Afrique du Sud

Dernière mise à jour :
ET
Toujours valide :
ET
Dernière mise à jour :
L'onglet Sécurité a été mis à jour - élections.
Avertissements

Avertissements

AFRIQUE DU SUD - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble de l’Afrique du Sud. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison du nombre très élevé de crimes graves commis.



Sécurité

Sécurité

La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées.

Élections

Des élections générales se tiendront le 7 mai 2014. Évitez les manifestations et les rassemblements politiques, surveillez les nouvelles locales et suivez les conseils des autorités locales.

Criminalité

Le taux de criminalité en Afrique du Sud est très élevé. Il s’agit de la principale menace à la sécurité des voyageurs.

Les crimes violents, y compris le viol et le meurtre, sont choses courantes, et des étrangers en ont été victimes. Les vols avec agression, les attaques à main armée et les vols sont également courants et se produisent souvent dans les endroits touristiques. On a aussi signalé des détournements de voiture, ainsi que des vols et des agressions.

Le nombre de vols à main armée commis dans des centres commerciaux a augmenté. Si un individu armé vous aborde, il est recommandé d’obtempérer immédiatement. Évitez de faire des mouvements brusques, de tenter de résister ou de contrarier vos agresseurs.

Le nombre de crimes commis dans les principaux centres urbains et les villages augmente considérablement après la tombée de la nuit. Ainsi, évitez les secteurs de Berea, de Hillbrow et de Yeoville à Johannesburg, le secteur de Sunnyside à Pretoria, ainsi que le bord de la plage et le quai Victoria à Durban. Au Cap, évitez de marcher des hôtels du centre-ville jusqu’au bord de mer. Ne visitez les villages ou les régions rurales que dans le cadre d'une excursion organisée par une entreprise réputée.

Stratégies couramment utilisées par les criminels

Soyez à l’affut des stratagèmes destinés à immobiliser votre véhicule. Il arrive que des criminels simulent des accidents ou érigent de faux barrages routiers (parfois à l’aide de débris sur la route). Parfois, ils lancent des roches, des briques ou de la peinture à partir de ponts autoroutiers sur les véhicules qui circulent afin de les endommager et de désorienter les conducteurs. Le criminel attend ensuite que le conducteur s’arrête ou sorte de sa voiture et il en profite pour s’emparer des objets de valeur laissés à la vue ou pour voler le véhicule.

Le Service de police de l’Afrique du Sud ne compte pas de « police du tourisme ». Toutefois, des criminels se sont déjà fait passer pour des agents de police du tourisme afin de voler des touristes et de commettre des extorsions, notamment en arrêtant des autobus de touristes pour vérifier les pièces d’identité des passagers et fouiller leurs bagages. Nous vous conseillons de ne pas vous ranger sur le côté de la route, à moins que vous n’en receviez l’ordre d’un agent de police identifiable. Dans les régions rurales, la police utilise des lampes de poche pour arrêter les conducteurs. Dans ce cas, ralentissez, mais ne vous arrêtez pas, à moins qu’un agent de police ne puisse être clairement identifié. Si un individu autre qu’un agent de police tente de vous arrêter, allumez vos feux de détresse et rendez-vous à une station-service, à un commissariat de police ou dans un autre endroit sûr et achalandé.  

Soyez particulièrement vigilant dans les endroits où vous pourriez être vulnérables, par exemple aux feux de circulation, aux panneaux d’arrêt, aux panneaux « cédez le passage » ou aux bretelles de sortie des autoroutes. Les cambriolages avec effraction sont courants. Les voleurs brisent les fenêtres des voitures immobilisées aux intersections pour s’emparer des objets de valeur et des sacs à main des passagers. Garez-vous dans des endroits bien éclairés. Ne faites pas monter d’étrangers et assurez-vous que les portières de votre véhicule soient verrouillées, et les fenêtres, fermées en tout temps.

Terrorisme

Des groupes terroristes régionaux, y compris ceux qui sont affiliés à al Quaeda et à al-Shabaab, pourraient potentiellement poser une menace, notamment contre les intérêts occidentaux en Afrique du Sud. L’attentat du 21 septembre 2013 dans un centre d’achats huppé de Nairobi illustre le risque d’attentat en Afrique du Sud, et en Afrique de l’est. Soyez vigilant dans les endroits achalandés et surveillez les médias locaux.

Vols dans les hôtels

Les vols, notamment dans les chambres d’hôtel et dans les petits hôtels, sont courants. Ne laissez jamais les fenêtres ou les portes ouvertes ou déverrouillées, même lorsque vous êtes à l’intérieur. Vérifiez le niveau de sécurité des petits hôtels, des hôtels, des gîtes, ainsi que des gîtes pour randonneurs pédestres ou de tout service d’hébergement avant de faire des réservations. Ne laissez pas vos bagages ni vos objets de valeur sans surveillance. Placez-les dans des coffres forts. Assurez-vous que toutes les pages de votre passeport sont présentes lorsque le personnel de l’hôtel vous le remet, ou à n’importe quel moment où vous avez remis votre passeport et que vous l’avez perdu de vue.

N’ouvrez pas la porte aux visiteurs avant d’avoir pris les précautions nécessaires. Si quelqu’un prétend être un membre du personnel, vérifiez auprès de la réception avant d’ouvrir la porte.

Guichets automatiques bancaires

Les attaques contre les guichets automatiques bancaires, où des criminels utilisent des explosifs pour avoir accès à l'argent, ont augmenté dans l’ensemble du pays. Soyez particulièrement vigilant et ne vous laissez pas distraire lorsque vous utilisez un guichet automatique bancaire. Il arrive que les personnes qui les utilisent soient attaquées. Bien que les attaques se déroulent habituellement dans des endroits isolés et tôt le matin, certaines ont eu lieu dans des endroits très achalandés. Ne tentez pas d’utiliser des guichets qui semblent endommagés ou défectueux ou qui sont situés dans des endroits isolés et mal éclairés. N’acceptez aucune offre d’aide pour effectuer votre transaction. Au moindre soupçon, annulez votre transaction et utilisez un autre guichet. Dans la mesure du possible, ne vous servez pas des guichets automatiques des stations-service pour retirer de l’argent. Ceux-ci sont souvent ciblés par les criminels. Évitez d’utiliser les guichets la nuit et, si possible, demandez à quelqu’un de vous accompagner pour surveiller le secteur durant la transaction.

Manifestations

L’Afrique du Sud est un pays stable au niveau politique. Néanmoins, des grèves et des manifestations à l’échelle du pays se produisent couramment et peuvent donner lieu soudainement à des actes de violence. Évitez les grands rassemblements et les manifestations. Demeurez à l’écart des endroits où ils pourraient se produire et suivez les conseils des autorités locales en tout temps. Surveillez les médias locaux et les autres sources d’information afin d’être au courant des menaces à la sécurité, des manifestations, des rassemblements publics et des grèves de travailleurs syndiqués.

Transport routier

Les véhicules roulent à gauche. Les conditions routières sont généralement bonnes, mais certaines routes des régions éloignées sont moins bien entretenues et il peut y avoir des nids-de-poule. Conduisez prudemment en tout temps et respectez les limites de vitesse.

Les feux de circulation sont souvent défectueux. Considérez toutes les intersections avec des feux de circulation défectueux comme des arrêts toutes directions. Aux carrefours giratoires (ronds-points), les conducteurs devraient céder le passage aux véhicules arrivant de droite. Cette règle est cependant souvent ignorée.

Évitez de vous déplacer par voie terrestre après la tombée de la nuit. Il est difficile de voir les piétons, les animaux sauvages et les animaux d’élevage errants sur les routes rurales en raison de l’éclairage insuffisant. Il arrive que des piétons traversent les principales autoroutes.   

Les accidents de la route faisant des morts sont nombreux en Afrique du Sud. L'alcool et les mauvaises habitudes de conduite (notamment le non-respect des panneaux de signalisation, la vitesse et les dépassements intempestifs) jouent souvent un rôle dans les accidents, surtout la nuit. La conduite par temps pluvieux peut causer de nombreux accidents car la chaussée devient alors très glissante. Respectez les distances recommandées entre les véhicules.

Ne vous fiez pas uniquement aux systèmes de localisation GPS, car ils pourraient vous faire passer par des secteurs non sécuritaires. Nous vous conseillons de vérifier votre itinéraire avant de partir.

Lorsque vous louez un véhicule, choisissez-en un muni de verrous robustes et d’un système de verrouillage central, d’un bouchon de réservoir à essence verrouillable et d’un système d’alarme. Faites appel à une entreprise de location fiable offrant des services d’urgence 24 heures sur 24 et assurez-vous d’avoir les coordonnées du service.

Il est illégal de transporter de l’essence dans des récipients portatifs.

Transports publics

Les transports en commun ne sont pas recommandés. Cependant, le Gautrain entre l’aéroport international OR Tambo, Sandton à Johannesburg et Pretoria est sécuritaire pour les touristes.

On ne peut pas héler de taxi dans la rue. Demandez à votre hôtel de vous appeler un taxi et assurez‑vous de prendre des dispositions à l’avance pour votre voyage de retour. Assoyez-vous à l’arrière du véhicule et gardez les fenêtres fermées et les portières verrouillées en tout temps. Gardez les objets de valeur à l’abri des regards et placez vos sacs à vos pieds. Il est conseillé de s’entendre à l’avance avec le chauffeur sur le prix de la course. Évitez d’utiliser les minibus et les taxis sans permis.

Des touristes ont été victimes de vols et d’agressions dans les gares d’autobus et aux environs de celles‑ci. Évitez la gare d’autobus centrale de Johannesburg. Il n’est pas recommandé de voyager en train de banlieue, surtout en deuxième ou en troisième classe. Les services sont lents et plusieurs accidents graves survenus au cours des dernières années ont soulevé des inquiétudes à l’égard des normes de sécurité. Des attaques violentes ont également eu lieu dans les trains de banlieue et les voitures de métro entre Johannesburg et Pretoria, ainsi que dans les trains de banlieue de Cape Town.

Les vols de passeport et de bagages sont répandus dans les aéroports internationaux et régionaux. Les objets de valeur doivent être placés dans les bagages à main et non dans les bagages enregistrés. Si possible, les valises devraient être cadenassées et emballées dans une pellicule plastique sécuritaire (ce service est offert dans la plupart des aéroports pour un coût minime).

N’acceptez aucune aide non sollicitée pour porter vos bagages ou pousser votre chariot à bagages. Soyez vigilant et ne laissez jamais vos bagages sans surveillance, ne serait-ce qu’un instant. Soyez très attentif lorsque vos bagages à main sont examinés par les équipements à rayon X. Si possible, accompagnez vos bagages à chaque étape de la vérification. Une série de vols ont été commis dans l’aire sécurisée de l’aérogare internationale de l’aéroport OR Tambo de Johannesburg (après le contrôle de sécurité et l’immigration).

Prenez des dispositions pour qu’une personne fiable vienne vous chercher à votre arrivée à l’aéroport et vous y dépose au moment de votre départ. Établissez clairement qui vient vous chercher avant de monter dans son véhicule. Des passagers ont été suivis de l’aéroport à leur lieu d’hébergement puis volés. Si vous croyez être suivi, rendez-vous à la station-service ou au commissariat de police le plus près pour demander de l’aide.

Veuillez consulter notre FAQ Transports pour vérifier si les transporteurs aériens nationaux répondent aux normes de sécurité.

Réserves et safaris

Il existe des risques inhérents associés aux excursions d'observation des animaux sauvages (tant marins que terrestres), surtout à pied ou de très près. Vous devriez toujours vous tenir à une distance sécuritaire quand vous observez les animaux sauvages et éviter de descendre de votre véhicule, sauf si des gardiens ou des guides professionnels vous disent que vous pouvez le faire en toute sécurité. Faites uniquement affaire avec des guides et des organisateurs de tours professionnels et reconnus, et respectez à la lettre les règlements des parcs et les instructions des gardiens.

On a signalé des attaques contre des randonneurs pédestres et des touristes dans les réserves, sur les sentiers de randonnée et sur la montagne de la Table. Certaines de ces attaques ont été violentes. Les autorités, qui tentent de régler le problème, recommandent aux visiteurs de marcher en groupe et de prendre toutes les précautions appropriées.

Évitez les plages et les aires de pique-nique isolées. Ne vous arrêtez pas dans les aires de repos désertes sur le bord des routes nationales. Sachez que des voyageurs ont été attaqués et volés dans les parcs de stationnement d’attractions touristiques. Soyez conscient de la menace que représentent les singes et les babouins, qui peuvent incommoder les touristes dans leur recherche de nourriture. Ils peuvent devenir très agressifs.

Plages

Les eaux côtières sont sujettes à des variations imprévisibles des vagues et des marées et peuvent donc être dangereuses. Suivez les conseils et les avertissements des autorités locales. Des requins ont attaqué des nageurs dans plusieurs secteurs, notamment dans le secteur de False Bay, au Cap.

Faites preuve de prudence quand vous vous baignez dans les lacs et les rivières à cause du risque que posent les animaux sauvages.

Townships et régions rurales

Évitez de vous rendre dans les townships et les quartiers informels si vous n’êtes pas familiarisé avec ceux-ci, sauf dans le cadre d’une visite organisée par une entreprise digne de confiance ou avec la collaboration d’un organisme local expérimenté. 

Fraude

On signale fréquemment des tentatives de fraude en Afrique du Sud. Consultez notre page La fraude à l’étranger pour plus de détails au sujet des escroqueries commises à l’étranger. Si vous souhaitez signaler une tentative de fraude, vous pouvez communiquer avec l’unité des crimes commerciaux du Service de police de Johannesburg, au 011 970 5300.

Ne donnez jamais vos renseignements personnels ou financiers à qui que ce soit. Des réseaux de fraude internationaux sont actifs en Afrique du Sud et ciblent les visiteurs, les gens d’affaires étrangers et les œuvres de charité. 

Certaines personnes sollicitent des pots-de-vin de façon flagrante, notamment des agents de police de la circulation qui peuvent arrêter des touristes sans raison apparente. Assurez-vous d’avoir une pièce d’identité et votre permis de conduire valide, en anglais, sur vous en tout temps. 

Rangez tous vos reçus de guichets automatiques bancaires et de cartes de crédit, et ne perdez pas de vue votre carte de crédit lorsque vous l’utilisez. Certaines personnes ont recours à des téléphones cellulaires et à des cloneurs de cartes pour voler les renseignements des cartes de crédit. Au restaurant, demandez à payer à l’aide d’un lecteur de cartes sans fil et ne perdez pas de vue votre carte pendant la transaction.   

Renseignements généraux en matière de sécurité

Évitez de faire étalage de richesse, d’exposer de l’argent ou de transporter sur vous des objets de valeur comme des ordinateurs portables ou des appareils photo. Dans les restaurants ou les bars, gardez votre sac à main sur vos genoux. Ne laissez pas votre sac à main sous votre chaise, sous la table ou accroché au dos d’une chaise. Les hommes ne devraient pas mettre leur portefeuille dans la poche arrière de leur pantalon. Le risque de vol à la tire est très élevé. Veillez à ce que toutes les fermetures éclair, courroies et attaches soient fermées et fixées solidement. Soyez attentifs aux gens qui sont derrière vous et autour de vous.

Ne laissez pas votre nourriture ou votre boisson sans surveillance. On a signalé des incidents où de la drogue a été ajoutée à des aliments ou des boissons et où des touristes ont été dévalisés alors qu’ils étaient inconscients.

Les criminels gravitent autour des cibles « vulnérables », c’est-à-dire les personnes qui semblent préoccupées et qui ne portent pas attention à ce qui se passe autour d’elles. Rendez-vous directement à un commissariat de police si vous vous croyez suivi.

Les piétons doivent être extrêmement prudents lorsqu’ils traversent la rue. Les conducteurs sont souvent agressifs envers les piétons et omettent de céder le passage même aux passages pour piétons indiqués par la signalisation.

Il est déconseillé de se déplacer à pied dans la plupart des secteurs. Si vous devez absolument le faire, n’empruntez que des rues bien éclairées et achalandées situées dans des secteurs touristiques très fréquentés. Soyez conscient de ce qui se passe autour de vous en tout temps. Évitez de vous promener après la tombée de la nuit.

Ayez toujours un téléphone cellulaire sur vous en cas d’urgence. Si vous utilisez votre propre téléphone, assurez-vous qu'il permet l'itinérance internationale pour une utilisation en Afrique du Sud. Il est possible de louer un téléphone cellulaire dans tous les principaux aéroports.

La réception pour les téléphones cellulaires est généralement bonne dans les principales villes, mais elle peut être intermittente dans les secteurs ruraux.

L'approvisionnement en électricité et en eau est parfois interrompu et ces interruptions peuvent être longues dans certains secteurs, provoquant des inconvénients importants.

Le numéro national d’urgence pour joindre la police est le 10111; pour obtenir les services des ambulanciers, faites le 10177.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer les voyageurs étrangers relève exclusivement de la compétence de chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne satisfaites pas aux exigences d’entrée. Les renseignements qui suivent au sujet des conditions d’entrée et de sortie ont été obtenus des autorités de l’Afrique du Sud. Ces exigences peuvent toutefois être modifiées à tout moment. C’est à vous qu’il incombe de vérifier la validité de ces renseignements auprès du haut‑commissariat de la République d’Afrique du Sud ou de l’un de ses consulats.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en Afrique du Sud doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins 30 jours après la date prévue de leur départ de l’Afrique du Sud. Toutefois, on recommande que le passeport soit valide pour au moins six mois après la date de retour. L’entrée sera refusée aux Canadiens qui présentent un passeport dont toutes les pages sont remplies (au moins deux pages doivent être vierges pour y apposer le visa ou le permis de séjour temporaire sud-africain requis). Les Canadiens dont le passeport est rempli pourraient aussi se voir refuser l’embarquement dans l’avion au point de départ. Assurez-vous d’avoir suffisamment de pages de visa dans votre passeport pour voyager dans les pays voisins et revenir en Afrique du Sud. Comme la nouvelle législation sur l’immigration ne prévoit rien à cet égard, les Canadiens se verront refuser l’entrée dans le pays.

Les services de passeport ne sont offerts qu’à Pretoria. Si vous avez besoin d’un passeport canadien de remplacement, vous serez dirigé vers Pretoria, car les consulats de Johannesburg, de Durban et du Cap n’offrent pas de services de passeport.

Le titulaire du passeport doit également être muni d’un billet de retour ou d’un billet pour un vol de continuation. Sinon, les voyageurs peuvent se voir demander de déposer l’équivalent du prix du billet pour retourner chez eux auprès des douanes. Le montant sera remboursé après le départ d’Afrique du Sud.

Visas

On signale que certains voyageurs se rendant en Afrique du Sud n'utilisent pas les bons mécanismes pour obtenir, faire modifier ou prolonger leurs visas. Par conséquent, des personnes auraient été arrêtées et emprisonnées après avoir présenté des visas délivrés frauduleusement. Pendant leur séjour en Afrique du Sud, les voyageurs canadiens ayant besoin de renseignements sur les exigences et la délivrance de visas ne devraient s'adresser qu’aux bureaux régionaux ou de district du ministère des Affaires intérieures de l'Afrique du Sud.

Auparavant, les voyageurs canadiens pouvaient quitter l’Afrique du Sud pour se rendre dans un pays voisin, puis y être réadmis et obtenir un visa de visiteur d’une durée supplémentaire maximale de 90 jours, des autorités de l’immigration au point d’entrée. Cette pratique ne s’applique plus. Les personnes qui quittent l’Afrique du Sud pour y revenir après quelques jours (au maximum un mois) ne se verront plus accorder automatiquement un visa de visiteur de 90 jours. Les responsables de l’immigration peuvent refuser l’entrée aux visiteurs en Afrique du Sud ou limiter leur durée de séjour permise. Si vous souhaitez prolonger votre séjour, communiquez avec le ministère des Affaires intérieures de l’Afrique du Sud avant la date d’expiration de votre visa de visiteur.

Si vous comptez travailler ou étudier en Afrique du Sud, vous devez présenter une demande pour obtenir le visa approprié avant votre arrivée dans ce pays. Sinon, il se peut que l’on vous refuse l’entrée en Afrique du Sud et que vous soyez renvoyé à votre point d’origine. Vérifiez quelles sont les exigences d’entrée en vigueur auprès des autorités sud-africaines avant de voyager.

Les Canadiens qui ont prolongé leur séjour sans autorisation devront peut-être payer une amende au moment de partir. Ils ne pourront être réadmis en Afrique du Sud tant que l’amende n’aura pas été payée en entier. Les personnes ayant commis de graves infractions peuvent être arrêtées au départ et détenues avant leur comparution devant le tribunal. Dans de tels cas, les visiteurs peuvent s’exposer à des amendes très importantes et être expulsés à leurs frais.

Visa de touriste (90 jours ou moins) : non exigé
Visa d’affaires (90 jours ou moins) : non exigé
Permis d’études : exigé
Permis de travail : exigé

Double citoyenneté

Les personnes majeures qui possèdent une double citoyenneté canadienne et sud-africaine doivent utiliser leur passeport sud-africain pour entrer ou sortir du pays. Les personnes ayant une double citoyenneté qui voyagent sans les documents de voyage sud-africains adéquats ou au moyen d’un passeport d’un autre pays pourraient recevoir un avertissement, se voir refuser l’entrée ou la sortie d’Afrique du Sud, recevoir une amende ou être emprisonnées. Pour obtenir plus d’information sur la double citoyenneté, veuillez communiquer avec le haut-commissariat de la République sud-africaine à Ottawa.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Veuillez consulter notre page Enfants pour plus de détails.

Fièvre jaune

Certains pays exigent la présentation d’une preuve de vaccination contre la fièvre jaune avant de permettre l’entrée. Veuillez consulter la liste par pays de l’Organisation mondiale de la Santé pour connaître les exigences de ce pays.

Santé

Santé

Conseil de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par contact avec les mains non lavées d'une personne infectée. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par des aliments ou de l'eau contaminés. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie qui s'attaque au système nerveux central et qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est­-à­-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est présente dans le monde entier mais elle est une maladie courante dans les pays en voie de développement, en particulier dans certaines régions de l'Afrique et de l'Asie. La rougeole est une maladie extrêmement contagieuse. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde devraient envisager la possibilité de se faire vacciner, en particulier s'ils se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Afrique australe, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Afrique australe. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Choléra

Des cas de choléra ont été signalés dans ce pays l'année dernière. Le choléra est une maladie bactérienne qui cause habituellement la diarrhée. Dans les cas graves, il peut entraîner la déshydratation, voire la mort.

Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Les travailleurs humanitaires et les voyageurs qui se rendent dans des zones où l'accès à de l'eau et à des aliments salubres est limité pourraient courir un plus grand risque de contracter la maladie. Faites attention à ce que vous mangez et buvez. Les voyageurs à risque élevé devraient être vaccinés.

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions d'hygiène sont mauvaises. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Schistosomiase

La schistosomiase est causée par la douve (minuscule ver plat), et se transmet aux humains par contact avec de l'eau contaminée. Les oeufs du ver peuvent provoquer des maladies intestinales comme la diarrhée et des crampes ou des problèmes urinaires. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Évitez de nager dans de l'eau contaminée. Il n'existe aucun vaccin contre la schistosomiase.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Afrique australe, certains insectes sont porteurs de maladies comme la chikungunya, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la fièvre de la vallée du Rift, la filiarose lymphatique, la leishmaniose, le paludisme, la trypanosomiase africaine (maladie du sommeil) et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Fièvre de la vallée du Rift

La fièvre de la vallée du Rift est une maladie virale qui peut causer des symptômes graves d'allure grippale. Dans certains cas, elle peut entraîner la mort. Elle se transmet aux humains par le contact avec le sang ou les liquides corporels d'un animal infecté, par la consommation de lait ou de produits laitiers non pasteurisés, ou par la piqûre d'un moustique infecté. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez-vous contre les piqûres de moustiques et évitez le contact avec des animaux infectés ainsi que la consommation de lait ou de produits laitiers non pasteurisés. Il n'existe aucun vaccin contre la fièvre de la vallée du Rift.

Fièvre hémorragique de Crimée-Congo

La fièvre hémorragique de Crimée-Congo est une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre, des hémorragies sous la peau et des douleurs. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. La maladie se transmet aux humains par le contact avec le sang ou les liquides corporels d'un animal infecté ou par la piqûre (morsure) d'une tique. Protégez-vous contre les piqûres (morsures) de tiques et évitez tout contact avec les animaux. Il n'existe aucun vaccin contre la fièvre hémorragique de Crimée-Congo.


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits dont toutes les ouvertures sont pourvues de moustiquaires ou dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également envisager de dormir sous une moustiquaire traitée par un insecticide ou de porter des vêtements de voyage imprégnés d’insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions en Afrique australe, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.

VIH

Le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) s'attaque au système immunitaire de l'organisme et l'affaiblit, et donne lieu à une maladie chronique progressive appelée le SIDA (syndrome d'immunodéficience acquise).

Adoptez des pratiques sexuelles protégées lorsque vous voyagez, et évitez de partager des seringues, des rasoirs ou d'autres objets qui pourraient transmettre l'infection.

N'oubliez pas que le VIH peut également être propagée par l'utilisation d'équipement médical non stérilisé lors d'une intervention médicale ou dentaire, d'un traitement d'acupuncture et de la réalisation de tatouages ou de perçages corporels. La maladie peut également être transmise lors de transfusions sanguines ou de greffes d'organes si les prélèvements sanguins ou d'organes ne font pas l'objet d'un dépistage du VIH et d'autres pathogènes à diffusion hématogène. 


Services médicaux et installations médicales

Services médicaux et installations médicales

On trouve facilement des fournitures médicales et des services de soins de santé adéquats dans les grandes villes, mais ils peuvent coûter cher. Il y a peu d'établissements médicaux dans les régions éloignées. Les établissements médicaux publics et privés exigeront des voyageurs un dépôt initial en argent comptant, une garantie de paiement ou la confirmation que le voyageur possède une assurance médicale avant de commencer le traitement. Il est possible qu'une évacuation aérienne soit la seule option dans les cas d'urgence médicale dans les régions éloignées.

On trouve des caissons de décompression dans plusieurs hôpitaux.

 

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consultez notre page Arrestation et détention pour plus de détails.

Le mariage entre conjoints de même sexe est légal en Afrique du Sud.

Les sanctions contre l’usage, l’importation ou l’exportation de stupéfiants sont sévères et peuvent comprendre de longues peines d’emprisonnement.

La possession de matériel pornographique est illégale.

Vous ne pouvez pas importer ou faire passer en transit des armes à feu ou des munitions sans permis de transit ou sans permis d’importation temporaire délivré par le Service de police de l’Afrique du Sud.

Conduite automobile

Les titulaires de permis de conduire valides délivrés par une province canadienne peuvent utiliser leur permis de conduire canadien en Afrique du Sud pour une période allant jusqu’à 12 mois, s'ils s'y trouvent à titre de visiteurs ou s'ils sont munis d'un permis d'études ou de travail. Si votre permis est en français, nous recommandons de le faire traduire en anglais et de garder la traduction sur vous.

Il est extrêmement difficile d’obtenir une assurance lors de la location ou de l’achat d’un véhicule si l’on ne possède pas de permis de conduire international. Les compagnies d’assurance et les agences de location de voitures exigent souvent une preuve de permis de conduire sud-africain ou international pour honorer une demande de règlement, même si une telle preuve n’a pas été demandée au moment où la police a été contractée. Le permis de conduire international doit être obtenu au Canada avant de se rendre en Afrique du Sud car il ne peut être obtenu localement.

Les étrangers se rendant dans un pays limitrophe en conduisant une voiture de location doivent se procurer un permis avant d’arriver au poste frontalier. Les personnes qui ne respectent pas cette exigence sont passibles d'une amende et/ou d'emprisonnement.

Accessibilité

Les personnes handicapées pourraient rencontrer des difficultés en ce qui concerne l’accessibilité et l’hébergement. La loi sud-africaine oblige les propriétaires d’immeubles à prévoir des mesures d’accessibilité pour les personnes handicapées. Cependant, cette loi est rarement respectée, même pour les immeubles gouvernementaux. Déterminez à l’avance si les endroits où vous prévoyez vous rendre pendant votre séjour répondent à vos besoins particuliers.  

Monnaie

La devise est le rand sud-africain (ZAR). La monnaie et les chèques de voyage canadiens peuvent facilement être encaissés dans les grandes banques et les bureaux de change. Il est nécessaire de présenter un passeport et une pièce d’identité supplémentaire lorsque l’on effectue des opérations de change. 

Les étrangers ont le droit d’entrer en Afrique du Sud avec un maximum de 10 000 ZAR. Il n’est pas nécessaire de remplir des formulaires de douane, mais les autorités douanières peuvent procéder à des vérifications aléatoires.  

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Le climat varie d'une région à l'autre. Des orages et des inondations peuvent se produire dans tout le pays à divers moments de l’année. À Gauteng et dans la province du Nord-Ouest, il peut y avoir des orages soudains de novembre à avril. Il tombe des pluies abondantes de juin à septembre le long de la côte sud et de mai à septembre dans la région du Cap-Occidental. Durant ces périodes, il peut être dangereux de s'aventurer sur les chemins de terre. Après de fortes pluies, il ne faut pas tenter de traverser des ponts de faible altitude en voiture ou à pied; des personnes ont perdu la vie après avoir été emportées par la rivière. Tenez-vous au courant des prévisions météorologiques régionales et planifiez vos déplacements en conséquence.

Les feux de veld (buissons) sont fréquents durant les saisons sèches. Ils sont très imprévisibles et extrêmement dangereux. Les feux de veld peuvent se répandre très rapidement et s'étendre à des vitesses de 60 km/h ou plus en raison des grands vents. Restez à l'écart de tout incendie de broussailles et vérifiez toujours les conditions locales auprès des autorités pertinentes avant d'entreprendre des randonnées pendant les saisons sèches. 

Assistance à l'étranger

Assistance à l'étranger

Pretoria - Haut-commissariat du Canada
Adresse 1103, rue Arcadia, Hatfield, Pretoria, 0083, Afrique du Sud Adresse postale C.P. Private Bag X13, Hatfield, Pretoria, 0028, Afrique du Sud Téléphone 27 (12) 422-3000 Télécopieur 27 (12) 422-3052 Courrielpret@international.gc.caInternetcanadainternational.gc.ca/southafrica-afriquedusud/ServicesDes services de passeport sont offertsTwitter@HCCanZA
Le Cap - Consulat du Canada
Adresse 1502 Centre Metlife, avenue Walter Sisulu, Foreshore, Le Cap 8001, Afrique du Sud Adresse postale C.P. 7202, Roggebaai, 8012, Western Cape, Afrique du Sud Téléphone 27 21 421 1818 Télécopieur 27 21 421 4342 Courrielcanada.cape@iafrica.comInternetafriquedusud.gc.ca
Durban - Consulat du Canada
Adresse Unité 2, Richefond Circle, Ridgeside Office Park, Umhlanga, 4319, Durban, Kwa-Zulu Natal, Afrique du Sud Adresse postale C.P. 1558, Umhlanga, 4320, Durban, Kwa-Zulu Natal, Afrique du Sud Téléphone +27 31 536 8214 Télécopieur +27 31 536 8187 Courrielrmcelligott@telkomsa.net
Johannesburg - Bureau commercial du haut-commissariat du Canada
Adresse Place Cradock, 1er étage, 10 rue Arnold (coin de l'avenue Cradock), Rosebank, Johannesburg 2196, Afrique du Sud Adresse postale C.P. 1394, Parklands 2121, Johannesburg, Afrique du Sud Téléphone 27 (11) 442-3130 Télécopieur 27 (11) 442-3325 Courrieljobrg@international.gc.caInternetcanadainternational.gc.ca/southafrica-afriquedusud/
Services consulaires
Le bureau commercial de Johannesburg n’offre aucun service de passeport. Veuillez vous adresser au haut-commissariat du Canada à Pretoria.

Pour obtenir une aide d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez au haut-commissariat du Canada à Prétoria et suivez les instructions qui vous seront données. Vous pouvez aussi appeler le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence directement en composant le 613-996-8885 (appel à frais virés). Pour faire un appel à frais virés au Canada à partir de l'Afrique du Sud, composez le 0800 990014 et suivez les instructions.

Date de modification :