Voyageuses enceintes

Bien préparées, les femmes enceintes peuvent voyage sans danger, mais il existe tout de même des risques et des défis qu'elles doivent prendre en considération. Les femmes enceintes peuvent courir un plus grand risque de contracter certaines infections ou de développer des complications graves en raison de celles-ci, ce qui peut également nuire au fœtus.

Il est important de consulter un fournisseur de soins de santé ou visiter une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour discuter de votre programme de voyage.

Choisissez le moment approprié pour voyager

  • La période la plus sécuritaire pour voyager est entre la 18e et la 24e semaine de grossesse. Les urgences obstétriques les plus courantes surviennent au cours du premier et du troisième trimestre.
  • Il convient de consulter votre fournisseur de soins de santé avant de prendre la décision de voyager.Discutez avec lui de l’objectif du voyage, de la destination, les activités prévues, des complications médicales sous-jacentes et/ou liées à la grossesse et des soins médicaux offerts dans d’autres pays.
  • Si vous décidez de voyager pendant que vous êtes enceinte, assurez-vous d'avoir une assurance-maladie de voyage adéquate. Examinez la couverture de votre police, car la plupart des polices ne couvrent pas systématiquement les problèmes liés à une grossesse ou les soins hospitaliers pour les bébés prématurés.

Vaccins

  • En général, on conseille aux femmes enceintes de ne pas recevoir de vaccins vivants (p. ex. rougeole, oreillons et rubéole). Toutefois, les vaccins inactivés sont jugés sûrs (p. ex. hépatite B).
  • La décision de se faire vacciner pendant la grossesse doit être évaluée en consultation avec son fournisseur de soins de santé, en tenant compte de facteurs tels que la santé personnelle, la destination, la durée du voyage ainsi que le risque de contracter la maladie.

Paludisme

  • Le paludisme peut causer des problèmes de santé importants à une mère et à son fœtus. Une femme enceinte devrait envisager d’éviter de voyager dans des régions où la transmission du paludisme existe (disponible en anglais seulement).
  • Si vous devez vous rendre à un endroit où le paludisme est endémique, prenez bien soin de vous protéger contre les piqûres de moustiques. Consultez un fournisseur de soins de santé pour déterminer s'il faut prendre des médicaments antipaludéens pour réduire le risque d'infection et, le cas échéant, lesquels.
  • Consultez un médecin immédiatement si vous souffrez de la fièvre durant le voyage ou après votre retour au Canada. Dites-lui que vous avez voyagé dans une région touchée par le paludisme.

Risques liés au transport

Portez toujours la ceinture de sécurité dans l'avion, la voiture ou le train. Lorsque vous utilisez une ceinture diagonale passant par-dessus l'épaule et devant le bassin, les sangles doivent être placées avec soin au-dessus et en dessous de l'abdomen. Si seule une ceinture abdominale est disponible, bouclez-la au niveau du bassin, sous l'abdomen.

  • Voyage par avion
    • Vous pouvez, en général, voyager en toute sécurité par avion. En l’absence de complications médicales ou obstétricales, les femmes enceintes peuvent voyager par avion sans danger jusqu’à la 36e semaine de grossesse.
    • La plupart des transporteurs aériens imposent une restriction de vol aux femmes en fin de grossesse ou peuvent exiger une confirmation écrite par leur médecin. Vérifiez les exigences de votre transporteur aérien avant de réserver votre vol.
    • Les femmes enceintes présentent un risque plus élevé de développer une thrombose veineuse profonde (formation de caillots sanguins). Vous pouvez réduire le risque de développer une thrombose veineuse profonde en vous levant occasionnellement pour marcher, en bougeant et en étirant vos jambes lorsque vous êtes en position assise et en choisissant, si possible, un siège du côté de l'allée. N'oubliez pas de porter des chaussures confortables et des vêtements amples. Votre fournisseur de soins de santé peut recommander d'autres moyens pour réduire votre risque, comme le port de bas de contention.
  • Mal des transports
    • Certains médicaments servant à soulager la nausée et les vomissements durant la grossesse peuvent aussi servir à soulager le mal des transports. Si vous craignez d'avoir le mal des transports pendant votre voyage, discutez de l'utilisation de médicaments contre le mal des transports avec votre fournisseur de soins de santé.

Risques liés à l’environnement et aux activités récréatives

Les femmes enceintes devraient discuter de leurs plans de voyage, y compris toute activité récréative prévue ou potentielle, avec un fournisseur de soins de santé, car certaines activités sont déconseillées ou peuvent exiger des précautions supplémentaires.

Haute altitude

  • On recommande aux femmes enceintes d'éviter des altitudes supérieures à 3 658 mètres (12 000 pieds). Les femmes ayant une grossesse à risque élevé ou étant dans les derniers stades de la grossesse devraient éviter de monter à plus de 2 500 mètres (8 200 pieds) d'altitude.
  • Les femmes ayant des complications liées à la grossesse doivent éviter des altitudes élevées, si cela n'est pas nécessaire.
  • Gardez à l'esprit que la plupart des destinations en haute altitude sont éloignées des services médicaux. N'oubliez pas de discuter de toutes les activités prévues avec votre fournisseur de soins de santé

Mesures de protection individuelle

  • Maladies transmises par les aliments ou par l’eau
    • Les femmes enceintes doivent être très prudentes et prendre des précautions avant de consommer des aliments et l'eau. Un grand nombre de maladies d'origine alimentaire ou hydrique peuvent être plus graves pendant la grossesse et présenter un risque pour le fœtus (p. ex. la toxoplasmose, la listériose et l'hépatite E) :
      • Lavez-vous toujours les mains avant de manger ou de préparer des aliments. Il importe également de ne pas oublier de vous laver les mains après avoir utilisé les toilettes ou changé des couches, ou après être entré en contact avec des animaux ou des personnes malades.
      • Ne buvez que de l'eau qui a été bouillie ou désinfectée ou de l'eau en bouteilles commerciales scellées.
      • Évitez d’utiliser de l’iode pendant une longue période pour purifier l’eau en raison des effets négatifs que ce produit peut avoir sur la glande thyroïde du fœtus ou du nouveau-né.
      • Ne consommez pas des produits laitiers non pasteurisés, de même que de la viande ou du poisson crus ou insuffisamment cuits, y compris des mollusques et crustacés.
      • Consultez un médecin dès que possible en cas de diarrhée du voyageurpersistante. Évitez les produits à base de sous-salicylate de bismuth (p. ex. Pepto BismolMC) pour traiter la diarrhée.
  • Maladies transmissibles par les insectes et les animaux
    • Protégez-vous contre les piqûres et morsures d’insectes. Parmi les mesures de protection proposées, notons l'usage d'une moustiquaire, d'un insectifuge et de vêtements protecteurs.
    • Évitez tout contact avec les animaux, notamment les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris.
  • Apporter une trousse de produits de santé pour le voyage.
    • Les voyageuses enceintes peuvent aussi apporter des articles tels que de la crème hémorroïdale, des vitamines prénatales, des médicaments contre les infections aux levures et des bas de contention, en plus des articles énumérés dans la trousse de produits de santé pour le voyage. Discutez avec votre professionnel de la santé à propos des autres articles que vous pourriez apporter, selon vos besoins en matière de santé.

Surveillez votre santé

  • Consultez immédiatement un médecin si vous éprouvez n'importe quel des symptômes suivants pendant votre voyage : vomissements persistants ou diarrhée, déshydratation, saignements vaginaux, pertes de caillots ou de tissus, douleurs abdominales ou crampes, contractions, rupture des membranes, enflure ou douleur excessive dans les jambes, maux de tête graves ou problèmes visuels.
  • Si vous développez des symptômes après votre retour au Canada, vous devriez consulter un fournisseur de soins de santé et l'informer du fait que vous avez voyagé récemment.
Date de modification :