Entrer au Canada


La nouvelle exigence d’entrée est maintenant en vigueur

Les citoyens de pays qui ne sont pas visés par l’obligation de visa doivent obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE) pour s’envoler vers le Canada ou pour y transiter. En sont exceptés, entre autres, les citoyens des États-Unis ainsi que les voyageurs munis d’un visa canadien valide. Les citoyens canadiens, y compris ceux qui ont la double citoyenneté, ainsi que les résidents permanents du Canada ne peuvent pas présenter de demande d’AVE.

Arrivée en avion

Que vous reveniez au Canada ou que vous soyez en visite, vous devez procéder de la même façon pour entrer au Canada. Il y a trois étapes simples à suivre :

Étape 1. Avant l'arrivée : Remplir une carte de déclaration

Vous recevrez la carte de déclaration à bord de l'avion ou autre moyen de transport dans lequel vous voyagerez; vous devrez la remplir avant votre arrivée.

La carte de déclaration nous fournit les renseignements nécessaires sur vous, sur vos voyages et sur les marchandises que vous importez au pays. La carte s’accompagne de directives qui vous aideront à la remplir.

Veuillez noter que toutes les personnes qui arrivent au Canada doivent remplir une carte de déclaration. Vous pouvez inscrire sur une carte jusqu’à quatre personnes, si elles vivent au même domicile.

Après avoir rempli la carte de déclaration, détachez et jetez les directives. Assurez-vous de ne pas plier la carte, cela nous permettra de vous servir plus rapidement.

Assurez-vous également de conserver la carte remplie, ainsi que vos pièces et tout autre document de voyage, à portée de la main. Une fois que vous aurez débarqué de l'avion, vous devrez montrer la carte à plusieurs reprises.

Si vous voyagez avec des enfants, ayez également en main les documents les concernant.

Vol de correspondance

Si vous devez prendre un vol de correspondance OU si vous voyagez vers une autre destination, suivez les indications. Selon les procédures en vigueur à l’aéroport d’arrivée, la marche à suivre peut varier, et vos bagages pourraient devoir faire l’objet d’une vérification et d’un contrôle avant votre réembarquement.

Étape 2. À l'arrivée : Se rendre au premier poste de contrôle de l'ASFC

Lorsque vous arriver au terminal, suivez les indications jusqu'au premier poste de contrôle de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) ― aussi appelé poste d’inspection primaire ― où un agent des services frontaliers examinera votre carte de déclaration, vos pièces d'identité et vos autres documents de voyage.

Si on vous appelle à un guichet, on peut vous poser des questions pour déterminer votre statut d'immigration, la nature des marchandises que vous apportez, ainsi que les exemptions personnelles en franchise de droits et taxes auxquelles vous avez droit.

Si vous avez quoi que ce soit à déclarer, y compris vos achats ainsi que des aliments, des végétaux, des animaux et des produits connexes, assurez-vous d'en informer à l'agent.

Les marchandises qui ne sont pas bien déclarées et qui sont réglementées ou prohibées au Canada peuvent faire l'objet d'une saisie en vertu de la loi.

Nouvel arrivant ou étranger venant au Canada pour travailler ou étudier

Si vous êtes un nouvel arrivant ou si vous venez au Canada pour le travail ou les études, vous pourriez avoir à fournir des documents supplémentaires. L'agent vous guidera dans ce processus et vous aidera à obtenir des services linguistiques, au besoin.

Si vous voyagez fréquemment, nos programmes des voyageurs fiables sont faits pour vous

Si vous participez à un programme des voyageurs fiables, ne tenez pas compte de l'étape 2 et rendez-vous immédiatement aux postes de déclaration automatisés pour profiter d'un traitement rapide.

Étape 3. Reprendre ses bagages et se rendre au deuxième poste de contrôle

Après être passé par le poste d'inspection primaire, rendez-vous à la zone de récupération des bagages. Dans la plupart des aéroports, vous pouvez acquitter les droits et taxes pendant que vous attendez vos bagages.

Après avoir repris vos bagages, dirigez-vous vers le prochain poste de contrôle de l'ASFC. Vous devrez montrer votre carte de déclaration à l'agent des services frontaliers, ainsi que votre reçu si vous avez acquitté les droits et les taxes.

Il se peut que l'agent vous demande de vous rendre dans la zone d'inspection secondaire, où on pourrait vous demander des renseignements détaillés sur votre voyage, ou vérifier vos bagages et vos marchandises.

Il s'agit d'une étape normale du processus. Votre coopération est appréciée et nous aide à assurer la sécurité du Canada et à protéger son économie et ses résidents en vérifiant votre déclaration.

Si vous avez des questions, vous pouvez vous adresser à un surintendant de l’AFSC à tout moment.

Arrivez en voiture

Si vous arrivez en voiture, suivez les indications jusqu'au premier poste de contrôle - appelé poste d'inspection primaire - où un agent examinera vos pièces d'identité et autres documents de voyage et prendra votre déclaration verbale. Visitez le Temps d'attente à la frontière canado américaine pour connaître le temps d'attente approximatif pour franchir une frontière terrestre entre le Canada et les États-Unis.

Arrivez à bord d'un bateau de plaisance

Si vous arrivez à bord d'un bateau de plaisance, rendez-vous directement à un lieu de déclaration téléphonique maritime désigné et appelez le Centre de déclaration par téléphone (CDT) au 1 888 226-7277 pour remplir les formalités de l'ASFC. Certains plaisanciers peuvent désormais faire leur déclaration au Centre de déclaration par téléphone de l'ASFC en utilisant leur téléphone cellulaire à partir de l'endroit où ils entrent dans les eaux canadiennes.

Pièces d’identité requises

Assurez-vous d'avoir en main les pièces d'identité requises pour vous-même et pour tous les enfants qui voyagent avec vous afin de prouver que vous avez le droit légal d'entrer au Canada. Le Canada a instauré une nouvelle exigence relative à l’entrée; il s’agit d’une autorisation de voyage électronique (AVE) que certains étrangers devront obtenir afin de se rendre au Canada par voie aérienne. Consultez les changements pour savoir de quelle façon ils vous toucheront.

Le gouvernement du Canada recommande aux citoyens canadiens de voyager avec un passeport canadien valide, puisque c'est le seul document de voyage et d'identification fiable et accepté universellement qui soit à la disposition des Canadiens aux fins des voyages internationaux.

Les compagnies internationales de transport, telles que les transporteurs aériens, peuvent exiger que les voyageurs présentent un passeport avant l'embarquement. Les citoyens canadiens peuvent connaître des retards ou se voir refuser l'embarquement s’ils présentent d'autres documents, notamment les suivants :

Résidents permanents

Les résidents permanents (les immigrants vivant au Canada qui ne sont pas encore citoyens canadiens) ont besoin d’une carte de résident permanent valide pour rentrer au Canada. Vérifiez la date d’expiration de votre carte.

Veuillez noter qu’un certificat de citoyenneté canadienne n’est pas un document de voyage. Consultez la page Citoyenneté canadienne pour de plus amples renseignements.

Voyager avec des enfants

Les parents qui partagent la garde de leurs enfants doivent présenter une copie des documents juridiques établissant leurs droits de garde. Il est également recommandé d'apporter une lettre de consentement de l'autre parent les autorisant à emmener l'enfant en voyage hors du pays. Le nom complet du parent, son adresse et son numéro de téléphone doivent figurer dans la lettre d’autorisation.

Lorsqu’ils voyagent en groupe de véhicules, le parent ou le tuteur et les enfants doivent arriver à la frontière dans le même véhicule.

Les adultes autres que les parents ou tuteurs doivent obtenir auprès de ces derniers l’autorisation écrite de superviser les enfants et l'avoir en leur possession. La lettre de consentement doit préciser les adresses et les numéros de téléphone permettant de joindre les parents ou tuteurs.
Les agents de l’ASFC s’efforcent de repérer les enfants portés disparus; c’est pourquoi ils pourraient vous poser des questions au sujet des enfants qui voyagent avec vous.

L'agent des services frontaliers et vous

Vous pourriez, à l'occasion, être soumis à un examen plus approfondi. Dans certains cas, cela signifie tout simplement que vous devrez remplir un formulaire. Dans d'autres cas, l'agent des services frontaliers devra identifier les marchandises que vous rapportez au Canada ou examiner vos bagages.

La loi permet aux agents des services frontaliers d'examiner vos bagages, car ils sont tenus d'assurer la sécurité du Canada et de protéger son économie et son environnement. Vous serez responsable d'ouvrir vos bagages, de les déballer et de les remballer.

En facilitant l'accès à vos biens ou marchandises pour inspection et en ayant vos reçus en main, vous aiderez l'ASFC à vous aider. On vous recommande de garder tous les reçus qui vous sont remis pour votre hébergement et vos achats, ainsi que pour les réparations apportées à votre véhicule ou les pièces achetées pour celui-ci. Les agents des services frontaliers peuvent vous demander de les présenter comme preuve de la durée de votre séjour et de la valeur des marchandises que vous avez achetées ou des réparations qui ont été effectuées.

Si vous n'êtes pas d'accord avec le montant des droits et des taxes que vous devez payer, veuillez demander à parler au surintendant de l’ASFC. Une consultation peut souvent résoudre le problème rapidement et sans frais. Si vous n'êtes toujours pas satisfait, nos agents peuvent vous expliquer comment faire appel officiellement.

Les agents des services frontaliers peuvent mettre en état d'arrestation toute personne qui enfreint le Code criminel (p. ex. conduite avec facultés affaiblies, mandat d'arrestation non exécuté, possession de biens volés, enlèvement) ou d'autres lois du Parlement (p. ex. la Loi sur les douanes et la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés). Si vous êtes mis en état d'arrestation, vous pourriez être tenu de comparaître en cour au Canada. Veuillez noter que toute personne arrêtée au Canada est protégée par la Charte canadienne des droits et libertés et sera traitée conformément à cette loi.

Liens connexes

Autres ressources

Date de modification :