Turquie

Dernière mise à jour :
ET
Toujours valide :
ET
Dernière mise à jour :
L'onglet Santé a été mis à jour - conseils de santé aux voyageurs de l'ASPC.
Avertissements

Avertissements

Turquie - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble de la Turquie. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison de la criminalité, du risque d’attentats terroristes et des manifestations qui se produisent couramment à travers le pays.

 

Avertissement régional pour la frontière avec la Syrie

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada        recommande d'éviter tout voyage non essentiel le long de la frontière avec la Syrie puisque la situation en matière de sécurité demeure imprévisible. Consultez l’onglet Sécurité pour plus de détails.



Sécurité

Sécurité

La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Dans l’éventualité où une situation de crise nécessiterait une évacuation, la politique du gouvernement du Canada consiste à assurer le transport sécuritaire des ressortissants canadiens jusqu’au lieu sûr le plus proche. Le gouvernement du Canada ne vous aidera à quitter un pays ou une région qu’en dernier recours, lorsque tous les moyens de transport commerciaux et personnels auront été épuisés. Ce service est offert contre recouvrement des coûts, et vous devrez assumer les frais associés à la poursuite de votre voyage. Les situations varient d’un pays à l’autre et les ressources du gouvernement pourraient, dans certains cas, être soumises à des contraintes susceptibles de limiter son aptitude à offrir de l’aide, notamment dans un pays ou une région où le risque de conflit violent ou d’instabilité politique est élevé.

La frontière avec la Syrie (voir l'avertissement)

Des attaques transfrontalières entre les deux pays peuvent se produire. Le 3 octobre 2012, cinq civils turcs ont été tués lors d’une attaque au mortier perpétrée à partir de la Syrie. Le 11 mai 2013, 51 personnes ont été tuées lorsque deux voitures piégées ont explosé dans le centre de la ville de Reyhanli. Faites preuve d'une extrême prudence, revoyez régulièrement vos mesures de sécurité et suivez très attentivement l'évolution de la situation si vous vous trouvez dans cette région, car la situation en matière de sécurité demeure imprévisible.

Sud-est du pays

Les forces armées turques (FAT) mènent des frappes aériennes et terrestres occasionnelles contre des cibles déterminées du Parti des travailleurs du Kurdistan dans la région frontalière turco-iraquienne. En outre, six zones de sécurité ont été établies temporairement dans les provinces de Hakkari, de Siirt et de Sirnak afin d’empêcher l’infiltration d’insurgés. Les FAT exercent un contrôle strict sur les déplacements à l’intérieur de ces zones. Les personnes qui refusent de se plier aux règles établies par le gouvernement turc risquent d’être arrêtées.  

Des manifestations et des incidents liés à l’agitation civile dans plusieurs villes de cette région ont dégénéré en affrontements violents entre les policiers et les manifestants. L’explosion de petites bombes et des meurtres par balle ont également été signalés. Plusieurs de ces incidents ont causé des blessures et des dommages matériels.

Le 2 juin 2012, un touriste Britannique a été brièvement enlevé par des militants du PKK. Soyez très vigilant en tout temps.

Les déplacements par voie terrestre sont déconseillés. Si vous devez vous déplacer par la route, ne le faites que pendant le jour et n’empruntez que les routes principales. N’utilisez pas les transports en commun.

Évitez de traverser la frontière turco-iraquienne. Le gouvernement de la Turquie exerce un contrôle strict sur les déplacements entre les deux pays.

Inscrivez-vous auprès de l’ambassade du Canada à Ankara ou du consulat du Canada à Istanbul et demeurez en contact avec ces services diplomatiques.

Terrorisme

Une grande menace terroriste, provenant de groupes terroristes turcs et étrangers, pèse sur la Turquie. Au début de 2014, des médias locaux ont indiqué que des individus planifiaient peut-être des attaques contre des représentants de l’opposition syrienne à Ankara, à Antakya (Hatay), à Gaziantep et à Istanbul.

Des attentats à la bombe de petite et de grande envergure ont été commis, et les institutions turques en sont principalement la cible. Par contre, les endroits fréquentés par les étrangers, y compris les occidentaux, sont ciblés aussi. Le 1 février 2013, un attentat suicide à la bombe a ciblé l’ambassade des États-Unis à Ankara, tuant deux personnes. Le 1 mars 2012, un engin explosif télécommandé a explosé près d’un immeuble du Parti pour la justice et le développement dans le district de Sutluce à Istanbul, blessant 15 policiers et un civil.

Des mesures de sécurité renforcées ont été mises en place dans tout le pays. Soyez à l’affût de ce qui se passe autour de vous en tout temps, particulièrement lorsque vous vous trouvez près d’installations militaires ou de sécurité, de même que dans les endroits achalandés, notamment les hôtels, les centres commerciaux et les marchés extérieurs. Faites également preuve de prudence lorsque vous vous trouvez dans des commerces, des places publiques ou d’autres endroits très prisés de la population locale et des étrangers.

Manifestations

Des manifestations ont eu lieu en Turquie suivant la mort d’un citoyen turc le 11 mars 2014, entrainée par des blessures souffertes lorsqu’il fut frappé dans la tête par une capsule lacrymogène tirée par la police pendant les manifestations de Gezi en 2013.

Évitez toute manifestation, surtout celles tenues sur la place Taksim à Istanbul, car même les rassemblements paisibles pourraient mener à des incidents violents et des affrontements avec les forces de l’ordre. Ces dernières ont utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. Suivez les conseils des autorités locales ainsi que les bulletins de média locaux et internationaux.

Criminalité

On signale des crimes mineurs, y compris des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché, en particulier à Istanbul. Évitez de faire étalage de richesse et assurez-vous que vos effets personnels, vos passeports et vos autres documents de voyage sont en sécurité en tout temps.

Des vols avec agression, des voies de fait et des agressions sexuelles ont été commis par le passé. N’acceptez pas de nourriture ou de boissons offertes par des inconnus, même si l’emballage ou le contenant semble intact, car elles pourraient contenir de la drogue. Des personnes ont été dévalisées après avoir été ainsi droguées. Les drogues peuvent être dissimulées dans les boissons, la nourriture, la gomme à mâcher et d’autres produits.

Vous devriez refuser toute invitation non sollicitée d’inconnus en vue d’aller dans des bars et des quartiers populaires. Des touristes ont été invités par des citoyens sympathiques à aller prendre un verre ou un repas dans un bar local, puis ont été obligés de payer une facture salée. Il s’agit d’une escroquerie particulièrement courante à Istanbul. 

N’acceptez pas de lettres, de colis ou d’autres articles de la part d’inconnus. Certains criminels impliqués dans le trafic de drogues en Turquie ont tenté d’utiliser les voyageurs afin d’expédier et de recevoir des colis et des messages.

Sécurité des femmes

Des femmes ont signalé avoir été victimes de harcèlement physique et verbal. Consultez notre publication intitulée Voyager au féminin : La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Transport routier

Le réseau routier de la Turquie est moderne et fait l’objet de constantes améliorations. Cependant, il est courant que la chaussée soit inégale et que la signalisation pour les changements de voie près des zones de construction fasse défaut. Faites preuve de prudence, en particulier lorsqu’il pleut. Les routes peuvent être gravement endommagées par des conditions météorologiques difficiles.

Les accidents sont courants en Turquie et les piétons en sont parfois victimes. La conduite dangereuse des automobilistes, les conditions routières précaires, l’éclairage insuffisant, une signalisation déficiente et l’importante congestion routière sont des facteurs de risque. Les piétons n’ont pas la priorité de passage. Évitez de conduire après la tombée de la nuit.

En cas d’accident impliquant un véhicule officiel du gouvernement, celui-ci ne doit pas être déplacé (même si le véhicule bloque la circulation) avant que la police ait pu rédiger un rapport officiel, qu’il y ait des blessés ou non. Dans tous les autres cas, un rapport d’accident de la route avec dommages matériels devra être rempli, mais les véhicules peuvent être déplacés.

Pour plus de détails sur les déplacements routiers en Turquie, consultez le site Web de la Direction générale des autoroutes (en anglais).

Transport ferroviaire

Bien que de nombreux accidents de train aient eu lieu au cours des dernières années, la Turquie modernise actuellement ses principales voies ferrées.

Transport aérien

Veuillez consulter notre page Sécurité des transports pour vérifier si les transporteurs aériens nationaux répondent aux normes de sécurité.

Frontières

Faites preuve d’une grande prudence lorsque vous vous déplacez près de la frontière avec la Syrie.

La frontière turco-arménienne est fermée.

Mont Ararat  

Le mont Ararat, situé dans la province orientale d’Agri, est une zone militaire spéciale; aussi, avant de pouvoir y pratiquer l’alpinisme, il faut obtenir la permission des autorités turques et être accompagné d’un guide professionnel. Des enlèvements ont eu lieu dans le passé.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Ayez vos pièces d’identité sur vous en tout temps. Mettez votre passeport en lieu sûr et ayez une photocopie sur vous à des fins d’identification.  

Des postes de contrôle peuvent être érigés sans avertissement, surtout dans les régions du sud. Coopérez avec les forces policières.  

Services d’urgence

Composez le 155 pour joindre la police, le 112 pour les ambulanciers, le 110 pour les pompiers et le 154 pour la police dans les régions rurales.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer les voyageurs étrangers relève exclusivement de la compétence de chaque pays ou région. Les renseignements qui suivent au sujet des conditions d’entrée et de sortie ont été obtenus des autorités turques. Ces exigences peuvent toutefois être modifiées à tout moment. C’est à vous qu’il incombe de vérifier la validité de ces renseignements auprès de l’ambassade de la République de Turquie ou de l’un de ses consulats.

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en Turquie doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après la délivrance du visa.

Visas

Les Canadiens doivent être munis d’un visa pour entrer en Turquie.

Visa de travail : exigé
Visa de tourisme : exigé
Visa d’affaires : exigé
Visa d’étudiant : exigé

Les Canadiens qui voyagent en Turquie à des fins touristiques ou commerciales peuvent se procurer un visa électronique (en anglais) avant d’entrer au pays. À partir du 10 avril 2014, l’autocollant et le visa type étampe ne seront plus émis aux points d’entrée turcs. Si vous planifiez étudier ou travailler en Turquie, vous devez obtenir un visa auprès de l’ambassade de la Turquie ou un de ses consulats.

Les Canadiens qui souhaitent renouveler un visa de 90 jours doivent quitter le pays pendant une période de 90 jours avant de pouvoir y revenir. Si vous souhaitez séjourner en Turquie pendant plus de 90 jours consécutifs, vous devez obtenir un permis de résidence auprès du commissariat de police des étrangers de votre province de résidence. 

Ne restez pas en Turquie plus longtemps que la durée de votre visa; vous pourriez être passible d’une lourde amende.

Timbre d’entrée

Veillez à ce que les agents de l'immigration turque apposent un timbre d'entrée dans votre passeport à votre arrivée au pays. L’absence de ce timbre peut entraîner des amendes, la détention, l’expulsion ou d’importants problèmes au moment de quitter le pays.

Voyages régionaux

Si vous désirez vous rendre en Syrie, vous devrez obtenir un visa auprès de l'ambassade de Syrie à Ottawa avant de quitter le Canada. L'ambassade de Syrie à Ankara n'émet pas de visas pour les non‑résidents en Turquie.

Consultez les autorités locales si vous comptez voyager à l’extérieur des régions touristiques; les autorités turques ont déjà restreint l’accès à certaines régions par le passé, et ont désigné des zones militaires.

Douanes

Les antiquités turques et tout autre artefact culturel ayant une valeur historique ou une importance nationale ne peuvent être exportés. Demandez conseil aux autorités turques avant de quitter le pays. Pour les objets qui peuvent être exportés, il est nécessaire de se procurer un reçu et un « certificat officiel d’exportation du musée » (émis par le bureau de la douane turque).

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Veuillez consulter notre page Enfants pour plus de détails.

Santé

Santé

Conseil de santé aux voyageurs
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins

Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Encéphalite à tiques

L'encéphalite à tiques est une maladie virale qui se transmet aux humains par la piqûre (morsure) d'une tique infectée. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter l'encéphalite à tiques et qui risquent d'être exposées à la maladie (celles qui passent du temps à l'extérieur dans des zones boisées) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Grippe

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par contact avec les mains non lavées d'une personne infectée. Faites-vous vacciner contre la grippe.

Hépatite A

L'hépatite A est une maladie du foie qui se propage par des aliments ou de l'eau contaminés. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l'hépatite A devraient être vaccinés.

Hépatite B

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

Polio

Il y a un risque de transmission de la polio dans ce pays. Assurez-vous que votre vaccination contre la polio est à jour.

Rage

La rage est une maladie qui s'attaque au système nerveux central et qui se transmet aux humains par une morsure, une griffure ou l'exposition à la salive d'un animal atteint de la rage. Les voyageurs qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de contracter la rage et qui pourraient courir un risque élevé d'être exposés à la maladie (c'est­-à­-dire les personnes en contact étroit avec des animaux, les personnes pour lesquelles il existe un risque professionnel et les enfants) devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.

Rougeole

La rougeole est présente dans le monde entier mais elle est une maladie courante dans les pays en voie de développement, en particulier dans certaines régions de l'Afrique et de l'Asie. La rougeole est une maladie extrêmement contagieuse. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un système immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Les personnes qui comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fièvre typhoïde devraient envisager la possibilité de se faire vacciner, en particulier s'ils se rendent à des endroits où les conditions d'hygiène sont mauvaises.

Vaccination contre la fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie causée par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

* Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.
Risque
  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.
Les exigences liées à l'entrée*
  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.
Recommandation
  • La vaccination n'est pas recommandée.
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie de l'Ouest. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions d'hygiène sont mauvaises. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.

Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, certains insectes sont porteurs de maladies comme la chikungunya, la dengue, la fièvre de la vallée du Rift, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la leishmaniose, le paludisme et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.

Fièvre hémorragique de Crimée-Congo

La fièvre hémorragique de Crimée-Congo est une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre, des hémorragies sous la peau et des douleurs. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. La maladie se transmet aux humains par le contact avec le sang ou les liquides corporels d'un animal infecté ou par la piqûre (morsure) d'une tique. Protégez-vous contre les piqûres (morsures) de tiques et évitez tout contact avec les animaux. Il n'existe aucun vaccin contre la fièvre hémorragique de Crimée-Congo.


Paludisme

Paludisme

  • Il y a un risque de paludisme dans certaines zones de ce pays et/ou pendant une période particulière de l'année.
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.  Il n'existe aucun vaccin contre le paludisme.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits dont toutes les ouvertures sont pourvues de moustiquaires ou dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également envisager de dormir sous une moustiquaire traitée par un insecticide ou de porter des vêtements de voyage imprégnés d’insecticide.
  • Des antipaludéens pourraient être indiqués, selon votre itinéraire et la période de l'année où vous vous rendez dans le pays. Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour vérifier quels sont vos besoins.

Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire et la rage, sévissent dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.

Grippe aviaire

Il y a eu des cas humains de grippe aviaire dans ce pays. La grippe aviaire est une infection virale qui peut se transmettre par le contact avec des oiseaux infectés, ou avec des surfaces ou des objets contaminés par des excréments d'oiseaux ou leurs sécrétions.

Évitez tout contact inutile avec des oiseaux d'élevage et des oiseaux sauvages ainsi qu'avec les surfaces contaminées par leurs excréments ou leurs sécrétions. Assurez-vous que les plats à base de volaille, y compris ceux à base d'oeufs, sont bien cuits.


Personne à personne

Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services médicaux et installations médicales

Services médicaux et installations médicales

Des services médicaux modernes sont disponibles dans les grandes villes, mais pas nécessairement dans les secteurs plus éloignés. Le paiement immédiat en argent comptant est souvent exigé.

Il y a des caissons de décompression près des sites de plongée populaires.

Assurance-santé universelle

En vertu du droit turc, les étrangers titulaires de permis de résidence en Turquie doivent maintenant s’inscrire à la nouvelle assurance-santé universelle du régime de sécurité sociale de la Turquie (SGK). Les citoyens canadiens sont exemptés de cette exigence grâce à une entente bilatérale. Cependant, vous pouvez vous adhérer à cette assurance si vous n’en possédez pas déjà une autre et si vous résidez en Turquie depuis au moins un an. Si vous résidiez en Turquie en date du 1 janvier 2012 et vous aviez d’abord décidé de ne pas adhérer à cette assurance-santé, puis avez décidé d’y adhérer plus tard, vous verrez vos primes d’assurance prélevées rétroactivement au 1 janvier 2012. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter votre bureau SGK local.

Conseils santé

En été, il y a un grand risque de déshydratation en raison des températures très élevées. Protégez-vous du soleil et buvez beaucoup d’eau.

Faites attention aux nombreux chiens et chats errants dans certaines villes, dont Istanbul et Ankara. Des chiens ont attaqué des piétons et des joggeurs.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consultez notre page Arrestation et détention pour plus de détails.

Il est conseillé d’être muni d’un permis de conduire international.

Activités illégales ou réglementées

Le prosélytisme religieux n’est pas illégal, mais certaines activités connexes le sont et pourraient entraîner la mise en détention.

Il est interdit de consommer des stupéfiants. Les sanctions contre la possession, l’usage ou le trafic de stupéfiants sont sévères. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de longues peines d’emprisonnement et de lourdes amendes. N’acceptez pas de transporter des bagages qui ne vous appartiennent pas.

Il existe une politique de tolérance zéro pour la conduite en état d'ébriété. Des amendes élevées payables sur‑le‑champ peuvent être imposées aux contrevenants.

Il est illégal de profaner le drapeau ou la devise du pays, ainsi que le nom ou l’image du fondateur de la République turque, Mustafa Kemal Atatürk.

L’homosexualité n’est pas illégale, mais n’est pas pour autant tolérée dans toutes les régions du pays.

Évitez les contacts physiques en public (par exemple, se tenir la main).

Il est interdit de photographier les installations militaires et publiques. Évitez de photographier des manifestations, des policiers ou des membres des forces de l’ordre. Votre appareil photo pourrait être confisqué. Ne photographiez pas les gens sans leur permission.  

Évitez les discussions portant sur des questions historiques et politiques.

Double citoyenneté

Les personnes ayant la double nationalité peuvent être assujetties aux obligations nationales, par exemple le service militaire, et devraient s’informer à ce sujet auprès de l’ambassade de la République de Turquie à Ottawa. La double nationalité peut limiter aussi la capacité des représentants canadiens à fournir des services consulaires. Vous devriez vous servir de votre passeport canadien pendant le voyage et toujours vous présenter aux autorités locales en tant que citoyen canadien. Veuillez consulter notre publication intitulée La double citoyenneté : Ce que vous devez savoir pour plus de détails.

Tenue vestimentaire et comportement

Dans plusieurs régions du pays, les pratiques et les croyances de l’islam sont scrupuleusement respectées. Habillez-vous et comportez-vous avec bon sens et discrétion, et respectez les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants.

Habillez-vous de manière sobre, surtout à l’extérieur des grandes villes et des centres de villégiature côtiers. Les femmes devraient se couvrir la tête avec un foulard, et les visiteurs devraient avoir les jambes et les bras couverts dans tous les lieux de culte et dans un grand nombre de régions rurales.

Monnaie

La devise est la livre turque (TRY). De manière générale, les dollars américains, les euros et les principales cartes de crédit sont acceptés et on trouve des guichets automatiques bancaires un peu partout. Il peut parfois s’avérer difficile de changer des chèques de voyage dans les banques, car elles demandent des commissions très élevées.  

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

La Turquie est située dans une zone d’activité sismique. Des glissements de terrain peuvent se produire dans les régions touchées, et des répliques sismiques peuvent survenir jusqu’à une semaine après le séisme initial.

Un tremblement de terre mesurant 7,2 sur l’échelle Richter a frappé la province de Van dans l’est de la Turquie le 23 octobre 2011 faisant plus de 640 morts et des milliers de blessés. On a signalé des répliques sismiques dans les semaines qui ont suivi le tremblement de terre. Plusieurs bâtiments se sont écroulés ou sont inhabitables. Si vous prévoyez voyager à Van soyez prudents, confirmez vos préparatifs de voyage et d’hébergement, évitez les zones d’accès restreint et conformez-vous aux directives des autorités locales.

Les pluies diluviennes peuvent causer des inondations et des glissements de terrain qui peuvent endommager considérablement les infrastructures et nuire à la prestation des services essentiels.

De même, les sécheresses, les feux de forêt ainsi que les tempêtes de neige peuvent perturber les déplacements et interrompre les services essentiels.

Tenez-vous au courant des prévisions météorologiques régionales, évitez les zones sinistrées et suivez les conseils des autorités locales.

Assistance à l'étranger

Assistance à l'étranger

Ankara - Ambassade du Canada
Adresse Cinnah Caddesi No. 58, Çankaya 06690, Ankara, Turquie Téléphone 90 (312) 409-2700 Télécopieur 90 (312) 409-2712 Courrielankra@international.gc.caInternetturquie.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsTwitterAmbassade du Canada en Turquie: @AmbCanTurquie
Istanbul - Consulat du Canada
Adresse 209 Buyukdere Caddesi, tour Tekfen – 16e étage, Levent 4, Istanbul, Turquie Téléphone 90 (212) 385-9700 Télécopieur 90 (212) 357-1000 CourrielISTBLCS@international.gc.caInternetturquie.gc.caTwitterAmbassade du Canada en Turquie: @AmbCanTurquie

Pour obtenir une aide d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez à l'ambassade du Canada à Ankara ou au consulat du Canada à Istanbul et suivez les instructions qui vous seront données. Vous pouvez aussi appeler le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence à Ottawa sans frais en composant le 00800-14-220-0149.

Le numéro sans frais n'est pas accessible pour les usagers du téléphone cellulaire en Turquie.

Date de modification :