Malaisie

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : L'onglet Sécurité a été mis à jour - les renseignements sur les manifestations du 19 novembre ont été supprimés.


Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

MALAISIE - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble de la Malaisie. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison de la criminalité et la menace terroriste.

Les - Évitez tout voyage non essentiel

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage non essentiel dans les régions côtières du sud-est du Sabah, depuis le district de Beluran au nord jusqu’à la ville de Tawau au sud, ainsi que dans toutes les îles avoisinantes, en raison du risque d’enlèvement et de violence. Ces régions comprennent, entre autres, les plages de Sandakan, les centres de villégiature qui longent les rivières Kinabatangan (district de Sukau) et Sabahan (district de Kunak) ainsi que les îles Kapalai, Lankayan, Ligitan, Mabul, Mataking, Pom Pom, Selingan, Singamata, Sipadan et d’autres îles de villégiature au large de Semporna.

Consultez l'onglet Sécurité pour plus de renseignements.

Conseils de santé aux voyageurs - Infection à virus Zika

L'Agence de la santé publique du Canada a émis des conseils de santé aux voyageurs pour l’infection à virus Zika: situation mondiale qui recommande aux Canadiens de prendre des précautions sanitaires spéciales s’ils voyagent dans les pays actuellement affectés. Les femmes enceintes et celles qui envisagent de devenir enceintes devraient éviter tout voyage en Malaisie. Voir Santé pour obtenir de plus amples renseignements.

Sécurité

Sécurité

Régions côtières du sud-est du Sabah (voir l’avertissement)

Des affrontements ont eu lieu entre des militants armés d’origine philippine et les autorités malaisiennes en mars 2013, et cette région a été déclarée « zone spéciale de sécurité » par le gouvernement de la Malaisie. Malgré le renforcement des mesures de sécurité dans la région, il subsiste un risque d’enlèvement et d’agression par des militants philippins, surtout dans les îles de villégiature et les eaux avoisinantes, y compris autour de Sipadan. Les stations touristiques, les restaurants et les bateaux sont ciblés, et le risque s’accroît sur l’eau et au bord de l’eau après la tombée de la nuit. Des couvre-feux sont en vigueur sur terre et sur l’eau dans les régions côtières de l’est du Sabah. Surveillez les bulletins de nouvelles locales ou informez-vous auprès de la police locale pour de l’information à jour sur les couvre-feux. Surveillez les bulletins de nouvelles locales et suivez les conseils des autorités locales.

Criminalité

Il est plutôt rare que des étrangers soient victimes de crimes violents. Par contre, les crimes mineurs sont monnaie courante, en particulier dans les endroits touristiques et à l’aéroport. Des touristes sont victimes de vols à l’arraché. Il arrive souvent que des voleurs à motocyclette blessent des piétons en s’emparant de leurs sacs ou autres objets de valeur. Les femmes qui se promènent seules ou avec des enfants sont souvent prises pour cible. Essayez autant que possible de ne pas transporter d’objets de valeur, tenez votre sac à main du côté opposé à la circulation et ne le portez pas sur votre épaule ni enroulé autour de votre bras. Veillez à ce que vos effets personnels, passeports et autres documents de voyage soient toujours en lieu sûr. Ne laissez pas d’objets de valeur sans surveillance dans les véhicules.

Exercez une prudence accrue dans les bars et les boîtes de nuit, car des malfaiteurs pourraient verser une drogue dans votre verre. Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance, et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances, car elles pourraient contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle.

Terrorisme

Il existe une menace terroriste en Malaisie, y compris à Kuala Lumpur. Le 28 juin 2016, un attentat à la grenade a eu lieu dans un bar de la ville de Puchong, près de Kuala Lumpur. Les autorités malaisiennes ont arrêté un nombre d'individus soupçonnés d'avoir des liens avec le terrorisme et d’autres attentats sont possibles.

Au nombre des cibles potentielles des terroristes, mentionnons les édifices gouvernementaux, les lieux de culte, les écoles, les grands carrefours de transport et les endroits publics comme les attractions touristiques, les restaurants, les bars, les cafés, les centres commerciaux, les marchés, les hôtels et les sites fréquentés par des étrangers.

Soyez toujours sur vos gardes dans les lieux publics. Choisissez un hôtel ayant un dispositif de sécurité fiable et sachez que même les lieux les plus sécuritaires ne peuvent être considérés comme totalement exempts de risque.

Sécurité des femmes

Les femmes qui voyagent seules peuvent être victimes de certaines formes de harcèlement et de violence verbale. Consultez notre publication intitulée Voyager au féminin – La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Taxis

Des taxis clandestins offrent parfois leurs services aux voyageurs qui arrivent à l’aéroport international de Kuala Lumpur, y compris à KLIA2, pour les transporter en ville. Les chauffeurs de ces taxis demandent généralement des prix excessifs, et on leur attribue plusieurs cas de vols ou d’agressions. N’empruntez que des taxis accrédités de l’aéroport en vous procurant un coupon au guichet des taxis, situé à proximité de la sortie, avant de sortir du hall des arrivées et des douanes.

Il arrive souvent que des chauffeurs de taxi refusent d’utiliser leur compteur bien que cela soit illégal. En pareil cas, vous devriez vous entendre au préalable sur le prix de la course ou bien opter pour un autre taxi.

Autant que possible, réservez votre taxi par téléphone auprès d’une centrale de taxis ou utilisez une application digne de confiance sur un téléphone intelligent, et vérifiez si l’identité du chauffeur correspond à celle de la photo figurant sur le tableau de bord et sur le dossier du siège.

Les taxis ne sont pas autorisés à laisser monter d’autres passagers en cours de route. Si cela se produit, descendez du taxi dès que vous pouvez le faire sans danger.

Signalez tout problème concernant les taxis à SPAD (l’organisme malaisien régissant les taxis) en composant le 1 800 88 7732. Des préposés peuvent vous répondre en anglais. Vous devrez être en mesure de leur fournir des détails tels que le numéro du véhicule, le nom de l’entreprise de taxis, ainsi que l’heure, la date, le lieu et la nature de l’incident.

Manifestations

Des manifestations d’envergure ont lieu à l’occasion. Un avis préalable doit être signifié aux forces policières avant la tenue de tout rassemblement public et de toute manifestation. Les personnes qui enfreignent cette règle sont passibles de longues peines d’emprisonnement. Les étrangers n’ont pas le droit de participer à des manifestations. Celles-ci peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles font habituellement l’objet d’une présence policière accrue et peuvent perturber la circulation. Il arrive que la police malaisienne contrôle la foule au moyen de canons à eau et de gaz lacrymogènes, et que des participants et des passants subissent des blessures. Faites preuve de vigilance en tout temps, évitez les manifestations et les grands rassemblements, suivez les conseils des autorités locales et surveillez les bulletins de nouvelles locales.

Transport

Les véhicules roulent à gauche. Les routes sont en bon état, mais les habitudes de conduite agressives des motocyclistes, y compris le fait de zigzaguer entre les véhicules, peuvent présenter un risque pour les conducteurs étrangers qui ne sont pas habitués à ces comportements. Il arrive que des autocars touristiques soient impliqués dans des accidents, surtout la nuit. Adressez-vous à un voyagiste de bonne réputation et évitez les itinéraires de nuit.

Des accidents de bateau surviennent aussi. Ne montez pas à bord d’un bateau qui semble surchargé ou en mauvais état.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Escroqueries

Des escrocs sont actifs en Malaisie. Des voyageurs (souvent des hommes seuls) sont parfois abordés dans des lieux publics par des escrocs qui leur font miroiter la possibilité de toucher des gains considérables aux cartes. Les victimes peuvent perdre des milliers de dollars avant de se rendre compte qu’on les a dupées.

Les escrocs ciblent aussi des entreprises. Ils se font souvent passer pour des représentants de sociétés de prêt et fabriquent des documents, des courriels et des reçus pour faire croire aux gens qu’ils sont des représentants légitimes. Ils demandent ensuite des paiements initiaux pour faciliter les faux prêts. Ne concluez jamais un accord sans avoir d’abord fait les recherches qui s’imposent.

Il est arrivé que des étrangers éprouvent de graves problèmes après avoir répondu à des offres de travail bénévole de la part d’organismes environnementaux ou d’aventure. Si vous souhaitez faire du bénévolat à l’étranger, effectuez des recherches approfondies avant de vous engager.

Les fraudes financières et les fraudes liées à des rencontres sur Internet sont courantes. Des étrangers, y compris des expatriés canadiens, peuvent en être la cible.

Il est conseillé de garder ses cartes de crédit en lieu sûr en tout temps, car on déplore des vols, des fraudes et des cas d’écrémage de données. Il arrive que les bandes magnétiques des cartes de crédit soient copiées, même dans les hôtels internationaux. Il n’est pas toujours possible de glisser la carte soi-même dans le lecteur de cartes. Faites très attention lorsque vous remettez votre carte à une autre personne pour effectuer un paiement. Il se commet aussi des fraudes liées aux cartes de débit. Avant d’utiliser votre carte dans un guichet automatique, inspectez-le attentivement pour vous assurer qu’il n’a pas été altéré.

Consultez La fraude à l’étranger pour plus de détails.

Piraterie

Des pirates commettent des attaques et des vols à main armée en Malaisie et aux alentours, en particulier dans le détroit de Malacca et dans les eaux séparant le Sabah et le sud des Philippines. Les navigateurs doivent prendre les précautions qui s’imposent. Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web Live Piracy Report (en anglais) de l’International Maritime Bureau.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités de la Malaisie et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès du haut-commissariat de la Malaisie ou de l’un de ses consulats pour des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en Malaisie doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après la date prévue de leur départ du pays. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Il faut aussi avoir un passeport pour voyager entre la Malaisie péninsulaire (à l’ouest) et les États du Sabah et du Sarawak situés dans l’est de la Malaisie (Bornéo), du fait que l’est de la Malaisie possède son propre service d’immigration.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Visas

Visa de touriste : non exigé (pour les séjours de 90 jours ou moins)
Visa d’affaires : exigé
Visa d’étudiant : exigé

Il n’est pas nécessaire d’avoir un visa de touriste pour un séjour de 90 jours ou moins. Si vous souhaitez rester dans le pays plus longtemps, vous devez demander une prolongation de séjour auprès d’un bureau d’immigration de la Malaisie (en anglais).

Demande de permis de travail

Avant que vous présentiez une demande de permis de travail (auprès d’un bureau de l’immigration ou d’un haut commissariat de la Malaisie à l’étranger), votre employeur éventuel doit s’adresser au Standing Committee for Malaysianisation ou à la Malaysian Industrial Development Authority pour obtenir l’autorisation d’offrir le poste vacant à un étranger. En attendant cette autorisation, votre employeur peut présenter une demande en vue de vous faire entrer dans le pays avec un permis de visite ou « social visit pass » (par exemple, pour occuper un emploi temporaire). Il est toutefois fortement déconseillé de procéder de cette façon : il vaut mieux obtenir le permis de travail avant d’arriver en Malaisie, car il est très difficile d’obtenir un visa différent une fois que l’on se trouve dans le pays. Les étrangers ont droit à trois prolongations de leur permis de visite. Ils doivent ensuite quitter le pays, faute de quoi ils devront payer une amende pour séjour non autorisé.

Les personnes qui participent au programme Malaysia My Second Home (Mm2h) [la Malaisie, ma deuxième demeure] peuvent se procurer un visa spécial. 

Biométrie

Les étrangers doivent faire enregistrer leurs données biométriques (empreintes digitales) à leur point d’entrée. Les enfants de moins de 12 ans et les diplomates accrédités en Malaisie sont exemptés de cette procédure.

Mesures de dépistage

Pour parer à diverses épidémies virales, les autorités malaisiennes ont mis en place des mesures de dépistage. Les voyageurs qui arrivent en Malaisie en provenance du Canada peuvent être soumis à une vérification de leur température corporelle. Certains d’entre eux peuvent être placés en isolement et recevoir un traitement.

Taxe de départ

Une taxe de départ, normalement comprise dans le prix du billet d’avion, s’applique à tous les vols internationaux.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

 

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Encéphalite japonaise

L'encéphalite japonaise est un virus propagé par la piqûre d'un moustique infecté, qui peut provoquer une inflammation du cerveau. Le risque est faible pour la plupart des voyageurs. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter l'encéphalite japonaise et qui pourraient être exposées au virus (c'est-à­-dire les personnes qui passent beaucoup de temps à l'extérieur) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune ou ayant transité par un aéroport de ces pays.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie du Sud-Est, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie du Sud-Est. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Choléra

Le choléra est une maladie bactérienne qui se propage souvent par la consommation d'eau et d'aliments contaminés. Il cause la diarrhée et, dans les cas graves, il peut entraîner la déshydratation, voire la mort.

Le risque est faible pour la plupart des voyageurs. Les voyageurs les plus à risque sont ceux qui séjournent, travaillent ou habitent dans des régions où l'accès à des aliments salubres et à de l'eau potable est limité et les conditions de salubrité sont déficientes, ou dans des régions où des éclosions surviennent. Les voyageurs les plus à risque, devraient discuter avec un fournisseur de soins de santé des avantages à recevoir un vaccin.

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie du Sud-Est, certains insectes sont porteurs de maladies comme la chikungunya, la dengue, l'encéphalite japonaise, la filiarose lymphatique, le paludisme et le virus Zika.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Dengue
  • La dengue est présente dans ce pays. La dengue est une maladie virale qui peut provoquer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre dengue hémorragique qui peut être mortelle.
  • Le risque de contraction est plus élevé durant le jour, notamment au lever et au coucher du soleil.
  • Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la dengue.
Le virus Zika

La transmission locale du virus Zika associée aux moustiques est présentement signalée dans ce pays. Le virus Zika se propage principalement par les piqûres de moustiques infectés et peut provoquer de la fièvre, des éruptions cutanées et des douleurs articulaires. Il peut également être transmis par le sang, le sperme et par une femme enceinte infectée à son bébé en développement. La majorité des personnes infectées ne présentent aucun symptôme et se rétablissent sans complications graves. Il y a consensus scientifique que l'infection à virus Zika est une cause de microcéphalie et du syndrome de Guillain-Barré. D'autres troubles neurologiques, ont également été associés avec l'infection à virus Zika. Protégez-vous contre les piqûres de moustiques durant le jour et en soirée. Il n'y a pas de vaccin contre l'infection à virus Zika.


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme. 
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire et la rage, sévissent dans certaines régions de l'Asie du Sud-Est et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

La maladie mains-pieds-bouche

La maladie mains-pieds-bouche est une maladie virale courante qui affecte principalement les nourrissons et les enfants. Les personnes qui vivent ou qui se rendent dans des régions surpeuplées courent un plus grand risque de contracter la maladie. Il n'existe aucun vaccin ou médicament qui protège contre cette maladie.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.


Services et établissements médicaux

Les services et établissements médicaux répondent aux normes canadiennes dans les grandes villes, mais pas dans les régions éloignées. On doit payer comptant ou avec une carte de crédit reconnue au moment de recevoir des services.

On trouve des caissons hyperbares et de décompression à Ipoh, Kuantan, Labuan, Lumut et Semporna.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

Lois

Certains éléments de la charia (loi islamique) sont appliqués en Malaisie. Les voyageurs musulmans peuvent être assujettis à ces lois. Dans certains États, notamment le Kelantan et le Terengganu, les voyageurs peuvent faire face à des règlements particulièrement stricts touchant l’alcool et les bonnes mœurs.

Le prosélytisme à l’endroit des musulmans, y compris la distribution de matériel religieux autre qu’islamique, est illégal.

La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants sont sévèrement sanctionnés. La possession, ne serait ce que de 15 g d’une substance illicite, est considérée comme du trafic, ce qui entraîne automatiquement la peine de mort.

Les lois de la Malaisie interdisent les actes à caractère sexuel entre personnes de même sexe, et des transgenres ont été mis en état d’arrestation. Les voyageurs LGBT doivent bien peser les risques que comporte un voyage en Malaisie. Consultez la page Gays, lesbiennes, bisexuels et transgenres en voyage pour plus de détails.

Ayez en tout temps sur vous une copie de votre passeport comme pièce d’identité.

Il faut se procurer un permis spécial pour entrer en Malaisie avec une somme supérieure à 10 000 $ US, en espèces ou sous forme d’autres effets négociables. Tout excédent sera saisi à l’arrivée. À leur départ, les visiteurs ne sont autorisés à emporter avec eux que la somme qui figure dans le formulaire de déclaration qu’ils ont rempli à leur arrivée. Les exportateurs et importateurs doivent s’adresser à la section des affaires commerciales du haut commissariat du Canada à Kuala Lumpur pour se renseigner sur les règles touchant leurs transactions.

Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire. Les lois contre la conduite en état d’ébriété sont appliquées sévèrement. Il est interdit d’utiliser un téléphone cellulaire au volant.

Les navires étrangers circulant au large du Sabah sont assujettis aux lois de la Malaisie et doivent emprunter les itinéraires indiqués par les autorités malaisiennes. Ils doivent aussi arborer le drapeau malaisien et celui de leur pays d’origine.

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement en Malaisie. Si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen malaisien, elles pourraient refuser de vous accorder l’accès aux services consulaires canadiens, empêchant ainsi les agents consulaires du Canada de vous fournir ces services. Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser ce risque. Il vous faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport malaisien et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consulter l'onglet Exigences d'entrée et de sortie pour les exigences concernant les passeports). La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. ‎Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

Culture

La majorité de la population est musulmane. Habillez-vous sobrement, comportez-vous de façon discrète et évitez les discussions sur la race ou la religion.

Pendant le mois lunaire du ramadan (le neuvième mois du calendrier musulman), faites preuve de discrétion lorsque vous buvez, mangez ou fumez dans les lieux publics entre le lever et le coucher du soleil. En 2017, le ramadan doit commencer le 27 mai ou près de cette date.

Monnaie

La devise est le ringgit (MYR). Les chèques de voyage sont acceptés dans les banques, les hôtels et les grands magasins. Certains grands hôtels refusent les cartes de crédit. On peut facilement trouver des guichets automatiques un peu partout dans le pays.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

La saison des pluies (ou mousson) s’étend d’octobre à février. Il arrive que des pluies diluviennes causent des inondations et des glissements de terrain qui peuvent être très meurtriers, endommager considérablement les infrastructures et entraver la prestation de services essentiels. Consultez notre page Typhons et moussons pour plus de détails.

La pratique incontrôlée des brûlis fait périodiquement grimper le taux de pollution atmosphérique (brume sèche) à des niveaux nocifs pour la santé dans diverses régions du pays, en particulier de juin à octobre. Il faut suivre la situation de près, car les niveaux de pollution changent rapidement. Pour plus de détails sur le niveau de pollution atmosphérique en Malaisie et pour des recommandations sur la réduction des risques pour la santé, veuillez consulter le site du ministère de l’Environnement et celui du ministère de la Santé (en anglais).

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Composez le 999 pour toute aide d’urgence.

Aide consulaire

Kuala Lumpur - Haut-commissariat du Canada
Adresse17e étage, Menara Tan & Tan, 207 Jalan Tun Razak, 50400 Kuala Lumpur, MalaisieAdresse postaleC.P. 10990, 50732 Kuala Lumpur, MalaisieTéléphone+60 3 2718 3333Télécopieur+60 3 2718 3399Courrielklmpr-cs@international.gc.caInternetwww.malaisie.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookHaut-commissariat du Canada en MalaisieTwitter@CanadaMalaisie
Penang - Consulat du Canada
Adresse3007, Tingkat Perusahaan 5, Prai Industrial Park, 13600 Prai, Penang, MalaisieTéléphone+6 04 389 3300Télécopieur+6 04 389 2300Courrieltyt@lbsb.comInternetwww.malaisie.gc.caFacebookHaut-commissariat du Canada en MalaisieTwitterCanadaMalaisie

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez au Haut-commissariat du Canada à Kuala Lumpur et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :