Corée, Nord (RPDC)

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : L'onglet Santé a été mis à jour - renseignements de santé aux voyageurs (Agence de la santé publique du Canada).


Avertissements

Avertissements

CORÉE DU NORD - ÉVITEZ TOUT VOYAGE

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage en Corée du Nord (pays dont le nom officiel est la République populaire démocratique de Corée) en raison des conditions de sécurité incertaines créées par le programme nord-coréen de développement d’armes nucléaires et du caractère extrêmement répressif du régime.

Le gouvernement canadien n’a pas de bureau en Corée du Nord. La capacité des représentants du Canada à fournir des services consulaires est extrêmement limitée.

Sécurité

Sécurité

Renseignements généraux en matière de sécurité

Le gouvernement canadien n’a pas de bureau en Corée du Nord. Inscrivez-vous auprès de l’ambassade du Canada en Corée du Sud, à Séoul, et auprès de l’ambassade de Suède à Pyongyang.

Il peut être long et difficile pour les autorités canadiennes et suédoises d’obtenir un accès consulaire aux citoyens canadiens détenus en Corée du Nord, en particulier à l’extérieur de Pyongyang, la capitale. La décision d’accorder ou non l’accès consulaire est à l’entière discrétion du gouvernement nord coréen. On dispose de peu d’information sur les systèmes policier et judiciaire de la Corée du Nord, ce qui pourrait limiter la capacité des représentants consulaires à fournir de l’aide.

L’infrastructure touristique est très limitée, et on ne peut guère se fier aux services de télécommunication. Seules quelques agences de voyages reconnues par le gouvernement de la Corée du Nord sont autorisées à organiser des séjours individuels dans le pays. Les déplacements doivent être autorisés au préalable par le gouvernement. Les voyageurs sont étroitement surveillés de même que les lieux d’hébergement et les télécommunications.

On signale de graves pénuries de nourriture, d’électricité et d’eau potable dans le pays.

Tension dans la péninsule coréenne

Les tensions dans la péninsule coréenne peuvent s’intensifier à tout moment. Elles peuvent s’aggraver avant, pendant ou après les essais nord-coréens de missiles et d’armes nucléaires, un exercice militaire ou un incident tel qu’une escarmouche intercoréenne à la frontière ou tout autre incident perçu comme une offensive par l’une ou l’autre des parties. En raison de l’accès très restreint aux informations internationales, vous pourriez vous faire prendre au dépourvu par des événements susceptibles de compromettre votre sécurité.

Criminalité

Le taux de criminalité est faible. Il se commet des crimes mineurs, en particulier à l’aéroport international de Pyongyang. Protégez en tout temps vos effets personnels, votre passeport et tout autre document de voyage.

Transport

Les déplacements à l’intérieur de la Corée du Nord sont rigoureusement limités. Le transport des voyageurs est habituellement organisé par les représentants d’agences de voyage locales ou par les autorités. Les routes principales sont en bon état, mais les chemins ruraux peuvent être dangereux. Il peut arriver que les voyageurs doivent présenter leurs documents aux postes de contrôle policier, généralement situés à l’entrée des villes, avant de pouvoir poursuivre leur voyage.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

 

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités de la Corée du Nord et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès de la Mission permanente de la République démocratique populaire de Corée aux Nations Unies pour des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en Corée du Nord doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après la date prévue de leur départ du pays. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Visas

Les Canadiens doivent aussi détenir un visa. Les visas sont délivrés par les missions de la Corée du Nord dans un pays tiers, après avoir été approuvés par le gouvernement à Pyongyang. Les formalités régissant l’obtention d’un visa peuvent être extrêmement longues et difficiles (même pour des diplomates dûment accrédités).

Les Canadiens qui arrivent sans passeport canadien valide et sans visa risquent d’être détenus, arrêtés, de se voir imposer une amende ou refuser l’entrée dans le pays.

Les journalistes professionnels doivent obtenir une autorisation spéciale pour séjourner en Corée du Nord et ne peuvent y entrer au moyen d’un visa de touriste (quel que soit le but de leur voyage).

Visa de touriste : exigé
Visa d’affaires : exigé
Visa d’étudiant : exigé

Renseignements généraux en matière d’entrée/de sortie

Les étrangers peuvent entrer en Corée du Nord par avion ou par train. Il n’est pas possible d’entrer en Corée du Nord par la Corée du Sud ou d’entrer en Corée du Sud par la Corée du Nord.

Même si vous satisfaites à toutes les exigences d’entrée, on pourrait vous arrêter ou vous détenir de manière arbitraire à votre point d’entrée.

Double citoyenneté

Les personnes possédant la citoyenneté coréenne ou ayant de la famille en Corée du Nord devraient bien peser le pour et le contre avant de décider de s’y rendre. Il arrive que les autorités soumettent à certaines lois et obligations les citoyens ayant la double citoyenneté et les enfants d’anciens citoyens coréens.

Les Canadiens qui possèdent la citoyenneté sud-coréenne doivent obtenir l’approbation des autorités sud-coréennes pour se rendre en Corée du Nord. Pour de plus amples renseignements, il leur est conseillé de consulter l’ambassade du Canada en Corée du Sud, à Séoul.

Points d’entrée non autorisés

Des étrangers ont été emprisonnés et une personne a même été abattue pour avoir tenté de pénétrer en territoire nord-coréen par un point d’entrée non autorisé. Veillez à ne pas sortir des zones autorisées et suivez rigoureusement les procédures et protocoles établis par la Corée du Nord.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Encéphalite japonaise

L'encéphalite japonaise est un virus propagé par la piqûre d'un moustique infecté, qui peut provoquer une inflammation du cerveau. Le risque est faible pour la plupart des voyageurs. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter l'encéphalite japonaise et qui pourraient être exposées au virus (c'est-à­-dire les personnes qui passent beaucoup de temps à l'extérieur) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie de l'Est, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra,la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie de l'Est. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines règions de l'Asie de l'Est, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, l'encéphalite japonaise, la maladie de Lyme, le paludisme et l'encéphalite à tiques.

Il est recommandè aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protèger contre les piqûres d'insectes.


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme. 
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire ou la rage, sévissent dans certaines régions de l'Asie de l'Est, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume,la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.


Services et établissements médicaux

Les services et les établissements médicaux laissent à désirer et ne satisfont pas aux normes canadiennes. Les hôpitaux manquent souvent de chauffage et de médicaments, et subissent de fréquentes pannes d’électricité. On s’attend à ce que les traitements soient payés sur-le-champ et en espèces. L’hôpital Pyongyang Friendship, dans le quartier de Munsu-dong à Pyongyang, est doté d’un personnel professionnel qui parle anglais. Évitez dans la mesure du possible les interventions chirurgicales. Les évacuations médicales sont très difficiles à organiser et ne sont pas garanties. Vous devriez en tenir compte avant de partir si votre état de santé est instable. Les voyageurs qui présentent des symptômes de graves maladies transmissibles peuvent être soumis à des mesures strictes de quarantaine.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

La Corée du Nord fait l’objet de sanctions canadiennes et internationales. Ces sanctions pourraient avoir une incidence sur votre voyage.

Lois

Les étrangers qui arrivent dans le pays ont 24 heures pour s’inscrire par l’entremise de l’organisation qui s’est chargée de les accueillir.

Il faut se faire accompagner en tout temps par un guide officiel et respecter ses consignes. Le fait de converser avec des habitants du pays ou de convertir des devises sans autorisation, ou bien d’acheter un article dans un magasin qui n’est pas destiné aux étrangers, peut vous valoir des amendes ou une mise en détention.

Les autobus publics et le métro sont interdits aux étrangers. Pour conduire en Corée du Nord, les étrangers qui y résident doivent obtenir un permis en se soumettant sur place à un test de conduite. Les touristes ne sont pas autorisés à conduire.

Les sanctions pour possession, usage ou trafic de stupéfiants sont sévères. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de peines d’emprisonnement et de lourdes amendes.

Il est interdit d’importer des téléphones satellites et des radios à ondes courtes. Ces articles sont confisqués à l’arrivée et sont habituellement rendus aux voyageurs lorsqu’ils quittent le pays.

Il est interdit d’exporter ou d’importer des devises locales.

Les autorités peuvent saisir tout matériel qu’elles jugent pornographique, à caractère politique ou destiné au prosélytisme religieux. Si vous envisagez d’apporter des documents écrits en coréen, assurez-vous que les autorités locales ne les considéreront pas comme contraires aux intérêts du régime nord-coréen.

Si vous participez à des activités politiques ou à des activités non autorisées de nature religieuse, vous risquez la mise en détention. Il n’y a aucune protection de la vie privée. Vos déplacements et vos communications peuvent être surveillés à tout moment. Vos effets personnels peuvent être fouillés, et les autorités peuvent examiner les données enregistrées sur vos appareils électroniques.

Il est interdit de photographier les aéroports, les routes, les ponts, les ports et les gares. Si vous prenez des photos ou si vous filmez à l’extérieur des zones touristiques autorisées, votre équipement pourrait être confisqué et l’on pourrait vous détenir. Avant de prendre des photos, demandez la permission au guide qui vous accompagne.

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement en Corée du Nord. Si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen de la Corée du Nord, elles pourraient refuser de vous accorder l’accès aux services consulaires canadiens, empêchant ainsi les agents consulaires du Canada de vous fournir ces services. Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser ce risque. Il vous faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport de la Corée du Nord et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consulter l'onglet Exigences d'entrée et de sortie pour les exigences concernant les passeports). La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. ‎Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

Culture

Évitez que l’on vous perçoive comme exprimant des critiques à l’égard du système politique du pays, de ses dirigeants actuels ou passés, Kim Jong Un, Kim Jong Il et Kim Il Sung, ou de membres de leur famille.

Les lois de la Corée du Nord n’interdisent pas les actes sexuels entre personnes de même sexe, mais l’homosexualité n’est pas acceptée socialement.

Monnaie

L’argent comptant est la forme de paiement la plus largement acceptée. La devise est le won nord-coréen (KPW). On s’attend à ce que les étrangers utilisent soit l’euro, soit les renminbis chinois ou les dollars américains, mais il est fréquent qu’on ne puisse pas leur rendre la monnaie. Les services bancaires sont limités. Les chèques de voyage ne sont pas acceptés, et il n’y a pas de guichets automatiques bancaires. Certains hôtels acceptent certaines cartes de crédit si les voyageurs les informent au préalable de leur intention d’utiliser ce mode de paiement. La prudence s’impose lorsque l’on se sert de cartes de crédit, en raison des risques de fraude et d’autres activités criminelles.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

La saison des pluies (ou mousson) s’étend de la fin de juin jusqu’au mois d’août, et des typhons peuvent se produire en août et en septembre. Veuillez consulter notre page Typhons et moussons pour plus de détails.

De graves tempêtes de pluie peuvent causer des inondations et des glissements de terrain, ce qui peut entraîner de nombreuses pertes de vie et des dommages importants à l’infrastructure, et entraver la prestation des services essentiels. La Corée du Nord connaît aussi des sécheresses. Tenez-vous au courant des prévisions météorologiques régionales, évitez les zones sinistrées et suivez les conseils des autorités locales.

 

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Il n’y a pas de numéro centralisé pour accéder aux services d’urgence. Faites des recherches et ayez avec vous les coordonnées de la police et des installations médicales locales.

Aide consulaire

Le gouvernement canadien n’a pas de bureau en Corée du Nord. Pour obtenir une aide consulaire et de plus amples renseignements, prière de vous adresser à l’ambassade de Suède à Pyongyang.

Pyongyang - Ambassade de Suède
AdresseMunsu-dong, rue Taehak, district de Taedonggang, Pyongyang, République populaire démocratique de CoréeTéléphone+850 23 817 485Télécopieur+850 23 817 663Courrielambassaden.pyongyang@foreign.ministry.seInternetwww.swedenabroad.com/en-GB/Embassies/Pyongyang/
Séoul - Ambassade du Canada
Adresse21 Jeongdong-gil (Jeong-dong), Jung-gu, Séoul (100-120), République de la CoréeTéléphone+82 237 836 000Télécopieur+82 237 836 112Courrielseoul@international.gc.caInternetwww.korea.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookAmbassade du Canada en CoréeTwitter@AmbCanCoree

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez en Corée du Sud, à Séoul, et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :