Iraq

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : L'onglet Santé a été mis à jour - conseils de santé aux voyageurs (Agence de la santé publique du Canada).


Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

Iraq - ÉVITEZ TOUT VOYAGE

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage en Iraq, sauf dans les régions administrées par le gouvernement régional du Kurdistan (GRK). La situation en matière de sécurité demeure très volatile, dangereuse et imprévisible partout en Iraq, et pourrait se détériorer soudainement. Si vous êtes en Iraq, envisagez de quitter le pays par un moyen de transport commercial si vous pouvez le faire de façon sécuritaire.

Les provinces administrées par le gouvernement régional du Kurdistan de Dahuk, Erbil et Sulaymaniyah - Évitez tout voyage non essentiel

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage non essentiel dans les provinces de Dahuk, d’Erbil et de Sulaymaniyah, qui sont administrées par le gouvernement régional du Kurdistan. La situation en matière de sécurité dans la région du Kurdistan pourrait se détériorer rapidement.

Consultez l'onglet Sécurité pour plus de renseignements.

Sécurité

Sécurité

Insurrection

À la suite des attaques sur Mossoul et sur d’autres villes du nord de l’Iraq, ainsi que des menaces proférées par des extrémistes à l’endroit de Bagdad, la situation en matière de sécurité est devenue très volatile et pourrait se détériorer sans préavis ou à très court préavis.

Des insurgés extrémistes de Daesh ont menacé de faire des incursions à Bagdad et dans d’autres régions plus au sud. Au début du mois d’août 2014, des attaques ont été perpétrées dans des villes sous le contrôle du gouvernement régional du Kurdistan (GRK) au sud-ouest d’Erbil. Depuis que les forces de la coalition ont commencé à mener des frappes aériennes ciblées contre Daesh au nord du pays, il existe un risque accru d’attaques contre les intérêts occidentaux en Iraq et d’enlèvements de ressortissants occidentaux.

Si vous vous trouvez en Iraq, envisagez de quitter le pays par un moyen de transport commercial si vous pouvez le faire de façon sécuritaire. Suivez de près les bulletins de nouvelles locaux et les instructions des autorités locales, et restez sur vos gardes en tout temps.

Depuis mars 2013, les atteintes à la sécurité et la violence sectaire sont à la hausse partout en Iraq. Les attentats visent habituellement les forces de sécurité iraquiennes, les bureaux du gouvernement et les grands rassemblements publics.

La possibilité de violence entre Arabes et Kurdes constitue également une source de préoccupation. La stabilité intérieure de l’Iraq est aussi ébranlée par la situation politique, les représentants gouvernementaux se disputant le pouvoir en fonction de critères ethniques et sectaires.

Des attentats à la voiture piégée, des embuscades contre des véhicules ainsi que des tirs de mortier et de roquettes se produisent périodiquement dans tout le pays, y compris à Bagdad et dans la zone internationale de Bagdad, faisant de nombreux morts. En effet, beaucoup de passants sont tués ou blessés lors de telles attaques coordonnées. Le risque de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment demeure donc élevé.

Prenez des mesures à toute épreuve pour assurer votre sécurité, évaluez les risques associés à un voyage en Iraq, suivez de près l’évolution de la situation sur le terrain, et inscrivez-vous auprès de l’ambassade du Canada en Jordanie, à Amman. En raison de la situation imprévisible en matière de sécurité, la capacité du gouvernement du Canada à offrir de l’aide consulaire dans l’ensemble du pays est extrêmement limitée.

Des couvre-feux peuvent être décrétés soudainement.

Des affrontements armés entre les forces militaires iraquiennes et les militants ont lieu dans la province d’Anbar depuis le début de 2014, particulièrement à Fallujah et à Ramadi. Ces affrontements ont fait de nombreuses victimes, et des milliers de résidents ont fui la province.

Depuis le début de 2013, on assiste à une montée de la violence sectaire et des activités terroristes dans les provinces de Nineveh, de Salaheddin et de Diyala, où des attaques sont souvent perpétrées au moyen d’engins explosifs artisanaux.

Provinces administrées par le gouvernement régional du Kurdistan : Dahuk, Erbil et Sulaymaniyah (voir l’avertissement)

Bien qu’elles aient été moins touchées par la violence et le terrorisme que d’autres parties de l’Iraq, les régions administrées par le GRK demeurent vulnérables aux effets de l’instabilité régionale et des tensions intérieures. Des insurgés extrémistes de Daesh ont commis des attaques dans des régions sous le contrôle du GRK, y compris dans des villes au sud-ouest d’Erbil. Si vous vous trouvez dans la région du Kurdistan, vous devriez prendre les dispositions nécessaires pour vous éloigner des zones de conflit. Faites preuve d’une vigilance accrue et prenez les mesures de sécurité appropriées.

Étant donné la volatilité de la situation en matière de sécurité, vous pourriez vous voir refuser l’entrée dans les régions contrôlées par le GRK si vous tentez d’y accéder à partir de postes frontaliers en Iraq.

Menaces pour les étrangers

La menace qui pèse sur les étrangers est très grande. Ceux-ci constituent en effet des cibles de choix pour les groupes criminels et terroristes qui enlèvent des gens dans l’espoir d’obtenir de l’argent.

Si vous décidez de vous rendre en Iraq, logez dans des endroits sûrs et sous bonne garde, déplacez-vous toujours avec une équipe de protection rapprochée et prenez toutes les mesures de sécurité nécessaires. On vous recommande également d’envisager sérieusement de retenir les services d’une entreprise de sécurité et de suivre ses conseils pendant toute la durée de votre séjour. De plus, il est fortement conseillé de souscrire une assurance médicale et une assurance voyage complètes avant de partir pour l’Iraq.

Manifestations

Les manifestations et les attaques de représailles sont courantes dans l’ensemble du pays et font habituellement des morts et des blessés. On observe dans les provinces du Nord et de l’Ouest une recrudescence de l’agitation, qui s’explique par les manifestations sunnites et la montée du militantisme. Évitez toutes les manifestations et les grands rassemblements, suivez les conseils des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Criminalité

La criminalité et la corruption sont endémiques. Les détournements de voiture et les vols qualifiés sont courants. Les conditions de sécurité se détériorent après la tombée de la nuit dans la plupart des secteurs. Les affrontements violents mettant en cause des membres du crime organisé, des gangs de rue, des groupes de militants, des milices rivales et les forces de sécurité iraquiennes présentent de graves dangers.

Postes de contrôle

Les postes de contrôle se sont multipliés à Bagdad et dans d’autres régions de l’Iraq. Montrez‑vous très coopératif et faites preuve d’un grand respect aux postes de contrôle. Le fait qu’une personne porte un uniforme de la police ou de l’armée iraquienne ne garantit pas qu’elle soit investie de pouvoirs officiels. Redoublez de prudence aux postes de contrôle ponctuels, où il se commet souvent des meurtres, des enlèvements et des vols.

Zone internationale de Bagdad

Les entrées et les sorties aux portes de la zone internationale (ZI) de Bagdad sont contrôlées par les forces de sécurité iraquiennes. Les postes de contrôle à l’entrée de la ZI sont tous fermés de 22 h à 6 h, sauf celui qui mène vers l’aéroport international de Bagdad, lequel ferme à minuit. Les forces de sécurité iraquiennes sont très présentes partout dans la ZI, et des postes de contrôle des véhicules peuvent être érigés à tout moment, sans préavis.

Régions frontalières

Évitez de voyager dans les régions frontalières. Les forces iraquiennes s’efforcent de limiter les débordements de la crise en Syrie. Les groupes de rebelles kurdes sont fréquemment la cible d’opérations militaires transfrontalières en Turquie et au nord-ouest de l’Iran. Si vous franchissez une frontière poreuse, vous vous exposez à de graves problèmes avec les autorités locales.

Sécurité des femmes

Consultez notre publication intitulée Voyager au féminin : La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Transport routier

Les conducteurs respectent peu le code de la route et les feux de circulation, ils ne tiennent pas compte des passages pour piétons et ne cèdent pas le passage aux autres véhicules. Les excès de vitesse et le talonnage sont chose courante.

En raison des risques élevés d’être tenu responsable d’un accident, il est difficile d’obtenir une assurance automobile.

Les déplacements par la route ne sont pas sûrs. Bien que les voyages de nuit soient particulièrement dangereux, des attentats surviennent souvent de jour également.

La route qui mène à l’aéroport de Bagdad a été la cible de plusieurs attaques.

Le service d’autobus est irrégulier et les circuits changent fréquemment. Des véhicules de transport en commun en mauvais état sont souvent impliqués dans des accidents.

Transport ferroviaire

Évitez de prendre le train, car les voies ferrées sont désuètes et mal entretenues.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Des couvre-feux peuvent être décrétés à court préavis dans tout le pays. Surveillez les médias locaux pour vous tenir au courant de tout changement.

Le gouvernement de l’Iraq a commencé à mettre en place des mesures pour améliorer l’intégrité structurelle du barrage de Mosoul. Une rupture de barrage pourrait provoquer de graves inondations ainsi que des perturbations des services essentiels de Mosoul à Bagdad, en particulier le long du Tigre, et dans les régions adjacentes au barrage. On ne peut prédire une rupture du barrage de Mosoul; vous devriez donc suivre les bulletins de médias locaux et préparer vos plans de contingence.

Ayez toujours sur vous une pièce d’identité avec photo ainsi qu’une copie certifiée de votre visa et de votre enregistrement. Laissez votre passeport et votre visa en lieu sûr.

Les services de télécommunication sont très inefficaces, voire inexistants dans les régions éloignées. La couverture du réseau cellulaire est toutefois très étendue dans les grandes villes.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités iraquiennes et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès de l’ambassade de la République d'Iraq pour des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

L’entrée et le retour en Iraq en provenance d’autres pays donnent lieu à des problèmes, et il se peut que l’entrée vous soit refusée.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en Iraq doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après la date prévue de leur départ du pays. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Visas

Les Canadiens doivent être munis d’un visa pour entrer en Iraq. Si vous restez en Iraq moins de cinq jours, vous devez vous procurer un visa de visiteur. Après dix jours dans le pays, vous devez renouveler votre visa auprès du bureau iraquien de la résidence (ministère de l’Intérieur). De plus, après trois mois en Iraq, vous devez présenter une demande de permis de séjour d’un an afin de régulariser votre visa d’entrée.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Santé

Santé

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Polio

Il y a un risque de transmission de la polio dans ce pays. Assurez-vous que votre vaccination contre la polio est à jour.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune.
Recommandation
  1. La vaccination n'est pas recommandée.
  2. Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie de l'Ouest. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Choléra

Le choléra est une maladie bactérienne qui se propage souvent par la consommation d'eau et d'aliments contaminés. Il cause la diarrhée et, dans les cas graves, il peut entraîner la déshydratation, voire la mort.

Le risque est faible pour la plupart des voyageurs. Les voyageurs les plus à risque sont ceux qui séjournent, travaillent ou habitent dans des régions où l'accès à des aliments salubres et à de l'eau potable est limité et les conditions de salubrité sont déficientes, ou dans des régions où des éclosions surviennent. Les voyageurs les plus à risque, devraient discuter avec un fournisseur de soins de santé des avantages à recevoir un vaccin.

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, la fièvre de la vallée du Rift, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la leishmaniose, le paludisme et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque restreint de paludisme dans ce pays.   
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme.    
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire et la rage, sévissent dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.

Grippe aviaire

Il y a eu des cas humains de grippe aviaire dans ce pays. La grippe aviaire est une infection virale qui se répand facilement et rapidement chez les oiseaux, et dans de rares cas, peut infecter les humains.

Évitez les endroits à risque élevé, comme les fermes d'élevage de volaille et les marchés d'animaux vivants, y compris les endroits faisant l'abattage de volailles. Évitez le contact avec les oiseaux (vivants ou morts), ainsi que les surfaces contaminées par des excréments ou des sécrétions d'oiseaux. Assurez-vous que les plats à base de volaille, y compris ceux à base d'oeufs, sont bien cuits.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.


Services et établissements médicaux

Les établissements médicaux sont rares en Iraq et ne répondent pas aux normes occidentales.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

Vous devez être muni d’un permis de conduire international.

La semaine de travail s’étend du dimanche au jeudi.

Activités illégales ou réglementées

Le prosélytisme religieux est interdit.

Il est interdit de consommer de l’alcool ou des drogues. Les sanctions pour possession, usage ou trafic de stupéfiants sont sévères. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de longues peines d’emprisonnement ou même de la peine de mort.

Ne consommez pas d’alcool en dehors des établissements où cette consommation est autorisée. Une politique de tolérance zéro est en vigueur concernant la conduite en état d’ébriété.

Douanes

Vous ne pouvez pas quitter l’Iraq avec plus de 10 000 $ US en espèces, à moins d’avoir déclaré la somme en question au moment de votre entrée dans le pays.

En vertu de la Convention pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé et de son premier protocole, il est formellement interdit de quitter l’Iraq avec des antiquités, des objets issus de fouilles archéologiques ou des tapis anciens.

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement en Iraq. Si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen iraqien, elles pourraient refuser de vous accorder l’accès aux services consulaires canadiens, empêchant ainsi les agents consulaires du Canada de vous fournir ces services. Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser ce risque. Il vous faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport iraqien et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consulter l'onglet Exigences d'entrée et de sortie pour les exigences concernant les passeports). La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. ‎Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

Garde d’enfants

Selon la loi iraquienne, les enfants d’un ressortissant iraquien de sexe masculin sont considérés comme des ressortissants iraquiens. Même si le nom de l’enfant est inscrit dans le passeport étranger de la mère, il est possible que les autorités iraquiennes considèrent que l’enfant est un ressortissant iraquien et que le voyage de l’enfant doive être autorisé par le père.

Religion

Les coutumes, les lois et les règlements du pays sont rigoureusement conformes aux pratiques et croyances de l’islam. Habillez-vous et comportez-vous avec bon sens et discrétion, et respectez les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants.

Pendant le mois lunaire du ramadan (le neuvième mois du calendrier musulman), faites preuve de discrétion lorsque vous buvez, mangez ou fumez dans les lieux publics entre le lever et le coucher du soleil. En 2017, le ramadan doit commencer le 27 mai ou près de cette date.

Monnaie

La devise est le dinar iraquien (IQD). De manière générale, il faut payer en argent comptant en Iraq. Les dollars américains sont acceptés, mais les cartes de crédit et les chèques de voyage ne le sont pas. On trouve très peu de guichets automatiques bancaires.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Des tempêtes de sable et de poussière peuvent se produire en Iraq, de même que des inondations causées par des pluies diluviennes.

Le temps est très sec et très chaud de mai à octobre.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

En cas d’urgence, composez le :

  • Police : 104
  • Assistance médicale : 122
  • Pompiers : 115

Aide consulaire 

Vous pouvez obtenir une aide consulaire et de plus amples renseignements consulaires auprès de l'ambassade du Canada à Amman (Jordanie).

Amman - Ambassade du Canada
Adresse133 rue Zahran, Amman, JordanieAdresse postaleC.P. 815403, Amman, 11180, Jordanie,Téléphone962 (6) 590 1500Télécopieur962 (6) 590 1501Courrielamman@international.gc.caInternetwww.jordanie.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookAmbassade du Canada en JordanieTwitter@AmbCanJordanie

Pour obtenir une aide d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez à l'ambassade du Canada à Amman (Jordanie) et suivez les instructions qui vous seront données. Vous pouvez aussi appeler le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa en composant le 613-996-8885.


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :