Passage à la frontière ou transit par le Canada

Changements à venir à la frontière

Les ressortissants étrangers entièrement vaccinés peuvent être autorisés à entrer au Canada à des fins discrétionnaires à partir des dates indiquées ci dessous selon les critères suivants :

  • 9 août : les citoyens américains et les résidents permanents des États-Unis qui demeurent actuellement aux États-Unis et qui remplissent les critères leur permettant d’être considérés comme entièrement vaccinés
  • 7 septembre (date de début prévue) : tous les autres ressortissants étrangers considérés comme entièrement vaccinés.

L’obligation de passer trois nuits à l’hôtel sera levée pour tous les passagers arrivant par voie aérienne à partir du 9 août à minuit et une minute (HAE).

Sur cette page

Franchir la frontière

Tous les voyageurs doivent répondre à des exigences strictes afin d'empêcher la transmission de la COVID-19 et de ses variants au Canada.

Préparez votre arrivée

Examinez la liste de vérification pour comprendre toutes les exigences.

En plus de respecter les listes de vérification, vous devez :

Conséquences en cas de non-respect des exigences

Contrôle à l’entrée

Vous serez évalué à votre arrivée au Canada, peu importe votre citoyenneté. Le contrôle à l’entrée fait partie d’une stratégie d’intervention gouvernementale à plusieurs niveaux.

À votre arrivée au Canada, un agent des services frontaliers vous demandera :

Les agents chercheront à observer des signes visibles de maladie, quelle que soit la réponse que vous donnez aux questions de contrôle sanitaire. Ils enverront tout voyageur qu’ils soupçonnent d’être malade à l’Agence de la santé publique du Canada pour un examen médical plus approfondi.

Après votre arrivée

Vous recevrez un document contenant des instructions à suivre après votre entrée au Canada

Les feuillets sont offerts en plusieurs langues

Arrivée par avion
Arrivée par voie terrestre

Transit vers un autre pays par voie aérienne

Vous pourriez être autorisé à transiter par le Canada pour atteindre un autre pays.

Préparez votre arrivée

Vous devez :

Pendant votre voyage

Vous devez suivre toutes les exigences de vol et vous conformer à toutes les directives fournies par l'autorité aéroportuaire.

Prendre un vol à destination ou à l’intérieur du Canada

Pendant votre correspondance à l’aéroport canadien

Vous devez dans la zone de transit sécurisée d'un aéroport canadien pour effectuer votre correspondance. Cela signifie que vous ne serez pas autorisé à récupérer vos bagages ou à vous enregistrer pour votre prochain vol ailleurs qu'à votre porte de départ prévue.

Vous êtes exempté des exigences de dépistage à l'arrivée et au huitième jour, ainsi que du séjour obligatoire à l'hôtel, pour autant que vous restiez dans la zone de transit sécurisée pour effectuer votre correspondance dans les 24 heures.

Si vous devez quitter l'aéroport ou la zone de transit sécurisée en raison de l'annulation ou du retard d'un vol, vous serez soumis à une quarantaine obligatoire jusqu'au départ de votre vol.

Conduire vers ou depuis l'Alaska en passant par le Canada

Vous ne pouvez pas transiter par le Canada par voie terrestre pour une raison facultative, comme des vacances ou des loisirs. Si vous cherchez à entrer au Canada, vous devrez respecter de strictes conditions d'entrée et exigences en matière de santé publique. Vous devrez avoir une preuve que votre entrée au Canada n'est pas facultative, par exemple :

Vous devez fournir la preuve d'un résultat de test valide pour entrer au Canada.

Les résidents habituels de l’Alaska qui traversent le Yukon pour se rendre dans un autre endroit de l’Alaska ou retourner à leur lieu de résidence sont exemptés des tests de dépistages avant l’entrée et à l’arrivée. Vous devez rester dans votre véhicule pendant votre passage au Canada.

Dépistage à l’arrivée à la frontière

Si vous entrez au Canada par un poste frontalier terrestre, vous recevrez deux trousses de prélèvement COVID-19 : une à utiliser le jour de votre arrivée au Canada et une autre à utiliser le huitième jour de votre quarantaine de 14 jours.

Les trousses contiennent des instructions sur la manière de prélever un écouvillon nasal et d'envoyer l'échantillon pour analyse.

Entrer au Canada par voie terrestre : Dépistage de la COVID-19 pour les voyageurs

En direction sud : Vous pouvez emprunter tout poste frontalier terrestre

L'entrée au Canada en provenance de l'Alaska, à la frontière nord, n'est pas limitée à un passage frontalier spécifique.

En direction nord : Endroits spécifiques où vous devez entrer (points d'entrée)

Lorsque vous voyagez vers l'Alaska à partir de l'un des 48 États au sud, vous devez entrer au Canada à l'un des 5 postes frontaliers terrestres.

  1. Abbotsford-Huntingdon (Colombie-Britannique)
  2. Kingsgate (Colombie-Britannique)
  3. Osoyoos (Colombie-Britannique)
  4. Coutts (Alberta)
  5. North Portal (Saskatchewan)

À votre arrivée à l'un des 5 postes frontaliers terrestres, vous devez convaincre un agent des services frontaliers que vous remplissez les conditions d'entrée au Canada.

Votre étiquette de véhicule

Vous recevrez une «étiquette volante» que vous devrez attacher à votre rétroviseur pendant la durée de votre voyage à destination ou en provenance de l'Alaska.

Le devant de l'étiquette indiquera clairement que vous transitez par le Canada et indiquera la date à laquelle vous devez quitter le pays.

L'arrière de l'étiquette vous rappellera de respecter toutes les conditions d'entrée et énumérera les mesures de santé et de sécurité publiques que vous devez suivre.

Suivre un itinéraire désigné à partir du poste frontalier terrestre.

Pendant le transit vers votre destination

Vous devez suivre les conseils qui vous sont donnés par l'agent des services frontaliers :

Vous êtes encouragé à utiliser uniquement les services qui sont ouverts aux voyageurs le long de la route directe sur laquelle vous voyagez.

Obligation de signalement lorsque vous quittez le Canada

Avant de rentrer aux États-Unis, vous devez vous présenter au poste frontalier terrestre de l'Agence des services frontaliers du Canada le plus proche pour confirmer que vous quittez le Canada. Si vous avez des trousses de dépistage non utilisées, vous pouvez les remettre à l'agent des services frontaliers.

Transit dans les eaux canadiennes

Actuellement, vous ne pouvez pas entrer dans les eaux canadiennes pour des raisons facultatives, telles que :

Vous pouvez toujours naviguer dans les eaux internationales ou canadiennes en transit directement d'un endroit à l'extérieur du Canada vers un autre endroit à l'extérieur du Canada, s'il s'agit d'un transit :

Le transit par un canal ou un système d'écluses qui nécessite un amarrage ou un ancrage ne constitue pas un itinéraire ininterrompu.

Pendant le transit vers votre destination

Vous ne pouvez effectuer que des arrêts essentiels en cours de route, notamment pour utiliser des installations, faire le plein de carburant ou pour se procurer des produits essentiels.

Si vous devez vous arrêter pour refaire le plein de carburant ou d'articles essentiels, il vous faudra d'abord vous rendre à un site maritime désigné pour la déclaration à l'Agence des services frontaliers du Canada.

Vous devez :

Exigences en matière d'ancrage et de mise en quarantaine

Vous pouvez vous arrêter et jeter l’ancre pour interrompre votre navigation prévue, en particulier s’il est dangereux de naviguer la nuit ou si l’équipage doit se reposer pour poursuivre son voyage en toute sécurité.

Si vous jetez l’ancre pour passer la nuit, vous devez vous mettre en quarantaine sur votre bâtiment ou votre bateau.

Si ce n'est pas possible, vous pouvez vous mettre en quarantaine à un hôtel jusqu'à ce que vous soyez prêts à reprendre votre voyage.

Si votre premier arrêt au Canada se fait à un endroit qui n'est pas un site maritime désigné par l'Agence des services frontaliers du Canada (en raison de mauvaises conditions météorologiques), vous devez le déclarer immédiatement au Centre de déclaration par téléphone.

Document d’information : Exigences en matière de déclaration pour les plaisanciers privés

Mise en quarantaine obligatoire

Obligation de déclaration si vous débarquez en sol canadien

L'exploitant d’un navire en transit doit signaler sa présence à l’Agence des services frontaliers du Canada si :

Pour en savoir plus sur la déclaration et le contrôle frontalier, consultez le document d’information.

Document d’information : Exigences en matière de déclaration pour les plaisanciers privés

Vous ne pouvez pas débarquer en sol canadien pour une raison facultative, par exemple :

L'Agence des services frontaliers du Canada et ses partenaires chargés de l'application de la loi surveillent activement les voies navigables canadiennes. Si vous ne signalez pas votre présence, peu importe si vous arrêtez à des fins non discrétionnaires (non facultatives) comme pour faire le plein en carburant, vous pouvez vous voir infliger des sanctions sévères.

Omettre de faire une déclaration peut également se répercuter sur votre admissibilité à l'immigration et sur votre capacité d’entrer au Canada à l'avenir.

Conséquences en cas de non-respect du Décret d’urgence

Heures de service des postes frontaliers

Consultez les heures de service pour :

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez?

Qu’est-ce qui n’allait pas?

Vous ne recevrez aucune réponse. Les numéros de téléphone et les adresses électroniques seront supprimés.
Maximum de 300 caractères

Merci de vos commentaires

Date de modification :