Pensez-y : la cybersécurité en voyage

Les Canadiens sont de plus en plus nombreux à voyager et à apporter différents appareils électroniques, comme leur cellulaire, leur tablette et leur ordinateur portatif. Il est vrai que le besoin de terminer son travail ou de clavarder avec des amis ne disparaît pas en quittant le bureau ou la maison.

Malheureusement, les menaces cybernétiques peuvent considérablement augmenter loin de chez soi, et le risque de se faire voler un appareil ou de compromettre la sécurité de son contenu est élevé. En voyage, il faut se protéger en faisant preuve de « cyberprudence ».

Accès sans fil (ou « Wi-Fi »)

Vous pouvez vous brancher sur Internet à partir d’un cellulaire, d’un téléphone intelligent, d’un ordinateur portatif ou d’une tablette à différents points d’accès sans fil, parfois gratuitement, dans certains cafés, hôtels ou aéroports pendant vos déplacements. Accessibles à tous, ces réseaux ne sont toutefois pas sécurisés.

Des points d’accès gratuits à Internet peuvent servir des fins malveillantes même s’ils inspirent confiance. Ceux qui configurent ces points d’accès ou réseaux Wi-Fi pour faciliter le vol d’identité et de renseignements personnels peuvent leur donner n’importe quel nom et se contenter d’ajouter une seule lettre au nom d’un réseau légitime. Votre appareil électronique devient vulnérable dès votre connexion. N’oubliez pas de vérifier le nom de tout réseau avant de vous connecter.

Les renseignements transférés au moyen d’un réseau inconnu peuvent être interceptés. Ne transmettez donc aucun renseignement que vous refuseriez de divulguer à n’importe qui.

Ordinateurs partagés ou publics

Les enregistreurs de frappe, un type de logiciel malveillant, sont couramment utilisés pour voler des renseignements personnels. Il peut s’agir d’applications logicielles clandestines ou de dispositifs physiques reliés aux ordinateurs qui permettent de saisir toute l’information qui y a été saisie. Faites toujours preuve de prudence lorsque vous utilisez un réseau ou un appareil inconnu; utilisez les ressources informatiques gratuites en sachant que toute information que vous y aurez saisie pourrait être vue par un tiers non autorisé.

Accès Bluetooth

Bluetooth est un protocole de communication sans fil de faible portée qui permet d’établir la connexion entre deux appareils, comme la technologie sur laquelle repose la communication mains libres au volant. L’utilisateur doit permettre à un autre appareil Bluetooth de communiquer avec le sien pour autoriser l’échange de données. Après l’établissement d’un canal de communication sûr, cependant, les deux appareils peuvent se transmettre des données librement, et l’utilisateur n’a ensuite que peu de contrôle, voire aucun, sur ces échanges.

Conseils pour améliorer votre cybersécurité lors de vos déplacements

Tablettes électroniques et ordinateurs portatifs

Lois et règlements internationaux régissant les données numériques

Vous accédez à votre boîte de courrier électronique dans un autre pays. Le gouvernement étranger peut-il vous surveiller?

Le roman osé que vous avez sauvegardé sur votre lecteur électronique ou votre iPad est-il considéré comme du matériel pornographique dans le pays que vous visitez?

La musique que vous avez téléchargée sur votre lecteur MP3 et les films « torrents » sur votre ordinateur portatif ou votre tablette pourraient-ils vous poser des problèmes par rapport aux lois locales en matière de propriété intellectuelle ou de ressources numériques?

Certains pays peuvent-ils vous contraindre à leur fournir les données contenues sur votre iPad ou votre ordinateur portatif? Qu’arrive-t-il si les données sont la propriété intellectuelle d’une entreprise?

Vous devez vous conformer aux lois régissant la propriété intellectuelle, les données numériques et les données cryptées dans les pays que vous visitez. Des données numériques tout à fait légitimes dans un pays peuvent fort bien être illégales dans un autre. De plus, la loi peut viser non seulement les données, mais aussi le matériel informatique et le support de stockage. Si vous ne connaissez pas les lois sur la propriété intellectuelle, les données numériques et les données cryptées de votre pays de destination, communiquez avec l’ambassade ou la mission du pays au Canada avant votre départ.

Les agents des services frontaliers sont légalement autorisés à faire des fouilles et des saisies à l’égard de toute personne qui entre dans leur pays ou qui en sort. Évitez de transporter à l’étranger des données que vous ne voudriez pas perdre.

Protégez vos appareils

Il est tout aussi important d’assurer la protection matérielle de vos appareils que de protéger vos données numériques. Les ordinateurs portatifs et les téléphones intelligents sont très recherchés par les voleurs en raison de leur dimension, relativement petite, et du profit élevé que génère leur vente. Un voleur peut transférer les données d’un appareil non surveillé dans un appareil de stockage secondaire et télécharger un logiciel malicieux auquel il accédera plus tard.

Sauvegardez vos fichiers avant le départ

Sauvegardez vos fichiers de données dans un autre appareil ou au moyen d’un logiciel comme Dropbox ou de tout autre programme de sauvegarde virtuel, avant votre départ.

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez PensezCybersécurité.gc.ca

Plus d'information à ce sujet
Liens connexes
Autres ressources
Date de modification :