Syrie

Dernière mise à jour :
ET
Toujours valide :
ET
Dernière mise à jour :
Un changement mineur a été apporté au texte.
Avertissements

Avertissements

SYRIE - ÉVITEZ TOUT VOYAGE

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada recommande d’éviter tout voyage en Syrie en raison du conflit persistant. Les moyens de transport commerciaux permettant de quitter la Syrie sont extrêmement limités, et vous devriez partir dès que vous pouvez le faire sans danger. Depuis novembre 2011, nous exhortons les Canadiens à quitter la Syrie. De nombreuses compagnies aériennes, y compris plusieurs transporteurs des pays membres de la Ligue arabe, ont interrompu leurs vols en partance de la Syrie. Des combats entre les forces armées syriennes et les forces de l’opposition se sont engagés aux alentours des aéroports de Damas et d’Alep. Les aéroports peuvent fermer rapidement et sans préavis, et la présence de postes de contrôle peut retarder ou bloquer l’accès aux aéroports. Communiquez avec votre compagnie aérienne pour vérifier le statut de votre vol avant de vous rendre à l’aéroport. Il est également vivement conseillé aux Canadiens de s’inscrire auprès du service d’Inscription des Canadiens à l’étranger.

Si vous quittez la Syrie par voie terrestre en direction du Liban, passez la frontière le plus rapidement possible, car nous recommandons d’éviter tout voyage dans la région limitrophe du Liban.

Si vous choisissez de demeurer en Syrie malgré le présent avertissement, limitez vos déplacements et tenez-vous au courant des dernières nouvelles. Des flambées de violence peuvent survenir soudainement, et vous risquez de vous trouver au mauvais endroit, au mauvais moment. Assurez-vous que vos documents de voyage sont à jour.

Sécurité

Sécurité

La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Dans l’éventualité où une situation de crise nécessiterait une évacuation, la politique du gouvernement du Canada consiste à assurer le transport sécuritaire des ressortissants canadiens jusqu’au lieu sûr le plus proche. Le gouvernement du Canada ne vous aidera à quitter un pays ou une région qu’en dernier recours, lorsque tous les moyens de transport commerciaux et personnels auront été épuisés. Ce service est offert contre recouvrement des coûts, et vous devrez assumer les frais associés à la poursuite de votre voyage. Les situations varient d’un pays à l’autre et les ressources du gouvernement pourraient, dans certains cas, être soumises à des contraintes susceptibles de limiter son aptitude à offrir de l’aide, notamment dans un pays ou une région où le risque de conflit violent ou d’instabilité politique est élevé.

La Syrie n’est pas un pays sûr pour les voyages personnels. Dans ce contexte particulièrement dangereux, toute tentative de voyage vous exposerait à de graves risques. Les étrangers peuvent être la cible d’un attentat terroriste, d’un assassinat ou d’un enlèvement contre rançon ou à des fins politiques. De plus, des criminels profitent des conditions de sécurité volatiles pour commettre des agressions et enlever des voyageurs.

Les représentants du Canada ont quitté le pays. L’ambassade du Canada en Syrie, à Damas, a suspendu ses opérations jusqu’à nouvel ordre, et l’ambassade du Canada au Liban, à Beyrouth, n’a qu’une capacité très limitée de fournir une assistance consulaire et d’autres formes de soutien à l’échelle du pays. Pour obtenir de l’information, les Canadiens qui se trouvent en Syrie ainsi que leur famille au Canada devraient contacter le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa.

La situation a dégénéré en conflit ouvert d’un bout à l’autre du pays, y compris dans les grands centres tels que Damas et Alep. Les combats sont généralisés et sont menés au moyen d’armes légères, de chars d’assaut, d’artillerie et d’aéronefs. En août 2013, la banlieue de Damas a été attaquée au moyen d’armes conventionnelles et chimiques, et Alep subit depuis décembre 2013 les bombardements aériens des forces gouvernementales et les attaques des rebelles. Depuis septembre 2014, la coalition internationale contre l’État islamique en Iraq et au Levant (EIIL) mène des attaques aériennes contre des cibles appartenant à l’EIIL et à d’autres groupes extrémistes.

Le programme d’armes chimiques et biologiques de la Syrie contribue également à l’instabilité de la situation, de même que des allégations d’attaques au moyen de produits chimiques comme le chlore.

Parmi les tactiques de guerre courantes, mentionnons l’imposition soudaine de blocus à des villes entières pendant des mois et le fait d’empêcher l’entrée des travailleurs humanitaires et des secours.

Les forces de sécurité et les militaires usent de beaucoup de force pour mettre fin aux soulèvements et aux manifestations à l’échelle du pays.

L’EIIL et d’autres groupes extrémistes contrôlent de grandes parties du pays, ce qui constitue un risque exceptionnel pour les étrangers. Les secteurs qui sont sous le contrôle de ces groupes sont très dangereux.

Terrorisme

La situation en matière de sécurité en Syrie est très instable, et la violence associée au conflit continue de faire rage. La menace de terrorisme que font peser sur la Syrie des groupes extrémistes comme l’EIIL et le Front al-Nusrah est généralisée. Des attentats à la voiture piégée ainsi que d’autres incidents violents se produisent régulièrement et font un grand nombre de morts et de blessés parmi les civils.

Soyez constamment sur vos gardes, car des incidents terroristes peuvent se produire à tout moment. Prenez les précautions qui s’imposent dans les endroits bondés, y compris les promenades pour piétons, les centres commerciaux, les marchés publics et les restaurants. Surveillez les bulletins de nouvelles locales et suivez les conseils des autorités locales.

Enlèvements

Bien que les enlèvements aient augmenté à l’échelle de la Syrie depuis le début des troubles civils en mars 2011, on a constaté en 2014 une forte hausse des enlèvements de travailleurs d’ONG et de journalistes. Ces enlèvements sont courants dans diverses parties du pays, y compris dans certains secteurs d’Alep et de Damas.

Les enlèvements contre rançon sont courants, de même que les enlèvements pour des raisons politiques commis par des groupes armés et terroristes, qui se terminent souvent par des exécutions.

Si vous restez en Syrie malgré le présent avertissement, faites preuve d’une extrême vigilance lorsque vous vous déplacez, particulièrement après la tombée de la nuit.

Criminalité

Le taux de criminalité en Syrie a augmenté. Faites preuve d’une grande prudence et assurez-vous de garder en lieu sûr vos effets personnels, votre passeport et vos autres documents de voyage.

Sécurité des femmes

Les femmes sont parfois victimes de harcèlement. Consultez notre publication intitulée Voyager au féminin : La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Les femmes qui se trouvent sur le territoire contrôlé par l’EIIL, à Raqqa notamment, courent des risques extrêmement élevés de subir de mauvais traitements physiques.

Transports

Le comportement agressif de certains automobilistes et les mauvaises habitudes de conduite rendent les déplacements dangereux. Évitez de conduire en dehors des grandes villes après la tombée de la nuit. Les piétons doivent demeurer vigilants.

Des barrages routiers et des postes de contrôle ont été érigés, notamment sur les autoroutes principales à Damas, à Alep et dans d’autres grandes villes et leurs environs, ainsi que sur les autoroutes reliant Damas à Alep, à la Jordanie et à Beyrouth. Des restrictions peuvent être imposées à tout moment sur les routes, ce qui peut ralentir les déplacements et les rendre plus dangereux. Certains postes frontaliers ont échappé au contrôle des autorités syriennes et sont tombés aux mains de groupes d’opposition, dont des extrémistes.

N’utilisez que les taxis officiels.

Consulter Sécurité des transports pour vérifier si les transporteurs aériens nationaux répondent aux normes de sécurité.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Les services de télécommunications et les accès routiers peuvent être interrompus entre certaines villes et à l’intérieur de ces villes lorsque sont menées des opérations de sécurité.

Les journalistes qui tentent de travailler en Syrie sans l’autorisation officielle des autorités syriennes s’exposent à des risques personnels considérables. Les journalistes étrangers sont scrutés de très près par les autorités. Les journalistes et les autres étrangers qui se trouvent dans des secteurs occupés par les forces d’opposition peuvent subir des blessures, être enlevés ou tués par les groupes armés qui y sont actifs. Un certain nombre de journalistes étrangers ont déjà été tués, et d’autres ont été détenus par les forces armées syriennes et par d’autres groupes armés.

Tant les citoyens syriens que les ressortissants étrangers peuvent être arrêtés et détenus de façon arbitraire, et il est alors extrêmement difficile d’obtenir de l’information sur leur cas ou d’assurer des services consulaires. Un étranger (y compris un Canadien) qui est détenu en Syrie, quelle qu’en soit la raison, ne peut tenir pour acquis que les autorités syriennes l’aideront à communiquer avec son ambassade.

Ayez des pièces d’identité sur vous en tout temps. Ayez aussi une photocopie de votre passeport avec vous et laissez-en une autre à un proche.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer les voyageurs étrangers relève exclusivement de la compétence de chaque pays ou région. Les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir en votre nom si vous ne satisfaites pas aux exigences d’entrée. Les renseignements qui suivent au sujet des conditions d’entrée et de sortie ont été obtenus des autorités syriennes. Ces exigences peuvent toutefois être modifiées à tout moment. C’est à vous qu’il incombe de vérifier la validité de ces renseignements auprès de l’ambassade de la République arabe syrienne ou de l’un de ses consulats.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en Syrie doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après la date prévue de leur départ du pays. Avant de voyager, vérifiez les exigences de votre compagnie de transport en ce qui a trait à la validité des passeports puisqu’elles peuvent être plus strictes que les règles d'entrée du pays.

Visa

Les Canadiens doivent être munis d’un visa pour entrer en Syrie.

Visa de touriste : exigé
Visa d’affaires : exigé
Visa d’étudiant : exigé

Les personnes qui ne sont pas des ressortissants de pays arabes ne peuvent obtenir de visa aux points d’entrée à la frontière. Elles doivent obtenir leur visa avant leur départ auprès de l’ambassade de la République arabe syrienne la plus proche ou de l’un de ses consulats.

Inscription

Si vous avez l’intention de séjourner en Syrie plus de 14 jours, vous devez vous inscrire auprès du bureau syrien de l’immigration et des passeports avant le 15e jour. Les touristes doivent se plier à cette exigence chaque fois qu’ils entrent en Syrie, peu importe qu’ils détiennent un visa pour entrées multiples ou un visa pour un seul séjour.

Permis de sortie

Les visiteurs titulaires d’un visa d’entrée pour un seul séjour n’ont pas besoin de permis de sortie. Les titulaires d’un visa d’affaires ou d’un visa d’étudiant, à qui a été accordé un permis de séjour d’un an, doivent obtenir un permis de sortie avant de quitter le pays. S’ils ont l’intention de retourner en Syrie pendant que leur permis de séjour est encore valide, ils doivent aussi obtenir un permis de retour avant de quitter le pays.

Exigences en matière de santé

Vous devez subir un test de dépistage du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) si vous souhaitez obtenir un permis de séjour en Syrie ou épouser un ressortissant syrien. Un permis de séjour n’est délivré que si le test de dépistage est négatif.

Douanes

Au moment de votre arrivée, déclarez aux douanes vos devises étrangères excédant 2 000 $ US pour vous éviter des problèmes lorsque vous voudrez quitter la Syrie.

Voyages régionaux

Des Canadiens se sont vu refuser l’entrée en Syrie parce que leur passeport contenait un visa israélien, un tampon d’entrée en Israël ou un tampon d’entrée en Égypte ou en Jordanie apposé à la frontière israélienne (ce qui indiquerait qu’ils étaient entrés dans l’un de ces pays en provenance d’Israël).

Si vous vous déplacez de la Syrie au Liban, vous devez présenter les mêmes documents pour entrer dans le pays et pour en sortir.

Fièvre jaune

Voir Santé pour connaître les exigences de ce pays relatives à la vaccination.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Santé

Santé

Conseil de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Polio

Il y a un risque de transmission de la polio dans ce pays. Assurez-vous que votre vaccination contre la polio est à jour.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est-à-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie de l'Ouest. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, certains insectes sont porteurs de maladies comme la chikungunya, la dengue, la fièvre de la vallée du Rift, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la leishmaniose, le paludisme et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Leishmaniose cutanéo-muqueuse

La leishmaniose cutanéo-muqueuse provoque des lésions cutanées et des ulcérations. La leishmaniose est causée par un parasite transmis par la piqûre d'un phlébotome (moucheron de sable) femelle infecté. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Protégez-vous contre les piqûres de phlébotomes, qui se nourrissent habituellement après le coucher du soleil dans les régions rurales et boisées ainsi que dans certains centres urbains. Il n'existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la leishmaniose.


Paludisme

Paludisme

Il n'y a aucun risque de paludisme dans ce pays.


Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire et la rage, sévissent dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

Les soins médicaux sont adéquats dans les grandes villes, mais ils ne le sont pas toujours dans les régions éloignées.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

Vous devez être muni d’un permis de conduire international.

La semaine de travail s’étend du dimanche au jeudi.

Activités illégales ou réglementées

Les sanctions pour possession, usage ou trafic de stupéfiants sont sévères. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de peines sévères pouvant aller jusqu’à la peine de mort.

Il est interdit de photographier des installations militaires ou gouvernementales.

Il est interdit d’utiliser un téléphone cellulaire aux points de contrôle.

Les lois de la Syrie interdisent les actes sexuels entre personnes de même sexe. Parmi les infractions connexes, mentionnons le fait d’être marié à un conjoint de même sexe et le fait de promouvoir l’homosexualité. Les personnes qui sont reconnues coupables de ces infractions risquent la peine de mort. Pour obtenir plus d’information, consulter la page Gays, lesbiennes, bisexuels et transgenres en voyage.

Double citoyenneté

Bien que la Syrie reconnaisse la double citoyenneté, ceux qui la possèdent sont considérés comme citoyens syriens et doivent se soumettre aux lois locales, peu importe l’autre citoyenneté qu’ils détiennent. Veuillez la page Voyager en tant que citoyen à double citoyenneté pour plus de détails.

Religion

Les coutumes, les lois et les règlements du pays sont rigoureusement conformes aux pratiques et croyances de l’islam. Habillez-vous et comportez-vous avec bon sens et discrétion, et respectez les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants, surtout lorsque vous visitez des sites religieux.

Monnaie

La devise est la livre syrienne (SYP). De manière générale, il faut payer en argent comptant. Les cartes de crédit et les chèques de voyage ne sont pas couramment acceptés. On trouve des guichets automatiques bancaires dans les grandes villes comme Damas et Alep, mais ils ne sont pas toujours fiables. En raison des sanctions internationales, plusieurs banques et établissements de crédit étrangers ont suspendu leurs transactions avec la Syrie. Cette suspension touche les cartes de crédit MasterCard et Visa, et des cartes bancaires fonctionnant sur les réseaux Cirrus, Maestro et Plus. Veuillez noter que cette liste n’est pas exhaustive. Renseignez-vous auprès de votre fournisseur de services financiers avant de vous rendre en Syrie.

Il est illégal de changer des devises dans la rue. Les devises étrangères doivent être changées dans les banques ou à des guichets officiels. Conservez tous vos reçus officiels, car vous devrez les présenter au moment de quitter le pays si vous souhaitez reconvertir la monnaie locale en devises étrangères. La livre syrienne ne peut être changée à l’extérieur du pays.

En août 2011, le gouvernement syrien a fixé des limites en ce qui concerne les retraits de devises étrangères en Syrie. La réglementation sur les transactions financières et le change de devises peut être modifiée sans préavis.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

La Syrie est située dans une zone d’activité sismique. Il s’y produit aussi parfois des tempêtes de poussière ou de sable.

Assistance

Assistance

Il n'y a pas de bureau du gouvernement du Canada en Syrie. L'ambassade du Canada à Beyrouth (Liban) assure les services consulaires pour la Syrie.

Beyrouth - Ambassade du Canada
Adresse1er étage, Immeuble Coolrite, 43 Autostrade Jal El Dib (bord de mer), Beyrouth, LibanAdresse postaleC.P. 60163, Jal El Dib, Beyrouth, Liban,Téléphone961 (4) 726-700Télécopieur961 (4) 726-702Courrielberut-cs@international.gc.caInternethttp://www.liban.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsHeures de bureauLundi au jeudi, de 8 h à 16 h 30, et vendredi, de 8 h à 13 h 30.

Pour obtenir une aide d'urgence, communiquez avec le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence à Ottawa au 613-996-8885 (appels à frais virés acceptés), par courriel à sos@international.gc.ca ou en soumettant un formulaire en ligne.

Date de modification :