Les voyages internationaux et la COVID-19

Avant de voyager :

Si vous n’avez pas reçu une série complète de vaccins contre la COVID-19, vous devriez continuer d’éviter les voyages non essentiels, quelle que soit la destination.

Liens utiles

Conseils aux voyageurs pour Haïti

Date de la dernière mise à jour : ET

Dernière mise à jour : La section Santé a été mise à jour - renseignements de santé aux voyageurs (Agence de la santé publique du Canada)

Sur cette page

Niveau de risque

Haïti - ÉVITEZ TOUT VOYAGE NON ESSENTIEL

Évitez tout voyage non essentiel en Haïti en raison des enlèvements, de la violence des gangs et du risque de troubles civils dans tout le pays.

Situation en matière de sécurité

Haut de page

Sécurité

COVID-19 - Mesures préventives et restrictions

Des mesures préventives et des restrictions reliées à la COVID-19 sont toujours en vigueur dans certaines destinations.

Celles-ci pourraient inclure :

  • des couvre-feux, des restrictions de déplacement ou des mesures de confinement;
  • l'obligation de porter un masque;
  • l'obligation de présenter une preuve de vaccination ou un résultat de test de dépistage de la COVID-19 pour avoir accès aux services et espaces publics ou privés.

Avant de voyager, vérifiez si des restrictions ou des exigences spécifiques sont toujours en vigueur.

Représentants étrangers au Canada

Criminalité

Aperçu

Les taux de criminalité sont élevés dans les grands centres comme le centre-ville de Port-au-Prince, où opèrent des gangs armés, ainsi que près de la frontière avec la République dominicaine, où les activités criminelles sont répandues.

Le nombre d’incidents violents a augmenté depuis 2020, notamment les enlèvements à Port‑au‑Prince et ses alentours.

Il y a également eu une augmentation des cambriolages. Ces incidents se produisent généralement dans les quartiers de la classe moyenne, mais ils sont de plus en plus nombreux dans les quartiers aisés de Port-au-Prince et en dehors de Pétion-Ville.

Il se commet également des crimes mineurs, comme des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché.

La criminalité augmente dans les périodes précédant le temps des fêtes en décembre, le carnaval en février ou mars et le début de l’année scolaire, fin août ou début septembre.

Les étrangers sont considérés comme riches, ce qui peut susciter l’envie. Pour éviter de devenir une cible :

  • ne faites pas étalage de richesse;
  • évitez d’utiliser votre téléphone intelligent ou votre appareil photo en public;
  • soyez toujours attentif à ce qui se passe autour de vous;
  • rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage;
  • méfiez-vous des nouvelles connaissances qui vous offrent leur amitié ou leur hospitalité;
  • ne vous promenez jamais seul et évitez de vous déplacer après la tombée de la nuit.

Région métropolitaine de Port-au-Prince

Plusieurs zones de l’agglomération de Port-au-Prince restent dangereuses en raison des activités criminelles et des enlèvements. Les autorités locales peuvent avoir de la difficulté à apporter leur aide en cas d’urgence dans ces régions :

  • Artibonite Central
  • Bas-Delmas
  • Bel Air
  • Carrefour
  • Carrefour Drouillard
  • Champs-de-Mars
  • Cité Soleil
  • Croix-des-Bouquets
  • Centre-ville de Port-au-Prince
  • Fontamara
  • Jalousie
  • Laboule 12
  • Martissant
  • Portail Léogane
  • La route vers l’aéroport
  • Santo
  • Torcelle
  • Toussant Brave

La présence des forces policières n’est pas assurée dans ces zones, et votre sécurité personnelle n’y est pas garantie. En raison de l’environnement local, les forces de sécurité ne sont pas toujours en mesure de fournir une aide d’urgence en temps voulu.

Si vous devez vous rendre dans ces quartiers, il est impératif de prendre les mesures de sécurité qui s’imposent :

  • faites toujours preuve de vigilance lors de vos déplacements en ville, dans les villages et à la campagne;
  • informez vos contacts locaux du moment de votre arrivée et de vos projets de voyage dans ces zones;
  • demandez à vos contacts locaux de vous servir de guides pendant vos déplacements;
  • lorsque vous circulez en voiture, gardez les vitres montées et les portières verrouillées;
  • évitez toute forme de transport public;
  • comme les conditions de sécurité peuvent changer à tout moment, demandez aux organismes, aux instituts ou aux hôtes qui vous encadrent de vous transmettre de l’information à jour sur la situation dans la région où vous comptez vous rendre;
  • évitez de sortir après la tombée de la nuit;
  • suivez les conseils des autorités locales.

Pétion-Ville

Les vols à main armée sont nombreux à Pétion-Ville. Dans la plupart des cas, les victimes sont attaquées en plein jour par des voleurs armés circulant en motocyclette. Les attaques sont en augmentation, notamment contre les automobilistes. Celles-ci surviennent généralement dans les bouchons de circulation aux heures de pointe.

  • Faites preuve de vigilance en tout temps lors de vos déplacements.
  • Lorsque vous circulez en voiture, gardez les vitres montées et les portières verrouillées.

Petit-Goâve

Il arrive que des bandes de malfaiteurs érigent des barrages routiers pour commettre des vols sur la route nationale 2, entre les régions de Petit-Goâve et de Miragoâne.

Aéroport international Toussaint-Louverture

Des voleurs à l’aéroport international Toussaint-Louverture détournent l’attention de voyageurs étrangers pour leur voler leur passeport.

  • Soyez sur vos gardes lorsque vous réclamez vos bagages en arrivant à l’aéroport.
  • Gardez sur vous vos objets de valeur et vos papiers d’identité.
  • Demandez à vos contacts locaux d’organiser votre accueil à l’aéroport.
  • N’ayez sur vous que de petites sommes d’argent.

Plusieurs fusillades ont également eu lieu le long de la route menant à l’aéroport. Des gangs ont commis des vols à main armée, notamment entre Delmas 33 et l’aéroport.

  • Si des voleurs s’en prennent à vous, ne résistez pas.
  • Faites preuve d’une extrême vigilance lorsque vous quittez l’aéroport.

Vols près des banques

Certains criminels attendent près des banques, surveillant les clients, et tentent de les voler lorsqu’ils sortent.

Le risque de vol est également plus élevé pour les personnes qui utilisent les guichets automatiques des banques.

  • Soyez extrêmement vigilant lorsque vous entrez dans une banque ou lorsque vous en sortez.
  • Utilisez uniquement les guichets automatiques qui se trouvent dans un hôtel ou un supermarché.
  • Traitez directement avec un caissier si vous êtes dans une banque.
  • Évitez de transporter d’importantes sommes d’argent.

Enlèvements

Les enlèvements sont courants.

Les ravisseurs s’en prennent aussi bien à la population locale qu’aux étrangers, y compris les personnes ayant la double nationalité qui vivent ou voyagent en Haïti, quel que soit leur rang ou leur classe sociale. Depuis septembre 2020, des centaines de Canadiens et d’autres ressortissants étrangers ont été enlevés. Des missionnaires, des travailleurs humanitaires et des enfants, peuvent devenir victimes. La plupart des victimes sont libérées en échange d’une rançon. Dans certains cas exceptionnels, cependant, les victimes disparaissent ou sont tuées.

  • Méfiez-vous des petits groupes de flâneurs, surtout à proximité de votre lieu de résidence.
  • Laissez les portes et les fenêtres verrouillées en tout temps.
  • Donnez aux employés de maison la directive de ne laisser entrer que les visiteurs préalablement autorisés et dont l’identité a été vérifiée.
  • Surveillez bien tous les visiteurs.
  • Faites preuve d’une extrême vigilance, peu importe où vous vous trouvez dans le pays.

Manifestations

Les manifestations et les troubles civils sont fréquents.

En raison de l’instabilité politique actuelle, certaines manifestations ont tourné à la violence. Les manifestants ont installé des barrages routiers dans tout le pays et bloqué l’accès à l’aéroport. Dans ces circonstances, des pénuries d’eau, de nourriture et de carburant pourraient survenir.

Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi grandement perturber la circulation et les transports publics.

  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et de grands rassemblements
  • Suivez les directives des autorités locales
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des manifestations en cours

Plus sur les rassemblements de masse (événements à grande échelle)

Sécurité des femmes

Les femmes qui voyagent seules peuvent subir certaines formes de harcèlement et de violence verbale.

Guide de sécurité à l'intention des voyageuses

Coupures de service et pénuries de provisions

Les coupures de courant sont fréquentes, et des pénuries de fournitures essentielles comme l’eau et le carburant se produisent.

Assurez-vous de planifier adéquatement en cas de pannes et de pénuries d’approvisionnement.

Sécurité routière

L’état des routes et la sécurité routière laissent à désirer dans tout le pays en raison :

  • des routes étroites et mal entretenues;
  • du manque de panneaux de signalisation, de feux de circulation et de marques sur la chaussée;
  • des taux élevés de conduite en état d’ébriété, avec les feux du véhicule éteints;
  • du mauvais entretien des véhicules;
  • d’un éclairage inadéquat des voies publiques.

Les inondations saisonnières peuvent nuire aux déplacements par voie terrestre et à la prestation des services essentiels. Les routes peuvent devenir impraticables et les ponts, subir des dommages.

Si vous devez vous déplacer à l’intérieur d’Haïti, envisagez d’engager un chauffeur par l’intermédiaire d’une agence ou d’un hôtel de bonne réputation. Si vous devez conduire :

  • gardez toujours le réservoir d’essence au moins à moitié plein, car l’approvisionnement en essence est souvent interrompu;
  • ayez toujours sur vous un téléphone cellulaire et une liste de numéros de contact d’urgence, car les services d’assistance routière sont médiocres;
  • gardez à l’esprit que la couverture des téléphones cellulaires peut être intermittente dans certaines zones rurales;
  • évitez de conduire la nuit ou par mauvais temps, même en ville;
  • faites attention aux véhicules abandonnés au bord de la route;
  • faites attention aux piétons et aux animaux errants sur la route.

Transports publics

Les transports publics ne sont généralement ni sécuritaires ni fiables. Les conducteurs ne respectent pas toujours le Code de la route. Les véhicules sont souvent en mauvais état ou surchargés, ce qui entraîne des accidents graves avec blessures et parfois des décès.

Il faut éviter tous les transports publics en Haïti, mais plus particulièrement les camions transformés en autobus, appelés « tap taps ».

Traversiers

Les accidents de traversiers se produisent et sont souvent provoqués par des mesures de sécurité déficientes ou des conditions météorologiques extrêmes.

Vous devriez éviter les voyages en traversier. Si vous décidez de prendre un traversier :

  • assurez‑vous qu’on y trouve l’équipement de sécurité approprié;
  • assurez-vous que des gilets de sauvetage sont accessibles et mis à la disposition de tous les passagers;
  • ne montez pas à bord d’un bateau si vous avez l’impression qu’il est surchargé ou qu’il n’est pas en état de naviguer;
  • vérifiez les normes de sécurité des traversiers auprès de votre voyagiste.

Transport aérien

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements généraux sur les vols intérieurs dans d’autres pays

Haut de page

Exigences d'entrée et de sortie

COVID-19 - Restrictions et exigences d'entrée, de sortie et de transit

La plupart des gouvernements ont mis en place des restrictions ainsi que des exigences d’entrée et de sortie particulières pour leur territoire en raison de la COVID-19. Ces mesures peuvent être imposées soudainement et pourraient comprendre :

  • des interdictions d'entrée et de sortie;
  • des quarantaines;
  • l’obligation de fournir une preuve de vaccination ou d’un dépistage de la COVID-19;
  • des suspensions ou réductions des options de transport international.

Les autorités étrangères pourraient ne pas reconnaître ou accepter les preuves de vaccination délivrées par les provinces et territoires canadiens. Vous devrez peut-être obtenir une traduction, une notarisation, une authentification ou une légalisation du document.

Avant de voyager :

  • vérifiez si les autorités locales, de votre lieu de provenance et de votre destination, ont mis en place des restrictions ou des exigences spécifiques liées à cette situation;
  • tenez également compte de vos points de transit, car des règles de transit strictes sont en place à plusieurs endroits;
  • consultez les médias pour vous tenir au courant des dernières nouvelles;
  • reconfirmez ces exigences avec votre compagnie aérienne ou votre voyagiste.

La situation pourrait perturber vos plans de voyage. Vous ne devriez pas dépendre du gouvernement du Canada pour obtenir de l’aide pour modifier vos plans de voyage.

Liens utiles

Ce sont les autorités d’un pays ou d’un territoire qui décident qui peut en franchir les frontières. Le gouvernement du Canada ne peut pas intervenir en votre nom si vous ne répondez pas aux exigences d’entrée et de sortie du pays ou territoire où vous vous rendez.

L’information contenue dans cette page a été obtenue auprès des autorités d’Haïti. Elle peut cependant changer à tout moment.

Confirmez ces renseignements auprès des Représentants étrangers au Canada

Passeport

Les exigences d’entrée varient selon le type de passeport que vous utilisez pour voyager.

Avant de partir, vérifiez auprès de votre transporteur quelles sont ses exigences au sujet des passeports. Ses règles sur la durée de validité des passeports sont peut-être plus strictes que les règles d’entrée du pays où vous vous rendez.

Passeport canadien régulier

Votre passeport doit être valide pendant toute la durée prévue de votre séjour en Haïti.

Passeport pour voyages officiels

Des exigences d’entrée différentes peuvent s’appliquer.

Voyages officiels

Passeport indiquant un identifiant de genre «X»

Bien que le gouvernement du Canada délivre des passeports indiquant un identifiant de genre «X», il ne peut garantir votre entrée ou votre transit dans d’autres pays. Vous pourriez faire face à des restrictions d’entrée dans les pays qui ne reconnaissent pas l’identifiant de genre «X». Avant de partir, vérifiez cette information auprès des représentants étrangers de votre pays de destination.

Autres documents de voyage

Les exigences d’entrée peuvent être différentes si vous voyagez avec un passeport temporaire ou un titre de voyage d’urgence. Avant de partir, renseignez-vous auprès des représentants étrangers du pays où vous voulez entrer.

Liens utiles

Visas

Visa de touriste : non exigé pour les séjours de moins de 90 jours
Visa d’affaires : non exigé
Visa d’étudiant : exigé
Permis de travail : exigé

Permis de résidence

Vous devez obtenir un permis de résidence si vous avez l’intention de rester pendant 90 jours ou plus. Cette exigence ne s’applique pas aux Canadiens d’origine haïtienne.

Si vous comptez prolonger votre séjour au-delà de 90 jours, et que vous êtes un Canadien d’origine non haïtienne, vous devez présenter une demande aux autorités du Service de l’immigration d’Haïti avant l’expiration de cette période. Si vous ne le faites pas, vous aurez besoin d’un visa de sortie pour quitter le pays.

Les investisseurs, exportateurs, importateurs et travailleurs canadiens doivent obtenir, par l’entremise de leur employeur, un permis de séjour auprès du Service de l’immigration d’Haïti lorsque leur séjour doit durer six mois ou plus. Vous devez obtenir ce document avant de quitter le Canada.

Processus d’obtention d’un visa – ambassade d’Haïti au Canada

Autres exigences d’entrée

Les douaniers peuvent vous demander de leur présenter un billet pour un vol de retour ou de continuation ainsi qu’une preuve que vous disposez de fonds suffisants pour la durée de votre séjour.

Les enfants et le voyage

Renseignez-vous sur les voyages avec des enfants.

Fièvre jaune

Renseignez-vous sur la possibilité d’exigences d’entrée concernant la fièvre jaune (section sur les vaccins).

Haut de page

Santé

Conseils de santé aux voyageurs pertinents

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.

Surveillance de l'éclosion

Rage en Haïti

La rage en Haïti

On signale une augmentation de la rage chez les chiens en Haïti. La rage est une maladie mortelle qui se transmet aux humains principalement par les morsures ou les griffures d'un animal infecté. Si vous êtes exposé pendant votre séjour en Haïti, vous risquez de ne pas avoir accès à un traitement approprié puisqu’il y a actuellement une pénurie de vaccins antirabiques en Haïti.

Les voyageurs courent un risque accru de contracter la rage si leur travail ou leurs activités récréatives les rendent plus susceptibles d'entrer en contact avec des chiens en liberté. Les enfants sont plus à risque de contracter la rage.

Un vaccin est disponible contre la rage. Parlez à votre fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique de voyage avant de voyager pour discuter de vos risques et voir si vous devriez être vacciné.  Pendant votre séjour en Haiti, prenez des précautions, notamment en surveillant de près les enfants et en vous tenant à distance des chiens en liberté.  Si vous êtes mordu ou égratigné par un animal, nettoyez soigneusement votre plaie avec de l'eau et du savon, et consultez immédiatement un médecin.Veillez à souscrire une assurance-voyage qui couvre l’évacuation médicale.

 

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour selon votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage.

Certains de ces vaccins incluent : rougeole-oreillons-rubéole (ROR), diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, varicelle, grippe et d'autres.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être exposé à des maladies évitables en voyageant dans cette destination. Consultez un professionnel de la santé spécialisé dans les voyages pour savoir quels médicaments ou vaccins vous conviennent..

Fièvre Jaune - Les exigences liées à l'entrée

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus que se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il n’y aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

Recommandation

  • La vaccination n’est pas recommandée.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
  • Il est important que les voyageurs communiquent avec un Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné bien à l'avance de leur voyage pour assurer leur vaccination.

À propos de la fièvre jaune

Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné

*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée (en anglais seulement) dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Rage

La rage est une maladie fatale qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage.  La vaccination devrait être envisagée pour les voyageurs qui se rendent dans des régions où la rage existe et qui courent un risque élevé d'exposition (p. ex. sont des enfants, présentent un risque professionnel, ou sont en contact étroit avec des animaux, y compris des chiens en liberté dans les collectivités).

Rougeole

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Elle peut se propager rapidement d'une personne à l'autre par contact direct et par les gouttelettes dans l'air.

Toute personne qui n'est pas protégée contre la rougeole risque d'en être infectée lorsqu'elle voyage à l'étranger.

Peu importe où vous allez, consultez un professionnel de la santé avant votre départ pour vous assurer d'être entièrement protégé contre la rougeole.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

COVID-19

La maladie à coronavirus est une maladie infectieuse virale qui peut se propager d’une personne à l’autre par un contact direct et par des gouttelettes projetées dans l’air.

Il est recommandé que tous les voyageurs admissibles reçoivent la série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ainsi que toutes doses supplémentaires recommandées au Canada avant de voyager. Les données probantes révèlent que les vaccins sont très efficaces pour prévenir les formes graves de la COVID-19, les hospitalisations et la mort. Bien que la vaccination offre une meilleure protection contre les maladies graves, vous pouvez toujours être exposé au risque d'infection par le virus responsable de la COVID-19. Quiconque n’étant pas entièrement vacciné court un risque accru de contracter le virus qui cause la COVID-19, ainsi qu'un risque accru d'être gravement malade lors d’un voyage à l’étranger.

Vérifiez les exigences d'entrée et de sortie de votre destination, y compris les exigences de vaccination contre la COVID-19 dans la section Exigences d'entrée et de sortie.

Peu importe votre destination, discutez avec un professionnel de la santé avant de voyager afin de vous assurer d’être bien protégé contre la COVID-19.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Paludisme
  • Il y a un risque de paludisme tout au long de l'année dans l'ensemble du pays.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté. Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l'insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l'insecticide.
  • Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour discuter de la possibilité de prendre des antipaludéens et déterminer lesquels sont indiqués.

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions des Caraïbes, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, l'hépatite A, la fièvre typhoïde et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez aux Caraïbes. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Choléra

Risque

Le choléra est un risque dans certaines régions du pays. Le risque est faible pour la plupart des voyageurs.

Pour se protéger contre le choléra, tous les voyageurs devraient prendre des précautions pour s'assurer de la salubrité des aliments et de l'eau.

Les voyageurs les plus à risque d'attraper le choléra font partie de ceux qui vont :

  • visiter, travailler ou vivre dans des zones où l'accès à une nourriture saine, à l'eau et à des installations sanitaires adéquates est limité
  • visiter les zones où il y a des éclosions de choléra

La vaccination peut être recommandée pour les voyageurs à risque élevé et devrait être discutée avec un professionnel de la santé.

Diarrhée du voyageur

La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.

Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.

Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l’eau ou d’aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. 

Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d’hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.

Insectes et maladies

Dans certaines régions des Caraïbes, certains insectes sont porteurs de maladies comme le chikungunya, la dengue, le paludisme, le virus de Nil occidental et le virus Zika.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Chikungunya

Il y a présentement un risque de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d'un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n'existe aucun vaccin contre le chikungunya.

Dengue
  • Dans ce pays, la dengue constitue un risque pour les voyageurs. C’est une maladie virale transmise aux humains par les piqûres de moustiques.
  • La dengue peut causer des symptômes grippaux. Dans certains cas, elle peut entraîner une dengue sévère, qui peut être mortelle.
  • Le niveau de risque de contracter la dengue change selon les saisons et varie d’une année à l’autre. Le niveau de risque varie également entre les régions d’un même pays et peut dépendre des élévations de ces régions.
  • Les moustiques porteurs de la dengue piquent habituellement pendant le jour, particulièrement autour du lever et du coucher du soleil.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques. Aucun vaccin ou médicament ne protège contre la dengue.
Virus Zika

Le virus Zika est un risque dans ce pays.

Le virus Zika se transmet principalement par la piqûre d’un moustique infecté. Il peut aussi être transmis sexuellement. Le virus Zika peut causer de graves anomalies congénitales.

Avant de partir vers ce pays, les femmes enceintes et celles qui planifient une grossesse devraient consulter un professionnel de la santé pour discuter des risques potentiels. Les femmes enceintes peuvent choisir d’éviter ou de reporter leur voyage dans ce pays.

Recommandations relatives aux voyages :

  • Prévenir les piqûres de moustiques en tout temps.
  • Si vous êtes enceinte, utilisez toujours les condoms correctement ou évitez tout contact sexuel avec quiconque a voyagé dans ce pays pendant votre grossesse.
  • Femmes : Avant d’essayer de tomber enceinte, attendez deux mois après votre voyage dans ce pays ou après l’apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes). Si votre partenaire masculin a voyagé avec vous, attendez trois mois après le voyage ou après l’apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes).
  • Hommes : Avant de tenter de concevoir un enfant, attendez trois mois après votre voyage dans ce pays ou après l’apparition de la maladie causée par le virus Zika (selon la plus longue de ces deux périodes).

Pour plus de recommandations de voyage, voir le conseil de santé aux voyageurs : Virus Zika : Conseils à l’intention des voyageurs

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions des Caraïbes, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mainssouvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

Tuberculose

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.

VIH

Le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) s'attaque au système immunitaire de l'organisme et l'affaiblit, et donne lieu à une maladie chronique progressive appelée le SIDA (syndrome d'immunodéficience acquise).

Parmi les activités à risque élevé, on compte toutes celles où vous êtes en contact avec du sang ou des liquides organiques, c'est-à-dire des rapports sexuels non protégés, l'exposition à des seringues non stérilisées pour la prise de médicaments ou d'autres substances (par exemple, stéroïdes ou drogues) ou l'exposition à des aiguilles non stérilisées pour le tatouage, le perçage corporel ou l'acupuncture.

Services et établissements médicaux

Les soins de santé sont insuffisants dans l’ensemble du pays. Ils sont extrêmement limités, et les cliniques et les hôpitaux sont facilement débordés.

Les ambulances sont également limitées et peuvent ne pas avoir à bord les fournitures médicales de base nécessaires. Par conséquent, les interventions d’urgence ne sont pas garanties.

Les médecins et les hôpitaux s’attendent généralement à un paiement immédiat en espèces pour les soins, même si vous avez une preuve d’assurance-maladie de voyage valide. Vous devrez payer le montant total de la facture avant votre départ.

Les médicaments vendus en Haïti peuvent être de moins bonne qualité que ceux disponibles au Canada. Les pharmacies peuvent avoir des médicaments périmés, tandis que certains médicaments peuvent tout simplement ne pas être disponibles.

Apportez une quantité suffisante de médicaments pour la durée de votre séjour.

L’évacuation médicale est souvent très coûteuse et pourrait s’avérer nécessaire en cas de maladie ou de blessure grave.

COVID-19 - Centres de dépistage

En raison de la capacité limitée de dépistage, il peut être difficile d’obtenir un en ce moment en Haïti. Consultez les ressources suivantes afin de déterminer à quel endroit vous pourrez obtenir un test de dépistage de la COVID-19. Certains de ces centres de dépistages pourraient ne pas être en mesure de vous fournir un test acceptable. Assurez-vous que la clinique que vous choisissez offre un test COVID-19 qui sera accepté à l’embarquement de votre vol à destination du Canada.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Haut de page

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales.

Renseignez-vous sur ce que vous devez faire et sur l’aide que nous pouvons vous apporter en cas d’arrestation ou de détention à l’étranger.

Les frais juridiques peuvent être très élevés et les procédures judiciaires sont longues. Certains Canadiens ont été détenus pendant plus d’un an avant d’être jugés. Les conditions de détention sont extrêmement difficiles. Les prisons sont surpeuplées, insalubres et elles manquent de ressources.

Drogues

La possession, l’usage et le trafic de stupéfiants sont sévèrement punis. Les personnes reconnues coupables de ces délits peuvent faire l’objet de longues procédures judiciaires, de lourdes peines d’emprisonnement et d’amendes.

Liens utiles

Double citoyenneté

La double citoyenneté est légalement reconnue en Haïti.

Si vous avez à la fois la citoyenneté canadienne et celle d'Haïti, nous pourrions être limités dans notre capacité à vous offrir des services consulaires pendant que vous y êtes. Les exigences d’entrée et de sortie peuvent aussi être différentes dans votre cas.

Renseignements généraux pour les voyageurs avec la double citoyenneté

Enlèvement international d’enfants

La Convention de La Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants est un traité international. Elle peut aider les parents à obtenir le retour de leurs enfants lorsque ceux-ci ont été déplacés ou retenus dans certains pays en violation d’un droit de garde. Elle ne s’applique pas entre le Canada et Haïti.

Si votre enfant a été déplacé ou est retenu illicitement en Haïti par un parent ravisseur :

  • agissez le plus vite possible;
  • consultez un avocat au Canada et en Haïti afin d’envisager toutes les options juridiques possibles pour le retour de votre enfant;
  • informez le bureau du gouvernement du Canada à l’étranger le plus proche ou l’Unité consulaire pour les enfants vulnérables d’Affaires mondiales Canada en communiquant avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence.

Si votre enfant a été déplacé depuis un pays autre que le Canada, consultez un avocat pour déterminer si la Convention de La Haye s'applique.

Prenez note que les agents consulaires canadiens ne peuvent pas intervenir dans vos affaires juridiques privées ou dans le processus judiciaire de l’autre pays.

Liens utiles

Voyageurs LGBTQ2

La loi d’Haïti n’interdit pas les actes sexuels entre personnes de même sexe.

Cependant, les voyageurs LGBTQ2 pourraient faire l’objet de discrimination en raison de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre, de leur expression de genre ou de leurs caractéristiques sexuelles.

Les voyages et votre orientation sexuelle, votre identité de genre, votre expression de genre et vos caractéristiques sexuelles

Conduite automobile

Vous pouvez utiliser votre permis de conduire canadien pour conduire en Haïti pendant une période maximale de 3 mois. Pour un séjour de plus de 3 mois, vous aurez besoin d’un permis de conduire haïtien.

Vous devriez vous munir d’un permis de conduire international.

Plus sur le permis de conduire international

Interdiction temporaire de circuler dans un véhicule avec vitres teintées

Afin de lutter contre l’insécurité, il est temporairement interdit de circuler dans un véhicule avec les vitres teintées dans l’ensemble du pays.

Photographie

Les gens peuvent se sentir exploités ou insultés lorsqu’ils sont photographiés dans des régions pauvres ou urbaines.

Obtenez la permission avant de photographier des individus.

Dons

Les dons qui entrent dans le pays sont soumis aux règles d’importation. Ils pourraient être saisis et taxés conformément à la législation locale. Cela comprend :

  • les vêtements;
  • les biens matériels neufs ou usagés;
  • les produits de soins personnels;
  • les médicaments.

Communiquez avec l’ambassade de la République d’Haïti ou ses consulats avant d’expédier des biens vers Haïti.

Monnaie

La devise en Haïti est la gourde haïtienne (HTG).

Depuis mars 2018, tous les prix doivent être indiqués en gourdes, mais ils sont encore souvent affichés en dollars haïtiens (5 gourdes = 1 dollar haïtien) ou en dollars américains.

Le dollar canadien n’est pas accepté. La plupart des grands hôtels acceptent les principales cartes de crédit. Vous pouvez également utiliser vos cartes bancaires canadiennes pour retirer de l’argent de certains guichets automatiques, mais la limite de retrait est beaucoup plus basse qu’au Canada. Les guichets automatiques ne sont pas fiables en Haïti. Il faut donc éviter de compter sur ces appareils dans les situations d’urgence.

Assurez-vous d’avoir suffisamment d’argent liquide au cas où vous ne pourriez pas accéder à un guichet automatique ni utiliser votre carte de crédit.

Haut de page

Catastrophes naturelles et climat

Saison des ouragans

Les ouragans surviennent normalement de la mi-mai jusqu’à la fin de novembre. Durant cette période, même de faibles tempêtes tropicales peuvent se transformer rapidement en ouragans majeurs.

Ces violentes tempêtes peuvent vous mettre en danger et nuire à la prestation des services essentiels.

Si vous décidez de vous rendre en Haiti pendant la saison des ouragans:

  • sachez que vous mettez gravement en péril votre sécurité;
  • préparez-vous à changer vos projets de voyage à tout moment, ou même à interrompre ou annuler votre voyage;
  • tenez-vous au courant des dernières prévisions météorologiques régionales;
  • ayez sur vous les coordonnées d’urgence de votre compagnie aérienne ou voyagiste;
  • suivez les conseils et les instructions des autorités locales.

Liens utiles

Tremblements de terre et tsunamis

Haïti est située dans une zone sismique active. Des tremblements de terre surviennent. Des tsunamis peuvent également toucher les zones côtières.

Un tsunami peut se produire dans les minutes qui suivent un tremblement de terre. Toutefois, le risque qu’un tsunami se produise peut durer plusieurs heures après la première secousse. Si vous séjournez sur la côte, prenez connaissance des plans d’évacuation de la région en cas d’alerte au tsunami.

En cas de tremblement de terre :

  • consultez les médias locaux pour obtenir les dernières informations;
  • suivez les directives des autorités locales.

Liens utiles

Haut de page

Besoin d'aide?

Services locaux

Services d’urgence

En cas d’urgence, composez le 114.

Aide consulaire

En raison de la pandémie en cours, nos services consulaires pourraient être limités. Communiquez avec nous par courriel ou par téléphone avant de vous rendre à nos bureaux.

Port-au-Prince - Ambassade du Canada
AdresseRoute de Delmas, entre Delmas 75 et 71, Port-au-PrinceAdresse postaleC.P. 826, Port-au-PrinceTéléphone011 (509) 2812-9000Courrielprncecs@international.gc.caInternethttps://www.Canada.ca/Canada-Et-HaitiServicesDes services de passeport sont offertsFacebookAmbassade du Canada en HaïtiTwitter@AmbCanHaitiAutres médias sociauxCanadaHaïti
Rendez-vous Prenez un rendez-vous en ligne

Pour obtenir une aide consulaire d'urgence, téléphonez à l'ambassade du Canada en Haiti, à Port-au-Prince, et suivez les instructions qui vous seront données. À tout moment, vous pouvez aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d'intervention d’urgence à Ottawa.

Avertissement

La décision de voyager est un choix qui vous appartient, et vous avez la responsabilité de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Nous prenons très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et nous diffusons des renseignements fiables et à jour dans nos Conseils aux voyageurs, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées au sujet de vos voyages à l’étranger.

Le contenu de cette page est fourni à titre d’information seulement. Nous faisons tout en notre pouvoir pour vous donner de l’information exacte, mais celle-ci est fournie « telle quelle », sans garantie d’aucune sorte, ni explicite ni implicite. Le gouvernement du Canada n’assume aucune responsabilité et ne pourra être tenu responsable d’aucun préjudice découlant de cette information.

Si vous avez besoin d’aide consulaire à l’étranger, nous ferons de notre mieux pour vous aider. Cependant, certaines contraintes peuvent restreindre la capacité du gouvernement du Canada de fournir ses services.

Renseignez-vous davantage sur les services consulaires canadiens.

Date de modification :