Népal

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : L'onglet Santé a été mis à jour - conseils de santé aux voyageurs (Agence de la santé publique du Canada)


Avertissements

Avertissements

Népal - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble du Népal. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison de la fragilité de la situation politique et des conditions de sécurité.

Sécurité

Sécurité

Criminalité

Les petits vols sont courants, surtout aux alentours des sites touristiques, dans les autobus et dans les chambres d’hôtel. Il ne faut pas laisser ses effets personnels sans surveillance. Il se commet parfois des vols à main armée dont les victimes sont surtout des personnes qui s’aventurent seules en randonnée. Faites preuve de prudence lorsque vous vous trouvez à Katmandou ou dans les environs. Exercez une vigilance accrue lorsque vous circulez à pied dans Thamel, un lieu touristique très fréquenté à Katmandou, car les vols à la tire y sont fréquents. Évitez de vous déplacer après la tombée du jour.

La saison des festivals, qui s’étend de septembre à novembre, s’accompagne d’une hausse des crimes mineurs, dont les vols, les vols de sacs à l’arraché, les vols à la tire et les cambriolages. Faites preuve de vigilance et assurez-vous que vos effets personnels, votre passeport et vos autres documents de voyage sont en sécurité en tout temps.

Sécurité des femmes

Les femmes peuvent être victimes de harcèlement et de violence verbale. Il leur est recommandé de s’habiller sobrement, surtout en région éloignée. Les femmes qui voyagent seules risquent davantage d’être victimes de violence. Consultez notre publication intitulée Voyager au féminin : La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Manifestations

Les manifestations politiques sont courantes au Népal et donnent parfois lieu à des actes de violence. Les transports et les services publics peuvent être perturbés à court préavis.

Dans les dernières années, des manifestations de nature politique ont été particulièrement imprévisibles à Katmandou et dans la région du sud du Népal qui est limitrophe de l’Inde, ce qui a parfois entraîné des pénuries et eu une incidence sur les passages à la frontière. Depuis janvier 2016, la situation dans la région du sud du Népal est devenue moins instable et la circulation le long de la frontière entre l’Inde et le Népal est relativement normale. Toutefois, des manifestations se produisent encore à Katmandou et ailleurs au Népal.

Demeurez vigilant, surveillez les bulletins de nouvelles locales et évitez les grandes foules et les manifestations.

Grèves (bandhs)

Les grèves générales (bandhs) sont une forme populaire d’expression des opinions politiques. Elles peuvent se produire sans préavis à la grandeur du pays, et avoir des répercussions sur l’accès aux services. Les bandhs sont généralement pacifiques, mais dégénèrent parfois en émeutes et en violences. Durant ce genre de grève, il arrive que des entreprises et des routes soient fermées, et que les services de transport soient inaccessibles ou gravement perturbés. Évitez d’utiliser les transports en commun pendant ces grèves générales ou juste avant celles-ci, car il est arrivé que des touristes soient blessés. Les transports à destination ou en provenance des différents aéroports du Népal peuvent aussi être touchés. La police et l’armée effectuent souvent des contrôles, surtout la nuit. Suivez les conseils des autorités locales, et respectez les couvre-feux et les barrages routiers.

Transport

La prudence est de rigueur sur la route. Les habitudes de conduite laissent à désirer et le code de la route n’est pas appliqué. Les véhicules roulent à gauche. Beaucoup de conducteurs font des excès de vitesse et ne cèdent pas le passage aux piétons. De nombreuses routes passant par les montagnes et les collines, qui peuvent être dangereuses même par beau temps, sont impraticables de façon intermittente pendant la saison de la mousson en raison des glissements de terrain. Des embouteillages se produisent dans la vallée de Katmandou.

Les autobus publics sont souvent mal entretenus, ce qui provoque de nombreux accidents faisant des morts et des blessés. Il faut éviter de voyager par autobus la nuit. Les autocars pour touristes sont généralement sûrs.

Les accidents de bateaux ne sont pas rares au Népal, car certaines embarcations sont surchargées et mal entretenues. N’embarquez pas à bord de bateaux qui semblent surchargés ou en mauvais état, surtout lorsqu’il y a de forts courants.   

