Namibie

Dernière mise à jour :
ET
Toujours valide :
ET
Dernière mise à jour :
L'onglet Santé a été mis à jour - conseils de santé aux voyageurs de l'ASPC.
Avertissements

Avertissements

NAMIBIE- Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble de la Namibie. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison des risques élevés de banditisme.



Sécurité

Sécurité

La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées.

La paix en Angola a eu pour effet d’améliorer les conditions de sécurité dans les régions bordant la frontière entre la Namibie et l’Angola. Faites toutefois preuve de prudence dans cette zone (qui inclut notamment la région de Kavango, dans le nord-est, et la moitié occidentale de la bande de Caprivi) en raison des risques de banditisme. Si vous avez l’intention de traverser en Angola, ne le faites qu’aux points d’entrée officiels.

Pour obtenir les renseignements les plus récents en matière de sécurité, communiquez avec le consulat du Canada à Windhoek.

Criminalité

Les crimes mineurs comme les vols à la tire et les vols de sac à l'arraché sont fréquents. On signale aussi des vols de voiture et des cambriolages. Les crimes violents comme les vols et les vols avec agression ciblant des étrangers ont connu une augmentation, surtout à Windhoek. Soyez vigilant, veillez à ce que vos effets personnels et vos documents de voyage soient en lieu sûr et évitez les villages et les endroits isolés après la tombée de la nuit. Gardez les portes des véhicules verrouillées et les fenêtres fermées afin de prévenir les détournements de voitures et les vols. Rangez vos objets de valeur à l’abri des regards. On signale que des vols ont été commis dans des voitures stationnées dans les stations‑service.

Soyez vigilant lors de vos déplacements en Namibie. Méfiez‑vous des personnes qui semblent chercher de l'aide en bordure des routes des régions éloignées. Des touristes sans méfiance ont été victimes d'attaques à main armée.

Manifestations

Les manifestations sont rares et se produisent surtout à Windhoek. Elles peuvent perturber la circulation et les activités économiques. Faites preuve de prudence et évitez les grandes foules et les manifestations.

Mines terrestres

Il y a des mines terrestres dans la région frontalière située entre le village de Katwitwi (situé sur la rive de l'Okavango, dans la région occidentale de Kavango) et la ville de Kongola (dans la région de Caprivi).

Transport routier

Les véhicules roulent à gauche. Il faut redoubler de prudence la nuit et sur les routes rurales, dont plusieurs sont faites de gravier et sont bordées d’accotements de sable en pente. Les routes sont généralement en bon état, mais une grande partie du pays est désertique et les déplacements par la route prennent un temps considérable. Lorsqu’elles sont mouillées, les routes de sable peuvent être très glissantes. Le virage à droite au feu rouge est interdit. La vitesse excessive et les animaux sauvages qui se trouvent sur la chaussée constituent des dangers. Les secours d'urgence et l'assistance routière ne sont pas fiables ou sont inexistants à l’extérieur de Windhoek. Les déplacements sur le tronçon de l’autoroute Trans Caprivi reliant Rundu et Katima Mulilo doivent se faire de jour seulement.

Il est important d'apporter des provisions suffisantes d'eau et d'essence, ainsi que deux roues de secours, pour les voyages dans les régions désertiques. Déplacez‑vous en convoi si vous vous rendez dans le désert.

Évitez de faire de l’auto‑stop afin de ne pas vous exposer aux risques que représentent les chauffeurs intoxiqués ou insouciants, les véhicules mal entretenus et le nombre élevé de véhicules qui font des tonneaux. Évitez également de vous arrêter dans les haltes routières, où des vols ont été signalés.

Transports publics

Des services d'autobus et de taxis sont offerts dans la capitale. Les transports publics sont limités à l’extérieur de Windhoek. On rapporte qu’un certain nombre d’étrangers ont été dévalisés par des chauffeurs de taxi. La Namibia Bus and Taxi Association (NABTA) a pris des mesures pour réglementer les chauffeurs de taxi en leur attribuant des numéros d’enregistrement (une lettre suivie d’un nombre à deux chiffres). N’utilisez que des taxis accrédités affichant le logo de la NABTA ou prenez des dispositions par l’entremise d’un hôtel de bonne réputation.  

Veuillez consulter notre FAQ Transports pour vérifier si les transporteurs aériens nationaux répondent aux normes de sécurité.

Fraude

Des tentatives de fraude sont fréquemment signalées en Namibie. Consultez notre page La fraude à l’étranger pour plus de détails au sujet des escroqueries commises à l’étranger.

Depuis 2008, on signale que des cartes de crédit ont été clonées dans certains hôtels et gîtes. Lorsque vous payez par carte de crédit, ne perdez pas votre carte de vue un seul instant. Soyez particulièrement vigilant lorsque vous utilisez un guichet automatique bancaire, car des criminels pourraient tenter de vous distraire ou de vous offrir leur aide dans l’intention de vous voler. N’acceptez aucune offre d’assistance et annulez votre transaction si quelque chose vous semble suspect.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Les animaux sauvages représentent des risques. Par conséquent, lorsque vous visitez un parc ou une réserve de chasse, suivez le reste du groupe et respectez tous les règlements et toutes les instructions locaux ou relatifs aux parcs qui sont donnés par les guides touristiques. Il se peut que des endroits potentiellement dangereux ne soient pas clôturés et ne soient pas indentifiés par des panneaux de mise en garde.

Habillez‑vous sobrement.

Ayez toujours avec vous une copie de vos pièces d’identité et de votre visa.

Services d’urgence

Composez le 211‑111 pour joindre la police à Windhoek. Si vous utilisez un téléphone cellulaire, composez le 061‑211‑111.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer les voyageurs étrangers relève exclusivement de la compétence de chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne satisfaites pas aux exigences d’entrée. Les renseignements qui suivent au sujet des conditions d’entrée et de sortie ont été obtenus des autorités namibiennes. Ces exigences peuvent toutefois être modifiées à tout moment. C’est à vous qu’il incombe de vérifier la validité de ces renseignements auprès de l’ambassade de la République de Namibie et de ses consulats.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en Namibie doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après la date prévue de leur départ de la Namibie. Ils doivent également être munis d’un billet pour un vol de retour ou de continuation.

Visas

Visa de touriste : non exigé (pour un séjour de moins de 90 jours)
Visa d’affaires : non exigé (pour un séjour de moins de 90 jours)
Visa d’étudiant : exigé
Visa d’emploi : exigé

Assurez‑vous d’avoir suffisamment de pages de visa pour voyager en Namibie et dans les pays avoisinants. Il faut avoir au moins une page vierge pour entrer en Namibie. Veillez à ce que le tampon de visa soit valide jusqu’à la fin de votre séjour (de moins de 90 jours) et à ce que la date du timbre d’entrée que vous ont fourni les agents d’immigration soit exacte, car celle-ci sera vérifiée au moment de votre départ. Les personnes qui dépassent la durée de séjour autorisée ou qui possèdent un timbre d’entrée erroné ou manquant pourraient être détenues ou arrêtées et devoir payer des amendes.

Double citoyenneté

La double citoyenneté n’est pas reconnue légalement, ce qui pourrait limiter la marge de manœuvre des représentants du Canada au moment de fournir des services consulaires aux Namibiens-Canadiens qui sont arrêtés ou détenus. Vous devriez vous servir de votre passeport canadien pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien. Veuillez consulter notre publication intitulée La double citoyenneté : Ce que vous devez savoir pour plus de détails.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Veuillez consulter notre page Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Certains pays exigent la présentation d’une preuve de vaccination contre la fièvre jaune avant de permettre l’entrée. Veuillez consulter la liste par pays de l’Organisation mondiale de la Santé pour connaître les exigences de ce pays.

Santé

Santé

Conseil de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par contact avec les mains non lavées d'une personne infectée. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par des aliments ou de l'eau contaminés. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie qui s'attaque au système nerveux central et qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est­-à­-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est présente dans le monde entier mais elle est une maladie courante dans les pays en voie de développement, en particulier dans certaines régions de l'Afrique et de l'Asie. La rougeole est une maladie extrêmement contagieuse. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde devraient envisager la possibilité de se faire vacciner, en particulier s'ils se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Afrique australe, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Afrique australe. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Choléra

Des cas de choléra ont été signalés dans ce pays l'année dernière. Le choléra est une maladie bactérienne qui cause habituellement la diarrhée. Dans les cas graves, il peut entraîner la déshydratation, voire la mort.

Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Les travailleurs humanitaires et les voyageurs qui se rendent dans des zones où l'accès à de l'eau et à des aliments salubres est limité pourraient courir un plus grand risque de contracter la maladie. Faites attention à ce que vous mangez et buvez. Les voyageurs à risque élevé devraient être vaccinés.

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions d'hygiène sont mauvaises. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Schistosomiase

La schistosomiase est causée par la douve (minuscule ver plat), et se transmet aux humains par contact avec de l'eau contaminée. Les oeufs du ver peuvent provoquer des maladies intestinales comme la diarrhée et des crampes ou des problèmes urinaires. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Évitez de nager dans de l'eau contaminée. Il n'existe aucun vaccin contre la schistosomiase.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Afrique australe, certains insectes sont porteurs de maladies comme la chikungunya, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la fièvre de la vallée du Rift, la filiarose lymphatique, la leishmaniose, le paludisme, la trypanosomiase africaine (maladie du sommeil) et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits dont toutes les ouvertures sont pourvues de moustiquaires ou dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également envisager de dormir sous une moustiquaire traitée par un insecticide ou de porter des vêtements de voyage imprégnés d’insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions en Afrique australe, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.

VIH

Le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) s'attaque au système immunitaire de l'organisme et l'affaiblit, et donne lieu à une maladie chronique progressive appelée le SIDA (syndrome d'immunodéficience acquise).

Adoptez des pratiques sexuelles protégées lorsque vous voyagez, et évitez de partager des seringues, des rasoirs ou d'autres objets qui pourraient transmettre l'infection.

N'oubliez pas que le VIH peut également être propagée par l'utilisation d'équipement médical non stérilisé lors d'une intervention médicale ou dentaire, d'un traitement d'acupuncture et de la réalisation de tatouages ou de perçages corporels. La maladie peut également être transmise lors de transfusions sanguines ou de greffes d'organes si les prélèvements sanguins ou d'organes ne font pas l'objet d'un dépistage du VIH et d'autres pathogènes à diffusion hématogène. 


Services médicaux et installations médicales

Services médicaux et installations médicales

Pour prendre connaissance des derniers Conseils de santé aux voyageurs et renseignements sur les vaccins, les infections et les maladies, veuillez consulter le site Web de l’Agence de la santé publique du Canada.

L’Agence recommande vivement que vous consultiez une clinique de santé-voyage ou un fournisseur de soins de santé, préférablement six semaines avant votre départ.

L’Agence publie des conseils de santé aux voyageurs pour la Namibie.

Établissements médicaux

Les établissements médicaux sont relativement modernes, particulièrement dans la capitale. Toutefois, les installations médicales bien équipées sont plutôt rares dans les petites villes. En règle générale, il faut payer les services médicaux sur‑le‑champ, et ce, même si vous avez une assurance médicale. Assurez-vous que votre police d'assurance couvre toutes les activités que vous prévoyez entreprendre, particulièrement pour ce qui est des sports extrêmes.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consultez notre page Arrestation et détention pour plus de détails.

Les diamants et les autres ressources protégées devraient être achetés dans des magasins autorisés. Si vous êtes reconnu coupable de trafic illicite pour l'achat de diamants, vous pourriez devoir payer de lourdes amendes, pouvant aller jusqu'à 20 000 $US, ou être passibles d’une peine d’emprisonnement de cinq ans. L'achat et l'exportation d'autres ressources protégées, telles que l'ivoire d'éléphant, peuvent faire l'objet de restrictions.

Toute activité homosexuelle est illégale.

Les sanctions pour les infractions liées aux drogues sont sévères. Les personnes trouvées coupables de ces délits sont passibles de longues peines d’emprisonnement.

Ne photographiez pas les installations militaires et les édifices gouvernementaux. Demandez la permission avant de prendre des photographies.

Les permis de conduire canadiens (en anglais) sont acceptés. Il est toutefois conseillé d’être muni d’un permis de conduire international. Si vous louez une voiture, accordez une attention particulière à la couverture d’assurance fournie. Assurez‑vous de vous doter d’une couverture complète.

Il est interdit d’utiliser un téléphone cellulaire au volant et de conduire avec facultés affaiblies. Un conducteur impliqué dans un accident mortel pourrait se voir accusé d’homicide coupable.

Les normes d’accessibilité et d’adaptation pour les personnes handicapées en Namibie peuvent être très différentes des normes canadiennes. Le gouvernement de la Namibie n’exige pas que les édifices publics soient accessibles, et certains ministères ne sont pas accessibles aux fauteuils roulants. Le gouvernement exige toutefois que tous les nouveaux édifices gouvernementaux soient munis de rampes d’accès. Certaines intersections à Windhoek sont dotées d’un système acoustique spécial pour les personnes ayant une déficience visuelle.

Monnaie

La devise est le dollar namibien (NAD). Le rand sud-africain (ZAR) est également accepté. Les principales cartes de crédit sont acceptées et la plupart des guichets automatiques bancaires sont reliés aux réseaux internationaux.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

La saison sèche s'étend de mars à octobre et la saison des pluies, de novembre à février. Durant cette dernière, les routes non asphaltées peuvent devenir impraticables. Surveillez les prévisions météorologiques régionales et planifiez vos déplacements en conséquence.

Assistance à l'étranger

Assistance à l'étranger

Windhoek - Consulat du Canada
Adresse Suite 403, Premier étage, Office Tower, Centre commercial Maerua, Rue Jan Jonker, Windhoek, Namibie Téléphone 264 (61) 251 254 Télécopieur 264 (61) 251 686 Courrielcanada@mweb.com.na
Heures de bureau
8 h - 16 h les jours de semaine, seulement par rendez-vous.
Pretoria - Haut-commissariat du Canada
Adresse 1103, rue Arcadia, Hatfield, Pretoria, 0083, Afrique du Sud Adresse postale C.P. Private Bag X13, Hatfield, Pretoria, 0028, Afrique du Sud Téléphone 27 (12) 422-3000 Télécopieur 27 (12) 422-3052 Courrielpret@international.gc.caInternetcanadainternational.gc.ca/southafrica-afriquedusud/ServicesDes services de passeport sont offertsTwitterHaut-commissariat du Canada en Afrique du Sud: @HCCanZA

Pour obtenir une aide d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez le haut-commissariat du Canada à Pretoria (Afrique du Sud), écoutez jusqu'au bout le message enregistré et suivez les instructions. Vous pouvez aussi appeler le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence à Ottawa, à frais virés, en composant le 613-996-8885.

Date de modification :