Maladie à virus Ebola dans la République démocratique du Congo

Mise à jour: 07 octobre, 2019

Note

Date de publication originale : le 3 août 2018

Situation actuelle

L'éclosion de la maladie à virus Ebola (MVE) a été signalée le 1 août 2018 dans la République démocratique du Congo (RDC). Des cas de MVE ont été signalés dans les régions urbaines et rurales des provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Ituri, situées dans le nord-est du pays.

Bien que le risque de propagation internationale soit faible, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déterminé que le risque de propagation de cette éclosion à d'autres provinces de la RDC et au pays voisins est considéré comme étant très élevé en raison des mouvements importants de population en provenance des zones touchées par l'éclosion (Ouganda, Rwanda, Burundi, Tanzanie et Sud Soudan).

En juin 2019, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a confirmé trois cas importés de la MVE dans le district de Kasese, Ouganda. Aucun autre cas de la MVE n'a été détecté en Ouganda à la suite de ces cas importés.

L'OMS a déclaré l'éclosion comme une urgence de santé publique de portée international le 17 juillet 2019.

Rapports et enquêtes sur les cas suspects dans les pays voisins sont attendus à la lumière de l'éclosion en cours. La réponse internationale aux cas confirmés et suspects est coordonnée par l'OMS (https://www.who.int/csr/don/archive/disease/ebola/fr/)

Le gouvernement du Canada recommande aux Canadiens d'éviter tout voyage non essentiel en RDC et tout voyage dans la région de l'est et du nord-est de la RDC (y compris les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Ituri), en raison des contextes politique et sécuritaire actuels. Ceux-ci rendent difficile le contrôle de l'éclosion et pourraient compliquer les efforts des voyageurs canadiens d'obtenir des soins de santé dans ces régions.

À propos de la maladie à virus Ebola

La maladie à virus Ebola (MVE) est une maladie virale grave et souvent mortelle. Elle est transmise aux humains par le contact avec des animaux infectés. Elle peut être transmise d'une personne à une autre par le contact avec :

Les symptômes de la MVE comprennent les éruptions cutanées, les frissons, la fièvre, les maux de tête, les maux de gorge, la douleur et la faiblesse musculaires, les nausées, les vomissements et la diarrhée. Les symptômes peuvent s'aggraver et comprendre de graves saignements (hémorragies), une perte de conscience et la mort.

Les symptômes peuvent se manifester de 2 à 21 jours après l'exposition au virus.

Il n'existe actuellement aucun vaccin ou traitement autorisé contre le virus Ebola. Cependant, un vaccin expérimental contre le virus Ebola est disponible pour lutter contre les éclosions. 

Le risque d'infection est faible pour les voyageurs qui adoptent des mesures de protection individuelle efficaces.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le document Mise à jour en matière d'éclosion de la MVE en RDC publié par le gouvernement du Canada.

Recommandations

Si vous voyagez, suivez toutes les recommandations du gouvernement du Canada à l'égard des voyages dans cette région. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage au moins six semaines avant votre départ et assurez-vous que vos vaccins de routine sont à jour.

Pendant votre voyage

Évitez tout contact avec les personnes atteintes de la MVE et avec leurs fluides corporels, ainsi qu'avec le corps d'une personne décédée de la MVE ou d'une maladie inconnue.

Évitez les relations sexuelles non protégées avec une personne infectée ou avec une personne se rétablissant de la MVE. Le virus peut persister pendant une longue période dans le sperme des hommes infectés et possiblement dans les sécrétions vaginales des femmes infectées. 

Évitez tout contact étroit avec les animaux vivants ou morts suivants :

Évitez de manipuler de la viande crue ou insuffisamment cuite et de manger de la viande de brousse (viande d'animaux sauvages).

Utilisez des méthodes rigoureuses de lavage des mains et d'autres mesures pour prévenir d'autres maladies infectieuses, comme celles transmises par la nourriture, l'eau ou les insectes, qui pourraient être confondues avec les premiers signes de l'Ebola ou nécessiter des soins dans un établissement de soins de santé.

Les professionnels de la santé et les travailleurs humanitaires doivent appliquer les mesures rigoureuses de contrôle des infections, y compris utiliser de manière appropriée l'équipement de protection individuelle (c.-à-d. blouses, masques, lunettes de protection et gants) lorsqu'ils prodiguent des soins aux personnes soupçonnées d'avoir contracté la MVE ou chez qui la MVE est confirmée.

Évitez tout contact avec de l'équipement médical, par exemple des aiguilles, et des effets personnels susceptibles d'être contaminés par des liquides corporels de personnes atteintes de la MVE ou d'une maladie inconnue.

Vous ne devez pas voyager ou revenir au Canada si vous savez que vous avez été exposé à ou si vous présentez les symptômes de la MVE. Vous devriez consulter un médecin immédiatement.

Si vous remarquez des symptômes de la MVE pendant le vol, avisez l'agent de bord avant l'atterrissage ou l'agent des services frontaliers au moment d'entrer au pays. Il avisera un agent de quarantaine, qui évaluera vos symptômes.

Après votre voyage

Les voyageurs de retour devraient être au courant des symptômes de la MVE et surveillez votre santé.

Si vous présentez des symptômes de la MVE dans les 21 jours suivant votre retour, appelez immédiatement l'autorité de santé publique compétente. Décrivez vos symptômes au téléphone, dites-leur où vous avez voyagé ou habité et mentionnez les risques d'exposition connus. Ils prendront les dispositions nécessaires pour votre évaluation médicale. Suivez les consignes qui vous sont données par l'autorité de santé publique compétente. 

Les professionnels de la santé et les travailleurs humanitaires doivent suivre les directives que leur fournit leur organisation.

Inscription des Canadiens à l'étranger

Inscrivez-vous auprès du service d'Inscription des Canadiens à l'étranger afin de rester en contact avec le gouvernement du Canada en cas d'urgence à l'étranger ou de situation d'urgence au Canada.


Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification :