Voyager avec des médicaments

Les médicaments sur ordonnance dûment prescrits pour un état de santé peuvent faire l’objet d’un examen minutieux de la part des autorités étrangères. Des médicaments en vente libre et facilement accessibles au Canada peuvent être considérés comme illégaux dans d’autres pays, ou n’y être vendus que sur ordonnance. Ils peuvent aussi éveiller les soupçons de fonctionnaires locaux ainsi que des autorités responsables de l’immigration et des douanes. Il est recommandé de communiquer avec les représentations étrangères accréditées auprès du Canada pour vérifier comment vos médicaments seront considérés dans le pays que vous prévoyez visiter.

Si vous devez voyager à l’étranger avec des médicaments sur ordonnance ou en vente libre :

Il est à noter que les autorités américaines peuvent assujettir les médicaments personnels des touristes canadiens aux lois et règlements sur l’importation de médicaments en vigueur dans ce pays. En règle générale, l’importation d’une quantité de médicaments suffisante pour un séjour de 90 jours est autorisée, mais seulement s’il est impossible de se procurer ces médicaments aux États-Unis. Les représentants des douanes américaines ont assoupli leur politique sur l’importation de médicaments sur ordonnance par courrier en provenance du Canada. Néanmoins, tous les colis sont toujours soigneusement inspectés. Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web de la U.S. Food and Drug Administration (en anglais seulement).

Rentrer au Canada avec un médicament d’ordonnance non disponible au Canada

Santé Canada vous permet, en tant que particulier, de rentrer au Canada avec une provision de trois mois d’un médicament d’ordonnance destiné à votre usage personnel ou à celui d’un membre de votre famille immédiate. À la frontière, vous devez transporter le médicament vous-même dans le contenant fourni par l’hôpital ou par la pharmacie. N’oubliez pas d’informer votre médecin du médicament qui vous a été prescrit.

Rentrer au Canada avec un médicament sans ordonnance non vendu au Canada

De façon générale, vous pouvez rentrer au Canada avec une provision de trois mois d’un médicament sans ordonnance destiné à votre usage personnel ou à celui d’un membre de votre famille immédiate.

Liens connexes
Autres ressources
Date de modification :