Venezuela Inscrivez-vous Assurance voyage Destinations

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : Assistance - Centre de surveillance et d'intervention d’urgence


Format à imprimer
Niveau(x) de risque

Niveau(x) de risque

Venezuela - ÉVITEZ TOUT VOYAGE NON ESSENTIEL

Évitez tout voyage non essentiel au Venezuela en raison du nombre élevé de crimes violents, de l’instabilité politique et économique, de la dégradation des conditions de vie élémentaires, notamment de la pénurie de médicaments, d’aliments de base et d’eau.

Conseils de santé aux voyageurs - Infection à virus Zika

L'Agence de la santé publique du Canada a émis des conseils aux voyageurs sur le virus Zika qui recommandent aux Canadiens de prendre des précautions sanitaires spéciales s’ils voyagent dans les pays actuellement affectés. Les femmes enceintes et celles qui envisagent de devenir enceintes devraient éviter tout voyage au Venezuela. Voir Santé pour obtenir de plus amples renseignements.

Sécurité

Sécurité

La situation en matière de sécurité au Venezuela demeure instable et pourrait se dégrader soudainement. L’état d’exception (état d’urgence) est en vigueur dans l’ensemble du pays depuis le 15 janvier 2016.

Si vous comptez vous rendre au Venezuela malgré le présent avertissement, consultez un voyagiste réputé, un membre de votre famille ou un ami connaissant bien la situation actuelle. Logez dans des hôtels ayant un dispositif de sécurité efficace.

Criminalité

Crimes violents

Le Venezuela figure parmi les pays affichant les plus hauts taux d’homicides au monde.  Les meurtres et autres crimes violents sont généralisés dans le pays. Il se produit des crimes tels que :

  • des vols à main armée, plus particulièrement à Caracas;
  • des braquages de domicile;
  • des détournements de voitures;
  • des enlèvements contre rançon.

Des actes de violence peuvent cibler la population locale aussi bien que les visiteurs, tant dans les régions urbaines que rurales, y compris dans les endroits fréquentés par les touristes.

Les groupes criminels organisés et les gangs sont omniprésents. Beaucoup de malfaiteurs ont en leur possession des armes à feu, et les personnes qui refusent de collaborer sont souvent blessées et même tuées.

  • Si des criminels s’en prennent à vous, gardez votre calme et ne leur opposez pas de résistance;
  • Évitez de vous déplacer à pied en ville après la tombée de la nuit et ne vous promenez pas seul le jour dans les quartiers isolés ou moins achalandés;
  • Ne vous rendez pas dans les barrios (bidonvilles densément peuplés) surtout ceux des secteurs est et ouest de Caracas, mais aussi ailleurs dans le pays, car ils sont extrêmement dangereux.

Crimes mineurs

Les crimes mineurs sont fréquents, en particulier dans les grandes villes, et entraînent souvent la violence. Les pickpockets sont actifs dans les stations de bus et de métro bondées.

Des malfaiteurs, se déplaçant parfois à motocyclette, s’en prennent à des piétons et à des automobilistes.

On rapporte des cas de harcèlement et d’extorsion de la part de fonctionnaires travaillant dans des postes de police, les aéroports et les bureaux d’immigration, par exemple, auprès de voyageurs.  Si vous êtes aux prises avec ce genre de difficulté, rapportez l’incident à l’ambassade du Canada à Caracas.

Les temps de réponse de la police sont médiocres ou inexistants dans la plupart des régions du pays, et la plupart des crimes signalés ne donnent pas lieu à des poursuites.

  • Rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage;
  • Ne montrez pas de signes d’abondance et n’exposez pas d’objets de valeur, en particulier des bijoux et des appareils électroniques, y compris les téléphones portables;
  • Évitez de transporter de grosses sommes d'argent et gardez les devises étrangères à l'abri des regards;
  • Maintenez un profil bas et restez conscient de votre environnement en tout temps.

Régions frontalières internationales

À l’heure actuelle, la frontière avec la Colombie ne peut être franchie qu’à pied.

Des groupes criminels armés sont souvent actifs des deux côtés de cette frontière, où ils s’adonnent à des activités illégales telles que :

  • la contrebande;
  • le trafic de stupéfiants;
  • le commerce au noir.

Les militaires sont nombreux dans plusieurs municipalités frontalières. Malgré tout, une anarchie généralisée règne, en particulier dans un rayon de 20 km de la frontière avec la Colombie. Ceci accroît le risque d’extorsion et d’enlèvement dans cette région.  La situation est moins grave à La Fría (dans l’État de Táchira), à Puerto Ayacucho (dans l’État d’Amazonas) et sur les principales autoroutes.

Il se fait aussi de la contrebande et du trafic de stupéfiants dans les zones frontalières avec le Brésil et la Guyane.

Tenez-vous au courant des conditions de sécurité ainsi que des heures d’ouverture des points de passage frontaliers.

À l’aéroport

L’aéroport international Simon Bolivar à Maiquetía (Caracas) est un endroit dangereux. Les cas de crimes violents sont fréquents à l’intérieur même de l’aéroport et dans les zones avoisinantes.

Les ravisseurs et les voleurs armés ciblent des étrangers en présumant qu’ils sont en possession de sommes importantes de devises étrangères.  Les criminels abordent souvent les touristes pour leur offrir de changer de l’argent. Certains se font aussi passer pour des chauffeurs de taxi.

  • Préparez votre voyage de sorte que vos allées et venues à l’aéroport se fassent en plein jour;
  • Demandez à un ami, à un membre de votre famille ou à un service de transport réputé de venir vous accueillir à votre arrivée;
  • Ne prenez pas un taxi à partir de l’aéroport.

Sur la route

Des incidents criminels se produisent sur les routes interurbaines. Des bandits armés érigent des barrages routiers illégaux pour arrêter les véhicules, y compris les autobus interurbains, et cambrioler leurs occupants.

Il arrive que des objets pointus soient lancés sur la chaussée ou que des pierres soient jetées du haut des passages supérieurs et des ponts situés à proximité des quartiers pauvres. Les criminels profitent du fait que les automobilistes s’arrêtent, pour évaluer les dommages causés à leur véhicule, pour les dévaliser.

  • Rangez toujours vos objets de valeur à l’abri des regards;
  • Soyez sur vos gardes quand vous conduisez, surtout lorsque votre voiture est arrêtée;
  • Gardez toujours les portières verrouillées et les vitres levées;
  • Évitez de conduire après la tombée de la nuit.

Kidnapping

Les enlèvements éclair sont fréquents et peuvent se produire partout dans le pays. Le plus souvent, la victime est enlevée dans la rue et contrainte de retirer de l’argent à partir d’un guichet automatique.

  • Soyez vigilent lorsque vous avez affaire à de nouvelles connaissances, en particulier si l’on vous offre de vous véhiculer;
  • Utilisez uniquement les guichets automatiques situés en lieu sûr, de jour;
  • N’utilisez pas les guichets automatiques de l’aéroport;
  • Exercez une extrême vigilance après avoir changé des devises ou retiré des fonds;
  • Faites preuve de discrétion lorsque vous manipulez de l’argent en public.

Manifestations et troubles civils

Des manifestations violentes et à grande échelle se tiennent fréquemment à Caracas et dans de nombreuses autres régions du pays.  Elles ont entraîné de nombreuses arrestations, des blessures et des décès par le passé. Elles peuvent prendre plusieurs formes, tels que :

  • des manifestations de grande envergure;
  • des grands rassemblements;
  • des grèves nationales ;
  • des barrages routiers, y compris sur les routes principales.

Les manifestations peuvent aussi grandement perturber la circulation et les transports publics.

  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et de grands rassemblements;
  • Ne tentez pas de franchir les barrages routiers, même s’il semble n’y avoir personne;
  • Ne participez pas à des discussions ni à des activités de nature politique en public et ne donnez pas l’impression de vous prononcer sur une question locale liée à la situation politique actuelle;
  • Suivez les directives des autorités locales;
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des manifestations en cours;

Plus sur les rassemblements de masse (événements à grande échelle)

Pénuries

Il y a une grave pénurie d’aliments de base et de biens de première nécessité, y compris de médicaments et de produits d’hygiène personnelle. De longues files d’attente se forment devant les épiceries et les pharmacies partout dans le pays. Des émeutes, des bagarres et des vols se produisent dans ces files d’attente.

Certaines villes, y compris Caracas, subissent des pénuries d’eau et des pannes de courant, même durant la saison des pluies.

Il peut aussi être difficile de trouver du carburant ailleurs qu’en ville.

Assurez-vous de toujours avoir une trousse d’urgence complète.

Trousse d’urgence

Communications

Les infrastructures de télécommunications sont délabrées. Les interruptions sont fréquentes. Il est très difficile d’appeler à l’étranger.

Certaines régions n’offrent pas de couverture cellulaire. Vérifiez la zone de couverture de votre fournisseur local.

Piraterie

Des pirates sont à l’œuvre dans les régions côtières et les ports de plaisance. Certains commettent des actes très violents, y compris des meurtres. Soyez conscient des risques et prenez les précautions qui s’imposent si vous êtes propriétaire d’un petit bateau.

Live Piracy Report - International Maritime Bureau (en anglais)

Aliments et boissons drogués

Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance, et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Ces produits peuvent contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle.

Tourisme d’aventure

Si vous avez l’intention de faire des excursions et activités récréatives :

  • Ne partez jamais seul et engagez toujours un guide expérimenté travaillant pour une entreprise de bonne réputation;
  • Assurez-vous que les excursions sont offertes par des entreprises ayant un dispositif de sécurité approprié;
  • Souscrivez une assurance voyage qui couvre des services de secours par hélicoptère et d’évacuation médicale;
  • Assurez-vous d’être suffisamment en forme pour relever les défis de votre activité;
  • Assurez-vous d’avoir tout l’équipement nécessaire, et tenez-vous au courant de la météo et des sources de danger;
  • Informez un proche de votre itinéraire et de l’heure prévue de votre retour au camp;

Activités aquatiques

Les services de sauvetage et l’équipement destiné aux activités aquatiques ne respectent pas toujours les normes internationales.

  • Assurez-vous que l’équipement est en bon état et sécuritaire;
  • Assurez-vous que des casques et des gilets de sauvetage vous sont fournis;
  • Vérifiez si votre assurance voyage couvre les incidents liés aux activités récréatives.

Sécurité nautique à l’étranger

Sécurité routière

L’état des routes et la sécurité routière laissent à désirer dans tout le pays. L’absence de panneaux signalant les tronçons de route endommagés ou les chantiers en cours représentent un danger.  Après de fortes pluies, les grilles d’égout peuvent s’être déplacées et l’eau accumulée peut masquer des nids-de-poule. L’éclairage des rues est souvent déficient.

Le Code de la route n’est pas respecté. Les conducteurs sont extrêmement agressifs et téméraires. Plusieurs brûlent les feux rouges et les arrêts obligatoires. Certains n’allument pas leurs phares. La conduite en état d’ébriété est chose courante.

En dehors des villes, les stations-service et les restaurants sont peu nombreux et éloignés les uns des autres. Les pompes à essence y sont souvent à sec.

La criminalité augmente après la tombée du jour. La conduite de nuit est donc risquée.

Transports publics

Le risque de vol est élevé dans les autobus urbains et interurbains, surtout la nuit. Il se commet aussi des vols dans le métro, et certaines stations ne sont pas sûres.

  • Ne prenez le métro que durant le jour, en dehors des heures de pointe;
  • Demandez conseil aux résidents de l’endroit avant d’utiliser ce moyen de transport.

Taxis

Les services de taxis autorisés sont généralement plus sûrs que les taxis sans permis. Les mototaxis ne sont pas recommandées, car les chauffeurs sont parfois téméraires.

  • Réservez un taxi avec permis équipé d’un système de liaison radio;
  • Ne hélez pas de taxi dans la rue;
  • Informez un ami de vos déplacements, du nom de la compagnie et du numéro du taxi.

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements généraux sur les vols intérieurs dans d’autres pays

Voyager dans le pays ou à l'extérieur du pays dans de brefs délais peut s'avérer difficile. Les vols commerciaux internationaux et nationaux sont limités. Certaines compagnies aériennes internationales ont réduit le nombre de vols en partance et à destination du Venezuela ou ont suspendu leurs services.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités vénézuéliennes. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des bureaux diplomatiques étrangers au Canada

Passeport

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide pendant au moins 6 mois après la date prévue de votre départ du Venezuela.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès d’une mission diplomatique du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

Visas

Visa de touriste : non exigé (pour les séjours de 90 jours ou moins)
Visa d’affaires : exigé
Visa de travail : exigé
Visa d’étudiant : exigé

Les Canadiens qui voyagent par voie terrestre ou maritime peuvent devoir se procurer un visa auprès d’une ambassade ou d’un consulat du Venezuela avant leur arrivée.

Prolongation de séjour

Vous ne pouvez pas prolonger votre séjour au-delà de 90 jours à moins de circonstances exceptionnelles. Si vous prolongez votre séjour au-delà de la période permise ou si vous séjournez au Venezuela sans visa valide, les autorités peuvent vous mettre en détention ou vous expulser.

  • Assurez-vous qu’un agent d’immigration vénézuélien appose un timbre d’entrée dans votre passeport au point d’entrée
  • Veillez à ce que vos documents soient toujours en règle.

Servicio Administrativo de Identificación, Migración y Extranjería (SAIME)  - Département de la migration vénézuélien (en espagnol)

Autres exigences d’entrée

Les douaniers vous demanderont de leur présenter un billet pour un vol de retour pour entrer au Venezuela.

Taxe de départ

Vous devrez acquitter une taxe de départ si vous quittez le Venezuela à partir de l’un de ses aéroports internationaux.  Les montants et les modalités de paiement varient d’un aéroport à l’autre.

Double citoyenneté

Les citoyens canadiens qui possèdent également la citoyenneté vénézuélienne doivent présenter, au moment de leur entrée et de leur sortie du Venezuela :

  • un passeport vénézuélien;
  • une carte d’identité vénézuélienne.

Certains citoyens possédant la double citoyenneté ont déjà pu entrer au Venezuela sans présenter ces documents. Or, les autorités les ont ensuite empêchés de quitter le pays.

Documents vénézuéliens

Il est très difficile d’obtenir un nouveau passeport ou de prolonger un passeport vénézuélien échu en raison d’une pénurie de matériel. Si vous entrez au Venezuela avec un passeport vénézuélien échu, les autorités risquent de ne pas étamper vos documents de voyages. Ceci pourrait mener à des difficultés lorsque vous quittez le pays.

Si vous êtes citoyen vénézuélien et que vous planifiez voyager au Venezuela, assurez-vous que votre passeport demeure valide pour toute la durée de votre voyage.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays.

Plus sur les voyages avec des enfants

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour selon votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage.

Certains de ces vaccins incluent : rougeole-oreillons-rubéole (ROR), diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, varicelle, grippe et d'autres.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Fièvre Jaune - Les exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il y a un risque de contracter la fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination est nécessaire si vous arrivez du Brésil, y compris les voyageurs ayant transité pendant plus de 12 heures dans un aéroport en Brésil.

Recommandations

  • La vaccination est recommandée selon votre itinéraire.
  • Il y a présentement une pénurie du vaccin de la fièvre jaune au Canada. Il est important que les voyageurs communiquent avec un Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné bien à l'avance de leur voyage pour assurer que le vaccin est disponible.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
  • Protégez-vous contre les piqûres d'insectes.

À propos de la fièvre jaune
Centres de vaccination contre la fièvre jaune désignés
*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée (en anglais seulement) dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage.  La vaccination devrait être envisagée pour les voyageurs qui se rendent dans des régions où la rage existe et qui courent un risque élevé d'exposition (p. ex. sont des enfants, présentent un risque professionnel, ou sont en contact étroit avec des animaux, y compris des chiens en liberté dans les collectivités).

Rougeole: éclosion

Flambées de rougeole sont en cours dans ce pays.

La rougeole est une maladie virale très contagieuse qui peut provoquer des complications graves chez certaines personnes.

Vous êtes à un risque accru d'infection rougeoleuse si vous n'avez pas eu la maladie ou si vous n'êtes pas à jour sur vos vaccinations.

Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Amérique du Sud, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Amérique du Sud. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Schistosomiase

La schistosomiase peut se transmettre aux humains par contact avec de l'eau douce contaminée par les douves (minuscules vers plats). Les oeufs du ver peuvent provoquer des maladies intestinales comme la diarrhée et des crampes ou des problèmes urinaires. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Évitez de nager dans les eaux douces (lacs, rivières, étangs). Il n'existe aucun vaccin contre la schistosomiase.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l'eau ou d'aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. 

Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d'hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Amérique du Sud, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, la fièvre jaune, la leishmaniose, le paludisme, l'onchocercose (cécité des rivières), la trypanosomiase américaine (maladie de Chagas),le virus du Nil occidental et le virus Zika

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a présentement un risque de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d'un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • La dengue est présente dans ce pays. La dengue est une maladie virale qui peut provoquer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre dengue hémorragique qui peut être mortelle.
  • Les moustiques qui sont porteurs du virus de la dengue piquent habituellement durant le jour, notamment au lever et au coucher du soleil.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la dengue.
Infection à virus Zika

L'infection par le virus Zika est un risque dans ce pays. Des cas récents ou en cours de virus Zika ont été signalés dans ce pays.

Recommandations de voyage:

Tous les voyageurs doivent se protéger contre des piqûres de moustiques jour et nuit.

L'infection du virus Zika pendant la grossesse peut causer des anomalies congénitales graves telles que des têtes anormalement petites (microcéphalie). Le virus Zika peut également être transmis sexuellement.

Voyageurs enceintes ou qui planifie une grossesse:

  • Éviter de voyager dans ce pays
  • Si les déplacements ne peuvent être évités, suivre des mesures strictes de prévention de la morses.
  • Consultez un fournisseur de soins de santé sur les risques d'infection par Zika pendant la grossesse.
  • Utilisez des préservatifs ou évitez d'avoir des rapports sexuels pour la durée de la grossesse, si vous êtes enceinte et si votre partenaire a voyagé dans ce pays.
  • Voyageurs féminins: attendez au moins 2 mois après le retour de ce pays avant d'essayer de concevoir (tomber enceinte) pour vous assurer que toute infection possible par le virus Zika à dégager votre corps.
  • Voyageurs masculins: attendez 3 mois après le retour de ce pays avant d'essayer de concevoir. Utilisez des préservatifs ou évitez d'avoir des relations sexuelles pendant cette période.

Voir avis de santé de voyage: virus Zika: conseils pour voyageurs


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits dont toutes les ouvertures sont pourvues de moustiquaires ou dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également envisager de dormir sous une moustiquaire traitée par un insecticide ou de porter des vêtements de voyage imprégnés d'insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions de l'Amérique du Sud et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

L’accès aux soins de santé de bonne qualité est limité et la qualité des soins offerts varie considérablement d’un endroit à l’autre du pays.

Dans les grandes villes, certains hôpitaux et cliniques privés offrent des services adéquats, mais les frais sont élevés. La plupart des hôpitaux situés en dehors des grandes villes sont insalubres et en piètre état. La majorité des établissements manquent d’équipement, de médicaments et de fournitures. Leur équipement est désuet, surtout en ce qui concerne les soins spécialisés.  Les hôpitaux manquent de film radiographique. On demande souvent aux patients d’apporter leurs propres fournitures médicales pour se faire soigner.

Il faut payer à l’avance pour recevoir des soins.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

Les services d’urgence et les services d’ambulance sont très limités, et les temps de réponse sont longs, en particulier dans les régions rurales.

Pénurie de médicaments

Une grave pénurie de produits pharmaceutiques sévit à la grandeur du pays.

Certains médicaments ne sont plus disponibles dans les hôpitaux. La plupart des pharmacies d’hôpital et de quartier ne gardent plus de médicaments ni de fournitures de base.

  • Apportez tous les médicaments d’ordonnance et médicaments en vente libre dont vous pourriez avoir besoin;
  • Ayez des réserves supplémentaires au cas où vous devriez prolonger votre séjour.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

Drogues

La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants sont sévèrement punis. Les personnes trouvées coupables de ces délits sont passibles de détention immédiate et de longues peines d’emprisonnement.

Les visiteurs qui quittent le pays sont soumis à des fouilles minutieuses par la Garde nationale bolivarienne. Faites vous-même vos bagages et ayez-les avec vous en tout temps. Ne passez aucun article en douane pour une autre personne.

Identification

Vous devez avoir votre passeport sur vous en tout temps.

Photographies

Il est interdit de photographier des installations comme le palais présidentiel, les sites militaires, les édifices gouvernementaux et les aéroports.

Importations

Véhicules

Le Venezuela a une réglementation très sévère en ce qui concerne l’importation de véhicules automobiles immatriculés à l’étranger. Les personnes qui y contreviennent s’exposent à de lourdes amendes ou à la confiscation de leur véhicule.

Articles neufs

Vous devez déclarer aux douaniers l’importation de tout article neuf, même personnel, dont la valeur dépasse 1 000 $ US et acquitter les taxes applicables.

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue au Venezuela.

Si vous avez à la fois la citoyenneté canadienne et celle du Venezuela, nous pourrions être limités dans notre capacité à vous offrir des services consulaires pendant que vous y êtes. Les exigences d’entrée et de sortie peuvent aussi être différentes dans votre cas.

Renseignements généraux pour les voyageurs avec la double citoyenneté

Si vous possédez à la fois la citoyenneté canadienne et vénézuélienne, vous devriez vous servir de votre passeport canadien pendant votre voyage. Présentez-vous toujours aux autorités locales en tant que citoyen canadien afin de minimiser les risques.

Conduite automobile

Il est obligatoire de s’arrêter aux postes de contrôle de la Garde nationale bolivarienne et de la police. On les retrouve un peu partout à travers le pays. Suivez toutes les directives et préparez-vous à présenter vos documents d’immatriculation, d’assurance ainsi que votre passeport.

Les véhicules peuvent être fouillés. Il n’est pas rare que les autorités sollicitent des pots-de-vin.

En cas d’accident, ne déplacez pas votre véhicule avant qu’un rapport soit établi par un agent de police. Les délais d’intervention de la police sont souvent longs.

Vous devriez vous munir d’un permis de conduire international.

Plus sur le permis de conduire international

Monnaie

La devise est le bolivar (Bs.F. ou VEF).

Il faut souvent payer en argent comptant dans les régions rurales ou pour les menus achats dans les secteurs urbains.

Vous pourriez avoir de la difficulté à obtenir la devise locale.

Les banques réservent souvent les transactions exclusivement à leurs clients. Les bureaux de change officiels sont rares en dehors des grandes villes et la loi interdit de vendre ou d’acheter des devises étrangères sans passer par une institution autorisée. Vous êtes passible d’une amende si vous enfreignez cette loi.  Les bureaux de change ou les banques qui changent le bolivar à l’extérieur du Venezuela sont rares.

Il peut également être difficile d’obtenir des avances de fonds dans les guichets automatiques. Dans bien des cas, les guichets sont défectueux ou manquent de fonds. Certains n’acceptent pas les cartes de crédit internationales ou demandent des codes additionnels afin de confirmer son identité. Les files d’attente sont chose courante les fins de semaine.

  • Changez votre argent dans les bureaux de change officiels seulement;
  • Ne changez pas d’argent au noir;
  • Vous ne pourrez changer que des dollars américains.

Une pièce d’identité est exigée pour toute transaction par carte de crédit.

Si vous entrez au Venezuela ou en sortez avec plus de 10 000 $ US, vous devez déclarer cette somme aux autorités. L’achat ou la vente de devises totalisant plus de 20 000 $ US entraîne une peine de prison et une amende.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Saison des ouragans

Les ouragans surviennent normalement de la mi-mai jusqu’à la fin de novembre. Durant cette période, même de faibles tempêtes tropicales peuvent se transformer rapidement en ouragans majeurs.

Ces violentes tempêtes peuvent vous mettre en danger et nuire à la prestation des services essentiels.

Si vous décidez de vous rendre dans une région côtière pendant la saison des ouragans:

  • sachez que vous mettez gravement en péril votre sécurité;
  • préparez-vous à changer vos projets de voyage à tout moment, ou même à interrompre ou annuler votre voyage;
  • tenez-vous au courant des dernières prévisions météorologiques régionales;
  • ayez sur vous les coordonnées d’urgence de votre compagnie aérienne ou voyagiste;
  • suivez les conseils et les instructions des autorités locales.

Liens utiles

Pluies diluviennes

La saison des pluies s’étend de mai à décembre. De fortes pluies, des inondations et des glissements de terrain peuvent se produire durant cette période.

Lors de pluies torrentielles, la circulation sur les routes et les autoroutes de la région du littoral peut être perturbée et certains services publics, notamment les services d’approvisionnement en eau, peuvent être interrompus.

Activité sismique

La cordillère côtière du Venezuela, où se trouve Caracas, est située dans une zone d’activité sismique.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Composez le 171 pour toute aide d’urgence.

Aide consulaire

Caracas - Ambassade du Canada
AdresseAvenida Francisco de Miranda con Avenida Altamira Sur, Altamira, Caracas 1060, VenezuelaAdresse postaleC.P. 62302, Ambassade du Canada, Caracas 1060, VenezuelaTéléphone+58 212 600 3000Télécopieur+58 212 261 8741Courrielcrcas@international.gc.caInternetwww.venezuela.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookAmbassade du Canada au VenezuelaTwitter@AmbCanVenezuela

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez à l'ambassade du Canada au Venezuela, à Caracas, et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa. Pour téléphoner au Centre de surveillance et d'intervention d’urgence depuis le Venezuela, composez le +58 212 600 3099.


La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :