Samoa américaines

Dernière mise à jour : ET

Toujours valide : ET

Dernière mise à jour : L'onglet Santé a été mis à jour - conseils de santé aux voyageurs (Agence de la santé publique du Canada)


Avertissements

Avertissements

Samoa américaines - Prenez les mesures de sécurité normales

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l'ensemble des Samoa américaines. Prenez les mesures de sécurité normales.

Conseils de santé aux voyageurs - Infection à virus Zika

L'Agence de la santé publique du Canada a émis des conseils de santé aux voyageurs pour l’infection à virus Zika: situation mondiale qui recommande aux Canadiens de prendre des précautions sanitaires spéciales s’ils voyagent dans les pays actuellement affectés. Les femmes enceintes et celles qui envisagent de devenir enceintes devraient éviter tout voyage aux Samoa américaines. Voir Santé pour obtenir de plus amples renseignements.

Sécurité

Sécurité

Criminalité

Des crimes mineurs et des crimes violents se produisent à l’occasion. Assurez-vous que vos effets personnels, votre passeport et vos autres documents de voyage sont en sécurité en tout temps.

Transports

Les véhicules roulent à droite. La plupart des routes sont en mauvais état. On trouve des autobus et des taxis.

Veuillez consulter notre page Sécurité des transports pour vérifier si les transporteurs aériens nationaux répondent aux normes de sécurité.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Vous êtes encouragé de vous inscrire (en anglais) auprès du haut-commissariat de l’Australie à Apia (Samoa) afin de recevoir de l’information sur les situations et les évènements qui pourraient avoir une incidence sur votre sécurité.

Les chiens errants posent problème au Samoa. Ne vous en approchez pas et ne les nourrissez pas, car ils peuvent devenir agressifs.

Les variations de marée peuvent causer de puissants courants dans les nombreuses lagunes qui entourent les îles, et plusieurs accidents mortels liés à la baignade se produisent chaque année. Consultez les résidents et les organisateurs de voyages locaux pour obtenir des renseignements quant aux dangers possibles et aux lieux de baignade sécuritaires.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer ou sortir les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée ou de sortie. Les renseignements qui suivent à ce sujet ont été obtenus auprès des autorités américaines et pourraient changer à tout moment. Les conditions d’entrée et de sortie propres au pays ou au territoire sont fournies dans cette page à titre de renseignement seulement. Même si tous les efforts voulus sont déployés pour fournir de l’information exacte, les renseignements que renferme la présente publication sont fournis « tels quels », sans garantie d’aucune sorte, explicite ou implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice en lien avec ces renseignements. C’est à vous qu’il incombe de vous informer auprès de l’ambassade des États‑Unis d’Amérique ou de l’un de ses consulats pour des renseignements à jour.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent aux Samoa américaines doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après la date prévue de leur départ des Samoa américaines. L’obtention d’un visa n’est pas nécessaire pour les séjours de moins de 30 jours si l’on peut montrer son billet de retour ou de continuation.

Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Les détenteurs de passeports temporaires pourraient être soumis à des exigences d’entrée différentes. Informez-vous auprès des représentants diplomatiques pour obtenir des renseignements à jour.

Visas

Les résidents permanents qui ne sont pas citoyens canadiens (y compris leurs enfants), ainsi que diverses autres catégories de visiteurs, doivent se procurer un visa de non‑immigrant pour être admis aux États-Unis. On peut obtenir plus de détails en s'adressant à Passeport Canada ou à l’ambassade des États-Unis à Ottawa.

Les Canadiens qui sont résidents permanents des États-Unis doivent se conformer à des conditions d’entrée particulières. Pour de plus amples renseignements, consulter le site Web de la U.S. Customs and Border Protection (en anglais).

Les femmes enceintes

Les femmes enceintes de plus de six mois se verront refuser l’entrée.

Renseignements supplémentaires à fournir à la frontière

Les personnes qui arrivent par avion ou par bateau doivent fournir des renseignements supplémentaires, telle leur adresse pendant leur séjour en territoire américain. On peut également exiger que les visiteurs présentent un document établissant qu’ils résident, travaillent ou étudient au Canada, la preuve que l'objectif de leur voyage est légitime et que sa durée sera raisonnable, ainsi que la preuve qu’ils ont des ressources financières suffisantes pour la durée de leur séjour aux États-Unis.

Pour plus d’information sur les programmes de sécurité aux frontières en vigueur aux États-Unis, consultez le site Web de la U.S. Customs and Border Protection.

Double citoyenneté

Il se peut que certains Canadiens aient la citoyenneté américaine en plus de leur citoyenneté canadienne, soit parce qu'ils sont nés aux États-Unis, soit qu'ils ont été naturalisés ou que leurs parents sont Américains. Selon l’Initiative relative aux voyages dans l’hémisphère occidental, les citoyens américains doivent présenter un passeport américain valide lorsqu'ils entrent aux États-Unis ou qu'ils en sortent par voie aérienne. Bien que les autorités américaines n’exigent pas formellement que les voyageurs possédant la double citoyenneté portent sur eux leurs deux passeports (américain et canadien), la possession de l’un et l’autre document pourrait faciliter à la fois leur entrée aux États-Unis et leur retour au Canada. Pour plus de détails, consultez la section sur la double citoyenneté du site Web de l’ambassade des États-Unis à Ottawa (en anglais), ainsi que Voyager en tant que citoyen à double citoyenneté.

Casier judiciaire

Si vous avez un casier judiciaire, quelles que soient la nature et la date du délit, on peut vous refuser l’entrée aux États-Unis. Cela pourrait également vous causer des difficultés si vous faites escale dans un aéroport américain. Aux fins de l’entrée aux États-Unis, les lois américaines ne reconnaissent pas un pardon accordé au Canada. Si vous avez un casier judiciaire, vous devez communiquer, bien avant votre départ pour les États-Unis, avec l'un des points d'entrée des U.S. Citizenship and Immigration Services par téléphone ou avec l'ambassade des États-Unis ou l’un de ses consulats. Si vous êtes interdit de séjour aux États-Unis, vous pouvez demander une dispense. Il vous faudra alors remplir le formulaire I-192 (Advance Permission to Enter the United States as a Non‑Immigrant). Des frais seront exigés pour le traitement de la demande, qui peut prendre plusieurs mois. On peut se procurer le formulaire de demande de dispense à n'importe quel point d'entrée des États-Unis, à un bureau de prédédouanement au Canada, à l'ambassade des États-Unis ou à l'un de ses consulats au Canada. On peut trouver la liste des points d’entrée qui acceptent la soumission de demandes de dispense et un lien pour le formulaire de demande sur le site de la U.S. Customs and Border Protection.

Les points d'entrée des États-Unis sont informatisés et reliés à une base de données centrale qui leur permet d'avoir accès aux renseignements sur les condamnations au criminel, tant au Canada qu'aux États-Unis. Même si vous êtes déjà entré aux États-Unis sans problème dans le passé, vous pourriez éprouver des difficultés si votre dossier fait état d'une condamnation au criminel ou d'une interdiction d'entrée antérieure. Si vous essayez d'entrer aux États-Unis sans dispense, vous pourriez être mis en garde à vue pendant plusieurs semaines et se voir interdire de façon permanente, l’entrée aux États-Unis.

Si vous êtes un citoyen américain et que vous avez quitté les États-Unis pour vous soustraire au service militaire et que vous n’avez pas régularisé votre situation depuis, il existe peut-être encore un mandat d'arrêt non exécuté à votre égard ou il se peut que vous soyez interdit de séjour aux États-Unis. En cas de doute, renseignez-vous auprès du point d'entrée des U.S. Citizenship and Immigration Services le plus proche. Pour savoir comment régulariser votre situation avec l'armée américaine, communiquez avec l'ambassade des États-Unis.

Cas particuliers

Si vous vous trouvez dans une situation particulière en ce qui concerne l’entrée aux États‑Unis, vous devez vous adresser aux autorités américaines pour obtenir des renseignements officiels tout juste avant votre départ. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez l'ambassade des États-Unis ou de la U.S. Customs and Border Protection.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Pour plus de détails

Consultez les Conseils aux voyageurs pour les États-Unis pour de plus amples renseignements sur les conditions d’entrée en sol américain.

Santé

Santé

Conseils de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions des îles de l'océan Pacifique, l'eau et les aliments peuvent aussi être des sources de maladies comme l'hépatite A. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez aux îles de l'océan Pacifique. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.

Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions des îles de l'océan Pacifique, certains insectes sont porteurs de maladies comme la chikungunya, la dengue, l'encéphalite japonaise, la filiarose lymphatique, le paludisme et le virus Zika.

 

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a présentement une éclosion de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est une maladie virale qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté et provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Protégez-vous contre les piqûres de moustiques, notamment au lever et au coucher du soleil. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Le virus Zika

La transmission locale du virus Zika associée aux moustiques est présentement signalée dans ce pays. Le virus Zika se propage principalement par les piqûres de moustiques infectés et peut provoquer de la fièvre, des éruptions cutanées et des douleurs articulaires. Il peut également être transmis par le sang, le sperme et par une femme enceinte infectée à son bébé en développement. La majorité des personnes infectées ne présentent aucun symptôme et se rétablissent sans complications graves. Il y a consensus scientifique que l'infection à virus Zika est une cause de microcéphalie et du syndrome de Guillain-Barré. D'autres troubles neurologiques, ont également été associés avec l'infection à virus Zika. Protégez-vous contre les piqûres de moustiques durant le jour et en soirée. Il n'y a pas de vaccin contre l'infection à virus Zika.


Paludisme

Paludisme

Il n'y a aucun risque de paludisme dans ce pays.


Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions des îles de l'océan Pacifique, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

Le LBJ Tropical Medical Center Authority (tél. : 684-633-1222) est situé dans le village de Faga'alu, près de Pago Pago.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

Lois

Les sanctions pour l’importation de stupéfiants et d’autres drogues illégales sont sévères.

Culture

L'homosexualité n'est pas communément acceptée.

Habillez-vous et comportez-vous avec bon sens et discrétion, et respectez les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants.

Monnaie

La devise est le dollar américain (USD). Les principales cartes de crédit sont acceptées dans les hôtels, les agence de location d'automobiles et les compagnies aériennes. Les guichets automatiques bancaires sont disponibles.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Les Samoa américaines sont situés dans une zone sismique active et sont sujettes aux séismes. Des tsunamis peuvent se produire après un séisme important et ils peuvent se propager sur de longues distances dans le Pacifique.

Dans le Pacifique Sud, la saison des pluies (ou mousson) et des typhons s’étend de novembre à avril. Les pluies diluviennes peuvent causer des inondations et des glissements de terrain qui peuvent être très meurtriers, endommager considérablement les infrastructures et entraver la prestation de services essentiels. Les services aériens, l’approvisionnement en eau et l’alimentation en électricité peuvent aussi être perturbés. Tenez-vous au courant des prévisions météorologiques régionales, évitez les zones sinistrées et suivez les conseils des autorités locales.

Pendant un typhon ou la mousson, il est possible que l’on demande aux occupants des hôtels en bord de mer de quitter les lieux et de se réfugier dans des centres d’hébergement à l’intérieur des terres. Les déplacements à destination et au départ des îles plus éloignées pourraient être perturbés pendant quelques jours.

Veuillez consulter notre page Typhons et moussons pour plus de détails.

Assistance

Assistance

Services locaux

Services d’urgence

Composez le 911 pour toute aide d’urgence.

Aide consulaire

Le Canada n'a pas de représentation officielle aux Samoa américaines. Vous pouvez obtenir une aide consulaire et de plus amples renseignements auprès du haut-commissariat de l'Australie à Apia (Samoa) en vertu de l'Accord sur le partage des services consulaires entre le Canada et l'Australie.

Apia - Haut-commissariat d'Australie
AdresseBeach Road, Apia, SamoaAdresse postaleC.P. 704, Apia,Téléphone68 5 23 411Télécopieur68 5 23 159Courrielahc.apia@dfat.gov.auInternetwww.samoa.embassy.gov.au/apia/home.htmlTwitter@HCCanAustralie

Le haut-commissariat du Canada à Wellington (Nouvelle-Zélande) assure les services consulaires aux Samoa américaines. Pour obtenir une aide d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez au haut-commissariat de l'Australie à Apia et suivez les instructions qui vous seront données. Vous pouvez aussi appeler le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa, à frais virés, en composant le +1 613 996 8885.


La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées. Dans le cas d’une urgence à grande échelle, tous les efforts seront faits pour vous aider. La capacité du gouvernement du Canada d’offrir de l’aide peut cependant être restreinte.

Consulter Les urgences à grande échelle à l’étranger pour plus d’information.

Date de modification :