Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza

Dernière mise à jour :
ET
Toujours valide :
ET
Dernière mise à jour :
L'onglet Santé a été mis à jour - conseils de santé aux voyageurs de l'ASPC.
Avertissements

Avertissements

ISRAËL - Faites preuve d'une grande prudence

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble d’Israël. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence, car la situation pourrait changer rapidement.

En raison des conditions de sécurité actuelles, l’ambassade du Canada à Tel Aviv n’offre que des services consulaires très limités. L’assistance consulaire d’urgence sera offerte entre 9 h et 11 h le lundi, mardi, jeudi et vendredi. Si vous avez besoin d’assistance consulaire d’urgence en dehors de ces heures, communiquez avec le Centre de surveillance et d’Intervention d’urgence par courriel ou en composant le +1 613 996 8885 à frais virés.

Voir Sécurité pour plus de détails.

 

Avertissement régional pour la bande de Gaza

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada recommande d’éviter tout voyage dans la bande de Gaza étant donné le conflit qui persiste. Les passages frontaliers qui mènent en Israël et en Égypte à partir de la bande de Gaza sont maintenant fermés. Le gouvernement du Canada ne peut offrir de services consulaires sur place aux citoyens canadiens qui se trouvent dans cette région lorsque les frontières sont fermées.

Les Canadiens voulant quitter la bande de Gaza devraient communiquer avec le Centre de surveillance et d’Intervention d’urgence par courriel ou en composant le +1 613 996 8885 à frais virés.

Si vous vous trouvez toujours dans la Bande de Gaza, restez à l’abri, assurez-vous que vos documents de voyage sont en règle, surveillez les bulletins de nouvelles locaux et suivez les conseils qui vous sont données pour assurer votre sécurité.

Voir Sécurité pour plus de détails. 

 

Avertissement régional pour les régions d’Israël entourant la bande de Gaza

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada recommande d’éviter tout voyage dans la région entourant la bande de Gaza en raison de la poursuite de tirs de roquettes et de mortier, de coups de feu et d’activités militaires. Les Canadiens qui se trouvent dans les régions frontalières du nord entre la bande de Gaza et l’Israël devraient quitter. Voir Sécurité pour plus de détails.



Avertissement régional pour la frontière syrienne

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada recommande d’éviter tout voyage dans les régions du plateau du Golan qui bordent la Syrie, à l’est de l’autoroute 98, à l’exception des communautés urbaines de Buq'ata, Mas'ada et Majdal Sham, à cause de la hausse des activités des militants et des Forces de défense israéliennes. Voir Sécurité pour plus de détails.

 

Avertissement régional pour les régions d’Israël bordant l’Égypte

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada recommande d’éviter tout voyage dans les régions frontalières avec l’Égypte, car la situation en matière de sécurité pourrait se détériorer rapidement. De plus, le risque d’enlèvement y est élevé. Voir Sécurité pour plus de détails.

 

Jérusalem – AUCUN AVERTISSEMENT

Aucun avertissement n’est en vigueur pour Jérusalem. Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison de la situation actuelle en matière de sécurité. Voir Sécurité pour plus de détails.

 

Avertissement régional pour la Cisjordanie, sauf Ramallah, Jéricho et Bethléem

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada recommande d’éviter tout voyage non essentiel en Cisjordanie (sauf à Ramallah, à Jéricho et à Bethléem) en raison du caractère imprévisible des conditions de sécurité. Voir Sécurité pour plus de détails.

 

Ramallah, Jéricho et Bethléem (Cisjordanie) – AUCUN AVERTISSEMENT

Aucun avertissement n’est en vigueur pour l’ensemble de Ramallah, de Jéricho et de Bethléem (Cisjordanie). Il convient toutefois de faire preuve d’une grande prudence en raison d’éventuelles manifestations politiques et incursions militaires. Voir Sécurité pour plus de détails.

 

Sécurité

Sécurité

La décision de voyager relève de vous seul. C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger. Le gouvernement du Canada prend très au sérieux la sécurité des Canadiens à l’étranger et diffuse des renseignements fiables et à jour dans ses Conseils aux voyageurs. Dans l’éventualité où une situation de crise nécessiterait une évacuation, la politique du gouvernement du Canada consiste à assurer le transport sécuritaire des ressortissants canadiens jusqu’au lieu sûr le plus proche. Le gouvernement du Canada ne vous aidera à quitter un pays ou une région qu’en dernier recours, lorsque tous les moyens de transport commerciaux et personnels auront été épuisés. Ce service est offert contre recouvrement des coûts, et vous devrez assumer les frais associés à la poursuite de votre voyage. Les situations varient d’un pays à l’autre et les ressources du gouvernement pourraient, dans certains cas, être soumises à des contraintes susceptibles de limiter son aptitude à offrir de l’aide, notamment dans un pays ou une région où le risque de conflit violent ou d’instabilité politique est élevé.

Plusieurs villes israéliennes sont la cible de tirs de roquettes, lancés depuis la bande de Gaza. Des tirs ont atteint Jérusalem, Tel-Aviv et Hadera, et ont explosé près de la ville de Haïfa, située à environ 150 km au nord de la frontière avec la bande de Gaza. Les tirs de roquettes lancés depuis le Liban, l’Égypte et la Syrie ont également visé le nord d’Israël, Eilat et le plateau du Golan. Soyez prêt à vous mettre à l’abri si l'alerte à un raid aérien est donnée, et suivez les directives et les conseils de sécurité du IDF Homefront Command (en anglais).

Les vols commerciaux à destination et en provenance de Tel Aviv ont subi des perturbations. Communiquez avec votre compagnie aérienne ou votre voyagiste pour vérifier l’état de vos plans de voyage.

Bande de Gaza (voir l'avertissement)

Les Forces de défense israéliennes (IDF) ont commencé une opération militaire contre le Hamas et des groupes terroristes installés dans la bande de Gaza.

IDF effectue actuellement des frappes aériennes à divers endroits de la bande de Gaza et ont entrepris une opération au sol. La situation pourrait se détériorer encore davantage en raison du conflit. Demeurez conscient de ce qui se passe autour de vous, tenez-vous au courant des conditions de sécurité et suivez les directives du Commandement du front intérieur des Forces de défense israéliennes (en anglais).

Les régions bordant la frontière avec Israël sont particulièrement dangereuses. Les points d'entrée et de sortie de la bande de Gaza sont sous le contrôle des autorités israéliennes et égyptiennes et sont présentement fermés. Sachez qu’il se peut que vous ne soyez pas capable de sortir, même si vous possédez des permis d'entrée et de sortie valides.

Les risques d’enlèvement sont élevés dans la bande de Gaza, et les étrangers pourraient être ciblés. Récemment, un ressortissant italien a été enlevé avant d’être tué le 15 avril 2011. Faites preuve d’une grande vigilance en tout temps.

La capacité du gouvernement du Canada à fournir des services consulaires aux Canadiens qui se trouvent encore dans la bande de Gaza est très limitée.

Régions d’Israël entourant la bande de Gaza (voir l'avertissement)

Depuis la mi-juin 2014, on a noté une escalade des tirs de roquette et de mortier, des tirs d’artillerie et des  activités militaires dans les secteurs d’Israël longeant la bande de Gaza. Des roquettes lancées à partir de Gaza ont atteint Jérusalem, Tel Aviv et Hadera, ainsi que proche de Haifa, située à environ 150 km de la frontière de Gaza.

IDF ont entrepris une opération au sol dans la bande de Gaza.

Depuis 2001, des groupes terroristes installés dans la bande de Gaza ont tiré des roquettes et des mortiers vers l’Israël. Demeurez conscients de ce qui se passe autour de vous, tenez-vous au courant des conditions de sécurité et suivez les directives du Commandement de l’IDF (en anglais).

La situation en matière de sécurité le long de la côte de Gaza demeure dangereuse et instable. En mai 2010, une tentative de briser le blocus naval le long de la côte de Gaza a été interceptée par les forces de sécurité israéliennes, ce qui a donné lieu à des décès, des blessures, des arrestations et des expulsions. Des tentatives semblables de briser le blocus naval ont eu lieu. Nous vous recommandons fortement de ne participer à aucune tentative visant à briser le blocus naval. Les représentants consulaires canadiens pourraient ne pas être en mesure de fournir une aide consulaire aux Canadiens qui choisissent de participer à la flottille. Les participants pourraient être placés en détention par les responsables israéliens, avant d’être expulsés. Les autorités locales ne sont pas obligées d’aviser l’ambassade du Canada en cas d’expulsion d’un de ses ressortissants.

Frontière syrienne (voir l’Avertissement)

Ne voyagez pas à l’est de l’autoroute 98, sauf dans les communautés urbaines de Buq'ata, Mas'ada et Majdal Shams, et n’approchez pas la barrière israélienne qui borde la Syrie dans le plateau du Golan. L’augmentation de l’activité des militants près de la barrière israélienne dans le plateau du Golan, y compris l’utilisation d’engins explosifs improvisés, et des tentatives de pénétration de la barrière provenant du côté syrien, rendent cette région extrêmement dangereuse. Des coups de feu transfrontaliers peuvent survenir soudainement et les Forces de défense israéliennes (IDF) mènent des opérations dans la région.

Régions d’Israël bordant l’Égypte (voir l'avertissement)

La situation en matière de sécurité pourrait se détériorer rapidement, et le risque d’enlèvement est élevé dans ces régions, en particulier sur l’autoroute 10, qui relie la vallée de Sayarim et le passage frontalier de Kerem Shalom, ainsi que sur l’autoroute 12, qui relie Eilat et le passage frontalier de Netafim.

Les autorités israéliennes peuvent fermer les autoroutes sans avertissement. Des attaques ont lieu et cette zone demeure dangereuse. La situation en matière de sécurité pourrait se détériorer à tout moment. Des risques accrus d'enlèvement ont aussi été signalés sur ces autoroutes.

Jérusalem

Des manifestations violentes se produisent depuis le début juillet 2014. Certains secteurs de Jérusalem, y compris les quartiers de Shuafat et Beit Hanina, sont assujettis à une activité policière accrue. Faites preuve d’une grande prudence en tout temps; évitez les rassemblements politiques et les manifestations, car ils peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence, surveillez les bulletins de nouvelles et suivez les conseils des autorités locales.

Les tensions peuvent s’exacerber et entraîner des incidents violents lorsque les déplacements sont assujettis à des restrictions, pendant les fêtes religieuses et les événements à l'échelle nationale qui ont une incidence sur la population locale. Limitez vos déplacements dans la vieille ville pendant ces périodes. Déplacez-vous en groupe et habillez-vous sobrement en tout temps. Des manifestations peuvent avoir lieu dans les quartiers religieux et donnent parfois lieu à des affrontements entre les résidents et la police locale. Ces manifestations peuvent aussi causer des embouteillages.

Cisjordanie, sauf Ramallah, Jéricho et Bethléem (voir l'avertissement)

Des manifestations violentes et des troubles civils se sont produits dans plusieurs villes de la Cisjordanie depuis le début juillet, et ont donné lieu à des affrontements entre policiers et manifestants. La situation demeure instable. Soyez très vigilant et demeurez sur vos gardes, faites preuve de prudence et suivez l’évolution de la situation locale ainsi que les conseils des autorités locales.

Il existe un risque de tensions entre factions rivales, de manifestations et d’opérations militaires en Cisjordanie. Des opérations policières et militaires visant des militants sont menées fréquemment dans les villes et les villages de la Cisjordanie, surtout à Naplouse, Jénine, Qalqiliyya, Tulkarem et dans les camps de réfugiés. Il est impossible de voyager à travers la Cisjordanie sans passer un nombre considérable de points de contrôle de l’armée israélienne. Des manifestations et des incidents violents pourraient avoir lieu près de ces points de contrôle. Il est très risqué de se déplacer dans les secteurs situés près de la barrière entre Israël et la Cisjordanie. Ne vous déplacez que pendant le jour et ne passez pas la nuit en Cisjordanie.

À Hébron et dans d’autres parties de la Cisjordanie, la possibilité d’incidents violents entre les colons et les Palestiniens ou entre les Palestiniens et les forces de sécurité israéliennes demeure préoccupante.

Les risques d’enlèvement sont élevés dans les villes de Naplouse et de Jénine, en Cisjordanie. Des étrangers ont été enlevés par le passé. Faites preuve d’une grande vigilance en tout temps.

Si vous décidez de vous rendre en Cisjordanie malgré les présents conseils, prévoyez des mesures de sécurité appropriées pour vous protéger, ainsi que d'autres plans de voyage au cas où les conditions de sécurité se détérioreraient rapidement. Ayez votre passeport sur vous en tout temps, inscrivez-vous auprès du Bureau de représentation du Canada à Ramallah et restez en contact avec celui-ci, faites preuve de discrétion, surveillez les bulletins de nouvelles locaux et suivez les conseils des autorités locales.

Ramallah, Jéricho et Bethléem (Cisjordanie)

Au cours des dernières années, le niveau de violence à Ramallah, Jéricho et Bethléem est demeuré relativement faible en comparaison avec le reste de la Cisjordanie. Néanmoins, des manifestations politiques et des incursions militaires peuvent y avoir lieu. Faites preuve d’une grande prudence, évitez les manifestations et les grands rassemblements, suivez les conseils des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Nord de l’Israël

Faites preuve d’une grande prudence lorsque vous vous rendez dans les régions près de la frontière avec le Liban. Même si la cessation des hostilités entre Israël et les forces du Hezbollah à la suite du conflit de 2006 demeure en vigueur, la stabilité dans le nord d’Israël pourrait être compromise soudainement. Des roquettes lancées du Liban en direction du nord d’Israël ont atteint Shlomi et Qiryat Shemona. Les tensions se sont atténuées depuis le conflit de 2006, mais il existe toujours un risque élevé que des incidents se produisent.

La situation sécuritaire dans les régions frontalières avec la Syrie est aussi imprévisible et pourrait changer sans préavis.

Terrorisme

Par le passé, des attentats terroristes ont été commis à divers endroits à Jérusalem, Tel‑Aviv, Eilat, Haïfa, Beersheba, Netanya et dans d’autres grands centres urbains, notamment dans des sites touristiques, les transports en commun, et d’autres endroits publics, et ont fait de nombreux morts et blessés. Des étrangers ont parfois été victimes de ces attentats, mais n’ont jamais été ciblés directement. D’autres incidents violents pourraient se produire. Les incidents peuvent être imprévisibles et il existe un risque élevé que vous vous retrouviez dans une situation dangereuse. Une explosion qui a fait 20 blessés a eu lieu dans un autobus à Tel Aviv le 21 novembre 2012.

À la suite d’un attentat, le gouvernement d’Israël pourrait mettre en place des postes de contrôle sans préavis. Faites preuve de prudence dans les lieux publics, notamment les marchés ouverts et les gares d’autobus, tenez-vous au courant des conditions de sécurité, surveillez les bulletins de nouvelles locaux et suivez les conseils des autorités locales.

Enlèvements

Il y a un risque d’enlèvement dans l’ensemble du pays. Faites preuve d’une grande vigilance en tout temps.

Criminalité

Le taux de criminalité est modéré en Israël, et faible en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Le vol de voitures est un problème grave. Les portières de voiture devraient toujours être fermées à clé, et les vitres, fermées. Des vols sont également commis sur les plages publiques. Gardez votre porte-monnaie, votre argent ou vos objets de valeur hors de vue, surtout dans les grandes foules et les marchés publics. Les crimes violents sont rares.

Manifestations

Des manifestations prévues ou spontanées ont lieu régulièrement en Israël, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Des manifestations contre les forces militaires ont eu lieu dans la bande de Gaza, la Cisjordanie et à Jérusalem; certaines d’entre elles ont donné lieu à des actes de violence. Soyez particulièrement prudent lorsque des manifestations se tiennent près d’endroits comme des colonies de peuplement, des postes de contrôle ou des zones militaires.

Évitez les foules, les rassemblements politiques et les manifestations, qui pourraient soudainement donner lieu à des actes de violence. Surveillez les bulletins de nouvelles et suivez les conseils des autorités locales. 

Mines terrestres

Des mines terrestres ont été posées à certains endroits, notamment dans les régions frontalières ainsi qu'en Cisjordanie. Certains champs de mines ne sont pas clairement indiqués ou clôturés. Restez sur les routes ou les pistes couramment utilisées.

Transports

Étant donné le nombre élevé d'accidents automobiles mortels, les conducteurs ont intérêt à se montrer prudents. Consultez le site Web du département de la circulation routière du service de police israélien (disponible en anglais) pour obtenir des renseignements sur le code de la route.

Faites preuve d’une grande prudence lors de l’utilisation des transports publics.

Plusieurs routes sont en mauvais état dans la bande de Gaza et en Cisjordanie. En hiver, les précipitations peuvent entraîner la détérioration des conditions routières.

Les Forces de défense israéliennes empêchent souvent les véhicules ayant des plaques d’immatriculation israéliennes de se rendre à certains endroits en Cisjordanie. Le fait qu’un conducteur ait un visa valide et une autorisation pour se rendre en Cisjordanie ne garantit pas qu’il pourra traverser les postes de contrôle à bord de son véhicule. Les conducteurs peuvent également être arrêtés par la police palestinienne sur son territoire de compétence pour des vérifications de sécurité. Dans les régions palestiniennes, les véhicules portant des plaques d’immatriculation israéliennes peuvent être la cible d'attaques.

Les véhicules munis de plaques d'immatriculation palestiniennes ne peuvent pas entrer en Israël.

Consulter Sécurité des transports pour vérifier si les transporteurs aériens nationaux répondent aux normes de sécurité.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Les visiteurs, y compris les personnes ayant la double citoyenneté, devraient avoir leur passeport sur eux en tout temps et s’inscrire auprès de l’ambassade du Canada à Tel‑Aviv.

Les services téléphoniques, d’électricité et d’approvisionnement en eau en Cisjordanie et dans la bande de Gaza font souvent l’objet d’interruptions.

Des couvre-feux peuvent être imposés à court préavis.

Services d’urgence

Composez le 100 pour joindre la police, le 102 pour joindre les pompiers et le 101 pour joindre les services d’urgence médicale.

Exigences d'entrée et de sortie

Exigences d'entrée et de sortie

La décision de laisser entrer les voyageurs étrangers relève exclusivement de la compétence de chaque pays ou région. Les renseignements qui suivent au sujet des conditions d’entrée et de sortie ont été obtenus des autorités d’Israël. Ces exigences peuvent toutefois être modifiées à tout moment. C’est à vous qu’il incombe de vérifier la validité de ces renseignements auprès de l’ambassade d’Israël ou de l’un de ses consulats, et sur le site Web du ministère israélien des Affaires étrangères (en anglais).

Les titulaires de passeports officiels (spéciaux et diplomatiques) doivent consulter la page Voyages officiels car ils pourraient être assujettis à des exigences d'entrée différentes.

Passeport

Les Canadiens qui se rendent en Israël, en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins six mois après la date prévue de leur départ de ces régions. Ils doivent également être munis d’une preuve qu’ils détiennent un billet de retour.

Visas

Visa de touriste : non exigé
Visa d’affaires : non exigé
Visa d’étudiant : non exigé
Visa de travail : exigé (l’employeur doit prendre des dispositions à cet effet)

Restrictions

Le gouvernement d’Israël a institué une politique en vertu de laquelle des restrictions sont imposées à certaines personnes qui se rendent en Israël ou en Cisjordanie. Le gouvernement israélien n’a pas communiqué de renseignements sur les catégories de visiteurs visés par ces restrictions. Selon certaines sources d’information, un tampon portant la mention « Autorité palestinienne seulement » a été apposé sur le passeport de certains voyageurs arrivant au pont Allenby et à l’aéroport international Ben-Gourion. Ce tampon limite les déplacements des voyageurs concernés à la Cisjordanie et les empêche d’entrer en Israël ou de se rendre à Jérusalem. On signale également que des agents de l’aéroport international Ben-Gourion demandent à certains visiteurs de signer un formulaire stipulant que l’entrée en Cisjordanie leur est interdite et, par conséquent, qu’ils ne peuvent séjourner qu’en Israël ou à Jérusalem.

Le gouvernement israélien exerce un contrôle étroit aux points de passage situés à l'intérieur de la Cisjordanie et vers la bande de Gaza. La fermeture de certains secteurs pour des raisons de sécurité risque de limiter considérablement l'entrée et la sortie des voyageurs dans ces secteurs, même pour ceux qui possèdent des permis d'entrée et de sortie valides. Les heures d’ouverture limitées, les restrictions relatives aux déplacements non annoncées et les longues périodes de fermeture font souvent en sorte que des foules s’amassent au poste frontalier, ce qui augmente le niveau de risque lié à la sécurité personnelle.

La capacité de l’ambassade du Canada en Israël d’intervenir dans l’une ou l’autre de ces situations peut être limitée. 

Douanes

Certains articles, entre autres les caméras vidéo et les ordinateurs portables, doivent être déclarés et enregistrés auprès des autorités israéliennes au moment de l'entrée en territoire israélien. Cet enregistrement permet leur réexportation au moment du départ. Si vous apportez de tels articles, vous devrez passer par la zone rouge des douanes.

Les agents de sécurité à l’aéroport international Ben-Gourion peuvent empêcher les voyageurs de garder leurs ordinateurs portables en cabine lors des vols internationaux en partance d'Israël. Les ordinateurs sont souvent envoyés séparément. Sachez que ce genre de matériel peut être perdu ou endommagé; évaluez soigneusement votre besoin de voyager avec un ordinateur portable lorsque vous quittez le pays à partir de l'aéroport international Ben-Gourion.

Canadiens ayant la citoyenneté israélienne

Les Canadiens nés hors d’Israël d’une mère ou d’un père ayant la citoyenneté israélienne peuvent être considérés comme des citoyens israéliens. La loi israélienne exige que les citoyens israéliens utilisent un passeport israélien pour entrer en Israël ou en sortir et qu'ils présentent, à leur arrivée, une preuve de leur statut militaire. Si vous n’êtes pas certain d'avoir la citoyenneté israélienne ou vous n’êtes pas sûr de votre statut militaire, renseignez-vous auprès de l'ambassade d'Israël ou l’un de ses consulats avant de quitter le Canada.

Canadiens d’origine palestinienne

Si vous êtes un Canadien d’origine palestinienne, renseignez-vous sur les politiques en matière de contrôle des frontières visant les entrées et sorties à destination et en provenance d’Israël, de la Cisjordanie et de la bande de Gaza avant votre départ, car vous êtes assujettis aux règlements sur les voyages pour Palestiniens établis par le gouvernement israélien. Toute personne inscrite comme résidente de la Cisjordanie ou de la bande de Gaza dans les registres de population tenus par le gouvernement israélien ne peut entrer en Israël par l'aéroport international Ben-Gourion, mais seulement par le pont Allenby.

Un document de voyage délivré par l’Autorité palestinienne peut être exigé de tout Canadien d’origine palestinienne. L’omission de présenter ce document peut empêcher la personne d’entrer en Israël, en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza ou d’en sortir. Le gouvernement d’Israël applique cette politique avec fermeté.

Des témoignages indiquent que la politique vise également les Canadiens nés dans un État arabe ou les Canadiens ayant également la citoyenneté d’un pays arabe. Dans ces cas, les autorités locales leur ont demandé d’entrer et de sortir d’Israël en utilisant le passeport du pays arabe dont ils sont citoyens.

Déplacements à destination ou en provenance de la Cisjordanie

Les autorités palestiniennes peuvent exiger que de la documentation palestinienne soit présentée à la sortie ou à l’entrée.

Il est possible que les autorités israéliennes ne permettent la sortie de ces secteurs qu’aux personnes présentant de la documentation palestinienne.

Pour obtenir des renseignements sur les déplacements vers la Cisjordanie, communiquez avec le ministère israélien des Affaires étrangères (en anglais) ou avec l’ambassade israélienne la plus proche, puisque Israël est l’autorité de fait de qui relèvent l’entrée et la sortie des ressortissants étrangers en Cisjordanie. Dans certaines circonstances, les voyageurs canadiens peuvent se voir refuser l’entrée en Cisjordanie par Israël.

En raison d’une ordonnance israélienne relative aux permis de résidence en Cisjordanie, les Canadiens qui voyagent ou habitent dans cette région doivent s’assurer que leurs pièces d’identité et leurs documents et autorisations de voyage sont valides et à jour, à défaut de quoi ils pourraient être expulsés ou emprisonnés.

Déplacements à destination ou en provenance de la bande de Gaza

Des restrictions sévères sont actuellement en vigueur en ce qui concerne les entrées et les sorties de la bande de Gaza. Tous les postes frontaliers sont officiellement fermés depuis juin 2007. Les Canadiens possédant la citoyenneté palestinienne doivent savoir qu’ils ne sont autorisés à entrer et à sortir que par le poste frontalier de Rafah menant en Égypte, lorsqu’il est ouvert. Généralement, les ressortissants qui ne sont pas d'origine palestinienne ne peuvent pas emprunter le passage de Rafah.

Déplacements à destination ou en provenance de la Jordanie

On peut se procurer un visa au poste frontalier d’Arava (Wadi al-'Arabah) dans le sud (près d'Eilat) et au passage du Jourdain (le pont Cheikh Hussein) dans le nord (près de Bet She’an).

Les titulaires de passeports canadiens peuvent aussi passer par le pont Allenby (Roi Hussein) près de Jéricho. Toutefois, les autorités ne délivrent pas de visa d'entrée à cet endroit; il faut donc s’en procurer un à l'avance.

Voyages régionaux

Si vous comptez vous rendre en Israël à partir d'autres pays du Moyen-Orient, sachez que les services d'immigration israéliens pourraient examiner attentivement votre passeport parce qu’il porte des visas ou des tampons d’entrée ou de sortie de ces pays. Communiquez avec le bureau du gouvernement du Canada le plus proche ou avec le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence à Ottawa si vous avez besoin d'aide ou de conseils.

Des Canadiens se sont vu refuser l'entrée en Syrie, au Liban et dans d'autres pays parce que leur passeport contenait : a) un visa israélien; b) un tampon d'entrée en Israël; c) un tampon d'entrée en Égypte ou en Jordanie, apposé à la frontière israélienne (ce qui indiquerait que le voyageur est entré dans l'un de ces pays en provenance d'Israël).

Exigences d’entrée en matière de santé

Les autorités israéliennes peuvent soumettre les passagers à bord des vols internationaux à un dépistage du virus H1N1.

Les enfants et le voyage

Les enfants ont besoin de documents spéciaux pour visiter certains pays. Consulter Enfants pour plus de détails.

Santé

Santé

Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.
Vaccins
Eau/aliments

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, l'eau et les aliments peuvent être porteurs de maladies comme le choléra, la fiè;vre typhoïde, l'hépatite A et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Asie de l'Ouest. Rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!

Diarrhée du voyageur
  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d'hygiè;ne sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.
Typhoïde

La fiè;vre typhoïde est une infection bactérienne qui se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés. Les jeunes voyageurs ainsi que les personnes qui se rendent dans des zones rurales, qui visitent des amis et des parents ou qui ont un systè;me immunitaire affaibli pourraient courir un risque plus élevé de contracter l'infection. Si elles comptent se rendre dans des régions où il existe un risque de fiè;vre typhoïde, en particulier si elles se rendent à des endroits où les conditions d'hygiè;ne sont mauvaises, les personnes qui courent un risque élevé de contracter la maladie devraient envisager la possibilité de se faire vacciner.


Insectes

Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest, certains insectes sont porteurs de maladies comme la chikungunya, la dengue, la fiè;vre de la vallée du Rift, la fiè;vre hémorragique de Crimée-Congo, la leishmaniose, le paludisme et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.


Paludisme

Paludisme

Il n'y a aucun risque de paludisme dans ce pays.


Animaux

Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la grippe aviaire et la rage, sévissent dans certaines régions de l'Asie de l'Ouest et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Personne à personne
Services médicaux et installations médicales

Services médicaux et installations médicales

Des soins médicaux modernes sont offerts en Israël. Les normes sont généralement comparables à celles du Canada, mais elles peuvent être moins élevées dans certains hôpitaux et cliniques privées d’Israël, ainsi que dans plusieurs hôpitaux de la bande de Gaza et de la Cisjordanie. Les traitements médicaux peuvent être très chers et il est souvent nécessaire de payer à l'avance.

On trouve un caisson de décompression à l’hôpital Joseph Tal, à Eilat.

Lois et coutumes

Lois et coutumes

Vous devez vous conformer aux lois locales. Consulter Arrestation et détention pour plus de détails.

La semaine de travail va du dimanche au vendredi en Israël, et du samedi au jeudi en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Il est conseillé d’être muni d’un permis de conduire international.

Activités illégales ou réglementées

Les sanctions contre la possession, l’usage ou le trafic de stupéfiants sont sévères. Les personnes reconnues coupables de ces délits sont passibles de peines d’emprisonnement et de lourdes amendes.

L'homosexualité est illégale en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, de même que toute manifestation publique d'affection. Les unions de fait ne sont pas reconnues.

Demandez toujours la permission avant de photographier les gens dans les régions musulmanes ou juives-orthodoxes. Ne photographiez pas le personnel ou les installations militaires ou de sécurité.

Double citoyenneté

Les lois locales pourraient limiter la capacité du gouvernement du Canada de fournir des services consulaires aux Canadiens ayant la citoyenneté palestinienne ou israélienne en Israël, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, y compris les services d’urgence et l’assistance aux départs et aux évacuations.

Veuillez consulter notre publication intitulée La double citoyenneté : Ce que vous devez savoir pour plus de détails.

Traditions sociales et religieuses

Habillez-vous et comportez-vous avec bon sens et discrétion, et respectez les traditions sociales et religieuses pour ne pas froisser les habitants, surtout lorsque vous visitez des sites religieux.

Faites preuve de bon sens et de discrétion pour ce qui est de votre tenue vestimentaire et votre comportement, surtout à Jérusalem, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Les gens sont très attachés à leurs coutumes et leurs croyances. Des visiteurs qui se déplaçaient en voiture ou qui étaient habillés de façon inconvenante pendant le sabbat (vendredi soir et samedi) se sont fait agresser dans le vieux quartier de Jérusalem et dans les quartiers juifs ultra-orthodoxes.

Durant les fêtes religieuses, comme le Nouvel An juif (Rosh Hashana), le jour du Grand Pardon (Yom Kippour), le ramadan et Pâque (Pessah), tenez-vous au courant des conditions de sécurité, suivez les conseils des autorités, respectez les coutumes locales et surveillez les bulletins de nouvelles locales, car les heures d’ouverture des points de contrôle et des postes frontaliers peuvent changer.

Pendant le mois lunaire du Ramadan (le neuvième mois du calendrier musulman), abstenez-vous de boire, de manger et de fumer dans les lieux publics dans la bande de Gaza, la Cisjordanie et la partie est de Jérusalem entre le lever et le coucher du soleil. Le Ramadan commence le 28 juin 2014. Si vous voyagez dans ces régions, surveillez régulièrement les bulletins de nouvelles, car les heures d’ouverture des points de contrôle et des postes frontaliers peuvent changer. Si vous vous déplacez dans les quartiers palestiniens, sachez que la congestion routière peut augmenter considérablement dans les heures précédant le coucher du soleil.

Monnaie

La devise est le nouveau shekel israélien (ILS). Les cartes de crédit, les chèques de voyage et les dollars américains sont habituellement acceptés. Le dinar jordanien (JOD) est accepté dans la plupart des établissements en Cisjordanie. Des guichets automatiques bancaires sont disponibles. La monnaie et les chèques de voyage canadiens ne sont généralement pas acceptés.

Catastrophes naturelles et climat

Catastrophes naturelles et climat

Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza sont situés dans une zone d'activité sismique, bien qu'il n'y ait eu aucune secousse sismique importante au cours des dernières années.

Des tempêtes de sable se produisent au printemps et en été.

Assistance à l'étranger

Assistance à l'étranger

Tel Aviv - Ambassade du Canada
Adresse Canada House, 3/5 rue Nirim, 4e étage, Tel Aviv 67060, Israël Adresse postale C.P. 9442, Tel Aviv, 61093, Israël, Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza Téléphone 972 (3) 636-3300 Télécopieur 972 (3) 636-3383 Courrieltaviv@international.gc.caInternetisrael.gc.caServicesDes services de passeport sont offertsFacebookAmbassade du Canada en IsraëlTwitter@AmbCanIsrael
Ramallah - Bureau de Représentation du Canada
Adresse 12, rue Elias Odeh, Ramallah, Cisjordanie Adresse postale C.P. 18604, Jérusalem 91184, ou C.P. 2286, Ramallah, Cisjordanie, Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza Téléphone 972 (2) 297-8430 Télécopieur 972 (2) 297-8446 Courrielrmlah@international.gc.caInternetcisjordanieetgaza.gc.ca

Pour obtenir une aide d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez à l'ambassade du Canada à Tel Aviv et suivez les instructions. Vous pouvez aussi appeler le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa en composant sans frais le 014-800-2326-6831.

Date de modification :