Conseils aux voyageurs pour le Myanmar

Dernière mise à jour : Changement mineur

Date de la dernière mise à jour : ET

Sur cette page

Niveau de risque

Myanmar - ÉVITEZ TOUT VOYAGE

Évitez tout voyage au Myanmar en raison du risque de violence à caractère politique et du potentiel pour des troubles civils.

Si vous êtes au Myanmar, vous vous exposez à une application arbitraire des lois locales, ce qui pourrait entraîner une arrestation et une détention. Vous devriez partir maintenant si vous pouvez le faire en toute sécurité.

Situation en matière de sécurité

Haut de page

Sécurité

Situation politique

Le 1 février 2021, l'armée du Myanmar a mis en détention des représentants du gouvernement élu et a décrété l'état d'urgence, prenant ainsi le contrôle de la gouvernance du pays. La loi martiale a été adoptée dans plusieurs cantons. Des couvre-feux sont en vigueur dans des endroits spécifiques et les rassemblements sont interdits.

Des manifestations ont lieu régulièrement dans tout le pays, notamment à Yangon et Mandalay. Les forces de l’ordre ont fait un usage excessif et meurtrier de la force contre les manifestants à plusieurs endroits. Cela a fait de nombreuses victimes.

Des troubles civils et des actes de violence à caractère politique pourraient se produire à tout moment et n'importe où, en particulier avant et pendant les journées ou les événements d'importance nationale. Des engins explosifs improvisés ont été utilisés dans tout le pays, y compris dans les grandes villes comme Yangon, Mandalay et Nay Pyi Taw. D'autres attaques visant des lieux publics fréquentés par des ressortissants étrangers, tels que des centres commerciaux, des marchés, des hôtels, des bars et des restaurants, sont possibles.

La situation politique reste imprévisible et pourrait se dégrader davantage.

Si vous êtes au Myanmar :

  • faites preuve d’une grande prudence en tout temps;
  • évitez les déplacements non nécessaire, en particulier lors des jours d'importance nationale;
  • passez régulièrement en revue vos pratiques de sécurité;
  • suivez attentivement les développements politiques et sociaux;
  • surveillez les médias pour rester au courant de l’évolution de la situation;
  • prévoyez d'avoir des réserves d'eau et de nourriture suffisantes pour au moins 4 jours;
  • chargez votre téléphone portable en cas de coupures d'Internet, de communication et d'électricité;
  • évitez toutes les manifestations et les grands rassemblements;
  • attendez-vous à des barrages routiers, des fouilles et une forte présence militaire.

Application arbitraire des lois locales

Le régime militaire du Myanmar applique les lois locales de façon arbitraire et peut procéder à des détentions aléatoires et arbitraires sans respecter les procédures établies. En étant au Myanmar, vous vous exposez à une détention arbitraire.

Si vous voyagez ou séjournez au Myanmar malgré cet avertissement :

  • restez à l’intérieur;
  • faites-vous discret lorsque vous allez à l'extérieur;
  • évitez les concentrations de policiers et de forces de sécurité;
  • conformez-vous aux règles et aux directives des autorités locales.

Régions frontalières avec la Thaïlande, la Chine, le Laos, le Bangladesh et l’Inde

La situation sur le plan de la sécurité le long des frontières varie et peut changer rapidement.

Des affrontements font rage entre les militaires et des groupes armés dans de nombreuses régions situées près des frontières. Ces affrontements ont entraîné le déplacement de centaines de milliers de civils vers les pays voisins.

Les mines terrestres constituent aussi un danger, surtout dans les régions frontalières.On retrouve des mines terrestres dont l’emplacement n’est pas indiqué dans de nombreuses régions situées près des frontières et elles présentent un risque important pour votre sécurité.

Si vous vous rendez dans ces régions frontalières malgré cet avertissement:

  • soyez extrêmement prudent;
  • évitez les groupes de policiers et de soldats ainsi que les grands rassemblements;
  • suivez les directives des autorités locales.

Affrontements armés

Depuis le 27 octobre 2023, il y a eu une augmentation du conflit dans plusieurs régions du Myanmar. De nombreux groupes de résistance armés ont attaqué les forces de sécurité du régime dans les régions de Mandalay et de Sagaing, et dans les États suivants :

  • Chin;
  • Kachin;
  • Kayah (anciennement Karenni);
  • Mon;
  • Rakhine;
  • Shan.

Le nombre d'attaques et de frappes aériennes du régime a également augmenté, entraînant des victimes civiles. Le conflit armé devrait se poursuivre, pourrait s'étendre à d'autres États et régions, et s'intensifier. La situation en matière de sécurité est très volatile et de nouvelles attaques violentes pourraient se produire à tout moment dans le pays.

De violents affrontements entre les forces de sécurité du régime et les groupes armés ont entraîné :

  • d'importants déplacements internes;
  • des ruptures d’accès aux approvisionnements, à l'argent liquide et aux marchandises;
  • des fermetures de postes frontières;
  • des victimes.

Si vous vous trouvez au Myanmar :

  • faites preuve de prudence et soyez conscient de votre environnement;
  • attendez-vous à une présence accrue des forces de sécurité;
  • attendez-vous à une augmentation des perturbations des déplacements et des barrages routiers;
  • utilisez votre jugement pour décider du meilleur moment et de la façon la plus sécuritaire pour quitter si vous devez vous rendre dans un endroit plus sûr;
  • surveillez les médias internationaux pour vous tenir au courant des derniers développements et décrets.

Les perturbations des chaînes d'approvisionnement et la fermeture des passages frontaliers au Myanmar peuvent entraîner des pénuries de produits de première nécessité.

  • Gardez des réserves d'eau, de nourriture, de médicaments et d'argent liquide à portée de main.

États de Chin (canton de Paletwa), de Kachin, de Rakhine et de Shan du Nord

Ces régions sont le théâtre d’affrontements entre les forces armées du régime du Myanmar et des groupes armés de résistance non étatiques. Ces affrontements ont fait un nombre important de victimes, ont forcé des centaines de milliers de civils à fuir et perturbent la circulation routière et le trafic ferroviaire.

En août 2017, des attaques coordonnées contre les forces de sécurité et policières ont eu lieu dans le nord de l’État de Rakhine. Plusieurs affrontements importants entre des groupes armés et les forces armées se produisent depuis décembre 2018 dans certaines parties du nord et du centre de l’État de Rakhine, y compris dans la destination touristique de Mrauk U. Des dispositifs explosifs de circonstance ont détoné dans le canton de Sittwe et sur la route entre Sittwe et Mrauk U.

La violence dans la région continue. Les conditions de sécurité peuvent se détériorer de façon soudaine et inattendue. Soyez prudent et suivez les instructions des autorités locales.

Restrictions relatives aux déplacements

Le gouvernement du Myanmar contrôle rigoureusement les déplacements dans certaines parties du pays, dont ceux en provenance ou vers les postes frontaliers terrestres. Par conséquent, les représentants de l’ambassade du Canada ne sont pas autorisés à se déplacer librement dans certains endroits s’ils n’ont pas obtenu au préalable la permission du gouvernement du Myanmar. La capacité de l’ambassade canadienne à offrir une aide consulaire, y compris en situation d’urgence, pourrait être limitée ou retardée dans ces régions.

Le ministère des Hôtels et du Tourisme maintien des listes des zones autorisées et interdites. Veuillez consulter ces listes avant de vous rendre au Myanmar, surtout si vous prévoyez vous rendre ailleurs que dans les destinations touristiques populaires.

Violence interethnique

Des actes de violence interethnique se produisent. Les violences religieuses ont fait plus de 200 morts depuis juin 2012, et plus de 140 000  personnes ont été déplacées (principalement dans l’état de Rakhine). Des attaques ont été perpétrées contre des immeubles religieux, des magasins et des résidences dans plusieurs secteurs, y compris dans les régions de Bago et de Mandalay, et ont causé plusieurs blessures et décès ainsi que le déplacement de personnes. Les tensions demeurent vives, et il est possible que d’autres violences se produisent. Des couvre-feux et des restrictions peuvent être imposés ou changés à court préavis.

Des incidents violents qui ont causé des blessures et dégâts matériels se sont produits à Mandalay au début de juillet 2014. À la fin mars 2014, des manifestations violentes ciblant les employés et les bureaux d’organisations internationales ont eu lieu à Sittwe, dans l’état du Rakhine.

Forces de sécurité

La présence des policiers et des forces de sécurité sera probablement intensifiée à Yangon et ailleurs au Myanmar lors des jours d’importance nationale, notamment l’anniversaire des manifestations menées par des moines en faveur d’une réforme politique (le 26 septembre) et l’anniversaire des soulèvements de 1988 (8 août).

Criminalité

Crimes violents

Des étrangers ont été la cible de crimes violents.

Faites preuve d'une grande vigilance en matière de sécurité personnelle en tout temps.

Crimes mineurs

Il se commet des crimes mineurs comme des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché. Les escroqueries relatives aux bijoux et pierres précieuses sont communes. Des marchands vendent des articles de moindre qualité à des prix élevés en promettant à l’acheteur qu’il pourra les revendre plus tard à profit. Il arrive régulièrement que les marchands ne respectent pas les garanties qu’ils offrent. Le gouvernement du Canada ne peut pas aider les voyageurs à obtenir des remboursements.

  • Rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage;
  • Considérez soigneusement tout achat si vous ne vous y connaissez pas en matière de bijoux et de pierres précieuses.

Manifestations

Il se produit parfois des manifestations qui peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent entraîner des perturbations importantes de la circulation et des transports publics.

  • Évitez toutes les manifestations et les grands rassemblements
  • Suivez les conseils des autorités locales
  • Consultez régulièrement les médias locaux

Rassemblements de masse (événements à grande échelle)

Activités aquatiques

Baignade

Soyez prudent dans les stations balnéaires de Ngwesaung, de Chaungtha et de Ngapali, car on trouve de forts courants sous-marins et contre-courants. Aucun sauveteur n'est sur les lieux, et des noyades ont eu lieu.

Plongée sous-marine

Soyez prudent si vous envisagez de faire une excursion de plongée au Myanmar. L’équipement de plongée de location ne répond pas toujours aux normes de sécurité reconnues internationalement et n’est pas toujours bien entretenu.

Sécurité nautique à l'étranger

Randonnée en montagne

Des touristes qui faisaient de la randonnée en montagne dans des régions éloignées ont eu des démêlés avec les autorités militaires même s'ils avaient obtenu préalablement la permission de le faire.

Installations touristiques

Les installations touristiques sont adéquates à Bagan, au Lac Inle, à Mandalay, à la plage de Ngapali, à Yangon et à Taunggyi, mais elles sont peu nombreuses dans le reste du pays. On trouve de bons hôtels à Nay Pyi Taw, mais le transport est limité. Les touristes étrangers sont rares à Nay Pyi Taw et peuvent éveiller la méfiance. Les étrangers peuvent s'attendre à payer plusieurs fois le prix demandé à la population locale pour l'hébergement, les vols intérieurs et l'entrée aux sites touristiques dans l'ensemble du pays.

Communications

Les services téléphoniques ne sont pas fiables à Yangon et sont difficiles à obtenir dans les autres régions. Les interurbains peuvent coûter très cher. On trouve des cafés Internet à Yangon, mais on exige des pièces d’identité, l’accès à certains sites Web est interdit et on garde la trace des sites Web consultés par les utilisateurs. Même si l’accès à certains sites Web a été débloqué en 2011, de nombreux sites demeurent inaccessibles. Les communications électroniques, dont les courriels, peuvent faire l’objet d’une surveillance par les autorités locales.

Transports publics

Au Myanmar, il arrive souvent que les transports publics, y compris les services aériens, ferroviaires et maritimes, ne répondent pas aux normes de sécurité internationales. Le matériel ferroviaire est généralement désuet et des accidents mortels se sont produits. Les accidents mortels de bateaux et de traversiers sont courants. Les navires sont souvent surchargés et ne sont pas toujours en bon état.

Sécurité routière

En dehors des grandes villes, les voyageurs ne peuvent se rendre que dans les régions touristiques désignées, et la permission des autorités locales est requise pour visiter certains secteurs. Des points de contrôle militaires sont souvent érigés sur les routes.

L’état général des automobiles ne répond pas aux normes internationales minimales. Le parc automobile du pays est composé à la fois de véhicules à conduite à gauche et de véhicules à conduite à droite. Il peut être dangereux de conduire, surtout après la tombée de la nuit. Certaines routes peuvent devenir impraticables, particulièrement durant la saison des pluies. Les automobilistes ont tendance à ne pas respecter le code de la route et à conduire de manière dangereuse. Les piétons et le bétail empruntent couramment les routes. Un conducteur impliqué dans un accident avec un piéton est toujours considéré fautif et est passible d'emprisonnement.

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements sur les vols intérieurs dans d’autres pays

Haut de page

Exigences d'entrée et de sortie

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités du Myanmar. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des Représentants étrangers au Canada

Passeport

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide pendant au moins 6 mois après la date prévue de votre départ du Myanmar.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Passeport indiquant un identifiant de genre «X»

Bien que le gouvernement du Canada délivre des passeports indiquant un identifiant de genre «X», il ne peut garantir votre entrée ou votre transit dans d’autres pays. Vous pourriez faire face à des restrictions d’entrée dans les pays qui ne reconnaissent pas l’identifiant de genre «X». Avant de partir, vérifiez cette information auprès des représentants étrangers de votre pays de destination.

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès des représentants étrangers du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

Visas

Visa de touriste : exigé 
Visa d’affaires : exigé

Un visa, valide pour 28 jours, est exigé pour les voyages touristiques ou d’affaires. Vous devez obtenir votre visa dans une mission diplomatique du Myanmar avant d’arriver dans le pays. Il est possible d’obtenir un visa électronique et un visa d’affaires pour entrées multiples.

Le gouvernement du Myanmar a créé un programme de délivrance de visa à l’arrivée pour permettre à certains voyageurs d’affaires, y compris les Canadiens, d’obtenir un visa d’affaires à leur arrivée à l’aéroport international de Yangon. On recommande toutefois aux voyageurs de ne pas se fier à ce programme dont les exigences et les critères d’admissibilité demeurent imprécis. Il est fortement recommandé à tous les voyageurs, y compris aux voyageurs d’affaires, de vérifier soigneusement avant leur départ les exigences et options en matière de visa auprès d’une ambassade de la République de l’Union du Myanmar.

Les autorités du Myanmar contrôlent rigoureusement les déplacements dans certaines parties du pays. Des étrangers ont été déportés ou incarcérés pour des infractions en matière de visas.

eVisa - Ministère de l'immigration et de la population du Myanmar (en anglais)

Points d’entrée

Afin d’éviter des problèmes avec les services d’immigration, utilisez le même point d’entrée (l’aéroport international de Yangon) pour entrer au Myanmar et pour en sortir.

Points de passage frontaliers

Le pays compte peu de points de passage frontaliers terrestres, et il peut être nécessaire d’obtenir une autorisation à l’avance pour traverser les frontières terrestres, et ce, par des formalités distinctes de celles qui ont trait à une demande de visa. Il est possible que certains voyagistes autorisés par le gouvernement soient en mesure d’obtenir l’autorisation nécessaire auprès du ministère des Hôtels et du Tourisme.

Les postes frontaliers peuvent fermer sans préavis ou moyennant un préavis très court, et l’accès au territoire du Myanmar peut être réservé aux ressortissants des États limitrophes ou aux habitants de la région ou ville frontalière immédiate. Bien qu’il soit possible d’entrer au Myanmar ou d’en sortir par voie terrestre, Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage vers les régions qui longent la Thaïlande, la Chine et le Laos. 

Les enfants en voyage

Renseignez-vous sur comment voyager avec des enfants.

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Haut de page

Santé

Conseils de santé aux voyageurs pertinents

Cette section contient des informations sur les risques sanitaires éventuels et les restrictions régulièrement constatées ou en cours dans la destination. Suivez ces conseils pour réduire votre risque de tomber malade en voyage. Tous les risques ne sont pas énumérés ci-dessous.

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour obtenir des conseils et des recommandations personnalisées en matière de santé.

Vaccins de routine

Assurez-vous que vos vaccins de routine, conformément à votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage. 

Parmi ces vaccins, citons le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la polio, la varicelle, la grippe et d'autres.

Vaccins et médicaments pré-voyage

Vous pouvez être à risque de maladies évitables lors de votre voyage dans cette destination. Consultez un professionnel de la santé voyage pour savoir quels médicaments ou vaccins pourraient vous convenir, en fonction de votre destination et de votre itinéraire.

Fièvre Jaune - Les exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus que se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il n’y aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune (lien en anglais seulement) ou ayant transité par un aéroport de ces pays.

Recommandation

  • La vaccination n’est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
  • Il est important que les voyageurs communiquent avec un Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné bien à l'avance de leur voyage pour assurer leur vaccination.

À propos de la fièvre jaune

Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné
*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée (en anglais seulement) dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

Hépatite A

Il existe un risque d'hépatite A dans cette destination. C'est une maladie du foie. Les gens peuvent contracter l'hépatite A s'ils ingèrent des aliments ou de l'eau contaminés, mangent des aliments préparés par une personne infectieuse ou s'ils ont un contact physique étroit (comme des relations sexuelles orales ou anales) avec une personne infectieuse, bien qu'un contact occasionnel entre les personnes ne propage pas l'hépatite A virus.

 

Prenez des précautions en matière de sécurité alimentaire et d’eau et lavez-vous souvent les mains.

Hépatite B

L'hépatite B est un risque dans toutes les destinations. Il s’agit d’une maladie virale du foie qui se transmet facilement d’une personne à une autre par exposition au sang et aux liquides organiques contenant le virus de l’hépatite B. Les voyageurs susceptibles d'être exposés au sang ou à d'autres fluides corporels (par exemple, par contact sexuel, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acupuncture ou exposition professionnelle) courent un risque plus élevé de contracter l'hépatite B.

 

La vaccination contre l'hépatite B est recommandée à tous les voyageurs. Prévenez l’infection par l’hépatite B en pratiquant des relations sexuelles protégées, en utilisant uniquement du matériel médical neuf et stérile et en vous faisant tatouer et percer uniquement dans des environnements qui respectent les réglementations et normes de santé publique.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Elle peut se propager rapidement d'une personne à l'autre par contact direct et par les gouttelettes dans l'air.

Toute personne qui n'est pas protégée contre la rougeole risque d'en être infectée lorsqu'elle voyage à l'étranger.

Peu importe où vous allez, consultez un professionnel de la santé avant votre départ pour vous assurer d'être entièrement protégé contre la rougeole.

Encéphalite japonaise

L'encéphalite japonaise (EJ) est une infection virale qui peut provoquer une inflammation du cerveau. Elle se transmet aux humains par piqûre d'un moustique infecté.  Le risque est très faible pour la plupart des voyageurs. Les voyageurs à risque relativement plus élevé peuvent souhaiter envisagez de se faire vacciner contre l'EJ avant de voyager.

Les voyageurs sont plus à risque s'ils :

  • voyagent à long terme (p. ex., plus de 30 jours)
  • effectuent plusieurs voyages dans des zones endémiques
  • restent pendant de longues périodes dans des zones rurales
  • visitent une région touchée par une éclosion d'EJ
  • s'engagent dans des activités impliquant un contact élevé avec les moustiques (p. ex. les entomologistes)
Paludisme

Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle causée par des parasites transmis par les piqûres de moustiques.

Il existe un risque de paludisme dans certaines zones et/ou à une certaine période de l'année dans cette destination.

Des médicaments antipaludéens peuvent être recommandés en fonction de votre itinéraire et de la période de l'année à laquelle vous voyagez. Consultez un professionnel de la santé ou visitez une clinique de santé-voyage avant de voyager pour discuter de vos options. Il est recommandé de le faire 6 semaines avant le voyage, cependant, c'est toujours une bonne idée à tout moment avant de partir.

Protégez-vous des piqûres de moustiques en tout temps :

  • Couvrez votre peau et utilisez un insectifuge approuvé sur la peau découverte.
  • Excluez les moustiques de votre espace de vie avec des moustiquaires et/ou des portes et fenêtres fermées et bien scellées.
  • Utilisez des moustiquaires imprégnées d'insecticide si les moustiques ne peuvent pas être exclus de votre espace de vie.
  • Portez des vêtements traités à la perméthrine.

Si vous développez des symptômes similaires au paludisme lorsque vous voyagez ou jusqu'à un an après votre retour à la maison, consultez immédiatement un professionnel de la santé. Dites-leur où vous avez voyagé ou habité.

Rage

La rage est généralement transmise par les chiens et certains animaux sauvages, notamment les chauves-souris, dans cette destination. La rage est une maladie mortelle qui se transmet aux humains principalement par les morsures ou les griffures d'un animal infecté. Pendant le voyage, prenez des précautions, notamment en vous tenant à distance des animaux (y compris les chiens en liberté) et en surveillant de près les enfants.

Si vous êtes mordu ou égratigné par un animal lors d'un voyage, lavez immédiatement la plaie avec de l'eau propre et du savon, et consultez un professionnel de la santé. Le traitement contre la rage dans cette destination peut être limité ou ne pas être disponible, et il se peut donc que vous deviez retourner au Canada pour vous faire soigner.

Avant de voyager, consultez un professionnel de la santé au sujet de la vaccination contre la rage. Elle peut être recommandée pour les voyageurs qui présentent un risque élevé d'exposition (par exemple, les vétérinaires et les travailleurs de la faune, les enfants, les voyageurs d'aventure et les spéléologues, ainsi que les personnes en contact étroit avec des animaux).

COVID-19

La maladie à coronavirus (COVID-19) est une maladie infectieuse virale qui peut se propager d’une personne à l’autre par un contact direct et par des gouttelettes projetées dans l’air.

Il est recommandé que tous les voyageurs admissibles reçoivent la série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ainsi que toute dose supplémentaire recommandée au Canada avant de voyager. Les données probantes révèlent que les vaccins sont très efficaces pour prévenir les formes graves de la COVID-19, les hospitalisations et la mort. Bien que la vaccination offre une meilleure protection contre les maladies graves, vous pouvez toujours être exposé au risque d'infection par le virus responsable de la COVID-19. Quiconque n’étant pas entièrement vacciné court un risque accru de contracter le virus qui cause la COVID-19, ainsi qu'un risque accru d'être gravement malade lors d’un voyage à l’étranger.

 Avant de voyager, vérifiez les exigences d'entrée/sortie de votre destination en matière de vaccination contre la COVID-19.Peu importe votre destination, discutez avec un professionnel de la santé avant de voyager afin de vous assurer d’être bien protégé contre la COVID-19.

Précautions pour la nourriture et l'eau

De nombreuses maladies peuvent être causées par la consommation d'aliments ou de boissons contaminées par des bactéries, des parasites, des toxines ou des virus, ou par la baignade dans une eau contaminée.

  • Pour en savoir plus sur les précautions à prendre en matière de nourriture et d'eau pour éviter de tomber malade, consultez notre page mangez et buvez en toute sécurité à l'étrangerRappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!
  • Évitez de vous mettre de l'eau dans les yeux, la bouche ou le nez lorsque vous vous baignez ou participez à des activités en eau douce (ruisseaux, canaux, lacs), particulièrement après une inondation ou de fortes pluies. L'eau peut sembler propre, mais elle peut quand même être polluée ou contaminée.
  • Évitez d'inhaler ou d'avaler de l'eau lorsque vous vous baignez, prenez une douche ou nagez dans des piscines ou des spas.
Diarrhée du voyageur

La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.

Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.

Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l’eau ou d’aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. 

Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d’hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.

Choléra

Risque

Le choléra est un risque dans certaines régions du pays. Le risque est faible pour la plupart des voyageurs.

Pour se protéger contre le choléra, tous les voyageurs devraient prendre des précautions pour s'assurer de la salubrité des aliments et de l'eau.

Les voyageurs les plus à risque d'attraper le choléra font partie de ceux qui vont :

  • visiter, travailler ou vivre dans des zones où l'accès à une nourriture saine, à l'eau et à des installations sanitaires adéquates est limité
  • visiter les zones où il y a des éclosions de choléra

La vaccination peut être recommandée pour les voyageurs à risque élevé et devrait être discutée avec un professionnel de la santé.

Préventions des piqûres d'insectes

De nombreuses maladies sont transmises par les piqûres d'insectes infectés tels que les moustiques, les tiques, les puces ou les mouches. Lorsque vous voyagez dans des zones où des insectes infectés peuvent être présents :

  • Utilisez un insectifuge (insecticide) sur la peau exposée
  • Couvrez-vous avec des vêtements amples, de couleur claire, faits de matériaux à tissage serré telle que le nylon ou le polyester
  • Réduisez au minimum l'exposition aux insectes
  • Utilisez une moustiquaire lorsque vous dormez à l'extérieur ou dans des bâtiments qui ne sont pas entièrement clos

Pour en savoir plus sur la manière dont vous pouvez réduire votre risque d'infection et de maladie causée par les piqûres, tant au pays qu'à l'étranger, consultez notre page sur la prévention des piqûres d’insectes.

Découvrez quels types d'insectes sont présents là où vous voyagez, quand ils sont les plus actifs et les symptômes des maladies qu'ils propagent.

Chikungunya

Il y a  un risque de chikungunya dans ce pays.  Le risque peut varier d'une région à l'autre dans le pays.   Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d'un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Filiarose lymphatique

La filiarose lymphatique, ou éléphantiasis, est provoquée par des filiaires (minuscules vers) qui sont transmis aux humains par la piqûre d'un moustique infecté. La filiarose peut provoquer un éventail d'affections. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe aucun vaccin contre la filiarose lymphatique, mais des médicaments sont disponibles pour la traiter.

Dengue
  • Dans ce pays, la dengue constitue un risque pour les voyageurs. C’est une maladie virale transmise aux humains par les piqûres de moustiques.
  • La dengue peut causer des symptômes grippaux. Dans certains cas, elle peut entraîner une dengue sévère, qui peut être mortelle.
  • Le niveau de risque de contracter la dengue change selon les saisons et varie d’une année à l’autre. Le niveau de risque varie également entre les régions d’un même pays et peut dépendre des élévations de ces régions.
  • Les moustiques porteurs de la dengue piquent habituellement pendant le jour, particulièrement autour du lever et du coucher du soleil.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques. Aucun vaccin ou médicament ne protège contre la dengue.
Virus Zika

Le virus Zika est un risque dans ce pays.

Le virus Zika se transmet principalement par la piqûre d’un moustique infecté. Il peut aussi être transmis sexuellement. Le virus Zika peut causer de graves anomalies congénitales.

Pendant votre voyage :

Si vous êtes enceinte ou planifiez une grossesse, vous devriez discuter des risques potentiels liés à un voyage vers cette destination avec votre fournisseur de soins de santé. Vous pouvez choisir d’éviter ou de reporter votre voyage.

Pour plus d’informations, consultez Virus Zika : Si vous êtes enceintes ou envisagez de la devenir.

Précautions pour les animaux

Certaines infections, telles que la rage et la grippe, peuvent être partagées entre les humains et les animaux. Certains types d'activités peuvent augmenter vos chances de contact avec des animaux, comme les voyages dans des zones rurales ou forestières, le camping, la randonnée et la visite de marchés humides (lieux où les animaux vivants sont abattus et vendus) ou de grottes.

Les voyageurs sont priés d'éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, le bétail (porcs, vaches), les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris, et d'éviter de manger du gibier sauvage insuffisamment cuit.

Surveillez étroitement les enfants, car ils sont plus susceptibles d'entrer en contact avec des animaux.

Grippe aviaire

Des cas de grippe aviaire ont été signalés chez les humains dans cette destination. La grippe aviaire est une infection virale qui se répand facilement et rapidement chez les oiseaux, et dans de rares cas, peut infecter les mammifères, y compris les humains. Le risque est faible pour la plupart des voyageurs.

Évitez tout contact avec les oiseaux, y compris les oiseaux sauvages, d'élevage et de basse-cour (vivants ou morts) et les surfaces susceptibles de contenir des excréments d'oiseaux. Assurez-vous que tous les plats de volaille, y compris les œufs et le gibier sauvage, sont bien cuits.

Les voyageurs courent un risque plus élevé d'exposition s’ils participent aux activités suivantes :

  • visiter des marchés d'oiseaux/d'animaux vivants ou des fermes avicoles
  • travailler avec des volailles (comme des poulets, des dindes, des canards domestiques)
  • chasse, plumage, habillage et dépeçage d'oiseaux et de mammifères sauvages
  • travailler avec des oiseaux sauvages pour des activités telles que la recherche, la conservation ou la réhabilitation
  • travailler avec des mammifères sauvages, en particulier ceux qui mangent des oiseaux sauvages (par exemple, des renards)

Toute personne éligible est encouragée à se faire vacciner contre la grippe saisonnière, ce qui la protégera contre les virus de la grippe humaine. Bien que le vaccin contre la grippe saisonnière ne prévienne pas l'infection par la grippe aviaire, il peut réduire le risque de contracter simultanément les virus de la grippe humaine et aviaire.

Infections de personne à personne

Restez à la maison si vous êtes malade et respectez les règles de l'étiquette en matière de toux et d'éternuement, notamment en toussant ou en éternuant dans un mouchoir ou dans le pli de votre bras, pas dans votre main. Réduisez votre risque de rhume, de grippe et d'autres maladies en :

  • vous lavant souvent les mains
  • évitant ou en limitant le temps passé dans des espaces fermés, des endroits bondés ou lors d'événements à grande échelle (les concerts, les événements sportifs, les rassemblements)
  • évitant les contacts physiques étroits avec des personnes qui pourraient présenter des symptômes de maladie

Les infections sexuellement transmissibles (IST), VIH, et la mpox se transmettent par le sang et les fluides corporels ; utilisez des préservatifs, pratiquez des rapports sexuels protégés et limitez le nombre de vos partenaires sexuels. Vérifiez auprès de votre autorité de santé publique locale avant le voyage pour déterminer votre admissibilité au vaccin mpox.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.

VIH

Le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) s'attaque au système immunitaire de l'organisme et l'affaiblit, et donne lieu à une maladie chronique progressive appelée le SIDA (syndrome d'immunodéficience acquise).

Parmi les activités à risque élevé, on compte toutes celles où vous êtes en contact avec du sang ou des liquides organiques, c'est-à-dire des rapports sexuels non protégés, l'exposition à des seringues non stérilisées pour la prise de médicaments ou d'autres substances (par exemple, stéroïdes ou drogues) ou l'exposition à des aiguilles non stérilisées pour le tatouage, le perçage corporel ou l'acupuncture.

Services et établissements médicaux

On trouve des établissements médicaux limités qui ne répondent pas toujours aux normes canadiennes à Yangon (Rangoon), mais ils sont rares dans le reste du pays. Les médicaments d’ordonnance d’origine étrangère sont souvent contrefaits, et il est risqué d’en consommer. Il n’y a pas de services néonatals d’urgence au Myanmar.

En cas de blessure ou d’accident grave, une évacuation médicale peut s’avérer nécessaire. Souscrivez une assurance voyage qui couvre l’évacuation médicale. Les médecins et hôpitaux peuvent exiger un paiement immédiat en espèces pour la prestation de services de santé et les évacuations médicales. Assurez-vous d’avoir accès à des fonds suffisants pour couvrir le coût de tout service médical d’urgence.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

Haut de page

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

L'ambassade du Canada n'est habituellement pas avisée en temps utile des cas de détention, d'arrestation ou d'expulsion de citoyens canadiens qui se trouvent au Myanmar. En cas d'arrestation ou de détention, demandez sans tarder à communiquer avec l'ambassade du Canada. Renseignez-vous sur les lois avant votre départ, surtout si vous envisagez un long séjour.

Tout étranger qui enfreint la loi est passible d'expulsion après avoir payé une amende ou purgé une peine d'emprisonnement.

Blasphème

En vertu de la loi birmane, toute insulte à la religion est un délit passible de poursuites. Cela comprend tout traitement irrespectueux ou utilisation d'une image irrespectueuse (y compris les tatouages) de Bouddha ou de représentants religieux, ou le port de tout tatouage de Bouddha sous la ceinture. Des ressortissants étrangers ayant enfreint cette loi ont été condamnés à des peines d'emprisonnement ou à des amendes ou ont été expulsés du pays.

Les activités missionnaires et l'importation de matériel religieux sont illégales sans autorisation écrite des autorités du Myanmar.

Drugs

La possession, l'usage et le trafic de stupéfiants sont sévèrement punis. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de peines d'emprisonnement ou de la peine de mort.

Drogues, alcool et voyages

Restrictions de voyage

En vertu de la Loi sur l'immigration, les touristes sont tenus de séjourner dans des hôtels, motels, auberges, maisons d'hôtes ou complexes touristiques dûment enregistrés. Vous devez présenter votre passeport et un visa valide dans les aéroports, gares, hôtels et points de contrôle de sécurité du pays. Il est illégal d'entrer sans autorisation dans les zones réglementées.

Militantisme politique

Le militantisme politique (y compris la dissémination de documents imprimés), les manifestations et les rassemblements non autorisés ne sont pas tolérés au Myanmar. La liberté d'expression et l'activité politique sont restreintes, et le gouvernement du Myanmar se montre sévère à l'égard de tout signe d'opposition à son régime. Les étrangers qui critiquent le régime en public peuvent être arrêtés ou placés en détention.

Artéfacts et pierres précieuses

Il faut obtenir un permis pour acheter ou posséder des objets à caractère culturel ou archéologique. L'exportation de pierres précieuses est interdite. Des étrangers ont été arrêtés, fouillés et emprisonnés pour avoir tenté de faire sortir des pierres précieuses du Myanmar.

Photographies

Il est interdit de photographier des scènes ou des personnes pouvant présenter un caractère délicat sur le plan politique, par exemple des installations et du personnel militaires ou des manifestations. Toute infraction peut entraîner l'arrestation, l'expulsion du pays, et la confiscation du matériel. Il est également illégal de faire voler un drone au-dessus de certaines installations religieuses.

Conduite automobile

Le permis de conduire international n'est pas reconnu au Myanmar. Il est illégal de conduire sans avoir un permis de conduire du Myanmar.

Importations et exportations

Les autorités douanières imposent des limites strictes en ce qui concerne les biens qui entrent au pays et qui en sortent. Les bagages sont inspectés et peuvent être fouillés à l'arrivée. Il est interdit de passer la frontière du Myanmar dans un sens ou dans l'autre avec du matériel religieux. Les devises étrangères d'une valeur de plus de 10 000 $ US doivent être déclarées à l'arrivée, sous peine d'emprisonnement. Il est arrivé qu'on empêche des voyageurs d'entrer au Myanmar avec du matériel de communication comme des téléphones et des ordinateurs portables. Des touristes se sont fait confisquer leur ordinateur à l'aéroport et n'ont pu le récupérer qu'au moment de leur départ. Les règlements douaniers sur les interdictions à l'importation ou à l'exportation sont souvent confus, et il est conseillé de se renseigner sur cette réglementation auprès d'une ambassade ou d'un consulat de la République de l'Union du Myanmar.

Voyageurs 2ELGBTQI+

Les lois du Myanmar interdisent les actes sexuels entre personnes de même sexe.

Les voyageurs 2ELGBTQI+ doivent bien peser les risques que comporte un voyage au Myanmar.

Les voyages et votre orientation sexuelle, votre identité de genre, votre expression de genre et vos caractéristiques sexuelles

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement au Myanmar.

Si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen du Myanmar, elles pourraient refuser de vous accorder l’accès aux services consulaires canadiens. Cela nous empêcherait de vous fournir ces services.

Voyageurs avec la double citoyenneté

Les autorités du Myanmar ont activé une loi sur la conscription de 2010 qui est entré en vigueur le 10 février 2024. Si les autorités locales considèrent que vous êtes un citoyen du Myanmar, vous pouvez être soumis à des obligations militaires exigeant que tous les hommes âgés de 18 à 35 ans et toutes les femmes âgées de 18 à 27 ans servent au moins deux ans dans l'armée, avec des prolongations possibles jusqu'à cinq ans pendant l'état d'urgence. L'état d'urgence actuel a débuté en février 2021 et a été prolongé jusqu'au 31 juillet 2024. Il est probable qu'il soit prolongé à l'avenir. Rien ne garantit que voyager avec un passeport canadien offrira une protection contre cette loi.

Vous risquez jusqu'à trois ans de prison plus une amende si vous vous soustrayez à une assignation à comparaître ou si vous n'en tenez pas compte. Le gouvernement du Canada continue de recommander aux voyageurs canadiens d'éviter tout voyage au Myanmar et de prendre ces conseils au sérieux.

L'ambassade du Canada au Myanmar est extrêmement limitée dans sa capacité à aider les citoyens canadiens qui pourraient être détenus au Myanmar.

Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser le risque que votre citoyenneté canadienne soit refusée. Il faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport du Myanmar et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir.

La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l'aide consulaire. Si vous êtes citoyen canadien, vous aurez besoin d'un passeport canadien valide pour rentrer au Canada.

Voyager en tant que citoyen à double citoyenneté

Enlèvement international d’enfants

La Convention de La Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants est un traité international. Elle peut aider les parents à obtenir le retour de leurs enfants lorsque ceux-ci ont été déplacés ou retenus dans certains pays en violation d’un droit de garde. Elle ne s’applique pas entre le Canada et le Myanmar.

Si votre enfant a été déplacé ou est retenu illicitement au Myanmar par un parent ravisseur :

  • agissez le plus vite possible;
  • consultez un avocat au Canada et au Myanmar afin d’envisager toutes les options juridiques possibles pour le retour de votre enfant;
  • informez le bureau du gouvernement du Canada à l’étranger le plus proche ou l’Unité consulaire pour les enfants vulnérables d’Affaires mondiales Canada en communiquant avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence.

Si votre enfant a été déplacé depuis un pays autre que le Canada, consultez un avocat pour déterminer si la Convention de La Haye s'applique.

Prenez note que les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir dans vos affaires juridiques privées ou dans le processus judiciaire de l’autre pays.

Liens utiles

Tenue vestimentaire et comportement

Comportez-vous et habillez-vous avec bon sens et discrétion, surtout lorsque vous visitez des sites religieux. Respectez les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants ou enfreindre la loi.

Coutumes locales - gouvernement du Myanmar (en anglais)

Monnaie

La devise du Myanmar est le kyat (MMK). Les dollars américains sont acceptés presque partout. Toutefois, cela ne s'applique qu'aux billets neufs et en parfait état. Les autres devises étrangères ne sont pas acceptées. On trouve quelques bureaux de change officiels à Yangon, dont un à l'aéroport international de Yangon. Il est illégal de changer des devises dans des endroits non autorisés.

Apportez suffisamment d'argent comptant pour payer toutes vos dépenses pendant votre séjour au Myanmar. Les cartes de crédit ne sont pas acceptées partout. Même lorsqu'il existe des facilités de paiement par carte de crédit, les connexions Internet peuvent être trop lentes pour que les cartes de crédit soient un moyen de paiement fiable. Les chèques de voyage ne sont jamais acceptés et les cartes de débit ne sont pas utilisées pour les achats directs. Il est possible de trouver au Myanmar certains guichets automatiques bancaires connectés au réseau international, mais les limites quotidiennes de retrait sont faibles et les terminaux sont souvent hors service. On ne peut obtenir d'avances de fonds à partir d'une carte de crédit ou de débit ni convertir de chèques en espèces.

Haut de page

Catastrophes naturelles et climat

Activité sismique

Le Myanmar est situé dans une zone d’activité sismique, et de légers tremblements de terre s’y produisent régulièrement.

Mousson et typhons

La saison des pluies (ou mousson) s’étend de mai à novembre. Les pluies diluviennes peuvent causer des crues soudaines et des glissements de terrain.

Les typhons se produisent généralement entre avril et octobre. Les pluies diluviennes peuvent faire de nombreux morts, endommager considérablement les infrastructures et entraver la prestation des services essentiels.

Suivez les prévisions météorologiques régionales, évitez les zones sinistrées et respectez les directives des autorités locales.

Tornades, cyclones, ouragans, typhons et moussons.

Haut de page

Besoin d'aide?

Services locaux

Services d’urgence

Voici les numerous à composer en cas d’urgence :

  • Police : 199;
  • Assistance médicale : 192;
  • Pompiers : 191.

Aide consulaire

Yangon - Ambassade du Canada
Adresse9e étage, Centrepoint Towers, 65, cheming Sule Pagoda, Yangon, MyanmarTéléphone+95 1 384 805Télécopieur+95 1 384 806Courrielyngon@international.gc.caInternethttps://www.Canada.ca/Canada-Et-MyanmarFacebookAmbassade du Canada auprès de MyanmarTwitterAmbassade canadienne à Myanmar

Pour obtenir de l'aide consulaire d'urgence, téléphonez à l'ambassade du Canada au Myanmar et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.

Avertissement

La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :