Jamaïque

Dernière mise à jour :
ET
Toujours valide :
ET
Dernière mise à jour :
Les présents Conseils aux voyageurs ont été mis à jour à la suite d’un examen minutieux.
Avertissements

Avertissements

Jamaïque - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble de la Jamaïque. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison du niveau élevé de criminalité violente.

Sécurité

Sécurité

La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées.

Criminalité

Les crimes fortuits, dont les menus larcins, le vol à la tire et le vol de sacs à l’arraché, sont courants dans les principaux secteurs touristiques. Assurez-vous que vos effets personnels et documents de voyage sont en lieu sûr en tout temps. Ne gardez pas sur vous d’importantes sommes d’argent et ne faites pas étalage de richesse. Protégez votre téléphone cellulaire, un article très prisé par les voleurs. Soyez sur vos gardes lorsque vous retirez de l’argent d’un guichet automatique bancaire (GAB). Faites preuve de vigilance dans les supermarchés et autres commerces de détail étant donné qu’on signale des fraudes liées aux cartes de crédit et aux guichets automatiques en Jamaïque.

Les crimes violents, dont les vols à main armée et les meurtres, constituent un problème dans les grandes villes, particulièrement à Kingston, à Spanish Town et à Montego Bay. Il est facile de se procurer des armes à feu, et la plupart des crimes violents, en particulier les meurtres, sont commis à l’aide d’armes à feu. Malgré la présence policière dans les grands centres urbains, les incidents violents liés aux stupéfiants et aux gangs, dont les fusillades, demeurent un problème important. De plus, les balles perdues représentent un danger dans ces secteurs. La police peut imposer des couvre-feux à tout moment dans les secteurs où sévissent des bandes de malfaiteurs. Bien que l’on signale peu d’actes de violence perpétrés contre des touristes, faites preuve d’une grande vigilance en tout temps, suivez les conseils des autorités locales et surveillez les médias locaux.

À Kingston, certains quartiers du centre-ville et certains quartiers pauvres comptent de nombreux membres de gangs, et il faut éviter de s’y rendre, car les crimes violents y sont fréquents. Il s’agit  notamment de Tivoli Gardens, Whitfield Town, Payne Land, West Kingston, Grant’s Pen, August Town, Denham Town, Hannah Town, Arnett Gardens, Olympic Gardens, Harbour View, Central Village, Spanish Town, Mountain View, Trench Town, Cassava Piece, Canterbury, Norwood et Rose Heights. Vous devriez également éviter certaines parties de Montego Bay, soit l’avenue St. Clavers et la rue Hart ainsi que les quartiers de Flankers, Canterbury, Norwood, Rose Height et Mount Salem.

Ne vous promenez pas seul, même de jour. Sortez en groupe avec des gens que vous connaissez. Dans toutes les régions du pays, faites preuve d’une extrême prudence après la tombée de la nuit, et évitez de fréquenter les plages ou des endroits isolés la nuit. Ne prenez pas l’autobus la nuit. Si vous êtes victime d’un crime, n’opposez pas de résistance, car votre agresseur pourrait user de violence.

Méfiez-vous des inconnus « sympathiques ». On a signalé des allégations d’agressions sexuelles commises par des membres du personnel de centres de villégiature et, dans certains cas, par d’autres touristes. Les femmes qui voyagent seules sont souvent harcelées. Évitez de boire avec excès, surtout dans les centres de villégiature « tout inclus ». Bien que la plupart des hôtels et centres de villégiature soient bien gardés, verrouillez toujours les portes et fenêtres de votre chambre. Utilisez le coffre-fort de l’hôtel pour y déposer vos objets de valeur; toutefois, sachez qu’il est arrivé que du personnel hôtelier dérobe le contenu de coffres-forts dans les chambres d’hôtel de grands centres de villégiature. Ne laissez pas d’objets de valeur à la vue, même lorsque vous êtes dans votre chambre. À votre arrivée à l’hôtel, informez-vous auprès de la réception sur les mesures de sécurité prises pour prévenir les vols dans les chambres. La vigilance est de mise dans les établissements isolés ou de petite taille, où la sécurité est moindre. Les domaines dont le périmètre est sécurisé et gardé sont considérés comme les lieux d’hébergement les plus sûrs dans le secteur de Kingston.

Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance, et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Elles pourraient contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle.

Le clonage de cartes de crédit et de cartes de guichet est à craindre, et vous devriez toujours garder l’œil sur votre carte de crédit lorsque vous faites des transactions dans des commerces ou des restaurants.

Plages

Il se peut que les normes de sécurité nautique ne soient pas comparables à celles qui ont cours au Canada. Certains hôtels et centres de villégiature n’engagent pas de sauveteurs ou n’ont pas de systèmes d’avertissement sur les conditions de baignade. Bien que les plages privées surveillées par des gardes de sécurité soient généralement plus sûres que les plages publiques, ne laissez jamais vos effets personnels sans surveillance lorsque vous vous baignez.

Manifestations

Il se produit parfois des manifestations, qui peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent entraîner des perturbations importantes de la circulation et des transports publics. Par le passé, des incidents violents sont survenus en période électorale, causant des dégâts matériels dans certains quartiers. Évitez toutes les manifestations et les grands rassemblements, suivez les conseils des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Transport routier

Contrairement au Canada, les véhicules roulent à gauche en Jamaïque. Les routes côtières sont en assez bon état, mais la conduite à l’intérieur des terres est dangereuse, car les routes sont étroites, sinueuses, mal entretenues et mal éclairées. Les intempéries peuvent endommager certaines routes ou les rendre temporairement impraticables. Demeurez autant que possible sur les routes principales. Les excès de vitesse et la conduite en état d’ébriété sont monnaie courante. On recommande aux automobilistes de garder leurs vitres montées, leurs portières verrouillées et leurs objets de valeur à l’abri des regards. L’assistance routière est offerte partout dans l’île.

Pour vous rendre à Kingston à partir de l’aéroport international Norman-Manley et vice-versa, vous devriez emprunter le South Camp Road, aussi connu sous le nom de Humming Bird Route, plutôt que l’avenue Mountain View, qui peut fermer à tout moment.

Transports publics

Les transports publics ne sont pas sûrs, car ils sont bondés et beaucoup de crimes y sont commis.

Knutsford Express offre des services d’autocars fiables et confortables reliant les principales villes.

Évitez de prendre des taxis non officiels en raison des risques de vol et d’agression sexuelle. N’utilisez que les taxis qui desservent les hôtels et qui sont autorisés par la Jamaican Union of Travellers Association (JUTA). Vous les reconnaîtrez à leurs plaques d’immatriculation rouge et blanc portant les lettres « PP » et à l’autocollant vert jaune de la JUTA dans leur vitre. Comme ils n’ont pas de compteur, il faut convenir à l’avance du prix de la course.

Ne vous attendez pas à ce que les normes de sécurité soient les mêmes que celles du Canada.

Sports nautiques

Assurez-vous que votre assurance voyage ou l’assurance que vous avez souscrite sur place couvre les activités récréatives auxquelles vous prenez part et que l’équipement sportif et aquatique que vous utilisez est en bon état et répond aux normes de sécurité. De nombreux exploitants négligent de procéder régulièrement à des vérifications de sécurité. Évitez les excursions qui ne sont pas recommandées par les voyagistes.

Services d’urgence

Composez le 119 pour joindre le centre d’urgence de la police et le 110 pour joindre le service d’incendie et le service d’ambulance.

Des agents de police patrouillent régulièrement dans les zones touristiques et peuvent offrir leur assistance. Le personnel de sécurité et les préposés à la réception des hôtels peuvent aussi offrir de l’assistance dans la plupart des situations d’urgence.

Partout dans l’île, on trouve des bureaux d’information touristique et des bureaux du Jamaica Tourist Board (site en anglais) qui ont un contact radio direct avec la police locale et qui peuvent vous indiquer quelles sont les plages publiques qui sont sûres. Voici leurs coordonnées :

  • Montego Bay : Cornwall Beach, Gloucester Avenue. Téléphone : 876-952-4425, -4426, -4427, ou -4428
  • Aéroport international Sangster. Téléphone : 876-952-2462
  • Ocho Rios : bureau de Tourism Product Development Co. Téléphone : 876-974-7705/2582
  • Kingston : siège social d’ICWI Group Limited, ICWI Building, 2 St. Lucia Avenue. Téléphone : 876 929-9200 • Kingston, Airports Authority of Jamaica (administration aéroportuaire de la Jamaïque), aéroport international Norman-Manley, Kingston (information sur les vols seulement). Téléphone : 876 924-8452 ou -8456
Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer les voyageurs étrangers relève exclusivement de la compétence de chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne satisfaites pas aux exigences d’entrée. Les renseignements qui suivent au sujet des conditions d’entrée et de sortie ont été obtenus des autorités jamaïcaines. Ces exigences peuvent toutefois être modifiées à tout moment. C’est à vous qu’il incombe de vérifier la validité de ces renseignements auprès du haut-commissariat de Jamaïque ou de l’un de ses consulats.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passport

Les Canadiens qui se rendent en Jamaïque doivent présenter un passeport canadien qui sera valide pendant la durée prévue de leur séjour. Ils peuvent aussi présenter une pièce d’identité avec photo délivrée par le gouvernement et accompagnée de leur acte de naissance officiel. Avant de partir, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports, puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d’entrée du pays.

Visas

Visa de touriste : non exigé (pour les séjours de six mois ou moins)
Visa d’affaires : exigé
Visa d’étudiant : exigé

Autres exigences

Au moment d’entrer en Jamaïque, il faut détenir un billet pour un vol de continuation ou un billet de retour et prouver que l’on dispose de fonds suffisants. La fiche d’immigration de la Jamaïque, généralement distribuée aux voyageurs lors de l’enregistrement à l’aéroport ou durant le vol, est également exigée au départ de la Jamaïque.

Assurez-vous que le timbre d’entrée dans votre passeport couvre la durée prévue de votre séjour en Jamaïque. Le fait de prolonger son séjour au-delà de la date indiquée dans son visa ou sur le timbre d’entrée constitue une infraction criminelle et peut entraîner une peine d’emprisonnement, de lourdes amendes et l’expulsion. Vous pouvez obtenir une prolongation de visa dans n’importe quel bureau d’immigration.

Il faut obtenir un permis pour travailler en Jamaïque. Les personnes prises à travailler illégalement peuvent être détenues en attendant que soient prises des dispositions pour leur retour au Canada (à leurs frais).

Taxe sur le transport aérien

Une taxe de 1 800 dollars jamaïcains (environ 20 dollars canadiens) sur le transport aérien doit être acquittée au moment du départ. Cette taxe est normalement incluse dans le prix des billets d’avion, sauf pour les vols nolisés.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Santé

Santé

Conseil de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune ou ayant transité par un aéroport de ces pays.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions des Caraïbes, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, l'hépatite A, la fièvre typhoïde et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez aux Caraïbes. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions des Caraïbes, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, le paludisme, et le virus de Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a présentement une éclosion de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est une maladie virale qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté et provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Protégez-vous contre les piqûres de moustiques, notamment au lever et au coucher du soleil. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • La dengue est présente dans ce pays. La dengue est une maladie virale qui peut provoquer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre dengue hémorragique qui peut être mortelle.
  • Le risque de contraction est plus élevé durant le jour, notamment au lever et au coucher du soleil.
  • Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la dengue.

Paludisme

Paludisme

  • Il n'y a aucun risque de paludisme dans ce pays.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions des Caraïbes, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mainssouvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

VIH

Le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) s'attaque au système immunitaire de l'organisme et l'affaiblit, et donne lieu à une maladie chronique progressive appelée le SIDA (syndrome d'immunodéficience acquise).

Parmi les activités à risque élevé, on compte toutes celles où vous êtes en contact avec du sang ou des liquides organiques, c'est-à-dire des rapports sexuels non protégés, l'exposition à des seringues non stérilisées pour la prise de médicaments ou d'autres substances (par exemple, stéroïdes ou drogues) ou l'exposition à des aiguilles non stérilisées pour le tatouage, le perçage corporel ou l'acupuncture.


Services et établissements médicaux

On trouve des établissements médicaux de bonne ou d’excellente qualité dans toutes les régions touristiques ainsi qu’à Kingston. Toutefois, l’accès aux soins médicaux et aux hôpitaux est limité dans les régions éloignées. Les frais médicaux peuvent être très élevés. Assurez-vous que votre assurance médicale couvre toute la durée de votre séjour en Jamaïque. Il arrive fréquemment que l’on demande aux patients de payer sur-le-champ ou que l’on note les renseignements sur leur carte de crédit comme garantie avant de leur fournir des soins médicaux. Malgré la très bonne qualité des soins offerts en consultation externe et dans les cabinets privés, les urgences médicales graves nécessitent une évacuation sanitaire en raison du manque d’équipement.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

Il n’existe aucune entente entre le Canada et la Jamaïque sur le transfèrement des prisonniers.

Stupéfiants

La possession de stupéfiants (y compris de plus de deux onces ou 56 g de marijuana) constitue une infraction grave et peut entraîner de longues peines d’emprisonnement. Les visiteurs qui quittent le pays font l’objet d’une inspection minutieuse afin de vérifier qu’ils ne sont pas en possession de drogues. De nombreux Canadiens purgent actuellement une peine de prison pour des actes criminels reliés à la drogue, actes qui peuvent avoir été commis à leur insu. Faites vous-même vos bagages et ne passez aucun article en douane pour une autre personne. Lorsque vous quittez Ocho Rios et Montego Bay à bord d’un bateau de croisière, les autorités locales peuvent vous fouiller à des fins de contrôle du trafic de stupéfiants. Vous devriez vous assurer qu’un témoin est présent lorsque l’on vous soumet à ces formalités.

Le 15 avril 2015, la Loi de 2015 modifiant la loi sur les drogues dangereuses de la Jamaïque a décriminalisé la possession de moins de deux onces de marijuana. Cette infraction est passible d’une amende, mais ne donne pas lieu à un casier judiciaire. Il demeure interdit de fumer de la marijuana dans les endroits publics. Malgré la nouvelle loi, les forces de sécurité jamaïcaines continuent de faire respecter les lois très strictes du pays contre la possession et le trafic de stupéfiants, conformément aux accords internationaux visant à lutter contre ce trafic. Ne tentez pas de quitter la Jamaïque et de traverser les frontières internationales en ayant en votre possession la moindre quantité de marijuana.

Lois

Un comportement inadéquat (pratique du nudisme ailleurs que dans les endroits où cela est permis et langage grossier) peut mener à une arrestation.

Il est illégal de porter, d’acheter ou de vendre des tenues militaires ou policières de camouflage.

Des règlements régissent l’importation et l’exportation d’objets tels que les armes à feu, certains produits d’alimentation et les animaux de compagnie. Le fait d’entrer au pays avec une arme à feu ou même de simples cartouches constitue un délit grave. Pour de plus amples renseignements sur les exigences douanières, veuillez communiquer avec le haut-commissariat de la Jamaïque à Ottawa ou avec l’un de ses consulats (à Toronto, à Winnipeg, à Edmonton ou à Victoria).

Il est obligatoire, sous peine de fortes amendes, de porter un casque protecteur pour circuler en mobylette, en scooter ou en motocyclette, et de boucler sa ceinture de sécurité dans les voitures et les taxis.

Les Canadiens peuvent conduire en Jamaïque pendant trois mois par séjour s’ils détiennent un permis de conduire canadien valide. Les résidents doivent se procurer un permis de conduire jamaïcain.

Voyages GLBT

Les lois de la Jamaïque interdisent les actes sexuels entre personnes de même sexe. Les voyageurs GLBT devraient considérer soigneusement les risques d’un voyage en Jamaïque. Pour plus d’information, veuillez consulter la page Gays, lesbiennes, bisexuels et transgenres en voyage.

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue en Jamaïque. Cependant, les représentants du Canada pourraient être limités dans leur capacité à vous offrir des services consulaires si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen de la Jamaïque. Vous devriez vous servir de votre passeport canadien pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser les risques. La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

Monnaie

La devise est le dollar jamaïcain (JMD). La plupart des guichets automatiques bancaires acceptent les cartes de débit internationales qui affichent le logo de Visa, MasterCard, Cirrus ou Plus. Les cartes de crédit sont acceptées presque partout. On signale une hausse des cas de fraude et de vol d’identité. Faites preuve de vigilance lorsque vous payez avec votre carte de crédit ou votre carte bancaire dans des lieux publics comme les restaurants ou d’autres commerces.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Saison des ouragans

La saison des ouragans s’étend de juin jusqu’à la fin de novembre. Le National Hurricane Center (en anglais) fournit plus de détails sur les conditions météorologiques. Surveillez les prévisions météorologiques et suivez les instructions des autorités locales.

Des inondations et des glissements de terrain peuvent se produire à tout moment dans les régions montagneuses et entraîner des dégâts importants. Surveillez les prévisions météorologiques régionales et suivez les conseils et les instructions des autorités locales.

Activité sismique

La Jamaïque est située dans une zone d’activité sismique et est exposée au risque de tremblements de terre. En cas de catastrophe naturelle, suivez les consignes des autorités locales.

Assistance

Assistance

Kingston - Haut-commissariat du Canada
Adresse3 Rue West Kings House, Kingston 10, JamaïqueAdresse postaleC.P. 1500, Kingston, JamaïqueTéléphone(876) 926-1500Télécopieur1-876-733-3493Courrielkngtn-cs@international.gc.caInternetwww.jamaique.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookHaut-commissariat du Canada en JamaïqueTwitter@CanadaJamaique
Montego Bay - Consulat du Canada
Adresse29 rue Gloucester, Montego BayTéléphone(876) 632-0371Télécopieur(876) 632-3690Courrielcancon@flowja.com

En cas d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez au haut-commissariat du Canada à Kingston et suivez les instructions. Vous pouvez aussi appeler le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence à Ottawa, sans frais, en composant le 1 800 276-2989.

Date de modification :