Suzanne Elliot, Unité des familles

Suzanne Elliot - Transcription

Moi j'aimerais que tu me racontes comment ça se passe une journée. C'est quoi une journée typique pour toi?

Une journée typique, il n'y en pas. Une journée pourrait commencer à 2 heures du matin, avec un appel, la police a appelé une ambassade à l'étranger, des enfants ont été retrouvés abandonnés. Et on va aider.

Et c'est toi qu’ils appellent?

Ils vont appeler le centre d’urgence, oui. Et on va m'appeler, parce que moi je suis la directrice adjointe, on me réveille. Et avec plaisir j'accepte très facilement la responsabilité, mais en général ce qui arrive c'est que mon équipe arrive le matin et on va prendre les nouvelles de nos ambassades, de nos hauts-commissariats, de nos missions à l'étranger sur les cas qu'on a à l'instant. Pour voir les développements pendant la nuit.

Ok, donc vous faites ça à chaque jour?

À chaque jour. Donc ça nous montre le portefeuille de la journée. Il y a une heure, on a été appelé parce qu'il y avait un enfant abandonné au Mexique. Immédiatement, de pouvoir trouver une sécurité immédiate pour cet enfant-là. Et donc, avec beaucoup de respect et d'empathie on essaie de passer à travers ça et on traite nos clients de façon égale. On ne juge pas la situation, nous sommes là pour offrir des services consulaires. Moi je me trouve chanceuse honnêtement tous les jours d'être où je suis.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification :