Restrictions de voyage au Canada

Passage à la frontière et transit par le Canada

Sur cette page

Avant de voyager

La pandémie de COVID-19 restreint les voyages à destination et à l’intérieur du Canada. Il est essentiel de comprendre les exigences et de s’y conformer.

Veuillez consulter la liste de vérification pour connaître toutes les exigences et vous y conformer.

À quoi vous attendre à l’entrée

Tous les voyageurs sont évalués à leur arrivée au Canada, peu importe leur pays d’origine. Le contrôle à l’entrée est l’un des nombreux outils importants de santé publique et fait partie d’une stratégie d’intervention gouvernementale à plusieurs niveaux.

À votre arrivée au Canada par voie aérienne ou terrestre, un agent des services frontaliers vous demandera :

Les agents chercheront à observer des signes visibles de maladie, quelle que soit la réponse que vous donnez aux questions de contrôle sanitaire. Ils enverront tout voyageur qu’ils soupçonnent d’être malade à l’Agence de la santé publique du Canada pour un examen médical plus approfondi.

Vous devez :

Tous les voyageurs qui entrent au Canada reçoivent un document de l’Agence de la santé publique du Canada contenant des instructions sur la façon de se mettre en quarantaine pendant 14 jours.

Fausses informations et respect du Décret d’urgence

Si vous fournissez de fausses informations, vous pouvez vous voir refuser l’entrée et/ou interdire le retour au Canada.

Conséquences en cas de non-respect du Décret d’urgence

Transit entre l'Alaska et le reste des États-Unis

Vous pouvez passer par le Canada pour vous rendre en Alaska par voie terrestre pour des raisons non discrétionnaires (non facultatives), mais il existe des conditions d'entrée strictes.

Vous devrez avoir une preuve que votre entrée au Canada n'est pas facultative, par exemple :

En direction sud : vous pouvez utiliser n'importe quel point d'entrée

L'entrée au Canada en provenance de l'Alaska à la frontière nord n'est pas limitée à un point d'entrée spécifique.

En direction nord : Endroits spécifiques où vous devez entrer (points d'entrée)

Lorsque vous voyagez vers l'Alaska à partir de l'un des 48 États au sud, vous devez entrer au Canada à l'un des 5 points d'entrée (PDE) identifiés par l'ASFC.

  1. Abbotsford-Huntingdon (Colombie-Britannique)
  2. Coutts (Alberta)
  3. Kingsgate (Colombie-Britannique)
  4. Portail Nord (Saskatchewan)
  5. Osoyoos (Colombie-Britannique)

À votre arrivée à l'un des points d'entrée désignés, vous devez convaincre un agent des services frontaliers (ASF) que vous remplissez les conditions d'entrée au Canada. Nous vous encourageons à vous munir de documents qui prouveront le but de votre voyage.

Votre étiquette de véhicule

En tant que voyageur en transit, vous recevrez une «étiquette volante». Vous devez attacher l'étiquette volante à votre rétroviseur pendant la durée de votre voyage à destination ou en provenance de l'Alaska.

Le devant de l'étiquette indiquera clairement que vous transitez par le Canada. Elle indiquera la date à laquelle vous devez quitter le Canada. L'arrière de l'étiquette vous rappellera de respecter toutes les conditions d'entrée et énumérera les mesures de santé et de sécurité publiques que vous devez suivre.

Suivre un itinéraire désigné
  • Vous disposerez d'un délai raisonnable pour vous rendre de votre point d'entrée en Alaska ou dans l'un des 48 États au sud.
  • Vous devez utiliser la route la plus directe entre le point d'entrée et le port de sortie prévu.
  • Vous devez éviter tous les parcs nationaux, les sites de loisirs et les activités touristiques.
Masques obligatoires et distanciation physique pendant le transit

Après votre admission au Canada, vous recevrez un document de l'Agence de santé publique du Canada. Ce document indique clairement que vous devez :

  • éviter tout contact avec d'autres personnes pendant le transit;
  • rester dans votre véhicule dans la mesure du possible;
  • ne faire aucun arrêt inutile;
  • pratiquer la distanciation physique à tout moment;
  • payer à la pompe si vous devez faire le plein d'essence;
  • utiliser le service au volant si vous devez vous arrêter pour manger;
  • porter un masque non médical approprié pendant le transit, à moins que vous soyez seul dans un véhicule privé;
  • avoir de bonnes pratiques d'hygiène si vous devez vous arrêter dans une aire de repos.

Les voyageurs en transit sont encouragés à utiliser uniquement les services qui sont ouverts aux voyageurs le long de la route directe sur laquelle ils voyagent.

Obligation de signalement à la sortie

Avant de rentrer aux États-Unis, vous devez vous présenter au point d'entrée de l'Agence des services frontaliers du Canada le plus proche pour confirmer votre sortie du Canada.

Transit dans les eaux canadiennes

Actuellement, vous ne pouvez pas entrer dans les eaux canadiennes pour des raisons facultatives, telles que

Vous pouvez toujours naviguer dans les eaux internationales ou canadiennes en transit directement d'un endroit à l'extérieur du Canada vers un autre endroit à l'extérieur du Canada, s'il s'agit d'un transit :

Masques obligatoires et distanciation physique pendant le transit

Les voyageurs en transit ne peuvent effectuer que des arrêts essentiels en cours de route, notamment pour utiliser des installations, faire le plein de carburant ou pour se procurer des produits essentiels.

Vous devez respecter les pratiques de distanciation physique et porter un masque non médical ou un couvre-visage pendant ces arrêts.

Exigences en matière d'ancrage et de quarantaine

Vous pouvez vous arrêter et jeter l’ancre en dehors de la navigation ordinaire, en particulier s’il est dangereux de naviguer la nuit ou si l’équipage doit se reposer pour poursuivre son voyage en toute sécurité.

Si vous jetez l’ancre pour passer la nuit, vous devez vous mettre en quarantaine sur votre bâtiment ou votre bateau. Si ce n'est pas possible, vous pouvez vous mettre en quarantaine à un hôtel jusqu'à ce que vous soyez prêts à reprendre votre voyage.

Quarantaine obligatoire

Obligation de déclaration si vous débarquez en sol canadien

Si, à un moment quelconque, un navire en transit atterrit en sol canadien, jette l’ancre, s'amarre ou accoste un autre navire dans les eaux canadiennes, ou si une ou des personnes à bord débarquent au Canada, l'exploitant doit signaler sa présence à l'ASFC.

Vous ne pouvez pas débarquer en sol canadien pour une raison facultative.

L'ASFC et ses partenaires chargés de l'application de la loi surveillent activement les voies navigables canadiennes. Si vous ne signalez pas votre présence à l'ASFC, peu importe si vous arrêtez à des fins non discrétionnaires (non facultatives) comme pour faire le plein en carburant, vous pouvez vous voir infliger des sanctions sévères. Omettre de faire une déclaration peut également se répercuter sur votre admissibilité à l'immigration et sur votre capacité d’entrer au Canada à l'avenir.

Transit vers un autre pays par voie aérienne

Vous pourriez être autorisé à transiter par le Canada pour atteindre un autre pays.

Avant de voyager, vous devez :

Durant votre voyage, vous devez :

Services réduits

En réponse à la COVID-19, l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a temporairement réduit ses heures de service à certains postes frontaliers.

Consultez les heures de service réduites et les services suspendus pour :

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez?

Qu’est-ce qui n’allait pas?

(N’incluez pas d’information personnelle. Notez que vous ne recevrez aucune réponse.)
Maximum de 300 caractères

Merci de vos commentaires

Date de modification :