Indonésie

Dernière mise à jour :
ET
Toujours valide :
ET
Dernière mise à jour :
L'onglet Sécurité a été mis à jour - élections présidentielles.
Avertissements

Avertissements

INDONÉSIE - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble de l’Indonésie. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison de la menace constante d’attentats terroristes partout au pays.

 

Avertissement régional pour la Papouasie

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada recommande d’éviter tout voyage non essentiel à la province de la Papouasie, en raison de la recrudescence d’actes de violence. Consultez l'onglet Sécurité pour plus de détails.

 

Avertissement régional pour Riau

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada recommande d’éviter tout voyage non essentiel dans la province de Riau, sur l’île de Sumatra, en raison de la fumée causée par les incendies de forêt. Le 25 février 2014, les autorités locales ont haussé le niveau d’alerte à la cote maximale. Cette alerte est en vigueur jusqu’au 12 mars 2014. La fumée a entraîné une visibilité limitée, ainsi que des problèmes respiratoires et des infections oculaires pour plus de 40 000 personnes. Les écoles sont temporairement fermées, plusieurs vols ont été annulés et des routes doivent être évitées. Tenez-vous au courant des conditions locales, évitez les régions sinistrées et suivez les conseils des autorités locales.


Sécurité

Sécurité

La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Dans l’éventualité où une situation de crise nécessiterait une évacuation, la politique du gouvernement du Canada consiste à assurer le transport sécuritaire des ressortissants canadiens jusqu’au lieu sûr le plus proche. Le gouvernement du Canada ne vous aidera à quitter un pays ou une région qu’en dernier recours, lorsque tous les moyens de transport commerciaux et personnels auront été épuisés. Ce service est offert contre recouvrement des coûts, et vous devrez assumer les frais associés à la poursuite de votre voyage. Les situations varient d’un pays à l’autre et les ressources du gouvernement pourraient, dans certains cas, être soumises à des contraintes susceptibles de limiter son aptitude à offrir de l’aide, notamment dans un pays ou une région où le risque de conflit violent ou d’instabilité politique est élevé.

Papouasie (voir l'avertissement)

Les tensions politiques et les incidents violents ont augmentés depuis octobre 2011. Dans certains cas, des étrangers et des entreprises étrangères ont été ciblés.

En mai 2012, un touriste étranger a été fusillé à Jayapura sans raison apparente. Une série d’attaques aléatoires faisant des victimes a suivi. On a signalé une augmentation marquée des incidents violents en juin 2012.

Un contingent important d’agents de police et de soldats a été envoyé en Papouasie à la suite d’une série d’incidents violents survenus à Puncak Jaya. Les conflits de travail à la mine Freeport en Indonésie, près de Timika, ont mené à des manifestations, à des perturbations des services de transport et à des actes de violence. Des attentats meurtriers sont survenus sur des routes près de la mine.

Il faut se procurer un permis pour voyager en Papouasie. Les règlements régissant l’entrée et les permis de séjour dans cette région peuvent changer à tout moment. Les manifestations peuvent donner lieu à des actes de violence et devraient être évitées. Demandez des conseils aux autorités locales en ce qui concerne vos plans de voyage. Des étrangers ont été enlevés et tués par le passé.

Plusieurs alpinistes qui ont gravi la pyramide Carstensz (aussi connue sous le nom de Puncak Jaya ou de Jaya Kesuma) et d’autres pics dans la région environnante de la Papouasie ont, au moment de quitter ce secteur par voie terrestre, connu d’importantes difficultés qui ont entraîné des coûts imprévus, des retards et des inconvénients. Le gouvernement indonésien régit et approuve la délivrance de permis pour le parc national de Lorentz, y compris pour l’ascension de la pyramide Carstensz. Procurez-vous les permis nécessaires et prenez des dispositions pour retenir les services de guides fiables et de bonne réputation avant votre arrivée. La seule voie d’accès terrestre autorisée est une piste de randonnée partant d’Illaga.

Aceh

Vous devriez vous associer à des organisations bien établies et reconnues si vous voulez vous rendre à Aceh. Faites preuve de prudence en tout temps et en tout lieu; inscrivez-vous auprès de l'ambassade du Canada à Jakarta et demeurez en contact avec celle-ci. Des attaques sporadiques ciblant des étrangers ont été perpétrées dans la capitale, Banda Aceh, à la fin de 2009. Des enlèvements contre rançon (ciblant, entre autres, des étrangers) ont également été perpétrés au cours des dernières années. Le dernier incident signalé fut l’enlèvement d’un citoyen britannique le 11 juin 2013 dans la régence d’Aceh de l’est. Évitez de voyager seul et de vous déplacer la nuit. Soyez particulièrement prudent lorsque vous empruntez la route qui relie Banda Aceh et Medan, où des vols à main armée ont été commis.

La police religieuse applique la charia (loi musulmane) à Aceh. Sachez que la manière dont la charia est appliquée peut varier d’un pays ou d’une région à l’autre. Informez-vous des dispositions applicables qui se rapportent expressément à la région, quelle que soit votre religion.

Bali

Des attentats terroristes ciblant des étrangers ont fait des morts et des blessés à Bali en 2002 et en 2005. En mars 2012, la police a déjoué une présumée cellule terroriste à Bali. Soyez très vigilant en tout temps.

Kalimantan oriental et occidental

Le groupe Abu Sayyaf, établi aux Philippines, a déjà enlevé des touristes qui se trouvaient au Sabah, en Malaisie et aux Philippines. Il n’a pas étendu ses activités aux régions côtières avoisinantes de l’Indonésie (y compris le Kalimantan oriental), mais il en serait capable.

Les tensions sociales persistent dans le Kalimantan occidental. Toutefois, aucun conflit important n’a éclaté depuis la fin des épisodes de violence communautaire en 2001.

Moluques

Des tensions tribales de longue date, y compris des tensions religieuses, persistent dans la province des Moluques, en particulier à Amboine. Des actes de violence à grande échelle sont survenus entre 1999 et 2002, et des incidents sporadiques se sont produits depuis. Des tensions entre des groupes chrétiens et musulmans à Amboine ont donné lieu à des incidents violents à la fin de 2011. La situation est relativement stable à l’heure actuelle, mais le risque que la violence sectaire surgisse à nouveau persiste.

Papouasie occidentale

Des tensions politiques et des incidents violents ont eu lieu dans le passé, et le risque que la violence surgisse à nouveau persiste. Il faut se procurer un permis pour voyager dans la province de la Papouasie occidentale. Veuillez consulter l’avertissement régional pour la province de la Papouasie si vous envisagez vous y rendre.

Sulawesi centrale

Des tensions religieuses et sociales de longue date persistent dans la province de Sulawesi centrale. Des actes de violence sectaire ont été commis entre 1998 et 2001, et entre 2003 et 2006, en particulier à Poso, à Palu et à Tentena. La situation est relativement stable à l’heure actuelle, mais le risque que la violence sectaire surgisse à nouveau persiste.

Sumatra du Nord

La criminalité ciblant les étrangers a augmenté à Medan, la capitale du Sumatra du Nord, dans les endroits fréquentés par les touristes, comme les hôtels, et sur les transports en commun. Il y a eu plusieurs incidents avec violence ou menace de violence. Soyez attentif à ce qui se passe autour de vous et évitez de faire étalage de richesse.

Terrorisme

Des attentats terroristes perpétrés à Jakarta et à Bali ont fait des morts et des blessés. Les plus importantes attaques survenues récemment sont les attentats à la bombe qui ont ciblé deux grands hôtels occidentaux à Jakarta en 2009. Grâce à l’efficacité des mesures antiterroristes mises en place par les autorités indonésiennes, le risque que de tels attentats se reproduisent a diminué. Néanmoins, il subsiste certaines cellules terroristes qui auraient la capacité d'organiser des attentats n’importe quand et n’importe où en Indonésie.

Les entreprises et établissements occidentaux reconnus et les endroits fréquentés par les touristes pourraient figurer parmi les cibles éventuelles des terroristes. Faites preuve de prudence dans le choix des établissements commerciaux et publics que vous fréquentez : lieux d’hébergement, lieux de culte, centres commerciaux, restaurants, boîtes de nuit et installations touristiques. Assurez-vous que les lieux d’hébergement possèdent des dispositifs de sécurité adéquats. Prenez toute alerte à la bombe au sérieux.

Criminalité

Des vols à main armée sont signalés régulièrement, et les criminels font de plus en plus appel aux armes. Les crimes mineurs, comme les vols à la tire, les vols de sacs à l’arraché et les retraits forcés aux guichets automatiques, demeurent très préoccupants. Verrouillez toujours les portières de votre voiture, et gardez les vitres fermées. Ne faites appel qu’aux services des compagnies de taxis réputées et recommandées par de grands hôtels, ou réservées à l'avance par téléphone. Les normes relatives aux services policiers et juridiques sont très différentes de celles en vigueur au Canada. Sachez que, dans certains cas, les policiers qui arrêtent des conducteurs ou d’autres personnes peuvent demander le paiement immédiat d’amendes. 

Ne laissez jamais des aliments ou des boissons sans surveillance, et ne les confiez pas à des étrangers. Méfiez-vous des collations, des boissons, des gommes à mâcher ou des cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Elles pourraient contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle.

Élections et manifestations

Des élections présidentielles doivent avoir lieu le 9 juillet 2014. Des manifestations, qui pourraient soudainement donner lieu à des actes de violence, pourraient se produire lors de la période entourant les élections.

De grandes manifestations, parfois violentes, ont eu lieu dans diverses régions du pays pour exprimer toute une gamme de revendications. Les tensions interethniques et religieuses qui règnent parfois dans certaines régions de l'Indonésie peuvent donner lieu à des actes de violence et à des troubles civils.

Évitez les manifestations et les rassemblements, surveillez les médias locaux et suivez les conseils des autorités locales.

Transports

Dans de nombreuses régions éloignées de l'Indonésie, les liaisons de transport laissent à désirer et il pourrait être difficile, voire impossible, de quitter ces régions en temps de crise.

La conduite d’une voiture en Indonésie peut présenter de nombreuses difficultés : les véhicules roulent à gauche, les conducteurs sont souvent indisciplinés et respectent peu le code de la route, et la circulation est habituellement dense. L'état des routes est mauvais, surtout à l'extérieur des grands centres. Il est dangereux de conduire après la tombée de la nuit dans les régions rurales, car la plupart des routes ne sont pas éclairées et certains conducteurs n'allument pas leurs phares. Si vous prévoyez louer une voiture, envisagez de recourir aux services d’un chauffeur pour des frais supplémentaires minimes.

En vertu de la loi indonésienne, les conducteurs impliqués dans un accident de la route sont tenus de s’arrêter, de venir en aide aux autres personnes impliquées et d’échanger leurs renseignements avec celles-ci. Un accident ayant causé des blessures graves pourrait attirer une foule en colère. Si cela vous arrive, restez dans votre véhicule et rendez-vous au commissariat de police le plus proche pour signaler l’accident.

Les conducteurs de motocyclette et leurs passagers doivent obligatoirement porter un casque. Les accidents de motocyclette et de scooter sont la principale cause de décès et de blessures graves parmi les étrangers dans de nombreuses régions de l’Indonésie, y compris à Bali.

Les autobus et les trains peuvent être bondés. Les normes de sécurité ne sont pas les mêmes que celles en vigueur au Canada.

Évitez de voyager par traversier. Les accidents maritimes sont courants et sont souvent provoqués par des mesures de sécurité déficientes ou des conditions météorologiques extrêmes. Ne montez pas à bord d’un bateau qui semble surchargé ou ne pas être en état de naviguer.

La Direction générale de l’aviation civile de l’Indonésie diffuse régulièrement les résultats des évaluations du rendement opérationnel des compagnies aériennes commerciales indonésiennes. Selon ces rapports, les avions de certains transporteurs aériens locaux ne sont pas conformes aux normes internationales d’entretien et de sécurité. Au cours des dernières années, plusieurs avions commerciaux se sont écrasés dans diverses régions de l’Indonésie, et ce, souvent en raison du non-respect des normes aéronautiques. Compte tenu de ces écrasements d’avion, qui s’accompagnent parfois de pertes de vie, et des pratiques inférieures aux normes, évaluez minutieusement les répercussions sur votre sécurité avant de décider de voyager avec une ligne aérienne intérieure.

Veuillez consulter notre page Sécurité des transports pour vérifier si les transporteurs aériens nationaux répondent aux normes de sécurité.

Baignade

La mer agitée et les courants forts sont à l’origine de plusieurs noyades. Respectez les avertissements des autorités locales et renseignez-vous auprès de la direction de votre hôtel au sujet des dangers possibles de la baignade.

Piraterie

On signale des attaques perpétrées par des pirates dans les eaux côtières et parfois aussi plus loin au large. Les navigateurs devraient prendre les précautions qui s’imposent. Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web Live Piracy Report (en anglais) de l’International Maritime Bureau.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer les voyageurs étrangers relève exclusivement de la compétence de chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne satisfaites pas aux exigences d’entrée. Les renseignements qui suivent au sujet des conditions d’entrée et de sortie ont été obtenus des autorités de l’Indonésie. Ces exigences peuvent toutefois être modifiées à tout moment. C’est à vous qu’il incombe de vérifier la validité de ces renseignements auprès de l’ambassade de la République d’Indonésie ou de l’un de ses consulats.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en Indonésie doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après leur entrée en Indonésie, et qui doit contenir au moins une page vierge pour y apposer un visa indonésien. Les voyageurs qui transitent d’autres pays ne seront pas autorisés à prendre le vol de correspondance pour l’Indonésie si la période de validité de six mois du passeport n’est pas respectée.

Visas

Il est possible d’obtenir un visa de touriste d’une validité de 30 jours auprès de l’ambassade de la République d’Indonésie au Canada ou au moment d’entrer au pays. Ce visa peut être prolongé pour une période maximale de 30 jours en se présentant à un bureau d’immigration en Indonésie.

Les Canadiens qui se rendent en Indonésie pour affaires, pour une visite socioculturelle, ou dans le but de faire des études doivent se procurer un visa avant leur arrivée au pays. La période de validité des visas à séjour unique pour affaires et pour visites socioculturelles peut être prolongée en Indonésie. Pour obtenir un visa, le voyageur doit être muni d’un billet d’avion aller‑retour. Pour de plus amples renseignements sur les visas, veuillez consulter l’ambassade de la République d’Indonésie (en anglais).

Les Canadiens qui voyagent pour affaires ou pour une visite socioculturelle doivent obtenir une lettre de l’organisation indonésienne qui les parraine ainsi que de celle qui les envoie en Indonésie. Les voyageurs en provenance du Canada qui ne sont pas citoyens canadiens devront prouver leur statut d’immigrant.

Les journalistes qui se rendent en Indonésie pour y réaliser des reportages ou tourner des images doivent obtenir l’autorisation auprès du directeur général de l’immigration à Jakarta avant de présenter une demande de visa. Pour obtenir un visa, les travailleurs humanitaires doivent avoir un répondant en Indonésie. Les travailleurs humanitaires qui se rendent à Aceh doivent d’abord demander l’autorisation auprès du directeur général de l’immigration à Aceh ou à Jakarta.

Visa de touriste : exigé 
Visa d’affaires : exigé 
Visa d’étudiant : exigé 
Visa pour visite socioculturelle : exigé (travail humanitaire, voyages scolaires, etc.)

Double citoyenneté

L’Indonésie ne reconnaît la double citoyenneté que chez les personnes mineures (moins de 18 ans). La double citoyenneté n’est pas reconnue chez les personnes de 18 ans ou plus. Cela pourrait limiter la marge de manœuvre des représentants du Canada au moment de fournir des services consulaires. Vous devriez vous servir de votre passeport canadien pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien. Veuillez consulter notre publication intitulée La double citoyenneté : Ce que vous devez savoir pour plus de détails.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Veuillez consulter notre page Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Certains pays exigent la présentation d’une preuve de vaccination contre la fièvre jaune avant de permettre l’entrée. Veuillez consulter la liste par pays de l’Organisation mondiale de la Santé pour connaître les exigences de ce pays.

Taxe de départ

Une taxe de départ de 150 000 IDR est exigée pour tous les vols internationaux. Ce montant doit être acquitté en argent comptant au moment du départ. Les frais pour les vols intérieurs sont moins élevés et varient d’un aéroport à l’autre.

Santé

Santé

Conseil de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Encéphalite japonaise

L'encéphalite japonaise est un virus propagé par la piqûre d'un moustique infecté, qui peut provoquer une inflammation du cerveau. Le risque est faible pour la plupart des voyageurs. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter l'encéphalite japonaise et qui pourraient être exposées au virus (c'est­-à­-dire les personnes qui passent du temps à l'extérieur en région rurale) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par contact avec les mains non lavées d'une personne infectée. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par des aliments ou de l'eau contaminés. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie qui s'attaque au système nerveux central et qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est­-à­-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est présente dans le monde entier mais elle est une maladie courante dans les pays en voie de développement, en particulier dans certaines régions de l'Afrique et de l'Asie. La rougeole est une maladie extrêmement contagieuse. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde devraient envisager la possibilité de se faire vacciner, en particulier s'ils se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie du Sud-Est, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A, la leptospirose et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie du Sud-Est. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions d'hygiène sont mauvaises. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Schistosomiase

La schistosomiase est causée par la douve (minuscule ver plat), et se transmet aux humains par contact avec de l'eau contaminée. Les oeufs du ver peuvent provoquer des maladies intestinales comme la diarrhée et des crampes ou des problèmes urinaires. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Évitez de nager dans de l'eau contaminée. Il n'existe aucun vaccin contre la schistosomiase.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie du Sud-Est, certains insectes sont porteurs de maladies comme la chikungunya, la dengue, l'encéphalite japonaise, la filiarose lymphatique et le paludisme.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Dengue
  • La dengue est présente dans ce pays. La dengue est une maladie virale qui peut provoquer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre dengue hémorragique qui peut être mortelle.
  • Les moustiques qui sont porteurs de la dengue se nourrissent le jour. Ils se reproduisent dans de l'eau stagnante et se retrouvent souvent en zone urbaine.
  • Protégez­-vous contre les piqûres de moustiques. Il n'existe aucun vaccin contre la dengue.

Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits dont toutes les ouvertures sont pourvues de moustiquaires ou dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également envisager de dormir sous une moustiquaire traitée par un insecticide ou de porter des vêtements de voyage imprégnés d’insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire et la rage, sévissent dans certaines régions de l'Asie du Sud-Est et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.

Grippe aviaire

Il y a eu des cas humains de grippe aviaire dans ce pays. La grippe aviaire est une infection virale qui peut se transmettre par le contact avec des oiseaux infectés, ou avec des surfaces ou des objets contaminés par des excréments d'oiseaux ou leurs sécrétions.

Évitez tout contact inutile avec des oiseaux d'élevage et des oiseaux sauvages ainsi qu'avec les surfaces contaminées par leurs excréments ou leurs sécrétions. Assurez-vous que les plats à base de volaille, y compris ceux à base d'oeufs, sont bien cuits.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.


Services médicaux et installations médicales

Services médicaux et installations médicales

La qualité des soins prodigués par les établissements médicaux en Indonésie est inférieure aux normes occidentales. Les personnes gravement malades doivent souvent être évacuées vers l'Australie ou Singapour. Le personnel médical ne parle généralement ni le français ni l'anglais. Les médecins et les hôpitaux demandent parfois à être payés immédiatement, et en argent comptant, pour leurs services.

Conseil santé

Il est arrivé que des empoisonnements liés à des boissons alcoolisées provoquent des décès ou des maladies graves, y compris à Bali, Lombok, Java et Sumatra. Certaines boissons, en particulier celles qui sont fortement alcoolisées, peuvent contenir du méthanol ou d’autres substances nocives.  Il est possible que le contenu de toute bouteille, même les bouteilles de marque, ait été modifié. Les spiritueux brassés localement, comme l’arak, peuvent être particulièrement dangereux. Les symptômes de l’empoisonnement au méthanol peuvent ressembler à ceux provoqués par la consommation d’alcool, comme la nausée et les étourdissements, auxquels viennent s’ajouter de graves problèmes de vision. Choisissez des établissements réputés et qui détiennent un permis d’alcool et consultez immédiatement un médecin si vous ressentez de tels symptômes.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consultez notre page Arrestation et détention pour plus de détails.

Lois

Le Canada n'a pas signé de traité sur le transfèrement des détenus (en anglais) avec l'Indonésie.

L’Indonésie applique strictement ses exigences en matière d’immigration et de visa. Des étrangers ont été emprisonnés dans des centres de détention des immigrants pour des infractions relatives aux visas ou pour des séjours prolongés sans autorisation. Les personnes qui contreviennent aux règlements peuvent recevoir de lourdes amendes ou être expulsées.

Les sanctions pour possession, usage ou trafic de stupéfiants sont très sévères et comprennent la peine capitale pour les infractions graves. Les suspects peuvent être incarcérés indéfiniment, sans possibilité d’être libérés sous caution, pendant que la police mène son enquête avant d’ouvrir une poursuite. Des tests antidrogues réalisés au hasard parmi les touristes un peu partout dans tout le pays ont donné lieu à plusieurs arrestations.

Les jeux de hasard sont illégaux en Indonésie.  

Les autorités douanières locales peuvent appliquer des règlements stricts concernant l'importation ou l'exportation de certains articles, par exemple les médicaments et le matériel audiovisuel. Communiquez avec l'ambassade de la République d'Indonésie pour toute question précise concernant les exigences douanières.

Les Canadiens ne sont pas autorisés à conduire en Indonésie s’ils ne sont munis que d’un permis de conduire canadien. Ils peuvent se procurer un permis de conduire international sur place. Un permis de conduire international obtenu au Canada devra peut-être être approuvé sur place par le bureau indonésien des permis. 

Culture

Dans certaines régions, les coutumes, les lois et les règlements locaux sont rigoureusement conformes aux pratiques et aux croyances de l’Islam. Habillez-vous et comportez-vous avec bon sens et discrétion, et respectez les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants.

Monnaie

La devise est la rupiah (IDR). Les cartes de crédit ne sont généralement pas acceptées à l’extérieur des grands centres urbains et des endroits touristiques. Faites très attention lorsque vous remettez votre carte à une autre personne lors d'un paiement, car la fraude liée aux cartes de crédit et de débit est très répandue en Indonésie. Ce pays est reconnu pour son taux élevé de fraude de cartes de crédit en ligne. Ne dévoilez pas les renseignements qui figurent sur vos cartes de crédit (numéro, nom, date d'expiration). Tous les reçus et les factures sur lesquels apparaît un numéro de carte de crédit ou de carte de débit doivent d'ailleurs être gardés dans un endroit sûr, ou encore, être complètement détruits. Les chèques de voyage peuvent être échangés dans les banques et les grands hôtels. Dans les régions éloignées, il est préférable d'avoir de l'argent comptant.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

L’Indonésie est située dans une zone sismique active et est exposée à une multitude de catastrophes naturelles, notamment les tremblements de terre, les tsunamis, les inondations, les éruptions volcaniques et les sécheresses.

Activité volcanique

L'Indonésie compte 129 volcans actifs et, en moyenne, il y a au moins un incident volcanique majeur par année. La Direction de la volcanologie de l’Indonésie surveille les volcans actifs afin de pouvoir prévenir le plus tôt possible les résidents en cas d'activité. Les niveaux d'alerte peuvent être haussés, et on peut émettre des ordres d'évacuation à court préavis. Si vous songez à vous rendre à proximité de volcans actifs, tenez-vous au courant de tout élément nouveau et suivez les conseils des autorités locales, car il est possible que des mesures imposant une distance de sécurité soient mises en place.

Saison des pluies

La saison des pluies s'étend de novembre à mars, mais de fortes pluies surviennent toute l'année. Des inondations et des glissements de terrain peuvent se produire soudainement, notamment dans les régions éloignées où le déboisement intensif est répandu, mais aussi dans les grandes villes, y compris Jakarta. Ces incidents ont causé de nombreuses pertes de vie et des dommages matériels importants. Surveillez les bulletins météorologiques régionaux ainsi que les fermetures de routes et les détours, évitez les zones sinistrées et suivez les conseils des autorités locales.

Activité sismique

Le 25 octobre 2010, un séisme de 7,7 sur l'échelle de Richter s'est produit sous l'océan Indien près des îles Mentawai au large des côtes de Sumatra et a causé un tsunami qui a entraîné la mort de centaines de personnes. En décembre 2004, un énorme tsunami a frappé les régions côtières de l'océan Indien, y compris l'île de Sumatra, à la suite d'un séisme de force 9 sur l'échelle de Richter.

Pollution de l’air

Le brûlis incontrôlé à Sumatra et à Kalimantan entraîne périodiquement une augmentation de la pollution de l’air (brume sèche) qui atteint des niveaux dangereux pour la santé, surtout de juin à octobre. Les niveaux varient considérablement, et il importe de se tenir au courant de la situation.

Veuillez consulter l'onglet Avertissements pour de l'information au sujet de la fumée dans la province de Riau, sur l’île de Sumatra, causée par les incendies de forêt.

Assistance à l'étranger

Assistance à l'étranger

Jakarta - Ambassade du Canada
Adresse World Trade Centre, 6e étage, Jl. Jend Sudirman, Kav. 29, Jakarta 12920, Indonésie. Adresse postale C.P. 8324/JKS.MP, Jakarta, 12084, Indonésie Téléphone 62 (21) 2550-7800 Télécopieur 62 (21) 2550-7811 Courrieljkrta@international.gc.caInternetindonesie.gc.caServicesDes services de passeport sont offerts
Bali - Consulat général de l'Australie
Adresse Jalan Tantular No. 32, Renon Denpasar, Bali, Indonésie. Adresse postale C.P. 80234, Renon Denpasar, Bali, Indonésie Téléphone 62 (361) 241-118 Télécopieur 62 (361) 221-195 ou 62 (361) 241-120 (Visa seulement) Courrielbali.congen@dfat.gov.au

Le consulat général de l'Australie à Bali peut venir en aide aux Canadiens en cas d'urgence (l'aide consulaire locale est accessible, en vertu de l'Accord sur le partage de services consulaires entre le Canada et l'Australie).

Pour obtenir une aide d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez à l'ambassade du Canada à Jakarta et suivez les instructions qui vous seront données. Vous pouvez aussi appeler le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa, à frais virés, au 613-996-8885.

Date de modification :