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Randonnée en montagne

Des services d’urgence sont offerts, notamment des opérations de sauvetage et des évacuations dans les régions éloignées, mais ils peuvent être compromis si les services de sauvetage par hélicoptère ne sont pas payés sur-le-champ ou si les clients n’obtiennent pas l’assentiment de leur compagnie d’assurance, et également en raison du fait que les services téléphoniques sont très limités dans beaucoup de régions où l’on pratique la randonnée. Des escroqueries concernant les hélicoptères de sauvetage ont été rapportées dans le passé; assurez-vous de faire affaire avec des entreprises reconnues. Renseignez-vous auprès de l’organisme responsable de la randonnée pour savoir ce qu’il en est de la sécurité dans la région.

Tous les randonneurs doivent se procurer une carte du Système de gestion de l’information des randonneurs (TIMS) auprès de la Trekking Agencies’ Association of Nepal (en anglais), de l’Office du tourisme népalais, le Nepal Tourism Board (NTB) (en anglais), ou d’une entreprise agréée dans le domaine des randonnées. Vous devez obtenir un permis du parc national avant d’entrer dans les régions de randonnée officielles ou d’emprunter des pistes de randonnée comme celles des régions de l’Everest, de l’Annapurna et du Langtang. On peut obtenir un permis auprès de l’Office du tourisme (NTB) une fois arrivé à Katmandou ou à Pokhara. Pour plus d’information, consultez le site de la Trekking Agencies’ Association of Nepal (en anglais).

Plusieurs randonneurs et leurs guides sont restés bloqués, ont été blessés ou ont perdu la vie en randonnée. De nombreuses pistes très fréquentées dépassent les 5 500 mètres d’altitude. Les randonneurs peuvent être atteints du mal aigu des montagnes, et il faut bien se renseigner sur les dangers que l’on court en haute montagne. Des chutes de température, des changements de conditions météorologiques (y compris des tempêtes de neige), et des avalanches peuvent se produire soudainement dans les régions montagneuses, à n’importe quel moment de l’année. Surveillez les bulletins météorologiques régionaux, préparez-vous à affronter toutes sortes de conditions, évitez les zones sinistrées et suivez les conseils des autorités locales.

Avant de quitter Katmandou pour faire une randonnée en montagne, renseignez-vous auprès de l’Himalayan Rescue Association (en anglais) sur l’état des pistes et sur les dangers éventuels en haute altitude.

Si vous avez l’intention de faire de la randonnée en montagne :

a) ne partez jamais seul;
b) engagez toujours un guide expérimenté travaillant pour une entreprise de bonne réputation;
c) souscrivez une assurance voyage qui couvre des services de secours par hélicoptère et d’évacuation médicale;
d) assurez-vous d’être suffisamment en forme pour relever les défis de votre activité;
e) assurez-vous d’avoir tout l’équipement nécessaire et tenez-vous au courant de la météo et des autres conditions qui pourraient causer un danger;
f) informez un membre de votre famille ou un ami de votre itinéraire et de l’heure prévue de votre retour au camp;
g) soyez au courant des symptômes du mal aigu des montagnes (qui peut être mortel);
h) inscrivez-vous au service d’Inscription des Canadiens à l’étranger;
i) obtenez de l’information précise sur les sentiers de randonnée ou les pentes de ski avant de partir, et ne vous aventurez pas à l’extérieur des pentes et des sentiers balisés.

Descente en eau vive

Ne traitez qu’avec une agence réputée pour l’organisation de descentes en eau vive.

Coupures de courant

En raison d’une pénurie d’énergie, il faut s’attendre à des coupures de courant planifiées, appelées « délestage des charges », tout au long de l’année. Ces coupures peuvent durer deux heures par jour pendant la saison de la mousson, soit de juin à septembre, et plus de 12 heures par jour vers la fin de la saison sèche.

Mines terrestres

Les mines terrestres et les munitions non explosées continuent de représenter un risque dans certaines régions du pays, y compris dans des régions où l’on pratique la randonnée. Suivez les conseils des autorités locales, et n’empruntez que les routes et les sentiers très fréquentés.

 

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités du Népal et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès de l’ambassade du Népal ou de l’un de ses consulats pour des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent Népal doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après la date prévue de leur départ du pays. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Visas

Pour entrer au Népal, les Canadiens doivent présenter un visa de touriste, qu’ils peuvent se procurer auprès d’une ambassade ou d’un consulat du Népal, à l’aéroport international Tribhuvan de Katmandou ou à un poste frontalier au moment de leur arrivée dans le pays. Pour obtenir ce visa, il faut fournir une photographie récente de format passeport. Assurez-vous d’avoir suffisamment d’argent (les dollars canadiens et américains sont acceptés) pour acheter votre visa à votre arrivée.

Visa de touriste : exigé (valide pour un maximum de 60 jours)
Visa d’affaires : exigé (délivré uniquement au Népal même)
Visa d’étudiant : exigé

Voyages au Tibet

Si vous envisagez de vous rendre au Tibet à partir du Népal, communiquez avec l’ambassade de Chine à Katmandou pour connaître les exigences d’entrée qui sont en vigueur, et consultez les Conseils et avertissements pour la Chine pour plus d’information.  

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Frais d’utilisation des aéroports

Des frais d’utilisation des aéroports, compris dans le prix du billet, sont exigés pour tous les vols intérieurs au Népal.

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Encéphalite japonaise

L'encéphalite japonaise est un virus propagé par la piqûre d'un moustique infecté, qui peut provoquer une inflammation du cerveau. Le risque est faible pour la plupart des voyageurs. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter l'encéphalite japonaise et qui pourraient être exposées au virus (c'est-à­-dire les personnes qui passent beaucoup de temps à l'extérieur) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les voyageurs qui se rendent en Asie du Sud devraient envisager de se faire vacciner.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune.
Recommandation
  1. La vaccination n'est pas recommandée.
  2. Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie du Sud, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde et l'hépatite A. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie du Sud. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Choléra

Le choléra est une maladie bactérienne qui se propage souvent par la consommation d'eau et d'aliments contaminés. Il cause la diarrhée et, dans les cas graves, il peut entraîner la déshydratation, voire la mort.

Le risque est faible pour la plupart des voyageurs. Les voyageurs les plus à risque sont ceux qui séjournent, travaillent ou habitent dans des régions où l'accès à des aliments salubres et à de l'eau potable est limité et les conditions de salubrité sont déficientes, ou dans des régions où des éclosions surviennent. Les voyageurs les plus à risque, devraient discuter avec un fournisseur de soins de santé des avantages à recevoir un vaccin.

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie du Sud, certains insectes sont porteurs de maladies comme la chikungunya, la dengue, l'encéphalite japonaise, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la filiarose lymphatique, la leishmaniose and le paludisme.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Dengue
  • La dengue est présente dans ce pays. La dengue est une maladie virale qui peut provoquer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre dengue hémorragique qui peut être mortelle.
  • Le risque de contraction est plus élevé durant le jour, notamment au lever et au coucher du soleil.
  • Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la dengue.
Filiarose lymphatique

La filiarose lymphatique, ou éléphantiasis, est provoquée par des filiaires (minuscules vers) qui sont transmis aux humains par la piqûre d'un moustique infecté. La filiarose peut provoquer un éventail d'affections. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe aucun vaccin contre la filiarose lymphatique, mais des médicaments sont disponibles pour la traiter.


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme. 
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire ou la rage, sévissent dans certaines régions de l'Asie du Sud, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.


Services et établissements médicaux

Les services et établissements médicaux à l’extérieur de la vallée de Katmandou et de Pokhara ne répondent pas aux normes canadiennes. La plupart des hôpitaux exigent d’être payés ou de recevoir une confirmation de couverture d’assurance avant de fournir des soins. Les personnes gravement malades ou grièvement blessées doivent souvent être évacuées vers Bangkok, New Delhi ou Singapour. Ayez avec vous une trousse médicale et une trousse de premiers soins.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site de la CIWEC Clinic, une clinique privée de Katmandou.

Conseil santé

Lorsqu’ils atteignent de hautes altitudes, les randonneurs peuvent souffrir d’engelures et être atteints du mal aigu des montagnes, qui peut être fatal. Souscrivez une assurance voyage et maladie qui comprend des dispositions pour l’évacuation par hélicoptère, l’évacuation médicale et le traitement des blessures subies dans un accident, ainsi que les urgences médicales.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

Lois

Les sanctions pour possession, usage ou trafic de stupéfiants sont sévères. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de peines d’emprisonnement, dont l’emprisonnement à perpétuité, et de lourdes amendes.

Les voyageurs qui transportent des sommes en espèces totalisant plus de 5 000 $ US (ou l’équivalent dans une autre devise) doivent le déclarer aux douanes à leur arrivée au Népal.

L’interdiction de posséder des billets de 500 ou 1 000 roupies a récemment été levée; toutefois, les banques et les établissements qui acceptent les grosses coupures sont encore peu nombreux. Il est recommandé d’apporter de plus petites coupures (100 roupies), particulièrement dans les régions éloignées où les services bancaires sont limités.

Il est interdit de photographier le personnel ou les installations militaires.

Vous devez être muni d’un permis de conduire international. La conduite en état d’ébriété fait l’objet d’une tolérance zéro. Le port du casque est obligatoire pour les motocyclistes.

Culture

On conseille aux femmes de se vêtir de manière à ne pas attirer l’attention en public.

Dans de nombreux sites religieux au Népal, les démonstrations d’affection en public sont considérées comme inappropriées.

Maternité de substitution lucrative

En septembre 2015, la Cour suprême du Népal a interdit aux étrangers de recourir à des services rémunérés de mères porteuses au Népal. Si vous avez déjà conclu un tel arrangement, vous devriez consulter un avocat népalais pour savoir quelle incidence cette mesure législative pourrait avoir sur votre situation et, plus particulièrement, pour obtenir des conseils quant aux exigences de sortie. Vous pouvez aussi communiquer par courriel avec la section consulaire du haut-commissariat du Canada à New Delhi pour l’informer de votre situation.

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement au Népal. Si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen du Népal, elles pourraient refuser de vous accorder l’accès aux services consulaires canadiens, empêchant ainsi les agents consulaires du Canada de vous fournir ces services. Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser ce risque. Il vous faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport du Népal et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consulter l'onglet Exigences d'entrée et de sortie pour les exigences concernant les passeports). La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. ‎Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

Monnaie

La devise est la roupie népalaise (NPR). De manière générale, il faut payer en argent. Toutefois, on peut payer par carte de crédit dans les principaux magasins, hôtels et restaurants. On trouve des guichets automatiques bancaires dans les grandes villes, comme Katmandou et Pokhara.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Tremblements de terre

Le Népal est situé dans une zone d’activité sismique. Des tremblements de terre, des répliques sismiques et des glissements de terrain peuvent se produire à tout moment.

Le 25 avril 2015, un tremblement de terre d’une magnitude de 7,8 a frappé le centre du Népal, à 80 km de la ville de Pokhara, faisant plus de 9 000 morts et d’importants dommages aux immeubles et aux infrastructures. Le 12 mai 2015, une réplique d’une magnitude de 7,4 s’est produite près du village de Namche Bazar et du mont Everest, à proximité de la frontière avec la Chine. Ce séisme a fait 29 morts et des centaines de blessés.

Vérifiez votre itinéraire auprès des organisateurs de voyage ou des agences de tourisme et familiarisez vous avec les mesures de sécurité à respecter en cas de tremblement de terre. Faites preuve de prudence, suivez les consignes des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Saison des pluies

La saison des pluies (ou mousson) s’étend de juin à septembre. Des pluies diluviennes peuvent causer des inondations et des glissements de terrain qui peuvent être très meurtriers, endommager gravement l’infrastructure et nuire à la prestation des services essentiels.

Veuillez consulter notre page Typhons et moussons pour plus de détails.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

En cas d’urgence, composez le :

  • Police : 100
  • Police touristique : + 977 1 424 7041
  • Assistance médicale : 102
  • Pompiers : 101

Aide consulaire

Katmandou - Consulat du Canada
Adresse47 Lal Darbar Marg, Katmandou, NépalAdresse postaleC.P. 3596Téléphone+977 1 444 1976Télécopieur+977 1 443 4713Courrielcanadaconsul@mail.com.npFacebookHaut-commissariat du Canada en IndeTwitter@CanadaenInde
New Delhi - Haut-commissariat du Canada
Adresse7/8 Shantipath, Chanakyapuri, New Delhi 110 021, IndeAdresse postaleC.P. 5207, New Delhi 110 021, IndeTéléphone+91 11 4178 2000Télécopieur+91 11 4178 2023Courrieldelhi.consular@international.gc.caInternetwww.inde.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookHaut-commissariat du Canada en IndeTwitter@CanadaenInde

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez au consulat du Canada à Katmandou et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :