Entrer au Canada par avion : Dépistage de la COVID-19 pour les voyageurs

Si vous entrez au Canada par voie terrestre, consultez cette page :

Entrer au Canada par voie terrestre : Dépistage de la COVID-19 pour les voyageurs

Sur cette page

Subir un test de dépistage pour entrer au Canada

Exigences en matière de dépistage avant l’arrivée au Canada

Tous les voyageurs âgés de plus de 5 ans, quelle que soit leur citoyenneté, doivent fournir un résultat négatif à un test moléculaire de dépistage de la COVID-19.

À l’heure actuelle, la preuve de vaccination ne remplace pas le résultat d’un test valide.

Vous devez :

Les compagnies aériennes refuseront l’embarquement aux voyageurs qui sont incapables de fournir un résultat de test moléculaire valide.

Si vous vous êtes rétabli de la COVID-19 et que vous obtenez encore des résultats positifs aux tests de dépistage

Les personnes qui ont précédemment été infectées par la COVID-19 et qui sont rétablies peuvent continuer à recevoir un résultat positif à un test de dépistage longtemps après leur rétablissement, sans pour autant être contagieuses.

Les voyageurs ayant déjà obtenu un résultat de dépistage de la COVID-19 positif doivent fournir la preuve d’un résultat positif à un test moléculaire de dépistage de la COVID-19 subi entre 14 et 90 jours avant leur arrivée au Canada ou l’heure de départ du vol prévu.

Types de tests de dépistage acceptés

Les tests suivants sont considérés comme étant des tests moléculaires acceptables :

  • PCR : réaction en chaîne de la polymérase
  • RT-PCR : transcription inverse suivie d’une réaction en chaîne de la polymérase en temps réel
  • PCR quantitative (qPCR)
  • Test des acides nucléiques (TAN) ou test d’amplification des acides nucléiques (TAAN)
  • Amplification isotherme médiée par boucle par transcription inverse (RT-LAMP)
  • Amplification isotherme
  • PCR numérique par gouttelettes ou PCR par gouttelettes numériques (ddPCR)
  • ARN (acide ribonucléique)
  • Ct (cycle seuil)
  • CRISPR
  • Séquençage
  • Séquençage de prochaine génération (SPG) ou séquençage du génome entier (SGN)
  • Séquençage Oxford Nanopore (LamPORE)
  • Détection du gène N
  • Détection des gènes Orf1a/b
  • Détection du gène S
  • Détection du gène E
  • Détection du gène RdRp

Ces tests utilisent des méthodes comme l’écouvillon nasopharyngien (NP), l’écouvillon nasal ou un échantillon de salive. Pour le moment, une preuve de vaccination ne remplacera pas un résultat de test négatif.

Apprenez-en davantage sur les tests diagnostiques de la COVID–19

Fournir une preuve de votre résultat

Vous devez présenter un résultat d’un test acceptable (sous forme papier ou électronique) qui doit comprendre les éléments suivants :

Pour le moment, les voyageurs doivent faire en sorte que leur test soit effectué dans un laboratoire ou un établissement de dépistage de bonne réputation (c.-à-d. un établissement reconnu par un gouvernement local ou accrédité par une tierce partie, comme une organisation professionnelle ou un organisme international de normalisation).

Vous devez fournir une preuve des résultats de votre test, même si :

Résultats frauduleux à un test de dépistage

À leur arrivée au Canada, tous les voyageurs sont légalement tenus de répondre honnêtement à toutes les questions. Le fait de donner de faux renseignements à un représentant du gouvernement du Canada lors de l’entrée au Canada est une infraction grave qui pourrait entraîner des pénalités et/ou des accusations au criminel. Les ressortissants étrangers qui donnent de faux renseignements pourraient se voir refuser l’entrée et/ou le retour au pays.

Les fausses déclarations au moment de monter à bord d’un vol pour le Canada, notamment la présentation d’un résultat frauduleux à un test de dépistage, pourraient entraîner des pénalités monétaires administratives jusqu’à 5 000 $ en vertu de la Loi sur l’aéronautique, en plus d’une amende de 3 000 $ en vertu de la Loi sur la mise en quarantaine, si le même document frauduleux est également présenté au moment de l’entrée au Canada.

Le non respect des instructions qui vous sont données lors de l’entrée au Canada et le fait de mettre les autres en danger d’attraper une maladie transmissible sérieuse sont des infractions au titre de la Loi sur la mise en quarantaine et pourraient entraîner des peines d’emprisonnement d’une durée pouvant atteindre trois ans et/ou une amende pouvant atteindre un million de dollars.

Qui est exempté du test de dépistage avant l’entrée

Il n’y a qu’un nombre limité d’exceptions où une personne n’est pas tenue de prouver qu’elle a obtenu un résultat de test valide.

  • Personnes guéries de la COVID-19 – personnes qui peuvent présenter une preuve de résultat positif à un test de dépistage moléculaire de la COVID-19 effectué de 14 à 90 jours avant le voyage
  • Enfants - Enfants âgés de quatre ans et moins (les enfants âgés de cinq ans le jour du voyage doivent avoir une preuve de résultat négatif à un test moléculaire de dépistage de la COVID-19)
  • Transit par le Canada - passagers en transit dont le vol s’arrête au Canada avant de se rendre dans un autre pays

Soins médicaux et soins de santé

  • Traitements médicaux – une personne qui doit quitter le Canada régulièrement pour recevoir des services médicaux essentiels dans un autre pays. Un autre personne peut l’accompagner. Elles doivent avoir sous la main :
    • un avis écrit d’un professionnel de la santé du Canada indiquant que les services ou traitements à l’étranger sont essentiels; et
    • un avis écrit d’un professionnel de la santé du pays étranger en question indiquant que les services ou traitements y ont été fournis.
  • Évacuation médicale - Personnes embarquées à bord d’un vol d’évacuation médicale pour des raisons médicales auxquelles aucun test de dépistage moléculaire de la COVID-19 n’a pu être administré avant l’embarquement à bord de l’aéronef à destination du Canada en raison de l’urgence de la situation médicale.

Travail essentiel considéré comme exempté en vertu des décrets d’urgence

  • Fournisseur de services essentiels désigné par l’administratrice en chef de la santé publique
  • Les prestataires de services d’urgence
    • y compris les pompiers, les agents de la paix et les ambulanciers, qui reviennent d’un séjour à l’étranger et sont tenus de fournir leurs services dans les 14 jours suivant leur retour au Canada
    • une personne autorisée à travailler au Canada comme fournisseur de services d’urgence en vertu de l’alinéa 186(t) du Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés qui entre au Canada dans le but de fournir ces services
  • Les représentants du gouvernement – représentants du gouvernement du Canada ou d’un gouvernement étranger, y compris les agents des services frontaliers, les agents d’exécution de la loi en matière d’immigration, les agents d’exécution de la loi et les agents correctionnels, qui escortent des personnes se rendant au Canada ou en provenance du Canada dans le cadre d’une procédure légale telle que l’expulsion, l’extradition ou le transfert international de délinquants;
  • Les agents responsables de l’application de la loi et des dispositions relatives aux frontières et à l’immigration - Les fonctionnaires du gouvernement du Canada ou d’un gouvernement provincial ou étranger, y compris les agents responsables de l’application de la loi et des dispositions relatives aux frontières et à l’immigration, qui entrent au Canada pour mener des activités liées à l’application de la loi et aux dispositions relatives aux frontières et à l’immigration, ainsi qu’à la sécurité nationale, qui appuient des enquêtes en cours, assurent la continuité des opérations ou des activités d’application de la loi, ou permettent le transfert d’information ou de preuves en vertu d’une procédure légale prévue par la loi ou à l’appui de celle-ci, et qui doivent fournir leurs services dans les 14 jours suivant leur entrée au pays et ont des motifs raisonnables justifiant l’immédiateté de leur travail et l’incapacité de planifier une quarantaine de 14 jours;
  • Membres d’équipage – toute personne qui :
    • est un membre d’équipage tel que défini au paragraphe 101.01(1) du Règlement de l’aviation canadien ou une personne qui entre au Canada uniquement pour devenir un tel membre d’équipage.
    • est un membre d’équipage tel que défini au paragraphe 3(1) du Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés ou une personne qui entre au Canada uniquement pour devenir un tel membre d’équipage
    • rentre au Canada après avoir quitté le pays pour suivre une formation obligatoire relative au fonctionnement d’un véhicule
  • Forces armées canadiennes – Les militaires des Forces armées canadiennes qui arrivent au Canada pour exercer leurs fonctions
  • Forces étrangères – Les membres d’équipage de forces étrangères qui arrivent au Canada pour exercer des fonctions essentielles à une mission à titre de militaires

Autres circonstances particulières

  • Intérêt national – Une personne ou un membre d’un groupe dont la présence au Canada relève de l’intérêt national selon la ministre de la Santé.
  • Personnes désignées au titre du sous alinéa (1)10(a)i) de la Loi sur l’aéronautique
  • Personnes s’étant fait refuser l’entrée dans un autre pays – Citoyens canadiens, résidents permanents et personnes ayant un statut en vertu de la Loi sur les Indiens, ayant dû prendre un vol à destination du Canada après s’être fait refuser l’entrée dans un autre pays ou territoire (retour direct)
  • Circonstances extraordinaires et imprévues
    • Citoyens canadiens, résidents permanents et personnes ayant un statut en vertu de la Loi sur les Indiens dont le cas relève des affaires consulaires qui constituent des situations d’urgence selon le ministre des Affaires étrangères
    • Intervention en cas de catastrophe déterminée par le ministre des Transports ou le ministre de la Sécurité publique
  • Protection des réfugiés - Personnes qui arrivent au Canada en provenance des États-Unis dans le but de présenter une demande d’asile
Obtention d’un résultat positif ou exposition possible dans les 14 jours suivant votre retour

Conservez votre résultat au test subi avant l’arrivée pendant 14 jours. De plus, vous devrez vous isoler et conserver votre résultat de test pendant 14 jours supplémentaires si vous :

  • présentez des signes et des symptômes de la COVID-19;
  • êtes exposé à une autre personne qui présente des signes et des symptômes de la COVID-19;
  • obtenez un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19.

Vous devrez présenter la preuve de vos résultats obtenus aux tests à tous représentants du gouvernement fédéral ou d’un gouvernement provincial, territorial ou municipal qui vous le demandera.

Établissements de dépistage et dépenses liées au dépistage

Sélectionner le pays de départ et choisir la section Santé pour vérifier si des renseignements sur les établissements de dépistage sont accessibles. Ces renseignements ne sont pas encore offerts pour tous les pays.

Les bureaux du gouvernement du Canada à l’étranger ne fournissent pas de soins médicaux (ce qui comprend la réalisation de tests de dépistage de la COVID-19) et ne couvrent pas les frais médicaux des citoyens canadiens à l’étranger. En tout temps, il est possible de communiquer avec le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa.

Inscrivez-vous à l’avance au test à l’arrivée pour gagner du temps à l’aéroport

Vous devrez subir un test de dépistage avant de quitter l’aéroport. Pour accélérer votre processus de test à l’aéroport, nous vous encourageons à vous y inscrire à l’avance :

Il est aussi encore possible de vous inscrire à l’aéroport.

Test à l’arrivée à l’aéroport

Vous devrez subir un test avant de quitter l’aéroport. Vous recevrez aussi une trousse pour prélèvement à la maison en vue du dépistage de la COVID-19 que vous devrez utiliser à la dixième journée de votre quarantaine obligatoire. Après le test à l’arrivée, vous devrez vous rendre à l’hôtel que vous avez réservé afin d’attendre le résultat du test.

Qui est exempté du test de dépistage à l’arrivée

Il n’y a qu’un nombre limité d’exceptions où une personne n’est pas tenue de subir un test de dépistage après avoir traversé la frontière :

  • Personnes guéries de la COVID-19 – personnes qui peuvent présenter une preuve de résultat positif à un test de dépistage moléculaire de la COVID-19 effectué de 14 à 90 jours avant le voyage
  • Enfants - Enfants âgés de quatre ans et moins (les enfants âgés de cinq ans le jour du voyage doivent avoir une preuve de résultat négatif à un test moléculaire de dépistage de la COVID-19)
  • Diplomates et courriers diplomatiques et consulaires
  • Visas diplomatiques, de service et de courtoisie - Une personne accréditée et la personne titulaire d’un visa D1, O1 ou C1 qui entre au Canada pour occuper un poste et devenir une personne accréditée, et les membres de la famille immédiate d’une telle personne
  • Intérêt national - Une personne ou un membre d’un groupe dont la présence au Canada relève de l’intérêt national selon la ministre de la Santé
  • Circonstances extraordinaires et imprévues
    • Citoyens canadiens, résidents permanents et personnes ayant un statut en vertu de la Loi sur les Indiens dont le cas relève des affaires consulaires qui constituent des situations d’urgence selon le ministre des Affaires étrangères
    • Intervention en cas de catastrophe autorisée par le ministre des Transports ou le ministre de la Sécurité publique
    • Cas jugés urgents par un agent de quarantaine
  • Personnes exemptées des exigences de quarantaine
Autre protocole de dépistage après l’arrivée

Dans certains circonstances, d’autres protocoles de dépistage à l’arrivée seront permis.

Un représentant du gouvernement donnera d’autres directives concernant le dépistage à l’arrivée.

  • Mineurs non accompagnés
  • Raisons d’ordre humanitaire - Une personne explicitement autorisée par l’ASPC à être exemptée de la quarantaine pour les motifs suivants :
    1. Assister au décès d’un citoyen canadien, d’un résident permanent, d’un résident temporaire, d’une personne protégée ou d’une personne inscrite à titre d’Indien en vertu de la Loi sur les Indiens qui réside au Canada et qui est considérée comme gravement malade par un professionnel de la santé autorisé, ou lui fournir du soutien
    2. Apporter des soins à un citoyen canadien, à un résident permanent, à un résident temporaire, à une personne protégée ou à une personne inscrite comme Indien en vertu de la Loi sur les Indiens, qui réside au Canada et qui a une raison médicale de nécessiter du soutien selon l’avis d’un professionnel de la santé autorisé
    3. Assister à un enterrement ou à une cérémonie de fin de vie
  • Personnes et groupes de personnes désignés par l’administratrice en chef de la santé publique

À l’hôtel

Inscrivez-vous au test de la dixième journée à votre arrivée à l’hôtel (sauf à Toronto)

Si vous avez reçu une trousse pour prélèvement et que vous êtes arrivé à Calgary, Montréal ou Vancouver, veuillez vous inscrire pour votre test du 10e jour le premier jour de votre arrivée au Canada à l’aide de l’information fournie dans la trousse. Cela vous permettra de recevoir un rappel de votre test du 10e jour par courriel ou par messagerie texte. Vous devrez subir un test de dépistage avant de quitter l’aéroport. Pour accélérer votre processus de test à l’aéroport, nous vous encourageons à vous y inscrire à l’avance :

Résultat négatif au test à l’arrivée

Si vous obtenez un résultat négatif au test effectué à l’arrivée, vous pourrez vous rendre à votre lieu de quarantaine si vous avez un plan approprié pour votre quarantaine.

Si vous devez prendre un vol intérieur vers votre destination et votre lieu de quarantaine, vous serez en mesure de le faire après avoir reçu un résultat négatif au test.

Si vous n’avez pas de plan de quarantaine approprié, vous serez déplacé vers un établissement de quarantaine désigné pour effectuer le reste de votre quarantaine de 14 jours.

Résultat positif au test à l’arrivée

Si vous obtenez un résultat positif à votre test à l’arrivée, restez dans votre chambre jusqu’à ce que vous receviez un appel d’un représentant de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) qui vous donnera d’autres instructions.

Résultat invalide ou indéterminé à votre test de dépistage à l’arrivée

Vous devrez refaire un autre test. Un représentant de l’ASPC vous appellera pour vous donner des instructions. Il est important que vous restiez dans votre chambre jusqu’à ce que vous ayez refait un test et que vous ayez parlé à un représentant de l’ASPC.

Faire le test au dixième jour

Au dixième jour de votre quarantaine obligatoire, vous devez effectuer un autre test de dépistage de la COVID-19.

Votre trousse contiendra tous les renseignements nécessaires pour que vous puissiez prélever, entreposer et expédier votre échantillon.

Résultat négatif au test de la dixième journée

Vous pouvez uniquement quitter votre lieu de quarantaine si vous recevez un résultat négatif à votre test de la dixième journée ET lorsque votre période de quarantaine obligatoire de 14 jours est terminée. La période de 14 jours comprend les jours que vous avez passés à l’hôtel autorisé par le gouvernement.

Résultat positif au test de la dixième journée

Vous devez vous isoler immédiatement des autres pendant une période de 14 jours qui commence à partir du moment où vous avez passé le test qui a entraîné un résultat positif (c.-à-d. la date et l’heure). Un représentant de l’Agence de la santé publique du Canada vous appellera pour vous donner d’autres instructions.

Résultat invalide ou indéterminé au test de la dixième journée

Vous devez effectuer un autre test. Une autre trousse vous sera automatiquement envoyée par service de messagerie. Cependant, communiquez avec le fournisseur du test pour vérifier que la trousse a bel et bien été envoyée. Vous devez rester en quarantaine tant que vous ne recevez pas un résultat négatif à ce test.

Si vous ne recevez pas le résultat de votre test de la dixième journée

Veuillez communiquer avec votre fournisseur de test. Si vous n’avez toujours pas reçu votre résultat au 14e jour de votre quarantaine obligatoire, un représentant de l’Agence de la santé publique du Canada vous appellera pour vous donner des instructions et discuter des prochaines étapes. Vous devez rester en quarantaine jusqu’à ce que vous receviez un résultat de test négatif.

Amendes et conséquences liées au non-respect de l’exigence de dépistage à la dixième journée

Tous les voyageurs recevront des appels d’un agent ou d’un système automatisé et des visites d’un agent de dépistage à leur lieu de quarantaine pour vérifier qu’ils respectent les directives.

Vous êtes légalement tenu d’effectuer les tests de la première et de la 10e journée. Le fait de ne pas se conformer à la Loi sur la mise en quarantaine et aux décrets d’urgence pris en vertu de cette Loi constitue une infraction et pourrait entraîner des amendes jusqu’à 750 000 $ ou l’emprisonnement. Si vous refusez les tests, vous pourriez également être transféré vers un établissement de quarantaine désigné.

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez?

Qu’est-ce qui n’allait pas?

(N’incluez pas d’information personnelle. Notez que vous ne recevrez aucune réponse.)
Maximum de 300 caractères

Merci de vos commentaires

Date de modification :