La grippe aviaire (H7N9 et autres) en Chine

Mise à jour: février 12, 2015

Conseils de santé aux voyageurs

Depuis avril 2013, des cas humains d'un virus de la grippe aviaire identifié comme A(H7N9) ont été signalé dans la République populaire de Chine. Les cas d'infection humaine par le virus grippal A(H7N9) sont particulièrement importants car il s'agit des premiers cas de ce virus de grippe aviaire signalés chez l'homme.

La majorité des cas ont été signalés dans des régions avoisinantes dans l'Est et le Sud Est de la Chine, y compris des cas liés au voyage à Hong Kong, en Malaisie et à Taiwan. En janvier 2015, le Canada a signalé deux cas de grippe aviaire H7N9 chez des voyageurs qui sont revenus de la Chine. Il s'agit des premiers cas humains confirmé de la grippe aviaire H7N9 en Amérique du Nord.

Pour obtenir les dernières mises à jour sur le virus grippal A(H7N9), y compris le nombre total de cas et de décès, consultez le site web d'Alerte et action au niveau mondial de l'OMS (en anglais seulement).

De nombreux virus de la grippe sont présents chez les animaux qui, en générale, n'infectent pas les humains. Toutefois, certains de ces virus, y compris le H5N1, le H5N6, le H9N2 et le H10N8, peuvent provoquer la maladie chez les humains.

Le gouvernement chinois répond à cet événement et l'enquête se poursuit. L'OMS travaille en étroite collaboration avec les autorités nationales afin de mieux comprendre la situation. Jusqu'à présent, il n'y a aucune preuve qu'une transmission interhumaine soit en cours.

L'Agence de la santé publique du Canada travaille de près avec ses partenaires nationaux et internationaux, y compris l'OMS, pour faire le suivi de tous les types d'activité grippale au Canada et dans le monde. L'Agence continuera à surveiller la situation et à informer le public lorsque l'information devient disponible.

L'Agence recommande aux voyageurs de réduire leur risque en suivant les conseils ci-dessous.
 

Recommandations

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage, de préférence six semaines avant votre départ.

  1. Réduisez votre risque d'exposition à la grippe aviaire :
    • Si vous vous rendez dans une région où il existe un risque de grippe aviaire:
      • évitez les endroits à risque élevé, comme les fermes d'élevage de volaille et les marchés d'animaux vivants, y compris les endroits faisant l'abattage de volailles.
      • évitez tout contact direct avec les oiseaux, notamment les poules, les canards et les oiseaux sauvages.
      • évitez les surfaces contaminées par des excréments ou des sécrétions d'oiseaux.
      • assurez-vous que les plats à base de volaille, y compris ceux à base d'œufs, sont bien cuits
  2. Lavez-vous les mains souvent
    • Lavez-vous les mains à l'eau tiède courante et au savon pendant au moins 20 secondes, autant que possible.
    • Utilisez un désinfectant à base d'alcool si vous n'avez pas accès à de l'eau et à du savon. Soyez prévenant et gardez-en avec vous lorsque vous voyagez.
  3. Observez les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez :
    • Couvrez-vous la bouche et le nez avec votre bras plutôt qu'avec la main afin de réduire la propagation des germes. Si vous utilisez un mouchoir en papier, jetez-le dès que possible et lavez-vous les mains par la suite.
  4. Surveillez votre santé
    • Si vous présentez des symptômes d'allure grippale et vous avez voyagé ou vous avez vécu dans une région touchée par la grippe aviaire :
      • À votre arrivée au Canada, informez un agent des services frontaliers ou un agent de quarantaine.
      • Si vous développez les symptômes dans les 14 jours après votre retour au Canada, vous devriez consulter un fournisseur de soins de santé et l'informer des régions dans lesquelles vous avez voyagé ou vécu.

Date de modification :