Iran

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : L'onglet Santé a été mis à jour - conseils de santé aux voyageurs (Agence de la santé publique du Canada).


Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

Iran - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble de l'Iran. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison en raison de la criminalité, des manifestations et de la menace de terrorisme dans la région.

Le Sistan-Baloutchistan et la frontière avec l’Afghanistan - Évitez tout voyage

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage dans la province du Sistan-Baloutchistan, qui est voisine du Pakistan, ainsi que dans un rayon de 20 km de la frontière afghane, en raison des conflits ethniques et du risque d’enlèvements et d’attentats terroristes.

Consultez l'onglet Sécurité pour plus de renseignements.

La frontière avec l'Iraq - Évitez tout voyage

Affaires mondiales Canada recommande d’éviter tout voyage à moins de 10 km de la frontière avec l’Iraq, en raison du conflit qui sévit dans ce pays, et des conflits ethniques transfrontaliers.

Consultez l'onglet Sécurité pour plus de renseignements.

Le gouvernement canadien n’a pas de bureau en Iran. La capacité des représentants du Canada à fournir des services consulaires est extrêmement limitée.

Sécurité

Sécurité

Les voyageurs canadiens peuvent être surveillés de près par les autorités iraniennes. Des comportements qui semblent inoffensifs, comme le fait d’utiliser un appareil photo dans des endroits publics, de se déplacer en dehors des lieux touristiques bien établis, ou d’interagir de façon informelle avec des amis iraniens, peuvent être mal interprétés et donner lieu à des enquêtes. Des Canadiens, en particulier les double citoyens Iraniens-Canadiens, peuvent être interrogés, arrêtés et détenus de manière arbitraire.

Le Sistan-Baloutchistan et la frontière avec l’Afghanistan (voir l’avertissement)

Le Sistan-Baloutchistan, qui est voisin du Pakistan, est régulièrement touché par des conflits ethniques, et des touristes étrangers y ont été enlevés. Les malfaiteurs qui sévissent dans les régions de l’Iran voisines de l’Afghanistan et du Pakistan se livrent habituellement au trafic de stupéfiants et commettent des enlèvements pour obtenir la libération de membres de leur groupe qui sont emprisonnés. Il peut arriver aussi que des attentats terroristes surviennent dans cette province.

Si vous décidez de vous rendre au Pakistan ou en Afghanistan par voie terrestre malgré le présent avertissement, n’empruntez que les routes principales, déplacez-vous en groupe organisé et évitez de circuler après la tombée de la nuit.

Frontière avec l’Iraq (voir l’avertissement)

Des conflits ethniques éclatent souvent dans la province du Khouzistan (à la frontière de l’Iraq), et il est arrivé que des touristes étrangers soient enlevés.

La frontière entre l’Iran et l’Iraq est habituellement fermée. Toutefois, le droit de passage peut être accordé, au cas par cas, à certains étrangers ou à des réfugiés qui se rendent dans des camps situés en sol iranien.

Pour plus d’information, lisez nos Conseils aux voyageurs et avertissements pour l’Iraq.

Autres régions frontalières

Les frontières de l’Azerbaïdjan et du Turkménistan ne sont ouvertes qu’aux ressortissants de ces pays. Les étrangers qui se rendent dans les régions frontalières névralgiques (à savoir l’Azerbaïdjan, le Baloutchistan, le Kurdistan iraquien et le Khouzistan) attirent souvent l’attention des forces de sécurité locale et sont parfois détenus pour une courte durée.

Terrorisme

Il existe une menace terroriste partout en Iran, y compris dans la capitale, Téhéran. Des attentats ont été perpétrés contre des intérêts étrangers, des établissements du gouvernement iranien, des défilés militaires ainsi que des sites et événements religieux. Parmi les autres cibles potentielles, mentionnons les ambassades, les hôtels, les lieux de culte, les intérêts gouvernementaux ainsi que les commerces et intérêts manifestement occidentaux. Faites preuve d’une grande vigilance en tout temps, car la situation en matière de sécurité pourrait se détériorer rapidement et sans préavis.

Criminalité

Des crimes violents sont commis contre des Iraniens et des ressortissants étrangers. Des crimes mineurs, comme des vols de sac à l’arraché et des cambriolages, se produisent également. Ne faites pas étalage de richesse. Assurez-vous que vos effets personnels, votre passeport et vos autres documents de voyage sont en sécurité, et ayez sur vous en tout temps une photocopie de la page d’identification de votre passeport.

Les véhicules à quatre roues motrices sont souvent ciblés par des voleurs.

Méfiez-vous des escrocs qui se font passer pour des policiers en civil et qui demandent à voir vos devises et votre passeport. Si cela vous arrive, refusez poliment d’obtempérer et proposez de vous rendre plutôt au commissariat de police le plus proche.

Manifestations&

Les manifestations et les rassemblements politiques qui ont lieu peuvent mener à des incidents violents. Des personnes se trouvant près des lieux où se tenaient des manifestations ont été agressées ou tuées. Des incidents attribuables à l’agitation politique peuvent survenir soudainement. Évitez toutes les manifestations et les grands rassemblements, suivez les conseils des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Sécurité des femmes

Des femmes canadiennes ou canado-iraniennes se sont retrouvées coincées en Iran ou ont été maltraitées par leur mari iranien ou par un membre masculin de leur famille. Consultez l’onglet Lois et coutumes pour plus d’information.

Il arrive que des femmes soient la cible de harcèlement physique et verbal. Consultez le guide Voyager au féminin : La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Transport routier

Les routes sont en bon état dans les villes, et le réseau routier est relativement bien développé. En raison des mauvaises pratiques de conduite, il est préférable de louer une voiture conduite par un chauffeur qui connaît bien les habitudes locales. La conduite de nuit peut s’avérer dangereuse, car les routes sont mal éclairées et les voitures roulent parfois sans phares. Il arrive souvent que des conducteurs ne tiennent compte ni des feux de circulation, ni des panneaux de signalisation, ni des marques au sol. De plus, la plupart d’entre eux ne respectent pas les passages pour piétons.

En cas d’accident de la route, vous devez rester sur place jusqu’à ce que la police ait rédigé un rapport officiel.

Ne faites appel qu’à des entreprises de taxis accréditées ou associées à un hôtel. Négociez toujours le prix de la course avant le départ. La plupart des taxis n’ont pas de compteur, et les chauffeurs imposent souvent des tarifs excessifs aux étrangers.

En milieu urbain, des voitures sont parfois garées sur les trottoirs le long des rues principales. On trouve rarement des trottoirs dans les quartiers résidentiels.

Transport ferroviaire

Les trains sont confortables et ponctuels, mais le service est lent et limité.

Transport maritime

Faites preuve de prudence si vous naviguez dans le golfe Persique, y compris à des fins d’agrément, particulièrement à proximité des îles Tomb et Abou Moussa, qui font l’objet d’un conflit. La souveraineté sur ces îles est revendiquée à la fois par l’Iran et les Émirats arabes unis, et des militaires patrouillent dans les eaux de cette zone. Il est arrivé que des ressortissants étrangers naviguant dans les eaux iraniennes soient arrêtés et détenus.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Ayez des pièces d’identité sur vous en tout temps. Confiez une photocopie de vos documents de voyage à un membre de votre famille ou à un ami au Canada.

 

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités iraniennes et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès du ministère des Affaires étrangères de la République islamique d’Iran (en anglais) pour des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en Iran doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après la date prévue de leur départ du pays. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Visas

Les Canadiens doivent être munis d’un visa pour entrer en Iran.

Visa de touriste : exigé
Visa d’affaires : exigé
Visa d’étudiant : exigé
Visa de pèlerinage : exigé
Visa de presse : exigé
Visa de transit : exigé

Si vous prolongez votre séjour au-delà de la période de validité de votre visa, vous risquez, la détention l’emprisonnement ainsi que des amendes, et vous devrez rester en Iran jusqu’à ce que la situation soit réglée.

Voyageurs d’affaires

Vous pouvez obtenir un visa d’affaires valide pour une durée de 72 heures à n’importe quel point d’entrée. L’entreprise qui vous reçoit doit communiquer avant votre arrivée avec la Direction des passeports et des visas du ministère iranien des Affaires étrangères afin de remplir les formalités nécessaires.

Votre passeport pourrait être confisqué en cas de différend d’ordre commercial.

Double citoyenneté

Les personnes ayant la double citoyenneté canadienne et iranienne doivent entrer en Iran et en sortir au moyen de leur passeport iranien. À leur retour au Canada après un séjour en Iran, ces personnes doivent présenter aux autorités canadiennes le passeport qu’elles ont utilisé pour quitter le Canada.

Si vous entrez en Iran grâce à un laissez-passer délivré par une ambassade de la République islamique d’Iran à l’étranger, vous devrez compter jusqu’à un an pour obtenir un passeport iranien vous permettant de sortir d’Iran ou de rentrer au Canada.

Il est déjà arrivé que les autorités iraniennes de l’immigration confisquent le passeport étranger d’Iraniens possédant une double citoyenneté (y compris la citoyenneté canadienne).

Les autorités iraniennes insèrent parfois dans les passeports iraniens une remarque indiquant que le titulaire ne peut se rendre en Iran qu’une fois par année. Les personnes ayant la double nationalité qui utilisent leur passeport iranien pour entrer en Iran doivent tenir compte de cette restriction, car elle est rigoureusement appliquée. Des Canadiens qui n’ont pas respecté cette restriction se sont vu interdire de quitter l’Iran. Ce genre de situation semble se produire surtout dans le cas des Iraniens ayant la double citoyenneté qui n’ont pas effectué leur service militaire en Iran.

Quant aux citoyens iraniens qui ont obtenu la citoyenneté canadienne après avoir été acceptés comme réfugiés au Canada, ils risquent de se faire confisquer leur passeport iranien en entrant dans le pays et de se voir interdire de quitter l’Iran pendant un an.

Consultez l’onglet Lois et coutumes pour plus de détails.

Voyages régionaux

Des Canadiens se sont vu refuser l’entrée en Iran parce que leur passeport contenait un visa israélien, un tampon d’entrée en Israël, ou un tampon d’entrée en Égypte ou en Jordanie apposé à un poste situé près de la frontière israélienne, ce qui indique qu’ils étaient entrés dans l’un de ces pays en provenance d’Israël.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Polio

Il y a un risque de transmission de la polio dans ce pays. Assurez-vous que votre vaccination contre la polio est à jour.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune.
Recommandation
  1. La vaccination n'est pas recommandée.
  2. Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie de l'Ouest. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Choléra

Le choléra est une maladie bactérienne qui se propage souvent par la consommation d'eau et d'aliments contaminés. Il cause la diarrhée et, dans les cas graves, il peut entraîner la déshydratation, voire la mort.

Le risque est faible pour la plupart des voyageurs. Les voyageurs les plus à risque sont ceux qui séjournent, travaillent ou habitent dans des régions où l'accès à des aliments salubres et à de l'eau potable est limité et les conditions de salubrité sont déficientes, ou dans des régions où des éclosions surviennent. Les voyageurs les plus à risque, devraient discuter avec un fournisseur de soins de santé des avantages à recevoir un vaccin.

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, la fièvre de la vallée du Rift, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la leishmaniose, le paludisme et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Fièvre hémorragique de Crimée-Congo

La fièvre hémorragique de Crimée-Congo est une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre, des hémorragies sous la peau et des douleurs. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. La maladie se transmet aux humains par le contact avec le sang ou les liquides corporels d'un animal infecté ou par la piqûre (morsure) d'une tique. Protégez-vous contre les piqûres (morsures) de tiques et évitez tout contact avec les animaux. Il n'existe aucun vaccin contre la fièvre hémorragique de Crimée-Congo.

Leishmaniose cutanéo-muqueuse

La leishmaniose cutanéo-muqueuse provoque des lésions cutanées et des ulcérations. La leishmaniose est causée par un parasite transmis par la piqûre d'un phlébotome (moucheron de sable) femelle infecté. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez-vous contre les piqûres de phlébotomes, qui se nourrissent habituellement après le coucher du soleil dans les régions rurales et boisées ainsi que dans certains centres urbains. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la leishmaniose.


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme. 
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire et la rage, sévissent dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

Les soins médicaux offerts en Iran sont de qualité variable et ne répondent généralement pas aux normes canadiennes. Les principaux hôtels fréquentés par les étrangers ont accès à des médecins qui parlent anglais.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

L’Iran fait l’objet de sanctions canadiennes et internationales. Bien qu’elles ne vous empêchent pas de vous rendre en Iran, ces sanctions pourraient avoir une incidence sur votre voyage.

Les non‑résidents doivent être munis d’un permis de conduire international.

La semaine de travail s’étend du samedi au jeudi. De nombreux bureaux gouvernementaux et entreprises privées sont toutefois fermés le jeudi ainsi que le vendredi.

Activités illégales ou réglementées

La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants ou d’alcool sont interdits. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de sanctions très sévères, y compris la peine capitale.

Quiconque remet en question la foi musulmane ou tente de convertir un musulman à une autre religion risque la condamnation à mort.

Il faut éviter toute manifestation publique d’affection entre deux personnes de sexe opposé, surtout entre un homme non musulman et une femme musulmane.

Les personnes qui ont des relations sexuelles en dehors du mariage s’exposent à des peines sévères, y compris la peine capitale.

Les lois iraniennes interdisent les actes sexuels entre personnes de même sexe. Quiconque est reconnu coupable de ces délits s’expose à un châtiment corporel, à une peine de prison ou à la peine de mort.

Les magazines et les DVD ayant un contenu sexuel ou explicite sont interdits.

Il est strictement interdit de photographier les installations gouvernementales et militaires, notamment les ports et les aéroports, ainsi que leurs alentours. Ces endroits n’étant pas toujours reconnaissables, abstenez-vous de prendre des photos ailleurs que dans des lieux touristiques reconnus. Dans le doute, demandez la permission.

Il est interdit par la loi de faire jouer de la musique forte en public, y compris dans une voiture.

Douanes

Tous les bagages sont susceptibles d’être fouillés tant à l’arrivée en Iran qu’au départ du pays.

L’importation d’alcool ou de produits du porc est interdite.

Pour éviter des problèmes, déclarez toutes vos devises étrangères lorsque vous arrivez en Iran.

Religion

L’Iran est une république théocratique islamique. Les coutumes, les lois et les règlements du pays sont rigoureusement conformes à une interprétation conservatrice des pratiques et des croyances de l’islam. Habillez-vous et comportez-vous avec bon sens et discrétion, et respectez les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants. Les hommes ne devraient pas porter de pantalons courts, et les femmes devraient se couvrir la tête avec un foulard et avoir les jambes et les bras couverts.

Pendant le mois lunaire du ramadan (le neuvième mois du calendrier musulman), abstenez-vous de boire, de manger et de fumer dans les lieux publics entre le lever et le coucher du soleil. En 2017, le ramadan doit commencer le 27 mai ou près de cette date.

Les musulmans qui se sont convertis à d’autres religions peuvent être mis en état d’arrestation et traduits en justice.

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement en Iran. Si les autorités locales vous considèrent comme un citoyen iranien, elles pourraient refuser de vous accorder l’accès aux services consulaires canadiens, empêchant ainsi les agents consulaires du Canada de vous fournir ces services. Vous devriez toujours vous servir de votre passeport canadien valide pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser ce risque. Il vous faudra peut-être aussi voyager avec votre passeport iranien et le présenter pour des raisons légales, par exemple pour entrer dans le pays et en sortir (consulter l'onglet Exigences d'entrée et de sortie pour les exigences concernant les passeports). La citoyenneté est uniquement déterminée en fonction des lois nationales, et la décision de reconnaître la double citoyenneté revient entièrement au pays où vous vous trouvez lorsque vous cherchez à obtenir de l’aide consulaire. ‎Veuillez consulter la page intitulée Voyager avec une double citoyenneté pour plus de détails.

Les citoyens iraniens de sexe masculin âgés de 18 à 34 ans sont tenus au service militaire, à moins d’en avoir été dispensés. Cette exigence s’applique également aux Irano-Canadiens, y compris à ceux qui sont nés au Canada. Les Irano-Canadiens âgés de 17 ans ou plus ne seront pas autorisés à quitter l’Iran avant de s’être acquittés de leur service militaire.

Mariage et divorce

Les Canadiennes mariées à un ressortissant iranien et dont le mariage a été déclaré aux autorités iraniennes deviennent automatiquement citoyennes de ce pays. Elles sont donc traitées comme telles en vertu de la loi iranienne, même si elles se rendent en Iran munies d’un passeport canadien contenant un visa iranien. Les autorités iraniennes de l’immigration confisquent souvent le passeport canadien de ces femmes, surtout si elles projettent de résider en Iran. Pour voyager et pour quitter l’Iran, les femmes qui sont réputées être de citoyenneté iranienne en raison de leur mariage doivent obtenir la permission de leur mari, même si elles ont l’intention de se servir de leur passeport canadien.

Une femme canadienne ou canado-iranienne qui a épousé en Iran un ressortissant iranien, puis a divorcé au Canada ne peut utiliser son certificat de divorce canadien à des fins officielles en Iran à moins que celui-ci n’ait d’abord été authentifié par Affaires mondiales Canada à Ottawa, puis approuvé en bonne et due forme par un tribunal iranien. Un certificat de divorce canadien n’ayant pas reçu l’approbation d’un tribunal iranien serait automatiquement nul en Iran, ce qui signifie que le divorce ne serait pas reconnu en vertu du droit iranien. Par conséquent, en Iran, une femme iranienne serait encore considérée comme mariée.

Afin d’éviter les difficultés que peut occasionner un divorce obtenu au Canada, les femmes divorcées devraient consulter un avocat canadien ainsi qu’un avocat iranien avant de se rendre en Iran.

Pour plus de détails, consultez les pages Mariage à l’étranger et Voyager au féminin : La sécurité avant tout.

Garde d’enfants

En vertu du droit iranien, les enfants de parents divorcés, même s’ils sont nés au Canada, sont sous l’entière responsabilité de leur père, quelle que soit la décision rendue par un tribunal canadien. Par conséquent, si de tels enfants se rendent en Iran avec leur mère, ils auront peut-être beaucoup de mal à revenir au Canada. Les femmes qui se trouvent dans cette situation devraient consulter un avocat canadien ainsi qu’un avocat iranien avant de se rendre en Iran.

Une femme née à l’étranger et mariée à un Iranien peut renoncer à sa citoyenneté iranienne en cas de divorce ou advenant le décès de son mari. Toutefois, les enfants du couple seront irrévocablement des citoyens iraniens et devront entrer en Iran et en sortir au moyen d’un passeport iranien.

La garde légale des enfants de moins de sept ans est habituellement accordée à la mère pour être ensuite transférée automatiquement au père dès que l’enfant atteint l’âge de sept ans. En de rares occasions, les tribunaux iraniens peuvent accorder la garde légale au grand-père paternel ou à la mère si le juge détermine que le père n’est pas apte à élever ses enfants. En pareil cas, la femme n’obtiendra la garde de ses enfants que si elle a la citoyenneté iranienne et qu’elle réside en Iran.

Même si une femme obtient la garde de ses enfants, ceux qui ont moins de 18 ans devront obtenir la permission de leur grand-père paternel ou du tribunal pour quitter le pays. Il faut également obtenir cette permission pour d’autres formalités mettant en jeu des décisions de nature juridique, comme la présentation d’une demande de passeport.

Enfants canadiens de pères iraniens

Les enfants canadiens dont le père est un ressortissant iranien s’exposent à des difficultés lorsqu’ils se trouvent en Iran. En vertu du droit iranien, les enfants d’un ressortissant iranien de sexe masculin, y compris d’un Irano-Canadien, sont sous la garde exclusive de leur père. Ils doivent obtenir sa permission pour quitter l’Iran.

L’Iran n’est pas signataire de la Convention de La Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants.

Monnaie

La devise est le rial iranien (IRR). Les transactions se font uniquement en argent comptant. Les cartes de crédit et les chèques de voyage ne sont pas acceptés en Iran. Les guichets automatiques bancaires ne servent qu’aux Iraniens clients des banques iraniennes. Apportez suffisamment d’argent comptant, de préférence en dollars américains, pour couvrir toutes vos dépenses. Seuls les billets américains à l’état neuf sont acceptés.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

L’Iran est situé dans une zone d’activité sismique. Informez-vous sur les mesures à prendre en cas de tremblement de terre. Le cas échéant, les services de transport, de santé et de télécommunication peuvent être touchés, et les déplacements routiers pourraient être perturbés. Suivez l’information diffusée par les médias locaux, évitez les régions sinistrées et suivez les conseils des autorités locales.

Des tempêtes de poussière ou de sable peuvent se produire dans certaines régions.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

En cas d’urgence, composez le :

  • Police : 110
  • Assistance médicale : 115
  • Pompiers : 125 / 123

Aide consulaire

Il n'y a pas de bureau du gouvernement du Canada en Iran.L'ambassade du Canada à Ankara (Turquie) assure les services consulaires pour l’Iran.

Ankara - Ambassade du Canada
AdresseCinnah Caddesi No. 58, Çankaya 06690, Ankara, TurquieTéléphone90 (312) 409-2700Télécopieur90 (312) 409-2712Courrielankra@international.gc.caInternetwww.turquie.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsTwitter@AmbCanTurquieAutres médias sociaux @KanadaTurkiye

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez à l'ambassade du Canada en Turquie, à Ankara et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :