à quitter rapidement dans l’éventualité où la situation se détériorerait davantage.

 

Provinces du Kasaï - Évitez tout voyage

Évitez tout voyage dans les provinces suivantes, en raison des affrontements fréquents entre les forces de l’ordre et des milices armées :

  • Kasaï;
  • Kasaï-Central;
  • Kasaï-Oriental.

 

Province du Mai-Ndombé - Évitez tout voyage

Évitez tout voyage dans la province du Mai-Ndombé en raison de la violence intercommunautaire.

 

Haut de page

Sécurité

Situation en matière de sécurité dans l’est de la RDC

Depuis le début de février 2024, la situation en matière de sécurité dans l’est de la RDC est devenue plus instable et imprévisible.

Les combats s’intensifient entre les forces de l’ordre et le groupe rebelle M23 dans le Nord-Kivu. Ce conflit a fait des centaines de victimes et des milliers de personnes déplacées.

Évitez tout voyage dans l’est de la RDC, y compris dans le Nord-Kivu. Si vous décidez d’y voyager malgré cet avertissement, réévaluez continuellement la situation pour déterminer si votre présence dans la région est justifiée.

Manifestations à Kinshasa

Le 19 mai 2024, on rapporte des coups de feu et des affrontements dans le quartier de la Gombe à Kinshasa à la suite d'une possible tentative de coup d'État.

Depuis le 10 février 2024, des manifestations violentes ont eu lieu à Kinshasa, autour du boulevard du 30 juin.

Des ambassades étrangères ont également été ciblées par les manifestants, notamment celles de :

  • États-Unis
  • Royaume-Uni
  • France

Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi perturber la circulation et les transports publics.

Si vous êtes à Kinshasa :

  • faites preuve de prudence;
  • attendez-vous à une présence accrue des forces de l’ordre et à des mesures de sécurité renforcées;
  • surveillez les médias locaux pour se tenir informé de l'évolution de la situation;
  • ayez toujours avec vous une pièce d'identité valide;
  • évitez les endroits où se tiennent des manifestations et des grands rassemblements;
  • suivez les conseils des autorités locales;
  • préparez-vous à modifier votre itinéraire en cas de perturbations.

La situation en matière de sécurité est imprévisible en RDC et peut se dégrader soudainement.

Manifestations

Des manifestations surviennent régulièrement, surtout à Kinshasa. Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi grandement perturber la circulation et les transports publics.

  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et de grands rassemblements
  • Suivez les directives des autorités locales
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des manifestations en cours

Rassemblements de masse (événements à grande échelle)

Est de la RDC

La situation demeure volatile dans l’est du pays en raison de la présence persistante de plus de 120 groupes armés et de leurs affrontements réguliers.

Les provinces touchées comprennent :

  • Maniema;
  • Nord-Kivu;
  • Sud-Kivu;
  • Tanganyika;
  • Bas-Uélé;
  • Haut-Uélé;
  • Ituri.

La criminalité est endémique sur l’ensemble du territoire et on rapporte plusieurs violations des droits de la personne.

État de siège

Depuis 2021, les provinces du Nord-Kivu et d’Ituri sont placées sous état de siège militaire.  Ces provinces sont sous administration militaire jusqu’à nouvel ordre.

Provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu

Des affrontements entre l’armée congolaise et le groupe rebelle M23 se poursuivent autour de Goma, au Nord-Kivu.

Malgré la signature d’accords de paix et la présence des forces des Nations Unies, des conflits armés persistent dans certaines régions à l’extérieur des capitales provinciales. Des membres de divers groupes armés continuent de perpétrer des actes de pillage et des crimes violents contre la population civile, notamment des meurtres, des enlèvements, des agressions à main armée et des viols. La grave crise humanitaire qui en découle a provoqué d’importants mouvements de la population.

Des opérations militaires sont toujours en cours dans certains endroits, dont près :

  • du Parc national des Virunga;
  • de Rutshuru;
  • de Rumangabo;
  • de la zone trifrontalière avec l'Ouganda et le Rwanda.

Les opérations militaires pourraient mener à une dégradation de la situation sécuritaire en divers endroits situés à l’extérieur des deux capitales, Goma et Bukavu. Certains endroits sont particulièrement dangereux, y compris :

Nord-Kivu

  • Beni;
  • Masisi;
  • Rutshuru;
  • Walikale.

Sud-Kivu

  • Kabare;
  • Shabunda.

Évitez tout voyage aux provinces Nord-Kivu et Sud-Kivu. Si vous décidez d’y voyager malgré cet avertissement :

  • réévaluez continuellement la situation pour déterminer si votre présence dans la région est justifiée;
  • tenez compte des informations fournies par les autorités congolaises et la MONUSCO, afin d'éviter les situations dangereuses;
  • éviter les transports en commun;
  • attendez-vous à des perturbations dans les commerces et services locaux, y compris les aéroports.

Province de Tanganika

La province de Tanganyika, et notamment le territoire de Manono, est le théâtre d’un conflit ethnique entre les Pygmées et les Luba. Les milices Mai-Mai resurgissent périodiquement.

Province de l’Ituri

Des affrontements armés persistent dans la province d’Ituri. Il y a une menace terroriste dans les territoires Beni et Irumu.   

Province du Haut Lomami

Des crimes violents se poursuivent dans la province Haut Lomami. Des voyageurs ont été la cible d’embuscades, de vols à main armée et d’enlèvements.  

Régions frontalières du Soudan du Sud, de la République centrafricaine et de l’Ouganda y compris le Parc national de la Garamba

Malgré l’intensification des opérations menées par les forces armées ougandaises, congolaises et sud-soudanaises et par les Nations Unies, l’Armée de résistance du Seigneur continue de commettre des actes de violence contre la population civile. Beaucoup de gens ont été tués et des milliers de personnes ont fui la région.

Points d’entrée aux frontières du Burundi, de l’Ouganda et du Rwanda

Les points d’entrée aux frontières du Burundi, de l’Ouganda et du Rwanda sont à éviter en tout temps en raison de l’insécurité et du désordre qui y règnent. Les frontières qui séparent la RDC du Burundi et du Rwanda peuvent être fermées à tout moment.

Provinces du Kasaï

Bien que la situation soit présentement calme dans les provinces du Kasaï, des affrontements armés ont déjà fait des milliers de victimes dans les provinces du Kasaï, du Kasaï-Central et du Kasaï-Oriental.  Des enlèvements ont eu lieu.

Violence intercommunale au Mai-Ndombé

Des violences intercommunautaires surviennent régulièrement dans la province du Mai-Ndombé depuis juin 2022, particulièrement dans le territoire de Kwamouth où des milliers de résidents ont été déplacés. La violence a fait des centaines de victimes. Des attaques ont également eu lieu dans les provinces voisines, y compris dans la commune de Maluku dans le Nord de la province de Kinshasa.

Kinshasa

Dans la capitale, choisissez un hôtel dans la commune de Gombe, qui est à la fois le siège administratif et une zone commerciale.

  • Exercez la plus grande prudence à l’extérieur de la commune de Gombe
  • Évitez tout déplacement après la tombée de la nuit

Terrorisme

Il existe une menace terroriste dans la République démocratique du Congo, en particulier :

  • dans la région de Beni-Butembo et de Goma dans le Nord-Kivu;
  • dans les environs de Boga dans l’Ituri;
  • vers la frontière de l’Ouganda.

Les groupes terroristes se disputent le contrôle des routes de trafic de biens, des sites miniers et zones agricoles.

Des attentats contre des cibles civiles et gouvernementales surviennent fréquemment. Il est probable que d’autres attentats soient perpétrés.

Les endroits suivants pourraient être ciblés :

  • les édifices gouvernementaux, y compris les écoles;
  • les lieux de culte;
  • les aéroports, ainsi que d’autres plaques tournantes et réseaux de transport;
  • les endroits publics comme les restaurants, les bars, les cafés, les marchés, les hôtels et autres lieux fréquentés par des étrangers.

Les évènements de haute envergure pourraient être ciblés.

  • Soyez toujours sur vos gardes lorsque vous vous trouvez dans des lieux publics
  • Consultez régulièrement les médias locaux
  • Suivez les directives des autorités locales

Crime

Le taux de criminalité est élevé en RDC en raison de l’extrême pauvreté et de l'absence d'application de la loi.

Crimes mineurs

Les crimes mineurs, tel que les pickpockets et les vols de sacs à main, surviennent régulièrement dans l’ensemble du pays, y compris à Kinshasa. Les vols sont fréquents dans :

  • les transports publics;
  • les voitures;
  • les endroits bondés;
  • dans ou près des guichets automatiques bancaires.

Pendant votre séjour en RDC:

  • rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage;
  • évitez de faire étalage de richesse ou de porter des bijoux de grande valeur;
  • laissez toujours les portières de votre voiture verrouillées et les vitres montées en tout temps;
  • évitez de transporter de grosses sommes d'argent comptant ou des objets de valeur;
  • évitez de vous déplacer seul;
  • portez une attention particulière à votre environnement lorsque vous retirez de l'argent aux guichets automatiques, même dans un hôtel.

Crime violents

Les crimes violents surviennent, en zone urbaine comme en région rurale, surtout après la tombée de la nuit. Les incidents incluent :

  • des vols à main armée;
  • des agressions;
  • des agressions sexuelles;
  • des cambriolages à domicile à main armée;
  • des détournements de voiture et de motocyclettes.
  • Lors de votre séjour : soyez conscient de votre environnement, en tout temps;
  • évitez de circuler seul à pied;
  • ne quittez pas les principales autoroutes, et ne vous garez pas dans des zones non surveillées;
  • ne résistez pas si on vous attaque.

Enlèvements

Les enlèvements surviennent régulièrement dans les provinces de l’est et du nord-est.  Les étrangers sont souvent ciblés. Les incidents surviennent surtout dans les endroits suivants :

  • le parc Virunga dans le Nord-Kivu;
  • les provinces Kivu-Nord, Kivu-Sud, Ituri, Maniema, Tanganika, Bas-Uélé et Haut-Uélé .

Enlèvements éclair

Des enlèvements éclair visant des étrangers surviennent. Les victimes sont habituellement enlevées pour quelques heures en plein jour et dépouillées de leurs biens.
Ces agressions sont souvent perpétrées par de petits groupes d’individus habillés en uniforme de police. La menace est particulièrement élevée dans le quartier de la Gombe, à Kinshasa.

Si vous envisagez de vous rendre en RDC malgré les risques :

  • restez vigilant en tout temps;
  • évitez de vous déplacer à pied dans les endroits accessibles au public;
  • variez vos itinéraires et vos horaires;
  • déplacez-vous uniquement en convoi d’au moins deux véhicules pour les longs déplacements;
  • si on vous menace, ne résistez pas.

Couvre-feux

Des couvre-feux peuvent être imposés sans préavis. Respectez toujours les directives des autorités locales.

Sécurité routière

Le niveau de sécurité routière laisse à désirer dans l’ensemble du pays. Les accidents mortels sont fréquents.

État des routes

Les routes sont généralement mal entretenues et mal éclairées dans l’ensemble du pays.  

Certaines routes peuvent devenir impraticables pendant la saison des pluies et nécessitent un véhicule à quatre roues motrices, y compris dans certaines parties de la capitale, Kinshasa.

La route reliant Kinshasa et Matadi est asphaltée, mais le risque d’accident y est très élevé en raison :

  • des véhicules mal entretenus, surchargés et souvent abandonnés sur la chaussée;
  • de l’éclairage insuffisant;
  • du manque de panneaux de signalisation.

Habitude de conduite

Les conducteurs ne respectent pas toujours le code de la route et la police le fait rarement respecter. Les conducteurs peuvent êtres agressifs et téméraires.

Si vous conduisez en RDC :

  • conduisez toujours de manière défensive;
  • planifiez votre voyage à l’avance, surtout si vous visitez une zone rurale;
  • déplacez-vous uniquement en convoi d’au moins deux véhicules pour les longs déplacements;
  • évitez de voyager après la tombée de la nuit;
  • vérifiez aussi auprès des autorités locales si vous avez besoin d’une autorisation pour voyager à l’intérieur du pays.

Cortèges officiels

Les automobilistes doivent se ranger sur l’accotement lorsque des sirènes ou les forces de l’ordre annoncent l’approche de cortèges présidentiels et autres cortèges officiels.

  • Évitez de prendre en photo les cortèges
  • Ne poursuivez votre route que lorsque les forces de l’ordre vous font signe de le faire

Barrages routiers

Les autorités locales peuvent augmenter le nombre de barrages routiers pendant la nuit, surtout aux endroits suivants :

  • dans la Gombe;
  • à Limete, Ngaba, Kintambo, Ngaliema, Ndjili et Mont Ngafula;
  • aux abords du Camp Kokolo.

Ayez toujours sur vous des pièces d’identité officielles

Ne franchissez pas de barrage sans vous arrêter, même s'il semble sans surveillance.

Des représentants des autorités locales peuvent également essayer de confisquer vos papiers d’identité dans le but d’obtenir un pot-de-vin. Pour réduire ce risque en cas de contrôle d’identité, essayez autant que possible de montrer vos documents sans baisser la vitre de votre voiture.

Usurpation d’identité d’un membre des forces de l’ordre

 Des criminels peuvent se faire passer pour des membres des forces de l’ordre dans le but de vous extorquer de l’argent.

  • Si vous vous faites interpeller par un agent, demandez à voir une preuve de son identité
  • Ne montez pas en voiture avec des inconnus, même si ceux-ci prétendent être des policiers

La sécurité des femmes

Les femmes qui voyagent seules peuvent faire l'objet de harcèlement et de violence verbale.

Conseils pour les voyageuses

Infrastructures touristiques

Les installations touristiques sont très limitées à Kinshasa et pratiquement inexistantes en dehors de la capitale.

  • Planifiez votre voyage en conséquence
  • Gardez des réserves d'eau, de nourriture et de carburant à portée de main
  • Amenez un téléphone cellulaire, un chargeur et les numéros d’urgence locaux

Pannes d’électricité

Les pannes d’électricité surviennent parfois à l’échelle du pays.

Les autorités locales peuvent imposer des mesures de rationnement de l'électricité.

Les pannes d’électricité perturbent parfois les services essentiels, tels que :

  • les transports publics, y compris les vols;
  • les services médicaux;
  • l’approvisionnement public en eau;  
  • les télécommunications;
  • les opérations bancaires;
  • l’achat de biens de première nécessité.

Les bâtiments ne sont pas tous munis de génératrices.

  • Planifiez en conséquence;
  • Gardez des réserves d'eau, de nourriture et de carburant à portée de main;
  • Assurez-vous de toujours avoir une trousse d’urgence complète sous la main.

Télécommunications

Le réseau de télécommunications n’est pas toujours fiable. Les lignes téléphoniques fixes sont quasi-inexistantes et la couverture des téléphones cellulaires peut être intermittente.

L’accès à Internet peut être limité lorsque des troubles civiles surviennent.

  • Ne comptez pas sur votre téléphone cellulaire en cas d’urgence, surtout en dehors des grandes villes
  • Évitez de voyager seul
  • Informez un proche de votre itinéraire

Transports publics

Les transports publics en RDC ne sont ni fiables ni sécuritaires.

Il est possible de louer une voiture avec ou sans chauffeur auprès d’entreprises de location ou d’agences de voyages.

Si vous vous rendez à Kinshasa, assurez-vous que quelqu’un viendra vous accueillir à l’aéroport.

Évitez d’utiliser les transports publics y compris les taxis, surtout après la tombée de la nuit.

Autobus

Les itinéraires ne sont pas bien affichés, les arrêts d’autobus sont mal situés. Les véhicules sont souvent surchargés et en très mauvais état. Des accidents sont fréquents.

Ne faites appel qu’à des voyagistes qui proposent des liaisons directes à partir de votre point de départ.

Taxis et applications de co-voiturage

Les taxis ne sont pas tous identifiables et ils ne répondent généralement pas aux normes de sécurité ou de fiabilité mécanique. Certaines applications de co-voiturage sont disponibles à Kinshasa.

Si vous devez prendre un taxi :

  • adressez-vous à une compagnie de taxis officiellement reconnue, fiable et recommandée par votre hôtel;
  • ne partagez jamais un taxi avec des inconnus;
  • utilisez une application de co-voiturage recommandée à Kinshasa.

Train

Le service ferroviaire est limité et n’est pas sûr. Des accidents surviennent régulièrement. Le mauvais état des voies ferrées et les bris mécaniques causent souvent des retards. Les trains sont bondés et souvent fréquentés par des voleurs.

Traversier

Les traversiers sont disponibles à plusieurs endroits dans le pays, mais la plupart ne sont pas sécuritaires. Des accidents de traversiers surviennent régulièrement.

Si vous décidez de prendre un traversier :

  • n'utilisez que les services d'une compagnie fiable;
  • confirmez toujours l'horaire de départ avant de vous rendre au port;
  • assurez-vous l’équipement de sécurité approprié est disponible;
  • ne montez pas à bord d'une embarcation qui semble surchargée ou qui ne semble pas en état de naviguer.

Piraterie

Des pirates commettent des attaques et des vols à main armée contre des navires dans les eaux côtières. Les navigateurs doivent prendre les précautions qui s’imposent.

Rapport sur la piraterie - International Maritime Bureau

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements sur les vols intérieurs dans d’autres pays

Haut de page

Exigences d'entrée et de sortie

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités congolaise . Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des Représentants étrangers au Canada

Passeport

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide 6 mois après la date prévue de votre départ de la RDC.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Passeport indiquant un identifiant de genre «X»

Bien que le gouvernement du Canada délivre des passeports indiquant un identifiant de genre «X», il ne peut garantir votre entrée ou votre transit dans d’autres pays. Vous pourriez faire face à des restrictions d’entrée dans les pays qui ne reconnaissent pas l’identifiant de genre «X». Avant de partir, vérifiez cette information auprès des représentants étrangers de votre pays de destination.

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès des représentants étrangers du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

Visas

Visa de touriste : exigé 
Visa d’affaires : exigé 
Visa d’étudiant : exigé - les étudiants doivent obtenir un visa de touriste
Visa de transit : exigé

Pour entrer en RDC, les Canadiens doivent se procurer un visa auprès de l’ambassade de la République démocratique du Congo à Ottawa avant de quitter le Canada.

Vous ne pouvez pas obtenir de visa aux points d’entrée ni à une ambassade de la RDC autre que celle de son pays de résidence.

Bureaux diplomatiques étrangers au Canada

Difficultés aux points d’entrée

Les voyageurs qui se rendent en RDC ont souvent des difficultés à l’aéroport et à d’autres points d’entrée.

L’arrivée à l’aéroport international de Ndjili à Kinshasa peut s’avérer chaotique. Des détentions temporaires sont possibles, car les agents de sécurité et d’immigration peuvent exiger de se faire payer des « droits spéciaux » non officiels.

Taxe de départ

Tout passager d’un vol en partance de la RDC doit payer une taxe de fonds de développement pour les infrastructures aéroportuaires (IDEF) de 58,00 $ US (taux pouvant changer sans préavis). Vous devez présenter une attestation de paiement de l’IDEF (qui porte le nom de « Go Pass ») pour pouvoir monter à bord de l’avion. On peut obtenir ce document aux guichets spéciaux des banques ou institutions désignées, ou dans les aéroports.

Traversée à Brazzaville

Pour traverser le fleuve Congo de Kinshasa à Brazzaville, il faut détenir un visa d’entrée délivré par l’ambassade de la République du Congo (Brazzaville).

Les enfants en voyage

Renseignez-vous sur comment voyager avec des enfants.

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Haut de page

Santé

Cette section contient des informations sur les risques sanitaires éventuels et les restrictions régulièrement constatées ou en cours dans la destination. Suivez ces conseils pour réduire votre risque de tomber malade en voyage. Tous les risques ne sont pas énumérés ci-dessous.

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour obtenir des conseils et des recommandations personnalisées en matière de santé.

Vaccins de routine

Assurez-vous que vos vaccins de routine, conformément à votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage. 

Parmi ces vaccins, citons le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la polio, la varicelle, la grippe et d'autres.

Vaccins et médicaments pré-voyage

Vous pouvez être à risque de maladies évitables lors de votre voyage dans cette destination. Consultez un professionnel de la santé voyage pour savoir quels médicaments ou vaccins pourraient vous convenir, en fonction de votre destination et de votre itinéraire.

Hépatite A

Il existe un risque d'hépatite A dans cette destination. C'est une maladie du foie. Les gens peuvent contracter l'hépatite A s'ils ingèrent des aliments ou de l'eau contaminés, mangent des aliments préparés par une personne infectieuse ou s'ils ont un contact physique étroit (comme des relations sexuelles orales ou anales) avec une personne infectieuse, bien qu'un contact occasionnel entre les personnes ne propage pas l'hépatite A virus.

 

Prenez des précautions en matière de sécurité alimentaire et d’eau et lavez-vous souvent les mains.

Fièvre Jaune - Les exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus que se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il y a un risque de contracter la fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance de tous les pays.

Recommandation

À propos de la fièvre jaune

Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné
*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée (en anglais seulement) dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Elle peut se propager rapidement d'une personne à l'autre par contact direct et par les gouttelettes dans l'air.

Toute personne qui n'est pas protégée contre la rougeole risque d'en être infectée lorsqu'elle voyage à l'étranger.

Peu importe où vous allez, consultez un professionnel de la santé avant votre départ pour vous assurer d'être entièrement protégé contre la rougeole.

Méningococcie

Cette destination se trouve dans la ceinture africaine de la méningite, une région qui présente les taux de méningococcie les plus élevés au monde. La méningococcie est une infection grave et parfois mortelle.

Les voyageurs présentant un risque plus élevé devraient discuter de la vaccination avec un prestataire de soins de santé. Les voyageurs à haut risque comprennent ceux qui vivent ou travaillent avec la population locale (par exemple, les agents de santé) ou ceux qui voyagent dans des zones surpeuplées ou participent à de grands rassemblements.

Hépatite B

L'hépatite B est un risque dans toutes les destinations. Il s’agit d’une maladie virale du foie qui se transmet facilement d’une personne à une autre par exposition au sang et aux liquides organiques contenant le virus de l’hépatite B. Les voyageurs susceptibles d'être exposés au sang ou à d'autres fluides corporels (par exemple, par contact sexuel, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acupuncture ou exposition professionnelle) courent un risque plus élevé de contracter l'hépatite B.

 

La vaccination contre l'hépatite B est recommandée à tous les voyageurs. Prévenez l’infection par l’hépatite B en pratiquant des relations sexuelles protégées, en utilisant uniquement du matériel médical neuf et stérile et en vous faisant tatouer et percer uniquement dans des environnements qui respectent les réglementations et normes de santé publique.

COVID-19

La maladie à coronavirus (COVID-19) est une maladie infectieuse virale qui peut se propager d’une personne à l’autre par un contact direct et par des gouttelettes projetées dans l’air.

Il est recommandé que tous les voyageurs admissibles reçoivent la série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ainsi que toute dose supplémentaire recommandée au Canada avant de voyager. Les données probantes révèlent que les vaccins sont très efficaces pour prévenir les formes graves de la COVID-19, les hospitalisations et la mort. Bien que la vaccination offre une meilleure protection contre les maladies graves, vous pouvez toujours être exposé au risque d'infection par le virus responsable de la COVID-19. Quiconque n’étant pas entièrement vacciné court un risque accru de contracter le virus qui cause la COVID-19, ainsi qu'un risque accru d'être gravement malade lors d’un voyage à l’étranger.

 Avant de voyager, vérifiez les exigences d'entrée/sortie de votre destination en matière de vaccination contre la COVID-19.Peu importe votre destination, discutez avec un professionnel de la santé avant de voyager afin de vous assurer d’être bien protégé contre la COVID-19.

Grippe

La meilleure façon de se protéger contre la grippe saisonnière est de se faire vacciner chaque année. Faites-vous vacciner contre la grippe au moins 2 semaines avant de voyager.

 La grippe est présente dans le monde entier.

  • Dans l'hémisphère Nord, la saison grippale s'étend généralement de novembre à avril.
  • Dans l'hémisphère Sud, la saison grippale s'étend généralement entre avril et octobre.
  • Sous les tropiques, l'activité grippale est présente toute l'année.

Le vaccin contre la grippe disponible dans un hémisphère peut n’offrir qu’une protection partielle contre la grippe dans l’autre hémisphère.

Le virus de la grippe se transmet d'une personne à l'autre lorsqu'elle tousse ou éternue ou en touchant des objets et des surfaces contaminés par le virus. Lavez-vous souvent les mains et portez un masque si vous avez de la fièvre ou des symptômes respiratoires.

Paludisme

Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle causée par des parasites transmis par les piqûres de moustiques.

Le paludisme est un risque pour les voyageurs vers cette destination.

Les médicaments antipaludéens sont recommandés pour la plupart des voyageurs vers cette destination et doivent être pris comme recommandé. Consultez un professionnel de la santé ou visitez une clinique de santé-voyage avant de voyager pour discuter de vos options. Il est recommandé de le faire 6 semaines avant le voyage, cependant, c'est toujours une bonne idée à tout moment avant de partir.

Protégez-vous des piqûres de moustiques en tout temps :

  • Couvrez votre peau et utilisez un insectifuge approuvé sur la peau découverte.
  • Excluez les moustiques de votre espace de vie avec des moustiquaires et/ou des portes et fenêtres fermées et bien scellées.
  • Utilisez des moustiquaires imprégnées d'insecticide si les moustiques ne peuvent pas être exclus de votre espace de vie.
  • Portez des vêtements traités à la perméthrine.

Si vous développez des symptômes similaires au paludisme lorsque vous voyagez ou jusqu'à un an après votre retour à la maison, consultez immédiatement un professionnel de la santé. Dites-leur où vous avez voyagé ou habité.

Rage

La rage est généralement transmise par les chiens et certains animaux sauvages, notamment les chauves-souris, dans cette destination. La rage est une maladie mortelle qui se transmet aux humains principalement par les morsures ou les griffures d'un animal infecté. Pendant le voyage, prenez des précautions, notamment en vous tenant à distance des animaux (y compris les chiens en liberté) et en surveillant de près les enfants.

Si vous êtes mordu ou égratigné par un animal lors d'un voyage, lavez immédiatement la plaie avec de l'eau propre et du savon, et consultez un professionnel de la santé. Le traitement contre la rage dans cette destination peut être limité ou ne pas être disponible, et il se peut donc que vous deviez retourner au Canada pour vous faire soigner.

Avant de voyager, consultez un professionnel de la santé au sujet de la vaccination contre la rage. Elle peut être recommandée pour les voyageurs qui présentent un risque élevé d'exposition (par exemple, les vétérinaires et les travailleurs de la faune, les enfants, les voyageurs d'aventure et les spéléologues, ainsi que les personnes en contact étroit avec des animaux).

La poliomyélite – Recommandations temporaires de l'Organisation mondiale de la santé

La polio (poliomyélite) est une maladie infectieuse qui peut être prévenue par la vaccination. Elle est causée par le poliovirus de type 1, 2 ou 3. Le poliovirus sauvage (WPV1) et/ou le poliovirus circulant dérivé d'un vaccin (cVDPV1 ou cVDPV3) est/sont présent(s) dans cette destination. 
 
Cette destination est soumise à des recommandations temporaires dans le cadre de l'urgence de santé publique de portée internationale (USPPI) de l'Organisation mondiale de la santé. 
 
La polio se transmet d'une personne à l'autre et par l'intermédiaire d'aliments et d'eau contaminés. L'infection par le poliovirus peut provoquer la paralysie et la mort chez les personnes de tout âge qui ne sont pas immunisées. 
 
Recommandations : 

  • Assurez-vous que vos vaccinations contre la polio sont à jour avant de voyager. La polio fait partie du calendrier de vaccination systématique des enfants au Canada.
  • Une dose de rappel du vaccin contre la polio est recommandée à l'âge adulte.
  • Assurez-vous que les vaccinations contre la polio sont documentées sur le certificat international de vaccination ou de prophylaxie. C'est le seul document accepté comme preuve de vaccination. Il est fourni dans les centres de vaccination contre la fièvre jaune.
  • Ayez sur vous le certificat comme preuve de vaccination. 

 Preuve de vaccination : 

  • Les voyageurs qui séjournent plus de 4 semaines peuvent être tenus de recevoir une dose de vaccin contre la polio 1 à 12 mois avant de quitter cette destination. Cela peut être nécessaire même si vous avez déjà reçu toutes les doses recommandées de vaccin contre la polio dans le cadre du calendrier de vaccination systématique au Canada.
  • Assurez-vous que la vaccination contre la polio est documentée sur le certificat international de vaccination ou de prophylaxie. 

Précautions pour la nourriture et l'eau

De nombreuses maladies peuvent être causées par la consommation d'aliments ou de boissons contaminées par des bactéries, des parasites, des toxines ou des virus, ou par la baignade dans une eau contaminée.

  • Pour en savoir plus sur les précautions à prendre en matière de nourriture et d'eau pour éviter de tomber malade, consultez notre page mangez et buvez en toute sécurité à l'étrangerRappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!
  • Évitez de vous mettre de l'eau dans les yeux, la bouche ou le nez lorsque vous vous baignez ou participez à des activités en eau douce (ruisseaux, canaux, lacs), particulièrement après une inondation ou de fortes pluies. L'eau peut sembler propre, mais elle peut quand même être polluée ou contaminée.
  • Évitez d'inhaler ou d'avaler de l'eau lorsque vous vous baignez, prenez une douche ou nagez dans des piscines ou des spas.
Choléra

Risque

Le choléra est un risque dans certaines régions du pays. Le risque est faible pour la plupart des voyageurs.

Pour se protéger contre le choléra, tous les voyageurs devraient prendre des précautions pour s'assurer de la salubrité des aliments et de l'eau.

Les voyageurs les plus à risque d'attraper le choléra font partie de ceux qui vont :

  • visiter, travailler ou vivre dans des zones où l'accès à une nourriture saine, à l'eau et à des installations sanitaires adéquates est limité
  • visiter les zones où il y a des éclosions de choléra

La vaccination peut être recommandée pour les voyageurs à risque élevé et devrait être discutée avec un professionnel de la santé.

Diarrhée du voyageur

La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.

Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.

Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l’eau ou d’aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. 

Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d’hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.

Schistosomiase

Il existe un risque de schistosomiase dans cette destination. La schistosomiase est une maladie parasitaire causée par de minuscules vers (douves sanguines) que l'on trouve dans les eaux douces (lacs, rivières, étangs et zones humides). Les vers peuvent briser la peau et leurs œufs peuvent provoquer des douleurs à l'estomac, de la diarrhée, des symptômes pseudo-grippaux ou des problèmes urinaires. La schistosomiase touche principalement les communautés sous-développées et rurales, en particulier les communautés agricoles et de pêche.

La plupart des voyageurs courent un faible risque. Les voyageurs doivent éviter tout contact avec de l'eau douce non traitée comme les lacs, les rivières et les étangs (par exemple, nager, se baigner, patauger, ingérer). Il n’existe aucun vaccin ni médicament disponible pour prévenir l’infection.

Préventions des piqûres d'insectes

De nombreuses maladies sont transmises par les piqûres d'insectes infectés tels que les moustiques, les tiques, les puces ou les mouches. Lorsque vous voyagez dans des zones où des insectes infectés peuvent être présents :

  • Utilisez un insectifuge (insecticide) sur la peau exposée
  • Couvrez-vous avec des vêtements amples, de couleur claire, faits de matériaux à tissage serré telle que le nylon ou le polyester
  • Réduisez au minimum l'exposition aux insectes
  • Utilisez une moustiquaire lorsque vous dormez à l'extérieur ou dans des bâtiments qui ne sont pas entièrement clos

Pour en savoir plus sur la manière dont vous pouvez réduire votre risque d'infection et de maladie causée par les piqûres, tant au pays qu'à l'étranger, consultez notre page sur la prévention des piqûres d’insectes.

Découvrez quels types d'insectes sont présents là où vous voyagez, quand ils sont les plus actifs et les symptômes des maladies qu'ils propagent.

Trypanosomiase africaine

La trypanosomiase africaine (maladie du sommeil) est causée par un parasite transmis par la piqûre d'une mouche tsé-tsé. Elles piquent habituellement en journée et leurs piqûres sont en général assez douloureuses. Si elle n’est pas traitée, la maladie est éventuellement mortelle. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez-vous contre les piqûres de mouches tsé-tsé, en particulier dans les réserves fauniques et dans les zones rurales. Évitez de porter des vêtements de couleurs lumineuses ou sombres, car elles attirent les mouches tsé-tsé. Il n'existe aucun vaccin contre cette maladie.

Chikungunya

Il y a  un risque de chikungunya dans ce pays.  Le risque peut varier d'une région à l'autre dans le pays.   Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d'un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • Dans ce pays, la dengue se manifeste de façon sporadique. C’est une maladie virale transmise aux humains par les piqûres de moustiques.
  • La dengue peut causer des symptômes grippaux. Dans certains cas, elle peut entraîner une dengue sévère, qui peut être mortelle.
  • Le niveau de risque de contracter la dengue change selon les saisons et varie d'une année à l'autre. Le niveau de risque varie également entre les régions d’un même pays et peut dépendre des élévations de ces régions.
  • Les moustiques porteurs de la dengue piquent habituellement pendant le jour, particulièrement autour du lever et du coucher du soleil.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques. Il n’y a pas de vaccin ou de médicament qui protège contre la dengue.
Onchocercose

L'onchocercose (cécité des rivières) est une maladie qui touche les yeux et la peau et qui est causée par un parasite transmis par la piqûre d'une mouche noire femelle infectée. L'onchocercose entraîne souvent la cécité si elle n'est pas traitée. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez-vous contre les piqûres de mouches noires, qui sont les plus courantes près des rivières et ruisseaux à débit rapide. Il n'existe aucun vaccin contre l'onchocercose, mais des médicaments sont disponibles pour la traiter.

Filiarose lymphatique

La filiarose lymphatique, ou éléphantiasis, est provoquée par des filiaires (minuscules vers) qui sont transmis aux humains par la piqûre d'un moustique infecté. La filiarose peut provoquer un éventail d'affections. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe aucun vaccin contre la filiarose lymphatique, mais des médicaments sont disponibles pour la traiter.

Précautions pour les animaux

Certaines infections, telles que la rage et la grippe, peuvent être partagées entre les humains et les animaux. Certains types d'activités peuvent augmenter vos chances de contact avec des animaux, comme les voyages dans des zones rurales ou forestières, le camping, la randonnée et la visite de marchés humides (lieux où les animaux vivants sont abattus et vendus) ou de grottes.

Les voyageurs sont priés d'éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, le bétail (porcs, vaches), les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris, et d'éviter de manger du gibier sauvage insuffisamment cuit.

Surveillez étroitement les enfants, car ils sont plus susceptibles d'entrer en contact avec des animaux.

Peste

Il y a un risque de peste dans ce pays. La peste est une maladie bactérienne qui peut causer une maladie grave et, si elle n’est pas traitée, qui peut causer la mort.

La fréquence des cas dans les régions où les bactéries de la peste sont connues pour circuler peut être influencée par les conditions météorologiques et environnementales. Dans certains pays, cela entraîne des éclosions saisonnières.

Les voyageurs qui se rendent dans des régions où la peste est courante peuvent être exposés à des risques s’ils campent, s’ils chassent ou s’ils viennent en contact avec des rongeurs.

La peste se propage par :

  • des piqûres de puces infectées par la peste
  • un contact direct avec les liquides corporels ou les tissus d’un animal ou d’une personne malade ou décédée de la peste

Le risque global pour les voyageurs est faible. Protégez-vous en réduisant les contacts avec les puces et les rongeurs et les autres animaux sauvages potentiellement infectés.

Mpox

La mpox (variole simienne) est un risque dans ce pays. Il s’agit d’une maladie virale qui peut causer une maladie grave dans certaines circonstances. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs.

La mpox se propage de trois façons :

  • des animaux aux humainspar contact direct ou en mangeant ou en préparant de la viande insuffisamment cuite d'animaux infectés ou en entrant en contact avec les fluides corporels d'un animal infect

  • de personne à personne par contact étroit, y compris le contact direct avec les lésions cutanées, le sang, les liquides organiques ou les surfaces muqueuses (comme les yeux, la bouche, la gorge, les organes génitaux, l'anus ou le rectum) d'une personne infectée

  •  par contact direct avec des objets contaminés tels que la literie et les serviettes, ou en partageant des objets personnels utilisés par une personne infectée

Suivez les mesures de santé publique recommandées et évitez tout contact avec des animaux tels que les rongeurs et les primates pour éviter de contracter ou de propager l'infection.

Infections de personne à personne

Restez à la maison si vous êtes malade et respectez les règles de l'étiquette en matière de toux et d'éternuement, notamment en toussant ou en éternuant dans un mouchoir ou dans le pli de votre bras, pas dans votre main. Réduisez votre risque de rhume, de grippe et d'autres maladies en :

  • vous lavant souvent les mains
  • évitant ou en limitant le temps passé dans des espaces fermés, des endroits bondés ou lors d'événements à grande échelle (les concerts, les événements sportifs, les rassemblements)
  • évitant les contacts physiques étroits avec des personnes qui pourraient présenter des symptômes de maladie

Les infections sexuellement transmissibles (IST), VIH, et la mpox se transmettent par le sang et les fluides corporels ; utilisez des préservatifs, pratiquez des rapports sexuels protégés et limitez le nombre de vos partenaires sexuels. Vérifiez auprès de votre autorité de santé publique locale avant le voyage pour déterminer votre admissibilité au vaccin mpox.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.

VIH

Le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) s'attaque au système immunitaire de l'organisme et l'affaiblit, et donne lieu à une maladie chronique progressive appelée le SIDA (syndrome d'immunodéficience acquise).

Parmi les activités à risque élevé, on compte toutes celles où vous êtes en contact avec du sang ou des liquides organiques, c'est-à-dire des rapports sexuels non protégés, l'exposition à des seringues non stérilisées pour la prise de médicaments ou d'autres substances (par exemple, stéroïdes ou drogues) ou l'exposition à des aiguilles non stérilisées pour le tatouage, le perçage corporel ou l'acupuncture.

Maladie Ebola

Des éclosions sporadiques de maladie Ebola se produisent dans ce pays.

La maladie Ebola peut être causé par 6 virus différents, dont le virus du Soudan et le virus Ebola, qui se propagent par contact avec des liquides corporels infectés (provenant de personnes ou d’animaux). Cette maladie est très grave et souvent fatale.

En pratiquant une bonne hygiène (lavage fréquent et approprié des mains) et en évitant tout contact avec les liquides organiques des personnes atteintes de la maladie Ebola ou de maladies inconnues. Évitez tout contact avec des animaux sauvages.

Parmi les différents virus qui causent la maladie Ebola, il y a qu'un seul vaccin pour prévenir la maladie Ebola causée par le virus Ebola. Il est disponible dans certaines circonstances; toutefois, sa vente n’est pas autorisée au Canada. Il n'existe actuellement aucun vaccin approuvé ou traitement efficace contre la maladie Ebola causée par les autres virus, y compris le virus du Soudan.

Services et établissements médicaux

Les soins de santé sont adéquats dans les établissements de santé de Kinshasa et Lubumbashi. Les établissements publics peuvent manquer de fournitures et d'équipements médicaux

Les médecins et les hôpitaux demandent généralement un paiement immédiat.   

L’évacuation médicale est souvent très coûteuse et pourrait s’avérer nécessaire en cas de maladie ou de blessure grave.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

Médicaments

Certains médicaments sur ordonnance pourraient ne pas être disponibles en RDC.

Si vous prenez des médicaments sur ordonnance, vous devez en vérifier leur légalité avant de vous rendre en RDC.

  • Apportez une réserve suffisante de vos médicaments
  • Laissez toujours vos médicaments dans leur emballage d'origine
  • Rangez vos médicaments dans votre bagage à main
  • Gardez avec vous une copie de votre ordonnances

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Haut de page

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

Drogues

Les personnes reconnues coupables de possession, de consommation ou de trafic de stupéfiants sont passibles de peines d’emprisonnement et de lourdes amendes.

Drogues, alcool et voyages

Identification

Les autorités locales peuvent à tout moment vous demander de présenter votre passeport et votre visa. Dans de telles circonstances, il est conseillé de garder son calme et de coopérer. Les personnes qui ne se conforment pas à ces contrôles risquent l’expulsion.

  • Ayez toujours sur vous des copies certifiées de votre passeport et de votre visa
  • Gardez toujours en lieu sûr l’original de votre passeport

Photographie

Il est interdit de prendre des photos, sous peine d’arrestation ou de détention, des endroits suivants  :

  • les édifices gouvernementaux;
  • les aéroports;
  • les installations militaires.

Tenue vestimentaire et comportement

La DRC est une société conservatrice. Les démonstrations d'affection en public, y compris le fait de se tenir par la main ou de s'embrasser, ne sont pas acceptables socialement.

Pour éviter de froisser les habitants locaux :

  • habillez-vous sobrement;
  • comportez-vous avec discrétion;
  • respectez les traditions sociales et religieuses;
  • demandez la permission avant de prendre les gens en photo.  

Lèse-majesté

La loi interdit de manquer de respect envers chef d’État, ainsi que de prononcer propos présumés menacer la sécurité nationale et des propos malveillants en public.  

Les autorités locales ont parfois intimidé, harcelé et arrêté des journalistes, des militants et des hommes politiques lorsqu'ils critiquaient publiquement le gouvernement, le président ou les forces de sécurité de l'État.

Les sanctions peuvent être sévères, y compris des peines d'emprisonnement.

Conduite automobile

Vous devriez vous être muni d’un permis de conduire international.

Permis de conduire international

Autres règles de la circulation

Les automobilistes et les piétons doivent s’arrêter au moment de la levée et de la descente du drapeau national, aux environs de 7 h 30 et de 18 h chaque jour.  Vous pouvez recevoir une amende si vous ne respectez pas cette obligation.

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement en RDC.

Si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen congolais, elles pourraient refuser de vous accorder l’accès aux services consulaires canadiens. Cela nous empêcherait de vous fournir ces services.

Voyageurs avec la double citoyenneté

Enlèvement international d’enfants

La Convention de La Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants est un traité international. Elle peut aider les parents à obtenir le retour de leurs enfants lorsque ceux-ci ont été déplacés ou retenus dans certains pays en violation d’un droit de garde. Elle ne s’applique pas entre le Canada et la RDC.

Si votre enfant a été déplacé ou est retenu illicitement en RDC par un parent ravisseur :

  • agissez le plus vite possible;
  • consultez un avocat au Canada et en RDC afin d’envisager toutes les options juridiques possibles pour le retour de votre enfant;
  • informez le bureau du gouvernement du Canada à l’étranger le plus proche ou l’Unité consulaire pour les enfants vulnérables d’Affaires mondiales Canada en communiquant avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence.

Si votre enfant a été déplacé depuis un pays autre que le Canada, consultez un avocat pour déterminer si la Convention de La Haye s'applique.

Prenez note que les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir dans vos affaires juridiques privées ou dans le processus judiciaire de l’autre pays.

Liens utiles

Monnaie

La devise est le franc congolais (CDF).

La DRC est une économie basée sur l’argent comptant. Le dollar américain est largement accepté. I Les commerçants et les cambistes exigent que les billets soient en bon état sans déchirures et d’émission récente, soit des dollars américains imprimés après 2009.

Les cartes de crédit ne sont généralement pas acceptées, sauf dans certains hôtels, restaurants et grands magasins.

Les grands hôtels ont des guichets automatiques bancaires permettant d’obtenir des avances de fonds au moyen de certaines cartes de crédit, mais ces guichets ne fonctionnent pas toujours.

Déclaration des devises

Vous devez déclarer :

  • toute somme équivalant à plus de 10 000 $ US à votre arrivée;
  • toutes devises étrangères lorsque vous quittez le pays.

Haut de page

Catastrophes naturelles et climat

Saison des pluies

La saison des pluies s’étend d’avril à octobre dans le nord du pays, et de novembre à mars dans le sud. Des crues soudaines et des glissements de terrain peuvent se produire durant ces périodes et gravement perturber des services essentiels.

Si vous êtes dans une région touchée :

  • faites preuve de prudence;
  • surveillez les médias locaux et les bulletins météorologiques;
  • suivez les directives des autorités locales.

Activité sismique

La RDC est située dans une zone d’activité sismique. Des tremblements de terre peuvent survenir. 

Tremblements de terre - Que faire ?

Volcans

Les éruptions volcaniques sont courantes dans certaines régions du pays. Le mont Nyiragongo, situé à la lisière de la ville de Goma, est l’un des volcans les plus actifs au monde. La dernière éruption, en mai 2021, a forcé l’évacuation de centaines de milliers de personnes, causé d’importants dommages aux infrastructures et fait plusieurs victimes.

Si vous voyagez à proximité d’un volcan actif :

  • prenez au sérieux les avertissements officiels et respecter les zones d’exclusion;
  • suivez les médias locaux pour vous tenir au courant des derniers développements et des niveaux d’activité volcanique;
  • suivez les conseils des autorités locales.

Feux de forêt et feux de broussailles

Les incendies de forêt et les feux de broussailles sont fréquents de juin à août. Des cotes de risque d'incendie et des niveaux d'alerte élevés pourraient être émis dans les zones touchées. La qualité de l’air dans une zone touchée par un feu de forêt peut se dégrader en raison de l’épaisse fumée.

En cas d’incendie majeur :

  • restez à l’écart des endroits touchés, surtout si vous souffrez de problèmes respiratoires;
  • préparez-vous à modifier votre itinéraire ou même à évacuer rapidement la région;
  • suivez les directives du personnel des services d’urgence locaux;
  • consultez régulièrement les médias locaux pour connaître l’évolution de la situation.

Haut de page

Besoin d'aide?

Services locaux

Services d’urgence

Il n’y a pas de numéro centralisé pour accéder aux services d’urgence. Faites des recherches et ayez avec vous les coordonnées de la police et des installations médicales locales.

Aide consulaire

Kinshasa - Ambassade du Canada
Adresse17, avenue Pumbu, Commune de Gombe, Kinshasa, République démocratique du CongoAdresse postaleC.P. 8341, Kinshasa, 1, Congo (Kinshasa),Téléphone243 996 021 500Télécopieur243 996 021 510 or 243 996 021 511Courrielknsha@international.gc.caInternethttps://www.Canada.ca/Canada-Et-Republique-Democratique-CongoFacebookAmbassade du Canada en République démocratique du CongoTwitter@CanadaRDCCirconscription consulaire

République du Congo

Pour obtenir de l'aide consulaire d'urgence, téléphonez à l'Ambassade du Canada à Kinshasa et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.

Avertissement

La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :