Ouragans, typhons, cyclones et moussons

Les cyclones tropicaux sont appelés des ouragans, des typhons ou des cyclones, selon l’endroit où ils se produisent dans le monde.

Les typhons et les cyclones peuvent se produire pendant toute l’année, mais la période de pointe des typhons est de juin à décembre et celle des cyclones va de novembre à avril. Comme leur intensité et leur trajectoire peuvent changer rapidement, il est important de suivre les bulletins météorologiques locaux.

La saison des ouragans s’étend de la mi-mai à la fin novembre. Les régions les plus menacées sont les Caraïbes, le Mexique, l’Amérique centrale ainsi que la côte Est et la côte du golfe du Mexique aux États-Unis, en particulier la Floride, l’Alabama, le Mississippi, la Louisiane et le Texas.

Les moussons sont de fortes pluies saisonnières qui ont lieu dans certaines parties de l’Est, du Sud et du Sud-Est de l’Asie, en Océanie et dans l’Ouest de l’Afrique subsaharienne. Elles surviennent à différents mois de l’année, selon la région. Pour connaître les saisons des moussons dans un pays ou une région en particulier, consultez le site Conseils aux voyageurs et avertissements.

Perturbations dans les déplacements et autres risques? et autres conséquences?

Les typhons, les cyclones et les ouragans produisent des vents violents et de fortes pluies et peuvent générer de hautes vagues et des ondes de tempête destructrices, des crues éclair et des glissements de terrain qui peuvent entraîner de nombreuses pertes de vie. Ils peuvent aussi causer des dommages importants aux infrastructures, coupant l’accès au transport, aux services d’urgence, aux soins médicaux, aux réseaux de télécommunication et de distribution d’électricité, et à l’approvisionnement en eau, en aliments et en carburant. Les déplacements à destination et en provenance des petites îles pourraient être interrompus pendant de longues périodes.

Même si les dommages les plus graves se produisent habituellement le long des côtes, les typhons, les cyclones et les ouragans peuvent également causer des dommages considérables à une distance allant jusqu’à 40 kilomètres des côtes. Pendant une grosse tempête, les autorités locales peuvent demander aux gens installés près des côtes de se réfugier dans des centres d’hébergement à l’intérieur des terres. Il est possible que les voyageurs soient évacués de leur hôtel et installés dans des abris d’urgence et qu’ils soient coincés pendant de longues périodes en attendant que les vols reprennent et que les routes soient rouvertes. Le gouvernement du Canada pourrait se trouver dans l’impossibilité de vous aider dans une telle situation.

Précautions nécessaires

Si vous choisissez de vous rendre dans des régions où les ouragans, les typhons, les cyclones ou les moussons sont courants, vous pouvez réduire les risques éventuels en prenant les mesures suivantes : 

Si un phénomène météorologique important se produit pendant que vous êtes à l’étranger, souvenez-vous que la préparation joue un rôle déterminant lorsqu’il s’agit de survivre à des ouragans, typhons, cyclones, tempêtes tropicales ou tornades. Passez en revue vos pratiques en matière de sécurité personnelle et prenez des mesures raisonnables avant, durant et après une tempête. Vous devez notamment :

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la manière de se préparer à une tempête importante et d’y survivre, consultez Votre guide de préparation aux urgences et Risques et urgences de Sécurité publique Canada.

Liens connexes 

 

Autres ressources 

 

Date de modification :