Phochana Meak, agente consulaire en Afghanistan

« À Kaboul, les services consulaires que nous pouvons offrir aux Canadiens sont limités en raison de la situation difficile en Afghanistan. Dans nos Conseils aux voyageurs et avertissements, nous recommandons d’ailleurs aux Canadiens de ne pas voyager dans ce pays. »

Phochana Meak est agente de la gestion et des affaires consulaires à l’ambassade du Canada à Kaboul.

Environ 3 000 Canadiens vont en Afghanistan chaque année. Certains travaillent pour des organisations humanitaires alors que d’autres ont la double citoyenneté. Phochana et ses collègues leur offrent des services de passeports et de citoyenneté, des conseils et de l’aide consulaire.

« En raison des conditions de sécurité instables, il nous est difficile de circuler en ville. Nous organisons donc à l’occasion des séances d’information à l’ambassade pour les Canadiens en Afghanistan, afin de leur expliquer les risques auxquels ils s’exposent en vivant ou en voyageant dans la région et de les informer sur nos services consulaires. C’est aussi une occasion de nous faire connaître, au cas où ils auraient des ennuis. »

En dépit des avertissements, certains voyageurs sont tentés par du tourisme extrême et prennent des risques importants.

« Il se passe rarement une semaine sans qu’un incident ait lieu quelque part – le danger est bien réel. Certaines personnes n’utilisent pas le service d’Inscription des Canadiens à l’étranger. Cela rend notre travail plus difficile, car nous voulons les joindre pour les prévenir lorsqu’il y a un danger, ou encore pour vérifier s’ils vont toujours bien. »

Phochana est passionnée par son travail, qui est tout sauf routinier.

« Quand je peux aider des Canadiens à se sortir d’une situation délicate, je sens vraiment que je parviens à faire une différence dans leur vie. »

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification :