Belgique

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : L’onglet Sécurité a été mis à jour – terrorisme.


Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

Belgique - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble Belgique. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison de la menace terroriste présentement élevée.

Voir Sécurité pour plus de details.

Sécurité

Sécurité

Criminalité

Les crimes violents sont rares; toutefois, il se produit des délits mineurs (p. ex. des vols à la tire et des vols de sacs à l’arraché) dans les principaux carrefours de transport et sites touristiques. Des gangs organisés ciblent les alentours de la Grand-Place/Grote Markt à Bruxelles ainsi que les transports publics, les aéroports et les principales gares ferroviaires (Gare de Midi-Bruxelles/Zuidstation et Gare de Bruxelles-Nord/Noordstation) et Anvers. Les voleurs à la tire ciblent souvent les voyageurs au moment des départs et des arrivées dans les transports en commun ou dans les trains des lignes internationales, comme Paris-Bruxelles‑Amsterdam et Bruxelles-Londres. Ne laissez jamais vos bagages sans surveillance, ne serait-ce qu’un instant.

Exercez une prudence particulière si quelqu’un s’approche de vous et vous pose d’étranges questions, renverse de la nourriture ou une boisson, ou vous dit que quelqu’un a renversé quelque chose sur vos vêtements. Ce sont là des tactiques de diversion utilisées par les voleurs. Ayez sur vous le moins d’argent possible lorsque vous sortez.

En voiture, assurez-vous que vos objets de valeur sont à l’abri des regards en tout temps. Il arrive que des malfaiteurs, souvent en moto, cassent la vitre d’une voiture immobilisée à un feu de circulation et s’emparent d’objets de valeur se trouvant sur le siège avant ou arrière.

Méfiez-vous toujours lorsque quelqu’un offre de vous aider à changer un pneu crevé. Il se peut que ces gens aient eux-mêmes crevé le pneu pour ensuite vous voler votre sac ou d’autres objets de valeur pendant que vous regardez ailleurs.

Terrorisme

Le 21 novembre 2016, le Department of State des États-Unis a émis une alerte aux voyageurs (en anglais) pour l’Europe,  avertissant les citoyens américains qu’il existe un « risque accru d’attentats terroristes dans l’ensemble de l’Europe, particulièrement pendant la période des fêtes » et leur recommandant de « faire preuve de vigilance lorsqu’ils participent à de grands événements du temps des fêtes, visitent des sites touristiques, utilisent les transports publics et fréquentent des lieux de culte, des restaurants, des hôtels, etc. »

Il existe une menace terroriste en Europe. Des attentats ont eu lieu le 22 mars 2016, à l'aéroport et dans la station de métro Maalbeek/Maelbeek à Bruxelles. D'autres attentats pourraient survenir à tout moment et pourraient cibler des secteurs fréquentés par des étrangers, comme des lieux d’attractions touristiques, des restaurants, des bars, des cafés, des centres commerciaux, des marchés, des hôtels, des écoles, des sites religieux et des aéroports et d’autres principaux carrefours de transport. Soyez particulièrement vigilant si vous assistez à des événements sportifs, des fêtes religieuses et autres célébrations publiques. Faites preuve d'une vigilance constante.

Le gouvernement belge tient un système d’alerte publique en matière de terrorisme. Le niveau d’alerte pour l'ensemble du pays est actuellement à 3 sur une échelle de 1 à 4 (le niveau 4 étant le plus sérieux). Des mesures de sécurité et une présence policière accrue demeurent. Les grands évènements pourraient être annulés et les lieux publics, tel que les centres commerciaux, marchés hebdomadaires et infrastructures sportives, pourraient être fermés sans préavis. Des raids policiers sont aussi plus susceptibles d’être menés avec peu ou pas de préavis. Si vous vous trouvez dans un secteur visé par une opération policière, restez à l’intérieur et fermez tous les volets et toutes les fenêtres. Surveillez les médias locaux et suivez les conseils des autorités locales.

Consultez le site Web du centre de crise du Service public fédéral intérieur de la Belgique pour de plus amples renseignements sur la sécurité publique. Vous pouvez aussi suivre le centre sur Twitter.

Transport routier

Les routes sont en assez bon état, et on peut obtenir de l’assistance routière.   

Respectez la règle de la priorité à droite, qui oblige les conducteurs à céder le passage aux véhicules qui arrivent par la droite aux intersections. Beaucoup de conducteurs étrangers ne le savent pas, et cela provoque des accidents.   

La pluie et le brouillard réduisent souvent la visibilité.

Transports publics

Toutes les grandes villes ont des taxis munis de compteurs. Le réseau de transport public est bien développé.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

En raison des attentats du 22 mars 2016, l’aéroport de Bruxelles fonctionne avec des mesures de sécurité renforcées. Consultez Aéroport de Bruxelles pour les renseignements les plus à jour, y compris sur des contrôles de sécurité supplémentaires qui pourraient entraîner des retards pour les passagers en partance. Communiquez avec votre transporteur pour vérifier comment cette situation pourrait toucher votre itinéraire.

Manifestations

Bruxelles étant la capitale de l’Union européenne et le siège de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, il n’est pas rare qu’il s’y tienne des manifestations d’envergure organisées par divers groupes de pression. Évitez les manifestations et les grands rassemblements, car ils peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Suivez les conseils des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Prenez des mesures de sécurité normales. Assurez-vous de mettre vos effets personnels, passeports et autres documents de voyage en lieu sûr en tout temps, surtout lorsque vous utilisez les transports en commun.

On a observé une augmentation considérable du nombre de migrants et de réfugiés en Europe. Les services de transport de certains pays ont déjà été perturbés, y compris dans les ports de traversier et les gares ferroviaires, et des retards importants ont été constatés aux postes frontaliers. La situation augmente également la possibilité que des manifestations donnant soudainement lieu à des actes de violence se produisent, en particulier dans les gares ferroviaires et les autres plaques tournantes de transport. Si vous vous trouvez dans la région, surveillez les bulletins de nouvelles locales, suivez les conseils des autorités locales et communiquez avec votre transporteur aérien afin de déterminer si vous devrez modifier vos plans de voyage.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités belges et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès de l’ambassade du Royaume de Belgique ou de l’un de ses consulats pour des renseignements à jour.

Les douaniers peuvent vous demander de présenter un billet de retour, une preuve du but de votre visite ou une preuve que vous disposez de fonds suffisants pour la durée de votre séjour. Si vous comptez séjourner dans une résidence privée, vous devez en informer les autorités municipales (c’est-à-dire la commune ou « gemeente ») à votre arrivée en Belgique.

Passeport

La Belgique est un pays de l’espace Schengen. Les Canadiens doivent, à leur arrivée, présenter un passeport qui sera valide pendant au moins trois mois après la date prévue de leur départ de l’espace Schengen. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d’entrée du pays.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Contrôles frontaliers temporaires

Le gouvernement belge a réintroduit des contrôles frontaliers internes à certains passages frontaliers. Les Canadiens pourraient être soumis à des contrôles d’immigration lors de leur entrée en Belgique, même s’ils arrivent d’un autre pays de l’espace Schengen.

Visas

Visa de touriste : non exigé pour les séjours de 90 jours ou moins*

Visa d’affaires : non exigé pour les séjours de 90 jours ou moins*

Visa d’étudiant : non exigé pour les séjours de 90 jours ou moins

Visa de travail : exigé

*La période de 90 jours commence au moment de l’entrée dans un pays de l’espace Schengen, quel qu’il soit. Les séjours sont cumulatifs et incluent les voyages effectués dans tous les pays de l’espace Schengen durant toute période de 180 jours.

Les Canadiens doivent obtenir un visa de résident pour les séjours de plus de 90 jours.

Espace Schengen

Les Canadiens n’ont pas besoin de visa pour se déplacer dans les pays de l’espace Schengen s’ils restent moins de 90 jours par période de 180 jours. S’ils quittent l’espace Schengen et reviennent dans la même période de 180 jours, le séjour précédent sera pris en compte dans les 90 jours permis. Si vous prévoyez rester plus de 90 jours au cours de n’importe quelle période de 180 jours, vous devez communiquer avec le haut-commissariat ou l’ambassade du ou des pays où vous désirez vous rendre pour obtenir le visa approprié avant de partir. Consultez L’espace Schengen pour obtenir plus d’information.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Europe occidentale. Dans le doute, rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Europe occidentale, certains insectes sont porteurs de maladies comme l'encéphalite à tiques, la maladie de Lyme et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.


Paludisme

Paludisme

Il n'y a aucun risque de paludisme dans ce pays.


Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions de l'Europe occidentale, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

On trouve aisément d’excellents établissements de soins de santé. Souscrivez une assurance voyage qui couvre tous les frais médicaux, y compris l’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale, en cas de maladie ou de blessures.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

Le Canada et la Belgique sont signataires de la Convention sur le transfèrement des personnes condamnées (Conseil de l’Europe). La Convention permet aux Canadiens emprisonnés en Belgique de demander leur transfèrement dans une prison au Canada pour y purger leur peine. Le transfèrement nécessite l’accord des autorités canadiennes et belges.

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue en Belgique. Cependant, les représentants du Canada pourraient être limités dans leur capacité à vous offrir des services consulaires si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen de la Belgique. Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser ce risque. Il vous faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport de la Belgique et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consulter l'onglet Exigences d'entrée et de sortie pour les exigences concernant les passeports). La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

Les citoyens canadiens qui possèdent la double citoyenneté doivent se conformer aux lois belges, notamment à celle qui concerne le vote obligatoire. Pour déterminer votre statut, contactez l’ambassade de Belgique ou l’un de ses consulats.

Identification

Ayez sur vous en tout temps des pièces d’identité adéquates comme un passeport ou un permit de résidence. Conservez une photocopie de votre passeport au cas où il serait perdu ou confisqué.

Stupéfiants

Les sanctions pour possession, usage ou trafic de stupéfiants sont sévères. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de peines d’emprisonnement et de lourdes amendes.

Lois régissant la conduite automobile

Il faut avoir au moins 18 ans pour conduire en Belgique. Il est conseillé d’être muni d’un permis de conduire international.

Le permis de conduire canadien et le permis de conduire international ne sont plus valides une fois que vous obtenez le statut de résidence en Belgique. Si vous avez un permis de conduire de l’Alberta, du Nouveau-Brunswick, de l’Ontario ou du Québec, vous pouvez, avant qu’il expire, le changer contre un permis de conduire belge en vous adressant à la municipalité belge où vous résidez.

Si vous détenez un permis de conduire d’une autre province, vérifiez auprès des autorités responsables de la délivrance des permis de conduire de cette province s’il existe une entente de reconnaissance mutuelle avec la Belgique. Pour obtenir un permis de conduire belge, vous devez suivre des cours et passer des tests. Il peut s’écouler de six mois à un an avant que vous puissiez légalement conduire sans que quelqu’un vous accompagne.

La vitesse provoque de nombreux accidents, et des lois sévères ont été adoptées pour améliorer la sécurité routière. Dans tout le pays, la police a recours à des zones de contrôle de la vitesse, à des caméras et à des voitures banalisées. Les amendes pour excès de vitesse sont très élevées, et les policiers peuvent en exiger le paiement immédiat, sous peine de confiscation du véhicule.

Les sanctions pour la conduite en état d’ébriété sont sévères. La limite légale d’alcoolémie est 0,05 p. 100. Les personnes reconnues coupables de cette infraction s’exposent à de lourdes amendes et peuvent se voir confisquer leur permis de conduire sur-le-champ.

Il est interdit d’utiliser un téléphone cellulaire au volant, à moins qu’il ne soit muni d’un dispositif mains libres.

Pour plus d’information sur la sécurité routière, prière de consulter le site Web de la Commission européenne.

Monnaie

La devise de la Belgique est l’euro (EUR).

Les cartes de crédit sont généralement acceptées, et les guichets automatiques bancaires sont très répandus.

Au moment d’entrer dans l’Union européenne (UE) ou d’en sortir par un poste frontalier externe, vous devez faire une déclaration aux autorités douanières si vous êtes en possession de 10 000 euros ou plus, ou l’équivalent dans d’autres devises. La somme peut être sous forme d’argent liquide, de chèques, de mandats, de chèques de voyage ou de tout autre titre convertible en argent. Cette mesure ne s’applique pas si vous voyagez à l’intérieur de l’UE ou si vous êtes en transit vers un pays non membre. Pour de plus amples renseignements sur les règles de l’UE et pour accéder aux sites des pays membres, consultez la page de la Commission européenne sur le Contrôle des mouvements d’argent liquide.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

La Belgique a un climat tempéré qui varie peu d’une région à l’autre.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Composez le 112 pour toute aide d’urgence.

Aide consulaire

En raison d’un déménagement, l’ambassade du Canada à Bruxelles sera fermée du 9 au 12 décembre 2016.

Pour obtenir une aide  consulaire d’urgence, téléphonez à l’ambassade du Canada à Bruxelles au 32 (2) 741-0611 ou directement au Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa au +1 613 996 8885 (à frais virés lorsque disponible). Vous pouvez aussi envoyer un courriel à sos@international.gc.ca.

Bruxelles - Ambassade du Canada
AdresseAvenue de Tervuren 2, 1040, Bruxelles, BelgiqueTéléphone32 (2) 741-0611Télécopieur32 (2) 741-0619Courrielbru@international.gc.caInternetwww.belgique.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsTwitter@AmbCanBeLuX


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :